Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

Des jeunes israéliens ont décidé de se tatouer les chiffres que portaient leurs grands-parents, victimes de l’holocauste.

Une façon pour eux de leur rendre hommage et de ne pas oublier la Shoah.

La pratique, qui attire de nombreux jeunes, fait débat en Israël.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

98 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le meilleur film pornographique de tout les temps !

     

    • Je suis blanc et je vis avec une antillaise, je lui ai proposé de la fouetter jusqu’au sang et qu’elle garde les marques et puis moi en tant que descendant de gueux et bien je ne me lave plus et je lacère mes vêtements.

      Parce qu’il ne faudra jamais oublier.


    • Et moi comme je suis d’ origine libanaise, je vais me brûler au phosphore pacqu’ il ne faut pas oublier
      (même si je ne suis pas spécialement pro-hezbollah.)


  • Pathologique

     

  • Victime un jour, victime toujours !


  • un peu comme si les descendants de survivants de la terreur portaient une mini guillotine autour du cou....

     

  • #236547

    Quel est le numéro de Wiesel déjà ?


  • #236548

    Il ne faut pas oublier !


  • y faut pas oublier, sho sho shoahnanas


  • Après le concours de ’miss holocauste’ et les tatouages, nous avons au choix pour la prochaine étape :
    1) Shoah et Holocauste à donner comme prénoms aux nouveaux-nés ;
    2) Mise sur le marché de régimes ultras amincissants pour ressembler aux prisonniers des camps ;
    3) Posters, puzzles, pin’s et aimants avec des formules du genre "Auschwitz ? Mes parents y étaient EUX ! " ou encore "50% juif, 50% victime, 100% sioniste" :
    4) Reconstruire les centres villes des agglomérations israéliennes sur le modèle architecturale des camps ;
    5) Adopter le pyjama rayé comme uniforme pour tous les écoliers israéliens ;
    6 ) Envoyer des capsules spatiales aux quatre coins de la galaxie contenant des photos de déportés, la réplique miniature d’une chambre à gaz, une étoile jaune, un talmud numérique, de la cendre de crématoire ;

    Pour terminer, le terme de "victime de l’holocauste" est un contre-sens ; soit on est une victime morte soit un rescapé vivant.

     

    • #236933
      le 09/10/2012 par matrix le gaulois
      Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

      @ Damien



      Envoyer des capsules spatiales aux quatre coins de la galaxie contenant des photos de déportés, la réplique miniature d’une chambre à gaz, une étoile jaune, un talmud numérique, de la cendre de crématoire



      Gagner des extra-terrestres à leur cause serait leur meilleurs chance d’avoir leur planète promise. On a vu qu’ils ont fait alliance avec les romains païens pour crucifier le Christ, qu’ils se sont ralliés aux musulmans contre leurs anciens amis occidentaux christianisés pendant le moyen-âge (monde judéo-islamique), puis que maintenant ils comptent beaucoup sur les occidentaux jadis chrétiens pour combattre les musulmans (monde judéo-chrétien) ... Ils pourraient se rallier aux Alien pour lutter face à l’oppression de l’humanité antisémite (monde judéo-alien)...et après ça ils se rallieront à d’autres aliens contre leurs anciens alliés pour avoir leur galaxie promise... ;-)


  • Shoaïe -aïe, -aïe.


  • je suis sure que la plupart des juif vomissent ce genre de façon de faire et comment on dit déjà ? "d’honorer la mémoire ?"
    Sérieusement si on compare sa avec la souffrance de jésus ( la passion de la Shoah aurait remplacer la passion du christ) si on suis la logique , c’est comme si a l’age ou le dogme de l’église chrétienne était a sont paroxysme , c’est a dire l’age féodale (qu’on appelle moyen age) les mec ce percer les mains et les pied pour ressentir la souffrance christique ou qu’il porter une croix tout les jour pour NE JAMAIS oublié la souffrance de leurs seigneurs , Voila si on compare et qu’on est cohérent jusqu’au bout sa donne sa....

    Donc moi je me pause des questions , si j’en croise un dans la rue (en trains de se pavaner avec sont tatouage ) , au nom des victimes de la Shoah (et de toute les autre massacre perpétué par les nazie dans différent coin en pleine guerre ) , je les baffe !!

    Même si je doit me prendre une attaque pour antisémitisme (il pourront difficilement m’accuser de sa en plus....)


  • C’est pour rappeler que eux aussi, ils y étaient...


  • L étape d après : ils se gazent eux même...

     

  • Une bien belle attitude de la part de ces braves jeunes descendants de rescapés.
    Une autre bonne initiative serait de cesser de se saluer en disant « shalom » avec le sourire, mais plutôt de dire « Shoah » en faisant la moue et en pleurnichant.

    Nous les goyim, on se saluera par un « Shoahnanas » !


  • 4559 ?!
    Serions nous en présence d’une des premieres déportée ?
    Ils ont ou les tatouages à 7 chiffres ?

    En cherchant sur google image, je n’ai pas pu trouver de tatouage au dessus de 6 chiffres ; je n’ai pas trouvé de tatouage atteignant le million.

     

    • Ça pourrait être “intéressant de creuser.
      Ces numéros étaient uniques ? Ou peut être que chaque camp marquait ses détenus...


    • #236661

      Et alors ? Qu’est ce que ça prouve ? Tu connais quelque chose aux méthodes de compta des camps allemands toi ?
      Nan mais sérieux, des fois vous allez loin..


    • #236724

      @QuenelleEpauled



      Et alors ? Qu’est ce que ça prouve ? Tu connais quelque chose aux méthodes de compta des camps allemands toi ?
      Nan mais sérieux, des fois vous allez loin..



      salut cher homonyme, et toi t’y connais quelque chose ? Cette question est intéressante, je trouve, et la méthode d’attribution des numéros des prisonniers est certainement détaillée par des enquêtes et documents.
      Il faudrait voir si des historiens, révisionnistes ou non, ont bossé sur le sujet. Ca m’étonnerait qu’il ait été laissé non traité.

      D’après le livre "IBM et l’holocauste" que j’avais feuilleté, et si je me souviens bien, ces numéros tatoués, *auraient* été en rapport avec les cartes perforées de référencement informatique des prisonniers.

      Si quelqu’un en sait plus, peut-il apporter une précision ?


    • la logique voudrait que ce soit un numero pour identifier les gens, un peu comme un numero de sécu


    • A Quenelle Epaulee (si le modérateur le veut bien)
      "Dès 1934 la filiale allemande d’IBM, Dehomag (pour « DEutsche HOllerith MAschinen Gesellschaft ») fournit au régime nazi des machines mécanographiques de poinçonnage de cartes perforées qui servent au réarmement, à la gestion de la force de travail des prisonniers politiques et aux nombreux recensements de la population allemande dès 1933-48, ce qui fit de Dehomag la filière d’IBM la plus profitable à la fin des années 1930. En parallèle, ces mêmes machines servirent au décompte de la population juive dans les ghettos et les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale.
      Ce sont aussi ces recensements efficaces, contenant des données ethniques et religieuses, qui permirent aux nazis de se saisir rapidement et presque totalement des populations de Juifs et de Roms en Allemagne et, avec une efficacité plus variable, dans les autres pays sous domination allemande.
      Edwin Black, dans son livre intitulé IBM et l’holocauste publié d’abord en anglais en 2001 puis en français la même année, démontre que le système informatique vendu par la corporation IBM (surtout la machine Hollerith) et les cartes perforées imprimées aux États-Unis expliquent en grande partie l’efficacité du recensement des Juifs et des Roms sous le Troisième Reich ce qui donna à ces machines IBM, ainsi qu’aux experts qui les faisaient fonctionner, un rôle essentiel dans la Shoah.
      Par ailleurs, ce livre nous apprend aussi que pendant un temps le tatouage inscrit sur le bras des détenus à Auschwitz a correspondu à leur numéro d’identification dans le système informatique.
      En tout état de cause, le dirigeant de IBM, Thomas J. Watson, se révéla indifférent à l’aspect éthique des activités d’IBM sous le régime nazi, bien qu’il fût au courant des politiques ouvertement racistes de ce dernier.
      Suite à la parution très médiatisée du livre, IBM s’engagea à donner des explications, qui prirent la forme de démentis s’appuyant sur la critique d’historiens accusant Edwin Black d’avoir recours à des méthodes d’investigation approximatives. Les travaux d’Edwin Black sur les liens, certes non causaux, de IBM avec la Shoah ainsi que le Porajmos sont pourtant désormais reconnus."


  • En tout cas j’attends de voir celui d’élie wiesel :)

    Là pour le coup,il a du prendre vite un rdv ,chez le tatoueur du coin pour rappeler au monde combien il a souffert .


  • #236593

    la mode a été lancée par Elie Wiesel himself...


  • Mon grand-père en avait un comme ça de tatouage. Comme juif hongrois, il n’était pas dans un camp, mais dans le ravitaillement de la Wehrmacht, ce qui était un peu mieux apparemment. Je ne comprends pas le sens de cette « mode » morbide, car notre génération à une vie bien plus douce que la génération de la guerre. Peu importe que vous soyez juif, allemand, russe, polonais et d’une autre nationalité, cette période n’a rien de plaisant et jamais je ne pourrais m’identifier avec ça et surtout de cette manière. Voire ces images me choque et je me demande bien quel besoin ont ces gens pour manifester un tel manque de modestie.

     

    • #236838

      « Je ne comprends pas le sens de cette « mode » morbide, car notre génération à une vie bien plus douce que la génération de la guerre. Peu importe que vous soyez juif, allemand, russe, polonais et d’une autre nationalité. »

      Coucou, je ne savais pas que juif était une nationalité.


    • #237725
      le 10/10/2012 par matrix le gaulois
      Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

      @ jojo

      Le problème est que la surmédiatisation de ce qui a été (il faut le reconnaître) le plus violent pogrom anti-juif de l’histoire & la sur-exploitation quasi-pornographique de ses images & de ses thèmes sont les seules cautions à l’existence de l’état d’Israël dans l’esprit collectif. En occident il bâillonne et relègue à l’extrême-droite allemande les gens qui critiquent Israël (y compris des juifs comme Jacob Cohen qui sont désignés comme des "juifs qui ne s’aiment pas" et je ne parle pas des arabo-musulmans, traités d’antisémites, alors qu’ils sont sémites eux-mêmes) en plus du fait que cela maintienne dans une paranoïa constante la population Israélienne qui pense systématiquement que ce qui s’est passé en 42 va se reproduire en 2012, d’où tout le tintamarre morbide, comme vous dites, qui légitime le réflexe d’auto-préservation permettant de tirer sur des enfants Palestiniens.


  • #236596
    le 08/10/2012 par Jean-Pierre Marielle
    Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

    Je n’imagine pas une seule seconde les africains se mettre eux-même chaînes et boulets au pieds, en mémoire de l’esclavage. Absurde.

     

  • #236609

    Ces tatouages ne sont pas realistes,les chambres a gaz ont fait 6 000 000 de victimes...Donc au moins 10 000 000 de deportés donc il aurait fallu des tatouages avec des nombres a 6 ou 7 chiffres.

     

    • Désolé mais c’est un peu juste comme argument, pourquoi vouloir faire un système unique de numérotation alors que pour un univers concentrationnaire une numérotation par unité (camp, prison ou même caserne) serait largement suffisant pour identifier les individus.
      L’objectif principal n’étant nécessairement pas d’identifier les individus en tant que tel mais en tant que membre dans un espace clos.
      A la rigueur cela serait utile si les prisonniers pouvaient être déplacé d’une structure à une autre au cours de leur incarcération mais hormis durant les transits les déportés étaient rarement déplacés d’un camp à un autre sauf cas de force majeure. Mais je ne pense pas que les nazi aient poussé leur organisation carcérale à ce point.


    • #237218

      les déportés étaient bel et bien déplacés d’un camp a l’autre,mais je suis d’accord que ce n’est pas un argument (les arguments sont interdits par la loi ) c’est juste une remarque .

      On peut se retrouver en taule maintenant si on n’oublie de faire semblant de croire a ce dogme religieux.

      A part ça on est dans un état de droit laïc..


  • #236619

    Je suis sur qu’Elie Wiesel reverrait d’avoir le même !!

     

  • Ouais, juste pour se la péter devant les copains surtout.


  • Je repense aux propos de Mitterrand devant Elkabach "l’entretien de la haine" "dans 1000 ans"


  • Maintenant c’est le moment de pousser le simulacre jusqu’au bout les amis^^...

     

    • Ça m étonnerait pas de les voir s allonger dans des fours s ils y en avaient encore à auschwitz juste pour se faire prendre en photo, Regarder le documentaire Defamation et vous comprendrez que je n exagère même pas. On y est presque.

      Peut être une reconversion pour Gandrange (sans avoir à rallumer les fours juste pour la tof, faut pas déconner quand même)

      Heureusement que coté allemands ils sont moins cons et que les arrières petits fils de nazis ne se font pas tatouer eux aussi.


    • D’accord je viens de voir le documentaire en question (Defamation)... Faut pas me conseiller ce genre de choses ça me met en rogne pour des siècles... C’est désespérant, le logos devient totalement inopérant en l’espèce...


  • C’est quoi ces chiffres, le prochain loto ????

     

  • #236682

    C’est stupide, car comment distinguer un tatouage original d’un faux tatouage ? .. au bout du compte, dans quelques dizaines années, on pensera que mêmes les tatouages originaux des années 40 sont des fakes .. ça n’aide aucunement au devoir de mémoire.. si tant est qu’on puisse se souvenir pendant 200 ans .. crétins de jeunes va !


  • Ce tatouage est l’équivalent d’une puce


  • Punaise, je vous jure avec l’image en miniature de la news j’aurai cru à un tatouage entre les 2 fesses ! Ca aurait fait une sacré quenelle !

     

  • Bonsoir,

    Ouah, c’a va devenir trendy ces tatouages de petits fils et petites filles des déportés de la Shoananas.Je remarque cependant que ces jeunes le font à l’intérieur du bras et pas à l’extérieur comme leurs grands parents . Est-ce pour une question esthétique ?.

    La prochaine étape c’est quoi ?... Tatouer tous les nouveaux nés des descendants des victimes, dès le premier jour, pour ne jamais oublier ?

    Moi je préfère la démarche des petits enfants de ce rescapé qui commémorent en dansant sur du Disco "I will survive"

    http://www.youtube.com/watch?v=cFzN...

    Toujours pour commémorer avec ses petits enfants ,tout en apprenant à compter jusqu’à 6 millions , il y a le jeu Train de Brenda Brathwaite (spécialiste du porno dans les jeux vidéo) qui reçu une récompense de la profession pour son jeu sur l’holocauste appelé Train.

    http://learn.toplay.us/wp-content/u...

    Pour tous ceux qui ont peur de se faire tatouer et n’aiment pas jouer au petit train il reste toujours l’exemple du maître de la Shoananas Elie Wiesel Prix Nobel de la Paix avec aucun tatouage sur les bras !!!!

    http://www.labanlieuesexprime.org/a...


  • Toujours aussi fidèle à lui-même que ce peuple d’élite et dominateur composé de stripteaseuses exhibitionnistes victimaires.


  • Le regard du jeune sur sa grand-mère m’a glacé le sang. Regardez la tronche de ce petit con tout fier de lui pendant qu’elle essaie d’oublier un peu sa souffrance .


  • C’est triste de voir comment certains humains vivent dans le passé au point de se mutiler...


  • Auriez vous oubliez que les chrétiens portent une croix au cou ? Cela ne fait que confirmer que la shoah est devenue une véritable religion, avec ses martyrs, ses saints, ses lieux de cultes et ses mensonges.

     

  • question pertinente d’un ami "legerement" revisionniste : pourquoi tatouer des prisonniers  ?
    ces gens n’ont ils pas été arretés avec des papiers d’identité ? les nazis n’avaient-ils pas des registres et comptages reguliers suffisants pour recenser les juifs ? pourquoi s’embetter à les numeroter sur le bras s’ils etaient destinés à mourir ?
    Cruels jusqu’au bout, les nazis auraient du les tatouer sur le front (zone visible) et non pas sur des avant-bras à decouvrir peniblement l’hiver pour les montrer....


  • Moi j’ai un arrière cousin germain au 3ème degré par marriage qui a perdu son beau-frère a Dresden sous les bombardements anglais... Allez... J’peut tattouer un croix gamée ???

