Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’agent américain Robert Schuman reconnu comme "vénérable" par le pape François

L’un des pères fondateurs de la construction européenne est sur le chemin de la béatification après que le Vatican a reconnu ses « vertus héroïques ». En France, Robert Schuman ne fait toutefois pas l’unanimité. Un article du média officiel du Vatican affirme le 19 juin qu’un « décret de la Congrégation pour la cause des saints » reconnaît « l’héroïcité des vertus » de Robert Schuman, devenant « vénérable » de l’Eglise catholique.

 

Un communiqué du Vatican transmis à l’AFP précise que « le Saint-Père a reçu en audience [...] le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour la cause des saints [...] et a autorisé la Congrégation à promulguer les décrets concernant [...] les vertus héroïques du serf de Dieu Robert Schuman ». Celui-ci – qui est considéré comme l’un des pères fondateurs de la construction européenne – est donc sur la voie de la béatification.

Interrogé par Vatican News, le président du Comité pontifical des sciences historiques et « postulateur de la cause de béatification de Robert Schuman », Bernard Ardura, estime que Robert Schuman « a été avant tout un grand serviteur du bien commun, un serviteur de la société, un serviteur de la paix et de la réconciliation, en particulier avec l’Allemagne au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale ».

Vatican News ajoute que le pape François avait déjà l’an passé salué ce personnage historique, soulignant « l’esprit constructif de ce père de l’Europe, dont l’action et les propos ont inspiré le processus d’intégration européenne, en permettant la réconciliation des peuples du continent ».

Le Plan Schuman de 1950, prononcé au cours d’une déclaration de l’homme d’État en mai de la même année, a en effet été un texte pionnier de la construction européenne, proposant la fondation d’une structure européenne afin de mettre en commun les productions française et allemande de charbon et d’acier.

Il n’en demeure pas moins que l’ancien ministre des Affaires étrangères sous la IVe République, promoteur du fédéralisme européen, a eu une carrière controversée, notamment au cours de la Seconde Guerre mondiale. Membre du premier gouvernement du maréchal Pétain en 1940, il vote les pleins pouvoirs à celui-ci. Il refuse finalement d’entrer au gouvernement du maréchal, et est incarcéré par les Allemands avant de s’évader et de rejoindre la zone libre en 1942. « Frappé d’indignité nationale » après la guerre en raison de son vote, il est réhabilité.

Certains politiques comme Philippe de Villiers ou l’UPR ont accusé Robert Schuman de soumission aux intérêts américains.

À lire, sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Comme je m’amuse à le dire à certains ”frangins” alentour et qui vaut donc réflexion au Papi des catholiques modèle V2, vénérable, c’est comme gonflable pour les bateaux : un potentiel ; mais rien ne dit alors que le récipiendaire soit gonflé... voire même qu’il le sera un jour.

     

    Répondre à ce message

  • Je ne suis pas un pratiquant, mais le Vatican pue de plus en plus depuis Bergoglio, c’est un fait.

     

    Répondre à ce message

    • ¨Ça fait très longtemps que le Vatican est à la dérive. Lire la Bible : "L’apostasie suivra la mort du dernier apôtre..." Le Vatican, cité plusieurs milliardaire, ou se vautrent dans un décor de luxe des prélats carriéristes. Un lieu qui suinte les scandales en tout genre et ou les relations sont toujours aussi familière avec le pouvoir temporel. Comment faire confiance à ces gens ? Ils sont à des milliers de lieux du message originel !

       
    • En aucun cas il n’est dit que les représentants de l’Église seraient exempt du péchés. Pierre a renié le Christ 3 fois. Tous les apôtres (à part St Jean) ont abandonné un instant le Christ durant son calvaire.
      De même les hommes d’église n’étant que des hommes sont faillibles et pécheurs y compris des papes.
      L’Église du Christ est avant tout représentée par les milliers de saints catholiques. Pourquoi toujours prendre les moins bons exemples et jamais les meilleurs ? Pourquoi toujours tant de négativité ?
      Ils sont saints car ils ont tenté au mieux d’imiter le Christ et son message. L’Église catholique c’est aussi un nombre innombrables de religieux et de croyants qui ont servi l’Église du Christ dans le monde pendant 2 millénaires, apportant la Parole, construisant écoles, orphelinats, hopitaux, d’associations locales en tout genre, créant des communautés qui font vivre les villes et villages autour du Christ... en trois mots simple ; apportant la Foi, Espérance et Charité.

      Qui oserait dire à St Thérèse de Lisieux, St Bernadette, au curé d’Ars, au Padré Pio et à tant d’autres qu’il suit mieux les paroles du Christ que les saints catholiques ?

       
    • Bergoglio est un usurpateur comme Biden, il est le pion de ceux qui l’ont mis là .

      Les papes sont élus à vie, Benoit XVI a été évincé sur pression de banques parce qu’il résistait aux LGBT et à la mondialisation.

       
  • Donc pourr etre clair car certains ici confondent trop de choses, l’Eglise n’est pas Rome, l’Eglise est avant tout représentée par le Pape (or le siège de Saint-Pierre, qui peut etre partout et non juste à Rome, est vacant, ce qui est déjà arrivé de nombreuses fois dans l’Histoire). Ce que l’on voit à Rome n’est pas l’Eglise, c’est une secte qui a pris ses places fortes matérielles, c’est tout.

    Tout était annoncé depuis des lustres, l’Eglise (la vraie) est toujours là, toujours sainte, elle est seulement réduite en nombre (puisque la majorité de ceux qui se croient chrétiens ne le sont tout simplement pas, ils sont trompés et ils se trompent eux memes), avec quelques chapelles à travers le monde, une quinzaine en France.

    L’Eglise est éclipsée (comme nous la révélé Notre Dame de la Salette) par un astre (la secte concilliaire que l’on peut voir aujourd’hui). Bergolio peut faire le clown tant qu’il veut, ses décisions n’ont aucune portées, elles ne valent rien.

    Il n’ y a plus de Pape depuis Jean XXIII. Voila la situation catastrophique dans laquelle nous sommes et c’est de notre faute, Notre-Seigneur Jésus-Christ nous disait déjà que la fin des temps n’était pas loin, aujourd’hui encore plus.

     

    Répondre à ce message

  • #2749564
    Le 20 juin à 21:52 par En effet t’es un guignol
    L’agent américain Robert Schuman reconnu comme "vénérable" par le pape (...)

    L’autre il est capable de te béatifier Brigitte Macron

     

    Répondre à ce message

  • Sorte de prix nobel catholique pour récompenser les mondialistes ! Et jean Monnet alors, cet agent de la CIA, pas canonisé encore ?

     

    Répondre à ce message

  • Mgr Pie, le 8 novembre 1859, dans la cathédrale Saint-Pierre de Nantes : « Ce qui est certain, c’est qu’à mesure que le monde approchera de son terme, les méchants et les séducteurs auront de plus en plus l’avantage. On ne trouvera quasi plus la foi sur la terre (Luc XVIII, 8), c’est-à-dire, elle aura presque complètement disparu de toutes les institutions terrestres. Les croyants eux-mêmes oseront à peine faire une profession publique et sociale de leurs croyances. La scission, la séparation, le divorce des sociétés avec Dieu, qui est donnée par saint Paul comme un signe précurseur de la fin (II Thess. I, 3), ira se consommant de jour en jour. L’Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques. »

    Le siège apostolique est vacant depuis, au plus tôt, le décès de Pie XII, au plus tard, La signature de Dignitatis Humanae par ’Paul VI’, le 7/12/1965.

    Pour une analyse thomiste de la crise de l’autorité dans l’Église, se référer aux écrits de Mgr Guérard des Lauriers.

     

    Répondre à ce message

  • Le Gauchiste Mondialiste François a envoyé un prêtre à Sciences Po Paris pour faire une thèse de doctorat consacrée au fanatisme.

    Elle met les catholiques traditionnels dans le même sac que les Allah Au Bar.

    Bref, il a été chargé de convertir les catholiques à la définition maçonnique du fanatisme.

     

    Répondre à ce message

  • Il est au MRP après la guerre (machine à ramasser les pétainistes). Puis il des contacts avec le Comité Américain pour une Europe Unie, tout un programme rien qu’à évoquer tous les mots du dit comité. On dirait de nos jours que c’est un "europeiste"...tel un cabri !

     

    Répondre à ce message

  • Robert Schuhmann, c’est avant tout celui qui prône l’idée Pan-Europa de 1922 de Richard Coudenhove-Kalergi.

     

    Répondre à ce message

  • #2750166

    Ce Pape aime trop le monde pour vraiment être ce qu’il prétend être. C’est un imposteur.

    N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui. 1 Jean 2:15

    Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. Jacques 4:4

    Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Romains 12:2

    Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Mathieu 6:24

     

    Répondre à ce message

    • #2750271
      Le 22 juin à 07:42 par Yvan Gilles selon Saint Glé
      L’agent américain Robert Schuman reconnu comme "vénérable" par le pape (...)

      "N’aimez point le monde" ! Un monde pourtant magnifique et "créé par Dieu", il faudrait ne point l’aimer ? C’est à dire détruire la nature, la faune et la flore, supplicier les animaux, saccager l’environnement ! Ben tu es servi ! Désolé mais ce précepte mortifère donne les résultats que l’on constate en laissant le monde à Satan !

       
    • A yvan Gilles,

      Mais quelle imbecilité vous ecrivez la !
      Le "ne pas aimer le monde" en religion ne veut pas dire DU TOUT detruire le monde ou hair les etres et les animaux, ca veut dire : "ne vous attachez pas aux mondanités, au sexe et a l argent, car s attacher aux biens materiels, c est affaiblir son esprit, chuter et detruire le monde".

      Bref, la seule chose qui soit mortifère en ce monde, c est la betise insondable des athées.

       
    • #2750395

      Vous comprenez tout à l’envers, personne ne vous demande de détruire la nature ou de ne pas aimer les beautés du monde. Le Diable est le Prince de ce Monde nous dit le Christ, qui disait aussi que le mystère d’iniquité agissait déjà de son temps, mais qu’il n’apparaîtrait pleinement qu’à la fin des temps ou, si vous préférez, qu’à la fin de notre présent cycle. Or, pour ceux qui savent voir, tous les signes annoncés sont là. Le rôle essentiel du Pape n’est pas de réaliser le paradis sur terre ou d’approuver un système politique, mais de rassembler et de fortifier les disciples du Christ, et que c’est uniquement sur cette base qu’un monde meilleurs pourrait surgir. Mon royaume n’est pas de ce monde nous dit aussi le Christ.

       
    • Désolé mais on peut "aimer le monde" et le rendre meilleur au lieu de l’abandonner à Satan ! La "marque de la bête" inéluctable et dont personne ne pourra se soustraire selon saint Jean, désolé mais je n’en veux pas ! Le Satan "prince du monde " comme si c’était une fatalité, désolé, je m’y refuse !

       
    • Au poulet fermier,

      Encore une anerie de mauvaise foi !

      Satan, prince du monde, n est pas du tout une fatalité, c est juste une constatation REELLE pour servir de base a une lutte spirituelle, pour que le monde soit divin et amour, et non pas demoniaque comme il l est avec les athées et materialistes.

       
    • #2750972

      Changer ou améliorer le monde c’est d’abord un combat personnel pour s’améliorer sois-même. C’est le premier et essentiel combat spirituel auquel le Christ ou tout autre véritable maître spirituel appelle chacun d’entre nous à mener. Ainsi pourront nous peut-être améliorer le monde, mais d’abord cela se fera dans nos propre vie, et ensuite, dans nos relations personnels aux autres. L’ennemi à combattre, c’est le Diable, qui est aussi, et plus que jamais, dans notre époque chaotique, le Prince triomphant de ce monde. Le Diable, c’est celui qui en nous, divise, il est l’esprit destructeur, il représente tout ce qui est bas et laid : Ce sont nos instincts, ce sont nos pulsions matérialistes les plus basses auxquelles nous ne devons pas succomber.

      Vouloir changer le monde par la force pour en faire un paradis, comme le communisme a prétendu le faire, mène toujours à l’enfer. Le véritable et seul combat collectif qu’un chrétien peut mener pour changer le monde, c’est par la pratique, mais aussi par la culture et par la diffusion de la Parole de l’esprit Christique qu’il peut le faire. Parole qui aujourd’hui est constamment étouffée ou tournée en dérision. Mais aussi, comme le fait très bien ER, en dénonçant constamment et sans relâche tout ceux qui par leurs actes ou leurs idéologie perverses pourrissent le monde en se soumettant aux forces obscures

       
Afficher les commentaires précédents