Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jeûner trois jours renouvellerait totalement le système immunitaire

Des chercheurs d’une équipe de l’Université de Californie du sud (USC) affirment avoir trouvé le moyen de contraindre le corps humain à se régénérer. Une découverte annoncée comme « capitale ».

Jeûner pendant 72 heures peut permettre de reconstruire l’ensemble du système immunitaire même chez les personnes âgées ou gravement malades telle est la conclusion de cette nouvelle étude scientifique.

Si jeûner est considéré comme néfaste pour l’organisme par les nutritionnistes, priver le corps de nourriture pendant trois jours contraindrait ensuite la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs qui combattent les infections. Cette découverte peut être particulièrement utile aux malades dont le système immunitaire a été affaibli, par exemple les cancéreux traités par des chimiothérapies.

Selon les chercheurs d’USC, jeûner lance un processus de régénération. « Cela donne le feu vert à la moelle osseuse pour reconstruire l’ensemble du système immunitaire » explique Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l’Université de Californie du sud. « Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces, pendant le jeûne. Et si vous partez d’un système fortement endommagé par une chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent permettre de créer, littéralement, un nouveau système immunitaire. »

Lire la suite de l’article sur slate.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo à la société scientiste moderne !
    Elle découvre ce que les religions connaissent depuis 2000 ans :)
    J’attends avec impatience la prochaine découverte, la roue qui tourne par exemple.

     

    • Pareil pour la médecine .

      " Que ton aliment soit ton seul médicament ."

      Hippocrate

      Ce que nous mangeons nous tue .


    • Le Ramadan est un faux jeûn. Jeûner le jour et se goinfrer de gras et de sucre le soir n’a aucune valeur thérapeutique. La preuve, on parle d’une prise de poids moyenne de 3kg...
      Le Carême est beaucoup plus équilibré, bien que peu suivi : on mange peu sur une longue période


    • @Sophie
      Le Ramadan a ete devoye par certains qui font des exces le soir (typique d’une religions depouillee de sa dimension spirituelle pour n’etre reduite qu’a des pratiques cultuelles). Celui qui a compris l’essence du Ramadan (la maitrise de l’exces, l’ascese) se nourrit raisonnablement au coucher du soleil.
      Je ne grossis pas pendant le Ramadan et c’est la periode de l’annee ou je me sens le mieux.


  • Pour info : jeûne de 10 jours : entrée et sortie faciles ; pas d’effets néfastes hormis la faim (mais pas si intense que ça, et avec une disparition de la sensation au 5ième jour) ; disparition jusqu’à ce jour d’une tendinite qui durait depuis deux ans. Pour ma femme (trois jours de jeûne) ça s’est moins bien passé (nausées persistantes) mais ses maux de dos ont disparu pendant plusieurs semaines.
    Cela confirme les premières observations modernes mentionnant un effet anti-inflammatoire.

     

    • Il y a , quand meme des effets secondaires assez désagréables, sans parler de la faim obsédante : maux de tete, vertiges, état de faiblesse , troubles auditifs et sensoriels . Il y a très longtemps, il m’est arrivé dans des circonstances particulières , sans nourriture , de devoir effectuer un déplacement dans un milieu "hostile"....outre les désagréments que je viens de décrire ,et en dépit de l’entrainement, j’ai constaté que le cerveau réagit plus lentement, avec difficultés pour prendre les bonnes décisions , et que par exemple , pour établir un itinéraire, il va vous pousser à prendre le plus facile , les erreurs topos, l’évaluation des temps, des distances et des situations sont faussés...En clair , après trois jours sans bouffer, on commence à déconner à plein tube .Le jeune c’est bien , quand on a des réserves, et que l’on peut rester trois jours à faire de la chaise longue au soleil !


    • d’ailleurs il semblerait que cinq jour de jeûne suffise à amèner l’électeur de Mélenchon à voter Le Pen, enfin à vérifier.


  • à essayé pour en faire preuve ?! çà ma l’air tout bon de ce débarrassé de détritus ambiant

    http://www.petitions24.net/informon...


  • Le ’monde scientifique’ dans son exercice d’enfoncement de portes ouvertes. Là encore, il n’aurait absolument pas suffit que le simple bon sens et, finalement, la mémoire historique des pratiques du passé, mettent en évidence les bienfaits de la pratique du jeûne. Il faut absolument, d’abord, que ce ’monde scientifique’ s’inscrive dans le contrepied et la déconsidération, puis, le temps passant, finisse par admettre cette vérité. Il est bon de jeûner. C’est d’ailleurs encore plus vrai, quand la qualité de la nourriture pose des problèmes de santé...On va bientôt s’apercevoir que deux repas par jour sont suffisants, et que, surtout, la nourriture industrielle est a bannir. Tout simplement parce que l’usine tripote de manière délirante la ’nourriture’ qu’elle produit (lire les étiquettes...) L’avalanche des produits industriels prêts a consommer est une catastrophe nutritionnelle et sanitaire avec tout ce qu’elle pose de problèmes. Qu’un pays comme la France ait sombré dans ce marasme alimentaire complètement injustifiable dit assez quelles sont les influences et les violences fondamentales qu’elle subit.


  • Une question mais cette fois aux lecteurs d’E&R :

    Quelqu’un a-t-il essayé ? (un bref commentaire serait bienvenu)

    Je veux m’y mettre depuis le temps qu’on en parle ici.

     

    • à, par substance, je fais chaque année le jeûne et, je peux vous dire que le medecin, le vois rarement ou pas du tout, et surtout il est aussi question d’une nourriture saine, c’est-a-dire, pas de plats préparés ou la charcuterie, faites vous même les plats maison pas mieux.


    • Bonjour,

      Personnellement, j’ai jeûné trois jours pour essayer de résoudre des problèmes articulaires. Honnêtement, je n’ai vu aucune différence avant/après. En revanche, ce qui est étonnant, c’est que la sensation de faim disparaît assez rapidement. Par ailleurs, le fait de ne pas prendre de repas libère un temps considérable qui permet de "faire le point". Au final, je ne suis pas convaincu sur le plan physique (peut-être faut-il essayer plus longtemps ?), mais cela me semble positif sur le plan psychologique et/ou spirituel. En tout cas c’est une expérience à faire...


    • J’ai déjà fait un jeûne d’une semaine complète,ne consommant que du jus de citron dans de l’eau....C’est faisable,mais il ne faut faire le minimum d’efforts pour résister...la faim n’est pas importante,juste la fatigue....et faut trouver le temps pour ça... !!

      J’ai plus d’interrogations sur le jeûne musulman qui n’est ,en fait,que l’inversion du cycle digestif (s’abstenir le jour et manger la nuit)...Mais ça a du bon,parait-il... !!


    • Ça fait 3 ans que je fais des jeûnes de 5 jours environ.

      Éliminer la viande, les graisses, les excitants (alcool, café) pendant la semaine de préparation, fruits et légumes sont l’idéal, le jeûne sera d’autant plus facile.

      Puis vient le jeûne, les 2/3 premiers jours sont difficiles, le corps réclame, vous êtes fatigués, ralentis, mal de tête, c’est la phase où le corps élimine les cochonneries, donc plus vous avez à être détoxifié, plus ce sera pénible. Donc repos, sieste, et lecture, ne consommez que de l’eau, voir jus de fruit bio si c’est vraiment trop difficile.

      Après la phase de détoxification, vient la phase "euphorique", à partir du 3ème/5ème jour, vous vous sentez bien, en forme, vous restez ralenti mais vos idées sont claires, vous êtes en pleine forme !!! Je ne me suis d’ailleurs jamais senti aussi bien que pendant un jeûne.
      Attention danger, des esprits faibles ne veulent plus se réalimenter tellement ils se sentent bien, c’est dans cette phase que les gourous de sectes diverses excellent dans la manipulation. Faites ça chez vous tranquillement. C’est une phase où je reprends le boulot, mes collègues ne s’en rendent même pas compte.

      Puis vient la réalimentation, c’est quand vous voulez mais 5 à 7 jours de jeûne me paraissent suffisants. Pas de steack frites à la sortie !!! Il faut se réalimenter progressivement, un fruit, plusieurs fruits et légumes, etc etc... reprendre sur 2/3 jours progressivement.

      1 à 2 jeûnes par an, 1 jour, puis 2/3 jours au début, et 5 jours la 3ème année, allez-y progressivement, mais la phase "euphorique" vaut la peine d’être vécue.

      Il y a des bouquins sur le jeûne, renseignez-vous mais évitez les sectes, bon jeûne ! en espérant vous avoir aidés.


    • @Substance2004

      Non seulement je l’ai fait, mais en plus cela m’a fait un bien fou (j’ai même pu faire du jogging en étant à jeûn, mais bien sûr en y allant mollo !)
      Je vous suggère ceci : si vous décidez de jeûner pendant 3 jours, écrivez quelque part la date de jeûn (ne jeûnez surtout pas comme ça du jour au lendemain sur un coup de tête, sans quoi vous prendriez 10 kg de plus par la suite), si possible quelques jours à l’avance, le temps de vous y préparer un peu psychologiquement.
      Le premier jour (en tout cas c’est ce qui m’est arrivé), j’ai eu mal à la tête à la fin de la journée, mais le lendemain, sans recourir à aucun médicament, il n’y paraissait plus ! Cette douleur indique que le cerveau fait refluer les toxines et les élimine par un processus naturel, donc à ne pas compromettre au moyen d’aspirine !
      Buvez de l’eau et normalement tout ira bien !
      Le jeûne a ceci d’utile qu’il permet de comprendre que lorsqu’on a la chance de pouvoir manger tous les jours, au bout d’un moment, on a plus vraiment "faim", on a surtout "envie de manger", mécanisme naturel mis en place par l’organisme ! Et après, quand vous mangez de nouveau, les denrées vous semblent infiniment meilleures au goût !

      Voilà, j’espère que cela vous sera utile !

      Cordialement


    • J’ai jeûné pendant un jour, puis deux, puis trois, puis sept, puis quatorze.
      La difficulté pour moi est d’arriver au troisième jour. Au-delà, la sensation de faim cesse d’être un problème, et je me sens vraiment mieux dans ma peau, plus éveillé, je dors mieux, et j’ai plus de temps car je gagne celui de faire les courses, celui de faire la cuisine et celui de la digestion.
      Au cours du jeûne, je perds un kilo par jour sans faire d’exercice physique.
      Ce qui a été difficile et que j’ai d’ailleurs raté, c’est la sortie du jeûne. Je me suis assez vite goinfré et j’ai regagné presque tous mes kilos surnuméraires en l’espace de deux semaines. Il aurait fallu me réalimenter progressivement avec des quantités inférieures, et utiliser des probiotiques pour repeupler ma flore intestinale, ce qui m’aurait sans doute évité la diarrhée survenue à la suite du jeûne de quatorze jours. C’est ce que j’essaierai de faire la prochaine fois.

      En résumé, l’intérêt du jeûne supérieur à trois jour pour moi, c’est la perte de mon surpoids, l’élimination des toxines accumulées dans les graisses au cours de l’année, et l’occasion de changer mon régime alimentaire (ce qui est la chose la plus difficile).


    • @spirit

      En effet, avoir le temps et rester "focus", félicitations à vous ! Pensez-vous renouveler votre expérience ?

      Respect&Robustesse


  • J’essaye la semaine prochaine !
    Une première pour moi !

     

  • Merci pour cet article. SVP que boire pendant le jeûne ?

     

    • B’en de l’eau dite ’de source’ ; ou éventuellement du thé non sucré, ou avec un peu de miel. Mais plus le jeûne est strict, plus il est efficace. Il est certain qu’un jeûne ne permet pas de trop s’agiter, dès le deuxième jour on entre dans un monde à part, aussi lui donner une dimension spirituelle va de soi car c’est une ascèse.
      D’après mon expérience, qui date d’il y a très longtemps, la faim disparaît le troisième jour, et on se sent très léger et assez peu concerné par le monde qui nous entoure.
      Sans doute, quand je jeûnais, étais-je plus solitaire, car, par la suite, toutes mes tentatives pour recommencer ont été compromises : par un ami qui passe, une proposition... Il faut de la volonté pour résister d’autant plus que le jeûne apparaît pour la plupart comme une lubie ridicule.
      Plus facile que le jeûne, pour se nettoyer (en partie), est le hammam. Mais ceci n’est que mon expérience, et nous sommes tous différents.


    • De l’eau uniquement, jus de fruit bio exceptionnellement si vraiment trop difficile.


  • " La digestion leur prend tout " (Céline, interview) .


  • Comme toujours en médecine : à voir si les bénéfices surpassent les pertes.

    D’après cette étude, un jeûne pourrait avoir un intérêt thérapeutique pour les personnes dont le système immunitaire aurait souffert. C’est intéressant. En dehors de ce cadre, je ne vois pas bien l’intérêt, pour une personne en bonne santé, de renouveler son système immunitaire.

    Je jeûne, c’est bien. Je vais donc développer toutes les complications liées aux manques de nourriture : perte de muscle, nausée, fatigue, crampe, etc etc...mais j’aurais renouveler tous mes globules blancs. Super ! Ça me fait une belle jambe...

     

  • J’ai personnellement fait un jeûne hydrique (rien que de l’eau) pendant 15 jours il y a deux ans dans l’espoir de perdre du poids et de nettoyer une peau qui était affreuse et pour laquelle les produits exfoliants ne faisaient plus rien, et je peux vous dire que c’est comme si j’avais découvert l’Amérique ou mis le pied sur la lune plutôt. Cette expérience m’a fait prendre conscience de réalités nouvelles en ouvrant mon champ de conscience et de possibilités comme je n’avais cru possible. Il est vrai que j’avais essayé plusieurs fois auparavant, mais j’avais arrêté à chaque fois au bout de tous premiers jours, notamment parce que tout le monde me disait que j’étais folle et que j’allais me faire du mal.De plus comprenant bien l’anglais, j’ai pu lire à l’envi les forums et articles américains traitant de la question, et on peut lire de la main même des médecins souvent que c’est une expérience débile et très dangereuse. J’ose dire découvertes de réalités nouvelles, parce que j’ai appris tellement à travers cette expérience :
    - Les gens adorent parler en tant qu’experts de choses qu’ils ne connaissent absolument pas, qu’ils n’ont jamais vécu ni par eux- mêmes, ni par un tiers, mais juste maintenir dans le confort que permet leur ignorance.
    - Nombre de médecins sont à classer dans la catégorie précédente, mais sont également des agents de Big Pharma.Ils n’ont aucun intérêt à ce que qui que ce soit s’affranchissent de leur pouvoir.
    - Moi qui était élevée en bonne chrétienne et bonne élève, ai finalement pris conscience qu’être chrétien ne signifiait pas d’être crétin. J’ai alors commencé à faire ma révolution intérieure, inconsciemment tout d’abord, puis avec sage volonté en surfant pendant des mois sur internet. C’est ainsi que j’ai découvert à quel point le mensonge était grand et étendu : la fabrique des malades, l’agriculture chimique, la création monétaire, la démocratie, Poutine etc. C’est d’ailleurs par la même que j’ai découvert ER.
    Revenons au jeûne : c’est un peu dur les trois premiers jours, puis plus rien, mais entre le 4e et 5e jour, vous avez très mal par endroits ( c’est la crise d’acidose), puis les jours suivants le grain de la peau s’affine et elle se magnifie on dirait une peau de bébé et on entre dans un sentiment de calme absolu, de félicité, et on a une énergie colossale ! C’est un sentiment indescriptible, une expérience unique... Je le conseille fortement aux personnes sérieuses et motivées.


  • En été à Argelès je regarde souvent défiler Pépère et Mémère sur la belle promenade qui longe la plage : les "mâles" ressemblent à de monstrueux alevins, portant lourdement leurs sacs vitellins .


  • 3 jours de jeûne tous les 3 mois (une fois par saison).

    Les citoyens romains (pauvres comme riches) mangeaient un repas par jour. Pour eux importait la qualité et la variété des aliments, tandis que la quantité dépendait de la richesse/position sociale. Bien sûr, les soldats prenaient plus de rations/repas que les citoyens. Ce qui détermine nos habitudes alimentaires c’est les conditions de vie, de travail et de production, et la qualité et la facilité d’accès aux soins.


  • Le docteur Destouches : " parlez-leur voir mes clients qu’ils pourraient peut-être essayer... pour leur bien ! tout pour leur bien ! peut-être manger un peu moins de viande !... pour leur digestion ! vous verrez la haine !... vous avez effleuré les Dieux !... Barbaque et Bibine ! pas une passion politique qui se puisse comparer !... dévotion, ferveur !... athée du bistek ! hostile à wisky ? rayé des vivants ! " (D’un château l’autre, 1957) .


  • La meilleure méthode pour se soigner tout simplement. Si on tombe malade, c’est juste que le corps évacue enfin ses déchets.

     

  • Pour infos le Ramadan commence fin Juin cette année.
    Si y a des gens qui veulent faire du bien à leur corps...Par contre faut pas s’empiffrer le soir venu sinon ça sert à rien.


  • J’ai toujours voulu tester un jeûne de 3-4 jours mais j’ai peur pour ma santé.

    En fait, d’un côté y a ceux qui disent que ne plus manger pendant un petit nombre de temps fait un grand bien et ceux qui disent qu’il faut absolument manger sans arrêt, je sais pas qui croire... Y a donc aucune vérité en médecine ?

    Sinon, dois-je me lancer à tenter un jeûne de 3 jours ? Sachant que j’ai 23 ans et que je fais 1m85 pour 105kgs (j’ai de la réserve... et c’est pas du muscle).

     

    • #1166701

      il n’y a jamais de danger à jeûner. Tous les êtres vivants, et tous les animaux, encore plus les animaux "supérieurs" ont un organisme fait pour la privation intermittente, saisonnière ou accidentelle. Il y a au minimum 45 jours de réserve de jeûne complet, sans danger, et pour certains individus, jusqu’à 120 jours de réserve. Et je dis sans danger, mais en fait c’est avec bénéfices.
      Par contre, pour l’air, l’eau, la lumière, le sommeil, là les privations sont dangereuses, même petites...
      Ce qui pose question, c’est plutôt l’attachement au manger. Bizarre non ? A mon avis, c’est ça qu’il faut mettre en réflexion...


    • Oui Stan cela vaut la peine en le faisant de façon raisonnée : 2/3 jours maximum la première fois en choisissant bien le moment. Tranquillité et réflexion au programme, un peu de sport en douceur...et c’est top.


    • Commence par les jus ou smoothies de legumes et fruits crus. Je suis a mon 15eme jours et j’ai perdu 8kg.
      Le matin 2 citrons, 1 pamplemousse et 2cm de gingembre, le midi et le soir 1 radis noir, 2 broccoli, 1 botte de persil et 2 cuillere a cafe de spirulina. Bonne chance !


  • Donc 0 aliment pendant 3 jours ? Si on prends quoique ce soit, ça annule le processus ?

     

    • Ça ne l’annule pas, mais ça le ralentit, ce qui peut être utile en cas de détoxination trop violente.


    • #1166658
      le 19/04/2015 par Takeshi kitano battle royale.
      Jeûner trois jours renouvellerait totalement le système immunitaire

      L’eau c’est bon ?


    • Tu bois juste de l’eau et t’évite les gros effort ca permet au corps de ce reposé j’ai testé sa permet de reposé l’estomac et améliore beaucoup le reste
      mais surtout ne mangé pas comme un goinfre après , tranquille et léger c’est mieux

      2 jours c’est faisable pour un début pour ceux qui ont jamais testé


    • Bon allez je pense que je vais tenter à partir de mercredi, j’en profiterais peut être pour faire une cure totale, pas d’internet/tv ou que sais je.


    • Juste pour info, j’ai fait un jeûne de 58 H, la faim est beaucoup plus gérable que ce que je pensais mais la nourriture était vraiment une obsession notamment parce que je n’ai rien à faire de mes journées et que ne pas manger vous octroie vraiment beaucoup de temps libre. J’avais essayé la première fois mais j’avais pas tenu très longtemps (moins de 24 h) pour des raisons perso.
      J’ai eu la mauvaise idée de faire une marche d’environ 3/4 h pour occuper mon temps mais je me suis fais mal, j’ai donc décidé de manger, ce qui m’a calmé perso.

      Faut vraiment attendre 72 H ou ça dépends des personnes ? Est ce que ça a un impact bénéfique sur les corps flottant ?


  • je pense que c’est vrai en tous cas les bienfaits sont déjà présents pour la détoxination de l’organisme ! Mais attention à la manière de préparer son jeûn, bien avant ces 3 jours, son état de santé, lavement à pratiquer aussi avant, pas d’activité stressante, ni contrariétés, pas trop de personne autour de soi, ni enfants, .... reprise en douceur avec boissons chaude en petite quantité. Veiller au sommeil à savoir dormir comme à l’accoutumée. La présence d’un proche est recommandée. Allumer une ou des bougies. çà détend. Caresses et câlins bienvenus prodigués par votre compagnon ou compagne, détendu(e), ni fatigué(e) mais pas plus avant .... Le we ou période de repos c’est le mieux donc.

    Pas de prise de médicaments. Promenade, présence de votre animal de compagnie bien, lectures saines pas de roman policier par exemple, musique zen, Bach ou Mozart (pour son côté aérien) écouter des mantras, prier.

    Choisir la saison qui vous convient le mieux. Jeûner c’est aussi laisser mourir quelque chose en soi pour le confier au Divin. Mais attention car les "mauvais esprits sont à l’affut" donc la prière, la récitation du Rosaire ou l’écouter simplement. Ce peut être trois jours de Grâce et non une souffrance obligée qu’on s’impose pour justement bénéficier des bienfaits. Car si on vise que les bienfaits escomptés, (encore dans les comptes donc :), je crains qu’ils soient pas au rendez-vous.

    Cela dit, il ne faut pas forcément rester sans rien faire du tout. Ecrire, faire son ménage, du rangement, du jardinage c’est bon. Pas de conversations interminables sur tout et rien....

    S’il fait chaud pas interdit de se mouiller les lèvres ou le visage. Par contre, pas se dire j’arrête si cela devient trop dur ! Le premier jour pas évident surtout au moment des heures de prise de repas notamment le petit déj. Vaut mieux faire une seule journée d’abord pour se rendre compte. Car si interruption durant les 3 jours, les regrets ensuite sont insupportables à vivre. Elle est vécue comme une trahison intérieure, un échec et l’organisme réagira en conséquence....

    Le Divin nous éprouve à ce moment mais jamais au-delà. En parler qu’à des personnes de confiance et encore, qu’elles y soient favorables et elles-même l’ayant pratiqué.

    Le silence est une règle d’or dans ces domaines. Même mon médecin, je ne lui en parlerais pas ! Seul un prêtre ou quelqu’un versé dans le religieux peut comprendre.

    On entre en jeûn, on l’accueille et c’est Lui qui vous reçoit !


  • La médecine moderne est d’une bêtise incroyable. Bientôt, ils nous diront que faire une sieste est bon pour la santé. Toutes les sociétés traditionnelles savent que le jeûne est extrêmement purificateur.


  • Le jeûne m’a appris que la nourriture solide n’était pas la seule.
    L’humidité de l’air et les bonnes odeurs nourrissent également.

    Personnellement j’ai jeuné cinq jours sans boire ni manger, après avoir très peu manger trois jours auparavant (mastication prolongée). À cette occasion j’ai arrêté de fumer sans me poser la moindre question, ça devenait évident.
    Remarque : je ne travaillais pas et rompre le jeûne fut une quasi torture car l’oesophage était trop resserré, car je ne buvais pas du tout. Je me suis jeté sur un grappe de raisin que j’ai vomi dans la minute suivante.

    Il faut être prudent avec le jeûne car il est très plaisant. Je conseillerais de commencer par 2/3 jours (en buvant peu, mastiquer ses boissons disait Gandhi) et de ne pas le répéter trop souvent. Deux fois maxi la première année semble judicieux.


  • C’est tout simplement logique...c’est pas pour rien que l’on ne mange plus quand on est malade.
    Et puis ça fait des décennies que le Dr Gernez et les russes se soignent comme cela..
    Pour mon experiences, ça fait 15jours que je mange que le matin en travaillant 10h 7/7j et avec un entrenement de boxe ou d’exercice intensif (freeletics) et je n’ai aucun probleme..Pour couronner le tout, je n’ai pas manger de viande depuis 1an...
    Donc à suivre et refaire sans contrainte


  • Le jeûne est une excellente pratique, et pas seulement sur le plan physique. Ceci, à condition d’être dans un état d’équilibre physiologique et psychologique correct. De toute façon l’organisme va réagir, et indiquer les limites à ne pas outrepasser. Chacun fera selon ces limites et le mieux est de ne pas trop en approcher et surtout de ne pas les dépasser. Au delà du jeûne il faut comprendre également qu’on est ce qu’on mange et qu’il faut rester au plus près de l’état naturel de ce qu’on ingère en quantité raisonnable et raisonnablement varié. En gros, il ne faut laisser personne tripoter ce qu’on mange, c’est déjà un grand pas de fait. Et manger le moins ’possible’.


  • J’ai déjà fait 2 jeûnes au cours des 6 derniers mois.
    Le premier de 3 jours a été le plus pénible. J’ai été vite pris de maux de tête,vertiges, une grande irritabilité... Bref rien d’insupportable mais assez desagreable quand même.
    Le deuxième a été plus enrichissant pour moi. Il a duré 5 jours, mais je l’ai posé dans un contexte plus spirituel. Bien que difficile, le bien-être s’est fait ressentir dés 48h. Je tournais à l’eau exclusivement. C’est pas facile, car on est faible, donc il vaut mieux le faire quand on est en vacances. Mais moralement, ça m’a fait beaucoup de bien. J’ignore si c’est le manque de glucose ou autre chose qui nous fais un peu planer, car si on est crevé on ressent une grande détente émotionnelle. On entre plus facilement en contact avec notre nature profonde. Enfin, ça n’est que mon experience et chacun le vit différemment.
    Je compte renouveller l’experience.


  • bonjour
    j’ai une petite question lié à cet article :
    est ce que boire un café avec du sucre, interrompt le jeûn ?
    je n’ai encore jamais fait de jeûn, et je suis bien tenté par l’expèrience et tant qu’à faire, je voudrais bien faire !
    merci

     

    • Il ne faut surtout pas boire de café, de thé (sauf très léger et au début du jeûne) ou d’alcool pendant le jeûne car leurs effet sont décuplés ! Le sucre ralentit fortement le jeûne. C’est la première substance à bannir.


    • Le jeûne c’est de décider à l’avance d’un moment de calme pour soi et de ne boire que de l’eau (sans aucun ajout). Dès le moment où l’on mange ou bois du sucré, c’est fini. Tout simplement parce que la chimie dans le corps est très subtile et elle va chercher ce dont le corps a besoin dans le corps. Si on y ajoute du sucre ou d’autres glucides, ça change tout le processus. Donc que de l’eau (peu importe l’eau). Pratiquement, c’est boire et pisser avec au bout de 3 jours (pour ceux qui veulent et peuvent) ce goût d’acétone qui apparaît (les graisses sont mises à contribution au bout de 3 jours, et même pour les maigres). La sensation de nettoyage super agréable vient au bout de 3 jours.


  • J’ai 51 ans. J’adore bouffer, manger, boire, etc. J’ai toujours un sur-poids et je me fais des gueuletons très gras, très arrosés... Parce que j’adore ça (je suis français, quand même !) Et il faut pas arrêter le plaisir. C’est essentiel le plaisir, sinon c’est la dépression, la maladie, la mort.
    Cela dit...
    Je fais régulièrement des jeûnes courts. Ne pas manger (boire de l’eau seulement) pendant 24h de temps en temps, 2 ou 3 fois par mois, c’est un vrai nettoyage de printemps pour le corps physique mais aussi pour les neurones ! Seuls ceux qui le font comprennent. C’est énorme la sensation du nettoyage intérieur.

    Et je me suis lancé pour le plaisir de l’aventure et de vérifier les études (russes, en particulier) dans un jeûne complet (que de l’eau) de... 3 semaines ! (on peut pousser sans problèmes à +40 jours). Et là... C’est une expérience géniale, incroyable..
    Passés les 3 premiers jours (les plus difficiles) ça va tout seul, plus de faim, plus rien de ce côté là. Le top génial c’est la chimie du corps qui se met en route : un esprit clair comme jamais, une capacité de penser pratiquement supérieure à la normale. Bref, une réelle harmonie corps-esprit.
    A tel point que je fais ça au moins tous les 3 ans, avant le 15 août (tant qu’à faire, les traditions prennent leur sens à ce moment là). Parfois 3 semaines, parfois plus ou moins.

    Ah et j’oubliais, j’ai eu un cancer il y a 15 ans maintenant : chirurgie pour retirer la tumeur, pas de chimio (j’ai pris un risque mesuré, ne pas prendre ça comme une chose à faire pour tout les cas), depuis jamais mis les pieds chez un toubib.

    Le jeûne, c’est retrouver un sens à sa tradition d’origine, c’est un vrai respect pour les anciens qui nous ont transmis ça, c’est un penser clair et pratique dans un corps qui prend son pied d’être en harmonie avec l’esprit.
    Le jeûne c’est pas une religion, c’est une pratique saine pour vivre en accord avec soi et trouver, si ce n’était pas déjà fait, l’environnement qui nous convient. Le jeûne c’est donner à son corps les moyens de comprendre ce qui arrive et de le digérer, simplement et efficacement.
    A faire dans une période calme, si possible seul comme une sorte de méditation corporelle.

     

    • #1167201

      j’ai eu un cancer il y a 15 ans maintenant




      citation de Herbert Shelton, une vie très longue d’un médecin consacré au jeûne thérapeutique, avec 11 000 cas suivis, "je n’ai jamais rencontré de tumeur qui résiste à un jeûne"

      oki, il ne s’agit pas de faire une prescription, ni une fausse promesse.
      Que ce soit simplement une invitation à chercher de ce coté...
      Et à lire Shelton :)


  • La science a toujours un train de retard sur la religion.


  • Bonjour,
    il y a de nombreux articles/études sur le jeûne et les différentes formes que cela peut revêtir : jeûne intermittent, jeûne de 3 jours, voire plusieurs semaines.
    Pour ma part, j’ai essayé le jeûne de 24 heures, quelques fois.
    Et suite à cet article, je me suis lancée le défi de jeûner 3 jours (rien sauf l’eau).

    ma motivation : Lutte contre la dépression
    les jeûnes de 24 heures ont eu des effets fort bénéfiques. J’ai renouvelé l’expérience à chaque nouveau retour de manivelle. Pour l’instant ça marche.

    Expérience de jeûne de 3 jours :
    Je suis à la 43e heure. (J’avoue, ce n’est pas sage de compter les heures)
    Entre 24h et 40 heure ça a été très dur : grande fatigue et somnolence. Je ne sais pas à quels symptômes faudrait il arrêter. Quelqu’un pourrait nous éclairer à ce sujet ??

    Sinon, dès la 40e heure, ces sensations sont parties. La faim en soi est gérable (étonnamment !). Mais pour les envies, c’est une autre histoire (épreuve de volonté face à la tarte aux fraises, et cette pomme qui tout d’un coup chatouille mes narines de ses effluves sucrées, ...). les sens se réveillent et on se connecte à soi.

    Belle journée à tous


Afficher les commentaires suivants