Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ARP, une organisation française de plus de 200 cinéastes, propose de suspendre Roman Polanski

Des nouvelles règles qui entraîneront la suspension de Roman Polanski. La Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs (ARP), organisation française comptant plus de 200 cinéastes, proposera à son assemblée générale de nouvelles règles pour les membres condamnés ou poursuivis pour des violences sexuelles, a annoncé lundi son président Pierre Jolivet.

[...]

« Ce changement de statut sera proposé aux membres et définitivement voté lors de la prochaine assemblée générale. Cette suspension concernerait Roman Polanski, dont l’information judiciaire est toujours ouverte aux États-Unis (pour relations sexuelles illégales avec une mineure en 1977) et pour laquelle il a fait l’objet d’une mise en examen », a-t-il ajouté.

Le président de l’ARP a indiqué que la prochaine assemblée générale de l’association se tiendrait au printemps, mais qu’une assemblée extraordinaire devrait être « convoquée pour devoir changer les statuts ». La date de cette assemblée extraordinaire « n’est pas arrêtée » à ce stade, a précisé à l’AFP un responsable de presse de l’organisation.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2325139

    En France on ne fait plus que de la "merde" depuis 30 ans, Roman Polanski lui au moins a réalisé quelques films remarquables, d’où cette haine vengeresse !

     

    Répondre à ce message

  • Bravo à cette association professionnelle, si elle arrive à concrétiser cette démarche de boycott dans les mois qui viennent …..
    Le sieur Polanski, violeur ultra-multi-récidiviste, a en effet plus que largement bénéficié de trop nombreuses protections orchestrées par divers "lobbies" …..
    Un simple citoyen serait depuis déjà très longtemps en prison pour avoir commis seulement le dixième de faits comparables !!!

     

    Répondre à ce message

  • Les pauvres Français sont vraiment pommés, ils placent ce film en tête du box-office. Au lieu de dire" rien à foutre de Dreyfus" et de l’ antisémisme (c’est encore légal), ils vont engraisser Polanski. Ensuite , quand ils iront gueuler dans la rue qu’ils crèvent de faim , on les fera rentrer à la niche car c’ est antisémite de réclamer sa part du gâteau si on est goy. Souvenez- vous du 29 février 2019 : tout le système (partis, médias, syndicats) est allé manifester contre l’ antisémitisme des gilets jaunes et implicitement soutenir le projet de loi antisémitisme = antisionisme annoncé la veille. Même chose pour E.Chouard ,égérie des GJ , renvoyé aux oubliettes pour... revisionisme !
    Je répète, il faut rejetter toute culpabilisation par le pouvoir avant de pouvoir se révolter contre lui. TOUTES LES VACHES SACREES DOIVENT Y PASSER, L’ AFFAIRE DREYFUS EN TETE.
    PS (c’est le cas de le dire) : au moment du scandale du sang contaminé , Fabius avait organisé une expo sur... Dreyfus.

     

    Répondre à ce message

    • @ Jean

      Chouard n’a pas été évincé pour révisionnisme, mais pour dubitationisme. Il a laissé entendre qu’il avait autre chose à foutre que de se questionner sur les chambres à gaz et que ce n’était pas son sujet, une réponse à Denis Robert qui rejoint l’opinion de la majorité des Français quoi. Mais dans le monde actuel, le sujet est d’ordre religieux. Il faut chialer, se frapper la poitrine et lever les mains vers le ciel en chialant, et surtout, SURTOUT, ne jamais poser de questions. Le cas Chouard est emblématique puissance mille de cette religion de la Shoah, les choses n’ont rarement été aussi claires pour le public mainstream.

       
    • Erratum : la journée restée dans les annales est le 19 et non le 29 février. Ce jour là, l’orientation religieuse du pouvoir / système a été assumée aux yeux de tous les français : les doutes de ceux qui en avaient encore ont été levés. Autre bon point, c’était un bide monumental : 20 000 participants sur tout le territoire. IL FAUT CONTINUER DANS CE SENS, BOYCOTTEZ POLANSKI, VITE.

       
    • #2325268

      Vous avez bien raison.

      D’un côté, on voit les sionistes partout, de l’autre, on va voir leurs films, que l’on qualifie de géniaux...

      Ça me fait bien rire, car ce n’est pas sérieux : IL FAUT COUPER LES PONTS, autrement, ça reste de la dissidence de salon... même pas en fait, puisqu’on continue de s’y vautrer dans ses habitudes...

       
    • #2325328

      Box-office ?! Parceque vous croyez encore dans les sondages vous ?!

       
    • #2325332

      Box-office ? Parceque vous croyez encore dans les sondages vous ?!

       
    • Si le nombre d’entrées est gonflé par les médias, ça se verra vite, le film sera retiré des salles rapidement.

       
  • #2325218

    De le suspendre... par les co...illes ?

     

    Répondre à ce message

    • Tu veux dire « par les couilles »...
      On est pas en Californie... ici on est en France... on a le droit (encore) de dire/écrire couille .... nichon, enculé, pute...
      Si le mot couille t’inconforte... la langue française est suffisamment riche : testicule, valseuse, burne, tu as le choix.
      As tu trop peur d’ecrire couille au point de t’autocensurer... pov’ petite chose.

      Eh bien fait nous signes quand il te poussera des couilles

       
    • Peut être qu’il n’aime tout simplement pas parler comme ça, il est libre.

       
    • @jack alias avocat de suispascharlie
      Il est libre...en principe... mais il montre que non.

      Si le langage grossier ne lui sied pas alors pourquoi l’utiliser pour s’autocensurer en même temps,.... c mazo.
      Tu as le choix entre langage vulgaire, grossier, familier, courant, etc jusqu’au langage châtié.

      Alors que tu as la liberté de choisir de t’exprimer de diverses facons (celle qui te plait donc), tu optes pour le mot qui t’auto-contraint à t’autocensurer (c-à-d à ne pas exprimer ta pensé)

      Ca s’appelle l’aliénation (consentie en l’occurence).

      Mais bon... c pas le seul et je vois la tendance...

       
  • Merci à E&R d’avoir relié cet article. Très bonne initiative de la part de l’ARP. C’est vrai qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, mais ça commence à bouger un peu.
    Et si cette "suspension" soit suivie plus tard par l’extradition de ce pédophile et violeur vers l’USA, ce serait vraiment génial. Mais je rêve peut-être...

     

    Répondre à ce message

  • #2325255

    Après avoir fermé les yeux pendant des décennies et même avoir été des soutiens de Polanski (et d’autres ...), les rats quittent le navire, confrontés à l’éternel retour du concret, pour tenter de protéger encore un peu leur puant fromage !
    Tous ces guignols sont au moins aussi détestables que celui qu’il souhaite "suspendre" !
    Pitoyable et honteux.

     

    Répondre à ce message

  • Un Aryen qui va au ciné c’est quelqu’un qui aime payer pour se faire foutre de sa gueule .

     

    Répondre à ce message

  • Polanski devient le bouc émissaire du show-biz.

    La promiscuité est inhérente aux entreprises privées dont le pouvoir décisionnel est tenu par une poignée de personnes, voire une seule.
    Cela va du peintre, au producteur de cinéma, en passant par l’agence de mannequins, de publicité, ou encore le producteur d’émission télé, voire les maisons de productions musicales. Il s’agit de plaire pour avoir du boulot et de la notoriété, et des millions de groupies sont prêt(e)s à faire n’importe quoi pour y avoir droit.

    Cette nouvelle règle ne va rien changer à l’affaire, le recrutement dans le show-biz se faisant par ordre de priorité par pistonnage, par la cuisse, par idéologie, par intérim (les intermittents du spectacle étant le plus gros du lot), et loin derrière par compétences.

    Cette histoire est de la poudre aux yeux qui rappelle celle qui consiste à moraliser la finance internationale (et anonyme).

     

    Répondre à ce message

  • "Polanski devient le bouc émissaire du show-biz" - je ne suis pas d’accord avec cette formule. Polanski a été soutenu ardemment en France depuis toujours et ce soutien continue. La vérité c’est que Polanski qui n’est pas privé d’un certain talent en tant que réalisateur, a toujours fait des films qui s’inscrivent parfaitement dans l’idéologie de la caste à laquelle il appartient. Son film "J’accuse" et le énième d’une longue série comme "La jeune fille et la mort", "Le pianiste" etc, n’en parlons pas des éléments satanistes qu’on descelle dans d’autres de ses films et l’atmosphère glauque dans laquelle il aime bien plonger le spectateur. Polanski n’a jamais été victime d’un "délit d’opinion" et ne le sera jamais, soyez rassuré. Par contre justement à la sortie de son dernier film (plus correctement politique, tu meurs), il vient d’être rattrapé par son passé de pédophile et de violeur. Dans les faits, il devient réellement un bouc-émissaire, mais un bouc-émissaire des pédophiles et violeurs qui sévissent en France et qui, jusqu’à présent s’en tirent en bon compte. Et bien, moi, ça me va et je ne vais pas pleurer sur son triste sort. Et je n’ai rien à faire des motifs qui ont poussés 200 cinéastes (bons ou mauvais, des lèche-bottes ou pas) à vouloir sa suspension, ce qui compte c’est la justice de la démarche.Condamner la pédophilie et les violences sexuelles n’a rien à voir avec la liberté d’expression que leurs adeptes (dont je fais partie), se rassurent.
    Ce qui compte, c’est la brèche qui vient de s’ouvrir, une brèche qui pourrait entrainer à long terme l’effondrement de tout le barrage, construit sur la base de fausses valeurs, de perversité et de mensonges historiques, dont on essaie de nous laver le cerveau depuis trop longtemps. Polanski faisait partie des "intouchables". Et bien, plus maintenant. Ce que je souhaite, c’est qu’il entraine dans sa chute le plus de monde et pas seulement de cinéastes, mais aussi d’autres représentants du soi-disant "élite".

     

    Répondre à ce message

  • #2327278

    C’est un faux débat, on ne peut séparer l’homme de l’artiste... surtout, si, en plus, on n’a pas séparé dans un cas comme Polanski, l’homme de la bête.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents