Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Luc Mélenchon s’en prend aux Inrocks et aux "journalistes du banquier Pigasse"

Les Inrocks, c’est le croisement – au résultat très consanguin – entre la Banque et la Presse. Un titre chroniquement déficitaire, qui ne tient debout que par les injections d’argent public (aides directes et indirectes à la presse, histoire de la tenir en laisse) et privé (le groupe de Pigasse utilisant ce département déficitaire pour payer moins d’impôts).

 

Sinon personne ne lit ce canard destiné à des lecteurs bloqués au stade anal de l’intelligence politique. En revanche, si Pigasse le conserve, c’est qu’il constitue un organe d’influence au cœur du système médiatico-politique, un outil de pression positive ou négative qui porte aux nues ou qui démolit une personnalité en fonction des besoins conjoncturels du pouvoir profond.

Alain Soral et E&R sont régulièrement la cible des opérations de basse police des « journalistes » des Inrocks, qui ne tient idéologiquement que sur « l’antifascisme », cette invention des ingénieurs sociaux du véritable fascisme, celui du pouvoir profond. Chose que les gauchistes de base ont du mal à comprendre, il est vrai que ça nécessite de remettre en cause pas mal de clichés manichéens.

De temps en temps, un peu trop titillé sur sa fibre sociale (symbolisée par le duo pas très judéo-friendly Obono-Quatennens) par cette presse aux ordres qui impose ses limites politiques, celles que la Banque lui indique, Mélenchon pète un boulon et renvoie tout ce petit monde dans ses cordes. On peut alors le traiter de fasciste rouge, voire d’islamo-fasciste, et la démonstration est faite.

Qui s’approche trop près de la ligne rouge – le pouvoir libéral sioniste – reçoit immanquablement un coup de taser par les sbires du pouvoir profond.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Ce jeudi [5 juillet 2018], Jean-Luc Mélenchon s’est fendu d’un tweet incendiaire contre le magazine Les Inrocks après la publication d’une enquête sur les élections européennes de 2019.

 

En effet, le journal s’est penché hier soir sur la fuite dans Le JDD de la liste de la France insoumise pour le scrutin européen et a révélé que les premiers colistiers étaient des proches du député de Marseille, dont notamment « l’ex-compagne de Jean-Luc Mélenchon », Pascale Le Néouannic.

[...]

Cet article a provoqué l’ire de l’ancien candidat à la présidentielle qui a chargé ouvertement le journal dont la rédaction est dirigée par Pierre Siankowski.

« Le respect des femmes politiques n’est pas le fort des “Inrocks”. Mais il est vrai que les Insoumis ne sont pas des être humains pour les journalistes du banquier Pigasse », a lâché le leader politique.

[...]

Ce n’est évidemment pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon s’en prend à des médias. Tout au long de la campagne présidentielle, il a rarement hésité à lancer des piques envers des titres de presse ou des émissions télés qui lui déplaisaient. Dans le documentaire L’Insoumis, on voyait notamment l’homme politique s’emporter contre C à vous, les qualifiant de « salauds ». Via les réseaux sociaux et YouTube, il a à plusieurs reprises taclé L’Obs, Le Monde ou BFMTV.

 

Léa Salamé, une « personne sans foi ni loi »

Après l’élection présidentielle, le parlementaire des Bouches-du-Rhône ne s’est pas arrêté dans sa croisade contre les médias. Agacé par les propos d’enfants issus de l’émission Au Tableau !, à laquelle il a participé, il avait dénoncé en novembre 2017 la « manipulation » de la part de C à vous, émission sur laquelle les écoliers avaient confié ne pas avoir apprécié Jean-Luc Mélenchon. En décembre dernier, il s’était ensuite attaqué à L’Émission politique et à Léa Salamé, qu’il avait qualifié de « personne sans foi ni loi ».

