Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

J-3, le coup de gueule d’un Gilet jaune contre Macron : "C’est un vulgaire guignol"

Toute une vie de dur labeur pour avoir une baraque qui se fissure et une retraite au Smic, tout ça face à ceux qui « s’en foutent plein les fouilles » sans rien branler et à un président-guignol qui « représente le Système », c’est clair, c’est vrai, c’est cash.

 

Et si le grand reporter Anne Nivat, madame Bourdin à la ville, diffuse ce sujet aussi court que mordant à trois jours de l’échéance du 5 décembre, c’est que la direction de RMC fait monter la pression sur Macron...

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Tiens donc, les loups du systèmes continuent à se déguiser en brebis et une bonne partie du peuple n’y voit que du feu....

     

    Répondre à ce message

  • Je comprends tout à fait la colère de cet homme, et il a raison .Tous ces ministres, présidents, ne sont que des marionnettes de foire, tout ceci n’est que du théâtre .
    Pourquoi un homme qui a travaillé toute sa vie à 1200 euros de retraite, et qu’un ministre au bout de 23 ans a atteint une carrière complète au lieu de 40.5 ans .Sans compter les avantages pendant son mandat et tout ce qui va avec
    Cela veut simplement dire que le ministre est un privilégié et que l’ouvrier peut crever la gueule ouverte sans se plaindre, si c’est possible .
    Alors qu’un ministre est une retraite au bout de 23 ans, pourquoi pas, mais alors ce n’est pas une raison pour donner 1200 euros à un type qui a bossé toute sa vie comme un forcené , et en déplacement .
    Ce n’est plus un privilège, mais de l’indécence ..Mesdames,. Messieurs ,si les Français ne veulent plus de vous,c’est parce que vous les spoliez à longueur de mandat ,depuis des années ,sans un regard .

     

    Répondre à ce message

  • Je crois qu’on est prêt pour une révolution .... comme toutes les révolutions ... un tour pour rien !
    Un vrai changement c’est autre chose, çà ne se construit pas sur l’envie , les pleurnicheries et l’égocentrisme .
    Les gens les plus excités sont toujours les plus frustres ... et les plus manipulables !
    A ces gens là, on leurs fera une petite révolution à la 1789, et ils seront tout content ... de changer de maitre !
    Il nous faudra de l’intelligence, et de l’intelligence du cœur ... çà vient, mais on est encore loin du compte .
    Si on secoue l’arbre avant que les fruits soient mûrs, la récolte sera perdue !
    En 1968, avec l’intervention des syndicats, on a précipité le départ de De Gaulle, et son remplacement par Pompidou (un ancien directeur de Chez Rothschild).
    La suite ?? Vous l’avez sous les yeux !!

     

    Répondre à ce message

    • Oui c’est clair que le niveau de ce monsieur est presque affligeant... (les voitures sont plus grosses, j’ai pas pu m’en payer une...). Aucune réflexion sur l’effondrement ni sur les causes, je suppose qu’il ne sait même pas ce qu’est la dette de la France ni le mécanisme qui nous oppresse (banque, argent dette, liberalisme etc...) Aucune réflexion sur le fait que la France est très riche et développée mais certains vieux (qui gagent bien moins que lui) font les poubelles en silence pour manger. (et des jeunes aussi d’ailleurs...) Pas d’avenir très brillant pour les jeunes (à part bosser au mc do ? ou chez amazon ?) ras le cul de l’exploitation...

      A la fin de la vidéo avec l’image qui se fige on dirait que le journaliste veut dire "c’est bien gros, tu t’es bien excité, mais la on a pris ta photo en grand pour le fichage des rebels comme toi".

       
    • La définition du mot révolution, c’est faire un tour puis revenir au point de départ.
      Ce qui libérera chacun, c’est une évolution .
      On dirait que certains sont devenus maîtres dans l’art d’utiliser l’énergie (de la colère ici) des autres pour leur propre compte.
      Tant que ça marche, ils continuent. Le problème vient du colérique !
      Empêcher quiconque de nous soumettre ou de nous rebeller est le meilleur antidote à la manipulation et la solution à la libération de l’être.
      Marshall Rosenberg l’exprime très bien dans les conférences facilement visible sur la toile.

       
    • Alex vous êtes bien dur avec ce pauvre vieux. Qu’en savez-vous qu’il n’est pas au courant du mécanisme pervers de la dette etc. Ce n’est pas le court instant que dure l’interview, qui permet de vérifier ses connaissances par ailleurs.
      Vous qui êtes si malin, et si au fait des dessous de la mondialisation, qu’auriez-vous balbutié devant le micro de cette manipulatrice du système, qui a sans doute ciblé sa victime avant d’intervenir.
      Avant d’être trop acerbe, posez-vous vous-même la question de savoir comment vous auriez-réagi à sa place. Merci.

       
    • @Diogène,

      Je n’en veux pas à ce monsieur. Vous avez raison je ne le connais pas et je me suis un peu emporté...

      Ce réflexe de se comparer aux autres m’exaspère. Car on a dans le pays largement les ressources pour contenter tout le monde à partir du moment ou on applique un ratio maximum entre le moins payé et le plus payé de chaque entreprise. (Par exemple 3, et si le boss veut plus il faudra qu’il augmente tout le monde).

      Je pense juste pour frequenter les ronds points que le niveau n’est pas là... Et cela m’attriste.
      Si on m’avait interviewé j’aurais envoyé le/la journaliste dans le décor en lui rappelant la Charte de Munich. Je sais que ce que j’aurais pu lui raconter n’aurait pas été diffusé. Si ça ne tenait qu’à moi je dégagerais tous les journalistes mainstream. Je préfère dire aux GJ de ne pas jouer le jeu avec la presse ou la TV. Mais ils jouent le jeu, ils ont l’impression d’être entendus. Et ça flatte leur égo de se voir à la TV...

      On a eu des journalistes qui sont passés plusieurs fois, ils nous ont bien entubé en faisant des reportages sur tout sauf le fond du problème. C’est leur spécialité de faire de la diversion. Quand il y avait un peu de matière politique ou que leur reportage avait des chances de montrer qu’il y avait une grosse mobilisation, ils arrêtaient de filmer. Tout ce qui les intéressait c’était de montrer des gens paumés qui avaient trouvé une famille nouvelle sur un rond point...

      On sait ici que les journalistes sont des traitres mais les français sont encore à les écouter. Ils n’aiment pas les journalistes mais ils restent connecté au journal TV ou à la radio. La programmation mentale est bien implantée. Cette croyance que laTV dit la vérité... Bref notre pays n’est pas encore mûr. Il va falloir encore s’en prendre plein la gueule pendant un moment avant de vivre un changement de paradigme.

      Je souhaite quand même que les choses bougent. Et je prie pour les gilets jaunes et tous les gens qui se bougent pour la vérité. (E&R inclus bien entendu).

       
  • Encore un précieux et libérateur paragraphe d’intro très rarement vu ailleurs !
    Encore merci !

     

    Répondre à ce message

  • Histoire du mouvement des Gilets « Or » ou Jaunes vu en 3016.
    Les Gilets Jaunes firent leur apparition en France au commencement du 3ème millénaire et bientôt se répandirent dans toutes les directions. On les trouvait en France dès l’an 2018 ; on en « tazzait », « battaient » et « flashballisait » à Marseille, Bordeaux, Paris ou Toulouse ; vers la fin 2018, on commençait à en trouver de petits groupes en Belgique, au Canada et même en Israël ; on les méprisa.
    En 2019, on en trouvait partout dans le monde.
    Ils furent impitoyablement poursuivis dès 2018.
    Les Gilets Jaunes étaient une révolte de la conscience et de la raison contre le désordre des politiques. C’est un soulèvement des bons instincts contre l’excès du mal, une réaction contre le désordre social et fiscal généré par le pouvoir en place.
    L’oppression continue de la meilleure partie de la société sous la tyrannie des puissants soulevait l’exaspération des gens intelligents et bons. L’iniquité des lois appuyées par la force aveugle entretenait la pire des souffrances.
    Les Gilets Jaunes auraient pu certainement triompher rapidement si certaines « milices obscures » n’étaient pas venus soutenir cette politique illégitime et absurde, en l’aidant à noyer dans d’affreuses violences des revendications pourtant si légitimes.
    Castaner dit « Simplet », surnom bien trouvé et porté par le déséquilibré qui devait faire violenter tout un peuple de France et organiser avec sa hiérarchie aveugle la nouvelle Inquisition ! Il occupa le trône de la place Beauvau fin 2018.
    Dans la croisade contre les Gilets Jaunes, il commandait les violences de ses milices ; cela coûta des sommes énormes au Trésor, et donc aux français.
    C’est pour cette belle entreprise qu’il fut placé là par ses maîtres, à l’instar d’Edouard Philippe à Matignon, ou Macron à l’Elysée, excitant par la promesse de riches butins, le zèle de ces traitres contre leur peuple.
    C’est le premier grand drame sanglant dont la présidence Macron donna le spectacle au monde épouvanté.
    C’est du reste la première révolte sérieuse contre les absurdités de la 5ème République et surtout contre le joug de la haute finance, et les mensonges répétés des « Pravda » subventionnées ; ce fut aussi la première tentative d’un retour aux valeurs Universelles de Liberté et de Fraternité.
    Si les Gilets Jaunes triomphaient, l’humanité entrerait alors dans une ère nouvelle, qui serait un temps de paix et de rénovation.
    L’avenir allait nous le dire...

