Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ?

Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ? C’est à cette question que se propose de répondre un colloque organisé sous l’égide de la Sorbonne à l’hôpital de la Salpêtrière.

 

La question est si choquante que l’annonce de ce colloque a mis les réseaux sociaux en ébullition.

Car poser la question ainsi implique que les deux réponses sont possibles : oui ou non.

À l’heure des Droits sexuels pour tous promus par toutes les grandes agences de l’ONU, à l’heure de l’éducation « à la sexualité » obligatoire dès la maternelle, à l’heure où il tombe désormais sous le coup de la loi de discriminer quelqu’un sur son âge ou sur son orientation sexuelle, il manquait une rencontre de professionnels pour poser la question : un enfant peut-il être d’accord avec sa propre destruction ?

Le colloque est organisé par l’association « Coup de pouce - protection de l’enfance », ce sont eux qui le disent.

Si on n’a pas de raison de douter, a priori, de la bonne foi des intervenants, on est en droit également de tirer la sonnette d’alarme et de dire, haut et fort : non un enfant ne peut consentir à aucun acte sexuel.

- Dire le contraire c’est nier l’enfance.
- Dire le contraire c’est justifier la pédophilie, qui devient partout une orientation sexuelle comme une autre.
- Dire le contraire c’est ouvrir un boulevard à la destruction de l’enfance, donc de l’humanité.

Résistance !

Marion Sigaut

 

 

Le colloque se déroulera à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière le 18 mai 2019 de 9h à 13h.

Pour la modique somme de 30 € (quand même !) on pourra venir entendre :

- Pascal CUSSIGH, Avocat et Président de Coup de pouce – Protection de l’enfance

- Hélène ROMANO, Docteur en psychopathologie clinique, spécialisée dans le psycho traumatisme.

- Sandra HERNANDEZ, Docteur en physiopathologie, agrégée de Biochimie et génie biologique, membre fondateur de Coup de pouce – Protection de L’enfance

- Stéphanie DAUMAS, Maître de conférence à l’Institut de Biologie Paris Seine - Sorbonne Université, Docteur en neuroscience cognitive

- Béatrice BAÏZIDI, Psychologue clinicienne, administratrice et membre fondateur de Coup de pouce – Protection de l’enfance

- Charlotte MAREAU, Docteur en psychologie spécialisée en protection de l’enfance

- Michelle CREOFF, Vice-Présidente du Conseil National de la Protection de l’Enfance, co-auteur avec Françoise Laborde du livre « Le massacre des innocents »

- Nataly MALTEZEANU, Juriste et ancienne Avocate, Vice-Présidente de Coup de pouce – Protection de l’enfance.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "La question est si choquante [et blablabla]" dit déjà tout sur le contenu : la question est une fausse question car la réponse est imposée ; le débat sera un faux débat puisqu’il ne consistera qu’à justifier la réponse choisie.

    Je suis très déçu par cette façon de traiter la question de la sexualité enfantine. C’est pas du tout comme ça qu’il faut procéder.

    Même en admettant que la décision de ne pas mêler l’enfance et la sexualité soit le fruit d’un arbitraire pur et simple, pourquoi alors ne pas s’en tenir à perpétuer cet arbitraire ? Moi ça me suffit.

     

    • Allez lire les intentions du site (et donc de l’association) qui propose cette conférence et vous saisirez que d’envoyer cette question dans le débat public (alors que ledit public est en état d’ignorance ou d’aveuglement pour une partie, de déni complet pour les prédateurs) est bien évidemment posée pour faire entendre un NON, rien d’autre.
      Sauf à lever quelques lièvres.
      Pour une fois, soyez post #Nuremberg, jugez de l’intention.
      https://cri-adb.org/services/


    • #2194321
      le 08/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte (...)

      En allant faire un tour sur leur site, il ne me semble pas qu’il y ait une quelconque justification. L’intitulé de la conférence visait peut-être à attirer l’attention, ou à choquer volontairement, mais il est clair que l’intention est extrêmement maladroite.
      Le but semble plutôt viser le flou de la loi qui permet justement des dérives, et d’expliquer en quoi ce type de relation est néfaste. On en est là.
      Le problème vient aussi du fait que ce n’est pas en organisant des conférences soporifiques entres gens du même monde qu’on va empêcher quoi que se soit. Toute la merde progressiste se déverse comme des vases communiquants des Etats-Unis vers l’Europe.
      Entre les migrants (le social) par le Sud, et le sociétal (atlantisme), faut-il choisir ? Merci E&R.
      #JesuisGandalf
      #Nopasaran


    • @ The Médiavengers Zionist War,

      C’est que vous lisez mal : tant sur le site en question - qu’il faut parcourir en long en large et en travers - que dans les Textes : toute cette « merdasse » - comme l’on dit désormais - est inscrite dans les Textes fondateurs depuis la nuit des temps, avant même l’existence des États-Unis. (Israël Adam Shamir en fait un bref rappel lors de son dernier article sur Notre Dame et son brasier : mais il n’est pas exhaustif tant la « chose » est répandue au sein de l’humanité, de par le monde ; allez le lire, c’est instructif.)
      Quant aux rituels impliquant les êtres humains de différents âges, faites justement le tour de ce monde et vous n’allez pas en revenir : ou plutôt si, complètement transformé. Et vous verrez qu’une conférence est le moindre des balbutiements sur le sujet, tant il est vaste et ancestral. Rien à voir avec vos délires contemporains... que vous empruntez aux notions de « bien ou au mal ». Ni Zarathoustra ni Mani ne se sont adressés au monde entier, voyez-vous ?
      Ce n’est donc pas sur un bras de fer à la souris que cela va changer. Partez pour un long, très long processus dont vous ne verrez même pas l’aboutissement.


