Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’art de la savate ou du chausson

Un film de Roland Coste (1972)

Découvrir l’art de la boxe française avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1161563
    le 11/04/2015 par Narcisse
    L’art de la savate ou du chausson

    Très émouvant. Une certaine France qui a disparue, mais qui reste éternelle.
    Et un niveau de langage qu’on n’entendra plus de sitôt.

     

    • #1161629
      le 11/04/2015 par Marty
      L’art de la savate ou du chausson

      Quand je vois cela, ça me file le bourdon. Valls rends moi ma France et je te rends ta république...
      en 40 ans, nous nous sommes américanisé à un tel point, aucun retour comme ce reportage nous le montre ne sera possible.


    • #1161650
      le 11/04/2015 par mehdi
      L’art de la savate ou du chausson

      c’est ce que j’allais dire. Ce n’est pas tant le reportage et le sujet qui m’ont marqué mais le français utilisé. Ce reportage m’a fais prendre conscience de la baisse du niveau dans l’utilisation de la langue de nos jours. Même pour un reportage sur la boxe de très belle phrase avec un vocabulaire riche est employé.


    • #1161654
      le 11/04/2015 par Jako
      L’art de la savate ou du chausson

      Une France qui n’a jamais existé, ils l’ont dit à la télé ...


    • #1161658
      le 11/04/2015 par les jeux sont faits.
      L’art de la savate ou du chausson

      Malheureusement rien est éternel.


    • #1161865
      le 12/04/2015 par lothare
      L’art de la savate ou du chausson

      Moi aussi ça me file le bourdon... né dans les années 80 j’ai aussi dans mes souvenirs profonds ce parfum de France (authenticité c’est le mot), je les rattache à mes grands et arrières-grands parents.

      Il y a eu une vraie bascule entre 1990 et 2010, (encore en cours) vous ne trouvez pas ?

      Au niveau du langage, ce n’est pas un pique mesquin mais la dernière fois où je me suis fait la réflexion c’est quand j’entendais Agnès S. à la télé (ben, euh, oui hein, jsais pas désolé mais c’est vrai...)


    • #1161946
      le 12/04/2015 par anony
      L’art de la savate ou du chausson

      Je suis comme toi Lothaire, (ravi d’apprendre qu’on est pas seul !) né vers Mitterrand, j’ai connu une France plus preservée, ou le lien inter-familial était plus fort, permettant de se construire sereinement, sans société mondialisée ou l’on est vite atomisé au milieu de nul part... (pas encore de révolution internet aussi !)
      La gauche n’a fait que culpabiliser le français de souche qui ne fait qu’avaler des couleuvres depuis 40 ans !
      L’immigration (parce que massive et irréfléchie) a changé brusquement la donne, également.
      J’ai vu 5 mn du film "les Kaira", et bien dépression directe ! on sent bien ce qu’on a perdu (exemple vidéo !) :
      https://youtu.be/s4YKoeIpxd0


  • #1161584
    le 11/04/2015 par anony
    L’art de la savate ou du chausson

    Une très belle école de vie.....et une part de la culture française ! ;
    fascinant de voir l’autorité des 2 jeunes qui prennent en charge l’échauffement ; voilà ce qui s’appelle avoir une conscience des valeurs à travers la responsabilité.
    (les gamins actuels, trop souvent, plus capricieux, s’estiment avoir des droits sans devoirs en contrepartie....on voit le résultat)
    Sur un autre plan, triste de constater les changements comportementaux (et des mentalités, donc) si l’on compare à notre époque ; on y voit des enfants plus simples, observateurs, plus sur leur quant à soi. La lenteur, le fait de parler un meilleur Français (pas de portables ni de "novlangue" !) faisait que l’on était moins dispersé, moins enclin à l’aspect hystero-narcissique contemporain, et que la transmission d’adulte à enfant se faisait sans doute plus facilement.......bref, une époque ou l’on était un peu plus heureux !.....


