Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

Analyse des réflexions de Monsieur Beitone sur la prétendue rumeur d’extrême droite à propos de la loi de 1973

Un professeur de Marseille, un certain Monsieur Beitone, vient d’écrire un article dans Le Monde qui dénonce "une rumeur d’extrême droite" incriminant la loi "Pompidou-Rothschild" de 1973 dans la crise de la dette publique.

Décidément, l’anathème "fasciste" et ses dérivés est une arme bien commode, et bien rodée, pour contrer la critique radicale de la création monétaire privée. Manifestement, cette calomnie va resservir dans les mois qui viennent. À se demander s’il n’y a pas un code secret entre les complices du racket, un code dans lequel "extrême droite" signifierait en réalité "ayant compris et dénonçant l’escroquerie monétaire des familles de banquiers privés". Ça expliquerait bien des malentendus.

L’article, intitulé "La rumeur et l’extrême droite : La “loi Pompidou, Giscard, Rothschild” votée en 1973 empêcherait l’État de battre monnaie", se trouve là : http://www.lemonde.fr/idees/article...

Je trouve qu’il ne vaut pas grand chose, mais j’ai pris une dizaine d’heures pour le démontrer, point par point.

J’ai présenté la controverse dans un tableau à deux colonnes, pour bien mettre face à face chaque idée en présence.

Le document (l’article et ma réponse point par point) se trouve là :

Analyse des réflexions de Monsieur Beitone sur la prétendue rumeur d’extrême droite à propos de la loi de 1973 http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

Je regrette un peu mon ton encore agacé dans cette réponse (malgré que j’aie beaucoup adouci cette réponse, et que j’en aie retiré toutes les réparties trop vives), mais c’est tellement vexant de se faire traiter de fasciste que ça énerve un peu, quand même. Le gars qui écrit un article pareil peut s’attendre à une certaine... mauvaise humeur.

On pourra ajouter dans les commentaires ci-dessous des arguments supplémentaires, d’un côté comme de l’autre.

Au plaisir de vous lire.

Étienne.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

166 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chouardzy a encore frappé !


  • J’ai vomi en lisant l’article du Monde.


  • Imaginez une personne qui tombe sur un article dénonçant la loi pompidou-rotschild après avoir lu cet article immonde du monde. Tout de suite l’image extrême-droite antisémite shoah va lui sauté dans le cerveau et il cherchera pas ailleurs. Des mots forts pour une propagande.
    Merci M. Chouard. On sent qu’il y a de la colère dans les réponses, Et de l’humour !!!


  • Excellente reponse... Bravo.


  • Pourquoi les analyses de Mr Chouard me paraîssent toujours pertinentes et compréhensibles ?
    A contrario, les analyses qui "paraîssent scientifiques" sont incompréhensibles et me font suer !
    Peut-être le gène du nazillon qui sommeille en moi... !?
    Merci Mr Chouard.

     

    • hahaa excellent, moi c’est pareil
      ça fait plaisir de voir que certains prof prennent leur résponsabilité. Ce que fait Chouard devrait etre obligatoire pour chaque professeur.Nous apprendre l’économie pour les nuls...


  • Excellent M. Chouard !



    Et bien voilà ! Voilà notre sycophante antifasciste qui réclame, devinez quoi : la possibilité pour les États d’emprunter à faible taux à leur banque centrale... C’était bien la peine de faire toute cette histoire !
    Dites, vous ne seriez pas en train de devenir un petit peu nazi, par hasard ? Parce que ça sent la dénonciation d’un complot, ça : la BCE qui refuse, Trichet qui refuse, Draghi qui refuse... Vous ne seriez pas un peu... disons... antisémite ? Attention hein ? Ça vient vite, "antisémite", ces temps-ci... Et les "antifas" rôdent, ils vous surveillent... Attention, donc : je vous sens sur une mauvaise pente, là : vous êtes en train de comprendre, et ça me fait un peu peur pour vous ...



  • Félicitations pour Etienne Chouard qui a si brillamment et si clairement contre-argumenté point par point le papier de ce petit apprenti-sorcier de l’économie.J’ai presque tout compris (non, en fait tout) cependant une chose m’inquiète : maintenant que l’état des lieux économique est bien établi et que seuls les pseudo-experts du système prennent un malin plaisir (au sens propre)à lui opposer une honteuse dénégation, que peut-on faire ?

    - retirer son argent des banques ?
    - acheter de l’or ?
    - descendre dans la rue et se faire buter par les policiers-ninjas ?
    - voter pour changer la tête de pipe qui nous dirige ?
    - faire tout ça en même temps ?

    J’ai pensé un temps voter MLP, pourquoi pas, mais si elle était élue, que ferait-elle après, aux législatives par exemple ? le FN a t-il un staff politique suffisant pour présenter des candidats dans toutes les circonscriptions ? MLP pourrait se retrouver en cohabitation dès le début de son mandat, d’autant que l’UMPS fera tout pour la faire chuter le plus vite possible.Comme disait l’autre, la porte de sortie est bien étroite.
    On peut aussi rester dans son coin en serrant les miches en attendant que l’orage passe..mouais ! ce n’est pas une idée bien terrible, d’autant que seuls les riches peuvent se le permettre.
    Je vais continuer à réfléchir au problème.
    A plus

     

  • Un arriviste de plus qui donne aussi à fond dans la critique négative de la décroissance avec les mêmes arguments vaseux, un petit minable complexé qui veut se faire un nom mais qui n’arrête pas de se faire rembarrer... par exemple par son collègue Jean-Claude Brighelli (auteur du célèbre ’’La fabrique du crétin’’) qui le connait bien et qui le traite de rien moins que d’être, je cite : ’’un crétin, un pleutre et un hypocrite’’, par ailleurs suspecté de, je cite toujours, ’’manquer des organes essentiels de la reproduction’’ !!!... je veux bien le croire !

     

  • Merci à Etienne Chouard pour cette réponse, pour moi qui ne suis pas très au fait de ces choses là, ça pourra me servir.
    En même temps, je suis un peu agacé de voit qqn comme Chouard, manifestement intelligent et honnête, perdre son temps à répondre à un pareil abruti collabo.
    C’est fatiguant de répondre en permanence aux idiots qui pullulent.


  • #80383
    le 30/12/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
    Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

    Article magistral ! Réponse d’anthologie !!

    Néanmoins inquiétant, très inquiétant : ce gars fait partie des commissions d’attribution de l’agrégation d’économie !!!! C’est pas une blague, c’est pas Chouard qui est dans les commissions d’attribution de l’agrégation d’économie, c’est l’autre :-(.

    L’auto-reproduction de la bêtise, affligeant. J’espère que tous les lycéens pourront avoir accès à son papier et à la réponse de Chouard car ce sera le meilleur enseignement qu’ils auront eu depuis leur entrée dans l’éducation nationale : la sottise, le sophisme face à l’objectivité scientifique.

    Il me vient à l’esprit cette réplique issue d’une comédie de Molière : "Que diable allait-il faire dans cette galère ?" en ajoutant "il était pourtant tranquille dans ses jurys d’agrégation" ;-)

    Il n’y a plus que sur internet que l’on peut entendre ce type de débats, c’est pour cela qu’"ils" finiront par le "réguler".

     

    • Cette "régulation" ne verra jamais le jour, je suis prêt à en prendre le pari.


    • #80460

      les commissions d’attribution d’agrégation est un levier puissant pour le Pouvoir en place de formatage des esprits , cela remonte dès la naissance de la III e République quand dominaient dans ces commissions par exemple pour l’histoire que des protestants ou des franc maçons , on comprend mieux la tournure de nos manuels d’histoire et de ses présupposés de recherche historique soit disant objectives ,"scientifiques"


    • #80585
      le 30/12/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @Gauthier : il ne faut jurer de rien. Ils ont été capables de nous re-fourguer une constitution que l’on avait rejeter, ils ont pu empêcher un référendum proposer par un mec élu qu’ils ont en plus viré, ils sont capables d’installer à la tête de la BCE le mec qui s’est "occupé" des comptes de la Grèce pour Goldman Sachs, et la liste est loin d’être exhaustive…

      @duc de Guise : hallucinant quand même. Le zozo forme les futurs profs, les coopte, fait partie de commissions nationales d’évaluation de ci, de ça, etc. et à la sortie, quand il est confronté à un mec lettré, tu comprends qu’il n’y connaît rien, mais alors rien du tout. Je partage ton analyse sur la conception de nos manuels d’histoire.
      Je n’aimerais pas être à sa place, ses "étudiants", qu’ils soient lycéens ou profs en devenir, vont sur internet et il faut bien reconnaître qu’à l’image du facteur, cette affaire fait de lui le bouffon du web. Il aurait vraiment mieux fait de rester à sa place.


    • @un lecteur de l’intellectuel dissident
      Vous avez raison sur le fond, mais ce fond me déprime..J’ai besoin d’un petit coin de ciel bleu.
      Bonne année.


    • #81353
      le 02/01/2012 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      Bonne année à vous aussi ainsi qu’aux différents visiteurs et à l’équipe complète d’E&R


  • #80387

    Ah, ça fait plaisir de lire Etienne Chouard se lacher ainsi, la colère lui va aussi bien que la douceur. !
    L’ autre " économiste " ( catégorie de la domination existant pour expliquer aux peuples qu’ il est normal que les pauvres enrichissent les riches ) ne pourra plus marcher droit quelques semaines après s’ être fait glisser de si grosses quenelles.
    Etienne Chouard, citoyen de l’ année ! Big up à lui !


  • C’est ce M. Beitone qui avait jugé l’appel de Cantona "absurde" !

    Voila l’article type d’un agent (au sens propre comme au sens figuré) mis au pas par le système mais tout de même gonflé d’orgueil !

    Le processus est toujours la même :
    on t’accuse d’être fou (ou pas très sérieux) cf l’histoire du complot : et pour tenter de le démontrer "on s’offre" une tribune dans Le Monde (excusez du peu) dans laquelle on ponctue les quelques références économiques ou juridiques par des lapalissades ou des lieux communs

    2° et si cela ne suffit pas, on te taxe de fascisme sinon d’antisémitisme déguisée...

    J’espère en tout cas que M. Chouard pourra disposer d’un droit de réponse dans le même journal pour clouer le bec de ce Monsieur !


  • T’inquiètes Etienne !!! c’est effectivement un drôle de truc d’avoir à porter de force le costume du facho ! c’est de la mauvaise foi à vos couper le soufle et à engendrer la colère ! surtout que le fachisme c’est précisement la collusion d’intérêts privés avec l’intérêt publics d’aprés Pasolini .Non ?


  • Merci encore à M. Chouard de tenir tête à ce genre de feuille de choux.
    Soit l’auteur de l’article du Monde est Mal-informé, soit il veut nous Désinformer.
    Je préfère lui laisser le bénéfice du doute.
    J’ai moi même constaté au cours de discutions avec des gens que je considère intelligents, que la désinformation a bien été ancré dans les têtes, et qu’il est difficile d’ouvrir les yeux à ceux qui citent les économistes qui "regardaient dans les yeux la crise arriver, et qui ne l’ont vu venir".
    Courage M. Chouard

     

  • Ne tombez pas dans le piège de la "mauvaise humeur" cher E. Chouard, nos zélés contradicteurs n’attendent que ça. Vous êtes engagé dans un choix civilisationel qui demande sang-froid et virilité, et un sens hors norme, disont le carrement, un peu mystique, du "bien commun". La bourgeoisie médiatico-politique qui nous gouverne, se fout de livrer à la misère sociale, culturelle et affective, une partie grandissante du peuple. C’est votre honneur "d’homme debout" que de chercher des solutions a cette violence, à ce "fascisme tranquille", mais pour le coup bien reél dans le quotidien de millions de gens.
    Halte au facsisme bancaire ! Halte aux barbares aux mains blanches !
    Bonne continuation mr Chouard. Sourire et vigilence !

