Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

Lancement d’une grande campagne pro-avortement

Le gouvernement a lancé lundi une campagne d’information sur l’interruption volontaire de grossesse. Un clip vidéo, des affiches, et un numéro vert unique ont été prévus. Objectif : réaffirmer le droit à l’information sur l’avortement pour les femmes.

« Mon corps, mon choix, mon droit. » Voilà le mot d’ordre de la campagne d’information sur l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) lancée par le gouvernement ce lundi. Car quarante ans tout juste après la promulgation de la loi Veil dépénalisant l’avortement (le 17 janvier 1975), l’accès à l’information sur le sujet est parfois encore difficile pour les femmes.

 

 

C’est la raison pour laquelle Chloé, 29 ans, a accepté de poser pour la campagne, l’épaule ornée d’une calligraphie « IVG c’est mon droit ». La jeune femme a avorté il y a deux ans et demi, et se réjouit de cette initiative.

« J’aurais bien aimé avoir un accès plus simple, en me disant que sur internet ou à tel numéro, on peut me donner des informations. Je saurais où aller, quels sont les délais exactement. Donc je pense que c’est vraiment utile. »

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

108 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis consterné d’entendre, d’une part nos politiques faire des constats sur le vieillissement ​de la population, sur le chute démographique ​et le besoin d’y palier par le flux immigrationniste, et d’autre part, les voir plébisciter "le droit" à l’IVG.
    ​Les chiffres sont consternant. L’immigration légale est de 200 000 par an alors que les IVG représentent 220 000 cas. Ils prouvent que ces politiques ont fait un choix volontaire d’oublier la politique de natalité en faveur d’une politique d’immigration. De là à dire que c’est un choix du remplacement.....

     

  • Profonde absurdité de la personne qui prêche en faveur de l’avortement : si sa propre mère l’avait mis en pratique, elle ne pourrait pas prôner l’avortement puisqu’elle ne serait pas née ! C’est comme ceux qui disent du mal des femmes : ils oublient que c’en est une, leur mère, qui leur a donné la vie .

     

    • De même, profonde absurdité de la personne qui prêche en défaveur de l’avortement : quel avenir pour des enfants dont les mères ont guère plus de 15 ans et sont sans père !

      Mais sans doute quelque chose du genre ne vous est-il jamais arrivé...

       

      • Les gens opposés à l’avortement sont généralement aussi opposés aux cours d’éducation sexuelles à l’école et au fait que les adolescentes s’habillent et se comportent de plus en plus comme des trainées de MTV à un âge ou elles feraient mieux de se concentrer sur leurs études, tout comme ils sont généralement opposés au divorce par consentement mutuel par lequel tant de couples se séparent sur un coup de tête sans se soucier des enfants qu’ils ont fait ensemble.

        Votre critique n’a donc aucun sens. Si notre société était moins décadente, les problèmes que vous énoncez n’existeraient pas non plus.


    • @Lowik : bien sûr, tout de suite les cas extrêmes. Vous devriez faire du journalisme avec vos talents de sensationnalisme.
      Combien de futures mères sont dans ce cas, je vous demande ? Sans doute TRES peu d’entre elles.

      La on parle surtout de jeunes couples instables, dont la morale et les valeurs manquent, qui se séparent pour un oui ou pour un non, qui ne considèrent pas avoir des enfants comme étant le but d’une vie. C’est là toute la dégénerescence de notre société moderne.

       

      • 1 - Les cas extrêmes existent, et ce ne sont pas des cas si rares que ça. Pour ces cas extrêmes, l’avortement peut être une solution "meilleure" (bien que malheureuse). On rejoint ici la vision progressiste qui existe et que vous semblez oublier.

        2 - Je parle aussi de jeune couple instables. Et du coup, quel avenir pour des enfants naissants dans des structures familiales éclatées, instables, dont les parents sont absents et/ou irresponsables ? Vous blâmez les causes (société décadente), mais en attendant, que fait-on ? Leur interdire l’avortement ?


    • Bien que je n’adhère d’aucunes manières au fait de promouvoir l’avortement, au travers d’un spot publicitaire ou sous toutes formes de propagande que ce soit, laissant croire que ceci est une solution normale et honorable...je dois également avouer que je suis heureuse que ce droit existe. Il a permis à 2 de mes amies, enceintes suites à des viols, de ne pas avoir eu à prétendre aimer et éduquer des enfants qu’ils leur auraient rappelé à chaque instant la violence qu’elles avaient subies. Je félicite toutes les femmes qui ont eu le courage de mettre au monde un enfant issu d’un acte abject mais je comprends celles qui n’ont pas réussi !

      Quant aux autres raisons qui poussent à l’avortement, j’en suis dépitée...

      Je me dis que lorsque toutes les valeurs de conscience auront reprises leurs justes places dans nos sociétés, il disparaîtra probablement, au même titre que tout ce qui aura constitué nos heures les plus sombres.


    • Lowik > Ouais enfin c’est peut être à ce moment là que le mot "responsabilité" devrait te siffler à l’oreille, d’autant que la plupart des ivg sont fait par des adultes et pas par des gamins de 15 ans sans père...On serait en Angleterre j’aurais rien dit mais on est en France, le profil des candidates à l’ivg sont loin d’être mineurs.

      Et quand bien même elles le seraient, à un moment donner faudrait pas oublier qu’un spermatozoïde ne tombe pas du ciel, tant qu’il y a eu consentement ça veux dire que ça a été voulu, les gens doivent apprendre à mieux gérer ça...


    • Keys même les critiques les plus féroces de l avortement considèrent que les cas de viols , d’inceste, et où la santé de la mère est mise en danger sont à considérer comme legitimes.
      Là on parle d un système où 200 000 bébés sont tués dans le ventre de leurs mères chaque année...une grossesse sur 4...alors que les moyens de contraception (y compris la pilule du lendemain) existent...tu crois vraiment qu’il y a un tel taux de viol en france pour qu il engendre 200 000 grossesses ? La ce n est plus la france orange mécanique. ..c est la france baise-moi de virginie despente. ..
      Et le gouvernement fait une campagne de publicité pour faire croire que les femmes sont menacées dans "leur droit"...Comme si une seule femme en france n etait pas au courant de la possibilite d avorter...Ou comme si tuer un foetus ou un embryon était une position morale...avec une population vieillissante. ..
      Alors que les mêmes tartuffes s’opposent à la mise à mort des criminels, nottamment les tueurs d enfants...


    • @ kyes

      Oui biensur tu as eu deux copines violées, et qui comme par hasard tombe enceinte en plus....

      Et bien même dans ce cas, ton enfant tu lui donne la vie, et en suite tu le donne à l’état.


    • @marc schmit

      Malheureusement non, je connais beaucoup plus que 2 femmes s’étant fait violer, et heureusement, seulement 2 d’entre elles sont tombées enceintes.

      Si toutes les femmes ayant subies ce genre d’agression portaient plainte, les statistiques monteraient en flèche et ce n’est un secret pour personne.

      Pour le reste de votre commentaire : c’est votre point de vue et je le respecte, sans pour autant changer le mien.


    • Il faut tout simplement relire la partie concernant la pillule et son usage idéologique Du capitalisme de la séduction de Cloucard où tout est très bien expliqué concernant la récupération idéologique de l’avortement et de la pillule pour en faire un rituel d’émancipation...

      La pillule et l’avortement sont un progrès dans le sens technique du terme. Un progrès de la médecine... Non pas un progrès moral,c’est tout le contraire... Enfin que voulez vous en même temps ?

      On parle de fellation, de sperm dans la bouche et de sodomie aux cours d’éducations sexuelles en disant que si une fille veut se mettre le pénis de son copain dans la bouche, elle peut le faire sans aucun problème si bien sûr, elle satisfait le rituel d’émancipation, de libération, qui consiste à sucer un préservatif si elle se fait baiser par un inconnu dans les chiottes d’une boite de nuit.

      Bien entendu, si l’homme en question est son chéri qui l’a baise par la bouche et qu’il est fidèle alors tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et elle pourra avaler sans aucun souci, sans risque de maladie et tout en se libérant et en devenant une femme libre qui n’a pas peur de se libèrer et de faire ce qu’elle veut de son corps.


    • La solution en serait-elle pas de changer les mentalités ? D’accord c’est facile à dire mais si elle était simple, tout le monde l’aurait trouvée et serait d’accord. Il faudrait autoriser l’avortement pour les jeune filles incapables d’élever le môme, violées etc et en même temps rendre aux femmes l’amour d’être mères. Il ne sert à rien de les forcer à garder un enfant qu’elles ne voulaient pas. C’est comme la contraception : que des jeunes filles fassent l’amour avec contraception ou ne le fasse pas car elles n’en ont pas, quelle différence ? Dans les deux cas il n’y aura pas d’enfant. Il se pourrait d’ailleurs que dans les second, elles prennent du plaisir autrement. Au passage, Orwell faisait dans 1984 de l’abstinence forcée un moyen de garder les masses dans un état d’énervement permanent. Interdire la contraception n’est pas la solution. On ne peut pas relancer la natalité avec des femmes qui ne veulent pas être mères, même en les forçant à le devenir.


  • Normal : 200.000 avortements en France par an, donc il faut au moins 200.000 réfugiés pour pallier à ce manque de natalité. CQFD.

     

  • La tatouée a avortée, c’est-à-dire qu’elle a laissée des bouchers d’Hippocrate tailler à vif dans la chair du bébé qu’elle portait pour finir par le tailler en pièce, et elle s’en "réjouie"...Toute l’horreur moderne est là, dans cet acceptation de la mort, dans cette ode à la mort donnée comme un hymne à la liberté humaine. Cette dinde savait, je suppose, que des moyens contraceptifs existent, que leurs prix sont dérisoires et qu’on peut en faire l’achat dans la première pharmacie venue ? Or, elle sait AUSSI, qu’il lui sera loisible de faire déchiqueter le petit d’homme qu’elle aura "attraper" (comme une maladie) un soir de folle baise : la mise en place de la capote coupe l’élan érotique et la pilule a des effets secondaires...Et puis, le découpage de l’enfançon est remboursé par la sécurité sociale. Donc, pourquoi se "prendre la tête"...Je suis profondément dégoutté, et bien plus que par la dindasse en question, par ce système morbide qui a inscrit comme un droit la condamnation à mort par la mère, et dans son propre ventre, de l’enfant qu’elle porte, qui aurait dû naitre et qui ne verra jamais la lumière du jour ; enfant que l’on a privé de ce droit fondamental, le premier de tous : celui de vivre ! Ce système est condamné à disparaitre dans les chiottes de l’histoire.


  • IVG,

    C’est mon droit...

    Ou mon devoir ?


  • La france celebre la journee du meurtre de masse....quelle image....


  • Et le droit à la vie ?non.


  • Non, l’état français n’est pas déconnecté des lois naturelles !....il obéît tout simplement à d’autres lois naturelles qui fonctionnent suivant une logique différente. Nos gouvernants suivent donc, tout simplement, le carnet de route tracé par leurs Maîtres des loges maçonniques qui constituent l’arme séculière et qui permettra, enfin, l’accomplissement du rêve messianique.

    Il est a remarquer que ceux qui préconisent le métissage de la France et l’acceptation de toutes ces nouvelles règles comportementales se gardent bien de tout métissage pour eux-memes et pour leur communauté ethnico-religieuse. Pour cette communauté, le pire est bien dans les mariages mixtes, tant redoutés. Tout est donc organisé pour que ses membres restent entres eux ; ...multiplication d’organisations de soirées communautaires , de camps de jeunes, de week-end, de vacances, ....avec gardes d’enfants pour faciliter ces évènements......et favoriser les rencontres de jeunes au sein de la communauté afin d’ éviter ainsi toute pollution ethnique. Tout cela à des prix défiant toutes concurrences. afin d’attirer tous les membres

    Vous comprendrez donc pourquoi il est si rare de rencontrer ces gens dans nos fêtes populaires ou encore, tout simplement, pour prendre place, sauf exception, autour de nos tables familiales !!!!..tout au plus, la communauté accepte-t-elle des mésalliances de leurs filles , puisque le lien ethnique de la descendance est, dans ce cas, maintenu par la mère. Vous comprendrez donc , à l’instar d’Esther, qui a trahi le roi Perse Assuérus, que des femmes de la communauté soient, dans certains cas, autorisées à contracter le mariage hors communauté !

