Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France a soif... d’eau et de piscines

État des lieux de la France qui nage

Ils ont chaud, alors ils ouvrent les bouches à incendie, qui servent normalement à nos valeureux pompiers. N’ayant aucun sens du bien commun, les racailles de nos banlieues partent du principe que tout leur est dû. D’ailleurs, des décennies de laxisme socialiste ont quasiment tout autorisé en matière de délits plus ou moins mineurs.
Pendant qu’une énième canicule s’abat sur la France, on voit partout exploser ces bouchons qui délivrent des trombes d’eau. Pourtant, les piscines et plans d’eau existent. Mais il faut dire la vérité : ils sont saturés. Cela n’excuse pas les exactions, mais cela explique cette « pression » sur l’eau que la France rencontre chaque année.

 

 

C’est le clip de Véolia destiné à sensibiliser la population qui ouvre les bouches à incendie pour se rafraîchir. Une perte « sèche » qui au final va être facturée aux habitants. La France râle : regardez ces racailles qui gaspillent la flotte nationale, des millions de mètres cubes partent en fumée (ou plutôt en évaporation) ! Une réaction épidermique pour un événement somme toute superficiel, mais qui cache un problème de fond : la France manque cruellement de piscines.

La piscine est l’équipement sportif qui est tout à la fois le plus fréquenté et celui le plus souvent cité comme équipement demandé par la population : 41% des français qui estiment que le nombre d’installations sportives près de chez eux est insuffisant souhaitent la construction d’une piscine. (Rapport de la Fédération française de natation)

La France possède 4 000 piscines pour 6 500 bassins environ, certaines piscines comprenant le bassin des petits (la pataugeoire), l’aquagym pour les femmes, les couloirs pour nageurs, le bassin à toboggan et la fosse à plongeurs. Mais ça, c’est le haut du panier, et c’est souvent privé. La piscine municipale française est une vieille fosse de 25 mètres, peu profonde, surveillée par des maîtres nageurs fatigués qui se désintéressent de leur métier sauf si on leur achète des cours hors de prix. Et surtout, malgré l’adjonction de chlore, les piscines surchargées sont sales. Une statistique donne même le nombre de litres d’urine par bassin : 75.

 

 

Ces 4 000 établissements accueillent malgré tout 3 types de publics : les scolaires, les associations et le grand public, dont font partie ces jeunes qui ont envie de s’éclater. Et c’est là que le bât blesse. Les piscines ne sont pas équipées pour recevoir 700 ados d’un coup un week-end ensoleillé ou caniculaire de juin (c’est le cas de la piscine d’Aubervilliers dans le 93, où des nuées enfants sont lâchées le matin par leurs parents pour toute la journée...). Alors on fait ce qu’on peut : on casse les bouches à incendie, on achète des piscines gonflables à 50 euros chez Carrefour, et on se fait son bassin dans la rue.

Le problème est exactement le même, à un degré moindre parce que c’est le sport national, avec les terrains de foot. La France manque de stades, et ceux qui veulent jouer en liberté doivent parfois partager un terrain avec 4 ou 6 équipes. D’où l’apparition de matches sur demi-terrains, en sixte, avec des cages moins grandes. Le parc aquatique français est vieux, et sa rénovation ne comblera pas le déficit numérique, qui vient de loin.

Quand les Français ont commencé à construire de la piscine municipale, du type opération « 1000 piscines » dans les années 60, les Allemands et les Anglais en possédaient déjà des milliers ! Or la durée de vie d’une piscine est de 30 ans, alors imaginez le niveau technique et hygiénique de la plupart des piscines en 2017… De plus, et tout le monde le sait, ces équipements sont mal répartis sur le sol national : les coins à jeunes qui en auraient besoin n’en ont quasiment pas ! Les cités ? Zéro piscine. Même pas un bassin naturel, rien. Et quand il y en a un, c’est évidemment l’assaut (Torcy dans le 77). Tout ne doit pas être mis uniquement sur le dos des racailles.

La solution trouvée à cette pression ou à cette violence qui effraye les familles est la hausse des tarifs d’entrée et le développement des « aqualand » et autres « centres nautiques » commerciaux, c’est-à-dire privés (Conflans dans le 78).

 

 

La piscine du Rhône à Lyon est la plus chère de France, 8 euros l’entrée. C’est la piscine « privée de racailles », comme disent les Lyonnais. À Paris, pourtant, il est possible, avec la carte de résident, de s’abonner à la quarantaine de piscines municipales (38 en fait), et de choisir ses heures et ses jours pour nager en toute tranquillité. Mais au moindre rayon de soleil (les Français nagent peu en hiver ou par mauvais temps, même dans les piscines couvertes, qui forment 55% de l’ensemble), tout est saturé. Il faut sagement attendre son tour, debout dans la piscine de la Butte aux Cailles (13e), sur son rang de nage, l’eau n’arrivant pas jusqu’aux cuisses au départ des 25 mètres… Grotesque image du sport. Et pourtant, on a une des natations de haut niveau les plus prolifiques en médailles au monde. L’équipe de France cartonne, ce qui veut dire qu’en bas de la pyramide, le plan de mettre les petits Français à l’eau a globalement fonctionné.

L’explosion des bouches d’incendie dans les banlieues vient du fait que l’explosion démographique dans les espaces périurbains, comme disent les sociologues, n’a pas été suivie par la construction d’installations nouvelles. Les villes de banlieue étant pauvres… cercle vicieux qui mène chaque été aux débordements que l’on sait. Le Nord-Pas-de-Calais et l’Île-de-France sont les deux régions les moins bien dotées en bassins par rapport au nombre d’habitants : 4 à 5 piscines pour 100 000 habitants, contre 17 en Midi-Pyrénées ! Le milieu rural est mieux doté que les conurbations. Et nos campagnes continuent à se vider dans nos grandes villes…

 

JPEG - 257.9 ko
Un petit village chic qui compte des dizaines de piscines (privées)

 

Pas étonnant que les Français qui le peuvent se fassent construire une piscine dans leur jardin, ou achètent une piscine hors sol un peu solide. C’est chacun pour soi, et tant pis pour les autres. Dans le Lubéron, des piscines municipales ont dû fermer parce que toutes les villas (de Parisiens) possédaient leur piscine. L’entretien du bassin par la municipalité n’était plus rentable. La solution, c’est de semi-privatiser les piscines avec des associations qui achètent à l’année un droit de jouissance hydraulique, si l’on peut dire. Là aussi, s’opère une sélection sociale brutale : il faut payer 300 à 400 euros à l’année pour bénéficier d’un créneau sûr d’une heure par semaine, tout compris : entrée, déshabillage, nage, douche, rhabillage, tout en sortant de l’eau 15mn avant terme. Et ça sans droit de nager pendant les vacances scolaires. Ce qui fait monter l’entrée simple à plus de 12 euros…

 

 

Un système qui a donné lieu à quelque échauffourées médiatiques lorsque des musulmanes ont voulu réserver un créneau pour elles seules. Alors que ces associations privatives existent partout. Elles correspondent seulement à 5% des nageurs mais grignotent les créneaux horaires, déjà limités par les cours de natation aux scolaires.

Alors, quelles solutions ? Pour ceux qui habitent dans les banlieues (de Paris, de Toulouse), il faudra continuer à s’arroser avec ce qu’on trouve : tuyau, bassine. C’est en plus à l’approche de l’été que des fermetures techniques ont lieu, le personnel n’ayant plus à charge les enfants des écoles… Tout ça ajouté à la vétusté générale, avec ces consignes de gare où l’on peut à peine fourrer une paire de sandales… Piteux état de ce sport populaire, on se demande encore comment on a pu produire des Laure Manaudou et autres Alain Bernard.

 

 

Devant tous ces problèmes structurels, le ministère des Sports multiplie les « plans pour apprendre à nager ». Des cohortes d’élèves quittent leur école pour aller à la piscine municipale. Sur 2 heures, il reste à peine 40 minutes dans l’eau, avec des maîtres nageurs pas toujours très patients avec les enfants, voire méprisants.

Dernière solution étatique en date (2013), c’est le bassin itinérant. Aller là où les piscines manquent. Si tu ne peux pas aller à la piscine, la piscine viendra à toi. Il s’agit de bassins de 8 mètres sur 2, et de moins d’1m60 de profondeur, qui peuvent être posés n’importe où. Cependant, l’histoire rappelle que cette « solution » a déjà été expérimentée dans les années 70, et rapidement abandonnée.

Devant ces échecs répétés et la répétition des problèmes à l’approche de l’été, on comprend mieux pourquoi les Français vont nager en eau libre, partout où ils le peuvent. Et parfois sans prendre conscience du danger. Car nager en eau libre, c’est nager sans surveillance, sans limites (les bassins naturels ne s’arrêtent pas à 25 mètres), avec parfois du courant et des températures plus basses. Le tout augmentant le risque pour les nageurs non expérimentés. C’est là qu’ont lieu l’écrasante majorité des noyades. Heureusement, commencent à naître des bassins naturels à cheval entre la piscine et l’étang.

 

 

En conclusion, ce sont les familles aisées qui peuvent profiter des nouvelles installations de loisirs, ces parcs à thème aquatique qui coûtent 50 euros pour une petite famille, ce que les pauvres ne peuvent s’offrir. La piscine municipale, subventionnée, est incapable d’absorber le trop-plein de la demande. Les régions aménagent des bassins naturels (Miribel-Jonage dans le Rhône), qui permettent à des centaines, voire des milliers de personnes de prendre un bain. Mais là aussi, en cas de beau temps, cela peut virer à la surpopulation (le parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne dans le 92 ou les étangs de Cergy-Pontoise dans le 95). La France regorge d’étangs et de lacs, qui ne sont pas forcément placés aux bons endroits !

Prochainement sur E&R : nager en eau libre. Une activité sportive ou ludique qui présente de considérables avantages : on évite les piscines surchargées, on ne paye rien, le panorama peut être grandiose, et au prix de quelques mesures de sécurité, les bienfaits pour la santé sont inégalables !

La France peut-elle redevenir sereine ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Piscines privées et privatisées, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1751307

    « De plus, et tout le monde le sait, ces équipements sont mal répartis sur le sol national : les coins à jeunes qui en auraient besoin n’en ont quasiment pas ! Les cités ? Zéro piscine. Même pas un bassin naturel, rien. Et quand il y en a un, c’est évidemment l’assaut (Torcy dans le 77). Tout ne doit pas être mis uniquement sur le dos des racailles. »

    C’est une blague ?
    ça fait 5 ans que je ne suis pas allé à la piscine, pour différentes raisons. Aujourd’hui il fait 30 degré, et j’ai encore jamais eu envie de péter une bouche à incendie.

    Des torgnoles qui se perdent, c’est tout.

     

    • #1751574

      Les gens ne lisent plus les articles avant de commenter ? C’est dingue.

      Dès les premières lignes, le cas des racailles est évoqué et sans prendre vraiment des gants, et pourtant, il y a des commentateurs pour crier au scandale. Parce que dans la tête de certains, ça doit être que la faute aux racailles, si c’est plus complexe que ça c’est qu’on exonère les racailles. En gros, quand on ajoute un 2e facteur pour expliquer un phénomène, ça supprime le premier facteur. Brillant !

      Bravo E&R en tout cas, continuez à essayer de faire monter le niveau, il y en a encore besoin !


    • #1751789
      le 23/06/2017 par Yankee98
      La France a soif... d’eau et de piscines

      @lisons, dans les té-cis ils ont les thunes de la drogue.

      Que chaque équipe de deal se paie son van Mercedes-Benz et aille nager dans les piscines des hôtels de luxe d’IDF en maillots Gucci.

      Quand vous comprendrez qu’une partie de la population des zones sensibles est tout sauf pauvre, vous aurez tout capté et cesserez de défendre naïvement leurs habitants.

      Car les trafics, ils en sont tous complices, soi-disant par « peur ».

      C’est vrai que 500 habitants qui iraient fracasser 20 dealers auraient peur.

      C’est juste qu’ils le font pas.

      Et ils le font pas parce que t’as toujours le fils, le neveu, l’ami du fils, le frère, le cousin & Co qui rapportent du blé, le dernier écran plat LED 4K, le dernier Iphone, la dernière Panamera, le pavillon à Neuilly (pour ceux qui ont fait carrière) etc. !


    • #1752747

      @ lisons
      C’est surtout toi qui ne connais pas les lois qui sont sensés régir la vie en Fronce.
      .
      Ces actes s’appellent du vandalisme et ils sont puni par le code pénal. De plus, ils mettent en danger toute la population du quartier.
      .
      Donc, quand dans l’article on met une taloche aux socialos dès l’intro, on prend soin, dans cette même intro, de ne pas tenir le même discours mièvre qu’eux à base d’euphémismes, et on ne justifie pas le vandalisme par le manque de piscine.
      C’est ce genre de discours qui nous fait gerber, et nous a conduit à la décadence.
      .
      Y a des lois, on les applique. Point. L’égalité devant la loi, c’est immoral selon vous ? Alors ? Qu’est-ce qui cloche ?


  • #1751309
    le 22/06/2017 par réGénération
    La France a soif... d’eau et de piscines

    75 L de pisse par bassin ! Le sens civique se perd ! Maintenant qu’on le sait y’aura moins de monde.

     

    • #1751692
      le 22/06/2017 par Georges 4bitbol
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Les piscines municipales sont devenues des soupes malodorantes et gluantes combattues avec des doses de chlore qui attaquent yeux et peau.
      Quand au risque d’y choper des verrues plantaires.. Faut y aller avec combi de plongée et bouteille d’oxygène.


  • #1751312
    le 22/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Au rayon des comédies saisonnières navrantes déjà, Le sapin a les boules ("National Lampoon’s Christmas Vacation", 1989), le père de famille interprété par Chevy Chase caresse le rêve ultime de se payer une piscine (décorée accessoirement de la vendeuse du grand magasin).
    La révolution soluble dans le chlore...


  • #1751314
    le 22/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La France a soif... d’eau et de piscines

    LOANA (Loft Story) pourrait-elle sauver le FN ?


  • #1751326
    le 22/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Pour compléter et nuancer, "les racailles de nos banlieues" : dans le 93, à Noisy-le-Sec et Pantin, ça saute aussi allègrement dans le canal de l’Ourcq ! et plus loin, dans Paris 19 ème, entre Stalingrad et La Villette !
    Les ponts et passerelles font des super plongeoirs !
    Après, niveau hygiène...


  • #1751327
    le 22/06/2017 par Plaît-il
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Donc, arrêtez moi si je me trompe, si des "jeunes" (pour employer le vocabulaire ayant cours dans les média et manifestement repris avec pudeur chez ER) ouvrent des bouches destinées à la maîtrise d’incendies pour se rafraîchir, occasionnant ainsi à la fois un gaspillage inutile d’eau et une dépense considérable pour les contribuables, c’est parce qu’il ... n’y a pas assez de piscines ?

    J’ignorais que Caroline de Hass contribuait au site !

     

    • #1751569

      Votre commentaire est invalidé par l’intro de l’article.


    • #1751765
      le 23/06/2017 par Remarque
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Arrêtez-moi si je me trompe, mais j’ai comme l’impression qu’il y a un arrivage de convernasiens bornés au QI de 80 qui débarquent sur l’espace commentaire des articles depuis quelques jours ?

      Des gens qui ne savent apparemment pas lire un article et sont manichéens.

      Qui se réveillent au dernier moment et crachent sur ceux qui leur ont tout appris alors qu’il y a 2 ans, alors que certains en bavaient, ils étaient tranquillos sur leur Playstation à jouer et à ne pas penser politique.

      Maintenant, ils font les warriors et osent ostraciser n’importe qui, le jeter de la cause nationale, alors qu’il a contribué à leur éveil, et à contribué plus qu’eux à la cause.

      Le tout en douce et en cachette.

      Quelle immoralité.


    • #1751946
      le 23/06/2017 par envolées_des_incultes
      La France a soif... d’eau et de piscines

      @ Remarque
      Pas d’inquiétude à avoir, tu t’arrêteras tout seul ; t’es dans le faux et à contre-courant.
      Le sens de l’histoire se chargera de te mettre dans le droit chemin, toi et tous les "gens" soumis de Mélenchon. Par contre, attention : au changement de direction, tu risques de prendre quelques "G" ; t’as intérêt à avoir un bon système cardio-vasculaire pour compenser.
      Bonne journée.


    • #1752284
      le 23/06/2017 par Remarque
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Raté, envolée des incultes.
      J’ai voté le Pen et ai démasqué la baudruche Mélenchon depuis bien des années !
      Quand votre aveuglement vous oblige à penser que tel propos nous case forcément dans un groupe politique.
      Vous venez de découvrir avec mon message la diversité des opinions.


  • #1751332
    le 22/06/2017 par amphibien
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Quand quelqu’un a subi une greffe, de rein par exemple, les médecins lui interdisent toujours la piscine, et cela pour la vie . La piscine c’est dégueulasse, quand nous étions petits et encore souvent adulte, quand nous entrions dans l’eau nous urinions . Qui n’aime péter dans une piscine pour faire des bulles ? Que celui qui n’a jamais pété dans une piscine me jette la première pierre . Libre à vous de vous rincer la bouche avec les colibacilles fécaux des joyeux baigneurs, pour moi je n’y vais plus .


  • #1751333

    Passionnant sujet, jamais évoqué.
    Hitler dans Mein Kampf, entre autre mesure, imposait que tous les enfants de 12 ans soient capable de nager 45 minutes sans s´arrêter - le fou voulait un peuple bien formé physiquement et moralement -. Mais, comme dit dans le reportage " ce n´est pas rentable ", ni economiquement, ni physiquement, ni moralement, pour l entretien d´une population.

    Sur Paris, donc pour les gens qui ont de l´argent, vous pouvez nager pour pas cher partout, mais à des heures bien minces -7h30 à 8h30 par exemple-, et souvent surchargées. Mais c´est possible. Vue le coût du mètre carré à Paris, je me demande s´il n´y a pas une volonté politique, en plus de l´économique, afin d´affaiblir le reste de la population.
    L´activité aquatique est probablement la seule que l´on peut pratiquer de sa naissance jusqu´à 100 ans et plus, bonne pour la santé, peu onéreuse, facile à pratiquer.

    Il semble évident que l´installation massive de piscines contribuerait à faire baisser certaines tensions. Quand on a fait 1.5 km, on se sent mieux physiquement et moralement. Ca s´appelle la qualité de vie.

    Je pense qu´il y a une corrélation entre la baisse du niveau scolaire - déchéance morale et intellectuelle -, et la baisse des installations sportives, déchéance physique. il y aurait des études à faire entre pratique de la piscine, maladie et troubles mentaux. Suis d´avis que la pratique généralisée de la natation entraînerait une baisse significative de certaines maladies.
    En tant qu´affreux complotiste, je pense que, comme il y a une volonté de soumettre et d´affaiblir intellectuellement l´individu passant par l´Éducation Nationale, facilement vérifiable ; il y a aussi une volonté de le rendre faible physiquement. Car, jeux vidéos-chichon-pizza-porno-fb-poker en ligne-, pas de problème. Faut bien trouver une explication au 20 millions.

    Accessoirement la piscine est un lieu social, ne favorisant donc pas la dépression, et différnent du PMU. On peut y faire des rencontres, se parler, échanger. Pas bon.

    En Allemagne il y a des piscines grandes, neuves, partout.

    Bravo pour l´article, en tant que nageur très régulier, ayant la chance d´avoir une piscine municipale souvent libre, je n´avais jamais envisagé le problème sous cet angle.


  • #1751353

    Et dire que les chanteurs bobos gauchos nous ont emmerdés en 1985 à cause de la famine en Éthiopie. Ces mêmes gauchos aujourd’hui disent qu’il faut faire attention à l’environnement.

    Mais ça soutient les racailles qui gaspillent des milliards de litres d’eau...


  • #1751407
    le 22/06/2017 par Bananonyme
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Très bon article, bien recherché, bravo.

    Les piscines publics, l’enfer sur Terre...


  • #1751411
    le 22/06/2017 par SoyonsObectifs
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Ouais, bien sûr mais on a peu de "chances" d’être emmerdé quand on a une piscine à soi au lieu de tenter le rafraîchissement à la piscine municipale. Ou alors, comme indiqué dans l’article, il faut avoir les moyens (pour être tranquille derechef). Enfin, s’il n’y a pas assez de piscines publiques, y’a trop de quoi ?


  • #1751423
    le 22/06/2017 par davideduardo
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Les jeunes cassent des bouches a incendie... construisons des piscines !!!

    Ca fait un peu comme : les migrants harcelent les passantes... elargissons les trottoirs !!!

    Ce n est pas parcequ une somme de déterminismes sociaux montrent une sociologie delictuelle, qu il faille excuser les délits eux meme.
    Oui, ils ont peu de piscines ! peut etre faut il en construire d autre,

    mais si j avais cassé une bouche a incendie étant petit , on m aurait emmené au poste et j aurais pris une dérouillée.

    Passés les déterminismes, il reste le passage a l acte


  • #1751451
    le 22/06/2017 par STEF de MARS
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Quelle ironie de demander du civisme à des gens qu’on a forcés à être des sous-citoyens !

     

  • #1751473

    Problème qui a été au coeur de mon existence durant 40 ans ; l y a tant à dire qu’un ouvrage ne suffirait pas. ilfaut déjà savoir qu’en 39 il y avait800piscines couvertes en Allemagne en France une poignée. Il a fallu attendre longtemps pour avoir un programme d’équipement (65 puis 72 . !ensuite chacun pour soi. un prémice de la libéralisation locale.


  • #1751483
    le 22/06/2017 par VaeVictis80
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Comment voulez vous financer des équipements publics avec une immigration parasitaire qui ne paye pas l’impôt...hormis avec de la dette évidemment.

     

    • #1751621
      le 22/06/2017 par alioche
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Oui, sauf que l’impôt dont vous parlez, à supposer qu’il s’agisse bien de l’impôt auquel vous donnez à penser, l’impôt « sur le revenu », n’ayez pas peur des mots, n’est pas destiné à la cause publique !
      Cet impôt, dont vous êtes si fier d’évoquer la grandeur, vous qui le payez, pouvez-vous nous dire avec exactitude à qui il est destiné ?
      - « Non, je ne le peux pas ! »
      Cela n’a rien d’étonnant.
      Ne déprimez pas, la majorité des gens pensent comme vous.
      Faites vos recherches, et revenez nous voir quand vous aurez trouvé la réponse.


  • #1751517
    le 22/06/2017 par Josette
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Deuxième vidéo : "Madame le Maire" !

    En 2015 on parlait encore le français. 2 ans plus tard on n’imagine plus un journaliste oser dire ou écrire autre chose que "Madame la Maire"...

    Tout va très vite et tout se substitue si subtilement que personne ne voit le tour de passe-passe.

    Résistons aussi contre la féminisation des titres et des fonctions (à ne pas confondre avec les métiers : boucher, bouchère, etc.).

     

    • #1751756

      La féminisation des noms existait en ancien français au 12ème et 13ème siècle.
      C’était légion.
      Et pourtant, les mecs de l’époque n’étaient pas des demi-tapettes bobos gauchistes feminisées. Loin de là...
      La perte de ces féminins s’est opérée au XVIIÈme, époque classique, où de nouvelles règles précises ont été édictées (grammaire de Port-Royal, etc...)
      Renseignez-vous à ce sujet.

      Donc aucun rapport avec une perte de repères de la société.
      Justement, féminiser les noms de métiers où des femmes travaillent revient à bien opérer la distinction homme-femme.
      Par contre, l’idéologique ’’citoyen-nn-e-s’’ par exemple, est problématique et me casse les burnes.


  • #1751537

    Je ne sais pas où vous vivez mais chez moi les piscines sont nombreuses, bien équipées et très abordables, surtout en abonnement annuel et en tant que jeune ou étudiant. Juste par comparaison, en Allemagne, l’abonnement est 6 à 7 fois plus cher !
    En France j’étais tous les jours à la piscines.
    En Allemagne j’étais content parce que les Kebabs sont moins chers, mais je ne pouvais pas aller à la piscine !
    Vive la France !


  • #1751539
    le 22/06/2017 par Sedetiam
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Le civisme à coups de trique et de TIG à la baguette (durant les vacances d’été), c’est ce qui redonnera de la clarté aux bassins.
    Car il est bon effectivement de souligner que ce sont les pauvres qui trinquent de la hausse des tarifs et non les racailles qui profitent de leur trafics, ici et là, et qui peuvent bien assez se payer pareilles entrées.
    Seulement, ce n’est pas pour demain, le Capital ayant décidé que l’autorité devait baisser son froc, du Président jusqu’au patriarche...en passant par tous les corps constitués.


  • #1751548

    Fut un temps où je regrettais énormément de ne pas pouvoir aller à la piscine (saturation, slip de bain obligatoire, intimité inexistante, incivisme des gosses...) mais aujourd’hui c’est plutôt le contraire.

    Quand on voit tous les désagréments que cela comporte en réalité, tout ce que j’ai cité entre parenthèses, et pour couronner le tout payer pour avoir droit de se baigner dans une eau dégueulasse (75L d’urine en moyenne, je m’en doutais un peu mais quand même), on se dit qu’on ne perd pas grand chose, bien au contraire.

    Pour ceux qui sont véhiculés il y a toujours des endroits naturels où passer sa journée de baignade pas très loin de là où l’on réside : lac, rivière, court d’eau... Avec la tranquillité et la convivialité, qu’offre un barbecue, en plus. Un barbecue dans les règles je précise, c’est à dire pas à même le sol.

    Après pour ceux qui ne sont pas véhiculés j’avoue que c’est une tout autre histoire...

     

    • #1751665
      le 22/06/2017 par Chuchemimb
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Les lacs et rivières sont plus très clean non plus de nos jours...


    • #1751785

      C’est sûr qu’on est pas tous logés à la même enseigne. Le lieu où l’on né ou le lieu on l’on habite détermine vraiment les conditions de vie qui en découlent. Vivre cette canicule sans pouvoir aller se baigner, ça doit être dur, j’en conviens. Rester enfermé dans des appartements où toute la chaleur remonte, n’avoir nulle part où aller (les piscines étant ce que l’on sait), être obligé de sortir se mettre à l’ombre quand ça devient insoutenable, on peut comprendre ceux qui ouvrent les bouches à incendie, pas besoin d’être une racaille pour ça.
      J’habite à 20 minutes de l’océan, 45 minutes du plus grand lac de France et je ne connais personne qui ouvre les bouches à incendie. Mais dès qu’on s’éloigne un peu, le phénomène apparaît.


  • #1751550

    Je crois n’avoir jamais lu un article de ce niveau sur ER.

     

  • #1751557

    Par chez nous, ce ne sont pas les "arabes" qui abiment les bouches d’incendie, mais les gens du voyage. Quand ils viennent, régulièrement, l’eau coulent sans arrêt, car carrément abimé par ces gens.
    Étant régulièrement un nageur, je constate surtout le problème pour ceux qui ont besoin de se dépenser physiquement : les lignes sont souvent encombrées de gens qui viennent papoter ou de jeunes mal éduqués qui se croient tout permis et empiètent sur les lignes réservés à ceux qui nagent en faisant les zouaves. Je n’ai rien contre ceux qui viennent se baigner pour se rafraichir et s’amuser, mais il y a clairement un problème à ce niveau là. Est-ce lié au nombre de piscines en France ? Pour avoir bourlinguer sur plusieurs grandes villes, je compte en moyenne 3 piscines pour environ 150 000 habitants. Mais ça ne suffit pas à expliquer tout. L’éducation et le respect a aussi son rôle.

     

    • #1751699
      le 22/06/2017 par Chuchemimb
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Dans une piscine, j’avais eu maille à partir avec une mère de famille bien de chez nous, dont j’avais traumatisé les pauvres bébés de 13 ou 14 ans en leur demandant sur un ton sec de dégager des lignes. L’époque étant ce qu’elle est, les lapinous avaient été se plaindre à maman (perso j’aurais trop eu honte à leur âge et aurait fermé ma gamelle) qui évidemment les a défendus. Les détails de cette affaire n’ont aucun intérêt ici, mais je vous rejoins sur ce constat : la piscine, comme le ciné, faut éviter à certaines heures, saisons ou quartiers.


  • #1751602

    C’est une blague cet article ? Depuis quand ne peut-on pas se passer de piscine, ça fait maintenant 10 ans que je ne mets plus les pieds dans une piscine publique et je supporte la chaleur sans que l’envie me prenne de démonter les bouches à incendie.

     

    • #1752091
      le 23/06/2017 par Charlotte aux Fraises
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Tout à fait


    • #1753376
      le 25/06/2017 par Sedetiam
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Sans vouloir critiquer l’article qui constate les faits et tente d’apporter une vision d’ensemble, je vous suis quant aux frustrations que vous soulevez et que les "galopins" de supportent plus.
      Dans le même temps, et pour enfoncer le clou du gaspillage : après avoir connu l’essor des bases de Jablines et de celle de Torcy (citée dans l’article) j’ai désormais à 8 mètres du mur du salon et à portée de terrasse, la piscine de la copro, à 1700m la mer, à quelques encâblures, fleuve à droite, rivière à gauche et je n’en fais rien, ou que très rarement, sur invitation : encore faut-il que l’on s’y amuse !
      Parce que pour jacter ou bronzer aux abords, quel ennui !
      Sans parler des bases nautiques, piscines municipales et autres lacs de montagne dans l’arrière pays.
      La flotte, cela m’inspire la photo, alors pour sûr, les frustrés vont râler ! Mais comme je l’ai fait, qu’ils déménagent au lieu d’emmerder leur monde.


  • #1751619
    le 22/06/2017 par redsniper06
    La France a soif... d’eau et de piscines

    La France a soif... d’eau et d’illusions !!!....attention aux mirages dans le désert macronique !!!..

     

  • #1751628
    le 22/06/2017 par Matthieu01
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Si les français de papier des quartiers éclatent des bornes incendies c’est surtout pour imiter les afriricains, pour changer. C’est une vieille tradition là-bas.

     

    • #1751757

      Ah bon, c’est une tradition séculaire, l’éclatage de bornes incendies, en plein désert en Mauritanie ?
      L’ Afrique aurait donc un super réseau d’eau et d’épuration depuis 3 siècles et on nous l’aurait caché ?
      J’en apprends des choses...


    • #1751859
      le 23/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      La France a soif... d’eau et de piscines

      @ Ajout

      ’faut lire : notre ami @ Matthieu01 a écrit "afriricains".
      Ceci compris comme Afro-Américains.

      Effectivement, nos zones urbaines défavorisées adoptent systématiquement la surface de ce glamour ghetto d’outre-Atlantique sans souci de cohérence ou de la moindre hiérarchie, du pantalon porté à mi-cuisses aux signes de gangs, particularismes géographiques dilués dans le biais du consumérisme écervelé.

      Ah ! oui : qui refourgue cette came, en fait la promotion, en a les moyens concrets ?


    • #1751863
      le 23/06/2017 par Sherlock
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Il a écrit afriricains, pas africains. Tu sais... ceux qui courent en zigzag aux US quand un flic blanc sort son mouchoir de sa poche.


  • #1751632

    Racailles oui mais dont les parents se revendiquent de l’Islam pour une bonne partie
    Quelle est la valeur de l’Eau en Islam ? Pardon ?
    Il faudra rendre des comptes un jour ou l’autre parents
    En attendant le manque d’éducation de vos enfants nous pourri la vie


  • #1751721

    La nage en eau libre ne se pratique pas n’importe comment et doit rester un loisir "élitiste" ou occasionnel. C’est comme l’alpinisme et toutes ces disciplines nobles qui s’accommodent mal de la démocratisation ou plutôt de la massification.

    Je ne vois pas non plus en quoi s’installer une petite piscine à domicile dans son jardin est une forme d’égoïsme épouvantable, ni en quoi payer "300 à 400 euros par an" pour avoir accès à un créneau privatif dans une piscine publique relève d’une injustice sociale, en fait c’est plutôt bon marché. Si vous allez à la piscine en moyenne 4 fois par mois, donc 48 fois par an, ça fait entre 6 et 8 euros la séance... moins cher que le cinéma, donc rien de déraisonnable.

    Il faut malgré tout rappeler que se baigner n’est pas un droit de l’homme et que l’on peut très bien vivre sans. La baignade de loisir est d’ailleurs relativement récente. Et si on souhaite vraiment nager, il y a toujours des solutions à condition de dégager des priorités budgétaires. En France, on a des gens qui trouvent que c’est encore trop de payer 1,50€ pour aller à la piscine... tout devrait être "gratis" et pris en charge par la commune, l’Etat... les racailles et les bouches à incendie, c’est la même "philosophie" poussée jusqu’au mépris et au cynisme.

     

    • #1751864
      le 23/06/2017 par Sherlock
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Quoiqu’il en soit ce n’est pas pour nager que ces émules de feuilletons télévisés américains ont décapsulé ces bouches à incendie. Je pense que nous allons vers un faux-débat. Il ne s’agit pas de sport ou de loisir mais bien de vandalisme et d’incivisme. Au fond.


  • #1751734

    Personne pour faire respecter les bouches d’incendies, mais beaucoup de poulaille pour contrôler les vignettes crit air. je suis en colère !!!!


  • #1751778
    le 23/06/2017 par Mardsyrd
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Au moins en Suisse, on n’a pas ce problème. À Genève, on se baigne dans le Rhône ou le lac Léman, à peu près tous les jours d’été en rentrant du boulot s’il fait chaud. D’ailleurs ce sont les meilleurs endroits de rencontres et de socialisation.

     

    • #1751880

      La Suisse, un modèle ! je viens de voir des images du Tour de Suisse cycliste, paysages soigneusement structurés, qualité des aménagements, rigueur et convivialité (patriotisme communal, vivant et de proximité !)... Quant aux immigrés : obligation de s’intégrer et de parler la langue du canton ! Voilà un pays qui sait se tenir. Vive la Suisse.


    • #1753380
      le 25/06/2017 par L’Incorruptible
      La France a soif... d’eau et de piscines

      Oui mais la Suisse est hors catégorie / à la Fronce. Le civisme est d’un tel niveau que t’en rêverais la nuit. Quoi que, là où les immigrés sont nombreux, ça part aussi en vrille. Mais tout de même, il reste assez libres ; ils ont le droit de faire du feu en montagne. Il y a même des bbq publics. En Fronce, tu fais un feu sur une plage déserte, dans le 1/4H qui suit, t’as les bleus sur le dos : Contrôle d’ID, visite au poste, amende, empreintes génétiques, touché rectal, la totale ... Ce pays est une prison à ciel ouvert, sauf pour les délinquants journaliers, du genre de ceux qui explosent les bouches d’incendies. Bref, t’as plutôt intérêts à ne pas être Français de souche quand tu habites en Fronce.


  • #1751945

    Lol, il y a des gens qui ont cru que l’article excusait les racailles.

    Mais le fait que ce soient des enc... tout à fait responsables de leurs actes n’enlève pas le fait qu’il n’y ait effectivement pas assez de piscines en France ! Faut arrêter avec les raisonnements de Shadoks.


  • #1752046
    le 23/06/2017 par Juda Nanas
    La France a soif... d’eau et de piscines

    C’est marrant, hier en fin d’après midi une vingtaine de jeunes ont fait "sauté" une bouche à incendie quelques minutes avant de la refermer. Tout au bout de ma rue. A cette distance j’ai quand même vu pas mal de peaux "bronzées", la racaille comme dit ici dans l’article. Le geyser était assez haut, il y a du avoir pas mal de litres de flottes gaspillés, mais en même temps les politiques ne font plus rien, et pire même, laissent venir encore et toujours des cohortes de migrants et autres "chances" pour la France. Plus rien n’est fait, plus rien n’est investi pour le bien-être des gens.


  • #1752253
    le 23/06/2017 par STEF de MARS
    La France a soif... d’eau et de piscines

    Sujet de philo :
    "Une histoire d’eau peut-elle mettre le feu aux poudres ?"


  • #1753018

    Par contre, je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffres.
    Une entrée, simple à 12 euros ?!

    Par chez, moi, on a une grande piscine flambant neuve avec bassin olympique de 50 mètres, bassin pour les gamins, pataugeoire, vélo aquatique, autres machines de gym dans l’eau, transats, planches, mini-jacuzzi, sauna (en supplément), le tout pour 4,60€, pour un adulte et 2,20€ pour un enfant, étudiant, ou chômeur.

    Et puisque vous parlez de Toulouse, l’entrée là-bas pour les jeunes (ceux sont eux qui sont le sujet de l’article, c’est pour ça que je mets le doigt dessus) doit tourner à 1,50€, et pour les adultes à un peu moins de 3€ si mes souvenirs sont bons.


  • #1753509

    Je vous invite à venir dans les Vosges Saonoises, aux mille étangs ; les paysages y sont sublimes. Le calme, la fraicheur et la sérénité y sont garantis.


Commentaires suivants