Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Bricmont – Réponse aux libéraux à propos des Gilets jaunes

Jean Bricmont explique en quoi l’idéologie néolibérale qui domine depuis les années 1980 a engendré la crise actuelle.

 

 

Jean Bricmont, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • il parait que parmi les forces de l’ordre de ce samedi, y avait des CRS étrangers. qui ne parlaient pas un mot de français.

     

    • C’est tout à fait réaliste avec la privatisation tout azimut, pourquoi pas celle de la sûreté nationale ?
      Le projet Eurogendfor, qui n’existe pas encore officiellement, pourrait très bien être plus avancé que ce que l’on nous dit...


    • Logique, un botswanais ou un moldave aura moins de scrupules a dégommer des gaulois qu´un gaulois. C´est le plan de l´armée européenne.


    • @Gilles, ne vous inquiétez pas, pour avoir participé à l’acte 4 de ce samedi je peux vous dire que nos Gaulois de CRS n’ont pas attendu de moldaves ou de botswanais, ils savent y faire avec la matraque.


    • En l’occurrence c’étaient de jeunes militaires venus de l’est a priori et ne parlant quasiment pas le français qui tenaient dimanche soir un poste de contrôle (ouverture de manteau obligatoire ) devant fourviere a Lyon...


    • C’est totalement impossible.


    • @lasieste
      Je n’ai vu que des militaires français, jeunes, fatigués et apeurés, constamment gonflés par leurs chefs. Nous aurions pu briser les premiers barrages mais ils nous auraient tiré dessus sur les suivants.

      Et dire que certains nantis, nous demandent de ne pas bloquer le pays pour ne pas faire chier les chefs d’entreprise,s ou de ne pas détruire de rares façades de commerçants. En oubliant tous ces milliers d’agriculteurs, chefs d’entreprises, profs, infirmières, pompiers et pères de familles aux vies brisées, qui se suicident parce que le pays est bloqué et détruit par des escrocs, des mafieux au pouvoir Il étonnant de voir ces même nantis se féliciter de l’éradication de la mafia et des trafiquants de drogue par le gouvernement philippin.


  • D’après "Le Parisien" le gouvernement lance une enquête pour savoir si Poutine ne serait pas derrière les GJ ! Le Parisien-Arnault et Macron-Rotschild nous ferons toujours rire !

     

    • Ils pourraient aussi bien enquêter pour savoir si l’avalanche de hausses des taxes n’est pas également imputable à Poutine ?
      Se moquer du monde à ce point relève de la folie foudroyante.


    • Tout le monde sait très bien que ce sont les Cosaques et les Nénètses qui ont la main-mise totale sur les médias ( télé, journaux,radio etc...) français , que ces tribus ont le contrôle du parlement , du sénat des banques et des multinationales ! Et que Poutine manipule tout ce beau monde du fin fond de la Sibérie en chevauchant un grizzly affublé d’un gilet jaune, l’ours , pas Poutine , qui lui veut rester incognito ... heureusement les limiers du " parisien " l’ont démasqué et la chasse au Poutine peut continue de plus belle !!


  • Produisons et achetons français (bordel !). Et surtout, surtout.. développons nos propres outils numériques et sécurisé (moteur français à la place du monopole de google par exemple..). Génie français ou pas Génie français ?


  • #2097779

    Une relance par de grands projets nationaux,un Etat Stratège,des hommes d’Etat surtout,une simplification administrative,une fiscalité revue,la disparition des niches fiscales et tout ce qui est contraire à la Fraternité,et à l’Egalité,un encouragement à l’initiative dans tous les domaines,la maîtrise de la Banque ,un pays au travail,un stop à l’immigration massive et une immigration choisie,une Justice qui s’appelle Justice,une politique ext. digne et fraternelle,une relance de la natalité française,une éducation complètement à revoir,Notre Histoire a remettre dans sa Vérité,etc,etc,bref, remettre le pays avec ses valeurs, et qui nous ont si bien réussies de par le passé,ne sont que quelques unes des nécessités obligatoires pour demain,
    pour cimenter le pays et le remettre sur de bons rails.

     

    • en fait non i l faut aller plus loin que ça. Maintenant qu’on y voit plus clair grâce aux analyses de Bernard Friot il faut les appliquer et se libérer des banques et des prêts à interet, et du marché du travail , créateur de NAIRU, d’insécurité, de rapports de force, et de terrorisation.


  • Monsieur Bricmont est rationnel , c ’est un savant et il dissèque le système comme si des erreurs s ’étaient glissée dans les idées alors qu ’il s agit d ’un montage d ’escroqueries destinées à enrichir la minorité et à exploiter et crétiniser la masse . Quelque fois les intellectuels me paraissent bien naifs .En réalité le système repose uniquement sur la propagande et la répression et se moque bien du débat intellectuel car il a lui bien conscience de sa mauvaise foi .Et le système se flatte d ’avoir hier muselé les gilets et donc d ’étouffer la résistance .S ’il y avait eu hier à Paris 100 000 hommes déterminés le système ferait aujourdhui profil bas alors que les rats habituels des médias paraissent requinqués . C ’est pas qu ’ avec des forgeurs de concepts qu ’on bougera les choses .

     

    • Ce que vous dites est juste, mais j’aimerai apporter une touche d’espoir. Cette mécanique à escroquer est devenu obsolète, elle ne pouvait fonctionner que pendant les 30 glorieuses, depuis les années 90 elle s’enraye périodiquement et de plus en plus fréquemment ces 10 dernières années.
      Vous avez dit 100 000 hommes ? Ce chiffre sera largement dépassé avant un an et soyez sûr que Micron ne finira pas son mandat, ce qui me rend aussi sûr c’est que en plus de la population, le système qui l’a porté au pouvoir a décidé de le dégager, peut-être pour des raisons stratégiques et les Français auront intérêt à demeurer vigilent sur la nouvelle proposition du système qui sera sans doute l’objectif visé depuis le début.


  • Les journaux d’Arnault palpent 12 millions de subventions ! En en rajoutant dans la servilité Bernard espère peut-être 2 ou 3 millions de plus, c’est toujours bon à prendre...


  • bien sûr c’est simple et clair c’est la lutte des classes.
    Depuis 30 la classe financière et bourgeoise a entrepris de nous reprendre tout e que Un siècle de luttes et de réformes nous avait apporté, et de nous pressurer toujours et toujours un peu plus. (Et en fait la disparition des transports en communs dans les campagnes ça aussi ça ressort de l’avidité capitaliste, et de la disparition de l’ethique républicaine de l’intérêt général. et le reste à l’avenant).
    Alors vient un moment où ça déborde.
    c’est la gauche du travail qui est à la maneuvre, contre les bobos bancaires.

     


    • la classe financière et bourgeoise




      il faut préciser que si la classe financière qui a pris le pouvoir est issue de la classe de la bourgeoisie , elle s’en est totalement affranchie en trahissant la bourgeoisie entrepreneuriale.
      la bourgeoisie n’est plus que la classe moyenne la vache à lait du système.
      c’est aussi pour cela que le système est en réalité si fragile : 1% contre 99%, il n’y aurait pas photo si les gens se réveillaient. la lutte des classes est remplacée par la dictature d’une micro classe invisible (une tribu) sur l’ensemble de toutes les classes sociales.


  • La seule liberté qu’on a dans cette société de merde, c’est de consommer.


  • Analyse très importante qui n’est jamais faite ! Les taxes ne sont pas la conséquence de trop peu de libéralisme, elles sont la conséquence de *trop* de libéralisme !
    En dernière analyse, tout cela n’est-il pas une question d’échelle ? Dans le sens où le libéralisme mondiale ne profite qu’aux pays dont les niveaux de vie sont les plus bas tandis que le libéralisme national permettrait de contenir ses effets destructeurs dans le cadre des frontières tout en permettant une concurrence "loyale" et stimulante pour l’économie.

    Monsieur Bricmont est d’un sérieux méthodique et remarquable. Le néo-aristocrate libertarien et libéral
    Merci !


  • #2098049

    La société libérale est improprement nommée, à dessein.

    Elle s’est auto baptisée libérale pour qu’on la croie tolérante c’est-à- dire miséricordieuse dans ses jugements, et charitable dans ses intentions.

    Alors qu’elle est cruelle dans ses sanctions par avarice dans ses ambitions.

    Sa doctrine est celle du loup libre dans la bergerie libre où le massacre des brebis est la preuve in situ que le loup a donc raison.

    Le libéralisme est un péché.

    Pour se faire admettre, il prétend que sa liberté du loup libre dans la bergerie libre ne serait que la reproduction raisonnable d’un ordre naturel immuable.

    Mais c’est totalement faux puisque n’étant pas la reproduction de l’ordre naturel qui est un véritable Ordre, il est un désordre militant , une insurrection systématique contre l’ordonnancement divin, seul Ordre car seul ordre parfait.

    Par exemple, pour Dieu la destinée de l’enfant est de devenir homme pensant et aimant.
    Mais pour un libéral, la destinée de l’enfant se réduit à son utilité soit, dans leurs esprits malades, de travailler ou de se faire enculer : OS ou sex toy.

    Si, non plus dans son résultat mais dans son principe, on voudrait démontrer que le libéralisme est un péché il suffirait de rappeler que ce qui distingue son contraire, l’Ordre naturel , c’est l’équilibre : le libéralisme est un déséquilibre prémédité.

    C’est pour cela qu’il est injuste.

    En effet, dans l’ordre naturel, toute créature à une fonction, et une somme de qualités et de faiblesses pour la réaliser qui se compensent et dont la somme est égale à zéro.

    C’est pour cela que jamais le loup ne finit seul dans la bergerie monde et que le nombre des moutons es toujours supérieur au nombre des loups.et que même la prédation du loup est au service de la santé des moutons.

    C’est pour cela aussi que la Civilisation c’est l’anti libéralisme et le libéralisme en plus d’un péché la barbarie en construction.

    Quand on construit une société c’est pour reproduire la perfection de l’équilibre naturel où chacun n’a que les droits de ses obligations que les obligation s de sa fonction et sa fonction, enfin, au service de tous, en plus de sa survie.

    Et non tous les droits pour quelques uns, toutes les obligations pour le plus grand nombre et la fonction de chacun dédiée au service de l’injustice vorace de quelques uns : le loup libre dans la bergerie libre.

    Qui condamne les brebis à la mort
    Et donc le loup à la famine.


  • Intelligence et pragmatisme .

    Comme tout vrai scientifique,Bricmont
    associe étroitement réflexion théorique et
    expérience concrète.
    Les conclusions sont celles que prévoyaient
    de nombreux cadres industriels dans les grandes
    entreprises dès la fin des années 70.
    Les dirigeants de ses entreprises furent choisis
    parmi les gestionnaires financiers en remplacement
    de dirigeants techniques dés le début des années 80.
    Le désastre économique et social pour la nation est là .
    Les politiques qui ont vendu leur pays doivent rendre
    des comptes .Macron représente l’étape ultime d’une
    destruction programmée ,dont la gauche a été
    l’instrument pervers .
    Merci à Bricmont pour sa lucidité et son honnêteté ..


  • J’aime bien la rationalité de Bricmont mais là il atteint un niveau d’incohérence qui atteint l’antilogie (demain il faisait beau), l’incohérence complète : il dit que la prédation des services publics -c’est à dire empêcher toute liberté du travail en empêchant tout prestataire efficace de faire les prestations publiques en se faisant payer à vie via des statuts et "droits acquis" arbitraires- relève de l’idéologie libérale !!! Il arrive à ça via un raisonnement complètement foireux ou il reprend un raisonnement de prof d’économie libérale us et l’applique à la mentalité du fonctionnaire ce qui implique que l’état de prédateur social du fonctionnaire est de nature libérale !!! Absolument fabuleux, ça doit rester dans les annales des pires sophismes jamais entendu sur cette planète !


  • Trois choses
    1) La vie de la nation n’est pas uniquement liée à l’économique. Même si Karl entube Adolphe, ce sont les valeurs morales qui font les peuples.
    2) Nous subissons une attaque, sur plusieurs fronts, où l’on ne cesse de nous dire que la crise provient l’ingérence de l’état, des freins administratifs. Cette propagande est plus sournoise, cachée par celle, continue, sur l’islamisme du National-Sionisme.
    3) Troisième point, le plus important, nous discutons de crise ou d’économie alors que nous sommes passés à un autre stade de capitalisme. Si le capitalisme c’est la recherche du taux de profit au moindre effort/cout, se sont ajoutés le vol impuni, la transgression des lois, l’ingérence dans les pays étrangers et aujourd’hui le matraquage de propagande et la destruction intérieure.

    C’est en cela que les choses se sont aggravées. Le capitalisme se radicalise et se liquéfie, en accusant pour qu’ils ne relèvent plus la tête, l’état d’être trop rigide et les peuples trop réticents. Les deux synonymes de mafia sont le clan et la loge. La démocratie libérale se découvre dictature judeo-américaine. La bulle financière est inéluctable, elle va éclater sous peu. Le seul changement possible est celui d’un changement de régime participatif, électoral. Rejoindre le mouvement de révolte est la seule décision censée que l’on peut prendre pour son pays et sa famille.


  • Jean Bricmont ignore ce qu’est le libéralisme. S’il savait de quoi il parlait, il saurait que dans un système libéral, les taxes et les impôts sont réduits au minimum. Et pour cause : l’État y est minimum.
    Prétendre que c’est le libéralisme qui génére des impôts et des taxes, c’est faire soit d’une perversité partisane soit d’une grande ignorance.
    Le système libéral est critiquable comme tous les systèmes, mais encore faut-il savoir de quoi on parle.
    Il n’est jamais trop tard pour lire : Hayek, Bastiat, Acton et tant d’autres.

     

    • ...sauf qu’il n’y a jamais de libéralisme sans état social fort et sans forte contribution sociale..

      Que seraient ces grandes multinationales sans les centres nationaux de recherche.. eh bien elles n’existeraient tout simplement pas (pareil pour les banques), comme il n’y aurait pas un gramme de minerais ou une goutte de pétrole sans l’armée nationale.

      Merci qui, une poignée d’hommes (juifs) ou une poignée de nations (chrétiennes) ??


    • Les theories dites liberales sont des ideologies justificatrices. Rien à voir avec les sciences. Ds leur realité les differentes societes capitalistes levent des impots et taxes emploient un personnel repressif et judiciaire considerable sans.compter les diverses bureaucraties d état. Hayek fridmam et consors quand ils parlent d etat minimal visent uniquement les services publics et sociaux dont les millionnaires et les tres riches peuvent se passer.


    • Au contraire, ça a tout à voir puisque la justification est justement d’appliquer et de vendre des technologies via des multinationales fantoches, pour s’en laver les mains et jouer les vertueux, les indignés, au niveau de l’état, car in fine c’est toujours le peuple qui en subit les conséquences et qui est endetté.... non ?


Commentaires suivants