    Bien des membres de notre noblesse ont donc épousé, qui Rachel, ou encore Sarah ou Salomé, échangeant ainsi titre de noblesse ou un nom illustre, contre bonne fortune !!!...Dany Boon, Bigard, Melle Gibson...mais également les protestants Jospin et Fabius... et le katho Sarkozy ou encore Mitterrand....ont dû également passer par là....etc,etc !

    La notion de "pur" et "impur" est très présente et justifie pleinement la construction d’une étanchéité inter-communautaire pour se préserver des pêchés !.

    Bien sûr, n’allez surtout pas penser que cette communauté nourrisse un quelconque sentiment de supériorité ou de racisme qui justifierait l’intervention de la LICRA et de SOS racisme !


  • Eh oui. Ne faites plus de gosses, ne fondez plus de famille, détestez les hommes trop virils mais pensez à continuer vos carrières dans les sciences humaines ou sociales.

    Tout un programme pour les jeunes femmes.


  • Qu’est-ce qui conduit une femme à avorter ? Là est la question : on devrait plutôt faire en sorte que la société fasse que çà n’arrive pas, puisque, rappelons-le, l’avortement est un meurtre, et a plus à voir avec le sacrifice humain païen qu’avec une civilisation digne de ce nom. Du moins c’est ce que j’en pense. Comme la tauromachie.

     

    • ..Ou plutôt qu’est ce qui conduit une femme à tomber enceinte involontairement ?
      Et bien parfois, il y a des erreurs, des failles, des trous, des oublis, des pulsions, animales ....ect
      Ca peut arriver, c’est humain, tout comme l’erreur.
      Obliger une femme à accoucher et garder un enfant non désiré ou dont elle ne puisse pas
      s’occuper (financierement par exemple), je ne crois pas que ce soit une solution non plus.
      Un enfant à besoin de deux parents qui l’aiment et l’ont voulu conjointement.
      Nous sommes bien trop nombreux sur la planète par ailleurs, et un homme n’est qu’un homme,
      de passage..
      A mon avis il serait bien de désensibiliser ce débat et se mettre à la place d’une femme qui serait tombé enceinte
      involontairement.
      Avoir un enfant c’est une lourde responsabilité.
      Tuer le foetus, oui, c’est un "meurtre" si on veut.
      Ok.
      Mais accoucher d’un enfant dont on ne veut pas c’est un petit suicide pour la femme aussi.
      Une vie gachée.

      Je ne suis pas pour l’avortement à tout va mais il me semble qu’un seuil
      de tolérance devrait être admis dans certains cas.
      Le viol par exemple, pour ne citer que ce cas extrême.
      Un chrétien dirait : "tu dois le garder, c’est Dieu qui te l’envoie, même si on t’a violé (je ne sais pas si les hommes
      réalisent ce que ça peut signifier un VIOL), vous DEVEZ le garder !"
      Et bien je trouve ça terrible.
      Voilà.

      Bien à vous tous.

      Marie


  • Je n’ai encore jamais rencontré une personne qui puisse justifier la légalisation de l’avortement. J’attends toujours...

    Cette loi n’a strictement aucun sens !

     

    • En fait, justifier peut-être pas, mais expliquer c’est en fait assez facile, il suffit de raisonner loin des passions, et quelques notions basiques de mathématiques peuvent nous y aider.

      En considérant que l’effectif global des êtres humains sur cette planète, est en augmentation constante depuis des décennies (voir courbes diverses, ce sont des progressions géométriques, fonction exponentielle), nous appellerons ce paramètre X.
      Considérant que la répartition des effectifs de X n’est pas rationnelle (il n’y a aucune rationalité à attendre dans des actes qui correspondent à des pulsions), puisque les sous-ensembles de X ( X/10 X/20, X/7, etc..le tout est d’arriver à 100 en dénominateur total, avec X=100 aussi ) les plus fournis en effectifs, se trouvent dans des régions du monde où les ressources et surtout les choix de mode de vie, aboutissent avec le temps, à des conditions de vie de plus en plus difficiles, alors que d’autres régions, elles, peuvent procurer des conditions de vie plus souhaitables, empêcher le développement de la population locale, pour permettre d’y mettre des effectifs venus de régions moins adaptées, est en fait un raisonnement à l’échelle globale.

      C’est logique (attention, je ne dis pas que je cautionne, je raisonne sans passion c’est tout).

      Ceci implique et confirme que les puissances de domination des sociétés humaines, raisonnent au niveau global, et qu’elles ne considèrent les gens (tous les gens de la planète), que comme des variables et des choses : on déplace de A vers B, une certaine fraction de X, car cette fraction ne peut vivre en espace A ! Mais la déplacer vers B sans réduire d’autant la population locale de B impliquera des problèmes !
      En fait, c’est une application simple du principe des vases communicants. Tout ce que ça implique d’autre, (perte des identités, déracinement, disparition des cultures, etc) les dirigeants s’en foutent complètement, puisque leur but est une espèce humaine uniformisée, métissée et pucée, qu’on utilise en fonction des besoins du système.
      Cqfd. Et je tiens à le répéter, je ne cautionne pas !
      Mais c’est une forme de gestion du problème numéro 1 du monde : la surpopulation humaine.
      Et si ce truc ne marche pas, alors ils passeront à des solutions plus dures, pour avoisiner les normes fixées sur les Georgia Guidestones. Pour l’instant, c’est la méthode "soft".

      Adishatz

      H/


  • Et à quand l’information sur le fait de la réalité de cet acte ? Tu est considéré comme un numéro, on ne veut pas te montrer l’échographie, tu doit prendre une décision qui va changer toute ta vie en quelques minutes, on ne veut pas que le père soit présent, on met ton fœtus dans une poubelle..... et j’ai encore mieux, une amie a subi un avortement et on l’a installé dans la même chambre qu’une femme qui venait d’accoucher.....
    Évidement que certains professionnels de santé sont réfractaires ! Ils ne veulent plus considérer cet acte comme une verrue qu’on enlève !


  • Les sionistes poussent les françaises à avorter : en France, un avortement pour QUATRE naissance . Mais en Israël un avortement pour DIX naissances . Taux de fécondité en France : 2 (mais 1,5 pour les de souche) . En Israël : 3 enfants par femme : voici pourquoi Israël n’a pas besoin de migrants .

     

  • Le meurtre des tout petits est donc totalement légalisé dans notre pays.
    Et par convenance, ce qui devait rester exceptionnel est devenu la règle.
    Et l’on s’étonne encore de la baisse démographique des européens de souches que l’on espère combler, s’imagine t-on, par une immigration toujours plus vertigineuse !

    "On estime à 50 millions chaque année le nombre d’avortements dans le monde, et à plus d’un milliard le nombre total d’avortements légaux réalisés dans le monde depuis les légalisations diverses depuis la fin de la deuxième guerre mondiale."

    Et l’on débat encore de l’euthanasie avec pudibonderie !
    Mais de qui se moque t-on ?


  • Mais c’est pas grave puisque c’est l’État qui paye... n’est-ce pas flamby ?


  • C’était pourtant facile, il suffisait de dire que c’était un "droit" ! Limiter la population d’un pays pour le détruire à terme, c’est pas vraiment compliqué, il suffit d’avoir de la suite dans les idées...


  • Je n’aurais que quatres mots a prononcer : Que Dieu nous pardonne.


  • j’ai avorté à 22 ans et je m’en mords de plus en plus les doigts quand je pense à mon enfant avorté qui aurait été l’aîné de mes enfants. Je refuse de me le pardonner ; j’ai été victime de la propagande féministe " un enfant quand je veux" mais aujourd’hui je dis pour toutes les jeunes femmes : "un enfant quand DIEU veut". Si ça avait été un fils, je l’aurai appelé Grégory, je n’avais pas pensé à la fille car je voulais un fils que j’ai eu 10 ans plus tard.

     

    • Je vous comprends et je suis de votre avis. Avec mon épouse, nous sommes passés par cette très dure épreuve. Pour ma part je le regrette, je pense que mon épouse aussi mais par pudeur elle n’en parle pas. Bon courage à vous, la vie continue.


    • je veux pas passer pour quelqu’un qui remue les couteaux dans les plaies, mais vous avez vu le reportage "le fruit de vos entrailles", ça ne parle pas de votre cas personnel, mais vers où la société dérive.

      je pense de plus que cette propagande, c’est le ventre de la femme c’est son droit, est malsain !

      avoir un enfant dans les meilleurs conditions, n’est pas donné, rien n’est parfait ici bas et quand ça arrive mieux vaudrait le prendre comme une sorte de bénédiction plutôt qu’un boulet qui va vous empêcher.


  • Une contre-affiche serait une bonne idée (si des graphistes me lisent)
    La photo d’un foetus avec la mention : "Mon corps, mon choix ? Son droit."


  • Marisol avec un tatouage Malabar sur l’avant bras "mon corps m’appartient" c’est le sommet de la décadence du relativisme des valeurs,du nivellement par le bas,j’en viens à haïr ce monde où porter un tee-shirt contre le" mariage pour tous" (en dehors de toute manifestation) conduit à un contrôle d’identité,je ne suis pas contre l’IVG(même si elle est considérée parfois comme une méthode contraceptive,je suis médecin et n’ai aucun préjugé religieux ) mais" merde quand même",là on atteint le fond de la com.,lamentable.
    Au fait "mon corps m’appartient " qui en doute,c’est vrai pour chacun d’entre nous tant que l’on ne tombe pas dans la dépendance psychique ou somatique.,voire dans un eugénisme totalitaire religieux ou idéologique au pire...

     

    • #1279793
      le 29/09/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

      @ doctissimo

      En fait, Marisol fantasme, rien de plus, elle serait comme ce cul-de-jatte qui voudrait amputer les valides au nom d’un égalitarisme tant promu en loge. Elle veut créer un monde à son image... médiocre et décadent quoi ! Elle est ce contraceptif absolu, une sorte de répulsif naturel ne nécessitant ni chimie ni chirurgie, mais une synthèse pourtant, sorte d’énigme de la nature donc !
      Puis vous savez, son rejeton à elle, il est à la Santé pour avoir séquestré une vielle dame afin de la dépouiller, c’est donc par charité que cette socialopathe ne veut pas voir les femmes enfanter de criminels en puissance !


  • La promotion de la culture de mort, à coup de slogans et de mensonges... Toujours la même rengaine, cette fois utilisée directement pas le gouvernement lui-même : "c’est mon corps", "disposer de son corps".
    Non c’est pas son corps, c’est celui du fœtus, biologiquement distinct du siens. Cette confusion volontaire reflète bien le narcissisme extrême cette idéologie. "Moi, moi, moi, et puis même si c’est pas moi, c’est moi qui le porte, alors je fais ce que je veux !"
    "C’est mon droit !" déclame cette cohorte d’ilotes immatures donc par définition irresponsables qu’est devenu le peuple français.


  • C’est un piège médiatique contre le FN !!! Vont-ils tomber dans le panneau ?


