Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Kenya : l’USAID accusée de financer la déstabilisation du pouvoir

L’USAID, ou quand le développement économique africain rime avec intérêts financiers et politiques américains…

Le Comité national consultatif pour la sécurité intérieure kényan (National Security Advisory Committee/ NSAC) vient d’accuser le 12 février dernier l’agence américaine pour le développement international (USAID) d’avoir financé des manifestations de rue visant à déstabiliser le pouvoir. L’affaire est on ne peut plus sérieuse alors que le NSAC, rattaché à la présidence a demandé au gouvernement kényan de convoquer des responsables de l’USAID.

Mais quels pourraient être les enjeux associés, me direz-vous ?

En septembre 2013, alors même que le Kenya venait d’être le théâtre d’une attaque terroriste particulièrement meurtrière à Westgate, les dessous de l’affaire pouvant réserver quelques surprises, nous vous indiquions que Nairobi était en train de remettre en cause la suprématie du dollar, en se tournant tout particulièrement vers le yuan chinois. Le Kenya souhaiterait en effet prochainement héberger une chambre de compensation pour la devise de l’Empire du Milieu au sein de sa banque centrale ; ce qui, le cas échéant, serait une première sur le continent africain. Ceci pouvant expliquer cela…

Lire la suite de l’article sur leblogfinance.com

 

Voir aussi, sur E&R :
- « Patrick Mbeko sur les rivalités entre la Chine et les États-Unis en Afrique » (vidéo)
- « Pourquoi le Mossad est-il intervenu au Kenya ? »

Sur la politique étrangère des États-Unis, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.