Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Aquaboulevard, à l’image de Paris et de la France

On se pince le nez et on plonge !

C’est dur pour les 12 213 447 Parisiens et banlieusards qui crèvent de chaud, et qui n’ont pas de grands lacs ou d’étangs en nombre suffisant pour se rafraîchir, mais les images volées par des baigneurs affolés de l’Aquaboulevard, à Paris XVe, valent l’analyse sociologique.

Paris, c’est d’abord la promiscuité

 

Le plan d’eau artificiel de l’Aquaboulevard cristallise et résume toute la France d’aujourd’hui, ce mélange d’antagonismes sociaux (les classes sociales qui se heurtent), de pauvreté grandissante (la pauvreté, c’est l’entassement), de disparition du sens du collectif, de dégradation du bien public (l’exemple vient d’en haut avec la politique néolib qui détruit les services publics à petit feu), de pétages de plombs inévitables et d’autorités dépassées...

Les températures maximales en Île-de-France relevées par Météo-France ce samedi [18 juin 2022] se situent entre 35 et 39 degrés. On a atteint par exemple dans nos différents départements :

- À Paris-Montsouris : 36,7 degrés (le record est à 37,6 degrés en juin 1947)
- À Orly (Val-de-Marne), 36,1 degrés
- À Trappes (Yvelines), 36,0 degrés
- À Roissy (Val-d’Oise), 35,3 degrés
- À Dourdan (Essonne), 37,6 degrés
- À Fontainebleau (Seine-et-Marne), 38,5 degrés (égalant le record de juin 2011)
(France Bleu)

Pour résister à ce pic de chaleur du bassin parisien, 4 000 personnes se sont entassées dans le parc aquatique Aquaboulevard. Les tweets vidéos proviennent du site de Jean-Marc Morandini.

 

 

C’est ça ou nager dans la Seine, comme le fils Hidalgo. On dénombre énormément d’adolescents, qui viennent pour l’eau mais aussi pour la drague. Le problème, c’est quand on drague UNE fille à cinquante. Les filles n’arrivent pas à choisir entre tous ces preux chevaliers...

 

 

Les tensions dues à la promiscuité et aux frustrations sexuelles conduisent inévitablement à des débordements, et à des interventions des forces de sécurité. Bientôt des soldats de Sentinelle à l’Aquaboulevard ? Des drones de surveillance sur l’eau ? La surveillance faciale ? Décidément, depuis le 28 Mai et les événements du Stade de France, les propositions sénatoriales, le crédit social pointe le bout de son nez... Heureusement, il reste la répression.

 

 

Gazer, c’est la doctrine Lallement, « l’homme » des Gilets jaunes et du Stade de France, qui consiste à tabasser tout le monde, femmes, retraités et handicapés compris. Là, ces jeunes ont l’habitude. On se demande même s’il ne va pas naître un jour une génération adaptée au gazage, une génération ingazable...

On parlait de foot, l’antagonisme OM/PSG s’est invité à la fête :

 

 

La suite donne envie de fuir vers une autre galaxie.

 

 

Curieusement, sur la pub, la promiscuité a été effacée

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

141 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents