Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Iran signe un accord provisoire d’envergure avec l’Union économique eurasiatique

Lors du Forum économique d’Astana, les autorités iraniennes ont conclu un accord provisoire avec l’Union économique eurasiatique ayant pour but de constituer une zone de libre-échange.

 

Téhéran a signé un accord provisoire avec l’Union économique eurasiatique (UEEA) qui vise à la mise en œuvre d’une zone de libre-échange. Le document pourrait permettre d’augmenter considérablement le volume des échanges commerciaux.

« L’accord temporaire prévoit un mécanisme efficace pour régler les conflits, notamment d’arbitrage. Les parties choisissent des arbitres et conviennent du lieu d’arbitrage. En outre, un comité mixte est créé au niveau des hauts fonctionnaires des parties, la création d’un dialogue commercial est prévue », a indiqué Tigran Sarkissian, président de la Commission eurasiatique.

Dans trois ans, les parties pourront signer un accord intégral.

« Les participants aux négociations se voient immédiatement chargés de s’entendre pendant ses trois ans sur un accord intégral sur la zone de libre-échange », a souligné M.Sarkissian.

L’Union économique eurasiatique (UEEA) est une union fondée le29 mai 2014 par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie.

Voir aussi, sur E&R :

La Troisième Guerre mondiale est d’abord économique,
lire sur Kontre Kulture

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • ’’Union économique eurasiatique’’
    A moyen terme les pays qui tourneront le dos à cette évidence, à cette nécessité, feront naufrage avec les nations occidentales qui opèrent aujourd’hui des choix délirants qui ignorent la montée en puissance des pays de l’est de ce continent irrémédiablement appelés à dominer économiquement et politiquement le reste de la planète. L’union européenne telle qu’elle est ne peut pas jouer ce rôle car elle est juste un frein dans cette dynamique.

     

    Répondre à ce message

    • L’Europe est aveugle, le logiciel droit de l’hommiste, la logique multilatéraliste, la promotion de l’ultralibéralisme par libre circulations des capitaux, des Hommes et des marchandises, sont totalement à contre courant de la montée des nationalistes qualifiés "d’illibéraux" par les champions du mondialisme.

      Je pense que l’on se dirige vers une redistribution totale de la géostratégie qui va opposer les nationalismes des démocraties occidentales (USA, Israël et d’autres à venir) aux fronts patriotiques orientaux, deux visions opposées quant à l’application de la mondialisation.
      Il va y avoir, à moyen ou long terme, une contestation du Dollars-roi et c’est à cet instant qu’il va falloir choisir son camp et j’ai peur qu’encore une fois, l’Europe fasse le mauvais choix, dont la France désormais consubstantielle à l’Europe, hélas.

       
    • J’ai déjà choisi mon camp, vive la Russie !

       
  • Formation d’un axe économique Eurasiatique qui devrait aller de brest à la côte pacifique asiatique avec l’Iran comme voie incontournable de liaison. Les Européens se réveillent un peu tard de leur soumission au diktat américain.

    Et pendant ce temps Netanyahu menace l’Europe : « Je pense que l’Europe doit décider si elle veut vivre et prospérer ou se recroqueviller et disparaître ».
    « Je ne suis pas très politiquement correct. Je sais que c’est un choc pour certains d’entre vous. C’est une plaisanterie. Mais la vérité c’est la vérité, sur la sécurité européenne et sur le futur économique de l’Europe. Ces deux préoccupations imposent une politique différente par rapport à Israël » . A annoncé M.Netanyahu lors d’une rencontre avec les dirigeants du groupe de Visegrad qui a eu lieu mercredi 19 juillet à Budapest et que le chef du gouvernement israélien a cru être une réunion à huis clos.

    Israel aurait elle d’après "Bibi" le pouvoir de nuire à l’économie et à la sécurité de l’Europe si celle-ci ne se soumet pas à son diktat ?

     

    Répondre à ce message

  • Belle quenelle

    La prochaine étape pour l’Iran, c’est probablement une intégration accélérée à la Nouvelle Route de la Soie, projet qui avance à grand pas.

    A force de vouloir être les toutou des USionistes, les européens vont perdre sur tous les plans.

     

    Répondre à ce message

    • Quand bien même aujourd’hui l’europe se tournerait vers l’orient et l’asie, pensez vous vraiment que l’orient ferait confiance à l’europe ?
      Pas la moindre chance, l’europe a maintes fois prouvé sa soumission à tous les niveaux, le fait même de son existence structurelle démontre que les carottes sont cuites à ce niveau.
      A un moment il faut payer ses choix, ceci fait partie du prix

       
  • Arménie et Kirghizistan sont aussi dans l’alliance.

     

    Répondre à ce message

  • Et la RF se retrouve dans l’UE que même le RU a quitté, tellement qu’elle est nulle, sans la moindre perspective D’AVENIR dans quelque domaine que ce soit.

     

    Répondre à ce message