     

    • #236906

      Et bien il faut lui rappeler au cousin germain que les citoyens allemands construisaient tranquillement les armes et suffisamment pour lutter contre les plus grosses armées du monde, les missiles V1 et V2 que les civils anglais se prenaient sur la tronche n’étaient pas non plus ni conçus ni assemblés par les prisonniers seuls. Churchill avait largement sommé la population d’arrêter de bâtir pour le Reich. Voilà pour la partie logique et stratégie de guerre... Pour la partie émotionnelle, les Allemands même à Dresden ont eu la chance, la chance il faut peser les mots, de pouvoir fuir dans les campagnes, loins des bombardements, alors qu’en France, en Russie en passant par la Pologne et la Tchécoslovaquie, c’était fusillé contre un mur qu’on pouvait finir pour avoir résisté au Reich -c’est pas la même musique que des bombardements annoncés-

      Il y a une quinzaine d’années, un diplomate tchèque avait rappelé ces détails à la télévision allemande, alors que ses interlocuteurs faisaient honteusement pression pour des revendications de terres "Suedetendeutsche"...

      Cela dit, vous pouvez vous faire "tattouer un croix gamée", si vraiment vous le souhaitez...


    • @Reconcilussion.
      Ou as tu vus que les bombardements massifs sur les villes Allemandes étaient annoncées ? Ce n était évidemment pas le cas pour d évidentes raisons stratégiques.

      Je te rappel que le bombardement de Dresde c est au bas mot 70000 morts (le chiffre réel est certainement de pls du double) ,tous civils,femmes et enfants en premiers,nous sommes déjà largement au dessus du nombre de résistants abattus contre un mur,comme tu dis ,par la Gestapo. Ton argument ne tient pas la route,désolé.

      Tu dis que Churchill aurait prévenu les civils d arrêter de construire des armes de guerre,la aussi c est un argument particulièrement idiot,toutes les populations de tous les pays en guerre produisait des armes. Est ce une raison valable pour les cibler et les décimer ?
      Il n y aucune morale dans tous cela mais juste de l efficacité militaire et rien d autres.
      D après toi les populations civils d Hiroshima et de Nagasaki méritaient donc leur sort particulièrement horrible ?

      Il va falloir se réveiller de cette vision binaire de la seconde guerre mondiale parce que cela devient n importe quoi.
      Tiens pour la route,un petit aperçu de Berlin après la "libération" du pays par les "démocraties",tu vas peut etre évoluer un peu. Toutes les grandes villes d Allemagne étaient dans le même états... donc les leçons de moral,les alliées peuvent se les garder.
      Attention vision d horreur...

      http://www.youtube.com/watch?v=rLlh...


    • #237244

      @carnyx
      Les bombardements alliés (us air force et RAF) ont fait plus de dégâts dans les villes et sur les populations civiles que sur le potentiel industriel allemand. 20 % seulement du potentiel fut détruit( Réf Annie Lacroix-Riz, Domenico Losurdo), d’autant que les intérêts économiques des américains étaient largement investis dans les sociétés allemandes à capitaux mixtes.
      Les images d’archives insistent sur les villes détruites (particulièrement Berlin, cologne, dresde, hambourg ), peu nous montrent des sites industriels détruits, laissant croire que toute l’Allemagne était dans l’état de Berlin. Ceci expliquant cela et le redressement "spectaculaire" de l’économie allemande.
      Rappelons également que les réseaux ferrés alimentant les camps de concentration furent laissés intacts....Curieux non ?


  • Marc-Olivier Fogiel : Pourquoi Claude a été écartée du monde à un moment donné
    (...) ? (S’adressant à Claude Sarraute :) Un de vos confrères est venu vous défier sur le thème : Tu n’oseras jamais taquiner sur la Shoah et vous avez écrit : "Regardez, nous, les juifs, ce qu’on a réussi à faire avec notre shoah .."

    Claude Sarraute : l’interrompant : Ah ! J’ai dit ça à une Arménienne !

    Fogiel : "...On l’a vendu partout, on est couvert d’argent, on est
    vraiment plus forts que vous."

    C.S. : Oui, j’ai dit ça (...). Ces cons-là, ils ont vraiment eu la même
    chose, et tout ce qu’ils trouvent à faire, c’est s’asseoir par terre dans la
    rue ! (Rires)

    Quand on a un buisness ancré dans le passé il faut tout faire pour qu il soit encore tres "actuel".

     

    • Toujours avec Claude Saurraute il y a un extrait audio sur internet où elle parle de la relation très spéciale entretenue avec son propre père...
      Se référer aux entretiens de Roger Dommergue pour une explication parmi d’autres.


  • c’est moi ou ça a une connotation terriblement sadomasochiste ? on dirait que cet endoctrinement victimaire produit des effets "bizarres" sur le long terme...


  • #236801

    Ils sont immatriculé(e)s et j’espère que leur carte grise est en règle


  • chacun fait ce qu’il veut. si ils veulent des tattouages, C’EST LEUR SHOA...


  • #236822

    Est-ce que Elie Wiesel s’en est fait faire un aussi ?
    http://www.youtube.com/watch?v=IiRK...


  • Je trouve que c’est très courageux de leur part vu les très nombreux et très dangereux anciens SS de 100 ans qui courent encore le monde.


  • Terrifiant ce que le conditionnement au sentiment victimaire et à la paranoïa soigneusement cultivés de génération en génération peut provoquer ! Ca ne ressemble pas à un hommage de faire ça, mais plutôt à une complaisance mortifère dans une flagellation et des tourments à perpétuité...


  • La souffrance des uns est devenue un orgueil à exhiber pour les autres.
    Je comprends que cela fasse débat en Israël, voila comment d’une souffrance réelle, on passe à du spectacle, et qu’on finit de la sorte par tout corrompre.

    Si ces jeunes gens avaient été humbles et moins orgueilleux, ils auraient compris qu’ils ne sont pas du même monde et qu’ils ne peuvent rien comprendre de la souffrance réelle de leurs grands-parents.

     

  • #236930
    le 09/10/2012 par matrix le gaulois
    Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

    Les nazis trouveraient ça très bien s’ils se réveillaient à notre époque : pas besoin d’une étoile jaune, ils se la sont dessinée eux-mêmes sur la peau de façon indélébile.


  • C’est pas un tatouage, c’est un compteur.


  • #236943

    le fond est plus profond que prévu....


  • #236946

    D’un point de vue psychiatrique, c’est affligeant. Cela montre le degré élevé d’endoctrinement et de conditionnement de certains jeunes. On ne peut ressentir que de la pitié pour ces gosses et de la colère contre l’Etat israélien.


  • Il y en a bien qui se tatoue date de naissance ou de décès. Pourquoi pas un matricule ? J’avais pensé à l’immatriculation de ma défunte deudeuche.

     

    • la teneur de leur probleme est different d’une date de naissance. Ce n’est pas possible de comparer a ce stade un tatouage comme tu le consideres, a leur niveau de comprehension. Ca va tres loin.


  • Un des résultats bien malsains d’une éducation fondée sur le délire de persécution...


  • #237251

    Rappelons l’intéressant reportage de Cecile Pilverdier sur les 80% de rescapés de la shoah vivant sous le seuil de pauvreté en Sraël.


  • #237328
    le 09/10/2012 par le trou dans le bouquin
    Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

    Quel belle idée... Je pense pas qu’à un quelconque moment la personne qui se fait numéroter, marquer, comme du bétail soit heureuse d’avoir ce numéro indélébile sur son bras (sauf si il gagne le loto avec). Je ne comprend donc pas.


  • ...des chiffres gagnants (indemnisations shoa....nanas) !! comme au LOTO !!


  • Julien Gracq parlait de ’devoir de mémoire’ mais de ’nécessité de l’oublie ; nous en sommes bien loin.C est triste.


  • #237539

    On ne le voit pas trop dans votre extrait, mais j’ai vu le reportage original en entier, et la fille brune s’est fait tatouer un numéro avec...un gros diam’s à côté !!! (enfin "gros", de la taille des des chiffres, quoi)...Gling ! Gling ! Allez ! On passe à la caisse pour une deuxième (voir troisième...) génération ! Haaaa ! ça rapporte la chounia ! (remarque, l’autre avec son T-shirt "pulp fiction" est pas mal non plus... ! "Wiesel fiction" lol).


  • #237567
    le 10/10/2012 par Rex, chien policier
    Israël : la mode des tatouages de la Shoah fait débat

    Ils vont mettre la famille Drucker au chômage...


  • ouuh j ai eu peur en regardant la petite image qui illustre cette video , je croyais qu il s etait tatoué sur le fessier et qu il portait un string pour nous le montrer ...


  • ce qui est grave, c’est qu’ a se mentir a eux-memes jusqu’a ce point culminant, ils finiront par croire plus tard, plus vieux, qu’ils y etaient vraiment., ce n’est pas pour rire que je dis cela.


Afficher les commentaires suivants