Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’usage de l’hydroxychloroquine autorisé en Italie : le rapport scientifique complet

Italie : le 7 décembre les professeurs Alessandro Capucci, cardiologue, et Luigi Cavanna, oncologue, et le Dr Paola Varese ont versé un rapport médical d’expertise scientifique sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans les premiers symptômes de la pathologie SARS-CoV-2.

 

Ce rapport forme la base scientifique dont les arguments ont été repris par le Conseil d’État italien dans la décision pour l’autorisation de l’hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19 en phase précoce.

Après une introduction, il fait une revue complète de l’évaluation des données disponibles selon les règles de la médecine factuelle : validité interne et validité externe, les données disponibles sur l’hydroxychloroquine (HCQ), les études sur l’utilisation de l’HCQ au stade précoce de la maladie COVID-19 et les tests statistiques des données d’observation HCQ en thérapie précoce. Il reprend aussi les études citées par l’agence nationale italienne de santé (AIFA) en tenant compte des considérations pharmacologiques et la sécurité du médicament. Dans une seconde partie, il présente une critique sans appel et la répartition des responsabilités dans le système de santé. Avant de conclure, ce rapport établi l’asymétrie d’informations qui existent chez les régulateurs et les conflits d’intérêts en science et chez les autorités qui affectent l’éthique de la recherche.

Le Pr Alessandro Capucci est l’ancien directeur de l’École de spécialisation en maladies cardiovasculaires de l’Université polytechnique de Marche et directeur de la clinique de cardiologie de l’hôpital Torrette d’Ancône, ancien directeur des écoles de chirurgie thoracique spécialisée et de chirurgie vasculaire. Pour sa part le Pr Luigi Cavanna, oncologue, est directeur du département d’oncologie-hématologie société USL à Piacenza. Et le Dr Paola Varese est directeur SC Médecine et DH oncologie ASLAL Piemont.

Conclusions : le rapport de 30 pages est présenté ci-après dont les conclusions ont été reprises par le Conseil d’État italien.

À la suite d’un événement infectieux d’envergure actuelle comme la Covid-19, sa propagation rapide, l’impact dévastateur sur les établissements de santé hospitaliers et territoriaux, les organismes de réglementation, les réseaux internationaux de recherche (Cochrane en premier lieu) ne produisent pas de lignes directrices et d’information à temps pour guider les soins d’un grand nombre de patients qui tombent malades, comme c’est souvent le cas dans les maladies infectieuses qui se propagent très rapidement.

Les preuves présentées à l’appui de la décision de l’AIFA sont dans la plupart des cas tirées de milieux de soins hospitaliers, ou même de milieux de soins intensifs, où la difficulté d’obtenir des améliorations cliniques pertinentes chez les patients présentant une déficience non systémique est évidente. il est paradoxal qu’au vu de ces résultats, jugés décourageants par l’AIFA, cela décide de limiter l’utilisation de l’HCQ dans les essais cliniques, ce qui revient en fait à limiter son utilisation à l’hôpital. En revanche, si la mortalité hospitalière est celle des derniers jours (environ 900 décès par jour), il est clair que les séjours hospitaliers ne sont pas suffisants pour endiguer la pandémie.

Face à plus de six mois d’expérience de cette maladie, plusieurs « lignes directrices » publiées ont fortement déconseillé (y compris au travers de décrets juridiques) tout traitement à domicile, comme cela a été plutôt mis en œuvre lors de la première vague de la pandémie. De l’analyse des articles présentés, il ressort clairement que les patients traités tardivement ont un pire pronostic, car si des mesures ne sont pas prises rapidement, l’infection virale déclenche la tempête de cytokines, avec des mécanismes auto-immuns potentiellement et fatals. La mortalité élevée des patients Covid au cours des dernières périodes est probablement liée à un manque de traitement précoce de la maladie.

À ce stade de la pandémie, nous devons permettre la possibilité de traiter les patients à domicile, en favorisant un diagnostic clinique, avec des médicaments dont nous avons une connaissance suffisante pour une utilisation généralisée et territoriale. Il faut également tenir compte du fait que chez ces patients, l’hospitalisation représente en soi un facteur de risque de mortalité quelles que soient les causes d’hospitalisation (infections hospitalières intercurrentes, pneumonie par aspiration, difficulté à suivre des patients désorientés, confus, hypoxémiques ...).

Dans cette perspective, il faut également considérer que pendant des décennies, l’utilisation de l’HCQ est autorisée et recommandée en toute sécurité comme prophylaxie du paludisme – même pour des périodes prolongées – chez les personnes en bonne santé, qui en prennent sans surveillance médicale ; ou comme thérapie continue pour des pathologies chroniques, telles que la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux, et à la place, il est à proscrire pour une pathologie qui, laissée seule, a une issue fatale et pour un traitement d’une durée allant jusqu’à 10 jours pouvant modifier favorablement le sort de la maladie.

Lire le rapport scientifique italien sur francesoir.fr

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ah ben ça ALors !!! ...il n’a pas fallu longtemps pour rendre " hommage " au Pr Raoult ?! ... donc à Nice c’est interdit ! et de l’autre côté de la frontière c’est OK !
    C’est vrai que c’est l’Europe ! ... donc vu de çette façon , on pourrait refouler les migrants pendant que les italiens les accueillent ! ...

     

  • Après 66 600 morts, il était temps !

     

    • Tous ceux qui meurt en 2020, quelque soit la maladie, sont automatiquement comptabilisé :
      mort sous covid 19 !...

      les chiffres sont massivement truqués par les vendus à big bill Gate Pharma et les traitres, sans même avoir besoin de la machine dominion sanitaire à la USA pour trafiquer les statistiques et résultats. C’est les gouvernements qui décident eux même des chiffres médiatisés, du nombres de cas, et de vagues à venir... et donc de la répression par la dictature sanitaire artificielle, tout comme de mettre une muselière forcée sur le bétail humain jusqu’à se qu’il accepte la piqous dopé d’ ARN-OGM qui va marqué le bétail dans sont ADN de manière irréversible et permettre son suivi en temps réel par les antennes relais de big brother I.A 5G, smartphone & Co

      la course au mort c’est le prétexte et la spéculation à la bourse sanitaire pour faire monter la bulle artificielle de la peur et la pression collective... et faire s’envoler le cour des actions du vaccins (plus il y à de mort au cv19 plus l’action monte en bourse, et plus les actions de la démocratie et des libertés sont en chute libre et vendues...

      je pense même que tous les accidentés de la routes qui sont amené dans les hôpitaux et succombent de leurs blessures sont classifiés automatiquement dans la colonne, mort en ayant le covid... la hiérarchie sanitaire sous contrôle de bill gate pharma étant sans merci pour ceux qui passent entre leurs mains. et enregistré dans leur dominion sanitaire manipulé.


  • Et Macron aussi, et sans doute aussi toute la France tout bientôt, Vive Pr Raoult :

    https://www.cnews.fr/emission/2020-...
    (à partir de la 16è minute)


  • on comprend mieux pourquoi Buzyn veut se barrer -
    la vérité viendra à bout de toutes ces crapules qui nous ont bien exploité jusque dans la mort pour nos anciens

     

  • Pour se soigner en France il va falloir faire de la contre bande de parmigiano fourré d’hydroxychloroquine.

     

  • Si je comprends bien, il aura fallu plus d’un an pour valider un traitement efficace. Et pendant ce temps-là combien d’italiens sont mort non pas du covid mais du covid non traité. A vomir !


  • "La mortalité élevée des patients Covid au cours des dernières périodes est probablement liée à un manque de traitement précoce de la maladie."

    Allo Buzyn...


  • Voilà qui doit sérieusement em... les enflures et voyous sionistes qui dirigent la médecine en France . Que pourrait répondre le perfide Véran de Komodo ?


  • Par Sudinfo - | Publié le 17/12/2020 à 11:03
    Des messages troublants sont apparus sur deux panneaux d’affichage de la Ville de Bruxelles et promettent de mettre en lumière « ce qui est caché jusqu’à présent ».

     

  • quenelle de douze !!!!!!!!!!!! à tous ces parasites qui crachaient sur Raoult
    les duhamel , ichou , enthoven et même le pédophile toujours en activité sur les chaines françaises

     

  • Ca doit les faire ch... en haut lieu sioniste, la médecine italienne est de haut niveau .


  • Une grande partie des toubibs tient plus à son train de vie et à son confort personnel c’est à dire à sa " clientèle " qu’ à sa " patientele " !
    C’est humain , même si le serment d’hypocrate en empêche certain de bien dormir !
    Dans cette "guerre " du lobby et ses labos contre le peuple ce sont eux qui auraient dû descendre dans la rue le premier jour pour soutenir le professeur Raoult et son équipe qui proposaient quelques choses d’efficace contre ce virus venu d’on ne sait toujours pas où !
    Des dizaines de milliers de médecins se sont tus face à un ramassis de corrompus , les laissant déverser des montagnes de saloperies et de mensonges depuis 12 mois dans tous les médias merde français, tous subventionnés par l’argent public et des pot-de-vin déversés par bill Gates et les labos aux mains des mondialistes, Alors que le professeur Raoult et son équipe de leur côté, que le professeur Perronne et le professeur Toussaint et très peu d’autres , s’evertuaient patiemment, intelligemment , scientifiquement, courageusement à donner le plan de bataille qui permettait de stopper rapidement la propagation du virus en prenant immédiatement charge les malades avec des médicaments connus , pas cher , et très efficaces, évitant ainsi tous les " confinement " bidons qui à part détruire la vie sociale, l’économie, la raison , n’auront servis, mais c’était bien la un des buts des instigateurs de cette énorme magouille COVID à forcer le peuple et le faire entrer dans l’entonnoir du mondialisme par la terreur, le chantage et la mort !
    Leur vaccin n’est que la continuation de ce plan permettant le contrôle encore plus drastique et plus carcérale que le pire des bagne !
    N’a-t-on jamais fait un vaccin pour un virus dont un traitement vient très facilement à bout lorsque de VRAIS médecins font simplement leur travail ????

     

    • Il est plutôt naturel que le médecin se range du côté du consensus.
      Ce n’est pas la vocation du médecin de base que de porter la contradiction ou d’appliquer des traitements qui ne font justement pas consensus.

      Pour le coup on peut difficilement reprocher aux médecins leur manque de réactivité....si ça leur porte préjudice dans cette affaire, peut être que dans d’autres occasions on saluera le fait qu’ils restent aligné sur les pratiques en vigueur.

      Et puis les alternatives thérapeutiques ont été interdites ("chloroquine"). Quand au Pr.Raoult
      il a dit depuis le début qu’il s’inscrivait dans le temps long.
      Il d’ailleurs fallut un certain temps avant que des études significatives viennent appuyer ses déclarations.(En France et à l’international).

      Bref,je pense qu’il est inutile de charger ou décrédibiliser les médecins pratiquants.
      Après c’est une lourde responsabilité aussi que de sortir du lot, faut assumer, que ce soit envers l’ordre des médecins, ou les familles de patients.
      Si un médecin avait prescrit de la chloroquine à mauvaise escient (parce qu’il n’est pas forcément spécialiste sur ces sujets), que lui serait-il arrivé ?


    • @ Louise :
      Un médecin se doit d’agir en tant que médecin et lorsque ses confrères spécialistes lui propose un traitement face à un virus inconnu son devoir est de se mettre en relation avec ces spécialistes et de défricher avec eux toutes les perspectives qu’offre ce traitement et non pas d’attendre que des Cymes des Hirsch et autres panneaux publicitaires, aux services des labos , où bien qu’ un " ordre de médecins " corrompus jusqu’à la moelle les terrorisent par le chantage , la menace et pour finir l’internement psychiatrique comme au temps du goulag où de la stasi !!
      Si lors d’une crise sanitaire les médecins restent terrés dans leurs cabinets en attendant les ordres d’un ramassis de terroristes qui depuis le début ont tout fait et continue de tout faire pour aggraver la situation dans un but bien clair aujourd’hui, clair pour ceux qui veulent bien regarder la vérité en face, si donc les médecins ne se mobilisent pas comme un seul homme pour défendre LEURS patients en l’occurrence dans ce cas rarissime le peuple dans son ensemble qui donc doit se lever en premier ?? les éboueurs, les chauffeurs poids lourds, les plombiers... ?
      Servir de distributeurs à médicaments n’a jamais été inscrit dans le serment d’hypocrate !
      Malheureusement une grande partie des médecins aujourd’hui " arrondissent " plus ou moins grassement leurs fins de mois en " plaçant du médoc et des protocoles de soins loin d’être toujours justifié et celà est un secret de polichinelle !


  • Deux questions m’obsèdent : va-t-on vacciner nos envahisseurs ?
    L’octroi éventuel d’un titre de séjour, sera-t-il subordonné à l’acceptation de se faire vacciner ? Sorte de "passeport vert " pour personnes voyageant sans passeport... tout court...

     

  • Le mensonge prend l’ascenseur, la vérité, les escaliers. Le scandale se profile doucement à l’horizon. Patience.


  • Même le rappeur Eminem fait la promo de l’hydrochloroquine dans son dernier clip.


  • Au moment où ils l’autorisent, ils reconfinent. Un truc m’échappe là.


Commentaires suivants