Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Ukraine dans les serres de l’OTAN

Après avoir été porté au pouvoir à la faveur d’un coup d’État organisé par l’Otan et la CIA, le président Porochenko s’est d’abord enrichi. Aujourd’hui, il renvoie l’ascenceur à ses faiseurs de roi en préparant l’adhésion de son pays à l’OTAN.

La feuille de route pour la coopération militaire OTAN-Ukraine, signée en décembre, intègre désormais pratiquement les forces armées et l’industrie guerrière de Kiev dans celles de l’Alliance sous conduite des USA. Il ne manque plus que l’entrée formelle de l’Ukraine dans l’OTAN. Le président Porochenko a annoncé à cet effet un « référendum » dont la date est à définir, en pré-annonçant une nette victoire des « oui » sur la base d’un « sondage » déjà effectué. De son côté l’OTAN garantit que l’Ukraine, « un des plus solides partenaires de l’Alliance », est « fermement engagée à réaliser la démocratie et la légalité ».

Les faits parlent clairement. L’Ukraine de Petro Porochenko — l’oligarque qui s’est enrichi avec le saccage des propriétés d’État, dont le Premier ministre Matteo Renzi loue le « sage leadership » — a décrété en décembre la mise au ban du Parti communiste d’Ukraine, accusé d’ « incitation à la haine ethnique et violation des droits humains et des libertés ». Sont interdits par la loi même les symboles communistes : chanter l’Internationale est passible de 5 à 10 ans de réclusion.

C’est l’acte final d’une campagne de persécution analogue à celle que marquèrent l’avènement du fascisme en Italie et du nazisme en Allemagne. Sièges de parti détruits, dirigeants lynchés, journalistes torturés et assassinés, militants brûlés vifs dans la Bourse du Travail à Odessa, civils sans armes massacrés à Marioupol, bombardés au phosphore blanc à Slaviansk, Lougansk et Donetsk.

Un véritable coup d’État sous régie des USA et de l’OTAN, avec l’objectif stratégique de provoquer en Europe une nouvelle Guerre froide pour frapper et isoler la Russie et, en même temps, renforcer l’influence et la présence militaire des États-Unis en Europe. Comme force d’assaut ont été utilisés, dans le putsch de la place Maïdan et dans les actions successives, des groupes néo-nazis entraînés et armés à cet effet, comme le prouvent les photos de militants Uno-Unso entraînés en 2006 en Estonie. Les formations néo-nazies ont ensuite été incorporées dans la Garde Nationale, entraînée par des centaines d’instructeurs états-uniens de la 173ème division aéroportée, transférée de Vicence en Ukraine, accompagnés par d’autres de l’Otan.

L’Ukraine de Kiev est ainsi devenue le « vivier » du nazisme renaissant au cœur de l’Europe. À Kiev arrivent des néo-nazis de toute l’Europe (Italie comprise) et des USA, recrutés surtout par Pravy Sektor et par le bataillon Azov, dont l’empreinte nazie est représentée par l’emblème calqué sur celui de la division SS Das Reich. Après avoir été entraînés et mis à l’épreuve dans des actions militaires contre les Russes d’Ukraine dans le Donbass, on les fait rentrer dans leurs pays avec le « laissez-passer » du passeport ukrainien. Simultanément on diffuse en Ukraine l’idéologie nazie parmi les jeunes générations. Dont s’occupe en particulier le bataillon Azov, qui organise des camps d’entraînement militaire et de formation idéologique pour enfants et adolescents, auxquels on enseigne avant tout à haïr les Russes.

Cela advient avec la connivence des gouvernements européens : par initiative d’un parlementaire de la République tchèque, le chef du bataillon Azov, Andriy Biletsky, aspirant « Führer » de l’Ukraine, a été accueilli au Parlement européen en tant qu’ « orateur invité ». Le tout dans le cadre de l’ « appui pratique de l’OTAN à l’Ukraine », comprenant le « Programme de potentialisation de l’éducation militaire » auquel ont participé, en 2015, 360 professeurs ukrainiens, instruits par 60 experts de l’OTAN. Dans un autre programme OTAN, « Diplomatie publique et communications stratégiques », on enseigne aux autorités à « contrecarrer la propagande russe » et aux journalistes à « générer des histoires factuelles depuis la Crimée occupée et l’Ukraine orientale ».

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1362829
    le 06/01/2016 par Sauve qui peut
    L’Ukraine dans les serres de l’OTAN

    Il ne va tout de même pas manger la main de celui qui le nourrit ! C’est un pion de plus sur leur échiquier , l’OTAN va à l’instar des pays plus au nord et de la baltique limitrophes avec la Russie , s’installer durablement avec les bases copieusement armées en prise directe avec l’Ours !
    Ps : à noter que si Daesh n’avait pas tourné récemment au " vinaigre" car devenu moins contrôlable ; - , après la mise en pièçes de la Syrie , les républiques " musulmanes" russes du sud , étaient dans le colimateur de l’oncle Sam ! Manque de bol , l’ours sentant le vent venir , a dégainé en urgence ! ( un peu comme il a sauvé les meubles en Crimée ) sinon c’était plié !
    Ceci étant la pratique de l’étau qui se resserre , avec la complicité obligée des états vassaux d’Europe - ils tentent egalement la déstabilisation de l’intérieur ...mais se cassent les dents actuellement , tant que Poutine est à la barre !


  • #1362900
    le 06/01/2016 par pleinouest35
    L’Ukraine dans les serres de l’OTAN

    Il semblerait que l’on veuille prioritairement faire passer un humoriste noir pour un "apologiste du terrorisme" et une "réincarnation d’Hitler" (et c’est la matière à penser que l’on jette quotidiennement - avec les médias - à une population décérébrée), alors qu’en même temps on arme les terroristes du front al-Nosra (branche d’al-Qaïda) et soutient des putschistes néonazis qui se revendiquent comme tels avec fierté. Qu’est-ce qui foncièrement ne va pas dans la cervelle des gens de Gauche incapables de dénoncer l’infamie ? En premier lieu le dogmatisme, ensuite la stupidité plus élargie que cette soumission à l’Otan !

     

    • #1363046
      le 06/01/2016 par Sauve qui peut
      L’Ukraine dans les serres de l’OTAN

      A mon avis , la soumission aveugle et obligée à l’empire de tous les " débris résiduels" des états européens via la dite communauté ( européenne) . Qui régit l’économie , la politique , le social , les codes mondialistes de vie quotidienne , et l’armée otanesque destinée à supplanter les armées de chaque pays sous le même commandement atlantiste ! Rien n’est anodin ! Et les tendances gauche , droite , centre , et j’en passe , sont encore les " hochets " que l’on agite devant le peuple pour pérenniser le système !
      Et quand un des partis n’est pas conforme à la structure mondialiste ,il est marginalisé et éradiqué : la preuve /" l’invalidité du scrutin et la suspension du système électoral , en cas de victoire de Marine à la prochaine élection présidentielle " dèclaration de l’actuel 1er ministre !


  • #1390040
    le 05/02/2016 par jvidepi
    L’Ukraine dans les serres de l’OTAN

    Pravy Sektor et le bataillon Azov. Pas très cohérents comme néonazis : ils obéissent et soutiennent un président 100% juif. En un rapide coup d’oeil, on voit bien que quelque chose cloche.