Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arabie saoudite aurait demandé au Pakistan de lui fournir des armes nucléaires

L’Arabie saoudite réclame que le Pakistan lui retourne une faveur en lui procurant des armes nucléaires pakistanaises prêtes à l’emploi, écrit le Sunday Times qui tient cette information de sources auprès du ministère américain de la Défense. Il semble que le royaume saoudien soit sur le point d’engager une course nucléaire avec son ennemi juré l’Iran.

Selon la même source, rien ne prouve que ce transfert d’armes nucléaires ait déjà eu lieu, mais selon un officiel de la défense à Washington, « Les Saoudiens ne parlent pas à la légère et ils feront ce qu’ils ont dit ». « Un accord de long terme a été conclu avec les Pakistanais, et la Maison des Saoud a maintenant pris la décision stratégique d’aller de l’avant ».

Les Saoudiens se méfient de la façon dont l’Occident et l’Iran se sont rapprochés concernant le programme nucléaire de la République islamique. Les Saoudiens sunnites et l’Iran chiite sont des ennemis jurés de longue date.

L’Arabie Saoudite n’a pas d’armes nucléaires, mais elle aurait financé 60% du programme nucléaire pakistanais en échange de la possibilité de se procurer des ogives nucléaires à court terme pour elle-même, avait affirmé le journal The Guardian en 2010. Les deux pays entretiennent d’excellentes relations. Ces dernières années, l’Arabie saoudite a livré des milliards de dollars de pétrole bon marché au Pakistan. En retour, les Pakistanais ont officieusement accepté de vendre du matériel nucléaire au royaume, et notamment ses missiles mobiles balistiques Shaheen, qu’il est possible d’armer avec des têtes nucléaires.

En 2012, un responsable saoudien avait déjà fait allusion à un possible programme nucléaire de son pays : « La politique deviendrait totalement inacceptable si l’Iran était doté de la capacité nucléaire, et non notre royaume ». En outre, le mois dernier, le Prince Turki bin Faisal, qui a dirigé les services secrets saoudiens et qui a été ambassadeur au Royaume Uni et aux États-Unis, a déclaré sans ambages : « Quoi que les Iraniens aient, nous l’auront aussi ».

L’Amérique et l’Europe sont particulièrement préoccupées par l’escalade d’une course au nucléaire, qui pourrait encourager d’autres États sunnites comme les Saoudiens - la Turquie, ou l’Égypte, par exemple – à se procurer des armes nucléaires.

Le Pakistan disposerait d’un stock de 80 à 120 têtes nucléaires destinées à faire contrepoids à l’arsenal indien.

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre la géopolitique de la monarchie saoudienne
avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi ils ne demandent pas aux Américains ?
    Elle est où la quenelle ?

     

    • Les Américains ne veulent pas justement que les saoudiens possèdent l’arme nucléaire.
      Ca casserait les Conventions de non prolifération d’arme nucléaire et serait porte ouverte à ceux qui n’en n’ont pas... et légitimerait aussi ceux qui l’ont déjà (Corée du Nord). Donc, piège à double tranchant.


  • On se croirait dans une cour d’école... Et c’est ca qui dirige le monde ?


  • La Malhama est en marche on dirait............


  • « Quoi que les Iraniens aient, nous l’auront aussi ».

    Aucune initiative, aucune spontanéité d’artiste. Que du réactif...

    Les Pakistanais vont leur fourguer des têtes vides ou des têtes qui affolent un compteur Geiger. Tellement cons et prévisibles ces hippopotames...
    On sait d’où viendra l’ordre et on sait que les Pakistanais obéissent facilement à l’Oncle Sam. Pas fou les Ricains.

    Selon la même source, rien ne prouve que ce transfert d’armes nucléaires ait déjà eu lieu, mais selon un officiel de la défense à Washington, « Les Saoudiens ne parlent pas à la légère et ils feront ce qu’ils ont dit ».