  • Tout ça va finir comme dans "The Giver" (film) ou les enfants naissent de mères porteuse et qu’on ne garde que ceux qui ont les meilleures aptitudes. Dans ce film, ils appellent les enfants non sélectionné les "incertains". Les médecins leurs font une piqure et les envoient à l’aide d’une capsule dans l’au delà. Ils ne le savent pas mais ils tuent le nourrisson.
    En gros faire passer la mort pour quelque chose d’anodin. Pour ça, il change le mot "mort" par "envoyer dans l’au delà".
    Je conseille ce film et d’ailleurs en parlant de ça, ce serait bien que ER conseil et analyse des films SF (ou autre) qui nous aideraient à comprendre le futur tel qu’il est voulu par nos élites. Car personnellement ER, Dieudo et toute les recherche que j’ai faites m’ont fait comprendre tout ce merdier mais tout les films SF que j’ai pu voir m’ont toujours fait comprendre par intuition les rêves de nos élites et la direction qu’on prend. Mais attention tout de même, faut comprendre les manipulations qui y sont incorporées. Dans un récente interview d’Alain j’ai apprécié qu’il dise que dans les films, il y a souvent qu’un vainqueur à la fin (pour nous faire croire que tout seul on peut faire beaucoup et gagner) mais qu’en réalité tout seul on ne gagne jamais rien. C’est simplement pour nous mettre en tête de ne pas s’organiser ensemble.


  • #1279538
    le 28/09/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

    Le "tatouage", en tous cas, est vraiment médiocre.

    Et si le graphiste l’a fait exprès, c’est encore pire.

    Mépris généralisé.
    De l’embryon à tuer, du bétail qui le porte, de celui auquel la campagne s’adresse.


  • J’ai jamais compris ce genre de phrase du style "c’est mon droit, c’est mon corps". C’est un peu comme si un conducteur de bus scolaire voulait se suicider avec son bus remplis d’enfants en se jetant dans un ravin et en disant que c’est son droit, c’est son bus.


  • Etant moi-même jeune, je vois de plus en plus de jeunes femmes plaider ouvertement pour l’avortement et contre les enfants, avec les pires arguments du monde... comme le fait que ça nécessite de l’argent, du temps, etc. Un discours aux antipodes de ce qu’il se faisait il y a encore 5 ans.
    Donc selon elles, il vaut mieux vivre sa vie comme elles le souhaitent, quitte à finir vieille fille sans enfant...
    On vit vraiment dans un monde de fou.


  • Il y a 220 000 avortements en France chaque année.
    On oublie cependant souvent les embryons surnuméraires congelés lorsque des fécondations in vitro sont pratiquées.
    Environ 24 000 enfants sont nés en 2012 par FIV en France. ( source ined)
    Il faut 4 tentatives en moyenne pour qu’une fiv réussisse.
    19 embryons en moyenne sont créés pour qu’on réussisse à obtenir une naissance.
    Il y a donc 24000 x 18 embryons qui ne naitront pas soit 432 000.
    A ce chiffre viennent s’ajouter les pilules du lendemain :
    En 2011, 673 000 boites de norlevo vendues, et l’équivalent générique,le Lévonorgestrel 567 000 boites. Le nombre de comprimés ingérés est inconnu...


  • On parle toujours, dans la propagande féministe du droit des femmes à disposer de leur corps en omettant complètement que l’avortement consiste à disposer du corps d’une autre personne : celui de l’enfant en gestation.


  • Avant d’avorter toute femme devrait penser à la douleur atroce d’une mère qui perd son enfant, j’en connaîs une qui a mis 10 ans à s’en remettre (elle a perdu une fille de 5 ans, morte noyée) .


  • On est dirigés par des fous !!!


  • Une femme française a son premier enfant passé 30 ans . A cet âge une Malienne ou une Nigériane peut avoir fait "ses" 5 ou 6 enfants ! Il y a deux siècles seulement 2 atteignaient l’âge adulte, la population stagnait, aujourd’hui grâce à la médecine des Blancs ils atteignent tous l’âge adulte et leur population explose . Des dizaines de millions de "migrants" sont à prévoir à moins que l’Afrique finisse par s’en sortir .

     

  • L’avorteuse en chef Simone Veil a eu, elle, TROIS enfants et plusieurs petits enfants . " Croissez et multipliez" c’est bon pour les Elus, pas pour les goyes dont on exige "Qu’ils décroissent et se divisent"...

     

    • Simone Veil a regretté il y a 2 ans le vote de la suppression de la notion de détresse dans la loi concernant l’avortement.
      Cette notion n’était pas appliquée dans les faits mais elle apparaissait dans la loi :
      Une femme pour avorter aurait du normalement être aux abois, victime de viol ou dans une impasse financière.
      Aujourd’hui la loi dit qu’une femme enceinte qui ne veut pas louper les vacances au ski peut légitimement avorter pour avoir un bébé plus tard.
      Simone Veil a enclenché une dynamique de mort qui s’est emballée.
      Son nom restera dans l’Histoire de France quand dans des siècles on parlera de l’époque ou la France tuait presque la moitié des enfants à naitre si on prend en compte les
      220000 avortements
      400 000 embryons congelés jetés
      les minimum 100 000 embryons supprimés par la prise de la pilule du lendemain
      Total : 700 000 VIES SUPPRIMEES AU MINIMUM COMPARE AUX 800 000 NAISSANCES CHAQUE ANNEE


    • Oui pierre. Bien sûr. Elle pourrait être beaucoup plus vocale et aller défendre cette thèse devant les plateaux de télé vu que c’est elle la grande responsable. ..d autant que sa communauté la place régulièrement personnalité préférée des "francais"...
      Cela aurait de la gueule si elle disait : "non là on est allé trop loin, il faut que l avortement ne soit réservé qu aux cas de détresse"...
      Incidemment on a appris récemment que c’est cette même simone qui a milité pour le regroupement familial et à relayé les doléances de sa communauté organisée. ..contre la volonté de giscard...du coup je n y crois pas une seconde à ta thèse. ..
      Le fait qu elle était femme et rescapée des camps à été utilisé à profit.. .elle a bien pleuré a l assemblée lors de la discussion de sa loi...a vomir cette attitude ..
      La personnalité préférée est en fait à elle seule historiquement responsable d un changement massif et irréversible de la démographie française. ..un génocide à proprement parler ...


  • Ce qui me gêne dans cette histoire c’est l’affiche montrant une femme blanche. Si on devait approfondir je dirais que l’éducation doit être faite dans les milieux défavorisés à population immigré ou descendant d’immigré. D’un côté, l’abus de ces avortements qualifiés "de confort" doit retrouver son appellation d’origine et ne doit plus être considéré comme un moyen de contraception, de l’autre, il faut éduquer les familles nombreuses au fait qu’il ne sert à rien de faire 10 enfants pour que 5 survives. Si l’affiche représentait une noire ou une beurette vous imaginez un peu le scandale ? mais non, on s’en prend toujours à l’arrière garde pour montrer les travers de cette histoire sans jamais désigner les causes.


  • Franchement, voila une campagne médiatique gouvernementale qui manque de diversité !, l’exception qui confirme la règle ?

    Nafissa 25 ans et Myriam 27 ans ont aussi des droits ! on fait de beaux tatouages de couleurs de nos jours.

    Je m’insurge contre cette discrimination.

    ps : hein vous connaissez la raison comme moi hein ?


  • Plus de bébés sacrifiés à Baal, vite !!


  • Vous aurez beau faire, vous n’empêcherez pas de plus en plus de femmes de réguler leur fécondité ; c’est un progrès de la médecine...et puis, quelle femme aurait envie de se retrouver avec 5 marmots sur les bras à 28 ans ? Et d’ailleurs, ce n’est pas cela qui engendre une baisse des naissances. Non, en premier lieu, c’est la baisse régulière des MARIAGES qui en est à l’origine ...voyez le Japon, voyez le Maroc.

     

    • "Quelle femme" vous demandez ? Une femme consciente de son role de femme et qui ne cherche pas à détruire toutes les valeurs de notre civilisation, commencé depuis maintenant 3 générations.

      La propagande anti-natalité à un effet dévastateur, que ce soit sur les jeunes comme les vieux de nos jours. Jamais le sujet ne peut être mis sur le tapis dans un débat sans que quelqu’un intervienne en disant : "ne faites pas de gosses ça vous gâche la vie".
      Faudrait pas oublier qui les éduque ou qui leur inculque les bonnes valeurs et morale. Et si vous croyez que c’est l’école qui doit le faire vous vous mettez le doigt dans l’oeil.


    • Si on doit justifier quelque chose parce que c’est le progrès, on est pas dans la merde, l’eugénisme c’est du progrès, les utérus artificiels c’est du progrès, l’euthanasie c’est du progrès...

      La bombe atomique c’était aussi le progrès fut un temps, malheureusement utilisée comme tel par des gens ayant votre sens de l’utilisation des nouvelles technologies...


  • Non madame, ce n’est pas votre corps, c’est le corps de l’autre

     

  • Pour ce cher gouvernement, L’IVG est quelque chose qui peut et doit se pratiquer aussi naturellement que la respiration.
    Comme si l’aspect réflexion, du fait d’un acte qui a des conséquences, avait été occulté.(par contre on a 7 jours de réflexion obligatoire pour l’octroi d’un crédit, mais l’IVG on s’en fou, c’est moins important).
    L’homme, quant à lui, n’a rien à dire.

     

  • Faut bien préparer la place pour les futurs bébés des milliers de migrants qu’attendent les bras ouverts les promoteurs de l’ivg-pour-foetus de souche.


  • Bonjour ! On m’avait dit de ne jamais lire de mauvaises nouvelles le matin.

    Moi, ça me glace le sang tous ça... Chloé avait donc 27 ans quand elle a avorté.... c’est l’âge ou ma mère m’a eu.....je l’ai échappé belle.

    Mais quand j’ai l’impression qu’on vit dans un pays matriarcale, c’est la femme qui décide de tout... par contre l’homme qui choisi sa sexualité est toujours diabolisé !

    Heureusement que je vis en Pologne... l’interdiction de l’avortement, et le port obligatoire d’une alliance a rendu les femmes, moches, aigries et de mauvaises humeur.... sérieux, j’ai pas vraiment pas envie de retourner en France.

     

  • Moi je n’aime pas le mot " droit" ,
    déjà ce n’est pas droit, dans le sens de droiture,donc c’est louche.
    Ensuite ce n’est pas un droit, sinon je signale qu’on parle d’un " droit de tuer " ,
    il s’agit d’une capacité dans laquelle le processus de décision devrait être lourd émotionnellement et scarificateur.


  • J’ai une image : Marisol Touraine en sorcière dévoreuse de bébés, assoiffée de sang, il lui en faut toujours plus...

    L’information et la contraception n’ont jamais été aussi accessibles et pourtant, il y a toujours plus d’avortements en France : 220000 par année, une naissance sur 4 à la poubelle, mais ce n’est encore pas assez pour elle et ses vieilles copines féministes hystériques qui tweetent frénétiquement avec le hashtag IVGcestmondroit, histoire d’embobiner toujours plus les malheureuses gamines un peu inconscientes et déboussolées. Sous le coup de l’émotion de se savoir enceintes, elles paniquent, se précipitent et, naturellement, ne prennent pas le temps de réfléchir. Mais pourquoi réfléchir ? "C’est infantilisant" ! Répond le numéro vert qui renvoie au Planning Familial le plus proche. Ou encore : "pourquoi voulez-vous garder votre enfant, vous êtes dans les délais ?"

    On est bien loin de la loi et du discours plein d’humanité de Simone Veil en 1974 !


  • En effet c’est un thème sensible, je suis d’accord qu’en dernière instance c’est à la femme de décider cela va de soi. Mais je trouve qu’il faut y mettre un certain nombre d’obstacles pour que l’avortement reste une exception.

     

    • non non, la nature (dieu) à décidé pour elle. dans une société normal la seule chose qu’elle a à décider c’est le prénom de l’enfant. Et avant un enfant dont on ne voulais pas, on l’abandonnait, on ne le tuait pas.


    • Si je ne dis pas de conneries, y’a des états aux USA où une gamine de 16 ans peut venir se faire stériliser (à vie hein !) sans l’accord des parents.
      Pour boire une biere, faut attendre 21 ans, mais si tu veux conduire, te faire stériliser ou avoir un flingue, pas de problème, à 16 ans on est adulte !
      Merde quand meme !


