Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’affaire des "20 parents d’élèves morts du Covid" : un bidonnage pour fabriquer du consentement

On va partir de la newsletter de Mediapart, journal d’opposition du trotskiste pro-Empire Edwy Plenel, qui a réagi positivement aux annonces pourtant très négatives du Président le 31 mars (2021) au soir...

 

La suite est du même tonneau, avec ce titre complètement idiot qui exprime la panique du personnel enseignant, même pas capable, du fait de son handicap mental gauchiste, de comprendre qu’il se fait rouler par le président néolibéral !

Rien que ces deux accroches montrent à quel point Mediapart est loin d’être un journal d’opposition : il s’aligne sur les positions du pouvoir profond d’inspiration mondialiste, point à la ligne de coke.

Mediapart relaye la lâcheté et la bêtise de nos enseignants gauchistes, et si le terme « orphelins » semble un peu fort aux rationalistes que nous sommes, c’est qu’il renvoie à une information relayée par toute la presse mainstream : ces 20 parents d’élèves d’un même lycée du 93 morts du Covid.

 

 

À y regarder de plus près, et c’est pour une fois Libé avec son service de vérification de l’info Checknews qui a fait le boulot, cette « information » est tombée à pic pour fabriquer le consentement de l’opinion sur la décision de fermer les écoles. Alors que rien ne le justifie d’un point de vue sanitaire, les enfants ne souffrant pas (et mourant encore moins) dans leur écrasante majorité de la grippe mondialiste, comme de toutes les grippes d’ailleurs. L’article de Libé étant payant (je journal est déficitaire), on a été chercher le débunkage au Figaro :

Le chiffre apparaît pour la première fois dans une lettre ouverte des personnels mobilisés du lycée, adressée jeudi 25 mars au président de la République, Emmanuel Macron, et au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.

Les enseignants, qui dénoncent « une situation sanitaire alarmante dans [leur] établissement particulièrement touché par l’épidémie », déplorent en préambule « le décès d’une vingtaine de parents d’élèves », depuis mars 2020. Dans cette missive, était aussi demandée « la fermeture urgente et temporaire de l’établissement, avec un basculement total en enseignement à distance pour assurer la continuité pédagogique ».

Lundi, « dix-sept classes sur les 105 que compte le lycée général Eugène-Delacroix et le lycée professionnel adjacent [ont été] fermées », indiquait à l’AFP le rectorat de Créteil.

Voici le début de cette lettre en écriture inclusive :

 

Après enquête, on comprend qu’il y a eu exagération et falsification :

Interrogé à ce sujet sur CNews dimanche 28 mars, Daniel Auverlot, recteur de l’académie de Créteil, confirme que « des élèves ont vu partir de la famille proche ou éloignée ». Et d’ajouter « qu’une campagne massive de tests » serait menée mardi 30 et mercredi 31 mars.
De plus, rien ne confirme que ces « parents » issus de l’entourage familial aient été contaminés par les jeunes élèves au lycée. « On ne sait pas si les parents décédés ont été contaminés par leurs enfants ou à l’extérieur » du cadre familial, faisait justement remarquer Pierre Laporte, le vice-président du département en charge de la santé rapporte la chaîne C News.

Cette grosse médiarnaque a été produite de A à Z pour créer un choc dans l’opinion et pousser le Président, dans son allocution du 31 mars au soir, à fermer les écoles. Certes, Macron, poussé par les durs du gouvernement (tous sauf Blanquer et Le Maire), n’avait pas besoin de ça pour prendre cette décision insane, mais il fallait préparer l’opinion. Et dans ce sport – l’intox –, les syndicats d’enseignants et les médias gauchistes sont champions du monde.

Cette fake news aura révélé plusieurs choses à la fois : le Covid, c’est comme la guerre, ça permet de dire et de faire n’importe quoi, le bruit et la fumée autorisant toutes les erreurs, mais aussi toutes les saloperies. En outre – mais ça, on le savait déjà –, Mediapart pousse à la roue de la répression sanitaire. Drôle de position pour un canard théoriquement anti-Macron ! C’est toujours sur les vrais dossiers – on pense aux Gilets jaunes, au sionisme et, bien sûr, et à la covid-arnaque – que l’on juge les vrais opposants, ceux du pouvoirs profond, pas du pouvoir visible.

Le problème, c’est que l’Éducation nationale va encore en prendre un coup, et même deux : un premier de l’intérieur avec l’engeance syndicale gauchiste qui a sapé l’autorité institutionnelle, de là l’irrespect des élèves pour les profs ; un second de l’extérieur avec l’offensive néolibérale contre ce service public essentiel, vital pour la nation. Tout est fait, que ce soit par les libéraux ou les libertaires, pour tuer la belle école publique française, qui faisait honneur à la France jusque dans les années 70. Après, c’est la dégringolade, lente, mais sûre. Jusqu’à ce dramatique 31 mars 2021, où les enseignants demandent eux-mêmes la fermeture de leurs établissements. On appelle ça un suicide collectif. Les antigauchistes applaudiront ces abrutis qui scient la branche sur laquelle ils sont assis, car les libéraux auront raison des gauchistes, qui ne sont que leurs idiots utiles provisoires, car ensuite, ce seront les antigauchistes tendance Zemmour qui leur serviront de marchepied.
Le service public de l’éducation sera bien démembré, mais il le sera avec le soutien, la complicité et les encouragements d’une majorité de ses personnels.
Au piquet, les ânes. !

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2697874

    Une ancienne conseillère de Clinton  : le passeport vaccinal obligatoire pourrait mener à la «  fin de la liberté des hommes en Occident  »

     

    Répondre à ce message

  • "ça sert de faire des citoyens" ???

    "SERT" ??? "FAIRE" ???

    Nous ne sommes nous donc que des produits pour cette chose ?

     

    Répondre à ce message

    • leur but c’est de réduire les peuples à l’état d’esclaves. Bien entendu, ils sont nombreux à accepter cela sans sourciller, on les voit déjà, les appliqués du masque et de la distanciation, pour eux çà ne posera aucun problème de se soumettre pourvu qu’ils puissent jouirent à nouveau, trimer pour payer des impots qui serviront à nourrir et à entretenir les allogènes appelés à les remplacer

       
  • Dès que j’ai lu cet article la première fois, j’ai compris dans la seconde que c’était bidon.
    C’est tout bonnement impossible.
    Pourcentage officiel des morts du Covid ayant moins de 50 ans : 1,8%. Faites le calcul c’est pas énorme.

    Pour l’année 2020 (au 31 décembre), morts du Covid de moins de 50 ans SANS comorbidités connues : 60.
    Ce sont les chiffres pour la France bien entendu.

     

    Répondre à ce message

    • " Pourcentage officiel des morts du Covid ayant moins de 50 ans : 1,8%. Faites le calcul c’est pas énorme. "

      60 morts, pour toute la France, ça fait cent-mille fois moins que 1,8 % !!!

      Il y a plus de 35 millions de personnes de moins de 50 ans, ça fait 60 / 35 000 000 = 0,0000018 %

      Et sur les 60 morts dans toute la France, il y en aurait 20 de morts parmi les parents d’une seule école de Paris !!!

       
    • Justement PL, vous n’avez pas fait attention.
      Les 60 personnes que je mentionne n’ont PAS de comorbidités connues. Donc 60 personnes de moins de 50 ans seraient mortes du Covid (année 2020) alors qu’elles étaient en bonne santé.
      Je dis bien "seraient".
      1.8 % de 65 000 morts (année 2020) représente plus.

       
    • Trop peu de français-e-s (xD lol) savent qu’il n’y a pas moins de 600 000 décès par an dans notre pays, soit plus de 1600 décès, par jour..

       
    • Bonjour,

      1,8 pourcent est donné dans le.commentaire précédent comme le pourcentage parmi les morts du covid qui ont moins de 50 ans tandis que vous parlez du pourcentage parmi les moins de 50 ans qui sont morts du covid. Vous conviendrez qu’il ne s’agit pas de la même proportion bien que cela.confirme dans les deux cas l’absurdité de la propagande puisque on a bien à la fin la valeur absolue de 60 morts de moins de 50 ans si j en crois vos calculs. Bien a vous

       
  • 1ère phase :

    Créer et diffuser un virus extrêmement contagieux mais à faible taux de mortalité.
    Faire en sorte que les médias provoquent une hystérie de masse à ce sujet en faisant exploser le nombre de décès, en falsifiant les certificats de décès, en utilisant des kits de tests pré-contaminés, en comptant deux fois et en classant la plupart des décès non liés au COVID19.
    Un confinement (total d’environ 3 mois lentement prolongé dans le temps à plusieurs intervalles) conditionnera la population à vivre sous des mesures/restrictions draconiennes et répétera à plusieurs reprises qu’un vaccin est nécessaire.
    Réprimez activement les manifestations et isolez les instigateurs avec de sévères sanctions financières/judiciaires.
    Maintenez la quarantaine aussi longtemps que possible pour détruire l’économie du pays, briser la chaîne d’approvisionnement pour provoquer des pénuries alimentaires, des troubles civiles et d’autres manifestations.
    Finalement, mettez fin au confinement de la phase 1 lorsque le refoulement public augmente. Indiquez clairement dans les médias que mettre fin à ce confinement est peut-être trop tôt, mais autorisez-le quand même. (Fondation Rock ...)

     

    Répondre à ce message

  • 2e phase :
    Le confinement,, la peur et la distanciation sociale compromettront progressivement le système immunitaire de la population, amplifié par le port de masques, une exposition plus longue au wifi/5G à l’intérieur, par une exposition réduite au soleil, à l’air frais, des bactéries saines et l’absence d’intimité et de nourriture saine.
    Lorsque les gens réapparaîtront dans la société, plus de gens tomberont malades, ce qui sera imputé au COVID19 et à nouveau souligné par les autorités de santé.
    Évoquez le besoin potentiel d’un deuxième confinement, soutenu par un nombre d’infections surestimé vers août 2020.
    Tout cela se produira avant que la vaccination ne soit prête, pour le justifier.
    Vers octobre-novembre, un confinement plus long (6 mois et plus) et plus puissant suivra jusqu’ ce que tout le monde prenne le vaccin.
    Cette fois, les peines pour désobéissance civile sont augmentées et les amendes sont remplacées par des peines de prison.
    Blâmez les manifestants pour la deuxième vague.
    Mettez en place plus de points de contrôle avec l’assistance des militaires, introduisez des applications Track & Trace obligatoires et prenez le contrôle des approvisionnements et des services de nourriture/gaz auxquels les civils ont désormais besoin d’une autorisation pour y accéder. Continuez à étendre le confinement, à dégrader la chaîne d’approvisionnement et à amplifier les pénuries alimentaires, calmer toute indignation publique en utilisant une action et une force extrêmes et désigner les chefs de l’opposition comme l’ennemi public n°1.
    Déployer des programmes de vaccination à grande échelle et rendre la certification sanitaire obligatoire et une condition préalable pour entrer dans la nouvelle normalité.
    La minorité qui défit l’ordre du jour se verra refuser l’accès au travail ou aux fournitures et ne sera pas autorisée à voyager.

     

    Répondre à ce message

  • 3e phase :

    Si la majorité des gens résistent aux vaccins, un virus SRAS/VIH/MERS armé sera libéré avec un taux de mortalité 30 % plus élevé que le COVID19 et sera à nouveau blâmé sur les manifestants.
    Ce sera la poussée ultime pour que chacun accepte la vaccination et les règles du nouveau système. Un système de crypto-monnaie (brevet international : wo/2020/060606) sera mis en œuvre en combinaison avec l’activité de l’organisme de surveillance numérique ID2020, le comportement humain et la volonté de se soumettre en utilisant de la nourriture, un abri, de l’eau comme arme d’application dans le nouveau système économique. En gros, : faites ce que nous voulons et soyez récompensés avec des crédits et obteniez des privilèges ou allez à l’encontre du système et soyez pénalisé et perdez l’accès aux moyens nécessaires pour survivre.

     

    Répondre à ce message

    • Leur dictature devient trop voyante,
      puisque c’est ce qu’annonce les
      complotistes depuis un bon moment.
      Leur plan aura du mal à aller jusqu’au bout.
      Plus de 70 % des français ne sont pas pressés
      d’aller se faire vacciner.
      Et comme il y a plus de résistants aux vaccins
      qu’aux allemands des années 40,
      y en a, faudra qu’ils courent vite.

       
  • Pour le coup, le vrai libéralisme (= liberté d’enseignement garantie et financée également pour tous) permettrait de sortir les gosses des griffes de l’Etat totalitaire...

     

    Répondre à ce message

  • ils ont déjà fait le coup l’année dernière avec leur fameuse maladie de "Kawazaki" censé etre provoquée par le covid chez les enfants.

    C’était déjà pour faire paniquer les parents inquiet de remettre les enfants a l’école. Psychose médiatique pendant 10 jours avec toujours d’éminents docteurs sures d’eux pour au final rien du tout et personne n’en parle plus.

    .La vérité c’est que les profs comme les soignants sont les idiots utiles de cette arnaque (deux professions extrêmement féminisée au passage...).
    Les soignants parce qu’il sont toujours prêt a chouiner, dramatiser.
    Les profs parce qu’ils sont encore plus content que les élèves d’être en vacances anticipées.

    Prochains idiots utiles pour la mise en place du passport vaccin obligatoire : les commercants et restaurateur, avec leur mentalité chiffre d’affaire avant tout.

    Je m’excuse pour ces generalisations mais les exceptions savent trop bien de quoi je parle.

     

    Répondre à ce message

  • Pour la dictature en marche,le moindre évènement "pipeauté" ou pas est bon pour asservir,angoisser,manipuler,isoler,discréditer...le peuple de façon a instaurer un crédit social a la chinoise !!Prévenir,soigner,ouvrir des lits d’hopitaux...etc...comme nous le voyons depuis un an,cela ne fait pas partie des solutions ;a croire que la continuité du virus arrange bien tous ces biens pensants mondialistes,despote 1er en tête !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2698341

    Quand les écoles ne ferment pas assez vite, nos syndicalo-gauchistes enseignants invoquent ... le "droit de retrait" !
    On aime bien en France "le droit de retrait" ça remplace le courage !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents