Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

Sans le savoir, avec cette chanson et ce clip réalisé en 2008, Saez a senti la révolution de Novembre 2018. Avec sa voix fragile qui rappelle le Cantat de Noir Désir, sa poésie suffisamment éthérée pour qu’on y refourgue quelques unes de ses émotions, ce fils d’Espagnol et d’Algérienne est devenu le chanteur à texte hors show-biz numéro un, même s’il n’aime pas les numéros. Certes, Damien a cru comme beaucoup de gentils gauchos manipulés qu’en avril 2002 la France pouvait basculer dans le fascisme, mais on a tous fait ou dit des conneries. Un peu de respect donc en commentaires pour ce chanteur admirateur de Jacques Brel. Le social, c’est toujours bon à prendre !

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Musique et révolution chez Kontre Kulture Musique :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2105798
    Le 20 décembre 2018 à 20:16 par Tetar 1er
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    trop nasillard pour moi

     

    Répondre à ce message

  • #2105805
    Le 20 décembre 2018 à 20:20 par Bastien
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Merci à ER de relayer Saez, que je crois sincère, je conseille fortement le manifeste de lulu et j’accuse.Les parole de ses chanson raisonne toujours comme un chant du partisan, je me demandais pourquoi on ne l’écoutait pas plus sur ERFM.
    j’espère que ce sera plus souvent à présent.

     

    Répondre à ce message

  • #2105869
    Le 20 décembre 2018 à 21:49 par Sue-à-Velib’
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Ça me fait Saez sous les aisselles et un peu l’entre-jambe

     

    Répondre à ce message

  • #2105899
    Le 20 décembre 2018 à 22:26 par Tikai
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Je ne suis pas fan de Damien Saez, mais c’est vrai que certains vers sont assez hymniques... Je les entendrai bien scander plus virilement par une foule de manifestants sur les champs-élysées (pour remplacer cette marseillaise, qui même elle est dévoyée). Cela appel à l’éveil, à la réinformation, au reset de cette société...

    Il y a aussi d’hymne d’E&R qui en jeterait un max sur les pavés !

    La France souveraine court à sa perte
    Livrée par des traîtres à la nation.
    Conscients du danger qui pèse sur nos têtes
    Nous prônons la Réconciliation.

     

    Répondre à ce message

  • #2105940
    Le 20 décembre 2018 à 23:44 par Chris
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Wouaw ! Jamais je n’aurais pensé E&R capable d’encenser un anar comme Damien Saez. Ce type est le dernier grand poète français. Il a réellement écrit des chefs d’oeuvre. Mais oui, il a faillé en 2002, non pas en dénonçant le FN mais en s’alliant à Ségolène Royal. On peut ne pas aimer sa voix mais son talent est incontestable. C’est un auteur magnifique, écorché vif et intègre, ce qui est très rare aujourd’hui. Pour ceux qui ne connaissent pas son oeuvre, penchez-vous sur ses 2 triples albums Varsovie & Messina. On a rarement vu plus beau depuis Ferré et Brel.

     

    Répondre à ce message

  • #2105995
    Le 21 décembre 2018 à 01:59 par ici ou ailleurs
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Saez sur ER, ça me va droit au coeur !

    Auteur-compositeur-interprète. Multi-instrumentiste, du niveau conservatoire pour la guitare et le piano, en plus d’une maîtrise de la langue française dans toute sa noblesse, chapeau bas l’artiste !

    Sa critique du capitalisme est acerbe, son amour pour la France d’avant est indéniable et sa colère de la voir disparaître tellement sincère. Alors oui, ses convictions politiques laissent à désirer parfois mais peu importe, pour la catégorie analyses politques j’écoute Alain Soral.

    "Les fils d’Artaud" :
    D’un pinson dans le lointain,
    Suivons le chant du vent des plaines,
    Qui nous mènera au printemps,
    Mais qui sait sur les chemins,
    Chanter le chant des partisans,
    Nous serons fiers, nous serons humbles,
    Et notre sang sera du vin.

    Des amours pour soigner la terre,
    Des infinis contre le rien,
    Ami viens te joindre à la table,
    Non ce n’est pas celle du roi,
    Les amis sont solidaires,
    Et mon amour sera pour toi.

    Les vagabonds des soleils noirs,
    Loin des villes sans lumière,
    Gardez au fond un espoir,
    Celui du loup dans les clairières.

    Notre étoile a le goût du souffre,
    Mais elle éclaire comme un millier,
    De chandelles en processions,
    Des oriflammes à l’horizon,
    Oui levons-nous sous les grandes ourses,
    Non nous ne sommes pas funéraires,
    Nous sommes fils de la renaissance,
    Sous le drapeau des libertaires.

     

    Répondre à ce message

  • #2106066
    Le 21 décembre 2018 à 08:34 par kantor
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Ne pas oublier que ce type, avec le monde de la culture( dont il fait parti), s’est (encore) mobilisé en France contre le Front national, en Mai 2017.
    En deux clics sur le net,voila se que l’on peut trouver ;"Le chanteur Damien Saez s’est quant à lui fendu lundi d’une chanson intitulée "Premier mai", publiée gratuitement sur internet, dans laquelle il fustige l’extrême droite et la finance."
    ( Il aurait pu rajouter la guerre , la maladie, la faim...)

     

    Répondre à ce message

  • #2106304
    Le 21 décembre 2018 à 14:40 par Dépouillé serein
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Il n’arrive pas à la cheville de Bertrand Cantat poétiquement et musicalement parlant...

    Après il n’est pas encore le maudits des gôchistes que le plus puissant des chanteurs Bordelais ça ne remplace pas que j’ai toujours trouvé ses textes insipides comparé à son inspirateur a qu’il n’a d’ailleurs jamais rendu hommage à ma connaissance.

    Qu’on me sorte une chanson de Damien Saez aussi sublime intemporelle et humaniste que "le vent nous portera" et je rejeterais peut être un regard à son œuvre "révolutionnaire" ...

     

    Répondre à ce message

  • #2106468
    Le 21 décembre 2018 à 18:45 par Djehouty
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Merci pour ce partage. J’ai toujours apprécié les morceaux de Saez, pour la qualité de ses textes, bien au dessus de la moyenne. Même s’il n’est pas vraiment sur ma ligne ou celle d’E&R, il a au moins le mérite d’être moins con que les prostituées du show biz...

     

    Répondre à ce message

  • #2106571
    Le 21 décembre 2018 à 21:00 par Ggrl
    Jeunesse, lève-toi, par Damien Saez

    Pas d’accord du tout avec les commentaires. Écoutez l’album du Manifeste, de 2016, où il parle avec chaleur du petit peuple et dénonce les guerres du moyen orient, entre autres. Il doit venir ici de temps en temps, sûr.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents