Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’astrologue Olivier Mazerolle prédit l’invasion de l’Europe par l’armée grecque

Pour soutenir la presse indépendante en ligne :

Découvrir un journalisme de qualité avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est olivier mariolle, pas mazerolle, il y a quand même un paquet de traître dans ce pays.

     

    • Pour ma part j’avais compris Olivier Maroille, qui sent très fort lui aussi, en effet ses idées puent, son commentaire affligeant sur la situation grecque est un mauvais scénario, un nanar de SF. Comment pense t-il pouvoir y comprendre quelque chose dans son studio douillet de la rue Bayard. Comme disait l’autre " j’en ai connu un qui était con, et puis il l’est encore."
      Le grand Charles l’avait bien dit aussi, la vieillesse est un naufrage. Mais là c’est un cas typique de sénilité. Je pense que dans un futur proche, Philippe Tesson ira se joindre à lui et à la maison de retraite, pour des parties de jeu de dames endiablées.
      R.I.P Olivier, on l’appelait aussi, le futurologue


    • La vieillesse est un naufrage des folies de jeunesse. On se refait pas.


  • Olivier Mazerolle est un vieil homme qui a dû vivre la peur de la montée de l’extrême droite comme l’indice que la société ne fonctionnait pas pour certaines raisons qu’il cerne à mon sens de façon très juste (sentiment d’insulte du peuple, échec des comités internationaux sur des questions comme l’immigration) ; malheureusement, il canalise les conséquences sur des spéculations racistes en les confondant avec la nationalisme - un réel amalgame parce qu’il ne propose finalement rien d’autre pour restaurer la fierté populaire des peuples opprimés par la haute finance. La seule solution, ce serait donc davantage d’austérité - à contrecoeur - mais avec des conséquences réelles sur le peuple.

    Je regrette que le nationalisme soit amalgamé avec le racisme pour des raisons historiques, même s’il est, à mon sens, très important de se défendre de ces accusations par le dialogue.

     

  • Le nationalisme ne débouche sur la guerre que lorsqu’un pays est dirigé par une oligarchie nationaliste, car la guerre rapporte beaucoup d’argent aux oligarques. En revanche, si ce pays est une démocratie il n’y a pas de risques de guerre car un peuple, fût-il nationaliste, ne veut jamais faire la guerre à un autre peuple.

     

  • Un astrologue qui nous fait des leçons d’Histoire. Pourquoi pas. Il fait déjà dans la pseudo science alors pourquoi pas dans la pseudo Histoire ?

     

    • l’astrologie est une science très sérieuse


    • @ Ravenor. N’employez pas le mot "science" mal à propos, lisez un peu des bouquins d’épistémologie pour apprendre ce qu’est une démarche et une methode scientifique. Vous verrez assez facilement que l’astrologie n’est en rien une science. L’astrologie se sert de l’astronomie qui elle est une science mais c’est à peu près tout ce qu’il y a de scientifique la dedans. On pourrais faire la meme remarque concernant les "sciences sociales" et autres absurdités comme cela. Cela dis, un domaine d’étude n’a pas forcement besoin d’être scientifique pour être digne d’intérêt.


    • https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivi...

      Comme souvent l’ironie et le second degré passe au dessus de la tête des gens. Olivier Mazerolle n’est pas un vrai astrologue, c’est une blague que le rédacteur en chef vous a fait parce qu’il lit dans les astres de prédiction apocalyptique concernant une poussée de nationalisme et une invasion Grec des Balkans en cas de sorti de l’UE. Néanmoins il a l’air d’avoir quelques compétences rudimentaires en Histoire, il sait que la Grèce, comme tout les états qui ont un passé impérial à grandit et rétréci au fil des siècles et que ces derniers temps la tendance est plutôt à la baisse à ce niveau la. Je suppose que par tiraillement nationaliste, il fait allusion au refus Grec de reconnaitre un pays qui s’appelle Macédoine, sous prétexte que ses habitants non-Grecs et venu d’ailleurs ont pris le nom d’une région Grecque ancestrale pour se dénommer (ils ont aussi précisé qu’ils ne s’opposaient pas à l’existence de cet état, mais sous cette appellation là). C’est un peu comme si les Luxembourgeois avaient décidé de s’appeler les Gaulois si vous voulez.


    • Techniquement, depuis l’avènement de la mécanique quantique et de ses principes fondateurs, la logique voudrait qu’on réhabilite l’astrologie. Parce qu’il faut m’expliquer quelle différence il y a entre un observateur qui influe sur le résultat de l’expérience (Théorie de l’influence de la conscience par Eugene Wigner), et sur la proposition que les astres auraient une influence sur notre conscience. J’avoue n’être ni un expert en mécanique quantique ni un expert en astrologie.

      Je ne crois pas en l’astrologie post-moderniste du type : travail, amour, santé à 75€ la passe, mais cela ne constitue pas une affirmation de la nullité du procédé originel employé par tout les plus grand scientifiques qui servent encore de nos jours de faire valoir à la science. Ça démontre tout simplement l’attachement de nombreuses personnes à une explication irrationnelle, quasi-spirituelle, de leur existence - c’est d’une certaine façon encourageant. Mais comme nous vivons à l’époque du tout pognon, c’est une bonne façon pour beaucoup d’escrocs de rentrer de la fraiche en enfumant des pauvres gens.

      Ma foi, c’est peut être tout aussi salvateur pour certains qu’une longue psychanalyse onéreuse chez un tonton de l’avant-garde.


    • @jpgrillon
      Nous pensons que c’est vous qui devriez lire un peu plus de "bouquins" selon votre expréssion !
      A vous lire on a bien conscience que vous n’avez aucune idée de ce qu’est une science traditionnelle....comme l’astrologie l’alchimie la géomancie pour n’en citer que quelques une....Mais c’est vrai que des millénaires pendant lesquels toutes les civilisations ont fait usages de ces sciences ne sont rien au regard du petit scientifique cartésien empêtré dans la matière ,à la vision étroite et borné ,qui n’aura pas le sens du ridicule en balayant d’un revers de main tout ce que son cerveau de comprends pas....
      Les Platons , Cicérons Ptolémées Origènes et consort doivent bien sourirent la Haut dans les étoiles !!!


    • @ MaxC
      En réalité ce ne sont pas les astres qui nous influencent mais des forces supérieurs dont les astres ne sont que la manifestation visible...


  • J’aime le fait qu’il se contredit lui même.
    "on impose à l’Allemagne des réparations excessives qui propulsent Hitler au pouvoir", alors, surtout il faut appliquer le même schéma parce que malgré le gros chiffon rouge qu’on vous agite bien fort devant les yeux, les chars grecs n’ont aucune chance, mais aucune, de passer le massif des Balkans ou de traverser le Danube.
    Le gros soufflé financier, lui, il menace de retomber et celà, ce n’est pas acceptable.


  • Enorme !
    Missile du « Financial Times » : taxe de 30 % sur tous les dépôts grecs au-dessus de 8 000 euros !

    C’est un très beau missile, bien calculé, bien piloté et parfaitement armé qui a explosé ce samedi sur les télés privées grecques qui se sont dépêchées de reprendre l’information, afin de pousser le OUI. Les journalistes du FT en poste à Bruxelles et Francfort ont expliqué dans un article que, selon leurs informations, la BCE et Bruxelles se sont mises d’accord pour forcer les banques grecques a prélever 30% sur tous les dépôts supérieurs à 8.000 euros... "

    Vous imaginez l’impact que cela a eu sur les Grecs ce samedi qui ont encore un peu de capital ! Et qui ne les ont pas sortis en liquide avant que les banques soient finalement fermées (samedi après-midi à Athènes, la quasi totalité des distributeurs étaient vides, et les rares qui "répondent" étaient pris d’assault par les touristes comme j’ai pu le constater).

    Encore une preuve de la perversité absolue de la BCE et de Francfort qui, avec cette information menaçant les Grecs de leur prendre 30% de leurs économies (si vous avez 10.000 euros, 3000 seaient pris par la banque...) veut peser à sa façon sur les résultats de dimanche soir...

     

    • Les Grecs refusent de payer l’impôt : c’est 30 milliards d’euros perdus pour le trésor grec chaque année, ce qui obligeait le gouvernement à emprunter à l’étranger ! En prélevant 30% sur les comptes, le fisc grec se sert directement : il a raison !


    • Sans vouloir mettre un grain de sable d’une toute petite petitesse, il s’agit sans doute d’une taxe sur chaque euro au delà de 8000€.
      Donc, sur 10 000€, il y aurait 30% de taxe sur 10 000-8000 soit 2000 donc 600€ de taxe sur 10 000...

      Par contre, le type qui a 100 000€ sur son compte en prévision de ses vieux jours, ouille... Il a plus de vieux jours :(


    • Bah c’est sans doute une rumeur, mais si ça n’est pas le cas, il vaut mieux pour les Grecs voter non, et ensuite manifester jour et nuit jusqu’à la sortie de l’Euro. La BCE n’a le pouvoir d’imposer ça, que parce que la banque nationale Grecque lui est subordonné tant que le pays reste dans l’Euro et qu’elle ne peut pas prêter à ses propres banques privées sans l’accord de Mr.Draghi, donc de Goldman Sachs.


  • Ce clown à la langue de bois devrait monter un duo de comiques avec Attali !!!
    Et puis le parallèle entre DAECH et le nationalisme est d’une crétinerie sans nom,l’état islamique étant justement dans un combat impérialiste anti-nationaliste:d’ailleurs le terme d’état s’applique mal à des gens qui se revendiquent du premier califat islamique,ne reconnaissent pas les frontières nationales et veulent exporter une espèce d’oumma salafiste moyenâgeuse dans le monde entier comme au temps du prophète...


  • Le Point Godwin en 15 secondes, ça va être difficile de faire mieux ...

     

  • Ca n’est pas du nationalisme, c’est du patriotisme ... et les français seraient bien inspirés de faire pareil si on veut avoir une chance d’échapper à cet oligarchie mondialiste qui veut notre fin. Bravo le peuple grec pour votre courage à refuser de vous agenouiller, de vous coucher.


  • Parler de l’histoire c’est beau mais c’est comme parler de chiffres, chacun peut les tourner à sa sauce ! En revanche critiquer Tsipras car il applique ce que l’histoire de son pays lui a appris c’est a dire la démocratie et juste formidable, dans des pays qui ont bafoué le vote de leur peuple(quant ils l’ont sollicité !?!?). Apprenne-t-ils seulement maintenant que 55-60% des européens sont eurosceptiques ?


  • C’est une querelle de définition. Dans le langage courant, "Nationalisme" veut dire un patriotisme exacerbé et belliqueux qui débouche sur un régime totalitaire. Le mot est irrémédiablement compromis. Autant l’abandonner et faire plutôt l’éloge du souverainisme patriote. Peut être qu’après une 3e guerre mondiale, un autre mot sera compromis, m’enfin si ça arrive, on aura d’autre sujets de préoccupation.

    Le reste de l’intervention est plutôt bon : il rappelle la nullité de l’Union Européenne dans tous les enjeux actuels. Il explique que si l’on continue à vouloir enfoncer la Grèce, l’aggravation de la crise pourrait générer une crise politique susceptible de propager dans les Balkans, ce qui n’est pas absurde ! On est jamais à l’abri d’un Kosovo II, surtout avec la crise Ukrainienne et l’Europe aux abois.

     

    • Mais la Grèce est déjà enfoncée:75% de pauvres,de très pauvres,de chômeurs et de travailleurs précaires,bref c’est devenu le tiers-monde !!!
      "Tu peux toujours tabasser aussi longtemps que tu veux un cadavre,tu ne le feras pas revenir à la vie"Proverbe Sibérien.
      Les Grecs sont dans leur immense majorité déjà dans la panade,c’est devenu un pays de morts-vivants,bouffer à sa faim et se loger est devenu un combat quaotidien pour la majorité,il faudrait qu’ils envoient chier leurs oligarques,mettent en prison leurs banquiers véreux (pléonasme)comme en Islande et disent non une bonne fois pour toute à l’Euro et à cette pseudo-Europe technocratique antidémocratique qui ressemble de plus en plus à l’ex URSS,vous allez voir que bientôt ils vont nous forcer à voter la normalisation et qu’il faudra comme en Union Soviétique une laisser-passer spécial pour habiter certains villes ou quartiers et pour circuler d’une région à l’autre au sein du même pays !!!


    • Pas besoin de guerre mondiale. D’un claquement de doigt, les décideurs des médias pourront assimiler ton "souverainisme patriote" gentil et inoffensif à l’hitlérisme. Et alors il faudra que tu te trouves un autre mot ("protectionnisme éclairée" ? "chauvinisme intellectuel" ?). Puis ils feront pareil avec cet autre mot, et il faudra que tu en trouves encore un autre.
      Si tu te plies systématiquement à la novlangue des médias tu seras systématiquement perdant, et pour ton manque de couille tu seras à la fois méprisé par les médias et leur moutons, et par les nationalistes authentiques qui n’ont pas une trouille bleue des anathèmes comme toi, et tu finiras comme un NDA, un Asselineau ou un Cheminade.

      Donc non, il ne faut surtout pas renoncer au nationalisme mais au contraire réhabiliter ce mot.
      Le patriotisme n’est jamais qu’un sentiment, tandis que le nationalisme est la mise en pratique de ce sentiment dans un cadre politique. C’est bien beau les sentiments mais sans application politique derrière ça ne sert à rien.


    • Une autre Europe est possible, elle s’appelle FRANCE.


  • Je vous l’avais dit ! La propagande anti-grec va aller tambour battant ! Ils ne se contenteront plus des banals "voleurs, escrocs, fainéants..." mais oseront les affirmations les plus délirantes !
    Ils ont deux options pour gérer la crise à actuelle :
    - soit laisser la Grèce sortir de l’euro ce qui risque d’avoir un impact majeur sur l’UE et son avenir...Si cela se produit la Grèce sera désignée comme responsable de l’échec de l’UE et de l’Euro...les Giscard, Delors et compagnie s’en laveront les mains...tout sera de la faute des Grecs...
    - soit maintenir la Grèce dans l’UE et l’euro (scénario préféré et plus probable que le premier) tout en lui imposant un épouvantable régime d’austérité. Or cette politique sera si drastique et funeste qu’il faut au préalable préparer les opinions publiques européennes en les conditionnant à penser que tout ce qui va tomber sur le coin de la gueule des Grecs sera une juste punition, qu’ils l’ont bien cherché...
    Le référendum de dimanche a certainement été préparé dans l’espoir que les Grecs votent "oui" à leur dépeçage futur...or les Européistes ont perdu ce pari...les choses vont être plus difficiles...


  • Cette intervention m’ induit cette projection :
    la Grèce sort de l’ euro , chaos et fragilisation de l’ État qui n’ a plus les moyens de payer ses douaniers, la Grèce faisant parti de Schengen, les djihadistes européens formés en Syrie pourraient avoir un moyen très simple de retourner dans leur pays d’ origine y commettre des attentats , peut être cela sera t’ il exploité par les services intéressés ....


  • Le pire c’est qu’il l’a préparé, en fait il s’est fait rédiger son torchon et il le lit sans aucune conviction. C’est avec les images qu’on comprend mieux ce discours en carton-pâte.
    On en est à se faire la concurrence de qui dira le truc le plus gros pour voir comment ça passe, ce que les gens retiennent et la prochaine fois on va un peu plus loin dans le même filon.
    Regarder ce type débiter son discours débile n’a rien de réjouissant et c’est à se demander si les gens (l’audience RTL) l’écoutent ou s’ils sont là pour les encarts publicitaires.
    Que Mazerolle fasse son travail d’intoxication, c’est bien entendu. C’est pourquoi il est payé par le sionisme régnant. Ne nous étonnons plus de rien.

     

  • Il n’a pas tout à fait tort, La nation qui va reprendre ses droits à terme dans chaque pays d’Europe va demander des comptes y compris militairement (par la force, la punition). Et je prédis comme un astrologue en culotte courte que l’on va trouver que beaucoup d’argent fut dérobé et qu’il a aussi largement profité à un petit pays qui se rêve maître du monde. Les filtres enlevés, nous découvrirons à quel point, nous fûmes esclaves d’un peuple se croyant élu, bien plus encore que tout ce que nous avons découvert et analysé.


  • Les journaleux propagandistes vivent comme des princes et donnent des leçons de morale aux peuples paupérisés ... Notre tolérance a des limites inversement proportionnelles à notre bêtise crasse !


  • La guerre, ce n’est pas le nationalisme, mais le CAPITALISME et l’impérialisme qu’il engendre nécessairement. Mazerolle cite Tonton, mais Tonton est-il une référence ? Il ferait mieux citer Marx et Engels ou ne citer personne et faire preuve de réflexion personnelle !!!


  • "Nationalisme" le mot "clé" du numéro de croquemitaine de Mazerole ...

    "Lobby/ chômage de masse/système bancaire " comme Fernand Nathan jamais entendu parler !


  • Pour croire un vieillard qui lit l’avenir dans des étoiles et qui fabule sur des faits historiques pris à l’emporte pièce, il y a du monde, pour croire qu’il y a un Dieu au dessus de tout cela, y a plus personne. L’astrologie est une pure escroquerie morale.



    L’Europe est née non pas pour la finance ou le pact de stabilité mais pour défendre des valeurs, une civilisation, la paix



    Il faudrait placer ces propos dans la lentille inverseuse des médias pour comprendre que le projet est exactement le contraire.
    Et en fin de compte, aimer son pays, au point d’en devenir nationaliste est encore et toujours diabolisé par les apatrides dans leurs médias mensonges. Non content de ne plus regarder la télé, je n’écoute plus la radio, ce qui n’est pas une si mauvaise chose quand on voit ce que l’on y dit comme bêtises.


  • Il y a vraiment trop de compétition pour prendre la place de Dieudonné.

     

  • Sur une note d’humour....
    Mazerolle et sa salade grecque !
    Invasion de moussaka et missiles au Tzatziki...
    Allez, rions un peu ! ^^


  • La Grèce va déclarer la guerre à la France et à l’Allemagne ? Je tremble.
    Au moins ce sera avec des armes françaises et allemandes que nous lui avons vendu abondamment en augmentant sa dette.

    Hitler n’a pas déclaré la guerre à la France et à l’Angleterre, c’est le contraire.
    Hitler a voulu protéger les populations allemandes persécutées par les polonais, alors que les européens et les américains ont détruit une nation, la Libye, où n’étaient pas en danger leurs ressortissants.


  • de deux choses l’une, soit il a prit des psyllocibes pour des girolles,et les dégats sont irréversibles,soit c’est un bon soldat de l’empire, a mon avis il y a des deux...


  • "On n’est pas forcément d’accord"....là,on est d’accord !

    Ps : il est payé combien pour sortir de telles âneries ?....N’importe quel Historien lui rirait au nez.. !!!


  • Je ne sais pas comment il faut interpréter ses propos, mais il y a une interprétation qui n’est pas fausse : la Grèce possède la 3ème armée européenne (après la France et l’Angleterre), la première en proportion de la population dans l’OTAN, et elle contribue énormément à la (relative) stabilité de la Méditerranée orientale.

    Perdre la Grèce pourrait donc mener à un changement des rapports de force en Méditerranée orientale, d’autant plus en cas de rapprochement avec la Russie (très probable en cas de sortie de l’Euro), et donc avec la Syrie.

    Inutile de dire que les américains (donc l’Europe), les turcs et les israéliens ne peuvent accepter cela. Le FMI mettra (enfin...fabriquera) tout le pognon qu’il faut pour que la Grèce reste dans l’UE, et surtout dans l’OTAN.

    Avec leur NON, les grecs ont juste gagné un peu de poids dans le rapport de force économique, qui leur permettra de faire semblant de rembourser leur dette à moindre frais.

    Perdre la Grèce pourrait donc effectivement provoquer une guerre à moyen terme en affaiblissant l’OTAN dans la Méditerranée, mais cela n’arrivera pas. Au contraire, la présence de la Turquie dans l’UE ressortira, et se produira probablement, rapidement.


  • Et dire que les Grecs se rebellaient souvent des siècles avant notre ère. Où sont passés les guerriers byzantins ?


Afficher les commentaires suivants