Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’amiral US trans Rachel Levine fait-il trembler les Russes et les Chinois ?

Non, ceci n’est pas une blague, ça existe vraiment ; c’était les invités de l’ambassade de France à Washington le 14 juillet 2022. Le réseau mondialiste trans n’en finit plus de faire des petits.

Il s’agit de l’amiral Rachel (ex-Richard) Levine, et du secrétaire adjoint à l’Énergie nucléaire, Sam Brinton. Pour une fois, on n’a pas mis l’intro en gras afin d’insister sur ceci et ça. D’aucuns y verront une manière de chosifier ces personnes, pas du tout : ici on respecte tout et tout le monde. Mais en retour, on demande aussi de respecter notre point de vue.

La promotion du transgenre dans l’oligarchie mondialiste, que l’on peut expliquer assez aisément (effacer les frontières sexuelles, fondement de la société), est à double tranchant : Rachel et Sam ont plutôt l’air de clowns, et on n’est pas sûrs que l’US Navy laisse à Rachel les clés du camion de la 7e Flotte, qui surveille la bande à Xi en mer de Chine, ou disons à côté, entre l’océan Indien et le Pacifique Ouest.

 

 

JPEG - 44 ko
Sergueï, pas vraiment un clown

 

En face, chez les Russes, on est plutôt old school, on ne voit pas Choïgou mettre un tutu rose devant Vladimir, ou des talons aiguilles. En réalité, Rachel a été nommé amiral 4 étoiles mais dans le service de santé de la marine, donc on est pas près de voir cette mamie diriger le porte-avions USS Ronald Reagan.

 

 

Du côté de chez nous, notre jeune Président, qui n’a pas fait son service mais qui aime bien se déguiser en Tom Cruise dans Top Gun, nous prépare à une bonne petite levée en masse, à la Napoléon.

 

 

Il vient de prévenir la jeunesse, cette chair à canon : le SNU (service national universel) est « un axe essentiel des prochaines années ».

« Je vous demande de faire davantage en donnant à nos réserves une nouvelle ambition et en investissant plus et mieux le grand projet de SNU que je porte. Il ne s’agit pas de militariser la jeunesse, encore moins la société, mais au moment où la nation a besoin de retrouver le sel de son histoire, son sens profond (…), la République a besoin que vous fassiez davantage. »

Il s’adressait aux armées le 13 juillet 2022 :

 

 

Il n’a que le mot guerre à la bouche, mais il ne la fera pas lui-même. En attendant la grande confrontation entre l’OTAN et la Russie, avec la France otage de l’Alliance atlantique, Macron mène sa guerre aux Français, une guerre psychologique d’usure. Malgré les moyens matériels et médiatiques engagés contre son peuple, il n’est pas sûr qu’il sorte vainqueur de ce conflit.

Indispensable, sur la question

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les pervers sexuels sont des gens dangereux.

     

    Répondre à ce message

  • #2995224

    Mon Légionnaire

    Il avait de grands yeux très clairs
    Où parfois passaient des éclairs
    Comme au ciel passent les orages
    Il était plein de tatouages
    Que j’ai jamais très bien compris
    Son cou portait "pas vu, pas pris"
    Sur son cœur on lisait "personne"
    Sur son bras droit un mot "raisonne"
    J’sais pas son nom, je n’sais rien d’lui
    Il m’a aimée toute la nuit
    Mon légionnaire
    Et me laissant à mon destin
    Il est parti dans le matin
    Plein de lumière
    Il était mince, il était beau
    Il sentait bon le sable chaud
    Mon légionnaire
    Y avait du soleil sur son front
    Qui mettait dans ses cheveux blonds
    De la lumière
    Bonheur perdu, bonheur enfui
    Toujours je pense à cette nuit
    Et l’envie de sa peau me ronge
    Parfois je pleure et puis je songe
    Que lorsque j’étais sur son cœur
    J’aurais dû crier mon bonheur
    Mais je n’ai rien osé lui dire
    J’avais peur de le voir sourire
    On l’a trouvé dans le désert
    Il avait ses beaux yeux ouverts
    Dans le ciel, passaient des nuages
    Il a montré ses tatouages
    En souriant et il a dit
    Montrant son cou "pas vu, pas pris"
    Montrant son cœur "ici, personne"
    Il ne savait pas, je lui pardonne
    J’rêvais pourtant que le destin
    Me ramènerait un beau matin
    Mon légionnaire
    Qu’on s’en irait loin tous les deux
    Dans quelque pays merveilleux
    Plein de lumière
    Il était mince, il était beau
    On l’a mis sous le sable chaud
    Mon légionnaire
    Y avait du soleil sur son front
    Qui mettait dans ses cheveux blonds
    De la lumière

     

    Répondre à ce message

  • #2995287

    Le pire des regards est celui des deux derniers. Ils vont au delà se se foutre de sa gueule, ils le considèrent plutôt comme une bizarrerie avec un mélange de compassion et d’interrogation profonde sur ce qu’il représente.

     

    Répondre à ce message

  • #2995345

    Je serais curieux d’entendre nos amis LGBTQ+ et pro-avortement répondre aux questions suivantes :

    1/ Qu’est-ce qu’une maladie mentale ? Une névrose ? Un fantasme ?

    2/ A quel moment ou par quoi reconnaît-on une personne mentalement malade ?

    3/ Pouvez-vous citer des exemples de maladies mentales connues ?

    4/ Un groupe de jeunes de votre quartier, toujours en quête d’expériences nouvelles, s’est découvert une énième passion : lancer des sachets d’urine dans des rues fréquentés. Interrogés, ils disent ne gêner personne, expliquer qu’ils ont tous eu une enfance pas très agréable et qu’ils veulent désormais vivre pleinement. Ils disent vouloir expérimenter et renouveler l’effet censément plaisant des sachets qui s’éclatent, de l’urine qui se répand et de la réaction des passants autour.
    Deux d’entre eux sont étudiants en psychologie. Ils prévoient aller encore plus loin, en éviscérant des animaux de compagnie. Ils veulent lancer un vaste mouvement qu’ils envisagent de nommer : "Expérimentateurs de l’extrême".
    Que pensez-vous de leurs passions ? De leur projet d’association ?

    5/ Qu’est-ce que la morale ? Qui ou qu’est-ce qui définit la morale ?

    6/ Qu’est-ce que les bonnes moeurs ? Qui ou qu’est-ce qui définit les bonnes moeurs ?

    Prière de traduire ce questionnaire dans toutes les langues du monde et l’envoyer aux LGBTQ+ de tous les pays.

    Merci !

     

    Répondre à ce message

    • Si vous pouviez y répondre par vous-même, de contextes historiques en contextes historiques au gré de la frise qui les supporte, puis géographiques en fonction de ces temporalités, nous aurions une idée de base, valant guide de grand intérêt.

      Mais auparavant, en ce qui concerne les « entremêlements », allez faire un tour au sein de rites de passages épars sur le globe, ou simplement de rituels : allez chez les pré-ados Kreungs du Cambodge, « les partouzeurs » Canelas d’Amazonie, au sein des femmes collectives (polyandre) chez les Bashileles, chez les « trav’ » Wodaabes, voire les rois de la turlute chez les jeunes Papous Sambia quand ils ne sont pas « père-anus », l’on en passe et de meilleures, de bizarreries.
      Ah, mais l’on me dira : la civilisation ! Et d’en rire, depuis que Dieudo nous glisse le bourre -pif des morts à la sortie du village, à côté des poubelles...
      Encore que, au pays, nous avons certains des nôtres, anciennes générations, en bas du jardin. Ahè...
      Mais parlant civilisation, allez même chez les Grecs, non pas vous faire voir, mais chez ceux antiques et pédérastes, mais ô combien philosophes, dont nous sommes, pour partie mais quelle partie, les héritiers.

      Et puis, en amont de tout cela, essayez en préambule de saisir ce qu’il se passe entre XX et XY, au gré du gène SRY et de ses possibles anomalies et puis, pour parfaire à l’exemple du questionnaire, en voici une : quel serait votre avis sur toutes vos questions - exceptée la quatre -, concernant une personne hermaphrodite, offerte telle quelle à Miss Terre par Dame Nature ou par le Grand Mickey créateur, quelque soit le nom qui lui est prêté, donné, voire loué ? Car, malgré l’arbitraire de ce qui semble être votre considération, votre molle perception des sujets ne vous permet pas, pour le moment, d’argumenter quoique ce soit d’empirique, de théorique ou de logique, quant à ces phénomènes.

      Ex : Chez un phénotype mâle ambigu, pourtant déterminé XX mais porteur de deux testicules, le fait de disposer de gonades qui sont à la fois testicule et ovaire, relève-t-il de la maladie mentale, de la névrose ou du fantasme ?

      Alors que l’on ne soit pas d’accord avec la propagande, c’est une chose et j’en conviens tan t il en est aussi qui m’exaspèrent, mais de là à prêter de potentielles pathologies psychologiques ou psychiques pour nier ce qui pourrait résulter d’une foirade génétique, donc anatomique/physiologique, c’est de l’ordre de la coquecigrue.

       
  • Je ne peux pas m’empêcher d’éclater de rire, c’est irréel, le comble de la dégénérescence, vulgaire dans le ridicule, limite gerbe ... C’est violent.

     

    Répondre à ce message

  • Ils sont grotesques et laids comme l’« art conceptuel » que produit l’occident. Il n’y a plus rien à défendre dans cette prétendue civilisation avancée. Pour ma part je souhaite juste que la chute s’accélère et qu’on en finisse avec ce cirque.

     

    Répondre à ce message

    • #2995878

      Je pense que le casse-gueule final est bien en route... c’est juste une question de temps, et je vous avoue que je suis assez impatient de voir ça, et j’espère que j’aurais la satisfaction jouissive de voir quelques uns des tordus qui nous imposent leur folie se faire exploser leurs sales tronches...

      Ou mieux, tenir leurs oreilles lorsqu’ils passeront leurs tronche dans la lunette !

       
  • Je suis sûr qu’il fait trembler les Russes et les Chinois...pourquoi ?
    Parce que généralement, on a quand même peur des monstres...

     

    Répondre à ce message

  • C’est le genre d’image qui fait bondir Poutine dans tous les sondages , et pas seulement en Russie , la bas elles font carrement bénir le ciel d’être né dans le pays qu’il dirige.

     

    Répondre à ce message

  • Trop forts ces états-uniens .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents