Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Italie : adoption du nouveau plan de rigueur anti-crise

Pour la première fois, le chef du gouvernement Silvio Berlusconi a accepté d’alourdir la pression fiscale avec une "taxe de solidarité" sur les revenus plus élevés. Les autres mesures fortes sont la fusion de provinces et communes et l’accroissement progressif de l’âge de départ en retraite des femmes à 65 ans.

Les coûts de la politique seront également réduits avec la suppression de 50’000 postes d’élus au niveau de l’Etat central et des collectivités locales. La productivité sera augmentée avec la suppression des ponts et le transfert automatique des fêtes nationales sur le lundi. Les transferts de l’Etat aux collectivités locales seront fortement réduits.

Pour lutter contre l’évasion fiscale, il deviendra obligatoire de déclarer les transactions de plus de 2500 euros. De sévères sanctions sont prévues pour les activités ne délivrant pas de factures ou de tickets de caisse, pouvant aller jusqu’à la fermeture.

"Le vote en conseil des ministres a été unanime", a indiqué le chef du gouvernement. Silvio Berlusconi a souligné que les nouvelles mesures "vont dans le sens de ce qu’avait souhaité la Banque centrale européenne" (BCE). L’Italie avait déjà adopté une cure d’austérité de 48 milliards sur trois ans à la mi-juillet.

La BCE a volé au secours de l’Italie en rachetant en début de semaine des titres d’Etat italiens, ce qui a permis une détente des taux. Mais la banque centrale a exigé en retour l’adoption rapide par Rome de nouvelles mesures d’austérité, énumérées dans une lettre "secrète" à M. Berlusconi.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • Pour lutter contre l’évasion fiscale, il deviendra obligatoire de déclarer les transactions de plus de 2500 euros. De sévères sanctions sont prévues pour les activités ne délivrant pas de factures ou de tickets de caisse, pouvant aller jusqu’à la fermeture.



    Le contrôle, le contrôle ... dans LE pays latin par excellence où les gens ont l’habitude de payer en liquide, de marchander, etc. ; tout le monde devra désormais rentrer dans le rang sur le modèle anglo-saxon. D’ici cinq ans, on donnera consigne aux commerçants et caissiers de suspecter toute personne réglant en liquide comme un terroriste potentiel ...

    On veut savoir ce que vous achetez, où, quand, et rien ne doit nous échaper. Surtout pas de monnaie papier, surtout pas de réel (déjà que cette monnaie papier ne vaut intrinsèquement rien), restons dans le virtuel, où nous sommes les maîtres incontestés. D’un clic nous vous créons 40.000 euros, même plus besoin d’imprimer des billets, pourquoi se faire chier, c’est plus rapide, et ça ne nous coute plus rien ... par contre vous nous devez toujours des intérêts ... faut pas rêver non plus !

    Quelle bande d’enculés ...
    http://www.youtube.com/watch?v=XkUa...