Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

29 septembre 2017

Au sommaire

- le départ de Florian Philippot du FN
- Macron et le super État européen
- les élections législatives allemandes
- les poursuites pour homophobie
- la levée de l’immunité parlementaire de Gilbert Collard
- l’affaire Alstom

 

Voir aussi :

21 octobre
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°486
20 octobre 2017
3
13 octobre
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°485
13 octobre 2017
4
6 octobre
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°484
6 octobre 2017
4
8 septembre
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482
8 septembre 2017
17
19 juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°480
18 juillet 2017
8
7 juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°479
6 juillet 2017
4
1er juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°478
30 juin 2017
13
22 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°477
"Marine Le Pen est toujours sûre d’elle-même et dominatrice"
14
20 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°476
16 juin 2017
1
13 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°475
13 juin 2017
4
1er juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°474
1er juin 2017
8
28 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°473
27 mai 2017
3
21 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°472
18 mai 2017
6
11 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°471
11 mai 2017
20
5 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°470
7
28 avril
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°469
28 avril 2017
21
8 avril
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°468
8 avril 2017
5
30 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°467
30 mars 2017
2
24 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°466
24 mars 2017
2
17 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°465
Jeudi 16 mars 2017
2
11 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°464
Vendredi 10 mars 2017
6
24 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°463
Jeudi 23 février 2017
6
17 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°462
16 février 2017
3
12 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°461
8
3 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°460
2 février 2017
9

S’inspirer des valeurs de Jean-Marie Le Pen avec Kontre Kulture :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1811129
    Le 1er octobre à 15:38 par b
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    Le Pen n’a pas dit son dernier mot ...

    Que Philippot paraît ringard et superficiel
    face à ce vieux jeune Homme !

     

    Répondre à ce message

  • #1811132
    Le 1er octobre à 15:48 par alias
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    Si Macron veut changer le mode d’élection aux Européennes, c’est tout simplement pour supprimer la proportionnelle et éliminer du même coup tous les représentants des patriotes des pays de l’UE, à commencer bien sûr par le FN . Si cette saleté réussit son coup il va falloir passer à l’action . Trop c’est trop .

     

    Répondre à ce message

  • #1811164
    Le 1er octobre à 16:44 par kirk
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    Les mémoires de Jean-Ma sur KK !

     

    Répondre à ce message

  • #1811172
    Le 1er octobre à 16:57 par Rivarol
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    On dirait qu’il opère un petit virage à gauche le Menhir !

     

    Répondre à ce message

  • #1811189
    Le 1er octobre à 17:19 par mondialisto-sceptique
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    JMLP recherche un éditeur pour ses mémoires ; faut-il voir son hommage à AS et Kontre Kulture dans une pécédente vidéo comme un appel du pied ?

     

    Répondre à ce message

    • #1811228
      Le 1er octobre à 18:23 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Quand A.Soral avait évoqué il y a quelque temps la nécessité selon lui que J.M. Le Pen se concentre très sérieusement sur l’écriture de ses mémoires au lieu de ressasser certaines choses et de continuer à régler ses comptes (il me semble que c’était ça grosso modo), j’avais pensé à KK direct tant ce serait à la fois une évidence mais aussi une quenelle pour l’Histoire. Je mets une majuscule pour bien signifier que l’on n’est pas chez Fernand Nathan là :-)

       
  • #1811232
    Le 1er octobre à 18:27 par Bacri
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    C’est quoi le rapport des migrants avec la trahison industrielle de nos élites ? Je veux bien que les migrants posent des problèmes mais alors là...

     

    Répondre à ce message

    • #1811313
      Le 1er octobre à 20:23 par seb59
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Le rapport est que la France qui n a plus de travail a offrir, continue a accueillir le torrent migratoire que les francais ne veulent pas.

       
    • #1811374
      Le 1er octobre à 21:56 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Ben c’est que vous ne réfléchissez pas beaucoup @Bacri. Et le commentaire de @seb59 répond en partie à votre stupéfiante interrogation.

       
    • #1811430
      Le 1er octobre à 23:03 par Bacri
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Je ne réfléchis pas ? Vous confondez les symptômes et les virus. En l’occurrence le coups de l’emploi n’a rien à voir.
      Faudrait pas foutre les migrants à toutes les sauces.
      Ce sont des élites bien françaises qui bradent le patrimoine industriel, pas les migrants. Et les migrants sont là parce des gens bien placés les y invitent et les y poussent.

       
    • #1811609
      Le 2 octobre à 08:09 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Mais bien sûr !!! Qui vous a dit que les migrant étaient les premiers responsables ?! Personne. Vous vous interrogiez sur le rapport et non sur la responsabilité première. Vous allez vous dire quoi aussi ? Qu’à terme cela ne constituera pas un moyen de pression sur les salaires en plus d’être une charge pour tout ceux, nombreux, qui seront durablement inemployables (avant de l’entré à bas coût donc) ? Vous êtes donc au minimum bien naïf ou vous vous êtes exprimé sans vraiment réfléchir. Enfin les migrants n’ont jamais été mis « à toutes les sauces » (! !!) mais principalement à celle qui consiste à dire que l’on en a pas besoin et qu’aider les gens ne signifie pas forcément les accueillir. Donc ne racontez pas n’importe quoi svp !. D’avance merci :-)

       
    • #1811626
      Le 2 octobre à 08:50 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

       « avant de l’être à bas coût »

       
    • #1812012
      Le 2 octobre à 19:34 par Bacri
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Je pense que nous avons à minima des problèmes de communication. Vous me faites dire ce que je ne dis pas et vous me prêtez des intentions que je n’ai pas, en saupoudrant le tout avec un "je suis naïf".

      Ok les 1ers de la classe j’abandonne vous êtes trop forts.

       
    • #1812590
      Le 3 octobre à 20:34 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Il s’agit juste de s’exprimer clairement alors. Vous n’établissez pas de rapport entre des choses qui en ont pourtant, et pas qu’un peu. Pas besoin d’être premier de la classe, rassurez-vous ! :-)

       
  • #1811320
    Le 1er octobre à 20:36 par Lecteur
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    Mr Le Pen ne dit pas la vérité , Florian Philippot n’avait pas créé
    son parti politique avant son départ mais une association au service
    du FN de MLP , c’est seulement après avoir eu ses mandats retirés
    par MLP qu’il en a déduit être obligé de quitter le FN , il ne faut pas
    inverser les choses de cette façon parce qu’elles vous arrangent ,
    ce retrait de ses mandats , c’est ce que vous souhaitiez vous-même .

    Heureux , non.... ?

     

    Répondre à ce message

    • #1811399
      Le 1er octobre à 22:27 par Rey
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      Inutile de créer une association au sein d’un parti quand on y adhère,ses propres idées auraient du suffire. Il y a eu véritablement une divergence entre les opinions de Philippot et ceux de MLP ce qui explique sa démission.. Parfois dans la vie il est néfaste d’être trop aidé.

       
  • #1811327
    Le 1er octobre à 20:53 par Brebis_garée
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    Ce livre sera-t-il chez Kontre Kulture ? :)

     

    Répondre à ce message

  • #1811694
    Le 2 octobre à 10:51 par Liberté
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

    @Rey le 01/10 à 22h27

    Disons que la ligne de Florian Philippot ne dérangait pas
    jusqu’au 1er tour des élections présidentielles mais seulement
    après , MLP a changé de ligne politique sous l’impulsion des
    gens de droite qui l’entouraient m’étant la faute de son échec
    sur la sortie de l’euro , alors que pour moi sa baisse flagrante
    à l’entre deux tours vient plus particulièrement du flou de sa
    pensée sur le sujet , beaucoup ont été désabusés à ce sujet .

    La divergeance entre Philippot et MLP vient d’un changement
    de ligne de MLP que Philippot n’a pas accepté , c’est ça la réalité

     

    Répondre à ce message

    • #1811731
      Le 2 octobre à 11:44 par Eric
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°483

      C’était déjà flou avant @Liberté. Je me souviens de l’embarras de Bernard Monot devant l’insistance de Pierre Jovanovic sur le fait que la position du FN sur ce thème était totalement incohérente, ce qu’elle était objectivement. Sauf qu’a quelques semaines du premier tour, il ne pouvait bien entendu pas faire autrement que de défendre l’indéfendable, sauf à se saborder bien évidemment.