Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’islamoracaille : concept sioniste

Le sionisme prend mal chez les goyim (גוי [1]) depuis les crises financières et leurs Madoff, depuis les rabbins de New York qui trafiquaient des organes (organes goyim), l’agression contre Gaza (1500 morts civils pour une campagne électorale !), la boule de cristal de Goldman Sachs et les actions de BP revendues la veille de la marée-noire - deux poids et deux mesures dans le traitement médiatique, financier, judiciaire et politique, racisme talmudique de conviction ou de soumission salariée... Mais les artistes stipendiés ont trouvé mieux que le débat sur l’identité organisé par les planificateurs de l’immigration (170.000 immigrés légaux en 2009 !) et l’interdit de la burqa prononcé au nom de femmes qu’on libère sans rien leur demander : l’islamoracaille (الإسلام لص) [2]. Ainsi les racailles d’en haut qui écrivent les "règles du jeu" économique et social à l’aune de leur avidité, détournent l’attention et distraient, avec les racailles d’en bas, le peuple qui paie deux fois : les pots cassés de la crise et la place de cinéma pour voir "Un prophète" de Jacques Audiard [3]. On donnait hier du pain et des jeux* au peuple qui, aujourd’hui, a moins de pain mais plus de jeux et de spectacles. Ceux-ci font double emploi ; on se souvient comment fut expliquée la défaite de l’équipe de France en Afrique du sud : les joueurs gaulois forcés de manger halal… * « panem et circenses » disaient les Anciens

Cette islamoracaille de théâtre a scellé l’alliance de la Riposte Laïque et de l’extrême droite des Identitaires [4] ; une alliance conclue à la demande du B’naï B’rith et ses loges parisiennes [5] : quel meilleur paravent pour l’islamophobie sioniste à usage hexagonal, que les laïcards de tous les combats contre l’« obscurantisme » et l’« intolérance » ? Quels meilleurs supplétifs que l’extrême-droite, pour défendre des intérêts étrangers ? La duplicité des intellectuels appointés par les media de la crétinformation et le volte-face impudent de la LDJ (Ligue de Défense Juive) sont à couper le souffle. Cette milice interdite en Israël et aux Etats-Unis [6], qui hier cassait du patriote en fac de droit et crachait sur la France, a aujourd’hui du patriotisme gaulois plein la bouche [7] et le drapeau français à la main [8]. Changement de programme : on est passé de Harlem Désir à Finkielkraut, de SOS-Racisme à la ratonnade [9] ; « t’as entendu Elysabeth Levy, goy ! On est en guerre, alors tu prends ton fusil [10] et tu va casser de l’islamobamboula antichrétien [11]. On te regarde faire, comme d’habitude ; la Shoah, tu comprends. On a déjà donné, et puis c’était un peu ta faute, quand même… » [12]

Plus c’est gros, mieux ça prend – après avoir cassé le patriarcat du goy, on sait en haut lieu le déficit de virilité de ce dernier qui prend le premier sauveur venu pour le Messie… Alors pourquoi ne me fendrais-je pas moi aussi d’un petit scénario invraisemblable ? Pas besoin d’être homo pour faire un film avec Audiard - j’espère ! En bref, les sociologues coiffés en brosse de l’ambassade des Etats-Unis à Paris s’intéressent aux banlieues françaises depuis les attentats du 11/9/2001 [13] ; les émeutes de 2005 [14] sont un cas d’étude pour ces pacificateurs de l’Irak… Forts d’une formation en communication dans les Caraïbes, ils se sont liés de sympathie avec des déshérités du colonialisme français échoués en métropole. Tout ce petit monde a pris du bon temps au Camp Bondsteel [15], un villages de vacances fortifié pour fonctionnaires américains, au Kosovo - "paint-ball", etc. Certains sont restés ; les hôtes serbes d’Alain Soral [16] ont parlé à ce dernier de ces Français qui s’entraînaient dans les collines de Pristina au maniement d’armes, à la tactique d’infanterie et la démolition… L’armée française – fiction toujours – suit ça de près ; elle a envoyé au Kosovo un officier former les malfrats de l’UCK à la magistrature [17] – au tissage d’une couverture légale sur le blanchiment d’argent, le trafic de drogues, de femmes, d’enfants et d’organes, si on veut bien appeler un chat « un chat » [18]. A la fin de leur instruction, ces islamistes français rentrent au pays en 2010 avec armes et bagages et s’installent à Grenoble ; les réductions des effectifs de la police décidées par Brice Hortefeux [19] font le reste… Dans les salles UGC en septembre.

Notes :

[1] Le "goy" est un non-juif (un goy, des goyim)

[2] www.google.com/images ?um=1&a...

