Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arbre aux abeilles

En compagnie de Paul Chapelle, paysan apiculteur cévenol de 85 ans, nous partons à la découverte d’un savoir-faire traditionnel, celui des ruches troncs et d’un écotype particulièrement résistant d’abeilles noires, patrimoines culturel et biologique à préserver.

 

Retrouvez les produits de l’apiculture française sur Aubonsens.fr :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #373436
    le 01/04/2013 par Yasmine
    L’Arbre aux abeilles

    Magnifique, et j’espère qu’on pourra le dire encore


  • #373437
    le 01/04/2013 par permaclyte
    L’Arbre aux abeilles

    En tans que jeune (22 ans) apiculteur je ne peut que poser un regard emerveiller sur ces ruches en rondin (c’est bien dommage qu’il y ai peu de chataignier en haute savoie...)
    je passe aussi un message a tous ceux que les abeilles interressent :n’hesiter pas lancer vous !! c’est un monde magnifique malheureusement en perdition..

     

    • #373711
      le 02/04/2013 par andreas
      L’Arbre aux abeilles

      Et qu’est ce que cela demande comme formation ?


    • #373733
      le 02/04/2013 par andreas
      L’Arbre aux abeilles

      Pardonne moi, ma question était complètement con. J’ai fait les recherches adéquates. Cela à l’air très attrayant d’autant plus que l’apprentissage ne demande aucune pré-requis et que je suis fasciné par les abeilles depuis mon enfance. J’ai une question plus concrète, j’ai un âge plus avancé que le tien, et un élément me taraude : est-il possible de gagner sa vie en étant apiculteur ?


    • #373748
      le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
      L’Arbre aux abeilles

      @Andreas
      Prends contact avec le Syndicat Apicole de ton département. Tu y trouveras des passionnés capables de guider tes premiers pas d’apiculteur. En parallèle, lis beaucoup. Il existe de nombreux ouvrages de grande qualité.


    • #373775
      le 02/04/2013 par david
      L’Arbre aux abeilles

      Il y quasi autant d’apiculture que d’apiculteur ...

      Ça va du tailleur de tronc sédentaire au méga-transhumants en camion.

      En France si tu es jeune et si tu vises des aides financières, il y a le BPREA.

      PS : je ne connais aucun apiculteur diplomé


    • #373876
      le 02/04/2013 par andreas
      L’Arbre aux abeilles

      Merci camarades, sincèrement. J’ai déserté l’usine depuis un petit temps déjà et j’ai besoin de me rediriger intelligemment. Je pense, maintenant, avoir une perspective. D’autant plus que j’ai envie de "mettre les mains dans le cambouis" le plus rapidement possible. Je n’ai pas l’envie ni le temps de me relancer dans de longues études. Je vais contacter le syndicat apicole et, ceci dit, j’ai lu une recommandation pour un ouvrage intitulé « Être performant en apiculture » de Hubert GUERRIAT ; qu’en pensez vous ? Avez vous des suggestions ?


    • #373905
      le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
      L’Arbre aux abeilles

      @Andreas Pour gagner sa vie en élevant des abeilles, il faut plusieurs centaines de ruches. ¨Plusieurs centaines, j’ai bien dit.
      Cela signifie de la main d’oeuvre, beaucoup d’investissements, faire du pastoralisme - balader tes ruches au gré des floraisons- et finies les vacances... il faut aussi compter avec les problèmes de surmortalité et d’infestations dont tu as sans doute entendu parler... mais si c’est ta voie, fais-le !


    • #374075
      le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
      L’Arbre aux abeilles

      @Andreas Comme je te le disais, il existe des centaines d’ouvrages consacrés à l’apiculture.
      Toutefois, je dirais que, pour commencer, le mieux est encore le "Traité Rustica de l’Apiculture"... il est clair et pédagogique, il est mis à jour très régulièrement et passe en revue tous les aspects du métier d’apiculteur.
      Cordialement.


