Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Journée thématique dédiée à l’Open source : le compte-rendu d’E&R Bretagne

Fidèle à son objectif d’aider ses membres à gagner toujours plus en autonomie (que ce soit sur le plan de l’analyse et des idées, ou sur le plan matériel et pratique), E&R Bretagne organisait le 20 juillet 2014 une journée thématique dédiée à l’Open source (notre vidéo express en fin d’article).

On en a presque tous entendu parler à la télévision ou encore dans un article en ligne (comme ici ou encore ), mais pour l’essentiel d’entre nous, l’impression 3D reste encore quelque chose d’un petit peu nébuleux, pas très accessible pour le grand public et dont l’intérêt reste assez limité pour le citoyen lambda.

En tout cas, tel était aussi notre point de vue à E&R Bretagne jusqu’à ce que nous demandions à l’un de nos camarades (merci à lui de s’être sacrifié !) de s’intéresser plus concrètement au sujet.

Son exposé illustrait en effet en quoi cette technologie présente un gros intérêt dans le contexte de crise qui est le nôtre.

Tout d’abord commençons par tordre le cou à ce canard : non, la technologie de l’impression 3D n’est pas réservée aux bourses les mieux garnies, bien au contraire : notre camarade ne compte pas au nombre des plus nantis et pourtant, il a réussi à s’en construire une avec très peu de moyens (et bientôt deux !)... Donc halte aux fausses excuses.

Lire la suite de l’article sur erbretagne.fr

Pour apporter votre aide à Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ah alors la vous me faites plaisir, un des sujets pourtant politique qui n’est pas beaucoup abordé sur le site est la "disruption technologique" (hesitez pas à corriger mon Francais). C’est de plus en plus évident dans le cas d’internet, mais il y a effectivement d’autres technologies incroyablement destabilisantes d’un point de vue politique. L’opensource et l’impression 3d en sont des parfaits exemples, mais il y en a d’autres, le bitcoin par exemple, que la finance s’evertue à essayer de détruire, ou les drones, que les gouvernements s’evertuent à réguler parce qu’ils aiment pas qu’on les filme, pire ils ont une trouille monstre qu’on accroche des armes à nos drones civils, parce que là toutes les armées et polices du monde ne pourront plus grand chose pour leur sécurité...

     

    • Le Bitcoin c’est de la monnaie virtuelle. Tout ce que la finance essaye de nous imposer en fait.


    • C’est evidemment beaucoup plus complexe que ta petite critique infondée d’une ligne, le bitcoin c’est d’abord et avant tout de la creation monetaire decentralisée, mais c’est aussi beaucoup d’autres choses... en le combattant, tu supportes la creation monetaire centralisée, felicitations, tu es utiles à certains.


    • >que la finance s’evertue à essayer de détruire

      Et au lieu de repondre betement l’inverse de ce que j’ai ecris, sois tu developpes, sois-tu questionnes ce que je dit, sinon c’est bidon...


    • bon pour les autres lecteurs, il faut que je contrebalance sa petite intervention bidon....

      La finance n’est pas derriere le bitcoin, c’est tres facile a comprendre. D’abord, l’integralite de leur systeme repose sur leur exclusivite sur la creation monetaire qui leur permet d’endetter les etats pour en prendre le controle politique. Or le bitcoin est l’anti-these de la creation monetaire privée, c’est de la creation monetaire publique, decentralisée (vous pouvez imprimer des bitcoins, ca vaut plus le coup mais c’est possible, essayez d’imprimer des euros pour rire...), et regulée par des lois mathematiques (la creation monetaire suit une courbe qui tend vers un maximum que l’on ne depassera jamais). Le corollaire de tout ca c’est qu’on peut pas creer de l’argent bidon (tres contraignant par rapport au systeme actuel), mais pire encore, qu’il faut meriter son argent des autres, c’est une boite de pandore qui a ete ouverte et que les maitres du monde souhaitent au plus vite refermer, c’est pour ca qu’isis est passe au bitcoin, ils vont en faire une monnaie de terroristes pour achever de l’interdire.

      Ensuite, un des arguments (verifié) de la monnaie virtuelle etant poussée par la finance est la surveillance, hors tu peux parfaitement rester anonyme avec des bitcoins, comme si quelqu’un te filait 10 euros... bref si ils veulent pousser une monnaie virtuelle, ce dont je ne doute pas, c’est certainement pas le bitcoin. Par contre ils ont et vont essayer d’en prendre le controle, mais jusque la, ca a pas fonctionné.


    • Bitcoin c’est de la m...

      Et le Namoto c’est qui ?
      le prochain Rotschild qui n’a pas racheté la bourse d’Angleterre mais qui a miné le premier un max pour le coup.

      http://www.bvoltaire.fr/christophes... http://magazine.ouishare.net/fr/201...
      J’avais un excellent article anglois la dessus, y a des tas de projet plus honnête avec des émissions linéaires ...

      Bitcon, aucun intéret sauf si vous avez été des 1ers mineurs.
      Y a pas de secret, la Riba tout a été dit.


  • Bravo à vous ! C’est là où on voit qu’on est dans un mouvement réellement constructif, et disons-le clairement : un mouvement réellement spirituel ! C’est pas les antifas qui feraient ça... Bien trop occupés à chercher où se trouve la haine et le méchant chez leurs frères humains... Etat d’esprit animal, disons plutôt primaire ou bestiale, pour ne pas insulter ces merveilleuses créatures que sont les animaux.


  • Super intéressant, mais je m’attends déjà à voir ces charognardes de multinationales se servir du travail passionné et bénévole de ces miliers de gens pour se faire du pognon sur leur dos en récupérant le concept.

     

    • Une des phrases finales de l’homme qui parle en dernier est "il est en train d’émerger un nouveau modèle de société". Effectivement les multi-nationales se feront un pognon monstre avec ces nouvelles technologies. Mais petit à petit semble poindre à l’horizon de plus en plus d’Hommes qui veulent s’émanciper de la société pour ensuite la réinventer après le grand chaos... Et ça passe par l’open source, et contre ça, les multi-nationales ne peuvent rien, ce sont des plans sans cesse améliorés qui appartiennent au domaine public, donc à qui voudra, et à qui en aura besoin le moment venu ( quand les avions cesseront de voler faute de Kérosène et que la mondialisation perdra ainsi sa pierre angulaire). Parce que le savoir-faire, il n’est plus en France. Il est en Chine, en Amérique du Sud, en Asie mais plus en France. Il est plus qu’urgent de se le réapproprier, pas par un plan Marshall (quoi que) (de toute façon, Montebourg se bat contre des moulins à vent) mais par une réappropriation à échelle humaine, personnelle, individuelle.
      On trouve déjà le moyen de fabriquer des armes létales avec ce genre d’appareil. Nul doute que dans quelques années, on saura fabriquer un moteur, une tondeuse à gazon ou un vélo. On n’en est qu’aux prémices ! Il s’agit là d’une véritable révolution dont on dira certainement qu’elle aura été aussi importante que la révolution industrielle, voire plus...


    • @Prout, OUI ! c’est toujours de cette façon que procèdent CHAQUE franc-maçon(ne), substituer une personne à une autre, un objet à un autre, changer 1 ou 2 détails, et voilà ils se l’approprient ! En scandant que cela vient d’eux ! Ceux sont des charognards.


  • Très intéressant ! J’aurais aimé y participer.


  • Bravo pour cette article, c’est exactement ce genre de choses qui fera la difference...plus surement peut etre que le parti pour qui on votera. L’Esprit dans son developpement dialectique reserve de bien grosse quenelle au systeme...aprés internet qui fut a l o’origine une création militaire et sans laquel nous serions encore tous dans la matrice(sans meme savoir que elle existe) voici peut etre une revolution qui aura des consequences encore insoupsonnées.


  • bonjour e&r bretagne,

    merci beaucoup pour ce sujet et surtout pour les liens vidéos postés en annexe,

    maryam


  • Avec une extrudeuse en plus pour faire ta matière première
    avec tes fonds de poubelles... l’autonomie c’est maintenant.


  • là on franchit un grand grand pas merci E&R, si ce genre d’initiatives se multiplie là ça va envoyer du lourd, mais je pense que l’herbe sera coupée sous le pied avant ça ... malheureusement, si il y a possibilité prochainement une vidéo serait énormément bienvenue, merci à vous :) superbe !!!


  • Remarque orthographique en toute amitié.

    Chers amis rédacteurs de cet article le mot compte rendu ne prend pas de trait d’union. Regardez dans votre Robert. C’est une faute très commune...

    Bien à vous.

     

  • " De nouveau, c’est toute la classe politique qui s’émeut et en appel au premier ministre. Après les stages commando, d’étranges vidéos sont relayées sur internet dans la galaxie Soral-Dieudonné. L’objectif de celles-ci : apprendre, grâce aux nouvelles imprimantes 3D venue d’Iran, a fabriquer des armes en plastic destinées à passer les portiques des aéroports...."


  • Je crois que les gens qui croient en l’autonomie à base d’impression 3D sont un peu naïfs.

    Seule une multinationale peut rassembler les matières premières, les machines et la connaissance nécessaires à construire et développer le hardware des PC. Même si on devient capable de reproduire beaucoup de chose par impression 3D et par open Source, le cœur du système informatique restera dépendant d’Intel et des sociétés similaires.

    De plus, le Open Source n’est possible que dans une société d’opulence : il faut des intellectuels avec beaucoup de temps libre pour pouvoir créer des choses aussi techniques et se permettre de les diffuser gratuitement. Or c’est justement l’opulence qui va bientôt nous faire défaut.

    Ce genre d’initiative pourra être utile pour adoucir la transition vers cette "nouvelle société" (dont on parle sans cesse sans savoir ce que ça sera)... mais moi je pense que cette image de futur à base de hi-tech combiné à une philosophie de "schtroumpf" basée sur le travail gratuit et le partage de tout est idyllique et n’arrivera jamais.

    Regardez tout simplement ce qui permet à ce hi-tech d’exister, et vous verrez que ça n’est pas compatible avec l’idéologie utopiste proposée par ces gens.

    Mais je conclurait en rappelant que si je ne crois pas du tout que ces technologies seront la base de la société à long terme, je pense que sur le court terme elles peuvent constituer un moyen de résoudre des problèmes. Profitons-en tant que l’informatique est encore bon marché et facilement accessible.

     

    • Cher camarade, l’industrie utilise ces machines depuis les années 70... Cette technologie n’est donc pas nouvelle. Ce qui change, c’est sa démocratisation et la possibilité pour une bien plus large population d’y avoir accès et donc de s’approprier son utilisation.

      En gros les coûts pour accéder à ce genre d’outils ont été divisés par 100.

      Je te laisse imaginer ce qu’une population massivement équipée serait en mesure de faire là ou jadis seules quelques très peu nombreuses et très riches entreprises pouvaient en disposer.

      Tu penses que l’informatique est proche de sa fin, ou n’est pas une solution durable ?... Mais laisse-moi te rappeler que les reprap ne permettent pas uniquement de reproduire d’autres reprap... Elles permettent aussi de produire d’autre machines outils open-source.
      La reprap n’est que l’avant-garde... Tu as même des machines en pick-and-place open-source aujourd’hui, ce qui veut donc dire que la production maison de cartes imprimées n’est plus tout à fait un fantasme (on rappelera d’ailleurs au passage que la carte arduino qui est désormais un standard est un système open-source... Ou plus récemment le VoCore... Et ce sont que deux exemples parmi beaucoup d’autres... Comme celui-ci : http://linuxfr.org/news/olinuxino-l... ).

      La technologie se démocratise donc et est (et sera !...) de moins en moins sous le contrôle exclusif d’une petite élite qui en usera pour ses seuls intérêts au moyen de son intelligence et imagination particulièrement limitée en comparaison de celle du peuple.

      Un type seul n’arrivera bien entendu jamais à concurrencer les moyens de production d’une multi-nationale... Mais avec ce genre d’outils appelés à se multiplier, une petite communauté le pourra désormais.

      Il suffit de suivre ce qui se passe dans la mouvance open-source / hacking / bidouillage pour voir que les choses bougent très très très très vite...

      On peut d’ailleurs faire un parallèle avec l’évolution de Linux par rapport à Windows... Le côté open-source du premier ne l’a pas empêché de devenir infiniment plus performant que le second malgré le fait que ce dernier soit pourtant soutenu par une multi-nationale pesant plusieurs dizaines de milliards de dollars.

      Quand on, s’intéresse à ce sujet, on voit que toutes les solutions dans notre lutte contre l’oligarchie existent en germe... Il suffit juste de les accompagner et de faire un travail de veille.

      La technologie n’a rien de magique et on peut se l’approprier...


    • Oui et non, OpenSource ne veut PAS dire gratuit.
      Apprenez la nuance. Free-beer/free-speech
      C’est pourtant simple open et free sont deux mots différents.
      Ensuite, sur le fond, votre raisonnement est logique, mais il ne faut pas oublier que l’on peut vendre un service, et diffuser les "plans" gratuitement. De plus, il peut très bien il y avoir des briques open source et d’autre non. Les briques communes aux plus grand nombre sont open, pas les briques spécifiques.
      Comme vous l’avez soulevé, plus le sujet et technique, moins l’impacte de l’opensource et grand. Mais justement la force et la. Proposer Open pour les initiés, les non-initiés/préssés/autres vont juste acheter.

      Bref, la réflexion est bien plus compliqué que l’image que vous peignez. Pour citer Kropotkine, l’entre aide est un point très important dans les civilisations, et au contraire, les sociétés primitives et dans le besoins pratiques bien plus la solidarité, la charité et l’aide que dans un monde ultra capitaliste et monétarisé à outrance.

      Sinon je vous rejoins sur le coté bisounours. Faut pas poussez mémé dans les orties et nous faire croire que tout le monde travail gratos. C’est des bobards.

      Cordialement


    • Ce que vous dites a du vrai, mais oublie certaines composantes du problème, je pense. Même avec des imprimantes 3D très perfectionnées, on aura toujours besoin de "terres rares" pour créer l’électronique de pointe très miniaturisée. Même si on peut imprimer tout nous mêmes, ce procurer ces minéraux rares sera-t-il encore possible quand le système "officiel" commencera à chanceler ?
      Le mouvement open source est la version "hippie" (dans le bon et mauvais sens du terme) de la mondialisation. Pour fonctionner, il a besoin que la mondialisation des ressources et de la connaissance se maintienne, or dans une période de difficultés, la montée du nationalisme va aller à l’encontre de ce principe.

      Au final il est donc très dur de dire ce qui va se passer. Mais moi je préfère être méfiant.
      Dans tout les cas un truc est certain : open source ou pas, dans tout les cas mon travail est remplacé par une machine, et moi quidam lambda suis dépassé et largué par tout ça. Les gens qui produisent de la nourriture ou extraient des minéraux (dont les terres rares) ne bosseront jamais gratuit, et donc il faut gagner des sous pour survivre de toute façon, ce que je ne peux pas faire si je suis au chômage (c’est déjà le cas).

      A mes yeux cette nouvelle société ne ressemble pas à une utopie, mais à mon propre arrêt de mort. Je suppose que ce sera le paradis pour les geeks qui savent construire ces machines et adhèrent à l’idée de tout faire en virtuel, ainsi que pour les libertariens qui veulent et peuvent tout faire eux mêmes... mais moi je suis probablement foutu car je ne suis rien de tout ça.

      Il y a cette espèce d’idée dans la société actuelle que les gens sont capables d’être indépendants et d’apprendre à maîtriser des technologies qui changent tout les 3 ans à toute vitesse, mais tout le monde ne l’est pas.
      La pression d’apprendre de nouvelles choses au travail m’a déjà conduit à la dépression et au chômage. Je suis probablement un con, mais la conséquence concrète est que je peux difficilement voir cette course technologique effrénée autrement que comme une forme de violence.

      Et comme toutes les violences, ceux assez forts pour la surmonter prospèrent, et les autres morflent. Si vous êtes du bon côté du bâton, tant mieux pour vous, mais moi je sais que je fais partie de ceux qui seront au bord du chemin et seront à la merci des "génies" quand il s’agira de survivre.



    • ce qui veut donc dire que la production maison de cartes imprimées n’est plus tout à fait un fantasme (on rappelera d’ailleurs au passage que la carte arduino qui est désormais un standard est un système open-source... Ou plus récemment le VoCore... Et ce sont que deux exemples parmi beaucoup d’autres...



      les composants et les processeurs restent le monopole des multinationales. pour l’instant en tout cas.


  • #946169

    Je n’en pouvais plus d’attendre, mais voici que la porte s’ouvre enfin, et c’est E&R qui le fait !
    Les sujets "politiques" qui ronronnent et ne demandent plus qu’un entretien pour les nouveau-nés de la résistance sont utiles mais ne sont rien en comparaison.
    Oui, le mirage technologique doit être disséqué pour montrer ce avec quoi nous avons à faire (plusieurs années de tentatives pour ma part sans susciter d’intérêt), souvent des fonctions techniques simples sont assurées par des matériels sophistiqués de par leur conception et leur réalisation. Tout cela n’est pas une fatalité, il suffit de se réapproprier toute l’intelligence qu’on tente de nous voler ! Quel saut qualitatif pour un allume gaz à effet piézoélectrique quand une allumette fait l’affaire ? Franchement, aucun ! Les constructeurs des pyramides avaient accidentellement perdu leur technologie, leur science étant préservée, ils ont produit plus simplement les effets dont ils avaient besoin, songez-y ! Quand la technologie permet de produire un nanomatériau, la "méthode douce" devient accessible pour tous mais il n’en demeure pas moins qu’elle existe sans !
    Un simple tour à l’outil bien affûté permet de générer une surface correcte, son descendant à commande numérique devient complètement inopérant s’il subit une impulsion électromagnétique trop forte...
    Esclaves, levez-vous, conservez et entretenez vos savoirs ancestraux, l’Empire sait déjà neutraliser vos cerveaux, ne le laissez pas vous imposer des normes qui ne servent qu’à vous défaire des outils et armes qui fonctionnent contre lui, gardez vos voitures qui "polluent" mais qui sont dépourvues de systèmes électroniques, vous verrez, cela pourra servir...
    Savez-vous que l’Empire est mort si l’alimentation électrique de tous les émetteurs à la surface de la planète est coupée simultanément ? Eh oui, le système de domination est fragile, il ne repose que sur le bluff (vous savez, le lion qui craint le fouet agité par son dompteur parce qu’il ne sait pas interpréter son claquement), la guerre peut être gagnée sans même faire de victimes... raison pour laquelle on agite la menace du "feu nucléaire" pour détourner l’attention de la masse des vrais dangers...
    Votre "e-merde" ou la vie, le voici le véritable choix politique, vivre libre ou mourir (et ce n’est pas qu’un slogan de Savoyard sur canapé rouge), à vous de choisir entre la facilité (médiocrité donc) ou l’effort salutaire et salvateur...


  • Le saviez vous beaucoup d’ordinateurs portables(et quelques PC aussi) sont tatoués :
    Précisions sur les ordinateurs tatoués (tournedows) :

    Certains ordinateurs sont verrouillés pour n’être utilisables qu’avec leurs composants logiciels et matériels d’origine. Concrètement, ce verrouillage est réalisé au niveau du BIOS (le petit bout de programme qui assure le démarrage de l’ordinateur) en vérifiant les numéros d’identification de la version de Microsoft Windows et du disque dur installés. On parle alors d’ordinateur tatoué de par l’utilisation de numéros d’identification. On parle également de tournedows car cette pratique se rencontre actuellement avec des ordinateurs équipés de Microsoft Windows, et que les ordinateurs ainsi tatoués peuvent faire tourner exclusivement Windows.

    Ce verrouillage des PC par le tatouage a plusieurs conséquences :

    il est impossible de remplacer soi-même le disque dur en cas de défaillance (sauf à avoir pris soin, dès l’achat du PC, de faire des manipulations de sauvegarde complexes) ;
    il est impossible de changer son disque dur pour en augmenter la capacité (manipulation recommandée par bon nombre de sites web, pour « redonner une jeunesse à son PC » ; c’est une manipulation relativement courante chez les utilisateurs) ;
    il est impossible d’utiliser une autre version de Windows, même acquise dans le même magasin ;
    il est impossible d’utiliser facilement Linux ou un autre système d’exploitation sur ces PC ;
    cette limitation entraîne une captivité du client qui doit passer par un professionnel pour toute opération de mise à jour conséquente de la machine ;
    aucune indication de ce « verrouillage » n’est donnée à l’achat, sauf peut-être sur demande explicite de l’acheteur auprès d’un vendeur expérimenté.

    On parle aussi de racket informatique :
    http://non.aux.racketiciels.info/

    La marque à la pomme j’ose même pas en parler...

    Sortez du système... passez à linux, ubuntu 14.04 vient de sortir...
    http://www.ubuntu-fr.org/

    Linux aujourd’hui est vraiment accessible à tous... les seuls soucis que l’on peut rencontrer...ce sont les problèmes de gros sous, un constructeur qui refuse de développer un driver d’une imprimante ou d’un composant électronique pour linux. Par exemple Adobe arrête le développement du plugin Flash pour GNU/Linux pour se consacrer à Windows pourquoi on ne sait pas. Du coup les développeurs souvent par rétro ingénierie peuvent mettre un peu de temps pour trouver une solution...

     

    • Bonjour,
      Je suis d’accord avec vous et j’ai franchis le Rubicon depuis peu...
      J’ai fait migrer toutes mes machines sous Ubuntu 14.04 LTS,j’en suis extrêmement satisfait.
      C’est devenu un jeu d’enfant comparé à une dizaine d’année en arrière : moins de lignes de code et la logithèque est maintenant abondante.
      Vous n’aurez plus besoin d’antivirus,vu que si une faille est trouvé, une mise à jour vous sera proposé/installé très rapidement.La communauté Linux veillent aux grains...
      De plus,pour les frileux, vous pouvez avoir un "dual boot" ( double démarrage ) et garder Windows.
      Ce qui vous permettra de vous faire la main tranquillement.
      Bien à vous


  • Génial !

    Comme le dit Benajam dans l’homme est un musée, l’humanité a toujours connus des conjonction d’outils et de méthode.
    De la pierre taillée, à l’age du bronze du fer, du bois, de la pierre ...

    Sur l’industrialisation on s’est fait niqué mais on pourrait bien reprendre la main avec l’usine personnelle qui réapproprie les moyens de production.
    Reste avoir les limitations : ordinateur + électricité et tube de plastique qui a ses propriétés.

    Est-il possible de m’imprimer un AK47 pour me défendre contre la tyrannie ?

     


    • Est-il possible de m’imprimer un AK47 pour me défendre contre la tyrannie ?



      dans un monde ou existerait un plastique qui résisterait a une pression de 4 tonnes au centimètres carré (en torsion et sur moins de 12 mm d’épaisseur) et a la chaleur de la combustion de la poudre, oui ça serait possible.

      mais dans le monde réel c’est le meilleur moyen de perdre ses yeux et ses doigts.

      par contre pour fabriquer soi même des pièces d’objets du quotidien qu’on ne fait pas réparer car ça coûte plus cher de commander la pièce plutôt que de racheter du neuf, c’est très intéressant. enfin je vois mal l’utilisateur moyen aprendre a faire de la modélisation 3D pour refaire une poignée de porte ou une coque de téléphone portable.

      pour le modélisme c’est intéressant (pas besoin de moules hors de prix, et on peut même faire ses maquettes soi même, vu le prix que ca coûte)

      et aussi pour fabriquer des prototypes (ensembles mécaniques mobiles) comme démonstrateurs ect...


  • Que peut on fabriquer avec une imprimante 3D svp ?

     

  • Goooood, E&R qui parle d’open source, ça arrive enfin !
    (j’ai peut-être raté des épisodes précédents).
    Bon ce n’est que sur les imprimantes 3D, mais pour que certaines tentent de se proclamer "libres", il y a d’abord eu un long mouvement de fonds initié depuis au moins 1990.

    Ce simple message est posté (après modération a priori) grâce à tous les logiciels libres qui font fonctionner Internet et que personne ne peut s’approprier (la prochaine étape : retirer L’ICANN aux Américains) (parce que tant que c’est comme ça, c’est eux qui ont le bouton "ON/OFF").

    En bon français, l’open source, c’est du logiciel libre et c’est aussi fait pour s’affranchir des multinationales telles que Microsoft, Apple, Google, Facebook, Twitter et leurs services-espions comme Skype, Gmail, Youtube, hotmail, etc., etc. : il y a des solutions libres partout.

    Firefox, LibreOffice, Ubuntu (GNU/Linux) : ce sont aussi des outils de résistance, qui ne font rien de suspect dans votre dos, n’accumulent pas de données sur vous pour les monnayer à votre insu (voire pire, dirait E. Snowden), dont le code-source est constamment ouvert et soumis à la sagacité de la communauté des codeurs.

    Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que tous ces codeurs ne sont pas partisans de l’Empire, vraiment pas.

    C’est la rentrée, faites un petit déménagement numérique, les amis : novice ou Empereur, c’est à la portée de tous depuis des années.

    C’est le moment, nom de Dieu, dites au revoir aux Américains lucratifs et trop curieux, dites merci aux modèles collaboratifs, utiles mais désintéressés.
    Et, s’il y a un domaine qui est bien présent sur la Toile, c’est le logiciel libre : tapez cette simple expression dans un moteur de recherche (pas G**gle si possible ;-) )

    Et déééésolé pour la propagande - délivrée en toute sincérité, ceci dit : la franchise a au moins l’excuse du respect et de la gentillesse envers autrui.


  • Bonjour Mesdames et Messieurs,

    j’en profite pour adresser mes amitiés au Camarades d’ER Bretagne.

    J’espère à bientôt.


Afficher les commentaires suivants