     

    Répondre à ce message

  • Quand elle fait son mouvement de tête "Oui", t’as quand même envie de lui punsher la face.

     

    Répondre à ce message

  • #2334203

    1260 euros de retraites net ? c est plutot bon, j en connais qui au smic ne touche pas ça et cotise pour payer la retraites des boomers qui ont foutu le pays dans cet état, y en à un peu marre de cette génération qui à tout valider, le regroupement famillial, Mitterrand 2 fois, Chirac deux fois ect et qui ensuite viennent se plaindre en palpant plus en retraite que les generations qu ’ils ont sacrifier en faisant de la France la poubelle qu elle est, il faut signer ou pour des retraites à 1260 euros ? on est des millions de ma génération qui n a eu droit à rien , pas le plein emploi ou autres et qui aujourd hui passe au bassinet pour la retraites des 68tard qui nous ont remplis la France de Chance pour la france, dans l espoir que les mecs aller taffer pour leur retraites manque de bol , ça ne se passe pas comme ça, c est nous qui crachons pour les 68tards et nos chances pour la france, les gilets jaunes sont pourris par la gauchisation, le prochain vrai mouvement qui va tout balayer sera de droite , la gauche ça encule toujours des mouches et des mouches à merdes de preferences.

     

    Répondre à ce message

    • On est d’accord sur le fond, mais un conseil, remballe ton conflit de génération. Il divise et on a plus le temps de se bouffer la gueule. Il y a des boomers sur les ronds points... Et tout le monde a droit à l’erreur. Il y a plein d’ex gauchistes ici qui ont compris l’arnaque... Idem, un peu de tolérance même si c’est pas toujours facile ! Il faut que chacun fasse son chemin...

       
    • Alex à raison, de quelle génération fais-tu parti ? Moi je suis sorti de l’armée en 1983, le RSA n’existait pas, le plein emploi non plus contrairement à cette légende, depuis 1981 je vote FN et tes parents pour qui ont-ils voté ? Il faut être précis quand on balance des allégations et faire preuve de discernement, sinon au lieu de regrouper on fractionne. Si le FN avait été au pouvoir peut-être que nos chances pour la France seraient moindres, mais nous aurions aujourd’hui la retraite à 65 ans, ce que JML reconnaît aujourd’hui.

       
  • Idem pour moi : 1080 e de retraite, 1,60 e d’augmentation depuis 5 ans (autrement dit ils se foutent bien de nous) rien que cela pour avoir travaillé au rendement et équipe du matin ou du soir dans la chaussure ! Malgré tout je ne me plains pas trop car beaucoup de mes collègues n’ont pas 1000 e. La chaussure et le textile ont généré des retraites de misère à comparer avec d’autres professions.

     

    Répondre à ce message

  • #2334479

    Forcement c’est émouvant de voir ce Monsieur à bout, maintenant faut comprendre un ensemble de choses :

    Le niveau de vie au Luxembourg et les salaires qui vont avec ? : Le Luxembourg est au sein de l’UE une destination d’optimisation fiscale, le Luxembourg remercie Junker qui est resté 20 ans là-bas ministre des finances et ensuite Président de la commission de l’UE, vous comprenez pourquoi l’UE n’a jamais lutté contre la fraude fiscale.

    Signer des traités européens c’est SE SOUMETTRE, les présidents peuvent se succéder , de droite ou de gauche ils ne feront qu’appliquer les traités, c’est si dur à comprendre ?
    Un traité c’est un CONTRAT qui crée des obligations.

    Donc aucun changement avant de sortir de l’UE, aucune amélioration de notre quotidien sans liberté.

     

    Répondre à ce message

  • Quand ce retraité dit : "Les luxembourgeois ne savent rien faire, il n’y a pas d’industrie dans leur pays", c’est vrai !
    Le problème c’est que ce Monsieur retraité ne sais pas que ce sont les banques, la finance, et les places de marché détruisent l’industrie par la spéculation, et le Luxembourg est bien placé pour les banques
    Une fois qu’il aura compris cela, ça ira mieux pour lui.
    Et puis, ce qu’il ne regarde pas, c’est les retraites des régimes spéciaux. minimum 2500€ pour un cheminot, 3700€ pour un agent RATP, et 3600€ pour un agent EDF.
    Age de départ en retraite entre 54 et 57 ans. Refait à neuf à la retraite puisque objectif de productivité égal à celui d’un Malien.
    Si les politiques réforment ces régimes spéciaux ce qu’ils ont toujours refusé de faire car ce sont des lâches, alorsc’est 110 milliards d’économie par an. J’ose encore espérer qu’avec cet argent une bonne partie devra être transféré à ces petits retraités

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents