Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion Sigaut

Propos recueillis par Monika Berchvok pour Rivarol

Entretien paru dans Rivarol n°3345 du mercredi 26 septembre 2018.

 

Depuis le passage de la loi Schiappa, les Français commencent à comprendre l’étendue de l’horreur : ils n’ont plus autorité sur leurs enfants. L’historienne Marion Sigaut appelle donc à la résistance pour défendre les enfants et la famille contre ce gouvernement intolérable. Alors que désormais YouTube ralentit la propagation de ses messages, il était important de lui offrir un espace dans notre journal insoumis à la domination mondialiste.

 

Rivarol : Les récentes mesures contre la protection de l’enfance et de la famille vous amène à lancer un appel à la résistance. Pensez-vous que la situation est grave ?

Marion Sigaut : Elle est gravissime. On est passé inexorablement d’une pseudo-libération sexuelle à de la corruption de l’enfance généralisée et orchestrée par les pouvoir publics. Le sexe n’a plus aujourd’hui rien à voir avec le couple ni avec la reproduction de la vie, c’est une activité de loisir de plus en plus trash, horrible, violente. Bientôt l’expression « faire l’amour » n’aura plus de sens.

 

La « sexualisation » des jeunes enfants est particulièrement mise en avant par les tenants de la « liberté sexuelle ». D’où vient cette idéologie scandaleuse ?

C’est Alfred Kinsey, homosexuel, pédomane, pédéraste, sado-masochiste et pervers qui a, avec l’argent de Rockefeller et la complicité de l’Université de l’Indiana, lancé cette désacralisation de l’amour et du couple par une série de rapports truqués destinés à changer les mentalités et à renverser les valeurs. Opération réussie. C’est le plus bel exemple d’ingénierie sociale réussie : on fait croire aux gens que la réalité est différente de ce qu’ils croient. Ils s’y conforment, et la réalité change vraiment. Diabolique !

 

Qui était l’auteur du fameux Rapport Kinsey ? En quoi cette pseudo-étude universitaire ouvre la porte aux pires pratiques sur les enfants ?

Il faut lire Judith Reisman. Le rapport Kinsey a été vendu dans le monde à des millions d’exemplaires, et il a fallu que Judith Reisman, dont la fillette a été victime d’un viol à l’âge de 11 ans, le lise pour qu’on comprenne ce qu’il y avait dedans. Judith a lu les tableaux « scientifiques » que Kinsey a publiés et qui rapportent le nombre d’orgasmes que des enfants éprouvaient par jour. Ces tableaux ont servi à prétendre qu’ils avaient une sexualité présente dès la naissance : « Children are sexual from birth ». Or il est évident, et Judith Reisman a fait toutes les vérifications nécessaires, que ces enfants hurlaient et se débattaient face à des agressions abominables. Ce sont ces hurlements et ces évanouissements, provoqués par des pédophiles convoqués par le grand maître de la sexologie moderne, qui servent de base à la sexualisation actuelle des enfants par les grandes agences de l’ONU.

Tout émane de Kinsey, il est à la base de tout. Et jamais, je dis bien jamais, aucune enquête indépendante n’a été faite sur ses travaux qui servent de base à « l’éducation à la sexualité » qu’on impose aux gosses désormais. C’est tout simplement criminel. Un crime mondial. Il faut savoir que les professionnels de l’enfance n’ont pas été convoqués pour l’élaboration de ces programmes, ce qui en dit long sur les motivations de leurs auteurs. Imagine-t-on une loi sur la sécurité routière qui serait rédigée en l’absence totale de professionnels de la route ? Ou une loi sur la santé dont seraient exclus les médecins ?

 

Dès l’origine, le projet de loi « contre les violences sexistes et sexuelles » porté par Marlène Schiappa est tout simplement accusé par certains de légaliser la pédophilie. Que pensez-vous de cette loi ?

Pour commencer il faut savoir qu’il existe une déclaration des Droits sexuels promue par l’ONU et qui prétend compléter les Droits de l’Homme. Ça n’est pas dans la loi française, mais toutes ces déclarations deviennent peu à peu contraignantes et tous les États s’y conforment. Et cette déclaration donne des droits sexuels aux enfants !

Pour ce qui regarde Marlène Schiappa, elle a présenté deux lois, pas une seule. La première évacue l’âge du consentement qu’elle avait promis de promulguer, et le remplace par un article tellement abscons que personne ne le comprend. Je l’ai proposé à la traduction en anglais, le traducteur n’y arrivait pas ! Il est devenu quasiment impossible de poursuivre un pédophile qui dira que le gosse était d’accord, alors qu’il était simple de considérer comme non consentant tout mineur de quinze ans. Un enfant devra prouver le contraire ! La deuxième loi réactualise l’horrible loi contre la discrimination : désormais il sera interdit, interdit, de discriminer sur le fondement de l’âge et des mœurs notamment. Accolez ça aux droits sexuels, vous comprenez qu’il sera interdit aux parents de protéger leurs enfants contre la sexualisation à outrance, devenue un droit inaliénable sans discrimination par l’âge. L’horreur !

Enfin il a été dit que, pour la rentrée, l’obligation de « l’éducation à la sexualité » allait être enfin appliquée, et les cours obligatoires seront effectifs. Or si cette obligation qui date de quelques années n’a pas été suivie d’effet, c’est qu’elle rencontre des résistances que ces salopards qualifient de rétrogrades. Je ne vois pas comment on pourra condamner un pédophile qui revendiquera son orientation sexuelle face à un enfant qui n’avait qu’à se défendre, puisqu’il aura reçu un enseignement « à la sexualité » qui l’aura prévenu. Cette succession de décisions qui vont toutes dans le même sens font de la France le paradis des pédophiles.

 

Pouvez-vous revenir sur le parcours de la ministre Marlène Schiappa ?

Non, désolée. Je ne connais pas cette dame qui, paraît-il, met ses enfants dans l’enseignement catholique. Bien pour une franc-maçonne, non ? Faites ce que je dis… Il me semble qu’elle est la fille d’un gars que j’ai dû croiser du temps que j’émargeais chez les trotskistes. Ça ne m’étonne pas plus que ça : la haine de ces gens pour tout ce qui est chrétien m’a toujours semblé étonnante et n’a pas peu participé, quand j’ai ouvert les yeux sur eux, à ouvrir les yeux sur l’Église par la même occasion.

 

Qui sont les lobbys derrière cette loi ?

Pé-do-philes. La pédophilie sert le nouvel ordre mondial, elle est le crime des crimes, le bout de l’horreur, le renversement final des valeurs.

 

Alors que le clergé est la cible de dénonciations médiatiques liées à des brebis galeuses mais aussi à certains réseaux criminels, où trouvons-nous vraiment le plus grand nombre de prédateurs pédophiles ?

D’après une étude américaine en cours, relayée par Judith Reisman, la pédophilie chez les prêtres est de la gnognote si on la compare avec celle de l’enseignement public. Même des mères de familles enseignantes s’en rendent coupables. Les pédophiles se mettent autant que possible dans deux professions qui les arrangent : l’éducation pour avoir les gosses, ou la magistrature pour avoir l’impunité. Ça ne fait évidemment pas de tous les profs et de tous les juges des criminels. Mais c’est là que ces criminels se mettent. Aujourd’hui, se faire prêtre pour avoir accès aux gosses relève de l’imbécillité, non ? Prof de gym ou juge des enfants me semble plus approprié.

 

Pourquoi imposer la scolarisation obligatoire dès 3 ans ?

Pour interdire aux parents de protéger leurs gosses. Je ne vois rien d’autre.

 

De même, la campagne de vaccination obligatoire est une volonté gouvernementale de confisquer les choix des familles en matière de santé ?

Je ne vois pas d’autre explication.

 

Comment résister à la destruction de la famille ?

Il faut reprendre la main sur les gosses pour commencer. Il reste des lois contre la corruption des mineurs, il faut exiger qu’elles soient appliquées. Quelques procès retentissants pourraient bien remettre les choses en ordre. Il faut que la peur change de camp, et que les corrupteurs de la jeunesse commencent à craindre pour leur matricule. Et surtout il faut replacer le sexe au centre de sa destination première et universelle : chez l’humain, le sexe est l’affaire du couple, de l’intimité et du sacré. Il n’a rien à faire ailleurs, ni dans la loi ni dans l’espace public. Enfin il faut impérativement rendre au mariage son sens premier, dernier et universel : il est l’union d’un homme et d’une femme. Ça s’appelle rendre aux mots leur sens et c’est indispensable.

Rendez-vous sur le site de la revue Rivarol
pour commander un numéro ou s’abonner.

En lien sur E&R :

Comment protéger les enfants quand le Système libéralise le viol ?
Lire sur Kontre Kulture

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Elle a très bien compris ce qui se précarn. Il en reste pourtant beaucoup à dire et il sera bientôt trop tard pour éviter le carnage.

     

    Répondre à ce message

  • Bravo Marion Siguaut !

     

    Répondre à ce message

  • Marion est une battante qui ira jusqu’au bout de son combat !
    Merci Marion ! Je vous reconnais bien dans la jolie jeune fille
    qui préside cet article.

     

    Répondre à ce message

  • #2056408

    ...."Schiappa, elle a présenté deux lois, pas une seule. La première évacue l’âge du consentement qu’elle avait promis de promulguer, et le remplace par un article tellement abscons que personne ne le comprend."



    C’est fait pour. Ainsi le Magistrat-complice et la Défense corrompue pourront interpréter l’article à leur guise afin que les pédophiles-violeurs seront intouchables.



    ".... Qui sont les lobbys derrière cette loi ?

    Pé-do-philes. La pédophilie sert le nouvel ordre mondial, elle est le crime des crimes, le bout de l’horreur, le renversement final des valeurs."



    A travers l’abus sexuel sur des enfants, le diable veut détruire l’icône du Royaume de Dieu qui est l’enfant, il veut détruire la version la plus humaine et la plus innocente de l’humanité, qui est l’enfant.

    J’ai imprimé l’article, afin que je puisse distribuer des copies au maximum.
    Faites de même, la Résistance commence à partir de demain !
    Merci Marion, merci E&R !!!

     

    Répondre à ce message

    • #2056822

      C’est surtout pour que eux ainsi que leurs potes soient graciés plus facilement.

       
    • #2059397

      @ Europa Christiana

      "le diable veut détruire l’icône du Royaume de Dieu qui est l’enfant, il veut détruire la version la plus humaine et la plus innocente de l’humanité, qui est l’enfant"

      Je doute que les Pères de l’Eglise (entre autres) partagent votre point de vue sur l’enfance (et ne me rétorquez pas la parole du Christ : "Laissez venir à moi les petits enfants)..."

      La question n’est pas de savoir si les enfants sont "purs" à la naissance (ils ne le sont pas, la Nature ou le naturel n’ont jamais été une valeur en soi pour le christianisme), mais si on peut empêcher de les pervertir

       
    • #2060044
      Le 11 octobre à 18:23 par Grindsel Tirédunevi
      Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion (...)

      @ Masque de chair
      Je ne suis pas théologien, simple jeune père de famille catholique traditionnel, mais je me permets modestement de nuancer et développer certains de vos propos, en extrapolant un peu, non pas à votre intention, mais plutôt à celle du lecteur non catholique, en essayant d’être pédagogique.

      - Les lois naturelles viennent de Dieu, et ne sont par essence pas contraires à celles du christianisme, qui les reconnait et les complète.

      Il y a des péchés qui sont appelés contre-nature, parce qu’ils s’opposent directement à la loi naturelle, comme par exemple l’homosexualité, et d’autres qui ne sont pas contre-nature, comme la fornication. On peut le comprendre aisément.

      Sans entrer dans des raisonnements tarabiscotés, l’acte sexuel normal est objectivement l’union des organes sexuels d’une femme et d’un homme, dont la fonction principale est la procréation d’enfants, qui implique normalement l’amour des deux personnes, et qui procure un plaisir potentiellement intense. C’est une loi naturelle, observable par tout le monde, à moins d’être particulièrement aveuglé et tordu.

      Ce qui rejoint l’enseignement de l’Eglise, qui reconnaît trois objectifs à la sexualité, par ordre de priorité : 1 la procréation, 2 l’amour mutuel entre les époux, 3 la satisfaction des sens. L’observation de cette loi fait de l’acte sexuel pour une chrétien un acte vertueux.

      L’acte sexuel accompli normalement est objectivement l’œuvre la plus grandiose qu’un homme puisse accomplir (engendrer, participer à la création) et la consolation charnelle et sentimentale la plus puissante. Œuvre de charité, puisqu’elle consiste à aimer son prochain (en l’occurrence son plus proche prochain qui est sa femme) et faire l’œuvre de Dieu (participer à la création). C’est ce qui explique que le diable s’acharne tant à dénaturer la sexualité.

      - Concernant les enfants avant l’age de raison (subjectivement avant 4 à 7ans), le christianisme enseigne qu’ils sont nécessairement purs de tout péché "actuel" (commis par eux-même), mais que néanmoins, sans le baptême ils portent la marque du péché "originel" (héréditaire). C’est pour cette raison que les enfants morts non baptisés, s’ils ne peuvent aller au Paradis, ne peuvent non plus être punis pour des péchés qu’ils n’ont pas commis, et vont dans les limbes, où ils ne souffrent pas. Les enfants baptisés sont complètement "purs", de petits saints dans la grâce de Dieu.

       
  • #2056441

    j’essaye en vain d’expliquer cela, tout le monde préfère soit éviter le sujet soit n’y voit pas la même chose.
    de plus ils ont réussi à faire passer nos craintes pour de la parano sans fondement, et comme il ne s’est rien passé de visible ils ont tourné ça à la dérision.. certains accusent les catholiques d’avoir monter ce coup pour s’attirer de la sympathie ou plus.
    Quand, par miracle ils t’accordent du tps pour que tu leur prouve tout ça, ils te disent "oh ! il faut vérifier tes sources etc... sur internet il y a tout et n’importe quoi moi je ne fais plus confiance. c’est pas de vrais professionnels du journalisme ils n’ont pas de déontologie" " c’est pas pcq c’est écrit dans un livre que ce n’est pas inventé".
    pour te réfuter toi ils ont toute leurs facultés critiques, qd c un simple message d’une "autorité, institution" là ils y croient sans modération.
    d’autres y voient en ça une bonne chose ils ont un discours casi calqué sur un article de presse ou d’un militant pro éducation à la sexualité.

     

    Répondre à ce message

  • #2056500
    Le 6 octobre à 10:44 par Catholique & Français
    Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion (...)

    Il ne faut jamais oublier, quand on est catholique, que l’Etat, quel qu’il soit, n’a strictement AUCUN droit ni AUCUNE légitimité pour régimenter l’éducation et même l’instruction des enfants ! Cela ne rentre dans AUCUNE de ses attributions régaliennes (Justice, Police, Diplomatie, Défense...) et seuls les états totalitaires ou sataniques s’attribuent abusivement ce rôle ! La famille a été créée par Dieu au début de la Genèse ; de ce fait elle est sacrée et ANTERIEURE à l’état dont le seul rôle doit être de la protéger, de lui permettre de prospérer et non de la détruire ou de l’asservir à ses horribles desseins. Les français, abrutis par deux siècles de Démocratie Maçonnique ne se rendent même plus compte de cette monstruosité ! L’éducation et d’instruction des enfants sont, de par Dieu, sous l’unique et entière responsabilité des parents qui peuvent et doivent, s’ils le veulent, la DELEGUER LIBREMENT à des éducateurs ou à des enseignants sans idéologie ; autrefois, jusqu’à la Révolution Française exclusivement, c’était le plus souvent à l’Eglise Catholique que les familles confiaient librement cette tâche ! Voir, par exemple, les célèbres "Ignorantins" dont ricanait Voltaire ! Car c’est bien la Révolution Française qui, la première, inspirée par Jean-Jacques Rousseau, a brisé la famille, l’A-tome (= "non divisible") véritable de toute société humaine et civilisée, pour faire de l’individu anonyme, du citoyen, mâle ou femelle, jeune ou âgé, savant ou inculte, civilisé ou barbare, vertueux ou vicieux, oisif ou industrieux, le nouvel atome de la société, sans Dieu autre que son ventre ou son Ego, sans passé ni avenir, malléable à volonté, égal et indifférenciable de tous les autres. Abomination de Satan ! Monde horrible ! Le "Culte de l’Homme" ! Voilà les vrais sens des mots "Liberté, Egalité, Fraternité ou la Mort" ! "Liberté" pour l’Homme "libéré" de tout lien filial avec Dieu ! Stricte "Egalité" des têtes du bétail, sous le regard satisfait de l’Etat totalitaire, quelles que soient les capacités et les vocations de chacun... : jalousie, haine universelle et envie homicide à la clé garanties ! "Fraternité" nouvelle dans l’orgueil et la révolte, c’est le nom nouveau de la complicité et de la solidarité dans le crime, l’orgueil et la révolte !

     

    Répondre à ce message

    • #2060098
      Le 11 octobre à 19:19 par Grindsel Tirédunevi
      Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion (...)

      Exactement ! Les propos du Pape Pie XI dans l’Encyclique sur l’éducation DIVINUS ILLIUS MAGISTRI (de mémoire) sont très forts : il parle de la scolarisation forcé des enfants,qui sous prétexte de formation sont arrachés dès le plus jeune âge à leur mère et leur famille au profit d’une école sans Dieu, comme d’un "massacre des innocents, pire que le premier" !

      Il est totalement irresponsable d’envoyer ses enfants à l’école de la République, et l’option la meilleure reste l’instruction à domicile, en particulier pour les jeunes enfants, qui ont besoin plus que tout de la protection et de l’exemple de leurs parents (ce qui implique que la femme travaille nécessairement à domicile, au foyer). Il est à noter qu’avant l’âge de 6 ou 7 ans, les cours scolaires, théoriques, magistraux, sont de la pure gabegie.

      Avant la Révolution, l’éducation se faisait principalement en famille, et les professions se transmettaient habituellement de père en fils, ce qui permettait d’accumuler une quantité extraordinaire de savoirs et savoirs-faire de qualité, et d’aptitudes quasi-innées. Par exemple la noblesse française avait acquis au fil des générations des qualités guerrières légendaires. Les architectes et les maçons maîtrisaient leur art à la perfection. Et c’était comme ça pour tous les corps de métiers.

      C’est le code civil de Napoléon qui a brisé cette transmission, en s’immisçant dans la transmission du patrimoine, autrefois sacré, et en violant l’autorité du chef de famille (autorité la plus sacrée), forçant à la dispersion de l’héritage avec le partage forcé et la taxation de l’héritage, dans le but avoué de ruiner matériellement les familles françaises (au profit des 100 familles juives proche de Napoléon) ainsi que de briser leurs traditions séculaires, et donc leur force et leur capacité de résistance. Le simple fait de supprimer cet article de loi et de rétablir la transmission intégrale de l’héritage redonnerait aux familles (et donc à toute la société) les moyens de se reconstituer et de s’élever vertueusement et durablement (ce qui va ensemble). C’est ce qu’explique Mgr. Delassus dans son livre "L’ESPRIT FAMILIAL" écrit en 1910, faisant déjà le constat de la mort clinique de la société française, et identifiant le poison de la loi de succession, avec ses implacables conséquences matérielles, culturelles, et morales : ruine des familles et ruine des mœurs étant liées. Les familles puissantes (ex. les Rotchild) sont structurées et pérennes dans le temps.

       
  • 6 commentaires à ce moment...
    Pas de souci, mais il faudra assumer.
    J’ai 2 voisins (parmi d’autres), un Turc « Gülen », genre Islam par la pédagogie et tout le bataclan (qui par sa conduite, « pire que tout, et on parle des Juifs » m’a éloigné des principes sains de cette religion, si vous voyez... Mais ses gosses sont à l’Ecole Catholique du coin (ce qui est bien). L’autre, un Marocain a discutaillé avec la Direction de l’Ecole parce qu’il y a un cours « obligatoire » de religion (Sans prosélytisme cependant car toutes les religions sont abordées dans de cours épisodique). Il n’a pas été retenu. Dans la laïcité de Schiappa, ses gosses s’épanouiront sûrement, je lui souhaite.
    Bref, le choix Chrétien n’est pas si mal (si j’en crois les quelques Mamans foulardisées qui viennent attendre les enfants). A noter que dans cette École catholique il y a une Maîtresse Musulmane (compétente) qui ne fait pas non plus de prosélytisme.
    Musulmans, soyez laïcs, et démerdez vous ! (Pauvres gosses)

     

    Répondre à ce message

  • #2057882
    Le 8 octobre à 14:29 par Parents en colère
    Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion (...)

    Mobilisons-nous



    pétition
    http://petitionpublique.fr/PeticaoL...




    Ariane Bilheran
    https://www.youtube.com/watch?v=NjA...




    Les professionnels contre l’Education sexuelle et les droits sexuels
    http://pros-contre-educsex.striking...




    Mille mecis Marion

     

    Répondre à ce message

  • #2059390

    A la question "Comment résister ?", Marion, qui est femme, ne doit pas oublier de répondre aussi : Antigone (celle de Sophocle ou celle de Anouilh, selon que vous soyez porté sur l’ancien ou sur le moderne).

    Car l’éternel message d’Antigone, c’est que face à l’oppression de l’Etat (représenté pour elle par Créon), la désobéissance aura toujours droit de cité.

     

    Répondre à ce message