    • "la sexualité enfantine" ... existe t’elle seulement ?
      Les enfants sont elevés ensemble sans disctinction de sexe ou d’âge depuis des décennies, à t’on constaté quoi que ce soit ?

      Mis a part quelques energunèmes, je ne sais pas l’impression qu’il y ait beaucoup de "sexualité" (enfantine) avant la puberté.
      Si il n’y en a pas entre enfants (l’imitation et la decouverte de la différence homme/femme ne saurait constituer une "sexualite), et que seul l’adulte provoque la sexualité, comment parler de sexualité enfantine ?


    • Roger, je peux t’assurer qu’il y a une sexualité enfantine, même si elle n’est évidemment pas de la même nature que celle des adultes. Entends "érotisme" si cela te paraît plus clair : la curiosité réciproque des petits garçons et des petites filles est littéralement de la sexualité / de l’érotisme. Il n’y a pas forcément de pénétration à la clé, mais le contact fait évidemment partie de ce qui est recherché : de la même façon qu’un enfant commence par regarder puis tourner autour d’une cible quelconque (un truc à bouffer, un interdit à braver), quand il se met à surveiller les filles et à leur tourner autour son intention (consciente ou non) est évidemment d’y toucher.

      Je le répète : arrêtons de nous cacher derrière des inventions et tenons-nous-en à perpétuer un interdit arbitraire en tant que tel.
      Prétendre à des réalités scientifiques ("il n’y a pas de sexualité enfantine, et blablabla") c’est s’exposer à ce qu’une réalité scientifique, fondée et étayée celle-ci (contrairement aux élucubrations hystériques de certains), vienne empêcher tout arbitraire.


  • On remarquera avec effroi que 7 intervenants sur 8 sont des femmes ! Quand les mères vendent leurs enfants aux prédateurs sexuels, cela veut dire que les "Temps sont mûrs" ... Tous derrière le Christ gilet jaune canal historique !


  • Il y a un consensus civilisationnel, juridique et social pour dire qu’un mineur de moins de 15 ans est intouchable sexuellement, celui qui outrepasse cette ligne rouge est un délinquant voire un criminel, et c’est évidement très bien comme cela.

    L’ingénierie sociale sait très bien exciter les imaginations et taper en dessous de la ceinture, il suffit de voir comment on vécut la génération des baby boomer ( merci hollywood, rapport Kinsey... )...Et même les cathos tradis qui foiraient leur nuit de noce faisaient annuler leur mariage, et hop on recommençaient avec une nouvelle prétendante... !!

     

    • Un consensus mondialiste, pas national, nuance... et un consensus de certaines volontés, celles de l’OMS, au dépens de celles du plus grand nombre à qui on ne demande pas si l’apprentissage de la branlette à la maternelle est un progrès humaniste.

      « un mineur de moins de 15 ans est intouchable sexuellement » : apparente neutralité ou bon sens, sauf si on change le droit il sera en effet intouchable, protégé par la loi... et par ses avocats...
      Regardez ou lisez comment s’est passé le procès d’Outreau ? Vous croyez qu’un gamin de 3 ans saura se défendre face au juge ?

      STOP


    • @anti franc mac

      Pour ton information lors de l’instruction de l’affaire Dutroux en Belgique, il a y 32 personnes témoins à charges des réseaux pédocriminels qui sont décédés ( suicides, accidents de la route... ) pour la plupart quelques jours avant l’audience...

      Alors reprends tes études de droit, fait avocat, vu que tu as une grande gueule...et montre nous ce que tu sais faire face à la mafia...On te regarde !


  • Tout cela est très cohérent. On détruit par étape tout l’ordre naturel : le père, la mère, la famille, l’enfance,... On a la diffusion d’une spiritualité Luciferienne ou tout est inverse. Pourquoi ? Ordo ab Chao. On est dans le moment apocalyptique du déchaînement du mal. Entre Satan et l’esprit Saint aucun compromis n’est possible c’est l’heure des choix....

     

    • Je précise juste :
      "Ordo ab chao" l’ordre par le chaos, c’est l’inverse de l’ordre par le Sens, et là on retombe sur l’ordre naturel, la transcendance, comme vous dites la filiation...

      L’ordre par le chaos c’est le négation de cet ordre naturel ; c’est seulement "l’ordre" pour eux parce qu’ils sont l’ordre : ils sont au pouvoir !
      Et surtout parce qu’ils ne croient pas en Dieu, ils l’ont rejeté, donc cette vie est unique et il faut s’éclater un maximum, il n’y a pas de sens à la vie, donc tout est permis - pour eux.
      Pour nous de moins en moins.

      C’est bien du luciférianisme : Lucifer l’ange qui veut prendre la place de Dieu. Or comme toute la Création vient de Lui, leur logique les pousse à tout détruire, à détruire cet ordre aux choses... Le pouvoir rend fou...


    • Utile complément. La question est : faut il anéantir Lucifer ou bien va t il s’autoaneantir ?


  • Faudrait poser la question à Dany le rouge, lui, il a sûrement la réponse.........


  • Bin dis donc, ça manque de femmes dans ce colloque...

     

  • J’espère que l’on a pensé à envoyer des invitations à L’elysee….Il peut y avoir des "retours d expérience" intéressants .


  • Merci encore et encore, Marion d’être toujours là, d’être toujours en veille et en éveil des consciences, de rester debout face à cette engeance mortifère qui veut détruire tout sur son passage, nous vous serons jamais assez reconnaissants pour tout ce que vous faites ainsi que le Grand travail de E&R.
    Que Dieu vous protège et en ce mois béni de Ramadan nous prions pour vous et Alain Soral.
    Un fervent admirateur.