  • Bientôt, il n’y aura plus que des vieux et des infirmières en France.


  • quatre mots : IVG, eugénisme, euthanasie, migrants

    les quatre points forts de la société française et de nos gouvernants

    Quel monde ! Quelle France !


  • La fille qui se fait tatouer au début, Chloé, 29 ans, parle à 100 à l’heure avec les yeux écarquillés pour ne dire que des conneries. On sent la fille bien dans sa tête et dans son corps, n’est-ce-pas ?! Bref, une hystérique de plus... Au fait, une campagne "La vie, c’est mon droit", c’est possible ?

     

    • #1279811
      le 29/09/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

      @ Mister Mayo

      Et l’autre au physique très "avenant" qui nous explique que la préoccupation des femmes "avortantes" serait leur douleur physique... aucun problème de conscience, bien entendu !
      La réalité est bien celle-là, les madones de l’avortement sont surtout celles à qui ce choix ne risque pas de se présenter, faute de géniteurs, car ils sont naturellement peu enclins à l’abnégation ! Vous dites hystérie, j’ajouterai frustration !


  • Imaginez un peu les réactions si c’était une femme noire sur cette affiche pour encourager à l’IVG ?
    =D


  • Vous avez raison.
    Revenons au temps ou des centaines de femmes mourraient d’avortement clandestins par septicemie !!

     

    • Alors Baruch, arrêtez de dire n’importe quoi ! pour répondre à votre contre-commentaire, je vis en Pologne, ou l’avortement est interdit sauf cas de viol et raison médical.
      C’est un pays catholique, celle à qui ça ne convient pas, elles se barrent à l’étranger, les autres deviennent bonnnes sœurs ou se marient à 20 ans.
      Ca fait 1 ans et 10 jours, qui je vis ici, et je n’ai JAMAIS entendu parler de femmes décédéés d’infection quelconque suite à un avortement clandestin. Ici il y a des boites à bébé pour celle qui ne veulent pas garder l’enfant (très populaire en Europe de l’Est, et ça rend heureux un couple stérile).
      Franchement, déconnectez vous de la télé, et allez vivre à Malte.


  • "Mon corps, Mon choix, mon droit"
    Mon droit de tuer mon gosse qui n’est pas mon corps puisqu’il n’a même pas le même ADN que le mien ! Ça c’est du choix !


  • Campagne absolument à vomir, mais pas étonnant de la part de ce régime satanique.


  • En Suisse c’est pas mieux, on rembourse l’IVG mais pas la pilule ou le stérilet...


  • Au lieu d’insister sur la contraception, être responsable , la dignité....
    Et puis si une femme ne veut absolument pas d’enfant, qu’elle aille au bout de sa logique, et s’interdise l’acte de procréation ou la compagnie masculine !

    Les gens veulent tirer parti du système de récompense (plaisir) sans rien assumer ni prendre aucun risque..c’est encore pire que les drogués. (et plus incohérent).
    Au moins le drogué sait qu’il abuse des systèmes de récompense, et qu’il y a un prix à payer.


  • Nous sommes gouvernés par des satanistes. Je sais que plus d’un(e) trouvera mon propos très exagéré et pourtant c’est la pure vérité ! Mais voilà, elle est tellement grosse que peu parviennent à la voir alors qu’elle est sous leur nez ! Arrêtez de regarder la TV (pour ceux qui la regarde encore) et vous aurez vite fait de repérer les liens entre les évènements. La vérité est là !
    Devons-nous nous étonner que notre société soit mortifère ? Les Français ne savent pas à qui ils donnent le pouvoir lorsqu’ils se rendent aux urnes.
    Tous les jours des enfants sont sacrifiés sur l’autel de la pédocriminalité étatisée. Nous devrions tous hurler de douleur devant cette abomination. Nous devrions nous battre jusqu’à la faire cesser. Au lieu de cela, ceux qui osent en parler sont regardés avec suspicion.
    Et il faudrait s’étonner de cette campagne pro IVG ? Alors vous n’avez pas fini de vous étonner, le "meilleur" reste à venir car le transhumanisme est en marche depuis belle lurette.
    Il va vraiment falloir que l’ensemble des français s’enlèvent la merde qu’ils ont sur les yeux, sinon nous sommes foutus !


  • Il faut lire entre les lignes : "Pour chaque avortement pratiqué, un migrant offert pour le remplacer !"
    Quant à cette pauvre fille, elle aura le reste de sa vie pour le regretter.

     

  • L’expression du slogan sur l’IVG à travers un tatouage est révelatrice, le phénomène sociétal du tatouage trahit la pulsion de mort narcissique d’une société en fin de vie métaphysique ; comme l’industrie de l’avortement.


  • #1280099

    Français patriotes défendez vous en vous massacre !

    Une attaque de plus ! et qui nous attaque ?

    D’où sortent t’ils ? dire que des gens comme cela existe dans notre belle France, regardez la haine, la perversité, la destruction !

    Quelle bassesse de s’en prendre à notre jeunesse, laissez les mûrir, grandir en paix. Arrêter je jeter le trouble dans leur vie. Il ne vous demandent rien. C’est à eux de faire leur choix en toute connaissance de cause !

    On ne rigole pas, pas drôle ! Donnez leur l’argent, le travail, la sécurité, et tout ce qui est nécessaire à leur équilibre, vous verrez s’ils ne veulent pas avoir d’enfants les français ! C’est une monstrueuse manipulation.


  • Ignoble
    Quel saloperie de féminisme
    Mais comme dirais Dieudo :"Respirons !" Il faut rester calme en toute circonstance


  • "Me faire charcuter c’est mon droit"
    "assassiner des enfants c’est mon droit"

    Etc etc


  • Qui en France a remis en cause l’ IVG ?
    Même Marine Lepen n’a rien contre L iVG , quelle souhaite uniquement voir dérembourser.
    Pourquoi nous sert on une telle campagne avec ce visuel façon tatouage ?
    l ’ IVG ....c’est swag !?
    Quel est l ’intérêt , si ce n’est de chercher a heurter et provoquer une réaction chez ceux dont les convictions sont autres .

    Quel est le but ? Dire aux jeunes : " Regardez comme le FN et les cathos sont de méchants réactionnaires , ne votez surtout pas pour eux .

    Qu’on soit pour ou contre , L IVG reste une souffrance , et non pas un acte "cool " d’émancipation et de liberté , comme le suggère cette campagne racoleuse ratée.


  • C’est mon corps, mon choix, mon droit. De faire ce qui est légal, autorisė, voire conseillé depuis maintenant 40 ans. Bravo le PS. Ça c’est un combat. Profitez-en pour réitérer l’affirmation du droit des oiseaux de chier dans la forêt les nuits de pleine lune. Et tant pis pour les vieux réacs.


  • #1280226
    le 29/09/2015 par Que toute chair fasse silence
    L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

    Bonjour à tous, j’ai 3 amies jeunes qui ont avorté dont une par pure inconscience (ça nous a d’ailleurs valu de nous brouiller) et une chose dont ils ne parlent jamais dans les médias c’est la souffrance physique et mentale que l’avortement déclenche. Une de mes 3 amies a d’ailleurs fait une depression dont elle se remet lentement. L’avortement n’est pas un acte anodin, c’est pour la plupart des femmes un traumatisme d’une grande violence. Le cynisme du "je fais ce que je veux de mon corps" n’empêchera jamais une femme de penser à l’enfant qu’elle aurait pû avoir et qu’elle n’a pas eu. Cette société n’a pas les nerfs de son cynisme.


  • #1280283
    le 29/09/2015 par "Chevalier Lefebvriste"...
    L’État français de plus en plus déconnecté de la loi naturelle

    Et on verra des petites, cutter à la main, éventrer leurs poupées,dans leurs chambres, simulant une IVG ( et Matel sautera sur l’occasion, pour faire la Barbie cochonne ou la Barbie tournante, ou juste Barbie ne veut pas grossir pour aller à la plage cet été, qui s’avortera avec dans la boite un ticket du planning familial, une aiguille à tricoter, un flacon de formol et un disque de Cheb Mami ...)
    Plus tard en grandissant elles voudrons un tattou et un costume de Femen !
    Et le soir elle sortirons avec maman en boite avec leurs nouvelles poitrines ....
    http://www.sudinfo.be/1362604/artic...
    http://www.gentside.com/chirurgie-e...
    http://www.purepeople.com/article/l...
    L’occident va bien, ne vous inquiétez pas, ce n’est qu’une crise, on va relever la tête, soyez en sûr !
    Que Dieu nous vienne en aide, j’implore la très Sainte Vierge Marie et son Cœur Immaculé pour cela !

     

    • L’eventration aux aiguilles a tricoter, c etait precisement le lot de centaines de femmes avant la legalisation de l’avortement !!


    • Éventrer avec des aiguilles à tricoter ? T’as pas inventé l’eau tiède, toi.


    • #1280753

      @Charles D
      Non pour l’eau tiède, je vais au puits du village à 40 km, en sabot à travers champs, très tôt le matin, quand il ne neige point ,après je vais chez un voisin fermier analphabète, à une bonne journée de marche, pour qu’il me prête une casserole, qu’il s’est fabriqué dans un casque allemand ,durant la guerre , puis je rentre chez moi, après une journée éprouvante et avec un peu de foin et un silex, je fait du feu et j’ai ton eau chaude !
      Ça te va ?
      Un peu naze ta critique, mais commenter une plaisanterie, tu dois t’ennuyer, niveau rhétorique et dialectique, quand tu lis les blagues carambar !
      Que Dieu te protège pauvre ami !
      Met toi une alerte, pour commenter mes commentaires, tu n’es point seul, allé bonne journée l’ami (enfin sans t’offenser bien entendu ! )


    • #1280754

      @Charles D
      Non pour l’eau tiède, je vais au puits du village à 40 km, en sabot à travers champs, très tôt le matin, quand il ne neige point ,après je vais chez un voisin fermier analphabète, à une bonne journée de marche, pour qu’il me prête une casserole, qu’il s’est fabriqué dans un casque allemand ,durant la guerre , puis je rentre chez moi, après une journée éprouvante et avec un peu de foin et un silex, je fait du feu et j’ai ton eau chaude !
      Ça te va ?
      Un peu naze ta critique, mais commenter une plaisanterie, tu dois t’ennuyer, niveau rhétorique et dialectique, quand tu lis les blagues carambar !
      Que Dieu te protège pauvre ami !
      Met toi une alerte, pour commenter mes commentaires, tu n’es point seul, allé bonne journée l’ami (enfin sans t’offenser bien entendu ! )


    • C’est un peu gros comme message, il s’agit de publicistes abusifs et d’une ministre totalement folle.

      Mais il faut modérer son propos. Si la pub est choquante il ne faut pas tomber dans la folie inverse... Garder sa tête froide.
      L’essentiel et de sois même être raisonné et prévenir ses propres enfants ! Si des gamines partent en vrille, je demande aussi à voir les parent (Si j’ ai la moindre compétence dans un cas donné)... Il ne faut pas oublier la responsabilité de chacun et ça passe par un discours pondéré et cohérent... La vierge Marie je crois est au dessus de tout ça. On est puni par notre laxisme aussi. Si il faut le dénoncer c’est avec des propos simple... Et ils sont nombreux à ce niveau là !


  • Que faut-il comprendre Marisol ? que d’avorter c’est aussi anodin que d’aller aux toilettes ?


  • Les socialistes choisissent une peau blanche pour illustrer cette propagande, « naturellement » ! Pour d’autres sujets ce serait une peau du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne, pas en matière d’IVG.


  • Seules les folles sont contentes d’avorter. Les fous sont sur la scène et leurs maîtres se frottent les mains derrière.


Afficher les commentaires suivants