  • #1161590
    le 11/04/2015 par Marc B.
    L’art de la savate ou du chausson

    Ouah ! Jamais vu autant de Français de souche dans Paris ! Et en plus, c’était le 20ème arrondissement ? Incroyable ! On voit la catastrophe de 40 ans d’UMPS. Je veux que Paris redevienne la capitale de mon peuple ! Comment on fait pour remonter le temps et revenir en 1972 ?

     

    • #1161639
      le 11/04/2015 par frederoc
      L’art de la savate ou du chausson

      Quand on voit ça et qu’on regarde aujourd’hui .. .On est un peu mal barré.


    • #1161673
      le 12/04/2015 par mon avis
      L’art de la savate ou du chausson

      c’est là qu’on comprend que la construction de grand ensembles HLM était d’avance prévu pour premettre à des gens de race et de culture différente de venir s’installer définitivement sur notre sol pour détruire notre peuple originel par le choc des civilisations , j’ai connu cette époque oû dans ma classe de 35 élèves il n’y avait qu’un seul "noir" et 3 ou 4 maghrébins , les images de ce reportage sont splendides .


    • #1161785
      le 12/04/2015 par maghrebin
      L’art de la savate ou du chausson

      Je ne suis pas sûr que aviez bien compris le message de Soral, et je suis pas sur qu’il soit ravi de vous lire ! ...


    • #1162040
      le 12/04/2015 par VosgienVolant
      L’art de la savate ou du chausson

      @maghrébin
      C’est peut-être toi qui fait exprès de ne pas comprendre une partie du message. Car si pour toi ce n’est pas triste que les minorités soient devenues majorités à Paris et ailleurs en France, c’est toi qui n’a pas bien compris. Si tu es honnête, tu reconnaîtras que la grande majorité des immigrés présents aujourd’hui en France ne s’intégreront jamais et il n’y aura jamais aucune unité nationale possible avec ces gens. Pas parce qu’ils sont méchants, inférieurs ou autres, mais simplement parce qu’ils sont d’une autre culture et déracinés.
      Donc qu’en voyant ces images, qu’un français se dise comme c’était mieux quand on était principalement qu’entre nous, c’est une vérité objective et il faut être de mauvaise fois pour regarder les comportements des gens à Barbes et autres pour dire qu’ils sont des Français en devenir et qu’ils en ont quelque chose à faire des Français.
      Vous me direz si je me trompe, mais il me semble que Soral est d’accord sur le fait que si l’immigration continue, il n’y aura plus de France à sauver et qu’une partie des étranger présents sont destinés à retourner d’où ils viennent, même si certains sont tellement déracinés qu’ils ne se sont plus chez eux nul part.
      Je ne vois pas les gros obèses afro-descendants qui squattent les KFC 24h/24 se lever pour une cause commune avec les français....mais pas plus que les Kevin de souche à l’accent du bled (qui leur est pourtant totalement étranger), je dois l’avouer :)


  • #1161625
    le 11/04/2015 par Substance2004
    L’art de la savate ou du chausson

    Je trouve que par rapport à un prof de sport que j’ai eu étant petit, ceux-ci sont beaucoup plus patients que lui ne l’était.

    Sinon, je remarque que les petits qui font la savate sont habillés de la même manière (tee-shirt blanc et collants noirs) qu’au début du siècle.
    On le voit bien dans la fameuse série "Les Brigades du Tigre" qui rejoint la genèse de la boxe française faite au début du film.


  • #1161628
    le 11/04/2015 par l’oncle
    L’art de la savate ou du chausson

    Franchement je prefrere les entraineurs francais qui coatch les bresiliens au bresil...
    Quand tu vois les monstre qui forme.. ;
    c’est un peu plus terre a terre


  • #1161655

    Patrice, 9 ans, a plus de charisme et de virilité qu’un bon nombre de mes compatriotes adultes, j’en pleure.

     

  • #1161672
    le 12/04/2015 par Soupir
    L’art de la savate ou du chausson

    Quelle bouffée d’air. Une époque révolue malheureusement.
    1972, dire que dans le même temps le progrès était en route.
    Si vous en avez d’autres des séries sur le sport ?
    Merci pour celle-ci en tous cas.


  • #1161699
    le 12/04/2015 par goy pride
    L’art de la savate ou du chausson

    Je suis né en 73 ! A l’époque même l’accent des gens étaient différents de celui de maintenant ! Aujourd’hui beaucoup de gens ont cette espèce d’accent débile de zonard du 93, notamment les lycéens dégénérés à demi illettrés grâce à l’éducation nationale, à la culture "anal pute" et skyrock !
    Mes premiers souvenirs vivaces du monde qui m’environnait date de 1978, jusque dans les années 80 subsistait encore la France des années 50 et 60 notamment en province et dans certains quartiers de Paris. Les choses étaient certes déjà bien différentes des années 50 et 60 mais il y avait encore un peu de cette atmosphère, certains personnages de la vieille école étaient encore présents et pas trop vieux...dans mon patelin il y avait encore cet atelier de réparation de vélo, sombre, poussiéreux...métier qui je crois à disparu de nos jours...aujourd’hui en 2015 il ne reste plus rien à part quelques marginaux qui porte encore en eux cet esprit vieille mais qui ne peut plus se projeter dans le monde réel car toutes les infrastructures (économiques, sociales, mentales...) ont tellement changé qu’il n’y a plus place pour la vieille France un peu comme les Amérindiens qui ne peuvent plus être d’authentiques Indiens mais s’ils le voulaient.

     

    • #1161899

      j’approuve ce que tu dit, en effet l’argot titi parisien a peu a peu disparu au profit de d’autres argots peut être beaucoup moins authentique à l’oreille, malheureusement l’ont ne peut pas refaire le temps...
      c’est marrant j’avais fait le même constat par rapport a tout les autochtones (souvent amérindiens) chassé par autrui au profit de vague migratoire énorme, et l’ont m’avait incendié, mais pourtant c’est bien vers cela que nous nous dirigeons,
      pour nous rassurer : nous sommes de souches et ça c’est pas donné à tout le monde !


  • #1161703
    le 12/04/2015 par Arsène Lupin
    L’art de la savate ou du chausson

    C’est la première fois que je poste un commentaire de ma vie mais là ça méritait que je manifeste mon admiration ! Magnifique !

     

    • #1161925
      le 12/04/2015 par Patate de forain
      L’art de la savate ou du chausson

      Arsène Lupin étant un amateur de savate, c’est compréhensible. La boxe française est un sport de gentleman : « précision, vitesse, puissance ! »


  • #1161704
    le 12/04/2015 par goy pride
    L’art de la savate ou du chausson

    J’ai un pote d’origine algérienne de Lyon qui me racontait que jusque dans les années 70 tu avais des bandes de jeunes "de souche" qui faisaient des descentes dans les quartiers maghrébins pour se bastonner avec les jeunes "rebeu". C’était violent ! Bâtons, chaînes...étaient souvent utilisés. Il m’avait raconté ça non pas pour pleurnicher et dénoncer le racisme mais pour montrer à quel point la France a changé et s’est dévirilisée !
    Je n’approuve pas les ratonnades mais l’absence de ces dernières est symptomatique de la dévirilisation complète des indigènes. On en est arrivé à un point que quand des Roms arrivent dans un quartier c’est "open bar" pour eux ! Ils font ce qu’ils veulent le plus tranquillement du monde ! Ils peuvent chier partout, chouraver ce qu’ils veulent sans aucune représailles à part quelques timides cris de protestation de riverains qui au bout de 2 ou 3 ans de bruits, d’odeurs et de chapardages organisent une discrète manifestation devant la mairie de leur bled...et les rares fois où des Roms se sont faits virer à coups de pompe dans le cul c’est par les résidents de cités HLM majoritairement d’origine maghrébine qui ont gardé encore un peu de virilité...

     

    • #1162119
      le 12/04/2015 par noname
      L’art de la savate ou du chausson

      Le problème c’est qu’en plus de ça le dispositif administratif, judiciaire, politique et que sais je est en faveur de ces derniers, tu ne peux pas juste dégager physiquement un rom pour sa nuisance sinon tu risques toi d’être poursuivit...malheureusement, contrairement aux bandits on a tous une vie et celle ci ne peux pas être ruiné juste parce que des clochards se sont installés à coté...

      Enfin il faudrait que ce soit une nuisance, comme dans le quartier à Marseille ou ils ont pris les devant et les ont dégagés manu militari .


    • #1162527
      le 13/04/2015 par Rom1
      L’art de la savate ou du chausson

      Les blancs se sont embourgeoisés, ils ont perdu l’oeil du tigre ;)


  • #1161708
    le 12/04/2015 par Docteur Prolo
    L’art de la savate ou du chausson

    1972... !
    Curieux hasard, cet après-midi je viens de mettre la main sur un livre scolaire de 1972.
    Ce livre d’ allemand permet à l’ élève d’acquérir toutes les bases de la langue allemande en un an. Je regarde... : classe de sixième !
    Les manuels étaient plus simples et plus efficaces qu’aujourd’hui (voir la vidéo de Marion Sigaut).
    On était sur une autre planète ! Aujourd’hui, l’élève de sixième moyen ne maitrise même pas le...français...


  • #1161732
    le 12/04/2015 par Metro
    L’art de la savate ou du chausson

    C’est vraiment un très beau sport


  • #1161778
    le 12/04/2015 par la pythie
    L’art de la savate ou du chausson

    Les enfants d’alors avaient l’air plus calmes, non ? même l’accent n’ a plus rien à voir avec l’époque actuelle ; nous ne retrouverons plus jamais cette France-là...


  • #1161797
    le 12/04/2015 par Krystella
    L’art de la savate ou du chausson

    Magnifique de voir la danse enseignée par un enfant, sûrement plus facile pour ceux qui apprennent car moi mon prof de musique j’ai dis non à 6 ans sans regrets et appris quand même la musique, l’orgue, la guitare folk, la cornemuse écossaise, un peu de violon plus tard librement et pour la plupart en autodidacte. Pour le sport idem je faisais seule, libre et je suis allée loin.
    Sauf le karaté.Mais c’est bien quelqu’un ça guide, soutien, apprend sauf que je ne voulais personne vu le traitement des adultes, ou le très mauvais de ma mère. Il faut une hygiène cérébrale dès l’enfance, le goût de l’effort et savoir que ça paie pour soi, ça grandi l’estime de soi et très important dans ces temps de fragilisation et négations de l’être humain. Pratiquer du sport ou la danse(j’ai pratiqué la contemporaine et le théâtre)
    est aussi important socialement, on apprend aussi avec l’autre (sauf quand une dent cassée en entraînement de karaté), on échange et fait attention à l’autre.


  • #1161831
    le 12/04/2015 par francky
    L’art de la savate ou du chausson

    L’origine est la lutte parisienne mis au point par Vidocq et compagnie (cad bagarreur de rue....) qui a commencé sa carriere comme "voyou" c est dire s’il connaissait la réalité du combat de rue...


  • #1161839

    Un reportage sympa sur une France qui n’existe plus et dont je suis nostalgique !
    Le jeu du combat, une initiation indispensable au développement d’un homme.
    La mixité à l ’école : le début de la féminisation de la société.

     

    • #1162189
      le 13/04/2015 par cheng
      L’art de la savate ou du chausson

      Au delà du combat, toutes les autres vertus : l’équilibre, la perception, l’anticipation, bref toutes les qualités motrices mises en action ; et puis le respect du maître, de son adversaire d’assaut, de son partenaire d’entraînement...
      Effectivement ce reportage nous montre une France qui n’existe déjà plus, et, bien que ces images datent de 1972 je leur aurait même bien donné cent ans de plus...si les caméras avaient existé à cette époque !
      Quelle tristesse et quelle décadence.
      Vu le niveau actuel de la populasse on n’est pas prêt de se relever de si tôt...


  • #1161890
    le 12/04/2015 par Bananonyme
    L’art de la savate ou du chausson

    C’est presque de la danse boxée, de la boxe dansée, allié à un respect un peu à la japonaise. On comprend instinctivement qu’il y a là-dedans quelque chose de très français !

    Excellent.


  • #1161894
    le 12/04/2015 par karimbaud
    L’art de la savate ou du chausson

    pleins d’illuminations romantiques, tel ce reportage magnifique...Téophile Gautier avait raison !...un joli aperçu de ce qu’était l’enfance d’alors, " drivée " par des adultes responsables, le prof de savate représente à lui seul l’aristocratie de cette France " mourrue ", comme dirait Jovanovic, et qui élevait le petit d’homme sans pervertir son enfance...aventures et jeux entre copains qui fleuraient bon la simplicité, çà rend nostalgique de se remémorer le même genre d’ambiances qui embellirent nos jeunes années .


  • #1161912
    le 12/04/2015 par kabouli
    L’art de la savate ou du chausson

    Ce film n’a rien à voir avec une "France de souche". La savate en 1973 n’est déjà plus qu’un souvenir et n’a rien de populaire et les enfants représentés ici n’ont rien à voir avec de petits poulbots ce sont les enfants de ceux qui allaient devenir des bobos. Ce qui peut faire penser à ça c’est l’accent de ces jeunes garçons dont les parents des nouvelles classes moyennes qui viennent d’ accéder à l’enseignement supérieur cet accent n’a rien à voir avec l’accent parisien traditionnel. Contrairement à ce que l’on peut penser le prolétariat parisien de cet époque mélangeait volontiers des expressions argotiques à son français et se démarquait ainsi très nettement du langage enseigné d’ailleurs en 1970 la plupart des français n’ont même pas le certificat d’études et l’école leur a tout juste appris à coup de trique à compter et à lire sommairement.

     

    • #1163280
      le 15/04/2015 par elevencyan
      L’art de la savate ou du chausson

      Enfin quelqu’un de lucide !

      Il suffit de voir les films comme zero de conduite de Jean Vigo pour comprendre que le langage et le comportement des garçons du peuple à cette époque n’étaient pas tellement différent de ceux de la notre et que l’enseignement en pensionnat était encore plus infernal pour les pauvres que les collèges de banlieue d’aujourd’hui.


  • #1162134
    le 12/04/2015 par Aiguiseur de guillotines
    L’art de la savate ou du chausson

    J’ai l’coup d’blues tout d’un coup.... ^^


  • #1162303
    le 13/04/2015 par Michel
    L’art de la savate ou du chausson

    Finalement, au cours du 20° siècle, la France sera passée " des brigades du tigre " de Clémenceau aux " brigands du vice " de Cukierman !


  • #1162392
    le 13/04/2015 par coyoterevolte
    L’art de la savate ou du chausson

    Grand merci pour ce film documentaire bien sympa.
    Le petit en culotte rouge : il se déplace bien, le gamin.
    Le mot d’ordre de la boxe française : rester souple ou le devenir.


  • #1162532
    le 13/04/2015 par Rom1
    L’art de la savate ou du chausson

    Pour ceux qui veulent en faire, il y a toujours pas mal de clubs de savate.
    Après la savate c’est plus comme de l’escrime pieds/poings, c’est à dire que c’est compté à la touche. Et il faut beaucoup de souplesse. Les coups ne sont pas appuyés. Je ne sais pas si c’est le meilleur sport pour savoir se battre.
    Il y a la boxe thailandaise qui est efficace, mais c’est que des reubeus et des renois (je ne dis pas ça par racisme mais ça peut être gênant si on est blanc, on peut ne pas se sentir à sa place).
    Sinon il y a le free fight qui se démocratise, c’est en général une base de boxe thailandaise, avec de la lutte en plus et je pense que c’est plus un truc de blancs. Mais il ne faut pas être dans un club avec trop de malades si on ne veut pas finir avec trop d’os cassés !

    Après il y a les arts martiaux, pour avoir fait du viet vo dao (art martial vietnamien) c’est vraiment pas mal. Quand on en fait on comprend pourquoi les vietnamiens ont toujours résisté à tout le monde ^^
    Et pour le plus efficace à mon avis, c’est le penshak silat. Il n’y a que des coups de malade pour du combat très rapproché.

    En France on est pas si mal placés car on a beaucoup beaucoup de clubs de judo et de karaté shotokan. Même si c’est dommage que ça soit une des plus mauvaises école de karaté qui ait été choisie pour faire l’art martial "officiel" en France (avec des positions super basses pas efficaces).
    Il y a aussi d’autres karatés efficaces pour savoir se battre, par exemple le kyokushinkai.

     

    • #1162775
      le 14/04/2015 par frederoc
      L’art de la savate ou du chausson

      Bonjour,
      Les coups ne sont pas appuyés lors d’un assaut ; ce n’est que de la touche et il n’y a pas de hors combat(KO). En combat, les coups sont appuyés et le hors combat est recherché : Pas de souci : Une bonne savate en pleine poire où une pointe chaussure en plein dans le foie et c’est réglé.


    • #1162852

      De fait, en compétition de Boxe Française on pratique soit l’assaut (à la touche donc), soit le combat (puissance réel, hors combat possible). Petit aperçu tout chaud :
      https://www.youtube.com/watch?v=wWf...


    • #1163149
      le 14/04/2015 par Rom1
      L’art de la savate ou du chausson

      Ha ok, bah j’apprends quelque chose. Pour moi la savate lors des compétitions ce n’était que de la touche.


  • #1162709
    le 14/04/2015 par skds
    L’art de la savate ou du chausson

    Être nostalgique d’une époque que je n’ai jamais connu.... Vous avez compris !
    Je suis totalement dans mon époque quand je vois ça je ne reconnais même pas la France, j’ai toujours vu la France d’aujourd’hui alors il ne faut pas m’en vouloir....

    J’ai toujours préféré les sports avec des armes donc moi c’est plus la canne de combat qui serait intéressante à regardé, les sports de lutte aussi à cause du faite qu’on prend pas de coup, je trouve ça mieux (même si tu peux te taper des oreilles en choux fleur mais si tu fais gaffe ça va) comme ça on ne se tape pas une tronche de championnat, les sports pied poing c’est chaud surtout les "low kick " ou tu te prend des bleus assez vilain sur la cuisse par exemple alors la savate je ne sais pas si sa variante combat est aussi rude quand boxe Thai.... Mais ça reste un bon sport.

     

    • #1162880

      A priori c’est aussi rude, néanmoins la pratique de la Savate Boxe Française est à mon sens prioritairement axée sur la virtuosité technique, mise en pratique dans l’assaut à la touche en entrainement. Une fois maîtrisée, rien ne t’empêche d’y ajouter la patate ! L’application ’réelle’ reste un objectif cohérent !

      Discipline historiquement associée à la Savate, la canne de combat est effectivement très intéressante à regarder (et à pratiquer !) quand elle est bien intégrée, son niveau d’exigence technique et physique étant d’un ordre tout aussi élevé.
      Par exemple en compétition : https://www.youtube.com/watch?v=U7W...


  • #1162892

    De belles images !

    La Boxe Française est directement issue de notre histoire nationale, tout comme des disciplines de maniement d’armes telles que la Canne Française ou Canne de combat actuelle, le Bâton, l’Escrime, ou encore la lutte parisienne et la gymnastique !

    Comment ne pas être impressionné par les personnages qui ont marqué le 19e siècle de notre pays comme Michel dit ’Pisseux’ cité au début du reportage :
    http://la-rose-couverte.over-blog.c...
    Ou encore Joseph Charlemont et son fils Charles Charlemont !
    http://la-rose-couverte.over-blog.c...

    Pratiquer encore aujourd’hui ces disciplines, c’est s’inscrire dans nos traditions ! Et c’est déjà résister, non ?
    Bonne journée !


Afficher les commentaires suivants