Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël aurait le feu vert des États-Unis pour l’élimination ciblée de Qassem Soleimani

L’information est à prendre avec des pincettes tant la désinformation venant d’Israël est permanente. Le mensonge d’État y est élevé au rang d’art. Et les prophéties plus ou moins autoréalisatrices foisonnent. Parfois, même, les autorités israéliennes prennent leurs rêves pour la réalité.

 

Pour ce qui concerne Soleimani, qui est un véritable héros de l’Iran à la Syrie, dans ce qu’on appelle l’arc chiite, ce n’est pas l’élimination d’un homme qui freinera l’influence perse grandissante au Proche-Orient, une influence gagnée sur les terrains de bataille et qui renvoie le Grand Israël dans ses six mètres.

Israël, qui a déjà eu du mal à vaincre un Hezbollah inférieur en armes et en technologie en 2006 au Liban, pourra-t-il faire face à une armée iranienne aguerrie par quatre décennies de conflits extérieurs ? De conflits défensifs, précisons-le. Il reste évidemment l’option nucléaire, mais quel dirigeant israélien voudra suicider son peuple en appuyant sur le bouton rouge ? Quel pays peut vivre après avoir nucléarisé ses voisins ?

Quant à la qualification de « terroriste » pour le Hezbollah, le monde entier aura compris que tout ce qui entrave l’extension israélienne en Palestine (et ailleurs) est renommé terrorisme. Le terrorisme, c’est la résistance aux annexions israéliennes. L’antiterrorisme, c’est donc Israël. Les choses sont simples, pour les simples.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Les agences de renseignement américaines auraient donné le feu vert à Israël pour l’éliminations ciblée du haut responsable iranien chargé de coordonner l’activité militaire au nom de la République islamique au Liban, en Syrie et en Irak, a rapporté lundi [1er janvier 2018] le journal koweïtien al-Jarida citant une source anonyme.

Selon la source l’assassinat de Soleimani servirait les intérêts des deux pays.

Au cours des 20 dernières années, Qassem Soleimani a commandé la branche des Gardiens de la Révolution iraniens responsable des opérations militaires et clandestines en dehors de la République islamique.

Soleimani est une figure clé du soutien du président syrien Bachar al-Assad et de sa campagne militaire visant à reprendre des villes et des villages aux groupes rebelles. Il est également chargé d’apporter une aide militaire au groupe terroriste [1] libanais Hezbollah ainsi qu’au Hamas qui ont juré de détruire Israël.

Il y a trois ans, Israël aurait failli assassiner Soleimani près de Damas, rapporte le journal koweïtien, citant la même source, mais les plans auraient échoué suite à une possible intervention américaine en faveur des Iraniens.

C’était au cours de l’administration Obama, qui, selon les rapports de l’époque, était tellement concentrée sur la garantie de l’accord nucléaire iranien de 2015 qu’elle aurait choisi de négliger et même d’entraver les efforts visant à réprimer les organisations terroristes soutenues par l’Iran.

Lire l’article entier sur i24news.tv

Notes

[1] Selon le Pentagone et le Mossad.

Pour savoir de quoi sont capables les services américano-israéliens,
lire sur Kontre Kulture

 

Qassem Soleimani, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.