Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Ukraine d’aujourd’hui : austérité, libéralisme et militarisation

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Dans la continuité du basculement politique de l’Ukraine, les conséquences en termes de politique économique ne se sont pas fait attendre.

La semaine dernière, le premier ministre Arseni Iatseniouk, à présent démissionnaire, avait appelé les exportateurs à se préparer à cesser leurs relations commerciales avec la Russie. Le gouvernement, qui espère écouler sur le marché européen les produits ukrainiens, estime que cet arrêt du commerce pourrait causer des pertes s’élevant à 5 milliards de dollars [1].

Les nouvelles orientations politiques justifient la mise en marche d’une politique d’austérité. Iatseniouk a ainsi récemment déclaré :

« Le pays a besoin d’entretenir son armée ; il nous faut rebâtir les infrastructures militaires, donner tout ce qui est nécessaire aux victimes et payer les militaires. C’est pourquoi il faudra arrêter la plupart des programmes sociaux. »

Le gouvernement prévoit en outre d’équilibrer le budget en privatisant de nombreux actifs dans l’énergie, la chimie, et la finance. Vont ainsi être mis en vente 78 % des actions du Centrenergo, 25 % des actions des stations de Dniepr Energo, Zapat Energo, Donbas Energo, Kiev Energo, Donetsk Energo, Odessa Energo, Soumy Energo, 60 % de Zaparog Energo, 70 % de Nicolaï Energo, 65 % de Kharkiv, 46 % de Cherkasy et 99,9 % de la centrale énergétique de Dniprodzerzhyns’k. Sera également mise en vente l’usine du port d’Odessa [2].

Le chef de mission du FMI Nikolai Georgiev, après deux semaines de travail en Ukraine, a déclaré que le pays remplit à present les conditions fixées par le FMI en mars dernier pour leur collaboration future. Étaient demandées, parmi d’autres réformes : une hausse du prix du gaz, le gel des salaires et retraites des fonctionnaires, et l’assouplissement du taux de change [3].

Le premier ministre a également annoncé la préparation d’un nouveau « plan Marshall » pour l’Ukraine, qui doit être présenté cet automne auprès d’investisseurs étrangers.

Le Vikna, journal local de la région des pré-Carpates, dévoile que le recrutement militaire a d’ores et déjà commencé : tous les hommes de moins de 50 ans doivent se présenter aux commissariats militaires. Selon Igor Sorokopoud, commissaire militaire d’Ivano-frankivsk, il ne s’agit pas d’une mobilisation à proprement parler mais d’un recensement permettant de déterminer le nombre de combattants, leur état de santé, et leur domiciliation [4].

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’Ukraine, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • - "Paies les militaires...et fous toi du reste..."- (Conseil de Septime Severe, empereur, à son fils Caracalla ...)

     

    • ’’La guerre est mère de toutes choses, reine de toutes choses, et elle fait apparaître les uns comme dieux, les autres comme hommes, et elle fait les uns libres et les autres esclaves.’’ Héraclite.

      ’’Il est doux et beau de mourir pour sa patrie.’’ Horace.

      L’Ukraine est en guerre, chaque ukrainien va se battre pour sa patrie en danger. Je veux dire par là que l’Ukraine n’a pas de leçon à recevoir d’un pays qui s’est rendu sans se battre. Et là, je ne critique pas le courage des forces armées professionnelles, mais du morale lâche des civils ! Si vous aviez du courage, vous n’auriez pas un président qui vous ressemble.


  • Ils y vont fort quand même... Donc ils vendent les richesses du pays au plus offrant et en catastrophe, ils predront des milliards pour ne plus commercer avec la Russie tout en suppliant pour des investisseurs et des acheteurs, ils coupent la "plupart" des services sociaux, salaires et retraite etc...

    On comprend mieux pourquoi on soutenait l’ultra-nationalisme là-bas... Faut drolement détester les Russes pour accepter de subir tout ça. Donc plutot que de joindre les pays du BRICS ils seront aspiré dans l’appauvrissement généralisé de l’Occident.

    En fait les USA ont encore gagné dans cette histoire.

     

  • Un État qui abandonne ce luxe qu’on appelle "politique sociale" est plus à même d’assumer ses fonctions régaliennes (Police, Défense, Justice) avec une efficacité accrue. Les pays de l’Est ont été dégoutés du socialisme pour l’avoir expérimenté pendant des décennies et il viendra bien un moment où la France aussi en aura marre.

     

    • Assumer ses fonctions régaliennes (police, défense justice), ça veut dire enfermer les opposants et bombarder la population de l’est du pays avec encore plus de vigueur ?
      Quant au dégout du socialisme, pourquoi 70% des habitants des pays de l’est regrettent le soviétisme ? Par ailleurs la politique sociale de ces pays à l’époque soviétique empêchait-elle l’état d’assurer ses fonctions régaliennes ?
      Pensez vous vraiment que les français apprécieraient l’abandon des politiques de l’état providence ? Par ailleurs pensez vous vraiment qu’ils apprécient la destruction économique et sociale en cours imposée par l’union européenne ?


    • On est plus au 15ème siecle, le monde a changé. Sans ce "luxe" que sont les politiques sociales il y a famine, émeutes et guerre civile. Je peux comprendre que l’on soit anti-socialisme mais faut pas non plus être sociopathe.

      On fait quoi avec mémé qui vit dans un apart en ville et qui n’a pas de famille pour s’occupper d’elle ? On lui coupe sa pension et on la regarde se trouver un trou pour mourrir ?

      Ça n’a rien à voir avec les traumatismes du passé, si jamais la France abandonne ses programmes sociaux ce sera parc’que le pays est trop en faillite pour se les payer, comme l’Ukraine ou la Grèce.


  • L’austerite alliee a une forte propagande mediatique va condiderablement augmenter le ressentiment des ukrainiens vis-a-vis de la Russie detruisant ainsi toute possibilite de reconciliation entre les 2 anciens pays freres. C’est exactement ce que cherche l’occident. Je constate malheureusement que l’occident est en train de parvenir a ses fins car meme certains russes d’Ukraine de notre entourage nourrissent deja un ressentiment fort vis-a-vis de la Russie.

    Quelle tristesse ! Quels autres malheurs devront a l’avenir subir ces pauvres gens, instrument du delir occidental de domination ?

     

    • @Sebastien de Reims

      Exactement, c’est pour ça que je disais plus haut "En fait les USA ont encore gagné dans cette histoire". Comme pour le Vietnam, peu importe l’issue de ce conflict les USA ont déjà atteints l’objectif principal. Ils ne voulaient pas d’une alliance entre Russie et Ukraine. L’empecher c’est facile mais les choses peuvent changer très vite. Alors ils se sont assuré de les diviser pour au moin 50 ans. L’Ukraine à genoux n’est pas pret de redevenir un joeur important., tout comme le Vietnam ou l’Irak.


  • L’Ukraine d’aujourd’hui est partie pour de longs mois de guerre civile, comme tous les pays où les USA et l’U.E se sont incrustés, des milliers de morts et la misère assurées au bout du tunnel.
    Mais cela ne s’arrêtera pas là. L’économie occidentale est dans un tel état de décrépitude, qu’elle ne permet plus aux USA de rester la 1ère puissance mondiale, ils n’ont pas d’autre choix que de plonger le monde dans un conflit armé pour stopper la montée en puissance des pays comme la Chine et la Russie.
    Ne perdons pas de vue qu’en cas de conflit mondial, le 3ème sera encore plus meurtrière pour les civils que les 2 premières guerres. Les 2 bombes atomiques lâchées sur le Japon en 1946 risquent bien de ressembler à des pétards mouillés à côté des missiles longues portées que détiennent aujourd’hui quasiment tous les pays.
    Notre dernier recours serait de voir les populations du monde entier manifester par millions dans les rues pour arrêter tous ces fous qui nous gouvernent, mais quelle organisation assez puissante pourrait nous rassembler et nous mobiliser aujourd’hui, alors que religions, races et politiques nous divisent comme jamais ?


  • La Communauté se met à table, mais ce n’est qu’un début, après le geuleton Ukrainien arrivera le tour du festin russe, après que Poutine se sera fait renverser par une opération type Maidan, ou prise de la Bastille (par une émeute "spontanée" bien sur), bref par une "Révolution" PAR le peuple et bien sur POUR le peuple .

     

    • AHAHAH c est marrant de lire certain commentaire... Bon ca défoule et ça calme les nerfs de certains à priori...
      Malveillant avant d’ecrire n’importe quoi, informe toi en regardant par ex la derniere video de Michel Drac... Juste pour t’eviter de faire ce type de commentaire. A bon entendeur, salut....


  • Les russes attendent l’hiver comme toujours et à ce moment le comportement de beaucoup changeront


  • Le pillage de l’Ukraine par ses oligarques alliés aux financiers internationaux va pouvoir se poursuivre, à plus grande échelle et surtout sans la participation des intérêts russes. Tout cela pour en arriver là ! L’oligarchie atlantiste ne recule devant aucun sacrifice (surtout la vie des autres) pour étendre ses intérêts. Et les institutions européennes et le FMI Europe sont le bras armé par ces intérêts privés. On comprend que Poutine soit diabolisé par l’occident, lui qui a remis de l’ordre dans son propre pays et veille à ce que l’intérêt général ne soit pas sacrifié aux seuls intérêts particuliers.


  • Tout à fait d’accord avec toi @Ukraine libre, on a les dirigeants que l’on mérite !
    Les russes ont Poutine, nous Hollande ; j’aurai presque envie de changer de nationalité !
    Quant à Porochenko, je le laisse aux Ukrainiens sans regrets !