Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

Stéphane Blet l’insoumis, voir sur E&R :

Retrouvez Stéphane Blet chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2020801
    le 08/08/2018 par Xrisi Avgi
    L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

    La Turquie est un état viscéralement tourné vers l’apothéose ottomane passée.

    L’attitude ottomane sunnite est détestée malgré le contexte actuel par tous les chrétiens d’Orient.

    Si les turques souhaitent être francs et droits pour une fois dans leur histoire, ils seront dans l’obligation de rendre Chypre aux orthodoxes grecs et de calmer leur haine toute musulmane envers les chrétiens d’Orient.

    Les turques ne doivent pas oublier les exactions qu’ils ont commises envers tous leurs voisins d’obédience différentes.

    Poutine est orthodoxe, Kirill aussi. La mort du pilote orthodoxe du Sukhoi ne sera jamais oubliée.

    Les rêves de résurgence ottomane sont mortes, sultan Erdogan doit le savoir maintenant.

    Idlib la fondamentaliste, est le vraie visage de la Turquie des loups gris qu’ont été bichonnés par Erdogan.

    La schizophrénie Turque à vouloir manger à tous les râteliers, s’est retournée contre elle même et Stéphane Blet est clairement trop philo -turque dans son analyse.

     

    • #2020916
      le 08/08/2018 par La louve grise
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      Attention "les turcs" et non "les turques" !

      Donnez de la crédibilité à votre discours avant de critiquer le Grand Pianiste Monsieur Blet.


    • #2020939

      Si les turques souhaitent être francs et droits pour une fois dans leur histoire, ils seront dans l’obligation de rendre Chypre aux orthodoxes grecs et de calmer leur haine toute musulmane envers les chrétiens d’Orient.



      Chypre les nationalistes grecs ont perdu face aux nationaliste turcs.
      rendre l’île à qui ? L’île appartient aux chypriotes dans son ENSEMBLE.
      C’est un combat entre la Grèce et la Turquie face à l’effondrement de l’empire Ottoman, on peut voir que la Grèce à grignoter toutes les îles proches des côtes turques .N’inversser pas les rôles. Le coup d’état vient en premier lieu des nationalistes grecs à Chypre la réponse c’est pas fait attendre de la Turquie.


    • #2020966

      @ Xrisi Avgi, Turcophile il l’est assurément mais contrairement à vous il connaît et comprend ce dont il parle. Les Grecs à Chypre ont été amenés par les Anglais à partir de 1850 car les Turcs rechignaient à aller en masse sur l’île et ses richesses n’en étaient pas exploitées. L’île a été prise à la République de Venise par les Turcs en 1566 par Soliman, dit "le magnifique", sur les conseils de son ministre Marrane Joseph Nassi (lire Pierre Hillard). Si l’île doit être "rendue", ces derniers occupants légitimes sont Vénitiens, les Grecs, s’ils réussissaient l’Enossis (l’union avec la Grèce) auraient juste eu une île de plus à l’oeil comme Crète ou Rhodes...
      Ils ne doivent leur présence sur l’île qu’aux Anglais et aux massacres commis sous l’impulsion de l’évêque Makarios.
      Des Turcs ont pu commettre des exactions comme ils en ont subis, l’empire Ottoman n’a ni convertit à l’Islam ni imposé la langue Turque à aucun peuple soumis, c’est ce qui les différencient des Espagnols, Portugais, Anglais et...Français.
      C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, personne en Turquie ne veut d’une "résurrection" Ottomane, tout simplement parce que c’est un empire qui n’avait pas de but, il n’y a que vos "grands médias" pour surfer sur un racisme anti-Turc bien ancré et diffuser une telle ineptie.
      La Turquie cherche simplement a être acceptée comme une puissance émérgente et être traité d’égal à égal par ses "partenaires Occidentaux" qui, s’ils ne peuvent l’avoir commr laquais ne cherchent qu’à la détruire et ainsi commercer librement avec des groupes économiques non-Occidentaux (exemple Brics).
      Quant aux "exactions" dont vous parlez, comparons l’histoire Turque avec l’histoire de France, chiche ?


    • #2021089

      @uzfr

      et les arméniens par exemple et les kurdes ??? non

      ridicule votre commentaire

      c’est de la pure propagande


    • #2021202

      @ qsr, les Arméniens ?
      Si vous faites référence au prétendu "génocide Arménien", je vous suggère de lire les décisions de la Cedh dans les procès Perinçek contre Suisse (décision du 17 décembre 2013 confirmée en appel le 15 Octobre 2015). 1 heure de lecture qui mettent fin à 1 siècle de mensonge, lisez et revenez me contredire. Non seulement ça n’avait rien d’un "génocide" mais il n’y a même pas matière à débattre pendant 2 minutes et c’est la raison pour laquelle, vérifiez mes dires pour ne pas m’accuser de "propagande", que la Turquie propose à l’Arménie d’ouvrir les archives aux historiens et que cette dernière refuse...
      Maintenant, me direz vous, la France a reconnu ces évènements comme un "génocide" à l’assemblée le 29 Janvier 2001.
      Demandez vous, sur quels conclusions ? S’il y avait des preuves un tribunal pénal aurait été créé et aurait statué. Aucun historien soucieux de sa respectabilité n’a jamais qualifié ces évènements comme constituant un génocide, à part le chirurgien Ternon (improvisé historien pour l’occasion), le pervers Dadrian et ce charlot d’Akçam. Le seul, à peu près crédible qui s’y soit risqué est Peter Balakian, tous les historiens Orientalistes ont démontré tout l’inverse (Bernard Lewis, Gilles Weinstein, Andrew Mango, Stanford J.Shaw...)
      Le 29 Janvier 2001 pourquoi n’étaient’ils que 51 députés à statuer ? Ou étaient les 526 autres ? Partis faire les soldes d’hiver ? Non, ils ne voulaient pas voir leur nom associé à cette loi inepte sur laquelle ils n’avaient ni preuve ni légitimité.
      En 1985-1986, via le rapporteur Benjamin Withaker, les propagandistes Arméniens sont allés et ont été refoulés à l’Onu. Contrairement à noircir du papier dans de "grands médias", devant une instance internationale il faut des preuves. Moi, je peux poursuivre pendant des heures et, lors de ces décisions de la Cedh, votre pays qui étaient solidaires avec l’Arménie et la Suisse a été condamné également, vos "grands médias" ont évité le sujet, rien d’anormal... et c’est la raison pour laquelle ils ne peuvent plus se risquer à "pénaliser" la "négation du génocide Arménien". Ils doivent se contenter de faire des lois floues pour, à la fois satisfaire les lobbys Arméniens et s’éviter des condamnations, comme la Suisse...
      Sur les Kurdes, moi je suis dans une ville de 300 000 habitants en Cappadoce ou la moitié des habitants est Kurde, venez voir comment ils vivent au lieu de traiter les gens sur des sujets ou vous laissez votre tv penser à votre place...


    • #2021337

      Concernant le président Bachar Al Assad la Syrie et le PKK, il n’a jamais eu l’intention de créer un Kurdistan autonome et d’ailleurs c’était entre autre le but occidentalosioniste partition de la Syrie destituer Bachar Al Assad. Les kurdes de Syrie sont syriens et lorsqu’ils ont compris que leur soi-disant alliés américanosionistes les avaient entubés pour laisser place à la Turquie, ils s’en sont mordus les doigts et sont retournés vers le Président LÉGITIME Bachar Al Assad.
      Ensuite la Turquie a laissé passer de nombreux terroristes DAECH et cie en Syrie initialement donc ne pas l’oublier.
      Un dernier point, pourquoi la Turquie souhaite son entrée dans une Europe moribonde et en soumisSION ça me depasse.


    • #2021368

      @ Cat Power, votre commentaire aurait pu se limiter à sa dernière phrase "ça me dépasse".
      Effectivement, ça vous dépasse...


    • #2021710
      le 09/08/2018 par Marion Sigaut
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      @ uzfr
      Je n’avais jamais entendu parler du procès Perinçek mais je m’intéresse à l’Arménie, aussi j’ai relevé votre défi « 1 heure de lecture qui mettent fin à 1 siècle de mensonge, lisez et revenez me contredire. »
      Eh bien j’ai ouvert une page concernant le procès en question, et j’y lis que le monsieur a été reconnu coupable en Suisse de négation d’un génocide, puis qu’un jugement en sa faveur a été rendu à Strasbourg en vertu de la liberté d’expression.
      C’est donc bien la « négation du génocide arménien » comme crime qui était jugé, et non la réalité du génocide dont il ne fut nulle part question.
      Aussi je reviens vous contredire.
      Pour ce qui concerne les archives, il y en a un paquet en Allemagne à ce qu’il me semble, où le prince Franz Wilhelm de Prusse, arrière-petit-fils du Kaiser ami du triumvirat diabolique turc, a récemment demandé pardon à genoux aux Arméniens pour la collaboration de l’empire allemand à l’extermination des Arméniens.
      https://dzovinar.blogspot.com/2018/...
      Cette collaboration allemande avec les Jeunes Turcs s’est doublée d’une dénonciation virulente et désespérée de citoyens allemands qui tentaient de leur mieux d’infléchir leur empereur pour qu’il fasse pression sur ses alliés pour qu’ils arrêtent le massacre.
      On cite notamment les interventions du pasteur Johannes Lepsius qui a témoigné par différents livres et également au procès à Berlin de l’assassin de Talaat.
      Mais on peut également citer l’ambassadeur américain Morgenthau qui lui aussi a tenté en vain d’infléchir les dirigeants jeunes turcs, s’est heurté à une fin de non-recevoir et a écrit ses mémoires.
      On a bien sûr quantité d’autres témoignages car de nombreux étrangers voyageaient en Anatolie au moment des massacres et leurs récits sont disponibles.


    • #2021796

      @ Marion Sigaut, j’apprécie également votre travail et c’est un honneur que de vous écrire.
      Concernant les décisions des procès auxquels je fais référence, il suffit de taper sur google, pour la 1ère :
      - Perincek contre Suisse cedh 17 décembre 2013.
      Pour la 2nde :
      - Perincek contre Suisse cedh 15 Octobre 2015.
      Vous les trouverez en pdf et leur lecture intégrale met à la poubelle ce prétendu "génocide".
      Pour vous informer sur la génêse de ce procès, il faut remonter à 2007 et une loi Suisse qui "pénalise la négation du génocide Arménien".
      Les Suisses ayant, malgré eux, ouvert la boîte de Pandore (en se mettant en position d’être attaqué devant la juridiction internationale que constitue la Cedh et en se retrouvant piégé dans la mesure ou ils se retrouvaient contraints de présenter des "preuves" qui ont servis de matériau au vote de cette loi), Dogu Perincek, citoyen et homme politique Turc se rend dans la foulée en Suisse et déclare publiquement "il n’y a jamais eu de génocide Arménien, c’est un mensonge impérialiste". La Suisse le condamne en vertu de leur loi de 2007 ainsi que 2 autres ressortissants Turcs ayant tenus les mêmes propos. Perinçek saisi la Cedh dans la foulée, il était défendu par l’avocat Suisse Yves Nidegger. Merci de lire les 2 décisions intégralement, la teneur est sans appel.
      La Suisse avait finalement proposé de l’argent aux 2 autres ressortissants Turcs qui avaient également attaqués la Suisse devant la CEDH. C’est vous dire à quel point ce "génocide" est une évidence...
      Si le sujet vous intéresse, pour remonter à la génêse de cette "reconnaissance", il faut remonter au "livre bleu" d’Arnold j. Toynbee qui, le premier, parle des évènements comme d’un génocide. Dans un second livre, intitulé "the western question in Greece and Turkey", il va finalement se dédire et avouer que, pour l’écriture du "livre bleu" il avait été, je le cite "manipulé".
      Après le "livre bleu" d’Arnold J.Toynbee, les défenseurs de la thèse d’un "génocide" s’appuie effectivement sur "les mémoires de l’ambassadeur Morgenthau", oeuvre intégralement démontée pour le vulgaire torchon propagandiste qu’il est par le célèbre historien Américain Heath Lowry dans "les dessous des mémoires de l’ambassadeur Morgenthau" (ce n’est pas un Turc qui écrit sous un pseudo, c’est l’un des plus grands historiens orientalistes encore en vie, voir même le plus grand depuis le décès, à 102 ans, de Bernard Lewis il y a quelques mois).Suite et fin dans un second commentaire


    • #2021797

      @ Marion Sigaut, suite :
      Si le sujet vous intéresse, faites des recherches sur "le procès des éxilés de Malte" tenu juste après la 1ère guerre mondiale, lors duquel 144 des plus hauts dignitaires Ottomans étaient jugés (par les Anglais, en tant que pays vainqueur) pour déterminer la volonté ou non d’extermination des Arméniens par les Ottomans, pendant qu’en Turquie ils faisaient fouiller les archives Ottomanes sous la direction de Haigazn Khazarlian (j’ai pu faire une erreur sur la place du H dans le nom de famille ne m’en tenez pas rigueur). Le verdict a été qu’aucune preuve d’une telle intention n’existait et ils furent tous relachés. C’est la seule décision d’une instance internationale sur le sujet.
      Maintenant, les propagandistes et lobbyistes Arméniens ont, à maintes reprises, tenter de faire inverser cette décision en fournissant des "preuves", c’est ce qu’ils firent avec les "documents Andonian", du nom d’un fonctionnaire Ottoman-Arménien. Là encore, je vous laisse vérifier, ils ont tous été rejetés comme des faux grotesques. C’est notamment avec ces fameux "documents Andonian" qu’ils ont, via le rapporteur Benjamin Withaker, tenté leur chance à l’Onu en 1985-1986. Ainsi le "génocide Arménien" ne tient pas face à la critique scientifique et historique.
      Quant à l’acquittement de Sogomon Tehlirian ( qui a effectivement assassiné Talat Pacha après la guerre à Berlin), les médias Occidentaux vous diront, comme un fait établi, que les juges ont été sensibles au malheur de son peuple alors qu’il avait été reconnu judiciairement irresponsable de ses actes du fait de son handicap mental. Là encore, je vous encourage à vérifier...
      Pour revenir sur le procès de Perincek et finir la dessus, en guise de matériau il avait plus de 100 kilos d’archives Russes qui reconnaissent que les Arméniens avaient juste été utilisés, exactement comme les Arabes plus au sud par "Lawrence d’Arabie" pour créer des soulèvements populaires et ainsi mobiliser les Turcs sur plusieurs fronts, leur déplacement en Syrie, qui est une réalité, entrait dans une logique d’éviter les affrontements entre civils Turcs et Arméniens dans la mesure ou ces derniers se réjouissaient ouvertements des pertes humaines (des pères et des frères des premiers). Pierre Lyautey (président honoraire de la sociéte des gens de lettres) y fait référence dans un courrier adressé en 1973 aux ministres Messmer et Schumann) - copie de la lettre dans "Génocide Arménien et si on nous avait menti" d’YvesBénard


    • #2021798

      @ Marion Sigaut, difficile d’être synthétique dans un commentaire. Si vous souhaitez poursuivre ou avez des questions, j’autorise le site à vous communiquer mon adresse email. Bonne journée à vous


    • #2021891

      La Turquie est un grand pays qui a une tradition d’état bien géré contrairement à la Grèce où incompétence, fainéantise et corruption sont traditionnelles. Le premier ministre actuel de la Grèce n’est qu’un pantin des USA lorsque Erdogan essai de défendre les intérêts de son peuple.
      De plus la soit disant union Orthodoxe est un mythe le premier pays a reconnaître la République de Macédoine était la Serbie. La Russie a aussi reconnue la Macédoine sous ce nom est non pas sous le nom d’Ancienne République Yougoslave de Macédoine. Il faudrait que les Grecs comprennent qu’ils ne sont que les jouets des puissances mondial (comme la plus part des pays Balkaniques) et que si ils ne deviennent pas plus sérieux, ils ne pourront jamais défendre leur intérêts grâce à des alliances internationales stables avec des pays sérieux.
      Il faut arrêter de vivre dans un monde imaginaire avec des mythes et superstitions, il faut se prendre en main et travailler.


