Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël : le gouvernement adopte le principe d’un "État-nation du peuple juif"

Les observateurs jugent que ce projet de loi affaiblit les fondements démocratiques du pays et les droits de la minorité arabe.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu a approuvé dimanche un projet de loi instaurant le statut légal d’Israël comme l’État-nation du peuple juif, une initiative qui, selon ses adversaires, affaiblit les fondements démocratiques du pays et les droits de la minorité arabe. Même si la version définitive du texte devrait être édulcorée à la Knesset, certains dénoncent une forme de racisme.

Que dit le projet ?

Selon ce projet, Israël ne serait plus défini dans les Lois fondamentales, qui font office de Constitution, comme « juif et démocratique » mais comme « l’État national du peuple juif », ouvrant la porte à une institutionnalisation des discriminations à l’égard de la minorité arabe israélienne. Deux versions du projet de loi sont soumises au vote, à l’initiative de députés de la frange la plus à droite de la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu. La première version est présentée par Zeev Elkin (Likoud), la deuxième par Ayelet Shaked (Foyer juif) et Yariv Levin (Likoud). La version définitive du texte devrait être amendée et édulcorée à la Knesset (le Parlement).

Lire la suite de l’article sur europe1.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Israël est la seule démocratie du proche Orient...
    Et qui ça étonne encore ??? La France n’est elle-même pas une démocratie.


  • ...Et bien voilà, ils ont légalisé l’apartheid...reste à savoir ce qu’en pense nos dirigeants droit de l’hommistes...


  • Chassez le naturel...
    Au moins ça a le mérite d’être clair. L’apartheid et le racisme ont désormais un nom : israel.


  • Si ce n’était pas une guerre de religion que Bibi voulait, il a quand même eu, de manière éternelle, le droit "divin" de coloniser par le massacre, un état, tel un voleur, pour y poser son gros cul dans son odieuse colonie raciste et terroriste, quand même, avec l’appui d’une bombe atomique... pendant que le saint et le majestueux OTAN observait chaque jour un peu plus, son indignation sur l’Iran... Mais c’est pas grave puisque c’est l’état qui paye... Il fallait sauver l’Europe Israélienne... (E.I.) pour empêcher les sans-dents de les montrer justement.

     

  • Les banques françaises financent-elles en priorité l’extrême droite israélienne ou le Front National français ?


  • Petit exercice de logique. Si Israël est l’Etat-nation du peuple juif (comme la France est l’Etat-nation du peuple français), alors cela entraîne automatiquement :

    - qu’en Israël tout non-juif n’est pas véritablement chez lui

    - qu’en dehors d’Israël tout juif n’est pas véritablement chez lui

    Peut-être que Bibi est aussi d’accord avec la deuxième conséquence, et compte même dessus pour peupler sa forteresse assiégée par les terroristes à lance-pierres et roquettes foireuses, mais je doute que l’ensemble des juifs du monde le soient.

    Personnellement, je rejette ces deux conséquences, et rejette donc la définition.


  • La minorité arabe Israélienne n’est que le cache sexe de la politique génocidaire commise contre le peuple Palestinien ,ils seront détruit lorsque l’état sioniste n’aura plus besoin de leur caution pour faire croire à sa fausse démocratie car massacrer des dizaine de milliers de civils pour leurs voler leur pays il n’y a que des "cerveaux malades" comme dirait le neu-neurologue patrick cohen pour appeler ça une démocratie !!


  • Donc maintenant critiquer Israël sera antisémite ... bien joué !

     

  • Ca devrait aussi faire réfléchir les chrétiens qui soutiennes cet état...
    Mais de tout façon il n’y a rien de contradictoire dans tout ça, Israel continue de faire ce qu’il fait depuis 48 sauf que maintenant il n’y a plus de langue de bois ! Et je rappel aussi qu’Israel est le seul état au monde ou les frontières du territoire ne sont fixés dans la constitution, ce qui prouve vraiment qu’Israel est un projet expansionniste et que tous les états qui l’entourent sont en danger ! Mais on va venir nous dire qu’ils ont le droit de se défendre, et qu’ils sont non pas les agresseurs, mais les agressés...


  • Leur prochaine réforme : Compléter le statut en "Etat-Nation du peuple juif, et pas des arabes !"

     

    • Et la réforme suivante : "Etat-Nation du peuple élu, ennemi des arabes". "Élu" ça fait démocratique et comme personne ne réagira sur le coup (après tout il n’y a pas (encore) mort d’homme), le jour où Israël tuera massivement des arabes, on ne pourra rien dire puisqu’on n’a pas bronché lors du vote de la loi ! Et comme quelqu’un l’a déjà dit, l’antisionisme deviendra mathématiquement de l’antisémitisme ! Malin, le Ben !


  • Le problème d’Israël, c’est son ambiguïté juridique qui contamine les alentours. Les juifs ont, à travers les âges, considéré essentiel de ne jamais se soumettre aux lois des autres nations. C’est atavique chez eux. Leurs lois (d’ailleurs mystérieuses et faites de superstitions primitives) ont été, sont et seront toujours en décalage et antagoniques de celles de la "gentilité". Que le principe national s’y affermisse et s’y impose, ils sont internationalistes. Que le principe de l’internationalisme se répande dans le monde, et voilà qu’ils deviennent outrancièrement nationalistes, et ainsi de suite. Tout est à l’avenant.

    Mais ce qui est dramatique, c’est qu’ils sont parvenus à "vendre" à l’occident l’idée qu’ils allaient enfin devenir un pays ordinaire ! Voire "laïcs" ! Or aujourd’hui comme hier, l’état d’Israël refuse obstinément de se définir, la "démocratie" n’étant que tribalisme et le régime politique restant inconnu. Ce n’est probablement pas un état au sens civilisé et il est impossible d’en connaître vraiment la vraie nature, puisqu’il n’y a pas de constitution. Se définir pour eux serait se soumettre d’une certaine façon aux règles des gentils qui, depuis les grecs, argumentent et chicanent et donc font du "droit". De cela pas question ! Rester dans l’ambiguïté est le plus sur moyen de rester soi.

    Et les territoires qu’ils occupent cyniquement sont contaminés, c’est à dire toute la Palestine. S’ils admettaient loyalement l’"occuper" en tout ou en partie, les gentils pourraient leur imposer les Conventions de Genève, les obligations qui pèsent sur la puissance occupante. S’ils reconnaissaient d’un autre côté à la Palestine un vrai statut d’état, alors toute agression contre cet état violerait la Charte des Nations Unies et Israël serait hors la loi. Or Israël veut garder la possibilité d’y intriguer et d’y user de son influence. D’ailleurs c’est une créature de l’ONU et pas grand’chose d’autre. Son avenir est donc très incertain..

    Les palestiniens sont pris au piège de l’ambiguïté et de la bâtardise de leur statut qu’il ont accepté naïvement, de cette "autorité palestinienne" qui n’est là que pour empêche le statut d’Etat et ne donne aucune protection aux populations, et permet aux israéliens de les massacrer rituellement en toute quiétude tous les deux ans. Or les Israéliens savent que cela ne sert à rien mais ils sont contents parce que justement ces massacres horribles montrent au monde qu’ils n’obéissent pas aux lois du monde.


  • et donc ca veut dire que tous les juifs du monde sont désormais israèliens et doivent retourner vivre dans leur mere patrie ?

    Si oui, alors je suis pour, sinon c’est de l’apartheid !


  • Maintenant que leur Messie Bibi leur a enfin donné leur "Etat-nation" , qu’ils foutent le camp .

     

    • Cher ami, vous n’avez rien compris ! Pour tous les hommes censés (comme nous), ce serait en effet la conclusion à tirer de tout cela, autrement dit, qu’ils aillent tous se faire f.. en Israël et on aura la paix. Mais les choses ne sont pas si simples. Vous avez posé la bonne question. Ils avaient vendu à l’occident (qui était en fait antisémite en son entier et ne les supportait plus sans l’avouer publiquement) l’idée qu’ils allaient se réunir gentiment et chanter de cantiques en cassant des cailloux dans le désert du Neguev, et leur petite entité nationale deviendrait un pays comme un autre sans plus embêter personne. Raté. Les juifs prospèrent et se multiplient partout y compris en Israël où ils créent évidemment l’hostilité, et qui n’est qu’un petit élément de leur système et ils n’y sont nullement rassemblés. Leurs discours sur le Grand Retour (Allyha) est totalement trompeur. Seuls les gogos américains y croient. Il est évident que l’influence d’Israël dans le monde vient justement de leur dispersion (diaspora) persistante et ils ne sont pas prêts à y renoncer. Si on faisait un peu d’histoire, on s’apercevrait que tout cela n’est pas neuf. La seule notable nouveauté est la rapidité foudroyante des allers et retours propres au transport aérien. Autrement dit, ils ont organisé un système aéroportuaire très moderne dans lequel Israël est une plateforme où ils ne font que passer. Très fort. Mais faire croire qu’ils ont des "racines" en Israël, c’est de foutre du monde. Si un juif prenait racine dans le sol quelque part, ce ne serait plus un juif. Leur attitude compulsive de faux paysans est caractéristique d’un effet largement né de la propagande sioniste qui ne marche plus. Il faut faire leur éloge sur ce point. Il faut le reconnaître comme tel. Le juif est une plante grimpante rare, belle et florissante. Il est à l’espèce humaine ce que les orchidées sont aux fleurs. Je vous quitte sur cette formule et referme le cercueil sur moi.


  • Ils vont oter la nationalité israélienne aux Arabes, comme Hitler a oté la nationalité allemande aux Juifs .

     

    • Le mimétisme Nazis/sionistes est impressionnant, les rôles parfaitement interchangeables au point que l’on voit mal ce que nos extrêmo-talmudo-sionistes reprochent aux nazis : des impresarios épatants qui leurs ont permis de perfectionner "le double salto avec réception sur le tiroir caisse".


    • ...Les uns et les autres ont surtout les mêmes financiers...ceux qui multiplient leurs richesses et leurs pouvoirs après chaque guerre...Rockefeller, Rothschild et autres satanistes des Skull and Bones...


    • Hitler était soutenu parce qu’il s’était donné pour mission d’endiguer la progression du bolchévisme, ce qui a plus aux banquiers que vous citez car le communisme est gênant pour le Profit. Mais ils avaient une autre raison de le soutenir : il était antisémite ! Les ashkénazes allaient prendre peur et donc fuir vers la Palestine, ce qui créera l’Etat d’Israël, en voie de devenir un Etat-nation. Cela marcha assez peu, si bien qu’en 1939, plus de la moitié des Juifs d’Europe étaient toujours là.
      L’Angleterre provoqua la guerre (http://phdnm.org/uploads/3/0/0/1/30...) et les sionistes tenaient là un moyen sûr de provoquer un retour au bercail de la diaspora. Il leur suffisait de dire que les nazis avaient commis des crimes atroces durant la guerre, en prenant pour base véridique les camps de concentration, pour effrayer les ashkénazes et provoquer une vague d’alyahs massives. Et nous savons tous que cela marcha.
      Certes Hitler ôta la nationalité allemande aux Juifs. Mais pourquoi ? On nous dit qu’il est antisémite. Mais encore une fois, pourquoi ? Une des raisons pourrait être la situation de l’Allemagne dans les années 20. À cette époque, le mark ne valait plus rien et le premier profiteur venu pouvait faire fortune en échangeant de la monnaie étrangère contre une somme beaucoup plus importante de marks. En l’occurence, beaucoup étaient juifs. Imaginez ce que devait penser l’Allemand installé là depuis des lustres devant ce spectacle.
      À la même époque, les professions libérales, les postes clefs du pays et les emplois très bien rémunérés se voyaient beaucoup occupés par des Juifs, en proportion par rapport à d’autres corps de métiers. Les Allemands avaient donc une sensation de dégoût à l’égard de cette communauté qui leur semblait privilégiée. Elle se réunissait en groupes et se serrait les coude, gardant l’argent qu’elle gagnait pour elle. En soi, cela n’a rien de reprochable. Sauf que cela n’aidait pas le reste du peuple allemand. Cet argent leur permet par ailleurs de pratiquer un lobbying puissant qui fait élire des personnes soumises à leur volonté et oeuvrant pour leurs intérêts.
      Voilà, en partie, pourquoi Hitler haïssait les Juifs. Leur communautarisme gênait aussi cela : http://www.egaliteetreconciliation....
      J’espère que vous aurez compris qu’à mes yeux, on ne peut comparer ce que Hitler reproche aux Juifs et ce que les sionistes reprochent aux Palestiniens.


  • Le message est clair : les arabes musulmans et chretiens sont de trop : légitimation du génocide continu depuis 1948 par massacres de masse comme dernierement a Gaza et ou éliminations a la petite semaine que nos média casher dissimulent soigneusement .


  • meyer habib a parlé, après avoir entendu des voix... et pfm "pleunichebusiness" s’est soumise au réglement...


  • Eh oui, le projet est une dictature mondiale juive, et non une "démocratie" globale à la bisounours. Donc aucune chance qu’on ait un jour le début du commencement d’une démocratie en territoire occupé de Palestine pompeusement baptisé du nom d’un état disparu dans l’Antiquité. Vous croyiez que les missiles balistiques, les chasseurs à mach 6, les GI qui foutent leurs grosses bottes de bouseux partout sur terre dans des pays souverains, les massacres monstrueux (et sans équivalent dans l’Histoire) du XXème siècle, en général accompagnés de bouleversements politiques majeurs, c’est pour instaurer le bonheur sur Terre ? Vous allez être déçus...

     

    • Dictature mondiale juive ? L’avenir n’est plus aux peuples blancs occidentaux et l’entité juive va devoir composer avec un Orient pour lequel ses histoires ne veulent rien dire. L’emprise culturelle et médiatique juive se limite à la zone où l’humanisme occidental a sévi et c’est 10% de l’humanité même pas, dans une proportion qui diminue. Les pays orientaux sont en train de faire le décompte des diverses cultures occidentales d’avant leur déchéance finale, la juive est jugée sur le même pied que les autres et s’avère au mieux médiocre. Pour ce qui est de la ruse financière, la Chine et l’Inde disposent de magouilleurs autrement plus retors et puissants. Attali est par ailleurs autrement plus réaliste que les sionistes actuels dans la formulation de son package de dominance et sait que si ses coreligionnaires veulent rester en tant qu’individus les professionnels plus privilégiés de la terre avec leur ville chérie pour capitale du monde, ce ne peut être qu’à travers le règne planétaire non de quelque idée juive que ce soit mais par le biais de l’Islam, d’un espèce d’Islam des lumières semblable à celui de la civilisation andalouse qui privilégia à son apogée le même genre d’élite juive, d’où son appel devenu obsessionnel à un Vatican II de l’Islam et à la formation d’une haute bourgeoisie islamique modérée.

      Mais cela n’arrivera pas (outre par le fait qu’il n’y a pas d’intellectuels reconnus parmi les vrais prophètes --- même ceux du satanisme comme Albert Pike ou Aleister Crowley --- cette loi n’admet aucune exception : de la minute que vos idées sont publiées de votre vivant vous avez perdu la connexion) : tout laisse croire plutôt que l’Islam de l’avenir sera celui de l’ISIS et des Talibans le seul conforme aux origines, et que l’entité juive pour ne plus devoir rendre de comptes au monde en tant qu’état occidental de bonne réputation fuira en avant dans la construction du Troisième Temple : sitôt le tout premier sacrifice opéré, et ce peu importe que le culte ou le dieu soit vrai ou faux, c’est l’écroulement non seulement de toutes les fortunes juives, ce qui n’est pas si grave en soi, mais surtout de la bonne réputation d’expertise juive dans tous les domaines qui s’avérera frauduleuse ou du moins exagérée. Israël sans nécessairement disparaître se retrouve subitement une des régions les plus pauvres du Moyen-Orient. Le plus grand temple juif du monde fera à Israël le même bien que la plus grande basilique chrétienne à la Côte d’Ivoire.


  • Les pseudo-députés sionistes, sont contre, en s’abstenant de voter, pour la Palestine, les pour, cherchent-ils une tentative de récupération politicienne ? L’Europe Israélienne [E.I.] va, quand même, survivre encore longtemps... ? Erich Cooper

     

  • France : le gouvernement adopte le principe d’un "État-nation du peuple non-juif"

    .... idem pour tous les autres pays de la terre à 99% non-juifs

    sauf Israel qui n’est ni un pays, ni une nation puisque n’ayant pas de frontières définies sauf qq part dans un état-prison derrière des murs et des miradors !


  • Israël commence à avoir peur. bientôt, plus personne les soutiendra... puisqu’il n’ont aucune légitimité depuis 1948


  • Hmm il faudrait rappeler Mandela, il a encore du boulot... ah ? on me dit que ça serait antisémite.


  • Hitler a fait la même chose avec sa race aryenne.

    Mais avec Israël, tout les dirigeants sionistes du monde entier soutiennent cet état géré par des terroristes sanguinaires qui négocie avec des bombes.

    "Quand on a qu’un marteau, tout problème doit ressembler à un clou". Israël applique à la lettre.


  • Théodore Herzl, le retour : la démocratie c’est pour les autres, pas pour israel !


  • Enfin une "démo-théocratie" au Moyen Orient !!!


  • « l’État national _________ du peuple juif », il ne manquerait pas le mot "socialiste" quelque part ?



  • “ Pour parvenir [à une race pure] il faut surtout qu’un État soumette la colonisation à des règles strictes. Des commissions de race, constituées spécialement, devront délivrer aux individus un permis de colonisation : la condition posée à l’attribution de ce permis sera une pureté de race déterminée dont il faudra donner les preuves. C’est ainsi que pourront être fondées des colonies marginales dont les colons seront exclusivement des représentants de la race la plus pure.”
    Mein Kampf, Adolf Hitler, 1927



    Est ce que les sionistes payent des droits de reproduction aux héritiers du peintre autrichien ?


  • La formulation a au moins le mérite d’être claire contrairement à la formulation précédente "d’état juif et démocratique" qui était un oxymore, une formulation contradictoire en soi. Dans l’Etat d’Israel au sein des frontières de 1967 vivent 80% de juifs et 20% d’arabes palestiniens. Il est clair que l’Etat ne pouvait pas être juif, donc reflèter l’identité religieuse (ou ethnique) de la majorité, et ses intérêts, et en même temps démocratique, en traitant tous ses citoyens et leurs intérêts politiques sur un pied d’égalité. Désormais, au moins les choses sont claires. Israél est l’état national des 80% d’habitants juifs, dont l’humanité est pleinement reconnue. Les 20% d’arabes palestiniens dans ses frontières de 1967 (sans parler des territoires occupés, 22% de la Palestine de 1948) devront se contenter des miettes de dignité humaine, que l’humanité supérieure juive voudra bien leur jeter, comme un os à un chien, il est déjà question de remettre en question le statut de l’arabe comme langue publique, en imposant l’usage de l’hébreu aux arabes dans la vie publique et professionnelle, le fait de parler arabe en public pouvant justifier une présomption de terrorisme comme acte de résistance, de remettre en question le statut public de l’islam, d’abolir l’enseignement en arabe pour les enfants arabes, de destituer les députés arabes qui maintiennent la prétention d’une égalité civile entre arabes et juifs etc. En France et en Occident se pose uniquement une question. Les soutiens non juifs de la politique israélienne (ceux qui restent) comprendront-ils cette fois ?


  • On l’entends moins Zemmour sur ce sujet.


  • Un bien mal acquis ne profite jamais ! alors à quoi bon continuer cette fuite en avant ? l’avenir nous le dira.

     

  • L’épuration ethno-religieuse est en marche !


  • Israël est une démocratie mais uniquement pour les Juifs.
    Israël a mis au pouvoir le Parti idéal pour mener à bien les projets qui vont permettre au peuple Juif de ne pas disparaitre dans un contexte d’explosion de la mondialisation.
    Le peuple français, lui, est en voie de disparition et ne contrôle même plus son pays ...


  • "E.I " état israélite ?


  • L’Histoire en marche, avec un grand H... (et donc pas celle enseignée dans les livres d’école).
    Il doit être content, Sheitanyahu...
    Rira bien qui rira le dernier.


  • Il y a aussi des chrétiens Israéliens. Seront-il exterminés comme ils le sont à peu près partout dans le bassin méditerranéen ? Augmentation de 250% des actes anti-chrétiens dans le monde en 2014, du meurtre à la persécution morale. Tous ces actes anti-chrétiens sont liés d’une manière ou d’une autre aux agissements judéo-maçoniques. Alors moi, la pleurniche à l’antisémitisme, je m’en bas l’œil et je suis poli.


  • Israel le" pays" des superlatifs ,de l’injustice ,de la haine raciale,du vol,de la lâcheté et de la criminalité de ses dirigeants !!


  • Faites ce que je dis mais pas ce que je fais.

    Le nationalisme israélien et judaïque ? Génial, formidable, juste, cohérent.

    Le nationalisme français ou européen avec un côté chrétien ? Nauséabond, rance, la haine, les ruines.


  • JUDENSTAAT : " la tribu , pourtant , il ne suffit pas de l’isoler , il faut encore la purifier .Il ne suffit pas d’assurer sa propriété , il faut aussi et surtout assumer sa propreté " BHL , (l’idéologie française , 1981) ... Voilà à quelques mots prés ce qui convient à ce lapsus sioniste de toute cette intelligentsia juive "française" dont le fascisme le plus bestial le plus tribal et la plus raciste est exactement l’ambition de cet état juif , dont ils glorifient chaque jour les crimes et les guerres et dont ils en ont fait l’infaillibilité éthique et démocratique absolue


  • Je me permets de citer Rectificateur , tant son analyse est concise :
    " Si Israël est l’Etat-nation du peuple juif (comme la France est l’Etat-nation du peuple français), alors cela entraîne automatiquement :

    - qu’en Israël tout non-juif n’est pas véritablement chez lui

    - qu’en dehors d’Israël tout juif n’est pas véritablement chez lui
    ( . . . )
    Personnellement, je rejette ces deux conséquences, et rejette donc la définition. "


Afficher les commentaires suivants