Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Islande continue à défier la finance internationale

Tous les pays européens adaptent leurs politiques aux désidératas des marchés financiers et des grandes banques. Tous ? Non, un petit pays fait de la résistance depuis quelques années : l’Islande. Et il vient de gagner une grande bataille juridique contre Londres et Bruxelles.

Astérix contre la mondialisation

On ne parle pas assez de l’Islande. Pourtant, l’histoire récente de ce pays est particulièrement instructive. Comme d’autres, il avait cédé aux excès de la financiarisation, laissant ses banques se développer au-delà du raisonnable, notamment en Grande-Bretagne et au Pays Bas. Mais alors que tous les pays de la zone euro en crise ont choisi le même cocktail de soutien indéfectible aux banques et d’austérité pour les peuples, l’Islande, après de nombreux votes, a pris le chemin inverse.

En 2008, avec la faillite d’Icesave et les demandes de la Grande-Bretagne, qui voulait que l’Islande protège les ressortissants de la Couronne trompés par cette banque, le gouvernement a proposé par référendum un projet d’accord étalant les paiements jusqu’en 2024. Chose inédite en Europe, les Islandais ont refusé de payer pour les excès des banques, provoquant une immense crise politique, qui a ouvert la voie à une refonte de la Constitution et un grand changement politique.

Un second plan, moins coûteux, a également été refusé. Ce petit pays de quelques centaines de milliers d’habitants a intéressé Paul Krugman qui a souligné qu’elle « a fortement dévalué sa monnaie et imposé un contrôle des capitaux. Il s’est alors passé quelque chose d’étrange : bien qu’elle ait traversé la pire crise financière de l’Histoire, elle a été bien moins lourdement sanctionnée que d’autres nations », comparant notamment la potion islandaise à la potion irlandaise.

Une belle victoire juridique

Mais le refus de payer à la place d’Icesave n’a pas été accepté par Londre et Bruxelles, qui ont poursuivi l’Islande auprès du tribunal de l’Association Européenne de Libre-échange pour infraction aux règles sur les garanties des dépôts bancaires et discrimination entre épargnants nationaux et étrangers. La Commission Européenne demandait au petit pays de rembourser jusqu’à 20 000 euros par compte de Icesave, la filiale d’une banque islandaise installée notamment en Grande-Bretagne.

La Cour a estimé que « rien n’indiquait en 2008 que le contribuable islandais devait payer les pots cassés de la faillite d’une banque privée ». Même Les Échos soulignent que « la Commission Européenne se montre assez mauvaise perdante » en soulignant que les règles européennes sur la garantie des dépôts ne sont pas encore harmonisées. Du coup, Londres et La Haye, qui avaient réglé la note pour protéger leurs citoyens, subissent une grosse défaite juridique face à l’Islande.

The Economist souligne que « le jugement de la cour sur Icesave est un coup pour la finance globalisée ». L’hebdomadaire des élites internationales s’insurge contre le jugement en estimant qu’il « va seulement réduire la confiance et la volonté des pays de soutenir financièrement les créditeurs étrangers ». Il dénonce le fait que l’Islande ne doive pas payer les épargnants britanniques et puisse secourir ses compatriotes et estime que le jugement de la cour est contradictoire.

Cette défaite juridique de la finance mondialisée est un bon signe qui met une nouvelle fois une lumière flatteuse sur l’Islande, d’ailleurs un des rares pays où l’on envisage de véritablement couper en deux les banques, comme le demande la députée Alfheidur Ingadottir.

Résister à la finance internationale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • je crois que Dieudonné doit avoir du sang islandais


  • Quenelle à l’empire +1


  • #331434

    A ce qu’il paraît, ces fumiers d’anglais avaient prévu (ou l’ont bel & bien fait) une "opération antiterroriste" visant à saisir les biens de citoyens Islandais présents sur le sol Britannique.

    Tout est regroupé, ici :

    - voyoucratie économique
    - banksters qui se cachent derrière la loi
    - inversion des culpabilités : "demandes de la Grande-Bretagne, qui voulait que l’Islande protège les ressortissants de la Couronne trompés par cette banque"
    - antiracisme : "discrimination entre épargnants nationaux et étrangers"
    - anti-euroscepticisme : "...va seulement réduire la confiance et la volonté des pays de soutenir financièrement les créditeurs étrangers"
    - et en ultime recours, violence primale du prédateur, sous-couvert de lutter contre un certain terrorisme.

    Tout l’argumentaire euro-béats/gaucho-bobo/sionard/néo-con/immigrationniste/pro-austéristé : ce mélange de malhonnêteté caché derrière tous les combats de gôshe des années 70 (de l’écologisme à la lutte contre l’homophobie en passant par l’antiracisme ou les anti-fa) auxquels tant de cons marchent dedans sans se poser de question, des combats qui insultent le peuple, peuple qui, dans une démarche masochiste, non-seulement l’accepte mais le défend bec-et-ongle...

    J’espère de plus en plus la venue de ce jour terrible où les distribank rejetteront en masse les CB...ce jour-là ; vous allez voir ce qu’est un peuple de plusieurs dizaines de millions de personnes qui perd le sens des convenances...vous allez voir si les 2 euros qu’ils ont encore dans leur portefeuille, ils vont les dépenser pour aller à oshvÿtss ou pour manifester contre le racisme. Je me bidonne déjà à l’idée d’entendre tous mes copains qui votent à gauche me parler de la mains-mise des banquiers juifs sur le monde.


  • L’Islande, ses reliefs, sa faune, ses quenelles artisanales...


  • J’ai pourtant jamais vu autant de temple maçonnique qu’en Islande (hakureri, husavik, reykjavik...)


  • A quand une intervention de l’ONU ?


  • Les Banques, les Banques, elles ont le dos large ! Personne n’a jamais forcé personne a emprunter , l’emprunteur croit trop souvent au père Noel, et il pousse les hauts cris quand on lui présente la note !

     

    • #331854

      Lis "la face cachée des banques" d’Eric Laurent et on en reparle.
      Je ne sais pas si elles ont le dos large mais je sais que nous, on a le fion bien profond.


    • Ben je sais pas toi mais en ce qui me concerne on m’a pas demandé mon avis avant que l’état français emprunte...


    • Plutot impertinent monsieur ! Vous n’etes pas sans savoir que ce sont les dirigeants des banques et uniquement eux qui peuvent laisser les choses deriver jusqu’a la situation qu’on connait ? l’emprunteur n’a absolument rien a voir avec les politiques de pret des banques, voyons donc ! Votre banquier vous appelle quand il veut decider de permettre plus de pret que les liquidites reelles dont dispose sa banque peut-etre ?


  • #331849

    Mais ou est donc passé Merluchon ? Putain mais il est où ??!!
    Quelqu’un a des nouvelles ?


  • Ils méritent appellation D’Islandix.


  • La Norvège a été punie pour son insoumission, les Islandais devraient faire également attention.


  • Je pense faire un petit voyage là-bas à mon retour du Congo. Lorsque cela explosera il nous faudra se mettre à l’abris et je pense que l’Islande ... pourquoi pas là-bas. Je vais de ce pas voir le prix de l’immobilier sur le net.


Afficher les commentaires suivants