Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’autorité parentale en danger – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

L’équipe d’E&R PACA a reçu Marion Sigaut le 13 avril 2019 à Marseille pour une conférence intitulée « L’autorité parentale en danger ».

 

 

Retrouvez Marion Sigaut en conférence
lors d’une journée-événement à La Roche-sur-Yon :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellente conférence, merci madame SIGAUT.

    En ce qui concerne le contenu pornographique sur internet, c’est vrai que l’hypocrisie est énorme. Essayer de mettre un dessin animé sur un site de streaming. 2 fois sur 3, il ne se lancera pas sans qu’une publicité apparaisse avec, en gros plan, une bite ou un énorme fion. J’en ai fait l’expérience en voulant mettre "l’âge de glace", animation pour enfant, destiné à mon petit cousin. J’étais devant l’écran, heureusement.

    Tu veux regarder un dessin animé petit ? Ok ! Mais d’abord, un trou du cul ! C’est pour ton éveil !

    Laisser un mineur se promener seul sur le net est extrêmement dangereux pour sa santé mentale. Comme dit madame SIGAUT, c’est pas demain, c’est maintenant.

    Courage à toutes et à tous !

     

    • Vous dites : "Laisser un mineur se promener seul sur le net est extrêmement dangereux pour sa santé mentale."

      Et je vous assure que pour la plupart des adultes, se promener sur le net sans faire très attention est extrêmement dangereux pour la santé mentale !!


  • Alors ... récapitulons ... L’avortement ... pas de problème ( d’après " eux " ) , les vaccins mortels ... pas d’lézard ... mais une fessée bien méritée ... au gnouf !!!


  • Evidemment qu’une simple tape ou fessée mesurée n’est pas comparable à la violence des enfants frappés à coup de matraque, de fouet ou de poings, mais c’est le geste qui n’est pas acceptable, car il instaure l’idée qu’on peut lever la main et cela légitime le geste de la réponse physique, qui avec l’âge deviendra plus forte, et admise, donc autant je suis d’accord avec beaucoup de vos propos, il n’y a pas besoin de lever la main pour éduquer ses enfants, il y a d’autres moyens de punition.

     

    • #2204660

      Moi j’ai connu le martinet et le ceinturon. Bin ça te passe l’envie de faire le con et ça ne m’a pas tué pour autant. Et j’ai toujours d’excellentes relations avec mes vieux.


    • domus, as-tu des enfants ? Peux-tu élargir tes propos a tous les enfants ?
      Tu n´as de toute facon pas compris les propos de M Sigaut, a savoir qu´il s´agissait de légaliser le pouvoir de l´enfant sur l´adulte, d´installer une équivalence ; entre deux inégaux, un grand qui sait et un petit qui ne sait rien. Et ainsi, installer le chaos car sans ordre vertical, tout tourne a l´horizontal, donc au sexe.
      La vie est tellement facile ensuite, faut commencer tout doucement les 16 premieres années. Rien de spartiate.

      Le systeme est comme toujours, pervers, en usant de cas extrêmes de violence pour légaliser le chaos ; comme on a fait le planning familial, quand a l´origine il s´agissait de cas -viols- exceptionnels. Cette propagande anti fessée s´appuie sur des gauchistes -c´est pas bien ca va traumatiser l´enfant, ne pas rire- ; et des victimes de violence.
      Et ca prend ; alors que MS a tout bien expliqué et sourcé.

      Heureusement Lino Ventura est la, c´est sûrement grace a lui que la loi n´est pas encore passée et qu´une partie de la population n´est pas encore dégénérée. Que dire contre ca ? Violence ? www.youtube.com/watch ?v=FADp...

      La Suede et les pays nordiques sont effectivement a un stade avancé de dégénerescence qui ferait passer la France pour un pays austere.
      Je n´étais pas au courant de ces exemples en France d´enfants retirés. Y-a-t-il un lien ?


    • Frapper est une violence. La fessée, et pire, la gifle, est un échec de la réflexion et une négation de l’intelligence.


    • Les coups ne doivent pas devenir la norme dans la relation parents-enfant, cela va de soi.

      De part mon vécu, je pense que la claque marque une limite à l’enfant. Je m’en suis pris une seule bonne dans mon enfance, de ma mère. Croyez moi que je savais que je l’avais mérité et que je n’ai plus été insolent avec elle. Une seule a suffit à marquer la limite à ne pas franchir. Idem pour ma soeur, une seule. Sans cette gifle, peut-être aurais-je continué à être insolent et irrespectueux ?

      Je pense qu’il doit y avoir des millions de témoignages qui ressemble à celui-ci. La claque ou la fessée sont les derniers ressorts qu’il faut utiliser dans l’éducation, mais ils semblent incontournables à un moment donné pour marquer une limite.


    • Léo est en pleine abstraction, il lévite. Il est parti dans les nuées du slogan qui semble sonner bien, mais qui sonne creux à la réalité des choses.

      Il n’a pas compris, ou plutôt ne veut pas comprendre, qu’il y a des enfants qui sont en test permanent de l’autorité et que la patience, la gentillesse, en un mot l’amour, sont pris par certains pour de la FAIBLESSE.

      Certains enfants tentent de prendre le dessus sur les parents : ils veulent décider à leur place. Ils veulent avoir l’autorité.

      Oui, certains enfants ont besoin de connaître la force du père, ou de la mère, de connaître le goût de la punition pour comprendre que l’amour n’est pas de la faiblesse. Ils ont besoin de savoir ce dont est capable la justice, en équilibre de l’Amour.

      Mais Léo dans son manque de réflexion lance de jolies phrases en croyant avoir raison, et pouvoir faire la leçon aux autres... C’est bien cela la bêtise : croire être dans la connaissance, alors qu’on ne se trouve que dans le vide de pensée.

      La négation de l’intelligence, c’est ne pas être capable de discernement en condamnant toute violence, alors qu’il y a une violence légitime qui consiste à rétablir l’ordre par AMOUR envers qui elle s’applique.


    • Gilles : heureusement que vous êtes là, sinon je n’aurai pas compris le message !! Pfff.. Je sais très bien de quoi elle parle, et il est vrai que cette loi est l’arbre qui cache la forêt pour la suite de supprimer l’autorité parentale.


    • D’accord avec Léo. La violence est l’intelligence de ceux qui ne l’ont que dans leurs mains.


    • "Léo est en pleine abstraction, il lévite. Il est parti dans les nuées du slogan qui semble sonner bien, mais qui sonne creux à la réalité des choses."
      D’après l’agressivité contenue de sa réponse, Igor a certainement usé de "violence pleine d’amour" à l’encontre de sa progéniture et se sent donc visé par mon propos...

      "Oui, certains enfants ont besoin de connaître la force du père, ou de la mère, de connaître le goût de la punition pour comprendre que l’amour n’est pas de la faiblesse"
      Aucun besoin de frapper pour faire connaître sa force à un enfant, et ne pas frapper n’implique pas une éducation laxiste sans conflits ni punitions.

      "Mais Léo dans son manque de réflexion lance de jolies phrases en croyant avoir raison, et pouvoir faire la leçon aux autres... C’est bien cela la bêtise : croire être dans la connaissance, alors qu’on ne se trouve que dans le vide de pensée."
      Vide de la pensée dont j’ai usée envers mes deux enfants de 25 et 17 ans qui me respectent et m’écoutent et pour lesquels je ne reçois que des commentaires positifs de la part des adultes qui les côtoient.

      Je maintiens donc fermement mon premier commentaire qui n’a pas pour but de donner la leçon à d’autres mais d’exprimer celle que je me suis fait, n’en déplaise à certains.



    • D’après l’agressivité contenue de sa réponse, Igor a certainement usé de "violence pleine d’amour" à l’encontre de sa progéniture et se sent donc visé par mon propos...



      Pauvre petite chatte. Quelle agressivité ? l’agressivité ne sert aucun argument, et il me semble avoir usé de mots ayant du sens ! Et vous ne croyez pas si bien dire malgré votre ironie : oui il y a une violence d’amour, celle qui s’applique pour éviter que la personne aimée ne s’égare davantage. Seulement elle est proportionnée et toujours appliquée à regret.



      Vide de la pensée dont j’ai usée envers mes deux enfants de 25 et 17 ans qui me respectent et m’écoutent et pour lesquels je ne reçois que des commentaires positifs de la part des adultes qui les côtoient.




      On vous a déjà répondu, mais vous ne lisez pas : ça dépend des enfants. Vous prenez votre cas pour une généralité. Si les vôtres n’ont pas eu besoin de ça tant mieux, mais ce n’est pas le cas de tous.

      Vouloir interdire la fessée c’est priver certains parents face à leur progéniture rebelle d’un moyen de coercition légitime.


    • Igor moi aussi je suis un tortionnaire. Il y a deux mois j ai colle une double baffe a ma gamine, une vraie torgnolle, car je ne voyais pas de solutions.
      Bizarrement tout fil droit depuis.
      Le simple fait de parler de ce sujet dans une societe ou la plupart des millenials sont lobotomises par les tablettes, le porno, tatouage, perdus sans valeurs avec des familles recomposes montre l etat de la societe.
      Mettre une baffe c est comme ecouter Soral ou voter FN il y a 15 ans.


    • Igor Meiev : "Pauvre petite chatte"
      Ton message ne m’a nullement affecté.

      "Quelle agressivité ?"
      J’ai écrit "agressivité contenue", qui se ressent clairement derrière ton ironie.

      "On vous a déjà répondu, mais vous ne lisez pas : ça dépend des enfants."
      J’aurais donc eu de la chance au grand tirage au sort de l’attribution des enfants ?
      Moi qui pensait que c’était le fruit de mon travail et de mes réflexions...
      Sauf que j’ai testé mes théories sur d’autres enfants violentés ingérables avec des résultats probants...

      @Gilles
      "j ai colle une double baffe a ma gamine, une vraie torgnolle, car je ne voyais pas de solutions"
      Tu confirmes ce que je pense : échec de la réflexion. Ce n’est pas parce que tu ne voyais pas de solution qu’il n’y en avait pas...


  • Satan avance, et il marche vite. Il court, il vole.

    Il n’a pas supporté que l’Homme ait la possibilité grâce à Dieu d’être au-dessus des anges spirituellement... alors, dans sa haine de ce que l’Homme peut, il n’a plus qu’une seule lubie : le faire se souiller au maximum, l’abaisser au niveau de la bête et même en dessous. Le perdre, en perdre le plus possible... et ainsi faire mal à Dieu à travers sa créature. Comme pour prouver que la créature ne mérite pas son créateur.

    Le démon n’est qu’un fauve à la bave écumante, en permanence cherchant à élaborer des stratégies de contournement, de diversion... il est un stratège en guerre, entièrement dévoué à la perdition.

    Mais par le Christ, Fils de l’Homme, il a déjà perdu ! L’Homme est jugé digne du créateur. Quand les satanistes comprendront-ils que le démon n’a rien de bon à offrir ?

     

    • Personnellement je recommande la prudence quant à l’analyse systématique - et trop facile à mon sens - par la prétendue influence d’un soi-disant "Satan", d’un hypothétique "Dieu" ou dudit "Christ" de ce à quoi l’homme est confronté et qui le secoue violemment. Les choses ne sont pas aussi simples et claires que les croyants (que j’étais encore moi-même il y a deux ans) le disent.
      Je présume qu’ils avancent comme socle de leur conclusion le contenu du dernier livre de la Bible (l’Apocalypse) et peut-être même rajoutent-ils celui de Daniel également rempli de symboles et d’avertissements. En effet, puisqu’il a été annoncé des calamités pour l’humanité, forcément quand celles-ci surviennent il s’agit de l’intervention de "Dieu", de "Jésus", des anges et des démons dans les affaires des hommes.
      Je conteste cet argumentaire qui est un tromperie et pour cause. À la veille des deux guerres mondiales et durant celles-ci, les sociétés et civilisations de l’époque étaient écrasées par ces calamités. Au point qu’on (dont les chrétiens) a pu certainement mais faussement déduire que les "derniers jours" étaient là. Or il n’en n’a rien été. De même, jusqu’à ce que la recherche en particulier, et la science de manière plus générale ne démontrent que, rien que la Terre seule, elle a pris forme durant des millions d’années, l’Eglise jurait que le monde (la Terre et tout ce qu’elle contient) a été créé en six jours tel le dit le chapitre 1 de la Genèse ; premier livre dans la Bible. Je suis plutôt content qu’elle (l’Eglise) ne conteste plus les thèses scientifiques sur le sujet. Tout comme les croyants y adhèrent aussi ; à la bonne heure ! Mais, dans la mesure où l’une et ces autres s’obstinent à croire qu’il existe un "Dieu" créateur et qu’ils font au contraire le jeu et le nid de puissances qui les manipulent comme elles manipulent toute l’humanité, je redis l’intérêt qu’il y a à sortir de ce champs d’observation et d’analyse dangereux qu’est la foi si réellement nous voulons sauver le monde.


    • Le Monde se meurt non pas de trop croire, mais de ne pas suffisamment croire.

      Regardez autour de vous : y voyez-vous une France emplie de spiritualité, ou au contraire d’hédonisme athée ? cela crève les yeux pourtant. La France se meurt non pas de trop penser à Dieu, mais de l’avoir oublié.

      Oui, tout n’est pas de la faute de Satan et bien souvent l’Homme s’applique des malheurs tout seul, pour lesquels le démon n’a pas grand chose à faire... Pour autant, dans le Mal à grande échelle qui consiste à perdre de nombreuses âmes Satan y est toujours pour quelque chose, tout comme dans le BIen à grande échelle, Dieu s’y trouve toujours.

      Cette doctrine consistant à détruire la famille - qui a lieu à l’échelle internationale - ne peut qu’être inspirée par le diable.


    • @Alpi La foi n’est pas dangereuse, c’est justement le manque de foi qui tue l’humanité. La science n’est plus qu’un vulgaire dogme oligarchique et ne sert pas les individus mais les desservent, comme avec les thèses foireuses du climat ou les vaccins. Les oligarques eux ils y croient et tant que les gens ne retrouverons pas la foi ils ne pourront pas les vaincre, sans religion il n’y a point de salut dans se combat contre le mal.


  • Loi qui se dit protectrice de l’enfant en mettant en avant les violences physique : et oui le nombre affolants de parents complétement largués qui sont à l’extrème limite de tabasser leurs gamins est impressionnant. Sauf que punir si on le fait avec un peu de bon sens plutôt qu’avec un cerveau Hanounesque peut être formateur. Perso je n’utilise pas la violence mais l’exemple, la fermeté et la constance mais ça c’est pas prêt d’arriver avec ce pays de pouffes et d’irresponsables. Et si on voulait vraiment epargner les enfant on interdirait et l’avortement et ces merdes de preparations en poudre donné aux bébés qui bousillent leur santé de manière permanente mais là il y a de l’argent a se faire...


  • Merci mme Sigaud pour cette conference dans laquelle vous avez developpe clairement le probleme de la sexualite liberale dans cette societe egaree. Je peux rappeler simplement les paroles du Christ il y a 2000 ans " et l`homme aura pour ennemi les gens de sa maison ,,," et " les enfants se souleveront contre leurs parents et les feront mourir..." "le fils outrage le pere et la fille se souleve contre sa mere ..."
    Grace a vous marion Sigaud et a d`autres combattants de l`esprit , nous pouvons preparer le monde futur ou la Paix regnera . Merci.


  • Merci Marion pour cette très remarquable conférence qui chaque fois qu’on évoque "ces droits sexuels" nous remue les tripes.

    Le titre de "prince de ce monde" de celui qui est à l’origine de ces turpitudes légalisées veut tout dire. Mais ces savants fous de sciences qui n’ont rien de dur et qui nous balancent toujours des "selon des études de ceci ou de cela" se cachent derrière ces pseudo travaux pour mieux asseoir leurs perversions.

    Les scandinaves sont des dingos complets et quoi de plus étonnant ; croyez-vous que cela eut été possible dans des pays vraiment catholiques ?

    Faut-il attendre le retour du Christ ou commencer à résister durement à cette dinguerie généralisée ? Je ne suis plus en âge d’avoir des enfants mais je suis grand-père et croyez-moi, je suis prêt à aller très loin s’ils font du mal à ma petite-fille...

    Merci de nous avoir fait connaître les travaux de Judith Reissman et les turpitudes pseudo-scientifiques du pervers Kinsey, hélas, toujours cité dans les références en sexologie (sexe au logis !)...

     

  • Personnellement j’ai été une enfant maltraitée
    tabassée à mort tous les soirs pendant plus de 10 ans par un père chercheur à l’INRA
    J’aurais aimé que quelqu’un me vienne en aide et ou dénonce cela
    j’ai 52 ans à 20 ans j’ai fui pour sauver ma peau
    depuis personne n’a demandé le pourquoi du comment
    personne ne demande de mes nouvelles

     

  • À quand l’évaluation des dégâts de l’éducation doucereuse sauce communication bienveillante qui laisse les enfants sans limites claires, sans repères ???

    Des mères de famille que leurs rejetons traitent en toute impunité de tous les noms s’improvisent formatrices et distillent à grand coût (c’est le syndrome Parce que je le vaux bien !) une propagande sirupeuse sans aucune connexion avec la réalité.

     

    • Vous avez raison Marianne, mais là justement, il y a un manque certain d’autorité, les enfants-rois sont le résultat de ceux qui ne savent pas ce que veut dire " autorité parentale " et considèrent leurs enfants comme leurs copains, d’où la suite catastrophique souvent.


  • Quel charisme, quelle maîtrise, quel déploiement d’intelligence dialectique et didactique. Je retrouve la grande Marion dont l’esprit critique appréhende tous les recoins de l’infamie, de la perversion et du grotesque pour les exposer au grand jour à la lumière du réel et de l’exactitude. L’enlèvement des enfants est une pratique relativement courante en France et qui tend à s’accentuer avec l’abaissement du travail, l’affaissement des valeurs traditionnelles attaquées par tous les fronts de la bienpensance, l’érosion de la morale et la libération sexuelle féminine à tous les vents de la marchandisation et de la corruption des mœurs. Merci à toi, Marion Sigaut.

    P.S. : La vérité judiciaire bien souvent diffère de la vérité du réel et de l’effectivité opérante, frappante, marquante, exonérante ou addictive. La justice est aussi une affaire de rapports de force et de domination. Le judiciarisme talmudique a baisé le droit, la vérité, l’équité, le bon sens et contaminé les institutions judiciaires de France.


  • "Qui aime bien, chatie bien"
    Autrement dit de façon plus moderne, celui qui aime punit de la bonne manière, celui qui n’aime pas ne punit pas et s’en fout.
    En 5 mots nos anciens avaient tout dit .


  • En fait tout cela n’a rien a voir avec l’autorité parentale, la fessée et autre.

    De ce que j’ai comprit de la conference ressort deux grandes idées :

    1 pervertir les enfants a l’ecole pour les rendre sexuellement actif avec n’importe qui.

    2 comme en suede pouvoir retirer la garde des enfants a leur parents pour les laisser loin de toute protection veritable en les plaçant n’importe ou.

    Et la synthese de ces deux points :

    Disposer d’un vivier d’enfants sexualisés sans protection avec qui certaines âmes damnés (riches et ayant du pouvoir) pourront se donner a coeur joie a leur vices, et ayant l’objectif de rendre ça commun a tous les citoyen enfin... tous les esclaves plutot.

    Voila ma comprehension de la situation.

    Enfait nous sommes en guerre, une guerre mortelle et en train de perdre, parceque les gens ne comprennent pas ça... l’europe est au bord de la destruction complete... heureusement il reste encore la russie ou ces choses ne se produisent pas. Meme si nous disparaissons une humanité non dévoyée proche de la notre continuera a exister la bas, avec des vrais valeurs, ça met du beaume au coeur.

     

  • Mes parents ne m’ont jamais ni fessé, ni giflé et pourtant j’ai certainement dû en mériter quelques unes. Aujourd’hui je prends soin d’eux et les aime d’autant plus que je sais qu’ils ont eu beaucoup de patience avec moi.


  • Ils interdisent la fessé et après ça donne des fiottes insupportables qui bougent leur cul sur un char. On vois se que ça donne en Suède ou en Espagne, où les parents ont de plus en plus de mal à revendiquer leur autorité. Il y eu un cas de matricide récemment le gars a carrément bouffé sa mère, c’est ubuesque !

    On assiste à la vichysation de l’enfance, il suffira que leurs parents leur refuse quelque chose pour qu’ils aillent les dénoncer. J’entends beaucoup parler de droit mais jamais de devoir or il du devoir des parents de corriger leurs enfants. Sinon comment vont-ils savoir ce qui est bien ou mal ? c’est justement la signification derrière la punition et la correction, mais c’est justement le but. Or quand la frontière entre le bien et le mal est rompu, l’homme n’est plus qu’une bête. C’est l’île aux plaisirs à l’échelle mondiale avec les gosses réduits en bête ne répondants qu’à leurs pulsions primaires.


  • Ce qui m’inquiète c’est de voir des lobbys pédophiles qui sont aussi bien infiltrés dans les ministères que dans les médiats , qui poussent au nom de d’une pseudo éducation , à légaliser les divers drogues ayant pour but le consentement , les pervers veulent sur une longue duré des troupeaux bien consentants .
    Autres indice qui va dans ce sens : le 6 aout 2018 certains journalistes indépendants ont vu des pressions lobbys pédophiles à faire voté une loi sur les droits sexuels (le fondateur du lgtb était très connu pour son gout pour les jeunes enfants ).
    Macron a fait voté une loi intégrant dans le PIB la drogue et la prostitution .


  • Cher internaute et Marion Sigaut , je suis tombé récemment sur un article qui fait ma froid le dos , la masturbation qui est promu par kinsey et les médiats qui a les apparences des plus inoffensif , un médecin légiste tenait a alerté on peu en mourir et d’apprès ses analyses en résumé le cerveau est "grillé" , il subit l’or de la masturbation chez l’homme subit un électrochoc , ce qui donne raison à Judith Reisman la violence a bien pour origine ce psychopathe de kinsey . Et les médiats dans tous cela ? Il ont mentis par omission.


  • #2207155

    Il y a - me semble-t-il - beaucoup d’exagérations dans ces propos de Marion Sigaut...

    La Convention des Droits de l’Enfant de 1989 ne mène pas au genrisme.
    Je n’ai aucune envie de revenir aux trucs ringards des juristes moisis des années 1960 genre "pour avoir des droits, il faut être majeur" (donc 21 ans, ce qui ne les empêchait pas de vous trouver assez grand à 18 pour aller en Algérie). Auditionner les enfants en cas de divorce ou de procédure les concernant est une évidence, avant 1989, ils étaient considérés comme "muets".

    Je ne vois pas le rapport entre ces vraies avancée (et d’autres que je n’ai pas citées) et les excès du genrisme. Ce d’autant plus que dans les pays voisins, les droits des mineurs avaient déjà été développés bien avant les délires post-modernes (la France était très en retard sur le sujet sur le code civil allemand par exemple).

    Je ne suis pas non plus "pour" la fessée, même si le débat autour de ce sujet est un peu névrotique. Il n’est pas faux de penser que les violences banalisées au début de la vie en conditionnent d’autres.

    Cela dit, quand on voit que la fessée veut être interdite par les mêmes qui éborgnent les manifestants, il y a de quoi s’interroger !


  • Marion Sigaut, une femme extraordinaire et talentueuse. Je peux l’écouter des heures sans m’en lasser... Une femme méthodique et très compétente et en la regardant, on peut voir sa bonté. Elle est une chance pour le mouvement E&R. Le Seigneur fait bien les choses... Parfois, il m’arrive d’avoir les larmes aux yeux, juste en écoutant sa voix. Énormément de filles auraient été heureuses d’avoir une maman comme elle mais on ne choisit pas ses parents.

    Elle est une femme à l’écoute et qui met tout en oeuvre pour que nous sachions ce qui se passe derrière le rideau.

    Elle représente bien la française de souche pleine de bonté et de charité.

    Longue vie à elle.

    Clara.


  • Merci à Marion Sigault pour cette conférence sidérante, sur un sujet passionnel ( on touche à nos progénitures c’est un peu normal). Peut-on avoir un lien vers les sources citées (constats en Suèdes, rapport ONU et UE) pour mieux mettre en relief et s’armer face à la critique ?


Commentaires suivants