     

  • Pas certain que ce monde en ait encore pour très longtemps.....

     

  • Le fait même que des hôpitaux puissent organiser un tel débat, démontre la déliquescence aboutie de la société dans laquelle ils veulent nous confiner

    a mettre en perspective avec les "événements" récents survenus a la salpetriere et le traitement qui y a été apporté ( média, police, politique ... )

    il y a donc une interrogation là ou normalement devrait s’affirmer, sans ambages, une négation

    attendons de lire les arguments des intervenants

    l’association "coup de pouce" semble présenter une image avenante, néanmoins les terme de victime ne pouvant être accordé a celui qui consent, il serait bien que cette associations puisse clarifier sa position

    attendons donc le 18/05 afin de pouvoir lire les arguments développés par les intervenants


  • Question délirante qui ne serait venue à l’idée de personne jusqu’à maintenant.

    Un titre sous forme de question c’est suggérer le doute - et la suggestion est habituelle dans les procédés maçonniques pour influencer les esprits, c’est de l’ingénierie quoi...

    Sur le tract :
    1 : Selon la loi française, oui l’enfant peut consentir
    ah bon première nouvelle...

    2 : La notion de consentement chez l’enfant
    son consentement est forcément basé sur l’affectif pas sur la raison objective !

    3 : Cerveau de l’enfant, dissociation et mémoire traumatique
    dans dissociation il y a CIA, ils ont fait leur preuve, voir la chaîne de Alexandre Lebreton
    ...

    Je comprends pas que ce colloque ait lieu dans un hôpital en cercle fermé... Normalement le maire du 13ème, Jérôme Coumet (né justement à la Salpêtrière) devrait interdire ce genre de réunion tellement le thème est ambigu et malsain !

    Question à mon tour :
    Est-ce qu’une association de protection de l’enfance ne devrait pas plutôt faire le même travail de dénonciation qu’une Judith Reisman par exemple ?!
    On n’imagine pas Mme Sigaut participer à ce colloque !
    Donc c’est faux...

    *remarque : le tarif d’entrée est de 30€ mais gratuit pour les étudiants et les chômeurs... ça fait une grande différence, d’habitude l’écart est de 5 ou 10€, mais là 30€... Est-ce que l’objectif premier n’est pas en fait de ramener le plus de monde pour dégrader encore plus les moeurs ?!

    *remarque 2 : je l’ai déjà dit, mais regardez le logo de l’asso, M. Blet pourrait nous en dire plus, mais il me semble voir une poignée de main maçonnique avec le pouce replié...

     

    • Lisez le commentaire en dessous du vôtre (pas cette intervention) et je vous assure que vous n’aurez nul besoin de M. Blet mais bien de votre pouce pour aller en stop* à cette conférence et nous confirmer, à l’issue, la clairvoyance d’ @ albin.
      Les sujets évoqués étant, du point de vue des plus éveillés, source d’inquiétude pour ladite association, elle en pose les thèmes (qui la dépasse). Par sûr, vu les interventions CPPN par ici, qu’elle (l’inquiétude) trouve écho.

      * Difficile et onéreux de se garer dans le quartier.


  • Je viens d’aller sur le site du colloque, et sur le site de l’association, et du coup je ne comprends pas du tout le ton de votre article ni son contenu.Ce colloque n’a pas du tout l’intention de faire la promotion de la pédophilie !

     

    • Tout de même le titre en forme d ’interrogation semble admettre que la question puisse se poser et faire débat ; c ’est déjà , en dépit même d ’ une position négative quant à la question , faire le jeu le jeu des pervers et légitimer une position différente , légitimer donc la pédophilie "consentie "


    • Un colloque de professionnels se posant ce genre de question stupide est déjà en soi extrêmement inquiétant et en dit long sur l’état de déliquescence intellectuelle de notre société. La question n’est pas le consentement de l’enfant, un enfant peut être amené à consentir à absolument n’importe quoi y compris à tuer de ses propres mains son père et sa mère ! L’enfant est par essence un être immature, impressionnable et aisément manipulable ! Déjà que les experts en manipulation sont capables de faire des "miracles" avec des adultes (exemple des gourous des sectes, ces escrocs capables de convaincre des professionnels diplômés et compétents qu’ils sont neurochirurgiens, ingénieurs en physique nucléaire...alors qu’ils n’ont même pas le BAC...), alors imaginez un peu ce qu’il est possible de faire et d’obtenir d’un enfant ! De plus l’enfant est de par sa nature plus dans le monde de l’émotion et de l’affectif que dans celui de la raison. Ce qui caractérise la maturation vers l’état d’adulte c’est notamment la domination progressive de la raison sur les émotions et l’affect.

      La question devrait plutôt être pourquoi notre société moderne est amenée à se poser des questions aussi stupides et malsaines ?!
      Certaines personnes ne semblent pas réaliser la signification d’un acte sexuel entre un adulte et un enfant on va leur décrire la chose : imaginez lors d’une réunion entre amis alors que vous cherchiez les toilettes vous surpreniez enfermés dans une chambre un des convives adultes, la bite dans la bouche d’une petite fille dénudée de 8 ou 10 ans. Quel sera votre réaction spontanée ? Est-ce que la question "La petite fille est-elle consentante ?" vous viendrait-elle à l’esprit ? Bien sur que non ! Vous seriez choqué, vous trouveriez cela malsain, inapproprié ! Ce n’est pas normal, point barre ! C’est complètement dingue que l’on en soit réduit à devoir expliquer cela aujourd’hui !


    • C’est une manière d’imposer un débat sur un thème où le débat n’a pas lieu d’être.
      C’est une technique de négociation classique.
      Négocier donne l’opportunité au demandeur d’arracher un petit bout, même minuscule.
      Pour remporter la mise, il lui suffira donc de négocier assez longtemps, suffisamment de fois.

      C’était déjà le cas avec la pré-GPA.
      Et maintenant, on a des usines de femmes pauvres pondeuses façon poules, en Inde, qui enrichissent des porcs qui vont quoi, faire le bonheur de l’humanité avec leur argent si bien acquis ?

      Dans 20 ans, on débattra pour savoir si les gamines mineures n’ayant pas trouvé de sugar daddy pour leur payer leur ours en peluche contre gratifications sexuelles (consenties, bien sûr), ne pourraient pas porter des gosses pour se faire un peu d’argent de poche.

      Le tout, évidemment, lors de débats plein de spécialistes ayant les meilleures intentions du monde et condamnant 99,9% de la proposition.
      Mais 1000 fois 0,1% du total de départ, ça donne le cul complet de la crémière mineure.


    • C’est pour çà qu’on va y aller pour filmer...


    • @ albin
      Il y a 30 ans de ça, j’avais assisté à ce genre de colloque autour de la bioéthique qui posait ce genre de question dans le débat public, concernant le trifouillage du génome avec tout plein d’experts, de généticiens, juristes… Puis de nos jours, nous nous retrouvons avec la théorie du genre et le reste du transhumanisme. Si cette question effrayante est posée c’est que le boulot a déjà été fait dans les loges : c’est une sorte d’opération de comm, histoire d’obtenir un premier niveau de ressenti de la part des « sans-dents illettrés », un test aux limites d’acceptation du bétail afin de réajuster le pipoul qui accompagnera la généralisation de la pédophilie par sa mise sur le marché (lire « Le meilleur des mondes » de Aldous Huxley), n’était-ce qu’une simple fiction considérant son frangin Julian Huxley, le jésuite Pierre Teilhard de Chardin et plus tard Ray Kurzweil ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Julia...
      Plus tard, il accroît sa popularité par le biais d’apparitions télévisuelles et radiophoniques. En 1939, la BBC lui demande d’être l’invité récurrent d’une émission de culture générale, The Brains Trust (le groupe d’experts), pendant laquelle lui et d’autres invités débattent à propos de questions posées par les auditeurs. Cette émission a été mise en place pour maintenir le moral ...

      A contrario, ce qui me trouble et qui devrait vous troubler, c’est comment un tel sujet puisse être posé comme ça, l’air de rien, sans avoir l’air d’y toucher (touche-pipi) et comment d’autres sujets notamment celui de la question migratoire après 6 mois de mouvements des Gilets jaunes ne peut même pas être évoqué ? Qui est capable de monter une opération de sidération « Je suis Charlie » en moins de 24h ? Qui est capable de mettre un blackout total sur la question migratoire ? Les mêmes qui sont capables de glisser ce genre de sujet dans le débat public au compte-gouttes, ce que Pierre Hillard appelle « apprendre à faire le mal mais tout doucement » pour ne pas générer de résistance de la part du bétail et prendre des coups de cornes en retour.

      « 10 000 enfants migrants disparus en Europe : des ONG alertent »
      https://www.liberation.fr/planete/2...

      « Le fondateur de Terra Nova tombe pour pédophilie
      Rappel : Terra Nova est une "fondation progressiste" proche du PS »
      https://www.egaliteetreconciliation...


  • OMS - Standards pour l’éducation sexuelle en Europe :
    - https://www.sante-sexuelle.ch/wp-co...

    Je conseille de garder juste les pages 1, 38, 40, 42, 44, puis d’envoyer ou imprimer le pdf et le montrer à qui vous voudrez, c’est plus crédible...

    Quand on sait que Buzyn passe à 11 vaccins pour notre bien et ici "Organisation Mondiale de la Santé" :
    * quelle est la nature de cette organisation mondiale ?
    * "de la santé" : pour ou contre ?!

    J’en veux pas de l’OMS j’ai pas voté. Pour les états unis d’Europe là j’ai le droit mais ça elle s’en fout l’organisation ! Allez voter c’est pour votre bien...


  • Depuis quand on base la légitimité d’un acte, d’un comportement...à partir du consentement d’un enfant ? La vraie question devrait être double et plutôt : un enfant est-il apte à prendre la décision éclairée à un rapport sexuel et est-il normal pour un adulte de désirer avoir des rapports sexuels avec des enfants ? La réponse à ces deux questions est non. D’abord l’enfant étant un être immature, inexpérimenté n’est pas en mesure de consentir de manière éclairée à un acte sexuel. L’enfant est aisément manipulable, impressionnable...de plus sur le plan psychologique et physiologique la sexualité adulte n’appartient pas à son monde. La libido qui s’exprime dans sa forme sexuelle est aliénante et nécessite de la maturité pour la sublimer. Les adultes qui ne parviennent pas à sublimer leur sexualité en deviennent complètement esclaves, les hommes en particulier.
    Certes des enfants manifestants des comportements sexuels cela existe et cela choque ! Cela choque l’écrasante majorité des gens car on ressent qu’il s’agit de quelque chose d’inappropriée, de malsain, en dehors de la normalité, et par ailleurs de tels enfants apparaissent rarement spontanément mais sont le résultat de maltraitances psychologiques et physiques (carences affectives sévères...)
    Ensuite quelle est donc cette lubie de certains adultes de vouloir frotter leurs organes génitaux sur des gosses ? Quant à ces adultes qui sans être pédophiles se posent ce genre de questions stupides cela en dit long sur l’état d’effondrement intellectuel de nos sociétés !


  • Avant chaque nouvelle loi visant à faire "progresser" les mœurs de notre société on commence par poser la question, discrètement, puis viennent les débats télé et quand les cerveaux sont suffisamment ramollis on peut voter la loi.

    On remarque que 7 des 8 intervenants sont des femmes. Pourtant ce sont nous, les hommes, qui formons l’immense majorité de la communauté pédophile ! Un peu de considération quand même, merde !


  • C’est bizarre : plus le temps passe, plus on dirait qu’on libère les malades mentaux pour éduquer les gens sains à endurer des déviances qui n’ont pourtant pas besoin d’être admises légitimement en haut lieu comme telles pour être cataloguées de malséantes : ici on lit ça et c’est pourtant nuisible à tout le monde, c’est une mauvaise nouvelle pour chacun, en fait.
    Imposé par une élite dissimulée pour nuire à absolument tout le monde : on devine de quelle engeance il peut s’agir.

    Merci à vous de faire passer le message en tout cas.


  • UN enfant !

    Mais qu’est-ce que cela signifie précisément ?
    - ) un nourrisson (qui ne parle pas) ?
    - ) un enfant de moins de 7 ans (qui n’a pas l’age de raison) ?
    - ) un enfant prépubère (qui prend ses modèles parmi les enfants de même sexe) ?
    - ) un enfant pubère (qui commence à s’intéresser au sexe opposé) ?
    - ) un adolescent (qui en sort par cette maturité sociale si difficile à déterminer) ?

    Tous sont des enfants, mais si différents d’un stade à l’autre !
    De plus, ces stades ne sont pas franchis par tous au même age !

    Notre civilisation actuelle ne vit que par une fuite sans fin en avant, un changement permanent, qui prône à l’envi : "la NOUVEAUTÉ", synonyme obligé de PROGRÈS, et qui donc renouvelle toutes les modes, toutes les lois, toutes les politiques, toutes les littératures, toutes les orientations artistiques.

    Nos metteurs en scène de film ou de théâtre, essayistes, feuilletonistes, philosophes, journalistes, critiques, éducateurs, peoples, réseaux occultes ... ne vivent que de ce changement.

    Gageons qu’au bout d’une génération ils nous diront eux-même : "Maintenant la société est assez mure pour changer et revenir aux interdits sexuels".

    Thémistoclès

     

  • Ce qu’on peut dire,à coup sûr,c’est que le malade est en train de mourir et que les médecins discutent entre-eux. Cela veut dire,en clair,que l’oligarchie avance à pas de géant dans sa besogne d’enfoncer la nation dans le néant,laquelle nation,à travers ce qui reste de forces vives,est en train de discuter et de formuler des commentaires.
    Bonne continuation !...


  • Donc d’après la loi Schiappa les enfants sont des gériatophiles...ah les petits saligauds !


  • Récemment sur Reddit il y avait un post dans lequel un père disait être en froid avec sa femme pour avoir interdit a sa fille de 11ans de regarder/commander un godemichet sur Amazon. Il lui avait confisquer sa tablette et punie. Sa femme avait annule la punition du père, redonne la tablette a sa fille et les deux faisait la gueule au père. Le père demandait si il avait eu tord.... la volée de bois vert qu’il a reçu ! quasi tous l’accusait d’être totalement hystérique et rétrograde mentionnant qu’une fille de 11 ans a parfaitement le droit d’avoir un godemichet pour découvrir sa sexualité... c’était tres revelateur de la déviation des esprits. Reddit est un excellent site pour mesurer la gauchisation de la jeunesse de masse des grandes villes.

     

    • Un post créé de toutes pièces, ainsi que les commentaires pro y afférant ! La propagande est permanente ! Une solution : ne pas la lire, ne pas aller sur ces sites !


    • Exact, ces post sont tous artificiels à l’identique du rapport Kinsey... et sont montés de toute pièces par les mêmes Frankistes - Sabbataistes qui répandent le porno ( y compris incestueux ...) pour détruire l’inconscient collectif de l’occident chrétien et surtout des plus malléables... Les ados et jeunes adultes !

      Ces FDP le paieront très cher en enfer, en attendant soyons prudent ...les ados ont pour la plupart compris que le porno est un tu l’amour, c’est déjà ça !


  • Je vais essayer d’expliquer à ces femmes très courageuses pourquoi elles ont affaires à des personnes qui se comportent comme des idiots et qui malgré des explications des plus clairs refusent l’évidence .
    Droit et sexuel relèvent purement et simplement des techniques classiques utilisés par tout les escrocs : Droit : est une vérité utilisé comme appât ; sexuel : est un crochet très pointu au bout de la canne à pèche dont le but est d’empêcher que le poisson ici c’est le pigeon , se décroche . L’idée de cette technique est très simple : si vous refusez la partie sexuel (l’hameçon ) donc vous êtes contre les droits (l’appât ) , donc le refus de mordre fait de vous le méchant .


  • L’une des intervenantes au colloque a écrit un bouquin.
    https://www.lejdd.fr/Politique/fran...
    La maltraitance est située dans son analyse uniquement au sein de la famille biologique. Or nombre de familles d’accueil sont maltraitantes ou simplement indifférentes. La maltraitance dans la famille bio peut devenir un prétexte au retrait généralisé des enfants du sein de leurs familles, et la saisie des petites "victimes" par des gens qui comptent et ne paient jamais. Est parfois assimilée à la "maltraitance" parentale un peu de désordre dans la maison, une instruction à la maison, des jeux dans la rue non surveillés, etc. Attention aux dérives possibles de l’État.
    Personne ne parle des pédos de luxe, des enlèvements d’enfants,, des scandales Dutroux-Podesta, des premières tentatives de sexualisation des enfants datant des années 70 (entendre Cohn-Bendit qui n’y voyait aucun mal, et ses groupies).
    La sexualisation des enfants est un concept oriental. Ni chrétien ni européen. Les années 70 ont mêlé libération des mœurs (danger de reproduction réduit) due à la "pilule" et mentalité étrangère à l’Europe, et même ennemie de l’Europe et de sa tradition.
    Les gens ne pensaient pas à la sexualité des enfants, avant que des tarés ne s’y mettent. Un enfant, c’est innocent, on ne parle pas de n’importe quoi devant lui. C’était la règle et le souci. Nous avons tous été enfants et avons tous détesté l’intrusion adulte dans nos petites pensées secrètes ou pire, le cas échéant. On n’entend jamais : "le corps de l’enfant est à lui".
    J’espère que Marion Sigaut assistera au colloque. Curieux qu’elle n’y ait pas été invitée. La psychologie de l’enfant par son histoire, il y a beaucoup à dire.

     

    • Normal que le bouquin traite de la famille biologique puisque le site lance un « C.R.I. » au regard de tout ce qui touche l’inceste (pédophilie comprise) : soit la question de la vulnérabilité de l’enfant dans un cadre particulier.
      De plus, alors que l’on prévient toujours sa jeunesse de faire attention au loup extérieur, il s’avère que les agresseurs sexuels (tous délits confondus) sont d’abord des proches, connus : dans l’ordre de nos cercles concentriques ; famille, amis, voisins, collègues et ainsi de suite...


  • J’ai souvent des discussions avec mes "amis" instituteur aux USA (ou j’habite), ils trouvent absolument révoltant qu’un homme de 19 ans ait une relation sexuelle avec une "gamine" de 16-17ans et crient a la pédophilie mais ils trouvent tout a fait normal tous ce qui est expose dans cette vidéo. Encore une fois je me rend compte absolument tous les jours du changement de paradigme qu’il s’est produit depuis une génération ou deux sur bien des sujets. Et franchement je ne pense pas qu’on reviendra en arrière sur bien des points.


  • Dans l’affaire du coral, l’enfant mort la tète dans un seau de merde, sodomisé par on ne sait qui, était-il consentant ? le coupable de ce crime aimerait bien que la justice réponde oui à cette question.


  • Suite à la révolution industrielle, à notre révolution déguisée et celles de l’Angleterre, les gens exploités jusqu’à leur mort sont devenus des salariés arrachés à leur monde agraire ou un certain équilibre a fait ses preuves durant des siècles.
    Les tenants de ce nouveau pouvoir industriel et financier n’avaient qu’une préoccupation, chasser Dieu du quotidien des exploités...Arrive les temps modernes, ces mêmes salopards, la modernité avec son cortège de revendications légitimes les effaraient, du coup ils nous ont imposé des lois sociétales, avec un doute bien entretenu sur la majorité sexuel d’un enfant et ce malgré toutes les études démontrant l’âge auquel un enfant peut avoir des relations sexuelles, sans oublier le bon sens. Ces réseaux ne pourront être combattus que par des mamans ou ex mamans, si on leur explique le danger pour leurs enfants de ces lois à venir. Je suis certain de la protection sans égale qu’elles apporteraient à leurs mômes, l’instinct maternelle ça existe. Les pères, nous devons nous lever physiquement contre ces gens, à chaque fois que se passe un cas de pédophilie. Je suis conscient de la part familial dans ces drames, mais à un moment discuter et rediscuter fini par se rendre faible face à ces monstres organisées. Les pouvoirs publics se rendent complices en laissant certain(es) mettre le doute dans la tête des gens par une clique maîtrisant plus la rhétorique que le sujet lui même.


  • La sexualité a pour but la procréation.

    Corolaire de ce principe :

    - Le plaisir sexuel est un moyen, non une fin en soi.

    - La sexualité ne peut légitimement s’exprimer qu’au sein d’un couple marié dans le but de fonder une famille.

    - Hors mariage, on s’abstient.

    - La contraception est à bannir.

    La mentalité contraceptive entérine l’idée que le sexe est d’abord affaire de plaisir, parce qu’elle permet de jouir de l’acte tout en se dégageant de la responsabilité de la venue au monde d’un enfant.
    Dans ce contexte, il est inévitable de finir par considérer que le seul acte sexuel condamnable est celui qui n’a pas procuré de plaisir, la notion de consentement étant parfois très floue.

    Le seul rempart consiste à revenir à une conception responsable de la sexualité, comme décrit plus haut.
    Si ça ne vous plait pas, il faudra vous faire à la pédophilie légalisée.

     

    • Tu peux garder ton prosélytisme puritaniste pour toi.

      Entre ce que tu dis et ce qui est, n’existe-t-il pas un juste milieu ?


    • #2194663

      @ole

      Question intéressante et Ô combien d’actualité... lire à ce sujet sur le net le témoignage de
      " GLORIA POLO père DWIGHT " sur Google, qui est revenu de la mort après une NDE, ses propos, témoignages et conférences sont approuvés par son évêque Colombien !!

      A connaitre absolument !



    • le seul acte sexuel condamnable est celui qui n’a pas procuré de plaisir,




      Pardonnez moi mais j’ai du mal à suivre... comment êtes vous arrivé à cette conclusion ?


    • @ Marion Sigaut

      Je crois que le début de sa phrase répond à votre question : "Dans ce contexte, il est inévitable de finir par considérer que..."

      Ce n’est pas lui qui aboutit à cette conclusion, mais bien la société qui nous pousse à chercher le plaisir même, le moyen plutôt que la fin, et il me semble que le commentateur original le déplore.


    • @Marion Sigaut

      Bonjour Marion et bravo pour votre travail historique et vos analyses remarquable .

      Je crois que Olé se fait par une sorte d’inversion parodique l’avocat du diable qui condamne l’absence de recherche de jouissance comme fin ultime...

      Maintenant, je ne garantie pas, il y a pas mal de tradis qui ont, c’est vrai... les fils qui se touchent et une absence totale de psychologie pour présenter les relations amoureuses en théologie morale. ( On a même des " prélats sédévac " qui prétendent que le sexe ne sert qu’ à faire des enfants...ce qui est archi faux et contre productif ) .

      @Bonheur éternel : je connais et conseille à fond le témoignage de Gloria Polo, outre aussi pour ceux qui veulent aller à la source ( plutôt que de lire des approximations ) la " théologie du mariage " de l’abbé BARBARA.Rappelons à tous les peignes cul que l’Eglise pour lutter contre les hérésies cathares ( et son puritanisme paroxystique ) a promulgué au moyen âge le devoir conjugal quotidien...A bon entendeur !


    • Je n’ai rien lu sur l’inceste ou la pédophilie au sein de la famille. Je dirai d’abord de ne pas se balader à poil devant ses gosses, avoir une tenue vestimentaire respectable et descente. Ne pas permettre à la jeune fille ou un jeune garçon de se balader en slip ou à poil chez eux, tous ces comportements au quotidien favorisent un certain relâchement de la pudeur, le mot maître est pudeur au sein d’un famille, ceci ne pourra qu’engendrer le respect de l’intimité de ses proches sous le même toit. Je tenais à préciser ce point, il m’est arrivé d’être dans des familles avec des gens qui se baladent en slip dans la même famille, une gène et une honte absolue, je ne savais plus ou me mettre. Bien entendu nous ne sommes pas des sauvages. Dieu sait comme il nous a fait faible dans le désir de l’autre, sexuellement parlant. Satan n’attend que notre faiblesse, ne lui donnons pas cette occasion.
      Qu’en pensez vous Mme Sigaut de cette plaie familiale ? elle aussi fait des ravages



    • Tu peux garder ton prosélytisme puritaniste pour toi.

      Entre ce que tu dis et ce qui est, n’existe-t-il pas un juste milieu ?




      Le puritanisme, ce n’est pas ça. Déjà globalement c’est une position protestante en Angleterre consistant à chasser le catholicisme.

      Concernant la sexualité plus précisément c’est l’idée que la sexualité est à mépriser comme une chose honteuse et dégradante.

      Hors le propos de ole ne dit pa cela, il consiste au contraire à replacer la sexualité dans ce qu’elle a de plus noble : le don de la vie. Il consiste à recouronner le sexe, et non de le jeter dans la fange.

      Toute vertu, toute noblesse obéit à un cadre précis, des règles ; s’affranchir des règles c’est sombrer petit à petit dans le vice qui, lui, précisément se définit par la recherche de la liberté, in fine totale.

      Dans un monde où le prosélytisme permanent est l’injonction à la sexualité débridée, vous saurez tolérer quelques lignes de rappel à l’ordre des choses, que cela vous plaise ou non.

      Le "juste milieu" que vous invoquez n’est en réalité qu’un degré de passage sur la lente descente dans les abysses du n’importe quoi sexuel.


    • @Bonheur d’éternité : très intéressée par les NDE, j’ai lu le "témoignage" de Gloria Polo sur le lien suivant : http://www.jesusmariasite.org/the-t...
      Le lac de l’enfer dans lequel baigne tous les suicidés, des petits monstres, et Jésus qui la gronde parce qu’elle n’aimais pas aller à la messe, parce qu’elle a critiqué des prêtres (qu’il ne faut JAMAIS critiqué), parce qu’elle faisait du sport pour avoir un beau corps et évidemment, qu’elle a avorté après avoir couché avec un garçon hors mariage. Ce témoignage est vraiment une très grossière propagande pro-catholique. J’espère que cette femme est malade mentalement à cause de son accident, parce que sinon, ce qu’elle fait relève pour le coup d’un vrai péché.


    • @eLISA

      Une grossière propagande... ? Car toi tu es plus formé peut être que les Évêques qui ont autorisés son témoignage... On croit rêver !


  • Rdv le 18 mai à la salpêtrière ! Soyons le grain de sable dans l’engrenage pro pédophilie !


  • A un moment il faut arrêter de s’en remettre à des "spécialistes", des "psy machin", des docteurs en psychologie infantile, etc... pour des sujets qui relèvent uniquement du bon sens et de l’éthique la plus élevée. Cela procède de l’ordre du tabou tout comme l’inceste.
    Conclusion : il faut protéger les enfants par des lois coercitives et inflexibles.

    Donc la réponse à la question est bien évidemment "Non !" et tout le monde rentre chez soi. "La loi morale en soi et le Ciel au-dessus de sa tête" comme aurait dit E. Kant...

    En fait la question est posée parce que des pervers ont imaginé que les enfants avaient une sexualité prête à tout. Et quand bien même ils auraient une sexualité ils n’ont pas les organes sexuels à maturité pour y répondre !...

    Les vieillards (autre âge extrême de l’existence) ont une sexualité mais bien souvent plus les moyens de la satisfaire. La différence d’avec les enfants est notoire car les personnes âgées ont développé leur sexualité tout au long de leur existence alors que les enfants sont vierges de cette expérience.

    A part le questionnement qu’ont tous les enfants sur "comment on fait des bébés ?" , du même ordre que tous les "comment ?" et les "pourquoi ?" de cet âge innocent, il faut être vraiment tordu pour imaginer que les enfants aient en tête "de s’envoyer en l’air" avec des adultes !
    Et non, M. Freud, les enfants ne sont pas des pervers polymorphes ! Ils sont curieux, rêveurs, naïfs et réalistes, et ils se contentent bien de mimer parfois le monde des adultes (jouer à la guerre, aux cow-boys et aux indiens, au papa et à la maman...) plutôt que l’accomplir.

    Encore une dinguerie de nos sociétés gouvernées par des malades...


  • #2194697

    La question est atroce


  • Cette hypertrophie actuelle du MOI franchit beaucoup de barrières, le SURMOI. Le MOI doit être alimenté en permanence pour éviter la frustation. Deux solutions :
    Soit le SURMOI reprend et renverse la vapeur.
    Soit c’est l’extrême individualisation et la fin.


  • Comment se fait -il que ce débat ait lieu ??
    Debattre sur un tel sujet signifie que l’Occident va très mal et que c’est le signe de sa fin du moins au point de vue éthique , moral .
    L’existence même de ce débat est un non sens , contre nature ! Pas de débat à avoir le sujet est clos pour les siècles et les siècles.
    Il y a des interdits antrhropologiques qui s’ils sont abolis ce seront dès lors les marqueurs de la fin de la civilisation .
    pas besoin des psys .. on ne discute pas avec le diable on le combat .
    La lirération sexuelle c ’est quoi son graal en réalité ? : l ’inceste et la pédophilie .


  • Avant dernière phase de la fabrique du Nouvel Homme Global... Programme commencé avec la révolution française, assez largement soutenue par les fameuses "lumières" (dont l’insupportable Voltaire, bouffeur de curés, libéraliste pathologique et infuatué achevé) et inspirés par le libéralisme anglais, et qui entre dans sa phase de terminale.

    Sauf sursaut confirmé des peuples (gilets jaunes et assimilés sérieux et actifs) ce Nouvel Homme est promis à n’être qu’un hybride crétinisé, indéfini côté genre, sans racine et sans mémoire historique, c’est-à-dire sans aucune identité autre que celle d’être un "citoyen du monde". Autant dire, un être vide, corvéable à merci et délocalisable sans limite.

    La confusion sciemment organisée pour les enfants en matière de genre et de sexualité fait partie du programme. Dépravation, décadence, perte d’humanité, perversion en tout genre, la destruction de la fonction symbolique du Père (la Loi, donc la limite) est le socle de ce massacre. Détruire l’homme traditionnel est l’objectif des progressistes délirants qui organisent le monde.

    Tout cela a été possible parce que fous délirants ont patiemment investi et infiltré tous les niveaux du pouvoir réel et les lieux de décisions au cours des décennies écoulées. La grande faiblesse des résistants, fussent-ils de droite authentique ou de gauche honnête, est d’être incapable d’organiser leur lutte dans la durée, sur le très long terme.

    Résister n’est qu’une étape d’une lutte efficace lorsqu’on vise la réappropriation de sa souveraineté individuelle et collective. Il faut ensuite une vaste organisation, des unions stratégiques fortes dans le plus grands nombres de pays afin de créer un véritable maillage idéologique et des relais à tous les échelons des centres de décisions. C’est exactement ce qu’à fait la gauche mondialiste et que ne parvient pas à faire les droites sérieuses.

    Tant que les droites demeureront chacune dans leur coin à surveiller que des supposés extrêmes, habilement diabolisées par le système médiatique actuel, ne cherchent à les rejoindre, la gauche progressiste perverse gardera la main.


  • La Schiappa, il ne faudra pas lui permettre de monter dans le jet le jour de la libération.


  • A votre avis, que pensait la grande prêtresse de l’éducation des années 70 et 80, la référence absolue, que dis-je, l’icône psy, j’ai nommé Françoise Dolto (prosternez-vous tous !) ?
    Eh bien voilà son avis, à l’amie des enfants :

    https://www.youtube.com/watch?v=Gvo...

    C’est bon, vous avez vomi ? Ouais, ça pique les yeux... Rappel : cette dame était dans ces années-là quelque chose comme l’autorité suprême en matière d’éducation. Enfin, chez nos élites progressistes, essentiellement. D’où son émission de radio et ses fréquentes apparitions télévisées. Pour éduquer les masses...

    Voilà. Maintenant, on peut le dire : c’était une sinistre conne. Et elle a fait beaucoup de mal. Malgré, soyons honnêtes jusqu’au bout, certains concepts intéressants, comme le complexe du homard pour expliquer la psychologie de l’adolescent.


  • Les problèmes des débats passionnés c’est qu’ils manquent de structuration.
    D’abord qu’est-ce qu’un enfant ?
    C’est pas la même quand l’enfant apprend à 6 ans à faire du pain, à 10 un rite de passage et 11 se marie. Comparé à des enfants de 50 balais en trottinette qui se font des piercing et tatoos et courent après les pokemons.
    Qu’est-ce que ça implique comme obligation (y compris de sa part) ?
    Apprendre à vivre et survivre n’implique pas la même attente de la société que d’apprendre à être un bon assisté infantilisé et esclave.
    Dans quel contexte parle-t-on de la sexualité des enfants ?
    Dans une époque/société où l’adolescence n’existe pas, ce n’est pas la même chose que dans une époque et société où les gens pensent à leur nombrile avant de penser éventuellement famille parce que la ménopause approche.


  • Intéressant le thème musical choisi à la fin de la quatrième minute. Il s’agit de la musique d’introduction du film « la neuvième porte » de Roman Polanski. Elle a été écrite par Wojciech Kilar, un compositeur polonais (...). La signification occulte de la neuvième porte est le neuvième mois de grossesse. La neuvième porte, c’est l’ultime passage vers les ténèbres, le sacrifice du nouveau-né.


Commentaires suivants