Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine lancera des orbiteurs pour effectuer des atterrisages lunaires d’ici cinq ans

La Chine prévoit de lancer des orbiteurs pour effectuer des atterrissages lunaires, ainsi que des sorties d’exploration et de topographie de l’astre, afin de mettre en oeuvre d’ici cinq ans la deuxième étape de son projet d’exploration lunaire, selon le livre blanc, intitulé "Activités spatiales de la Chine en 2011", publié mardi par le Bureau de l’information du Conseil des Affaires d’Etat.

Les projets de sondages lunaires suivront le plan en "trois étapes" du pays, à savoir la maîtrise de l’orbitage, de l’atterrissage et du retour vers la Terre.

Durant la troisième étape du projet, la Chine envisage de prélever des échantillons de la surface lunaire et de les ramener sur Terre.

Les projets de sondages lunaires ont fait des percées considérables depuis 2006, avec le succès du lancement de deux sondes lunaires, dont Chang’e-1 le 24 octobre 2007 et Chang’e-2 le 1er octobre 2010.

La première sonde lunaire a collecté une grande quantité de données scientifiques et a établi une carte complète de la lune, tandis que la deuxième a créé une carte complète en haute résolution et une image en haute définion de Sinus Iridium (la Baie des Arcs-en-ciel).

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Atterrissage lunaire. C’est antinomique. On parle d’alunissage.

     

  • Beidou (Grande Ourse) serait opérationnel et couvrirait la Chine et son pourtour immédiat, avec la mise en orbite ce mois-ci du dixième satellite du dispositif. Six autres satellites seront lancés en 2012 pour élargir la couverture de l’Asie. A ce rythme, Beidou couvrira l’ensemble du globe en 2050. L’architecture du système repose sur une flotte de 35 satellites. Les données techniques indiquent une résolution de 10 m, une capacité à mesurer les mouvements de 20 cm/seconde et une horloge d’une précision de 0,02 millionièmes de seconde. Bref, du top.

    La Chine travaille à ce projet depuis 2000. Au-delà des applications grand public (Beidou est compatible avec le GPS américain), les experts en stratégie soulignent le saut qualitatif pour l’armée chinoise : en cas de conflit, elle sera à l’abri d’une coupure du signal GPS par les Etats-Unis, et pourra compter sur son propre système de guidage de missiles et de drones. Ça va pas faire plaisir à Clinton et à Oblabla. Après les Etats-Unis et la Russie (dont le système Glonass vient d’être réparé et couvre de nouveau 100% du globe), Pékin devient le troisième acteur mondial du positionnement par satellite.
    En nous ? L’Agence spatiale européenne n’a placé ses premiers satellites en orbite qu’en octobre et le système Galileo ne devrait pas être opérationnel avant 2019. J’ose pas vous dire l’année où à ce rythme Galiléo devrait couvrir le globe... L’Empire encaisse sévère...


  • aterrissage,alunissage,marsissage,jupiterrissage...pfiuuuuuu !
    et l’humanissage bordel !