    • #2022461
      le 10/08/2018 par Chose Binne
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      @uzf
      « Des Turcs ont pu commettre des exactions comme ils en ont subis, l’empire Ottoman n’a ni convertit à l’Islam ni imposé la langue Turque à aucun peuple soumis, c’est ce qui les différencient des Espagnols, Portugais, Anglais et...Français. »

      Normal ils étaient vus comme des sous-cultivés, des barbares des steppes venus détruire la civilisation arabe au contact de laquelle ils se sont islamisés ; faut croire qu’ils ont plus ’’pris’’ qu’ ’’apportés’’ aux peuples qui les entouraient, ou alors les Arabes et les Européens se trompent encore une fois à leur sujet...
      Les Janissaires, ca se passait bien comme la légende noire le dit ou c’est encore de la propagande impérialiste ?


    • #2022501

      @ Chose Bine,
      Vous devriez vous relire ou faire lire à quelqu’un avant de poster :
      - "ils étaient vus comme des sous-cultivés" ?
      Par qui ? Par des lumières comme vous ?
      - "les janissaires ?"
      Espèce de guignol, les janissaires sont-ils responsables de l’existence aujourd’hui d’un Nord et d’un Sud ? Si, j’ai mis une majuscule à Nord et à Sud c’est parce qu’il ne s’agit pas de géographie. Ce que l’on appelle le Sud, c’est systématiquement des (anciennes ?) colonies Françaises, Anglaises, Espagnoles et Portugaises.
      Montrez moi ou à qui les Turcs ont imposé leur langue ou leur religion ? A quel pays soumis ?
      Absolument aucun. Peut-être que comme nous étions sous-cultivés ils espéraient se faire envahir par la France et, bénéficier des "bienfaits de la colonisation", s’éviter la corvée de battre eux mêmes leur monnaie (franc cfa) ou par l’Angleterre (berceau de la démocratie) et s’économiser des cours de langue ?..
      Allez y regardez sur une carte du monde à différentes étapes, de la création de l’empire Ottoman en 1299 à son apogée au 16ème siècle jusqu’à son déclin en 1918 s’ils ont imposé langue ou religion à des pays soumis. Vous constaterez que, pour connaître notre histoire, il vous faut ce qui vous manque cruellement : la culture.
      Qui est sous-cultivé d’après vous, moi ou bien vous ?
      Pour connaître la vôtre c’est plus simple, il suffit de regarder de quels pays le Français, l’Anglais, le Portugais ou l’Espagnol sont LA ou l’une des langues nationales...
      Suggestion, évitez les sujets qui vous dépassent ou cultivez vous. Si moi je suis sous-cultivé que dire de vous ?..


  • #2020841
    le 08/08/2018 par Iblis Laburne
    L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

    Bravo Monsieur Blet !
    Enfin un artiste qui en a !

    Ca fait plaisir.

     

    • #2020970
      le 09/08/2018 par Scarlet girl
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      Totalement d’accord avec vous.

      Monsieur Blet est le plus burné d’entre nous.


    • #2021125
      le 09/08/2018 par Monica Lewinsky
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      Burné et borné. Un total insoumis ce pianiste !

      Ca change de la putasserie qui caractérise le monde artistique dans son ensemble.

      Monsieur BLET est un OVNI. Un être pur dans un océan de perversion.

      Merci ER de nous faire découvrir ce genre de personnalité hors du commun.

      Vraiment.


  • #2021166

    Bonjour Monsieur Blet,

    J’ai assisté au magnifique concert que vous avez donné avec votre épouse Natalia SITOLENKO dans la Grande Université de Kilis en Turquie, à la frontière syrienne.

    Quelle maestria ! Deux virtuoses sur scène. D’ailleurs la presse turque a été très élogieuse à votre sujet.

    C’était extraordinaire. J’ai surtout apprécié la Grande Pièce du répertoire "Tea for two". Quelle exécution "transcendante" oserais-je dire, pour reprendre une expression chère à votre mentor Franz LISZT.

    Du Grand Piano. Assurément.

    Nous attendons votre programmation au Théâtre des Champs Elysées en France.

    Cela relèverait le niveau.

    Avec tout mon respect pour le Grand Artiste que vous êtes.

     

    • #2021349

      Je dois avouer qu’en matière de musique classique ma connaissance est limitée, je me suis arrêtée à Mozart et surtout Tchaïkovsky que j’affectionne particulièrement.
      J’ai vu des ballets russes notamment Le lac des cygnes et casse noisette entre autres.
      En espérant vous voir enfin en France, pourquoi pas Lyon même Dieudonné arrive à se produire dans une salle de spectacle ;-) Ou même mieux en Turquie, Inchallah.
      PS : je suis plutôt rock punk rock mais ouverte à de nombreux styles musicaux et groupes underground que meRdiatiques et commerciaux.


  • #2021556

    J’oublirais jamais la fois où un avion russe fut abattu par la Turquie et la leçon de diplomatie que Poutine à infligé au monde entier à cet instant. Pendant qu’ils étaient tous minables comme des harpies à chier des cacas mous le Tzar s’est élevé au-dessus de toute cette chiasse mondialiste et son rayonnement aujourd’hui à déséché, craquelé puis pété en éclats les latrines de l’OTAN.
    Ça sent tout de suite moins bon du coté de chez Soros.


  • #2021784

    Bonjour Monsieur Blet,
    Quel courage vous avez !
    Vous êtes merveilleux. J’envie vos élèves (si vous en avez).
    Etant donné que vous êtes une star mondiale, je ne sais pas si vous enseignez.
    En tout cas, figurez-vous que j’ai trouvé un disque de vous dans une librairie parisienne la semaine dernière.
    Un concert à la Salle Pleyel avec le Grand Violoniste André RIEUX.
    Du pur bonheur. Maintenant je vous écoute en boucle dans ma voiture en allant travailler le matin.
    Ma pièce préférée est bien sûr la célèbre Méditation de Thaïs que vous accompagnez magnifiquement au piano.
    Le violoniste joue un peu faux mais vous, vous jouez parfaitement.
    IL ne faut jamais négliger le rôle de l’accompagnateur.
    Son rôle est absolument essentiel.

    Petite question : m’accepteriez-vous comme élève lors de vos déplacements à Paris ?
    Je suis amputée d’un doigt mais j’ai beaucoup de volonté. Et, sans me vanter, je me débrouille pas mal. J’arrive à jouer la tartine de beurre de Mozart sans trop de fausses notes.
    Avec tout mon respect,
    AMK

     

    • #2021896
      le 10/08/2018 par Hécate the cat
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      Bonjour Ovidie,

      Moi aussi j’adore André RIEU. Lui il sait faire aimer le violon aux gens.

      Avez-vous écouté sa version de "Hallelujah" ?

      Absolument superbe ! Et de voir tant d’émotions dans les yeux du public, c’est incroyable.

      C’est un génie. Et les hommes de génie se rencontrent.

      Moi j’ai trouvé à la FNAC les Préludes et Fugues de Chostakovitch par Monsieur BLET.

      UN régal et cette musique lui va bien. Je vous conseille ce disque.


  • #2022411
    le 10/08/2018 par Gece kissss
    L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

    Monsieur BLET, que pensez-vous de la dévaluation actuelle de la monnaie en Turquie ?

    Merci par avance pour votre réponse.


  • #2022454
    le 10/08/2018 par Radio courtoizizi
    L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

    Et qu’en est-il de l’appel au scalp concernant votre personne ?

     

    • #2022464

      Menaces méchantes, stupides, ridicules et puériles.

      Monsieur BLET est bien au-dessus de cela. Il fait sa vie. Loin de la connerie humaine.

      C’est une LEGENDE du piano. Un des rares GEANTS dans le monde du piano.

      Il a d’autres chats à fouetter, oserais-je dire.


    • #2022559
      le 11/08/2018 par Une soirée l’après-midi
      L’avenir de la Turquie vu par Stéphane Blet

      Il en faut certainement un peu plus pour impressionner Monsieur BLET.

      Cet homme flamboyant n’est pas du genre à se coucher. C’est un guerrier. Un vrai.

      Un héro romantique comme sa musique du reste : flamboyante, passionnée, fière, romantique, guerrière, victorieuse et j’en passe.

      Pensez-vous composer une symphonie ?

      Je m’apprête à m’installer en Alsace et à créer un Festival de musique classique.

      Je serais ravie de collaborer avec vous. Mon festival aura pour ambition d’encourager la grande musique et non de collaborer à la putasserie actuelle qui règne dans le monde artistique.

      Bien à vous.