Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Argentine dit "non" à l’avortement

Les militants pro-IVG se déchaînent contre la police

En Argentine, ce 9 août, les sénateurs ont mis fin aux espoirs de légalisation de l’avortement en rejetant un projet de loi approuvé par les députés en juin dernier. Des affrontement ont eu lieu dans la soirée entre des pro-IVG et la police.

 

 

Les sénateurs argentins ont finalement bloqué ce 9 août la légalisation de l’avortement en rejetant un projet de loi qui avait été approuvé par les députés en juin. 38 sénateurs ont dit « non » au texte prévoyant d’autoriser l’interruption volontaire de grossesse (IVG) pendant les quatorze premières semaines de grossesse, 31 ont voté pour et deux se sont abstenus, selon les résultats officiels.

 

 

Le vote a été accueilli par des feux d’artifice et des cris de joie parmi les militants anti-IVG rassemblés à Buenos Aires devant le Parlement, où se déroulaient les débats. Dans le pays dont le pape François est originaire, ce sont avant tout des motivations religieuses qui animent ces opposants.

 

 

À l’autre extrémité de la place du Congrès, les mines étaient dépitées et les larmes coulaient sur les visages des partisans de la légalisation de l’avortement, d’autant plus déçus par ce vote que le Parlement ne pourra plus se prononcer sur la question avant 2020.

 

 

Les pro-IVG s’étaient massivement rassemblés, dès le 8 août au matin, aux abords du Congrès, brandissant les foulards verts, symbole des revendications d’avortement légal, libre et gratuit. Une poignée de manifestants isolés ont incendié des palettes contre une des deux rangées de grilles séparant les deux camps et lancé des pierres sur les policiers anti-émeutes.

 

 

En lien, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

116 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2021561

    Les petites lumières ne s’éteignent jamais.

     

  • #2021565
    le 09/08/2018 par C’est leur droit d’être des connasses
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Les larmes des militantes pro-IVG à l’annonce du rejet de la légalisation de l’avortement par les sénateurs argentins.......... ces petites connasses, pleurent parce-qu’elles n’ont pas le droit de tuer leur progénitures, à moins que ce soit juste parce-qu’elles vont être obligés, de faire attention quand elles se feront tringlés en boite de nuit ,bourrés comme des troisièmes lignes ,de bien le lendemain, avoir pris tous les noms des queutards qui les auront fourrés pour connaitre le nom du père
    Merde, c’est vrai que c’est pas sympa comme décision, messieurs les sénateurs

     

    • #2021731
      le 09/08/2018 par mike_portnoy
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Salut, je trouve que tu y vas un peu fort, toutes les femmes ne font pas n’importe quoi. Ma petite soeur s’est faite violé à 14 ans par une racaille de cité et n’a pu faire autrement que de se faire avorter. Qu’aurais été sa vie si elle avait gardé cet enfant de racaille ? No comment.


    • #2021776
      le 10/08/2018 par Aldebaran
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      À mike,
      La pillule du lendemain pardi. Attendre 3 mois pour dézinguer sa progéniture, j’appelle ça un meurtre.


    • #2021903
      le 10/08/2018 par C’est leur droit d’être des connasses
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @mike_portnoy
      Désolé pour ta sœur, mais à 14 ans paradait-elle dans les rues, en jetant des bouteilles sur les flics & les vitrines, pour demander le droit de tuer sa progéniture ?
      J’imagine que non ?
      Il ne faut jamais prendre un cas personnel comme exemple , on a un parti pris
      En aucun cas je ne parle de ta soeur
      Je parle de ces pimbêches qui sous couvert de liberté , prônent le meurtre, pour des instances sataniques qui les méprisent, des idiotes utiles comme les antifas
      Bien à toi


    • #2021939
      le 10/08/2018 par foulque
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      La capote la pilule le stérilet, cela ne suffit pas ? Il faut en plus avoir le droit de tuer des foetus ?


    • #2022151
      le 10/08/2018 par C’est leur droit d’être des connasses
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @mike_portnoy
      Par-contre je suis pour une IVG post natale, pour les violeurs de ta sœur , ça s’appelle la peine de mort


  • #2021573

    Le pape s’est prononcé contre l’avortement... aurait-il finalement encore quelque chose de catholique ?
    Les pro-IVG auraient dû selon moi exhiber la couleur rouge écarlate. Les foetus morts n’ont pas la couleur de l’herbe.

     

  • #2021588
    le 09/08/2018 par graziano67
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    C’est une des demandes du FMI, et l’extrême gauche .... toujours avec le grand capital et impunie. Le peuple argentin ne veut pas la légalisation de l’avortement.


  • #2021589
    le 09/08/2018 par Keuf you
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont anti-avortement ? Je ne vois pas le problème. Le mieux serait du coup la stérilisation.

     

    • #2021630
      le 09/08/2018 par Aurélien D’Haussy
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Parce que nous ne sommes pas des assassins.


    • #2021638
      le 09/08/2018 par Réflexion
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Si les pro-avortements ne veulent pas d’enfants, aucune loi de pénalisation de l’avortement n’interdit la stérilisation, ni même l’auto-stérilisation.

      Vraiment, je ne vois pas où veulent en venir les pro-avortements.


    • #2021642
      le 09/08/2018 par matador
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Tu viens d’atterrir ? Tu viens d-ou ?


    • #2021644

      C’est à dire que, voyez-vous, supprimer la vie la plus vulnérable, sans défense et innocente qui soit, mettre fin à l’existence d’un enfant à naître là où il devrait être le plus en sécurité -le ventre de sa propre mère- et précisément par la volonté (élevé au rang d’un droit, d’un progrès, d’un projet d’avenir universel, d’une revendication évidemment démocratique)) de celle qui devrait être la plus encline à l’aimer et le défendre, ça choque et dégoûte encore quelques consciences...mais qu’on se rassure (?) c’est vrai qu’au rythme où s’assèchent les cœurs et se vident les intelligences, les vilains opposants finiront, eux aussi par disparaître. C’est prévu, c’est en cours. Question de temps.


    • #2021646

      Parce que l’avortement détruit l’enfant ET la femme ET la société.

      L’excuse de l’avortement très limité à des conditions sévères comme le viol, etc., n’est qu’un bon prétexte pour mettre en place de vastes usines de mort qui deviendront le débouché obligatoire de toute femme mal-à-l’aise avec sa grossesse, quelle que soit la raison.

      Et au lieu de traiter ces raisons, économiques, sociales, etc., par une prise en charge de la VIE qui permettrait à ces femmes de s’accomplir en tant que mères, on leur dira d’aller se faire gratter l’utérus plutôt que de continuer à casser les couilles. Et HOP ! la société paie (avortement "gratuit", ce CYNISME quand on voit les destructions matérielles et psychologiques qui en résultent !) pour son auto-destruction.

      L’avortement, c’est l’euthanasie des improductifs proposé par Attali. Ça fait tache dans une société hypocritement opposée à la peine de mort.


    • #2021648
      le 09/08/2018 par The Médiavengers Zionist War
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Vous posez une bonne question. Pourquoi ne se font-elles pas stériliser ? Mais parce que le corps des femmes est leur seul outil de production, et si elles jacassent en répétant que les hommes pensent avec leur b...., les femmes pensent bien avec leur ventre...


    • #2021667
      le 09/08/2018 par STEF de MARS
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Tu ne vois pas le problème ?
      C’est grave...


    • #2021679
      le 09/08/2018 par Ifuckcharlie
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Parce que c’est un meurtre motivé par le refus d’assumer la responsabilité de ses actes qui sont en l’occurence basés sur la recherche du plaisir sexuel . Plaisir qui existe précisément pour qu’il y est procréation. S’il n’y avait pas ce plaisir il n’est pas sur que les gens fassent des enfants . Donc c’est la nature qui agit selon la volonté de Dieu . Avorter c’est contre nature , c’est contre Dieu , c’est contre l’être qui devrait naitre . Bref trois crimes en un .


    • #2021720

      Défendez plutôt votre position et vous verrez ce qui vous sera opposé en retour. Histoire de mesurer la solidité de vos arguments.


    • #2021744
      le 09/08/2018 par Ventdeshuns
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @ Mediavengers
      Si peu (si tant est qu’il en existe) de gynécologues français sont pour la stérilisation avant 40-45 ans, même après avoir eu 4 enfants, on a refusé la ligature à une personne de mon entourage.

      Donc même pour les personnes ne souhaitant pas procréer, la solution (des plus intelligents) est la contraception par hormone, donc polluante pour notre eau à terme etc, et l’autre (celle de ceux qui ne pensent pas) est l’avortement parce que "c’est gratuit et je ne dénature pas mon sublime corps avec la pilule"...

      Monde de merde.


    • #2021764
      le 10/08/2018 par Yasmine
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Avorter—>du latin abortare, dérivé de aborior—>"disparaître, mourir avant de venir au monde, avorter", lui même de orior "naître"
      Le premier des Droits De l’Homme ( brandis à la moindre occasion ), ne devrait-il pas être le droit de naître ?
      Limite légale de l’avortement—>12 semaines : bébé ( 40 gammes et 10 cm ), est quasi constitué et bouge beaucoup, bien au chaud, confortable et en sécurité dans son milieu aquatique, "tout baigne". Vous imaginez l’intrusion quand arrivent les outils de l’avorteur ?.
      Une femme qui avorte ne dispose pas de son corps, comme elle veut bien le croire, mais du corps de l’autre dont elle est naturellement l’enceinte et qu’elle rejette ; elle a donc, de par la loi, pouvoir de vie et de mort sur lui, son propre enfant. Qu’en résulte t-il quand elle opte pour l’IVG ? Rien puisque la chosification sociale du fœtus et la loi la protègent.
      Sinon, l’avortement est-il un homicide ?
      Un homicide est le fait de tuer quelqu’un, volontairement ou non, un meurtre est un homicide volontaire, un assassinat est un meurtre avec préméditation, c’est à dire en ayant préalablement planifié le passage à l’acte.
      Que faudra t-il encore ignorer, faire, ne pas faire, pour docilement obéir au "jouir sans entraves" de mai 68 ?


    • #2021810
      le 10/08/2018 par Damien P.
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Éric, bientôt huit milliards d’âmes sur la planète, le double dans les décennies à venir.

      Sans savoir qui pourra boire de l’eau saine sans faire la guerre pour un lac.

      Tout ce qui peut limiter la natalité s’avère raisonnable face à des masses égoïstes.

      Les gens font des gosses pour leur envie nombriliste.

      Je ne suis pas pro-avortement, je suis anti-natalité, à la fois pour ma pomme (je ne suis pas un reproducteur égoïste) mais aussi à la fois pour le bien-être commun, c’est une nuance importante.

      Il faut tendre vers les hauteurs où nous serons moins nombreux, disait C. de Gaulle.

      En effet, moins nombreux on est, mieux on respire.

      Je suis venu au monde, j’ai pas choisi, mais je choisis de stopper la répétition stupide.

      Et j’attends de voir ce qui va être opposé à ça, en effet...


    • #2021817

      @Damien

      C’est plutôt le refus de donner la vie qui est un égoïsme. Si tes parents avaient eu le même raisonnement que toi, tu n’aurais jamais existé.


    • #2021847

      « Tout ce qui peut limiter la natalité s’avère raisonnable face à des masses égoïstes »
      Ah « les masses égoïstes » ! Masses égoïstes dont, au motif que vous n’avez pas d’enfant, vous n’êtes pas, cela va de soi ! Et la contraception en 2018, ou plutôt la panoplie de méthodes contraceptives, ça existe ou pas ?! Et quand on ne veut pas d’enfant, avoir des rapports qui entrainent une grossesse alors que l’on ne veut pas d’enfant, c’est raisonnable ... et altruiste peut-être ?! Mais sans nul doute des rapports sexuels inconséquents témoignent-ils aussi d’un grand altruisme pendant qu’on y est. Et là j’espère que vous n’aurez rien à opposer à ça, la première fournée se suffisant à elle-même.
      Quant à la surpopulation, vous pouvez toujours montrer l’exemple à titre personnel en vous foutant en l’air ! :-) Ça ne devrait pas poser de problème puisque vous n’êtes pas nombriliste. Je plaisante mais réduire le désir d’enfant au nombrilisme est « légèrement » réducteur pour ne pas dire plus. Mais notre Jacquot Attali serait sas nul doute d’accord avec vous. Et à lui aussi on pourrait conseiller de partir devant. Personnellement je n’ai pas d’enfant, profite de nombreux neveux et nièces, n’ai pas de théories philosophico-fumeuses pour justifier quoi que ce soit, pour autant je comprends à vous lire que vous ne souhaitiez pas être dupliqué.


    • #2021850
      le 10/08/2018 par Keuf you
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Merci pour vos réponses, plutôt raisonnées et posées. Quelqu’un a dit que je devais développer mes arguments. Mais je n’en ai pas. D’où ma question !


    • #2021882
      le 10/08/2018 par Jean-Hugues Anculade 37°2 le matin
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Keuf you
      Tu as des questions sympathiques
      Moi aussi
      Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont antisioniste ? Je ne vois pas le problème.
      ou
      Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont anti-BHL ? Je ne vois pas le problème.
      ou
      Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont anti-racailles ? Je ne vois pas le problème.
      ou même
      Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont anti-meurtres d’enfants palestiniens ? Je ne vois pas le problème.
      ou
      Puis-je savoir pourquoi ici la plupart, si ce n’est pas tous, des internautes sont anti-pédophiles ? Je ne vois pas le problème.
      Et bien parce-que le bon-sens nous dit la vie c’est sacré
      C’est vrai qu’on est un peu con mais on a encore un peu d’humanité pardon
      On devrait plus aller en loge, écouter Angot & Fourest mais on est encore un peu nié, bisounours
      Mais on y travaille on va acheter un album Chilla et de Kaaris, regarder des films de Abdellatif Kechiche, Virginie Despentes & Gaspar Noé, fumer du crack et enfiler des pantalons à une jambe ça te va ainsi ?
      Tu vois toujours pas le problème, abat ton frère ou ta sœur si tu en as , tu vas saisir comme ça


    • #2022046

      Donc, bien que n’ayant pas d’argument (ce que vous dites vous-même), vous enchaînez tout de même en disant que vous ne voyez pas le problème et que « le mieux serait du coup la stérilisation » (sic). Il y a comme un petit problème de cohérence pour quelqu’un qui dit n’avoir pas d’argument mais juste des « questions » à poser.


    • #2022112

      @Titus

      Si ses parents ne lui avaient pas donné naissance il n’existerait pas, pas de conscience. Donc je ne vois pas où vous voulez en venir avec cet argument ?


    • #2022128

      @S

      C’est simplement pour dire que son raisonnement n’est pas universalisable et qu’il a de la chance que ses parents n’aient pas eu le même.
      Donner la vie et élever un enfant, c’est de l’amour, du don, de la transmission et du travail, soit le contraire de l’égoïsme.


    • #2022466

      @Titus

      Pourquoi aurait-il eu de la chance exactement ?

      Comment aurait-il put avoir la "malchance" de ne pas naître ?

      Ce qui n’existe pas n’existe pas non ?

      Est-ce parce que vous pensez que les "âmes" attendent de pouvoir naître en ce monde que vous dites ce que vous dites ?

      Perso, des couples d’amis qui ont eut des enfants parlaient de leur futures progénitures comme des poupées ( oh je lui mettrai ces vêtements, etc. ).

      Je leur avait déjà fait remarquer qu’à la base, pour eux en tout cas, c’est un geste très égoïste, le futur enfant ne pouvant donner son avis ( n’existant pas encore ). J’en connaît qui en veulent à leur parent de les avoir fait venir dans ce monde...est-ce difficile à envisager pour vous ?

      Les poules pondeuses qui font môme sur môme sans avoir les moyens de leur donner une vie correcte ( ni même l’envie ), c’est de l’amour ça ?


    • #2022487

      @S

      Ce qui existe aurait pu ne pas exister. Et comme il vaut mieux exister que ne pas être, être représente une chance.

      Perso, des couples d’amis qui ont eut des enfants parlaient de leur futures progénitures comme des poupées ( oh je lui mettrai ces vêtements, etc. ).



      J’en connaît qui en veulent à leur parent de les avoir fait venir dans ce monde...est-ce difficile à envisager pour vous ?




      Oui, car c’est hallucinant de bêtise et d’immaturité. On peut vouloir cesser d’être, mais vouloir ne pas avoir été est absurde.



      Les poules pondeuses qui font môme sur môme sans avoir les moyens de leur donner une vie correcte ( ni même l’envie ), c’est de l’amour ça ?




      Oui, il en faut nécessairement un minimum, ne serait-ce que pour supporter le travail et les sacrifices que cela demande.


    • #2022827

      Et comme il vaut mieux exister que ne pas être, être représente une chance.




      D’où vient cette affirmation ? Pourquoi vaut-il mieux exister que de ne pas être ? Désolé pour l’insistance, mais ne pas être signifie ne pas être, ne rien expérimenter de la vie, tant le bien que le mal, en gros on ne peut pas qualifier de chance ou malchance, ou quoi que ce soit d’autre, une non existence, cela n’a aucun sens.

      Je respecte votre pensée, mais je la trouve absolue, et donc gênante pour une bonne compréhension de l’autre.



      On peut vouloir cesser d’être, mais vouloir ne pas avoir été est absurde.




      En quoi cela est-il absurde ? Souffrir au point de vouloir se donner la mort est plus sensé, pour vous, que de souhaiter ne jamais avoir été ?
      Si pour vous l’expérience de la vie, tant en bien qu’en mal, est ce qu’il y a de plus important, alors je comprends votre point de vue, mais je ne le partage pas.


  • #2021594
    le 09/08/2018 par Ifuckcharlie
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    C’est une excellente nouvelle mais bien sur le combat n’est pas fini , les forces du mal et leurs relais ne vont pas lâcher l’affaire . Quand aux femelles stupides qui chialent c’est surement par peur de devenir responsables plutôt que d’être des jouisseuses . Ca fait bugger leur logiciel implanté par le socialo-progressisme mondialiste . Et c’est tant mieux !


  • #2021615

    "Les larmes des militantes pro-IVG" : chialer parce qu’on ne pourra pas, légalement et sur remboursement, se débarrasser de son môme à naître...sans déc’...
    Et qu’auraient dit ces parangons de démocratie, si, la suppression de grossesse (et non interruption, encore une fine hypocrisie...) ayant été adoptée, des pro-vie avaient affronté la police ?...que n’entendrait-on pas sur le déni de démocratie et gna-gna-gna-fascistes ?...


  • #2021617
    le 09/08/2018 par Céline
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Elles voulaient juste avoir la possibilité de tuer leurs bébés !!! Quoi de plus normal !!!

     

    • #2021676
      le 09/08/2018 par STEF de MARS
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      C’est vrai ça, c’est inhumain d’interdire les infanticides !
      Œuvrons donc pour un monde de paix, où chacun aura la liberté de tuer qui il veut.


  • #2021626

    « le Parlement ne pourra plus se prononcer sur la question avant 2020. »

    Donc le Parlement sera soumis à la question jusqu’à ce qu’il vote oui et après cela, ne sera plus jamais soumis à la question.


  • #2021631

    Les militants pro-IVG auraient mérités d’être avortés par leurs mères.

     

    • #2021688
      le 09/08/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Non : eux aussi, ils ont le droit de vivre, ne serait-ce que pour savoir ce que c’est.
      Une bonne vie, féconde.

      Ils auraient peut-être changé d’idée.


    • #2021707
      le 09/08/2018 par Olivier_8
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Exactement.

      Car la vie est faite d’imprévus, de surprises, qui sont quelquefois des épreuves, et de combat pour d’abord accepter ces épreuves, puis pour y faire face ...

      Les pro-IVG auraient dû être avortées par leurs mères, et elles prouvent qu’elles n’aiment pas la vie.

      Mais ça, ça demande un niveau de logique que tu ne peux pas leur demander ... l’inconséquence et la bêtise sont nécessaires à l’irresponsabilité.


    • #2021721
      le 09/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      drôle d’argument pour un anti-IVG !


    • #2021971
      le 10/08/2018 par Nostra Civitas
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @kabouli



      Le 9 août à 22:46 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement
      drôle d’argument pour un anti-IVG !




      Non, si on a le droit de tuer un bébé, pourquoi pas des pétasses et des gauchistes, ou on va au bout de son concept ou on ferme sa gueule , un peu comme quand on défend Kaaris et Booba, on devrait comprendre que son voisin défoncé sous crack est peut-être lui aussi envie de piller,violer et brûler ta voiture , non moi je trouve l’argument catholique Saint-Thomas D’Aquin était pour la peine de mort donc tu tues un bébé, on te tue le bien-commun, mais après je suis un peu obscurantisto-integristo-fasciste j’ai donc certainement tort


  • #2021662

    En Argentine PAS DE SIMONE VEIL ???La soi disant femme préférée des Français que tout le monde s’en fout


  • #2021663
    le 09/08/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Si tu es une personne adulte et responsable, tu ne te réveilles pas plusieurs mois après une nuit de baise pour commettre un meurtre dans ton propre corps

     

    • #2021791

      Et après un viol ?

      ( je ne connais pas le sujet, mais une femme qui s’est faite violée, est-elle obligée de porter l’enfant du violeur ou il y a-t-il quand même une exception dans ce cas ? )


    • #2021811

      Après un viol, il n’y a généralement pas conception, et quand il y en a, il y a généralement avortement spontané. Je pense donc que c’est un faux problème et une fausse objection.

      Dans tous les cas, l’enfant ne devrait pas être puni de mort pour la faute de ses parents. Il y a des solutions comme l’accouchement anonyme et l’adoption (il y a un gros manque d’enfants à adopter).


    • #2022120

      Pas conception ? Avortement spontané ?

      Moi pas comprendre...Vous voulez dire que le corps de la femme, dans 100% des cas empêche direct le processus ? Ou bien que la femme, en se rendant chez le médecin, demande immédiatement que tout soit fait pour empêcher le processus ?

      Si c’est le 2e cas, je comprend mieux, et effectivement le "contre argument" du viol ne tient pas vraiment après plusieurs semaines ( à part pour certains cas je suppose )


  • #2021699
    le 09/08/2018 par Olivier_8
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Eh ouais ... les femmes argentines vont devoir assumer un peu leurs actes et réfléchir avant d’agir ... bref, elles vont devoir être pas trop connes et un minimum responsables, et il n’y aura rien pour racheter leur connerie ou leur irresponsabilité en réduisant en bouillie un être humain à naître pendant qu’elles regarderont ailleurs en se cherchant des excuses ...

    - Merde .. on comprend que ce soit hyper-dur pour vous les filles !!

     

    • #2021781

      Pourquoi les femmes ??! Un bébé ne se fait il pas a deux ??!
      Toujours la femme la coupable de ce genre de situation ???


    • #2021848
      le 10/08/2018 par Georges
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Leslie
      *Pourquoi les femmes sont elles les seules responsable ?
      Parce qu’ aux dernières nouvelles se sont elles qui portent l’enfant et il ne me semble pas avoir ouï dire que l’autorisation ou l’objection de l’homme était nécessaire pour pratiquer l’IVG.


    • #2021901
      le 10/08/2018 par Olivier_8
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      À Georges

      Georges, merci.

      (Tu remarqueras ce réflexe qu’on rencontre si habituellement chez la femme moderne : dénier les règles élémentaires de la logique afin de pouvoir se trouver des excuses ...)


  • #2021700
    le 09/08/2018 par Christian Ben Mannsteinberg
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Et oui, une femme doit avoir le droit de se faire défourailler par tout et n’importe quoi, n’importe où et n’importe quand, et si elle finit enceinte (sans consentement hein, parce qu’accepter de se faire troncher n’est pas du consentement), elle doit pouvoir tuer l’enfant avant même qu’il ne puisse naître !
    Voilà, ça s’appelle le féminisme, ou plus exactement la mise en lumière de la véritable beauté intérieure de la femme (oui, je me marre), de ce qu’il y a en dessous du maquillage (vous savez, comme on maquille une scène de crime...).
    Aujourd’hui, rencontrer une fille ça veut dire récupérer ce qui a été embrassé, tripoté, baisé, consommé d’une façon ou d’une autre, bien entendu sans le moindre consentement, et en risquant même de récupérer un truc qui tue ses enfants dans son propre ventre.
    En fait, pour un homme, rencontrer une femme, ça veut juste dire faire les poubelles.
    Et elles viennent en plus gueuler parce que les hommes n’éprouvent plus grand chose, ne veulent pas s’engager, ne veulent pas se marier, émigrent, vont chercher des beurettes, des asiatiques ou encore deviennent homosexuels ?
    Mais elles n’ont vraiment toujours pas compris ce qu’elles sont devenues ou quoi ?
    C’est le super foutage de gueule ou la légendaire bêtise vaginale ?

     

    • #2021774

      Heu... c’est pas très gentil ça « faire les poubelles », « ce qui a été consommé »... On n’est pas toutes des féministes castratrices, hystériques débiles... Moi j’aime les hommes (j’ai un papa, un frère, un mari, un fils et des amis) et je suis super nostalgiques des Lino, des Gabin et consort... Tu n’as pas dû tomber sur de gentilles poulettes qui te mijotent de bons petits plats en te regardant les savourer avec des étoiles dans les yeux !


    • #2021871
      le 10/08/2018 par Zacharie
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Mimi
      Tu ne comprends pas, ce n’est pas de ta faute, tu es une femme et si tu es mariée, tu as sûrement plus de 30 ans. Tu n’a peut être pas conscience que n’importe quel thon de 100 kilos a une liste de 25 mecs minimum prêt a la baiser tous les jours.
      La gueuse aime ça, elle en profite et suce des milliers de km de queue avant de se trouver un pigeon vers 30 ans dont elles divorceront pour 80% d’entre elles aujourd’hui au bout de 4/5 ans car elles méritent mieux (elles veulent encore se faire démonter par Mokhtar le prof de sport ou les cadres supérieurs qui la baratine).
      Que les femmes sont douces, charmantes, fideles !
      Bref, conseil aux jeunes hommes : MGTOW.


    • #2022013

      @ Zacharie

      Votre constat de la femme Européenne est juste mais elles ne l’avoueront jamais car l’hypocrisie est bien un terme féminin.

      Par contre, je ne suis absolument pas d’accord avec votre conseil aux jeunes hommes. Les Femmes sont tombées mais ne tombons pas à notre tour. Pour les jeunes hommes, c’est direction l’église. Renforcez votre Foi et quand les femmes voudront un vrai couple et un vrai mari sur qui se reposer, elles retourneront tête basse à l’église, demanderont pardon à Dieu et aux hommes et on finira par une réconciliation sur l’oreiller :)

      Certaines méritent bien des claques mais de par la volonté Divine, il est de notre devoir d’homme de toujours tendre la main aux femmes, il en va de la survie de notre espèce.


    • #2022448
      le 10/08/2018 par Red piller
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @ jalon

      Non, la véritable Église aujourd’hui pour les hommes c’est MGTOW et la Bible la red pill...


    • #2022666

      @ Red piller

      J’en ai vaguement entendu parlé mais vous savez, MGTOW, ça sonne comme du LGBT en Anglais et comme je ne suis ni l’un ni l’autre, ça ne va pas le faire. Le "Red pill" ? Première fois que je vois ce mot là. Une petite explication (en Français) serait la bienvenue.


    • #2022756
      le 11/08/2018 par H. K. Daghlian
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      à jalon
      "Red Pill" est une référence au film "The matrix", plus exactement le premier volet où Neo se voit proposer deux pilules par Morpheus, la pilule bleue qui a pour effet de le rendormir, et avec, biaiser toute sa perception de la réalité du monde tel qu’il est, à savoir un monde dévasté et en ruines, et la pilule rouge, qui lui montre le monde tel qu’il est, avec son amertume mais qui lui permet de l’assumer complètement et d’agir en conséquent.

      Donc, un "Red Piller" c’est quelqu’un qui s’est réveillé du fantasme et du formatage du féminisme à travers des décennies et qui prône la soumission des hommes au désiré des femmes et toutes les conneries que ça implique, qui se voit sortir de la "matrice" formée par les mensonges qui font la société moderne. Un "blue piller" est par analogie, quelqu’un qui refuse de voir la réalité des choses, malgré les faits et les statistiques et qui se complait à être servile auprès des femmes (dans le contexte des MGTOW, mais ça peut être élargi), leur reconnaissant une autorité égale sinon supérieure à la sienne.


    • #2022898

      @ H. K. Daghlian

      Merci pour votre claire explication.

      Ça commence à être chaud de s’y retrouver dans toutes ces petites pilules. Entre la pilule du lendemain, le viagra, la blue pill, la red pill et le red bull,, j’y perds mon latin. Visiblement, je suis le dernier con sur terre à être en bonne santé sans ça, il va falloir que je consulte le doc, pfff. On verra ça au retour des vacances, Mojito et médocs, ça fait pas bon ménage.


  • #2021704

    Je suis mère, non croyante et pro-ivg, mais pas en mode hystérique. Pour moi la vie est « sacrée », même si je ne l’associe pas à un dieu. Les interruptions de grossesses laissent des marques indélébiles sur celles qui la subissent/choisissent, même si elles n’en sont pas toujours conscientes. Il ne s’agit pas d’un acte banal. Cela étant dit, interdire les ivg nous replongerait dans un passé cauchemardesque, avec les boucheries d’arrière-boutique qu’ont connues nos mères et grand-mères. La question que je me pose et que je pense il faudrait élucider est : pourquoi encore tant d’IVG malgré le pléthore de moyens de contraception disponibles en France, notamment. Nos aïeules tombaient enceinte sans le vouloir toujours, et dans des situations dramatiques, elles n’avaient pas forcément d’autres choix que l’avortement. Mais nous, aujourd’hui, SI ! Nous avons le choix ! Alors pourquoi ?! Si quelqu’un a une explication sérieuse avec des sources tout aussi sérieuses, je suis preneuse.

     

    • #2021777
      le 10/08/2018 par Almanzor
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Merci pour ce commentaire


    • #2021799
      le 10/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Mimi :

      "sérieuses" pour vous ça veut dire non transcendant.
      Exit le diable = exit Dieu.

      C’est cela qui n’est pas sérieux : c’est de résoudre par la seule raison humaine la dimension surnaturelle d’un phénomène.

      Si vous ne trouvez pas d’explication humaine (logique) à un phénomène terrestre c’est qu’ il a une dimension surnaturelle.

      Baudelaire disait "la plus grande astuce du diable est de nous faire croire qu’il n’existe pas"

      Et je vous dis quoique respectant votre agnostisme : l’I.V.G est du point de vue Luciférien un meurtre sacrificiel, une oblation à sa divinité revendiquée, son pied de nez au créateur.

      C’est d’abord par cette approche que vous devez aborder l’I.V.G. et non par une approche séculaire qui n’est que la nomenclature des mauvais prétextes humains aux bonnes raisons du diable.

      Toute légalisation de l’I.V.G est un IVG de masse parce qu’il est dans le dessein et la nature de l’IVG d’être un sacrifice satanique

      Et votre approche "séculaire" et "humaniste" de la question sert les desseins d el’I.V.G. satanique : votre agnostisme prétendument éclairé fait de vous l’idiote utile du diable.

      Ainsi, quand vous dites pourquoi l’I.V.G DE MASSE ?
      Vous posez la mauvaise question.
      La bonne c’eut été : COMMENT éviter l’I.V.G. de masse ?

      Et la réponse se serait imposée d’elle même : en permettant à la femme de confier son nourrisson à la collectivité mais pas de le tuer.

      De creer un droit à l’abandon plus facile et commode comme substitut au droit à l’IVG aux conditions plus strictes et d’une mise en oeuvre qu’exceptionnelle.

      il y a une autre possibilité plus radicale et efficace pour éviter le caractère de masse de l’I.V.G. : imposer sa gratuité absolue aux professionnels de la santé au motif que la mesure est une violation deontologique au serment d’Hippocrate dont voici des extraits :

      "....Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
      (...)

      Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibéremment...."

      Les professionnels qui ne pratiquaient plus l’IVG qu’à des fins mercantiles l’abandonneront et vous constaterez que les mercantiles formaient la quasi totalité du troupeau satanique des pro IVG.


    • #2021924

      @ Mimi

      La réponse est dans votre propre commentaire : "Je suis mère, non croyante et pro-ivg". Les Musulmanes n’ont pas le droit d’aller à la mosquée. Les Juives sont séparés des Juifs à la synagogue. Maintenant, allez faire un tour à l’église pour voir "la place" des femmes chez les catholiques.
      Je ne sais pas où vous habitez mais en France mais il y a énormément d’églises qui sont des églises Notre-Dame de quelque chose (Notre Dame = La Vierge Marie). Dans les églises, la statuette de la Vierge Marie est celle qui a toujours le plus cierges allumés. MARIE c’est l’anagramme de AIMER (le verbe aimer). Marie-Madeleine (disciple de Jésus), deux autres Marie et la petite Sarah (donc 4 femmes), ont fuit la Terre Sainte pour trouver refuge en France. Arrivées par bateau (comme les migrants ;) sur la Côte d’Azur à Saintes-Maries-de-la-Mer. En 1638, notre Roi de France Louis XIII a fait offrande du Royaume de France à la Vierge Marie (ce n’est pas rien). Rapprochez-vous de la Vierge Marie et Christ et vous verrez la magnifique "place" qu’ont les Femmes (enceintes) dans ce beau royaume qu’est la France Chrétienne et vous bazarderez rapidement votre "pro-ivgitude". Nous n’avons aucuns DROITS sur Terre, uniquement des DEVOIRS et notre corps ne nous appartient pas, nous n’en sommes que les dépositaires.

      Signé : Un homme non-baptisé qui se trimballe 30 ans d’athéisme sur 33 et qui SEULEMENT DEPUIS meurt d’envie d’assumer son DEVOIR d’être père.

      PS : l’IVG en France c’est 8 millions de "non-nouveau-nés" (200000 IVG/an x 40 ans), vous le voyez maintenant le lien avec l’athéisme, la république laïque, l’ouverture des frontières, les migrants et le "jouir sans entraves" ?


    • #2022066

      @ Almanzor
      Merci à vous de l’avoir lu.


    • #2022091

      Cher Jalon,

      Tout ce que vous écrivez est très beau, mais le fait est que je ne suis pas croyante. Je peux être touchée par la splendeur d’une église, avoir des frissons dans l’atmosphère sacrée d’une cathédrale et être émue aux larmes face à une sculpture religieuse (la mise au tombeau du Christ dans l’un des enclos paroissiaux de Lampaul-Guimiliau), mais je n’ai pas la foi. Je suis sensible à la spiritualité mais je ne crois pas en Jésus-Christ notre sauveur, ni en la Sainte-Vierge, ni en aucune autre entité divine. Je considère, contrairement à vous, que nous avons des droits ET des devoirs, que mon corps et ma vie m’appartiennent, et m’appartiennent à moi seule. Mais je respecte vos sentiments et j’espère sincèrement que vous connaîtrez rapidement les joies de la paternité.

      (PS le nombre délirant d’IVG est précisément ce dont je m’étonnais dans mon précédent post, si vous l’avez lu. Je n’oppose pas la laïcité au christianisme, mais le sionisme au christianisme. La grand-mère de mon mari était institutrice dans le public dans les années 40/50 et elle n’avait aucun souci avec ses collègues du privé, catholiques. En revanche, tout ce que vous décrivez, comme l’immigration massive et les conséquences catastrophiques de mai 68, sont pour moi directement imputables au sionisme. On sait maintenant que Dany le rouge était un agent double au service de l’empire américain, par exemple, etc.)


    • #2022119
      le 10/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Jalon

      Tout ce que vous dites est rigoureusement vrai

      En plus vous lui donnez dans votre réponse toutes les réponses à toutes ses questions.

      Mais ce qui est surnaturelle n’est pas une explication "sérieuse" à ses yeux.

      Au moins parce que cette explication ne peut pas être appuyée par une documentation "sérieuse"

      Si vous lui dites par contre (ce qui serait parfaitement idiot faux et démagogique) que l’IVG de masse est devenu de masse parce que les lobbies de la santé en tirent un profit lucratif , elle vous croira spontanément.

      Pas parce qu’elle est conne.

      Mais parce que ça excuse sa position (expérience ?) "pro IVG".

      Néanmoins, merci de votre démonstration : si elle ne sait pas en profiter, d’autres vous lisant, le sauront.


    • #2022172

      @François Desvignes
      Tout votre argumentaire repose sur VOTRE croyance et VOS certitudes, vous n’arrêtez pas de citer le surnaturel et satan. C’est votre droit, mais nous sommes nombreux à ne pas partager ce point de vue. Là où vous pointez un index accusateur, sûr de vous, les yeux injectés de sang, moi je m’interroge, je cherche, je doute... et c’est là l’une des grandes spécificités de l’esprit français.
      Quant à vos propos sur l’abandon des bébés à la naissance comme « solution géniale » à l’avortement, il est clair que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Avez-vous porté un enfant pendant 9 mois ? L’avez-vous senti bougé dans vos entrailles ? Avez-vous chaviré entre les cimes de la jubilation et les abysses de la mélancolie au gré de vos productions hormonales ? Avez-vous accouché ? Non. Sinon vous n’en parleriez pas comme d’un simple paquet postal dont il suffirait de changer le destinataire. Avec à la clé une potentielle vie de questionnements, de chagrins et de misère affective pour la mère et l’enfant. Le sujet, voyez-vous, est un peu plus complexe, quand on se donne la peine d’y réfléchir.


    • #2022241
      le 10/08/2018 par Catholique Semper Idem
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Mimi
      Les esprits français bien avant la laïcité, la gay-pride, les soldes pour le nutela , LREM, l’IVG, l’individualisme, la théorie du genre, Vatican d’ EUX croyait au surnaturel et à satan
      Mais je n’ai pas l’impression que vous connaissiez bien l’histoire de France
      Baptême de Clovis, France fille aînée de l’Eglise, nouvelle Jérusalem, Triple donation, Notre-Dame-de-Garaison, Saint Thomas, Saint Louis, Sainte Jehanne d’Arc,saint Sabin, évêque d’Assise, Jean-Marie Vianney, tout ça pour vous ,c’est une contine , un roman, une légende, c’est ça ?


    • #2022254
      le 10/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Mimi

      Ben voyons.La Sainte n’y touche

      Arrêtez de vous foutre de notre gueule.

      On va se parler franchement :

      Tu demandes comment éviter l’IVG de masse ?

      En proposant des solutions alternatives .

      Tu veux savoir lesquelles ?

      En créant un droit à l’abandon et en instaurant la gratuité obligatoire de l’IV.G. pour en dégouter les professionnels de la santé.

      Je ne te parle pas de satan pour te faire peur
      Encore moins les yeux injectés de sang

      Je t’en parles parce que tes ennemis qui t’ont foutu dans cette merde , eux y croient
      Et c’est peut être pas ton logiciel, mais c’est le leur : ils veulent offrir en sacrifice ton foetus à leur dieu.

      Tu ne pourras les combattre qu’en instaurant la gratuité de l’IVG
      Et en mettant en place un droit à l’abandon.
      puisque tu ne sais pas et ne veux pas savoir prier

      C’est ton DROIT on est d’accord.

      Vas-y maintenant pleure sur Cosette dans son berceau à la porte du couvent la nuit de Noel.
      C’est pour lui éviter de prendre froid que tu trouves préférable de la tuer pourvu que ca se voit pas trop ?

      parce qu’en gros, c’est cela ton point de vue : pro IVG mais contre la masse apparente.

      Toutes les Cosettes au Ciel sont unanimes : t’es qu’une hypocrite.
      Parce que elles, elles auraient bien voulu, quitte à choisir, être dans le berceau plutôt que cureté comme un furoncle

      Elles étaient très contentes de vivre.

      Et tu vois, je crois que je suis d’accord avec les Cosettes.
      Que je n’ai pourtant jamais portées !

      Pauvres choux : avoir des mères pareilles.
      Cruella dans les 101 dalmatiens, à côté de vous , les pro IVG, c’est une sainte.


    • #2022278

      @ Mimi

      "Dieu seul peut donner la Foi, mais tu peux donner ton témoignage." Ma condition d’humain me limite à la seconde partie de la phrase (et Dieu sait que j’aimerais en faire plus).

      Merci pour vos encouragements à ma future paternité. Si vous avez une jeune et jolie célibataire (croyante of course) dans votre entourage, n’oubliez pas que je suis preneur bien que la Bretagne (?) ça me fasse un peu loin (lol). Et moi, en retour, je vous souhaite de connaître les joies de la Foi (à titre informatif, la Foi n’est pas "ménauposable")

      @ Francois Desvignes

      "parce que ça excuse sa position (expérience ?) "pro IVG". Dans le cas de "Mimi", je ne sais pas, mais le déni de réalité est très puissants chez les femmes, ça c’est indéniable en ce moment.

      "merci de votre démonstration : si elle ne sait pas en profiter, d’autres vous lisant, le sauront." Vous avez compris la raison de 90% de mes messages.

      Vous êtes bien plus calé que moi en matière "religieuse", j’en profite pour vous posez une question : Pour vous, Jésus a été marié et a eu une fille ou pas ?

      PS : Mimi, dans un autre post, je répondais à Zacharie, qui lui-même vous répondait. "Les claques" ne vous visez pas personnellement, j’avais les féministes en ligne de mire.


    • #2022517
      le 11/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Jalon

      Semer le doute est le passe temps favori du Menteur.
      Mais le carré est a angles droits.

      Jesus, Dieu fait homme, a-t-il un Père naturel en chair et en os ?

      Non : sinon il ne serait pas Dieu. Son seul père est Dieu le père ce pour quoi il est Dieu fait homme et non homme se faisant dieu.

      Jesus ,Dieu fait homme, s’est-il marié comme tout homme ?

      Non : sinon, il ne serait pas d’Esprit mais de chair. Ou pire aurait mis la chair au dessus de l’Esprit et ce faisant aurait donné raison à la revendication du Serpent dans l’Eden.(Rappelez-vous des cailloux que Satan lui suggerait de transformer en burgers)

      Jesus, Dieu fait homme, a-t-il eu des enfants comme tout homme ?

      Non : car la postérité de Dieu est sa Création, l’Humanité entière, et qu’il n’aurait pu comme Dieu, donc parfait, au bénéfice d’une fille par la chair, renoncer à l’économie toute entière du Salut, payée du prix de la Croix et de sa passion,qui est de faire de l’Humanité passée présente et future sa descendance : de faire de nous, les Hommes, des Fils de Dieu à son image.

      Et pourtant, si vous saviez ...
      .Je suis très inquiet sur l’épaisseur de mon dossier devant St Pierre (...)
      Je dois avoir un casier en forme d’annuaire des téléphones.
      Si, si....

      Pour votre Dulcinée, je m’avance un peu mais joyeuses noces : demandez-la tous les jours .
      "Il" va vous arranger le coup : Dieu et la Bretagne ont besoin d’enfants.


    • #2022653

      @ François Desvignes

      - "Semer le doute est le passe temps favori du Menteur." No problemo, j’aime bien jouer à cache-cache.
      - "Mais le carré est a angles droits." Aïe, c’est pas gagné pour moi alors, je suis du genre obtus.
      - "demandez-la tous les jours ."Il" va vous arranger le coup". A ben c’est sûr, à force de "Le" saouler avec ça ... :)

      Merci pour vos explications mais honnêtement j’ai du mal à y adhérer. Je vous explique pourquoi sous forme de questions (questions auxquelles vous n’êtes pas obligé de répondre).