    Les hippopotames boudent depuis que son parrain US s’est "trop" rapproché de l’ennemi iranien. Temps de flatter ces gros bébés et de les rassurer sur leur "virilité" et leur "valeur" : " attention, ils ne plaisantent pas ! Nous, on connaît les Saoud, des terreurs ! Et cette bombe ils l’auront ! "
    Ils doivent se marrer à la Maison Blanche.


  • Ces dangereux lunatiques pourvoyeur de terroriste wahabistes, ne reculent devant rien, enfin sauf devant "israel" leur maitre.
    Il y a bien une chose que l’iran possede et que ces Saoudonistes ne possederont jamais :
    Le courage ! la loyaute ! l’anti-imperialisme ! la civilisation !
    Les iraniens progressent et ont une industrie de l’armement autonome. il ne quemandent rien chez leur memaitres sioniste


  • Les souaâdas,comme on les appelle,péjorativement les saâoudiens dans 
    certains pays arabes,ne peuvent,en aucun cas,obtenir l’arme nucléaire directement du Pakistan,pour deux raisons :
    - les pakistanais ne sont pas maîtres de leur destin.C’est l’empire du mal qui en
    décide,surtout pour une question d’un enjeu aussi périlleux .
    - l’empire,ne peut tolérer que les souaâdas disposent de cette arme stratégique,sans le plein accord des vrais maîtres de l’empire,à savoir : les
    israéliens. Ces derniers,savent plus que n’importe qui ,que le régime des saâoud
    n’est qu’un éléphant aux pattes en argile.Et que ce faux colosse,peut disparaître,sans aucun signe avant coureur .
    Dans ce cas,pourrions nous imaginer,au cas où la bombe A ou H,serait entre les mains des révolutionnaires ,pourrions nous,dis-je,imaginer l’hécatombe que ferait la panique,à elle seule,des israéliens ?
    Et cela,nous amène à évoquer l’aveuglement tragique des sionistes. Au lieu
    de vivre en bonne intelligence avec le reste de l’humanité,et c’est ce que dicte
    une raison saine,ils ont choisi de s’ériger en un "dieu" qui avilit tous les hommes. 
    Cela,à long terme,ne peut que déboucher sur une apocalypse de la dimension du déluge de Noé .

     

    • #1190850

      Des commentateurs israeliens, à l’instar d’Amir Oren du quotidien Haaretz, plaident déjà ouvertement pour l’armement nucléaire de Ryadh afin de contrecarrer l’Iran, préconisant que Tel Aviv agite la menace d’une nucléarisation saoudienne pour forcer Téhéran à abandonner ses ambitions en matière d’"armement atomique" (comprenez : pour forcer Téhéran à renoncer à son programme pacifique d’enrichissement civil de l’uranium).

      Voir http://www.haaretz.com/opinion/.pre...

      De la meme manière, il est risible pour un responsable étasunien, comme la personne citée par le Sunday Times, de suggérer que Washington se retrouverait impuissant face à ses vassaux saoudiens, au cas où ces derniers décidaient de se doter de la bombe. Comme si les Etats-Unis ne disposaient d’aucun moyen de pression sur le régime des Saoud, qui en tous points dépend de leur appui ! Les moindres sanctions feraient plier Ryadh en un clin d’oeil.

      Belle illustration du deux poids et deux mesures cinglant des politiques étasunienne, sioniste et européenne, grossièrement passives face à la volonté affichée des Saoud de se doter d’armes de destruction massive, mais hautement agressives à l’encontre de l’Iran, pris pour cible par l’empire à coups de propagande médiatique, de guerre psychologique, de sanctions et menaces, sous prétexte que son programme nucléaire, dont le caractère civil résiste pourtant à l’épreuve des faits, serait destiné à des fins soi-disant militaires.

      L’alliance organique entre le régime wahhabite des Saoud, bailleur de fonds et source idéologique de tous les groupuscules terroristes takfiristes (Al-Qaida, Daesh), et les impérialistes de l’OTAN / de Tel Aviv saute littéralement aux yeux.


  • « Quoi que les Iraniens aient, nous l’auront aussi ». Ben non ! Les Iraniens sont exemplaires dans la lutte contre le sionisme et dans le soutien de la résistance palestinienne. Pas les saoud.