  • #373479
    le 01/04/2013 par Acte patriote
    L’Arbre aux abeilles

    Cà fait aussi partie de notre éco-système, la place des personnes âgées dans les familles et dans la société ! Au lieu de recourir aux ehpad ou au minimum vieillesse, il faut priviligier le contact intergénérations rationnel. Que de la valeur ajoutée : Dignité humaine, transmission de l’identité et du savoir ! Je viens de revoir l’arbre aux sabots d’Ermanno Olmi, où une pourriture de bourgeois propriétaire terrien expulse une famille paysanne parce que le père avait osé couper un arbre insignifiant qui bordait un chemin servant de promenade en calèche. C’était pour faire des sabots à son enfant qui devait parcourir 6 km pour aller à l’école ! Le vieux grand-père avait un potager clandestin et apprenait à la petite soeur comment cultiver de belles tomates pendant les hivers les plus rudes pour pouvoir les vendre le plus tôt possible au printemps !
    Le vénérable Cheik Hossein a très bien su aussi nous rappeler à notre devoir !!! ...

     

    • #373584
      le 01/04/2013 par marc
      L’Arbre aux abeilles

      Salutations à tous les résistants

      Tout à fait d’accord avec ton commentaire,



      il faut priviligier le contact intergénérations rationnel




      merci encore à E&R pour toutes ces vidéos souvent très intéressantes et encore d’accord avec toi à propos de Cheik Imran Hossein, cet homme est un sage.

      Je motive tous les internautes à découvrir les vidéos de Pierre Rabhi qui est aussi un vrai sage, E&R en parle de temps en temps, merci à leur travail de réinformation et du partage des vrais valeurs.

      Paix à tous les braves

      marc


    • #373801
      le 02/04/2013 par vallisclausa
      L’Arbre aux abeilles

      Il faudrait arriver à faire, département par département, un reseau entre des " anciens " et des jeunes, ou moins jeunes, avec des journées thématiques, sur l’apprentissage de connaissances et de savoirs concrets traditionnels.
      Il y a tant de choses à apprendre et tant de choses qui doivent être transmises..
      à chaque département ses spécificités, même en ville il y a possibilité d’apprendre des choses en voie d’extinction.

      Valoriser le savoir c’est quelque chose de primordial et tu as raison Acte Patriote, ça réchaufferait le coeur de certaines personnes agées qui se retrouvent totalement déconnectées du monde moderne.

      En tous cas, ça me parait être une aventure très stimulante ...




      Sinon j’ai été totalement absorbé par ce docu, je m’interesse depuis peu et ce grâce à E&R aux abeilles et à l’apiculture, j’ai la chance de connaitre quelques apiculteurs qui font surtout ça par passion, difficile d’en vivre m’a-t-on dit. Beaucoup de vols ...

      Ce vieux monsieur m’a rappelé quelqu’un qui m’a beaucoup appris, ces forces de la nature qui a des âges avancés font ce que même certains jeunes en pleine force de l’age ne feraient jamais.

      C’est beau, très beau, il faut absolument sauvegarder ce patrimoine et le valoriser de manière intelligente, en dehors d’une logique de marché à court terme.

      J’ai été très amusé par la scène ou l’on voit les scientifiques vêtus comme des cosmonautes, s’approcher de la ruche, alors que le papi, lui, y va mains nues avec une simple protection sur le visage. on dirait vraiment des OVNIS qui découvriraient comment fonctionne le monde ...

      Puis cet endroit .... du rêve.

      Merci encore et toujours E&R


  • #373544
    le 01/04/2013 par Mehdi
    L’Arbre aux abeilles

    Machallah !


  • #373621
    le 01/04/2013 par Philippe
    L’Arbre aux abeilles

    Il a la forme le papy ! Ca fait plaisir à voir.


  • #373646
    le 01/04/2013 par david
    L’Arbre aux abeilles

    Je connaissais, ça fait du bien de revoir, c’est très beau ...
    d’autant plus que ce sont mes racines :)

    Néanmoins la récolte est quand même un crève-coeur, prélever et écrabouiller des rayons comme ça. L’apparition de la ruche à cadres mobiles est quand même un plus.

    Bon, y a de bon progrès et des mauvais.

    On est passé de la chèvre qui risquait de basculer la lauze (toit du tronc) aux pesticides systémiques et aux tiques importés d’extrême-asie (varroa)...

     

    • #373747
      le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
      L’Arbre aux abeilles

      On pourrait peut-être garder la ruche mobile et faire disparaître les pesticides systémiques. ça serait l’idéal !


  • #373737
    le 02/04/2013 par goy pride
    L’Arbre aux abeilles

    Voilà ce qu’est la véritable intelligence humaine ! D’une part l’humilité d’admettre que la perfection réside dans la Création et d’autre part l’aptitude d’identifier ce que la nature offre de bon pour nous, le tout allié à la capacité d’en faire bon usage. A mille lieues de la stupide arrogance du modernisme et du progressisme faisant que les hommes pensent pouvoir perfectionner la Création. Les ruches modernes ont bien sûr leurs avantages mais elles ne sont pas un progrès, elles sont un compromis. C’est à dire que pour un gain de temps, ou une augmentation de la production de miel on va sacrifier la santé des abeilles ce qui rendra nécessaire des traitements préventifs et curatifs contre des parasites...l’extraction à la centrifugeuse du miel permet d’accélérer le travail mais au prix d’une détérioration de la qualité du miel...pas de progrès mais uniquement, au mieux, des compromis...
    Notons que dans le monde traditionnel la notion de retraite n’existe pas. On ne se retire pas de la société pour glandouiller devant la télé ou s’abîmer dans je ne sais quelles activités stupides de loisirs qu’offre la société moderne en attendant la mort, mais on reste un membre actif de la société jusqu’à la fin. L’idée de retraite n’existe que dans la société moderne prolétarisée où le travail a été remplacé par un salariat dénué de sens, ennuyeux, avilissant...


  • #373745
    le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
    L’Arbre aux abeilles

    Très intéressant, merci. Je suis apiculteur ( amateur ) mais je n’avais jamais vu le travail sur les bruscs ( les ruches-tronc traditionnelles ), en particulier l’extraction des brèches.

    Toutefois, je voudrais soulever qq questions ; par exemple, peut-on dire que l’absence de varroa est dûe au fait que la colonie est installée dans un brusc ? Non, je ne crois pas.
    D’ailleurs, on voit bien dans le reportage que de nombreux bruscs sont désertés ; on peut donc penser que le varroa est bien présent.
    Il m’est arrivé moi-même de récupérer d’anciennes ruches type Dadan, qui avaient séjourné au moins dix ans dans une forêt sans aucun traitement anti-varroa, et qui étaient fortes et non-infestées. Le paradoxe est que j’ai commencé à les traiter et qu’elles ont fini par être infestées !
    On pourrait peut-être dire que certaines souches d’abeilles sont mieux armées pour résister aux attaques du varroa. Pourquoi je n’en sais rien.

    Une petite précision de nature anecdotique : la fiole d’alcool de menthe qui apparait vers
    8:50 n’est pas là pour le réconfort de l’apiculteur, mais sert sûrement d’attrape-essaim...
    en effet, à l’époque des essaimages, on peut frotter l’intérieur d’une ruche vide d’alcool de menthe, ou d’un mélange d’alcool éthylique et de propolis : cela attire les abeilles, même si cela ne marche pas à tous les coups.

    Quand au fait de dire le miel issu d’un brusc est "meilleur"... le miel possède des variétés gustatives infinies, dûes à la flore locale et aux circonstances propres à chaque année apicole. Avant même de goûter le miel, prenez le temps de le regarder : il peut être presque transparent, roux, verdâtre, noir, et sa visquosité, sa texture, ses arômes varient d’une année sur l’autre, et parfois d’une semaine sur l’autre.

    Ce qui est important, c’est que ce reportage vous permet de comprendre une chose : on ne peut pas dissocier l’apiculture de l’observation de la nature, de la botanique, et on ne peut pas réussir en apiculture si l’on n’accepte pas de se plier à ses rythmes, ses exigences.

     

    • #373884
      le 02/04/2013 par david
      L’Arbre aux abeilles

      Aussi amateur ... dites donc y en a un paquet ici :)

      Dans le crédo de l’apiculteur, y a la citation de Contardi "avoir des ruches bien peuplées".

      Peuplée, on peut penser qu’il y a pas mal d’épouilleuses (jeunes <1 semaines).
      Je pense qu’il y a une notion des souches résistantes, l’abeille asiatique s’accommode du varroa.
      Parmi les souches qu’"on" a essayer d’acclimater ici, il y a une souche d’extrême orient russe.
      Qui logiquement par proximité géographique doit avec des points communs avec l’asiatique (Cerana) et une proximité avec la notre (mellifera).

      Parmi mes dernières découvertes, l’abeille a une énorme plasticité cérébrale, on peut garder espoir qu’elle finisse par comprend que l’environnement est désormais parasité et qu’il faille dorénavant s’épouiller.
      Aussi, il parait qu’une ruche peuplée a autant de neurones que 3 cerveaux humains :)

      L’ails avec sa sale odeur provoque, l’épouillage. J’ai essayé la semaine dernière ... à voir.

      Sur l’alcool de menthe, tu as surement raison ... je dirais que c’est vrai avec tout les Lamiacées en général.

      Sur la variabilité du miel, c’est extra !
      2 ruches cote à coté n’ont pas le même miel.
      Ça peut s’expliquer que chacune a puisé les réserves les plus abondantes au moment de ses besoins, puis d’autres facteurs comme la taille de langue de la butineuse.

      D’ailleurs je me questionne, si je ne vais pas faire des récoltes séparées, par ruche ... un sot pour chacune.


  • #373769
    le 02/04/2013 par lesnuls
    L’Arbre aux abeilles

    S’il est vrai que celui qui détient les graines, détient le monde, Albert Einstein : a propos des abeilles,"si l’abeille venait à disparaitre, l’humanité en aurait plus que pour quelques années"

     

    • #373942
      le 02/04/2013 par max
      L’Arbre aux abeilles

      Oui j’ai déjà entendu ça, quelqu’un saurait expliquer pourquoi il a dit ça ? Effet papillon ou rapport concret et direct avec les êtres humains ? Merci d’avance.


    • #374079
      le 02/04/2013 par Isaac Goldenschluks
      L’Arbre aux abeilles

      La disparition des abeilles entraînerait une diminution drastique de la production des arbres fruitiers, ainsi que de nombreux légumes, et de là : plus grand chose à bouffer pour les gens. La solution : obliger les chômeurs en fin de droit à polliniser les fleurs à la place des abeilles... je suis sûr que notre oligarchie a déjà des idées...


    • #374887
      le 03/04/2013 par max
      L’Arbre aux abeilles

      La solution : obliger les chômeurs en fin de droit à polliniser les fleurs à la place des abeilles...

      Pourquoi les chômeurs en fin de droit ?

      La solution : Cahuzac et tout les politiciens véreux ... pire qu’une ruche, une fourmilière ;)


  • #374462
    le 03/04/2013 par Quidam
    L’Arbre aux abeilles

    Il faut aussi sauver les fleurs sauvages qui disparaissent ,plus d’immenses champs de coquellicots etc... que de souvenirs !


  • #386731
    le 19/04/2013 par david
    L’Arbre aux abeilles

    Pour aller plus loin sur l’organisation sociale des abeilles :
    http://www.franceinter.fr/emission-...


Afficher les commentaires suivants