Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’autorité parentale en danger – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

L’équipe d’E&R PACA recevra Marion Sigaut le samedi 13 avril 2019 à 15h à Marseille pour une conférence intitulée « L’autorité parentale en danger ».

 

Entrée : 8 euros

 

La bande-annonce de l’événement :

 

Cliquez sur l’affiche pour vous inscrire :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La matraque et le LBD dans la gueule du gueux qui réclame ça on peut, c’est pour son bien.
    Une bonne branlée ça les prépare quand même les gosses, pour plus tard face aux FDO, non ?

     

    Répondre à ce message

  • L’attaque n’est pas nouvelle et elle est dans les gènes de la république :
    En 1792 Louis-Michel Lepeletier, franc-maçon, membre de la loge Phoenix, du Grand Orient de France, noble, montagnard, ayant voté à la mort du roi, rédige un mémoire sur l’éducation des enfants où il prône que tout enfant doit appartenir à l’État et non pas à ses parents. Le but étant de faire une école égalitaire qui ne crée pas d’élite. son projet est d’abord adopté par l’assemblée, puis remplacé très vite par celui de Condorcet (moins radical)

     

    Répondre à ce message

    • #2166663

      Merci de ce rappel.
      J’ai abondamment parlé du projet d’école de Le Peletier de St-Fargeau, véritable bagne qui fait travailler les gosses à partir de 8 ans, leur fait payer tout le fonctionnement de l’école, assurer les répétitions des plus petits et même prendre en charge les vieux de la commune.
      Robespierre l’a trouvé tellement génial que, malgré sa promesse au frère de Le Peletier, il l’a présenté lui-même à la Convention.
      Les libres-penseurs d’aujourd’hui s’en réclament.
      C’est juste une horreur absolue.
      Voir mon livre chez KK : La mort du roi et les secrets de St-Fargeau

       
    • Il faut parfois un tantinet arrêter de déconner et lire (comme le font certains contemporains pour vous juger) entre les lignes de l’intention : si le type prône que les gosses n’appartiennent pas à leurs parents au sens de l’éducation (scolaire) c’est dans le but AVOUÉ de niveler les inégalités existantes vers plus d’égalité et que nous n’ayons pas à connaître les affaires fils Sarkozy, Fabius et consors : si la méthode est critiquable, sûrement pas le but...
      Finis, donc, étaient les « FILS DE... » dans l’esprit de notre lascar.
      Lire la lettre et s’en référer comme d’un dogme n’est pas lire l’esprit de la lettre.

       
    • #2166850

      @sedetiam
      Le but avoué des révolutionnaires n’était pas de niveler par le bas mais d’inculquer les Lumières dans des têtes rétives pour cause d’influence chrétienne. Dès le début de la Guerre des farines les tenants du système comprennent que le peuple est trop bête pour comprendre que c’est pour son bien, et il est décidé de savonner les têtes des gosses avec le bon shampoing dès le plus jeune âge. Condorcet a commencé à travailler à son projet à ce moment là (1775).

       
    • Chère Marion,
      « Révolutionnaires » est en soi est un mot valise qui ne permet pas d’offrir au lecteur la subtilité des adhésions diverses à la Révolution, celle-ci s’étalant en plusieurs périodes et comprenant en son sein des « camps » parfois en totale opposition de pensée (dont on peut même supposer que le clivage qui appartient encore aujourd’hui à la République française en est le digne héritier).
      Au-delà des la guerre des farines qui découle de révoltes déjà plus anciennes sur le même sujet (lesquelles ne sont pas des jaqueries politiques - il ne s’agit donc que de se nourrir à prix « juste ») s’éveille comme vous le soulignez, l’esprit des Lumières. De ces Lumières il convient - au moins - d’extraire deux pensées, bien qu’elles soient plurielles : celle mercantile (les marchands à la solde de la Bête Capital si l’on peut dire) et celle politique, (Humaniste pour simplifier). En ramenant De Condorcet à la barre, vous nous proposez alors deux types qui raisonnent en terme d’ancienne noblesse (puisqu’ils le sont ou le furent selon la date à laquelle on se réfère), marquis l’un comme l’autre et le premier même à renoncer à son titre est celui objet de ce commentaire : L.M. Lepeletier de Saint-Fargeau.
      Parce qu’il en est, dans une arborescence familiale, je puis vous assurer, à les fréquenter que, quand bien même la plupart des « modernes » se veulent anti-cléricaux, je vous assure qu’ils procèdent de la pensée évangéliste de la Renaissance, en cela que, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le nivellement qu’ils ont en tête n’est sûrement pas par le bas (c’est à dire qu’ils aspirent à éveiller - à tout le moins les consciences) et qu’ils s’inspirent, en tout état de cause, de l’influence christique au sens paroxystique du terme, qu’il s’agisse de militaires ou d’hommes de sciences. Ils haïssent tout autant que certains la République dont il est état actuellement et depuis des lustres. Pour autant ne sont-ils pas prêts à revenir au servage d’antan mais encore moins au libéralisme actuel.
      Aussi, de mon point de vue, Condorcet comme Le Peletier (ainsi que d’autres) sont les iniateurs d’un courant qui me fait penser aux discours que tient Chouard (qui cite d’ailleurs Condorcet), avec deux cailloux dans leurs godasses : le patriarcat autoritaire qui faisait parti de leur époque et que l’on retrouve tout autant chez Blatin A., ainsi que les marchands précédemment cités et qui leur ont damé le pion. Et en terme de Lumière, j’aime assez ce courant.

       
  • Je m’en fous, j’ai obtenu la nationalité palestinienne pour mon nain de jardin : ainsi, même si je le bute sur la plage parce que le château de sable n’est pas conforme, même l’ONU s’en cognera le coquillard...
    Au fait Rossignol qui à les clefs pour passer partout : sont-ils dès lors la propriété des pédos d’en haut (et autres trafiquants d’organes) ?

     

    Répondre à ce message

  • #2166755

    Qui est ce "journaliste"qui déclarait tout récemment à la télévision :"Les gilets jaunes ,maintenant ça suffit,ils ont un comportement infantile et il faut les traiter comme des enfants capricieux :une bonne fessée et un paquet de bonbons et on n’en parle plus !" ?

     

    Répondre à ce message

  • #2166806

    "L’écrivain et philosophe français, membre de l’Académie française, Jean d’Ormesson, est l’un des descendants de Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau. "
    Jean d’Ormesson n’était pas un intellectuel très courageux.
    Ce Saint-Fargeau fut poignardé par un royaliste fidéèle à Louis XVI pour avoir voté la mort du roi, et mourut avant Louis XVI.
    La trahison se payait de temps en temps, à l’époque.

     

    Répondre à ce message

  • Cela fait -malheureusement- des années et des années que le discours social pousse dans le sens de la déresponsabilisation (d’abord partielle puis totale) des adultes et par corrélation, la parentalité et l’autorité parentale en pâtissent et cela finit dans l’éclatement des familles ou dans des recompositions familiales..
    C’est qu’on arrête pas le progrès, avide de toujours plus de marché !

    Le Grand Capital (Jacques à dit) veut que les adultes en âge de procréer, restent éternellement de grands ados réglés sur le principe du plaisir. Ce qui signifie qu’ils doivent éternellement consommer (sur le principe matérialiste "on a qu’une vie" !). À côté de la médecine de big pharma (qui soigne les maladies qu’elles inventent) ; la medecine de Jouvence les soutient dans ce projet.
    Au final on se retrouve avec des générations d’adultes adolescents qui préfèrent s’éclater ad vitam aeternam, plutôt que de fonder des familles et de transmettre l’héritage générationnel et les valeurs filiales/traditionnelles qui se véhiculent de familles en familles via l’éducation.
    On (Jacques et ses potes) leur a dit que c’est plus pénible et moins cool.

    C’est pour ça qu’au delà de l’aspect économique (qui reste un gain), l’aspect civilisationnel et traditionnel restent les deux gros obstacles clés qu’il faut abattre et qui résistent -heureusement- encore et toujours aux offensives mondialistes.

    Les attaques tous azimuts contre les familles et la propagande idéologique véhiculée 24/24 servent a fabriquer de nouveaux convertis, qui seront de futurs prêcheurs de ce discours qu’ils ont embrassé auprès des familles réfractaires.
    Ce sont les familles qui prennent le plus cher dans la societe !

    Lorsque vous voyez des Églises profanées, eh bien ces attaques blessantes et lâches ne traduisent pas autre chose que la hargne, la rage et la haine envers les familles traditionnelles !

    Bref si vous êtes du Sud allez écouter Marion.
    Bonne conférence.

     

    Répondre à ce message

  • j’ai une amie qui est assistante maternelle chez elle, et qui garde des enfants de O à 3 ans, d’une façon normale, en " bon père de famille " même si cette expression a été supprimée depuis 2014 ( pas de télé, promenades, jeux pour des enfants de cet âge, siestes, être bien élevés ) donc à l’opposé des crèches. Sauf que depuis quelques temps, des bien-pendants politiques ont décidé de modifier leurs méthodes de travail et font des contrôles à domicile. Et ça donne qu’il est interdit que les enfants aient des chambres personnelles et doivent tous être mis dans la même pièce, malades ou pas, peu importe, interdiction de leur mettre une petite musique douce ( pour les endormir ) car ils doivent apprendre le bruit !! Le but de tout ce merdier est de dégouter les assistantes maternelles dignes de ce nom et que les parents mettent leurs enfants le plus tôt possible en crèche, donc élevés en troupeau par l’état, avec le formatage bien prévu pour en faire des futurs consommateurs, et surtout modifier - voire presque - supprimer le lien affectif parents/enfants normal.

     

    Répondre à ce message

    • Euh... Je suis assistante maternelle et je souhaite rebondir parce que non, désolée domus mais votre amie vous a vraisemblablement pipotée. Je me demande où elle a vu, par exemple, qu’il est interdit que les enfants aient des chambres personnelles (ça a toujours été le cas et ça l’est toujours à mon domicile). Il existe un référentiel national concernant les bonnes pratiques et ce qui est autorisé ou ce qui ne l’est pas, et concernant le couchage des enfants, il est surtout fonction des possibilités des assistantes maternelles (logement plus ou moins grand et adapté). Il n’est pas non plus interdit de mettre une musique douce pour endormir les enfants... Enfin pour ce qui est du contrôle à domicile, il est le fait de la PMI (qui délivre les agréments) et a toujours existé (et heureusement car il en va dans ce métier comme de tous les autres : il est bon, de temps en temps, de vérifier un peu les pratiques professionnelles).

      Ceci étant dit. Les crèches et micro-crèches poussent comme des champignons depuis 3-4 ans, et l’aspect financier fait que les parents aux revenus modestes n’hésitent pas un instant à choisir ce mode de garde (pour un temps plein de 45 heures par semaine, compter en moyenne 300-400 euros d’écart par mois...). Le fait est qu’en crèche, les enfants sont davantage soumis au bruit, aux maladies mais aussi... aux idées modernistes quoi...

       
  • Nous avons un cas de pédocriminalité fort connu en France. En effet, une enseignante âgée de plus de 24 ans de son mari, à ce jour, qui, au moment de l’acte sexuel, avait à peine 15 ans au lycée Providence d’Amiens ""gouverne !!!!!"" depuis mai 2018 la France. Nous les voyons l’ex-professeur et le bébé de l’Elysée faire les UNES de leurs donneurs d’ordre grands patrons milliardaires de mass-médias français avec comme pilote/ coordinatrice une ex-pute, taularde et tenancière (un chef d’oeuvre de sainteté des bas-fonds) qui chapeaute leur COM.

    Depuis le couple Charles et Yvonne De Gaulle, la décadence s’accroît de façon exponentielle dans les domaines éducatifs, représentatifs, des valeurs, de stature, de charisme, de connaissances histoirique, de positionnement et d’amour pour la France et son peuple ... Or, “la plus grande couardise d’un vaniteux consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d’autrui”, les GJ ou voire ceux qu’il juge comme les sans-dent, les illettrés, les gens de rien, les gaulois réfractaires au changement qui refusent, par fainéantise, de traverser la rue pour trouver du travail mais qui paient par leurs impôts et taxes une mafia au pouvoir qui nous coûte un pognon de dingue.

     

    Répondre à ce message

  • Dans le film « Coneheads » les parents été nommés par leur enfant : unité parentale.En 1993, notre détracteur, annonçait les prémices de notre avenir sociétal.

     

    Répondre à ce message

  • #2173496
    Le 7 avril à 19:32 par Heureux qui, comme Ulysse...
    L’autorité parentale en danger – Conférence de Marion Sigaut à (...)

    @ Marion Sigaut

    Pour que vous ne perdiez pas votre temps, deux commentaires de mon cru et concernant celui qui tente de vous importuner.

    le 11/02/2019 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Profanations d’églises en série dans toute la France

    @ Non solum

    Alors que votre pseudonyme nous laisserait croire le contraire, votre ignorance de l’histoire de notre civilisation et votre propension à nous resservir cette soupe amère de la propagande d’une raie publique à l’agonie vous placent déjà dans la catégorie des cuistres ! Sic est. Nous verrons bien si demain vous continuerez à défendre vos frères (Necessitudo etiam timidos fortes facit ?) dans l’adversité...

    le 12/02/2019 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Profanations d’églises en série dans toute la France

    @ TRYPHON TOURNESOL

    Voyez comme les porteurs de lumière au tablier crasseux sont toujours à l’avant-garde lorsqu’il s’agit de défendre leurs croyances… Et ce sont eux qui traitent les autres de religieux !
    Après, cela est fort utile car il persévèrent à nous donner les moyens de les démasquer.
    Un peu de sophistique de bazar mâtinée de relativisme et le tour est joué.
    En fait, c’est comme les discours de Micron (rapport au régime mineur qu’il défend), il suffit de les lire pour comprendre qu’ils n’ont strictement aucun sens pour ceux qui ont su conserver une salubrité mentale.
    Merci à eux donc, leur orgueil et leur bêtise les perdront.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents