Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Italie – La municipalité de Predappio refuse de payer la visite à Auschwitz

« Le train de la mémoire ne va que dans une seule direction, c’est du parti-pris, nous n’allons pas coopérer. Lorsque les trains s’arrêteront près des foibe et dans les Goulags, nous reviendrons sur cette décision. »

La controverse a éclaté à la municipalité de Predappio, en Italie du Nord, qui a motivé par ces mots la décision de ne pas soutenir financièrement le projet d’un jeune étudiant appelé Promemoria Auschwitz-Treno della Memoria (Promémoire Auschwitz-Train de la mémoire).

 

Un choix qui a provoqué l’indignation des antifascistes et de l’association GenerAzioni :

« La municipalité de Predappio refuse toute contribution à la participation d’étudiants déjà inscrits au projet du Train de la mémoire. Notre association complète pourtant avec un montant de 370 euros le solde qui manque pour permettre à un étudiant de réaliser son projet », explique le groupe GenerAzioni.

Selon Il Resto del Carlino, cette situation est liée à un projet qui prévoit depuis 2011 la participation des élèves du secondaire, projet auquel l’administration municipale a toujours contribué financièrement. Cette année, les étudiants retenus pour aller en Pologne sont deux : pour l’un d’eux, le voyage a été payé par l’Anpi Forlì-Cesena, tandis que pour le second, le déplacement devait être financé par l’administration municipale, qui a refusé. Le groupe GenerAzioni assumera donc les coûts. Non sans avoir au préalable publié une déclaration stigmatisant la décision du maire :

« Nous considérons qu’il s’agit d’une décision très grave qui engage la responsabilité de l’administration municipale de Predappio : en refusant de contribuer à cet important projet, elle empêche les jeunes de connaître leur histoire de manière critique ».

Il Resto del Carlino rapporte les déclarations de Roberto Canali, premier maire de centre-droite de Predappio :

« Nous ne sommes pas opposés au Train de la mémoire ni à visiter les camps de la mort nazis, y compris Auschwitz, mais nous sommes opposés à ce que ce train n’affiche qu’une seule destination : Auschwitz. Quand les Trains de la mémoire iront dans toutes les directions et s’arrêteront dans d’autres lieux d’oppression du XXe siècle, tels que le mur de Berlin ou les foibe, notre administration contribuera à cette initiative. En fait, l’histoire doit être connue dans son intégralité et pas seulement de manière partisane. La connaissance d’une histoire partisane ne peut pas être financée par des fonds publics ».

Et il a conclu :

« Nous préférons ne pas collaborer avec des gens qui ne veulent que valoriser un certain souvenir en oubliant tous les autres. Quand les trains s’arrêteront aux foibe et aux Goulags, nous reviendrons sur cette décision ».

Les foibe désignent le massacre, dans l’arrière-pays de Trieste, de milliers de personnes, essentiellement des italiens et italophones (entre 4000 et 12 000, 17 000 au total sans tenir compte des nationalités), qui furent précipitées dans des gouffres, les foibe, morts ou vivants, essentiellement par les partisans communistes du maréchal Tito, à partir du 8 septembre 1943 et jusqu’en 1947.

 

Séances de rattrapage pour ceux qui ont raté le train, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Excellente décision, prise par ce conseil municipal, pour refuser de financer à l’avenir ce "tourisme morbide auschwitzien", visant uniquement à influencer les jeunes de manière partisane en prenant bien soin "d’oublier systématiquement" les massacres de masse perpétrés par les criminels communistes, pourtant beaucoup plus importants en termes de nombre de victimes !!!
    L’histoire devra de toute manière être enseignée globalement et complètement pour retrouver un brin de crédibilité, sans cela elle disparaitra complètement en tant que science !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2321006

    Je sens qu’ils vont bientôt avoir des attentats soi-disant islamistes ou des catastrophes industrielles ou des églises en feu sous peu en Italie. Les parrains de la grande mafia mondiale n’aiment pas qu’on se soustait à leurs taxes. Mais bravo ! Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux !

     

    Répondre à ce message

  • « Ceux qui envisagent la vie comme la recherche du pouvoir d’anéantir tout ce qui existe autour d’eux, ne récoltent que la mort. »

    « Ils se disputent les excréments et délaissent le baume.
    Ils transforment les pierres en fumée, mais qui transformera la fumée en pierre sainte ? »

    Louis Cattiaux – Le Message retrouvé

    La « Sainte et pierre angulaire » n’appartient plus à ce peuple dévoreur de vie, désormais honni, mais à ceux parmi les Peuples qui auront réussi à transformer la fumée indicible de toutes les souffrances de tous les « goulags » en sainte et sacrée Pierre, là où le Fils de l’Homme&le Fils de Dieu sont UN à l’image du Père indicible, invisible, inconnaissable et pourtant .... si proche :)

    Des « Heures les plus sombres » artificiellement, illégitimement maintenues par les lois Pleven (1972) puis Gayssot (1990) émanent des fumées que la Terre sainte de France transforme d’ores et déjà en « or » puisque ses morts de Vendée, royalistes dont Louis le XVIe, guerres napoléoniennes, Commune, de 14-18, de 39-45, de 54-62, † ... sont réunis au Ciel pour faire jaillir dans les cœurs les véritables étincelles, ces révélations sur notre Histoire de France pour qui le veut, en a besoin, en son espérance quotidienne.

     

    Répondre à ce message

  • #2321170

    Excellente décision ...
    Je soutiens totalement M. le Maire de cette commune.
    Ils nous saoulent avec QUE leur "mémoire".
    Je sens que 607 a.n.è., l’an 70 , Massada et compagnie ne vont pas tarder à se répéter.
    Y’a du "crochet dans les narines" qui approche de sa cible. Oups !!!

     

    Répondre à ce message

  • 60 millions de morts, c’est le bilan officiel de la 2e guerre mondiale mais seuls 6 millions officiels ont droit à la mémoire éternelle, les 54 millions restants peuvent aller se faire foutre... La valeur des êtres humains est sélective pour les grands sages de la mémoire.

     

    Répondre à ce message

  • #2321232

    Predappio ??
    C’est là qu’est enterré Mussolini.
    C’est même devenu un lieu de pèlerinage...
    En tous cas ils ont bien raison de ne pas se coucher devant le lobby et les assoces antifascistes de la pleurniche...

     

    Répondre à ce message

  • #2321551

    Les Italiens ne sont pas des fins de race ! C’est officiel !

     

    Répondre à ce message

  • #2321746

    Après "Hiroshima mon amour", voici la nouvelle production : " auswitch,mon petit chou".

     

    Répondre à ce message

  • #2322150

    En général le sort des nazis et associés dans les Balkans n’a pas été d’une grande douceur. Des trains étaient envoyés dans les zones occupées des Balkans, avec un tas de soldats allemands et italiens, organisés de façon macabre, embrochés, ou parfois comme le faisait les Serbes au moyen-âge, la langue tirée par la gorge tranchée. Toutes ces joyeusetés ont engendré un rappel de soldats sur d’autres fronts pour faire payer aux Yougoslaves leur insoumission. C’est certainement ce qui leur apportera plus tard les bombardements de l’OTAN, réclamés aux USA par la chancellerie allemande.

     

    Répondre à ce message

  • #2322182
    Le 15 novembre à 03:20 par Aiguiseur de guillotines
    Italie – La municipalité de Predappio refuse de payer la visite à (...)

    J’ai repris 2 fois des spaghettis... à la bolognaise bien sur.

     

    Répondre à ce message

    • #2324262

      Et un p’tit clin d’oeil à la mémoire du regretté Pierre Desproges, n’est ce pas ? Sinon, pour revenir au sujet de l’article, j’approuve complètement la décision de cette courageuse municipalité... tout en me disant qu’organiser des trains de la mémoire jusqu’aux lointains goulags sibériens (sans parler des lagodais chinois ou des camps du sinistre gros bouffi de Pyongyang...) va être un peu compliqué !

       
Afficher les commentaires précédents