      - "Jésus, Dieu fait homme" ou "Jésus, Dieu EN l’homme" ?
      - Jésus n’a pas de père naturel en chair et en os ? On débarque Joseph ?
      - La "proportion" de divinité de Jésus (100% Dieu, mi-homme mi-Dieu ...) a bien été décidé lors d’un vote (humain) lors du premier concile, non ?

      En fait, j’ai l’impression que l’église actuelle nous cache malheureusement bien des choses (infiltration ?) et comme je suis un vilain curieux, je pose des questions. Un jour, quelqu’un m’a dit "J. ne confond pas Dieu et la religion" et ça, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

      Curieuse phraséologie qu’est la vôtre par moment, un lien avec l’épaisseur de votre dossier ?

      Qui ne tente rien, n’a rien : Quand vous le verrez, vous pouvez toujours demander à Saint-Pierre un deuxième tour sur Terre pour pouvoir écrire autre chose qu’un annuaire.


    • #2022927

      J’ai lu tous vos commentaires, c’est très intéressant. Mon point de vue est simple.
      Si on est enceinte d’un enfant indésirable, c’est trop tard, quelle que soit la solution, IVG ou le garder causera de gros problèmes.
      La seule solution est de ne pas tomber enceinte si on n’est pas prêt à assumer.
      L’abstinence est la seule véritable solution. Et il faut développer d’autres plaisirs moins dangereux.
      (Je ne parle pas du cas du viol).


  • #2021706
    le 09/08/2018 par Misterfreez
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Comment on dit "je veux pouvoir tuer mon bébé" en espagnol ?

     

  • #2021708
    le 09/08/2018 par France31
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Toutes ces femmes ont des tronches de sataniques. Pauvre Argentine victime de la propagande pro IVG LGBT and co.

     

    • #2021843
      le 10/08/2018 par Non-avorté
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      C’est pas mieux en France, ici elles revendiquent moins sataniquement (nos chers "non-emmigrés") puisque ça fait 40 ans qu’on a laissé leur maître légaliser et que ça fornique et avorte par millions chaque années.

      Autrement dit on vit dans un pays que son peuple a offert a Satan depuis un baille...donc aucune leçon à donner à l’argentine dont le peuple est encore majoritairement du côté de Dieu, sinon le pouvoir exécutif ne serait pas encore du côté du "sacré" , il y a des signes qui ne trompent pas. Merci à ce pays de donner l’exemple à suivre sur ce sujet essenciel.


  • #2021717
    le 09/08/2018 par Lovyves
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    "l’obscurantisme" est encore "allumé".


  • #2021733
    le 09/08/2018 par stephanedu49
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    C’est tellement simple de trouver une solution,elles veulent pas de gosses (c’est leurs problèmes et on s’en bat les coui....s),alors qu’elles prennent la pilule ou une capote ou trouver un mec stérile,aux choix,la foire aux connes est ouverte.Cordialement

     

  • #2021778
    le 10/08/2018 par goy pride
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Ce n’est pas tous les jours que Satan se prend une gifle en pleine figure ! Ce genre bonne nouvelles sont rares et appréciables de nos jours !

    On remarquera le niveau de fanatisation de ces pro-avortements ! Ce sont eux les fachos ! Prêts à tout détruire parce que leur petite fiesta prévue pour fêter la légalisation du charcutage de fœtus a du être annuler ! Pas de beuverie sur de la musique pop ! George Soros est en deui ! Je n’ai jamais vu des anti-ivg, anti-mariage gay se comporter avec une telle violence !


  • #2021805
    le 10/08/2018 par Lovyves
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Un spermatozoïde qui meurt, est un meurtre ?
    Une ovule qui meurt, est ce un meurtre ?
    Un spermatozoïde rassemblé à une ovule qui meurt, est ce un meurtre ?

     

    • #2021813

      Non, car ni un spermatozoïde ni un ovule ne sont des personnes. En revanche un ovule fécondé est la première cellule d’une nouvelle personne, avec un ADN unique au monde.


    • #2021839
      le 10/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Seul le baptême selon le christianisme est une vraie naissance. Parler d’assassinat à propos du foetus est une conception qui n’a rien à voir avec la conception chrétienne du monde. Le christianisme lui-même reflète une position ambiguë concernant la naissance. L’homme ne nait vraiment qu’une fois reconnu par l’Eglise. L’emploi du terme assassinat est une conception terroriste du christianisme. Le concept de LIMBES de la théologie chrétienne elle-même reflète bien que l’enfant par lui-même n’accède pas à Dieu. Les femmes qui avortent ne tuent vraiment que pour ceux qui ont une conception matérialiste de la vie. La femme qui avorte pour le chrétien authentique ne peut être rejetée totalement.


    • #2021941
      le 10/08/2018 par goy pride
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      kabouli le théologien expert en doctrine chrétienne,

      Laisse moi deviner ton prochain commentaire...tu nous diras que le christianisme autorise le meurtre d’un nouveau né tant qu’il n’est pas baptisé et que donc l’avortement post-natal pré-baptême est parfaitement licite selon la doctrine chrétienne...c’est ça ? Avec des théologiens de votre trempe tu m’étonnes que l’Eglise s’effondre !

      @lovyves,

      Fais une petite recherche google pour voir à quoi ressemble un fœtus de 10, 11, 12 semaines. Même un ignorant absolu en biologie, même un trisomique...sera capable de reconnaître un être humain si on lui montre une photo d’un fœtus. J’ai l’impression que beaucoup d’entre vous ont été induit à penser qu’un fœtus n’est rien de plus qu’un amas informe de cellules, un vulgaire bout de bidoche...et qu’ils n’ont jamais vu à quoi cela ressemblait expliquant ce cynisme et cette insensibilité.
      Ce qu’il y a d’étrange c’est que nous vivons une époque où un nombre grandissant de gens sont sensibilisés à la souffrance animale, mais sont parfaitement insensibles au fait que l’on massacre des fœtus pour des raisons de confort. J’ai vu des gens s’offusquer parce que quelqu’un avait écrasé une guêpe plutôt que de la chasser en ouvrant la fenêtre...mais qui ne sont absolument pas gênés à l’idée de trucider un petit être humain en formation dans le ventre de sa mère !


    • #2021944
      le 10/08/2018 par Emmanuel
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Cher Monsieur Kabouli.
      Vous ne semblez pas bien connaître le catholicisme.
      - L’être humain est un être vivant dès rencontre du spermatozoide et de l’ovule.
      - La naissance naturelle de l’enfant a lieue lors de l’accouchement.
      - La naissance surnaturelle a lieue lors du baptême.
      - Les athées et adeptes de fausses religions sont bien humains, autant humains que les chrétiens. Toutefois, mis a part le cas très particulier du baptême du désir, leur vie surnaturelle est inexistante. Et c’est cette vie là qui compte pour le salut de son âme.


    • #2022047
      le 10/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      goy pride@ pas besoin de vous répondre puisque vous faites les réponses
      emmanuel@ tout ce que vous dites est contredit par le concept de LIMBES c’est à dire de lieu ou les enfants-morts nés errent après leur mort. Sinon pourquoi le catholicisme ne baptise-t—il pas dès la rencontre du spermatozoïde et de l’ovule. Pourquoi ne baptise-t-on les fœtus ?...la doctrine est ambiguë mais à son grand mérite comme la vie.
      Ce que je critique dans l’opposition à l’avortement c’est que ces fidèles vont au-delà des conceptions christiques en parlant d’assassinat. La doctrine chrétienne est bien moins assurée qui dans le cas du fœtus ne lui reconnaît pas une existence pleine et entière du moins jusqu’à maintenant car l’on dit que les prochains conciles vont réparer cet oubli millénaire. Je trouve qu’il est bien peu miséricordieux de condamner ces femmes au nom de certitudes si peu établies. La miséricorde elle est bien mieux établie et dans ce cas pourtant bien peu respecté.
      La conception anti-IVG est terrible à l’égard des femmes d’ailleurs presque toutes les interventions sur ER vont dans le sens que la femme serait la seule responsable de ces avortements et ne fait que rarement mention de l’homme. Dans la conception juive la femme naît d’une cote de l’homme, d’Adam dans la conception chrétienne c’est du ventre de la femme d’où naît Jésus et au-delà le sauvetage de l’humanité.


    • #2022076
      le 10/08/2018 par michel amm
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @ Lovyves

      Bon, imaginons que tu sois marié et que ta femme te dises Lovyves, j’ai une bonne nouvelle, j’attends un enfant !

      Le mois d’après elle se fait attaquer par un voyou dans la rue qui lui donne un bon coup de pied dans le ventre pour lui faire lâcher son sac.

      Suite à cette attaque, ta femme perd son enfant.

      Question pseudo-philosophique :

      Le voyou est responsable de meurtre ou simplement de coup et blessure ?

      A priori, d’après ce que tu dis, cela doit être considéré juste comme une petit coup de pied dans le cul. Car ta femme n’a qu’un petit bleu au ventre.

      Tu demanderas à ta femme ce qu’elle en pense.


    • #2022092
      le 10/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @Kabouli

      Si vous vous piquez de connaitre le christianisme ne dites pas de sottises plus grosses que vous : ça se voit ;

      - le baptême n’est pas une naissance mais une renaissance
      - il en existe trois : dans l’eau, dans le sang et dans l’Esprit (Jean Baptiste, Le Bon larron, Saul)

      Pour un chrétien l’homme nait dès sa conception :

      - La Vierge Marie immaculée (sans péché originel) est née le 8 septembre et donc conçue le 8 décembre date de sa fête dans la liturgie catholique.

      - le Christ est né le 25 décembre pour avoir été conçu au jour de l’Annonciation par l’opération de l’Esprit Saint le 25 mars, fête dite de l’Annonciation célébrée dans toutes les Eglises. chrétiennes

      Dans ses visions sur la Vie divine de très Sainte Vierge Marie, Ste Marie d’Agréda a interrogé le Christ sur la date exacte à laquelle il s’est Lui-même "incarné" dans le foetus après la fécondation du 25 mars et la réponse du Christ a été que comme pour tous les humains, le foetus a reçu son âme 8 jours après la fécondation.

      Au regard de ces différentes précisions l’Eglise unanime depuis les Pères jusqu’à aujourd’hui considère que l’Homme nait dès sa conception raison pour laquelle elle condamne l’infanticide de l’I.V.G.

      La science donne raison au Christ et à l’Eglise : nous savons aujourd’hui que l’ADN du foetus est distinct de celui de sa mère, unique en lui-même, et qu’il contient dès la fécondation, toutes ses caractéristiques identitaires qu’il gardera jusqu’à sa mort.

      Qu’il n’est donc pas une chose mais un être vivant , et vivant en l’homme et de l’homme, un être humain dès sa conception.


    • #2022282
      le 10/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      desvignes@
      Je ne juge pas du christianisme par la lettre mais par l’esprit et surtout par le cœur. C’est le reproche qu’adressais Jésus aux juifs pré-talmudique. Vous êtes drôle pour un chrétien d’invoquer l’autorité de la Sciences plutôt que l’esprit de sa religion. La sciences peut prouver la naturalité du fœtus sans que cela contredise que le christ n’est pas venu pour rien et non pas pour dire ce que tout le monde peut constater mais pour nier ce que tout le monde peut constater et entre autre que l’homme ne naît vraiment que baptiser. Allez vous chercher un gêne du baptême ?...Je ne me pique pas de connaître le christianisme plus qu’un autre mais je vois l’erreur qu’il y a a maudire de pauvres femmes affolées par des naissances imposées j’y vois une insulte à la Vierge car toute femme enceinte est à son image. Sinon , Thomas d’Aquin pensait que l’embryon était un être vivant mais pas encore humain. Qu’il le devenait après seulement 40 jours et non pas huit comme votre post-sainte contestée l’affirme l’avoir entendu du Christ lui-même. Dans tous les cas le statut de l’embryon est incertain comme voulez vous qu’il ne le soit pas pour des pauvres femmes et leurs hommes affolés par le libéralisme et rien dans l’esprit du christianisme ne peut contribuer à damner nos sœurs.


    • #2022299

      Le concept de LIMBES de la théologie chrétienne elle-même reflète bien que l’enfant par lui-même n’accède pas à Dieu



      Les Limbes ne sont pas un dogme, et on toujours fait débat. Est-ce que Dieu dans sa grande miséricorde accepterait-t’il un tel sort pour des enfants qui n’ont pas eu le choix et n’ont pas été baptisés ?
      D’un point de vue de la logique du baptême, l’Église a répondu par les Limbes, mais d’un point de vue de la miséricorde Divine et de la non responsabilité des enfants, c’est autre chose... Et l’Église le sait, voilà pourquoi ce n’est pas un dogme.

      @françois desvignes si vous lisez ce message, n’hésitez pas à me donner votre point de vue, ainsi que les éventuelles visions de saints/mystiques à ce sujet, s’ils existent.


    • #2022561
      le 11/08/2018 par minette
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      oui c est un meurtre


    • #2022916

      #Kabouli
      « L’homme ne nait vraiment qu’une fois reconnu par l’Eglise »
      Donc on peut tuer tous les non baptisés : foetus, nouveau-nés, et les autres, qui ne sont pas humains.
      Ai je bien lu ?

      Pour les limbes, on voit bien l’impasse philosophique dans laquelle le christianisme est tombé.
      En effet si les nouveau-nés morts vont au paradis, alors pourquoi prendre le risque qu’ils se damnent plus tard, tuons-les tous !


  • #2021857

    L’Eglise catholique, malgré les reproches que l’on peut lui faire depuis Vatican II, s’est toujours opposée à l’ivg, et le fera toujours. Il y a certaines choses essentielles qui ne passeront pas, malgré l’énorme pression qu’elle subit. Il n’y a pas d’autres institutions aussi engagées et influentes qu’elle à ce sujet dans le monde. Les évêques argentins ont mené un lobbying intensif, ainsi que certains ordres religieux (Opus Dei) et laïques catholiques. On ne connaîtra pas le rôle complet de L’Eglise dans cette histoire, et comme tant d’autres fois, elle ne s’en ventera jamais... Mais connaissant ses actions dans ce domaine dans tous les pays du monde, et connaissant un peu le rôle qu’on les évêques avec les politiques dans ce pays (le pape alors archevêque était lui-même aussi influent que le maire de Buenos Aires), ça ne fait aucun doute qu’elle a eu un rôle majeur. C’est une grande victoire ! La première depuis belle lurette pour l’Eglise, acquise dans le silence et la discrétion (ou presque) de François , ce qui semble être la meilleur façon d’agir contre les mondialistes. J’ose espérer que François joue un double jeu, et cet événement parle pour lui, en plus de la nomination inattendue de certains prélats pour un pape dit "progressiste". Le temps nous en dira plus.


  • #2021875
    le 10/08/2018 par Pécore
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Le véritable problème n’étant pas pro-IVG ou anti-IVG en la société, le vrai problème c’est plutôt de savoir pourquoi le capital veut-il faire avorter les femmes ? pourquoi vit-on dans une société où faire des enfants peut amener à des situations de précarité ? pourquoi les deux membre du couple sont-ils obligés de travailler pour payer quelqu’un d’autre pour s’occuper de leur progéniture ?

    Finalement, d’un côté il y a l’humain et de l’autre cette société de merde qui fait de nous des machines, au point de vouloir tuer les enfants que portent nos femmes pour qu’elles puissent être plus rentables...

     

    • #2023009
      le 12/08/2018 par Le beau bobo
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      C’est un peu facile de tout mettre sur le dos du systeme. Il y a aussi la cupidité chez les parents qui répond a vos questions. C’est surtout pour se payer le monde moderne et des babioles que c’est de plus en plus dispendieux d’avoir des enfants. Pour ça aussi que les deux parents doivent travailler. Dans les pays pauvres ils font plein d’enfants et souvent les femmes restent à la maison. Leurs priorités sont ailleurs.


  • #2021900

    L’Eglise et l’Argentine ont raison de s’opposer à l’avortement légalisé : on protège ses ouailles et ses nationaux en priorité, sans même prendre en compte le principe du respect de la Vie.
    En revanche, la Nature est une tueuse, une avorteuse, une sélectionneuse impitoyable. Elle avorte les gosses mal barrés, tue, par la faim et les prédateurs, les plus faibles, incluant d’adorables bébés gazelles, etc.
    Je m’oppose à la légalisation de l’avortement dans mon pays, sauf pour les enfants qui naîtront trop abîmés pour pouvoir envisager une vie d’adulte indépendant, si les parents le souhaitent ainsi.
    Aussi dans le cas de viol avéré. Le cas de la mineure enceinte de son petit ami est épineux. Proposer son enfant à l’adoption, c’est la traumatiser à vie, et jouer le jeu des mondialistes : elle devient une pourvoyeuse de bébé, pour couple (ou paire) incapable de procréer. Une mère porteuse bénévole.
    L’idéal, c’est de donner toutes les conditions aux jeunes mères pour qu’elles élèvent elles-mêmes leurs enfants, même si rien ne remplace le père.
    La plupart des jeunes filles souhaitent un métier (indépendance) de préférence à domicile, un homme fidèle et des enfants. Elles ne sont pas si compliquées ni si perverses que vous les présentez.
    La plupart des mères sont dévouées et aimées de leurs enfants.
    Et si ces quelques filles argentines hystériques mises en relief par la presse n’ont jamais d’enfant, tant mieux après tout : elles sont moches et stupides, et le monde explose sous la pression des imbéciles.
    C’est une sorte de sélection naturelle.


  • #2021907

    Quel est le seul être vivant qui revendique comme un droit le meurtre de ses propres enfants ? L’être humain

     

    • #2022093
      le 10/08/2018 par Francois Desvignes
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      La lapîne aussi quand vous touchez ses petits ou dérangez son nid.


    • #2022617
      le 11/08/2018 par H. K. Daghlian
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      Les animaux n’en ont rien à battre des droits, ce qui les anime ce sont les instincts. Il n’ont aucune notion de bien ou de mal, comme ces avortons qui militent pour le génocide de leur propre civilisation.
      Quand à tuer sa propre progéniture, beaucoup de carnivores en sont capables et le font. La notion de progéniture même n’est pas présente chez tous les animaux, encore une fois, comme les avortons pré-cités.


  • #2021932
    le 10/08/2018 par Georges 4bitbol
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    L’avortement va de paire avec la destruction de la famille et la liquidation des blancs.
    6,4 enfants par femme en Afrique subsaharienne et moins de 2 pour l’Europe,
    le compte est vite fait.
    l’avortement est aussi un pur produit de la décomposition des moeurs : coucher avec n’importe qui et tomber accidentellement enceinte d’inconnus.
    Le piège diabolique est bien ficelé et trouve ses géniteurs dans la maçonnerie.


  • #2022414
    le 10/08/2018 par sylvie une française
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    @kabouli

    Je suppose que vous avez eu une grande conversation avec Jésus !
    Pourquoi tergiverser, dites simplement que vous êtes pour l’avortement.
    Faites simple, comme pour un avortement, c’est tellement simple.
    J’ai halluciné en lisant votre commentaire.

     

    • #2022622
      le 11/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      "Dans les choses douteuses la liberté," disait Saint Augustin.

      Et j’ai tenté de montrer par le simple bon sens et un peu de culture que la chose "fœtus" était douteuse même pour l’Église actuelle. Mais la curiosité et quelques clics peuvent vous apprendre des vertes et des pas mures sur la position historique de l’Église , de la Bible et des connaissances médicales de ces époques sur cette question. Bien entendu pour qui cherche modestement une Réconciliation


    • #2022692
      le 11/08/2018 par Semper Fidelis
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @kabouli
      "fœtus" était douteuse même pour l’Église actuelle
      Mon cher @kabouli c’est l’église actuelle qui est douteuse et à c’e sujet (faux pape & église actuelle) Saint Thomas père de l’Eglise (la vraie) disait :
      le droit naturel justifie parfois la désobéissance. Saint Thomas D’Aquin (il ne faut pas mépriser le précepte de catholicité et respecter les dogmes, la doctrine et la théologie authentique de plus de 1500 ans d’Eglise d’avant Vatican d’EUX), la Vérité d’hier est valable hier, mais aussi aujourd’hui et demain d’ailleurs "La religion qui vient du ciel est vérité, et elle est intolérante envers les doctrines et elle est intolérante avec le mensonge" (L’intolérance doctrinale Œuvres sacerdotales du Cardinal Pie 1841 et 1847 ) « L’intégrité des doctrines est l’unique chance des rétablissements de l’ordre dans le monde. » Cardinal Pie
      Faut lire autre chose que le cardinal Béa ,Roncalli,Battista Montini, Wojtyła, Ratzinger, et autres Bergoglio qui ont vidés nos Eglise et tourner le dos à Dieu
      Mais ils auraient du lire mieux les saintes écritures
      «  Et je te dis aussi, que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ; et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle (NSJC-Roi) »


    • #2022722
      le 11/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      J’ai déjà signalé que le Grand Thomas d’Aquin (père aussi de la philosophie contemporaine analytique) était plutôt "cool" sur l’humanité du foetus et en désaccord avec l’Eglise actuelle. Sur la question papale ...Je pense plutôt avec Simone Weil que la papauté est l’héritière de l’immonde empire romain heureusement renversés par nos ancêtres les barbares.....mais nous parlions de l’avortement. Ne vous empariez vous pas de ce sujet pour faire de la publicité à vos convictions et pour masquer la minceur des raisons de vos convictions


    • #2022766
      le 11/08/2018 par Semper Fidelis
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @kabouli
      Non n’essayez pas avec une de vos pirouettes habituelles, de dénoncer une paille fictive dans mon œil, alors que c’est un IPN qui obstrue votre vision et vos facultés de discernements et de mensonges
      Si on relève vos commentaires ,un coup vous êtes théologien, un coup historiens, là adepte de Simone Weil et descendants de barbares (rien que être fier d’être un barbare, ça en dit long), il me semble que E&R et Soral nous donnent les clefs de nos anciens et de notre civilisation chrétiennes, pour nous éviter la barbarie de Daesh, Tsahah, Conservano, Papacito et autres anglo-saxons ou j’ai mal saisi leur grille de lecture
      Connaissant en plus un peu Simone Weil je ne pense pas qu’elle revendiquait la barbarie, vous devez confondre avec Simone Veil du PanthéFion (ceci explique cela)
      Juste je répondais, à vos discours, logorrhées, dialectiques et écritures que seul vous saisissez, en fait, vous vous écoutez parler et vous écrivez vos commentaires pour vous seul, je suis certain, que tel un paon, vous faites la roue et vous gloussez en vous relisant ,c’est triste les con-vaincus comme vous
      Cordialement monsieur le maître du catéchisme selon KTO et Arnaud Dumouch
      Bien à vous


    • #2022849

      Kabouli,

      Saint Thomas d’Aquin, bien que s’interrogeant sur le moment de l’animation spirituelle du corps humain en gestation, considérait l’avortement comme un péché grave, car qu’il s’agisse ou non d’un homicide volontaire durant les premiers jours de grossesse (qui est le point sur lequel vous insistez), l’avorteur empêche sciemment la venue au monde d’un être humain que la Providence a pris en charge. C’est une offense à Dieu.

      Homicide ou pas, pour Saint Thomas comme pour l’Église, l’avortement est inadmissible en toute circonstance.


    • #2022890
      le 11/08/2018 par kabouli
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      j’ai hésité a vous répondre tant votre sottise "m’a tué "mais puisque vous m’insultez je relèverai votre sous culture. Les barbares dont je parle sont nos ancêtres, les francs et ils ne sont barbares que pour les romains esclavagistes et les historiens médiatiques. Pour Simone Weil je ne ferais pas de recherches assez faciles et votre ignorance à son propos sont encore plus évidentes que votre ignorance des raisons religieuses invoquées envers l’avortement.
      En plus, de n’avancer, ni arguments, ni raisonnements vous faites des attaques personnelles, condamnées sur ce forum ou des gens sont animés d’intentions communes, comme si j’avais élevé des cochons avec vous. Vous êtes la caricature qu’en font les gauchistes. Votre christianisme est policier et vous chiez gentiment sur "le pardon" dont Jésus faisait la pierre de touche d’une attitude chrétienne bienveillante envers les hommes mais rigoureuses envers les fausses idées.


    • #2022902
      le 11/08/2018 par Semper Fidelis
      L’Argentine dit "non" à l’avortement

      @abouli
      Je réponds pas tellement c’est absurde et clos cette discutions sans fin , et oui j’élève des cochons qui sont moins con que toi, non loin du Gers, tu as tapé dans le mille
      Que Dieu t’éclaire


  • #2022549
    le 11/08/2018 par Paix et paix
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    L’Argentine va donc avoir quelques difficultés dans les prochaines jours. L’empire ne laissera pas impuni un tel affront .


  • #2022628
    le 11/08/2018 par H. K. Daghlian
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    Le débat n’est pas tant de légaliser ou non l’avortement mais le fait même de se poser la question, qui au fond reflète un aboutissement logique de la société de consommation où tout n’est que chiffre, bénéfice et utilité. L’être humain n’étant plus qu’un tas de cellules empilées et collées, rien ne justifie sa sur-cotation, voire, sa cotation tout court.
    Un autre débat est celui de l’héritage de la société et le relais générationnel dans la construction (rompu post 68 un peu partout dans le monde). Pour ne citer que l’exemple des retraites qui n’est rien d’autre qu’un système de Ponzi élaboré, qui a toujours besoin de nouveaux arrivants pour que les plus anciens puissent en bénéficier . J’aimerais bien voir la tête des pro-IVG le jour où on leur dira qu’ils ont tué ceux qui devaient la leur payer dans le ventre de leurs mères et qu’il devront accepter leur vie de clochard, bien méritée.
    Quant à l’Argentine, ce n’est que partie remise, les mondialistes reviendront à la charge dans quelques années après avoir bien lavé les cerveaux et censuré ou éliminé certaines voies dissidentes.


  • #2022970
    le 11/08/2018 par sylvie une française
    L’Argentine dit "non" à l’avortement

    @kabouli

    Votre prose est remise en question par plusieurs internautes et vous devenez insultant, c’est une réaction que je désapprouve.
    Il est question de l’avortement qui n’est pas légalisé en Argentine et des jérémiades de gamines qui attendaient de se faire avorter dans un temps proche.
    C’est comme la peine de mort, on est pour ou contre mais on n’essaie pas de promener les gens avec des discours stériles.


Commentaires suivants