Lire l’article entier sur ozap.com

Contre la domination par la Banque, le journalisme libre,
lire sur Kontre Kulture

 

La Presse aux ordres de la Banque, voir sur E&R :

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • "Pascale Le Néouannic, née le 8 novembre 1964 à Oran (Algérie), est une femme politique française, actuellement conseillère régionale d’Île-de-France et conseillère municipale d’Antony (Hauts-de-Seine). " wikimachin
    Ces noms celtiques qui dissimulent le Sahara ! Il semble que l’ascendance ou la naissance du-sud-aride-au-fin-fond-de-l’Afrique ait été (soit encore) la condition pour se glisser dans le PS.
    A-t-elle jamais rien fait d’autre que de la PSolitique, cette Pascale ? Par cooptation apparemment (pléonasme), elle ne semble pas avoir de diplôme ni de métier.
    Vie privée, vie publique ? Tout cela bien emmêlé.
    Qui c’est Pigasse ? Un pote à Macron.
    "Matthieu Pigasse (born 1968) is a French investment banker, media proprietor and investor. He currently serves as Lazard’s Global Head of Mergers and Acquisitions and Sovereign Advisory, as well as CEO of Lazard France."
    Vie privée, vie publique ? Tout cela bien emmêlé.

     

    Répondre à ce message

  • #1999695
    Le 6 juillet à 08:57 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Jean-Luc Mélenchon s’en prend aux Inrocks et aux "journalistes du banquier (...)

    "Léa Salamé est juste une personne sans foi ni loi."

    nous dit Jean-Luc Mélenchon.
    Mais Léa Salamé a bien une foi, et des lois à elle...

    Cependant, Jean-Luc Mélenchon nous dit aussi qu’il ne se "préoccupait pas des liens familiaux, politiques et communautaires" de Léa Salamé.

    Peut-on en conclure qu’il parle pour ne rien dire, s’il ne dit vraiment pas les choses, qu’il occupe simplement l’espace médiatique qui lui est laissé, à cette condition ?

     

    Répondre à ce message

    • #1999779

      Tout à fait, c’est ce qu’on appelle la politique politicienne : du clash, du buzz pour faire parler de sa gueule.
      C’est ce que Mélenchon fait depuis des décennies ; c’est ce qu’ils font tous.
      Sauf dans la véritable dissidence où le clash entre Mélenchon-la-truelle et Salamé-Glucksmann à la résonance d’un pet de mouche dans ce qu’il sera dorénavant coutume d’appeler... das facho-spher !!!

       
    • #1999814

      D’un autre coté, avec la quantité de gens complètement lobotomisés par les medias et la doxa générale, il est impossible de tenir un autre discours... Du moins si l’on veut avoir la moindre chance de gagner des elections au regard de cette réalité...

      Moi même qui pourtant a eu toute son existence, depuis bientôt une quarantaine d’année, complètement pourrie par la folie de ces psychopathes avec leur délire de persecution.

      Il m’aura fallu de longues années de doute et de questionnement, avant d’arriver à me sortir de toutes ces manipulations.

      Je me rappelle encore de moi à 15 ans, entrain de me prétendre des ascendances communautaires pour tenter de contrer un discours critique à l’égard de la dite communauté...

      Quand je repense rétrospectivement à ce que fut la réalité de mon parcoure depuis mes 9 ans et que je mets ça en perspective, comment attendre de la majorité une vision objective ?

      Ca fait plus de soixante dix ans que toute la population se fait laver le cerveau...

      Soixante dix ans de manipulations ne s’effacent pas en quelques mots.

       
    • @Frédéric Bautista
      Pas d’accord, soixante dix ans de manipulation peuvent disparaître en beaucoup moins de temps. La preuve en est de comment le pouvoir dans tous les états se met à limiter ou interdire la communication ou l’information via les réseaux sociaux ou internet, ces outils sont entrain de remettre de l’ordre dans l’information tenue et dirigée par des magnats de tous bords se servant des élus, un espoir en tout cas.

       
    • #2000641

      @Pitchou

      Oui, par ce que la, il ne s’agit pas de quelques mots d’un politicien...

      Il s’agit de centaines d’articles, d’analyses et d’informations que les gens peuvent consulter, évaluer et confronter à d’autres informations et sur cette base étayer une vision.

      Tout politicien qui s’oserait à être un tant soit peu hors du politiquement correct dans ce domaine serait instantanément disqualifié par la masse des votants au delà même de l’hallali médiatique et politique qui retentirait instantanément à son endroit.

      Il suffit de voir ce qui est arrivé à Jean-Frédéric Poisson pour avoir simplement fait état de ce qui, dans la culture du pays auquel il faisait reference (les états-unis), est pourtant un lieu commun.