[3] Ce film qui est une apologie de l’islamoracaille décrocha le Grand Prix du jury à Cannes en 2009. Résumé : « Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena (…) s’endurcit et gagne la confiance des (détenus) Corses. Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau. Pour les Corses, il continue à jouer avec docilité son rôle de larbin. En coulisses, il profite de ses sorties régulières pour mettre en place un trafic de drogue entre la prison et les cités. Il parvient ainsi à s’imposer peu à peu jusqu’à obtenir l’estime des Musulmans, "l’autre" clan de la Centrale. Alors que débute une guerre de succession entre les deux bandes rivales, Malik est bien décidé à s’emparer du pouvoir… » - www.zoom-cinema.fr/film/un-p...
[4] www.fdesouche.com/119165-ape... - Les discours d’une grande finesse politique de Fabrice Robert (Bloch identitaire), Christine Tasin (Résistance Républicaine) et Pierre Cassen (Riposte laïque) furent suivis de Marseillaises avortées beuglées par des patriotes avinés.

[5] www.egaliteetreconciliation.... - article écrit par les Intransigeants, dont le site a été fermé.

[6] www.liberation.fr/societe/01...

[7] www.liguededefensejuive.net/... – « La LDJ présente ses condoléances à la famille du sous-officier du 13e régiment du génie de Valdahon qui a été mortellement blessé mardi par un explosif artisanal au nord-ouest de Kaboul ».

www.liguededefensejuive.net/... – « Un para du 2e REP de Calvi tué en Afghanistan (…) La LDJ présente ses condoléances à la famille de notre compatriote mort au combat contre les talibans islamistes ». Note de l’auteur : les talibans d’hier (étudiants islamistes importés) ont cédé le terrain à des paysans courroucés qui trouvent qu’on abuse de leur sens de l’hospitalité…

Ces condoléances nous changent du libelle hargneux et malhonnête que Richard Prasquier (président du CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France) écrivit le 16/4/2007 (3 ans déjà !) au sujet du Nonce Apostolique du Pape qui avait l’outrecuidance de poser les yeux là où il ne fallait pas regarder à Yad Vachem - http://rprasquier.blogspot.com/sear.... Mais le grand Rabbin de France Gilles Bernheim vous a expliqué depuis que grand-papa n’était plus un collabo, cher lecteur - grand-papa cachait des Juifs pendant l’Occupation* : changement d’alliance !

* www.lefigaro.fr/actualite-fr... - « A Vichy, le grand rabbin rend hommage aux Justes »

[8] www.liguededefensejuive.net/... – « La LDJ de retour à la FNAC ».

www.liguededefensejuive.net/... – « Devant l’ambassade d’Israel (…) pour soutenir notre pays* et contre le boycott d’Israel » - *lequel ? (question de l’auteur)
[9] On a changé de discours mais pas de communauté ; Serge Malik dénonça dans son "Histoire secrète de SOS-Racisme" (Albin Michel, 1990) la surreprésentation des syndicats juifs par rapport aux immigrés (!) dans la direction de SOS-Racisme – une association faite pour qui… ?

[10] www.youtube.com/watch ?v=BqaK... – Elisabeth Levy, sereine et responsable : « On est en guerre (…) I’faut y aller avec l’armée » - sans toi, idiote ; ça va sans dire ! Ce n’est pas la première fois que ceux qu’Edouard Drumont appela « l’impresario véritable de la comédie contemporaine en France » envoient les goyim au casse-pipe : « Crémieux (…) apparaissait de temps en temps devant les régiments défilant sous son balcon à Tours ou à Bordeaux et s’écriait : « Braves soldats, allez vous faire tuer ! L’exercice est bon en ces temps-ci ; moi je retourne me chauffer » ("La France Juive", tome 2nd, page 3). Une habitude qui date de Mathusalem, à en croire le Rav Ron Chaya* : « ils (les goyims) vont tout faire pour pas rentrer en guerre (…) Par la tignasse de leur chevelure, de force, il seront obligés de rentrer en guerre ». * www.youtube.com/watch ?v=7mu_... - 2mn et 50sec après le début

[11] www.liguededefensejuive.net/... – « Une boucherie Hallal vend un livre antijuif et antichrétien ». Ben voyons ; notre chance - malgré la jobardise post-conciliaire et la manie de s’excuser pour les crimes des autres - est que les amis tout neufs de la France en fassent trop…

[12] Ceci n’est pas une citation. L’auteur, après avoir consulté son avocat, affirme, à fin de conformité à la loi Fabius-Gayssot sur la protection de la liberté d’expression, que cette phrase relève de la fiction et ne reflète pas son opinion.

[13] http://yahoo.bondyblog.fr/news/les-... L’attachée culturelle Laura Berg pendant sa tournée des gourbis en banlieue : « Nous les juifs avons le devoir, durant notre passage sur terre, de rendre le monde meilleur. Il est absurde de penser que les juifs, qui sont eux-mêmes une minorité, veulent écraser les autres minorités » (ça ne s’invente pas). Ali Laïdi, spécialiste du renseignement économique et du terrorisme islamique à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques, contacté par deux Américains qui disaient appartenir à des "think-tanks" (laboratoires d’idées) : « Ils souhaitaient que je les mette en relation avec des associations de banlieues. Je me suis aperçu que l’un d’eux était un ex-agent de la CIA. J’ai coupé les liens ».

[14] www.diplomatie.gouv.fr/fr/IM... « Intifida des banlieues ou émeutes de jeunes déclassés ? » par Olivier Roy, politologue, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’islam en France, qui écrit : « Loin d’être une révolte de la communauté musulmane, il s’agit avant tout d’un mouvement spontané de jeunes vivant dans des quartiers défavorisés (…) parmi les personnes arrêtées à la suite des émeutes, seulement 6 à 7 % sont étrangères (…) C’est une révolte des exclus et pas des Arabes ou des musulmans, même si ces derniers sont surreprésentés parmi les exclus. En dehors de ces quartiers, aucune personne d’origine musulmane n’a bougé. Or il y a beaucoup de musulmans qui vivent en dehors des quartiers. Mais ces derniers appartiennent plutôt aux classes moyennes. De manière très intéressante rien ne s’est passé dans les universités où l’on trouve des dizaines de milliers d’étudiants d’origine musulmane, qui sont souvent politisés (…) De plus, le mouvement des banlieues n’est pas politisé (…) Il n’y a également eu aucun slogan religieux. Les tenues vestimentaires des manifestants n’ont rien d’islamique : ils portent les vêtements street-wear qui sont la marque d’une sous-culture urbaine occidentale (…) Ils écoutent du rap et du hip-hop, mangent dans les fast-foods, rêvent de consommation, veulent de belles voitures et consomment occasionnellement de la drogue (…) Ce sont des jeunes qui viennent très souvent de milieux musulmans, mais ils ne se revendiquent pas comme musulmans. Ils ne défendent ni une identité ethnique, ni une identité religieuse, mais une identité de quartier (…) Le modèle est l’Amérique des jeunes blacks, pas Le Caire ni La Mecque (…) les organisations islamiques n’ont pas été présentes dans les émeutes (…) Quant aux organisations modérées (comme l’UOIF), elles ont vigoureusement condamné le recours à la violence et se présentent comme des médiateurs et des pacificateurs (…) Or tous les discours des politiques et de la presse ont consisté à « islamiser » les problèmes de la banlieue, c’est-à-dire à faire de l’islam la grille de lecture de tout événement (…)

[15] www.dailymotion.com/video/x4... - Entretien avec Jean-Michel Vernochet, écrivain et journaliste, politologue et spécialiste des relations internationales

[16] www.egaliteetreconciliation....

[17] Comme toute bonne fiction politique, mon scénario s’inspire de quelques faits réels ; telle cette affectation dégradante mais assumée, dont j’eus vent dans le cercle de mes relations. Que l’officier catholique ainsi mandaté puisse honorer sa femme en la regardant dans les yeux, après avoir sali son armée et sa patrie, témoigne de l’inversion des valeurs, qui n’a pas épargné le Sel de la Terre* chez la Fille aînée de l’Eglise. C’est à croire aussi que la Grande Muette n’a pas plus à sa tête les moyens virils de sauver l’honneur avec le coup de gueule que la décence impose, que les effectifs pour refaire Bazeilles ou Camerone. Si Sa Sainteté le Pape Pie XII ne s’est pas trompé**, on poussera les chefs de notre armée devant leurs responsabilités avant longtemps – Serbie, Kosovo, Afghanistan, la frégate Germinal devant Gaza ; j’en passe - lors d’un procès qui n’aura rien à envier à celui qui fut ouvert le 20/11/1945 à Nuremberg, au cours duquel la lâche obéissance qui prétextait l’ignorance forcée ne pesa pas à décharge…

* De l’Evangile selon Saint-Matthieu (Ch.5, verset 13) : « Vous êtes le sel de la terre ; mais si le sel a perdu sa saveur, avec quoi sera-t-il salé ? Il n’est plus bon à rien qu’à être jeté dehors et à être foulé aux pieds par les hommes ». Question de l’auteur : « foulé aux pieds » par quels hommes ?

** « Après une période de prospérité et de prestige retrouvé après la seconde guerre mondiale, la France, que nous aimons paternellement, retournera à ses jeux politiques favoris, à ses obsessions destructrices. Une succession de gouvernements faibles, laxistes, démagogues, laisseront se désagréger le sentimental national et les valeurs élémentaires. Une réaction brutale des forces vives et populaires du pays mettra fin à cette déliquescence voulue par certains, tolérée par d’autres. Pour ne pas sombrer, la France changera de régime sans douceur » - à bon Catholique…

[18] www.mecanopolis.org/ ?cat=816 – Bernard Kouchner rit jaune le 2/3/2010 à Gracanica au Kosovo : « J’ai une tête à vendre des organes, moi ?! » - oui (réponse de l’auteur).

[19] www.lejdd.fr/Politique/Actua... - « Hortefeux muscle la sécurité » mais « plusieurs syndicats de police dénoncent un projet visant "à masquer la réduction drastique de leurs effectifs". 9000 postes de policiers et de gendarmes devraient en effet être supprimés d’ici à 2011 ».