     

    • Je crois qu’Etienne Chouard n’a manqué ni de sang-froid ni de virilité en l’occurrence.Quant à la colère, il est vrai qu’elle n’est pas de bon conseil(je sais de quoi je parle), mais nous ne sommes que des êtres de chair et de sang après tout.
      Bonne année à vous


  • Bravo pour votre courage.
    Vous ne vivrez pas dans le luxe, mais dans la paix interieur.

    Cette loi à agenouillé la France, pieds et poings liés, seul les menteurs ne voient rien.

    Attendez vous à etre traité de faciste, bientot d’antisémite, c le lot de ceux qui ont raison...c meme plutôt bon signe...


  • lire des articles du monde ou d’un autre journal par des gens comme beitone, c’est comme ecouter BHL : on a une forte envie de casser la gueule a l’auteur. Ils le savent qu’on peut rien faire via le papier, ils en profitent. De veritables tetes a claques.


  • Etienne vous me faites un bien fou !
    Sans vous je crois bien que je pourrais péter un cable.. et faire un carnage. Et je sais que je ne suis pas le seul, à me sentir impuissant face à ce qui nous arrive. Il faut tenir bon et ne pas commettre l’irréparable qui décrédibiliserais tous nos efforts.
    Voila pourquoi il est important de "perdre" du temps à débattre pour enrayer la propagande. Cela donne du baume au cœur face à ces traitres qui écrivent des articles auxquels on ne comprend rien !

    Vous êtes mon Héro et celui de beaucoup d’autres, un Sage que l’on se doit de Lire.


  • #80416

    Un autre enfoiré va se mettre à la même tache que l’ immonde, j’ai nommé Paul Jorion , l’avatar d’Attila, que je suis depuis 3 ans, 1er blog d’économie et psychosdocioanalysant ses commentateurs à hauteur de 3000 euros par mois, çà fonctionne très bien cette grande surface des sciences humaines, le seul département qui manque c’est, religion, comme par hasard.
    Chouard y était venu faire un tour, en parlant de dominance, déjà, cela n’avait pas plu au seigneur psychorigido/narcissique des lieux, exit.

     

    • mr Jorion dénonce aussi la loi de 73
      http://www.dailymotion.com/video/xn...
      Laissons donc les abonnés de ce bloc se faire une opinion par eux-mêmes, ce sont des adultes !


    • Il a également publié un article sur la nécessité d’une nouvelle monnaie mondiale...
      Sachant que ce monsieur pratique régulièrement la censure, je le trouve hautement suspect.


    • #80681

      Entre Etienne Chouard, l’honnête homme par excellence (un de ceux qui, avec André-Jacques Holbecq m’ont fait m’intéresser à la monnaie, moi qui me croyais compétent en Economie, ayant lu dans mon jeune temps, pour passer ma thèse, Ricardo, Marx, Keynes et pas mal d’autres auteurs) et Paul Jorion, qui ne sait même pas de quoi l’argent-monnaie est fait (ce zozo nie la création monétaire par les banques) il n’y a pas photo, ou il ne devrait pas y avoir photo.

      Le "débat" sur l’euro de ce matin sur BFM entre Cohen et Jorion était affligeant.

      B.L., conseiller sur les questions économiques auprès de M L P (en partie à cause d’Etienne et de ses leçons d’économie ;-) ), mais ne lui dites pas. J’ai aussi lu A. Soral, et son excellent (quoique outrancier, mais pourquoi pas) "comprendre l’empire"


  • Comment peut on passer de dénonciateur de la loi de 73 à antisémite relève de l’incompréhension pour moi...

     

    • C’est un système bien rôdé et il faut en avoir été victime pour comprendre à quel point c’est vicieux . J’appelle ça de la provocation à l’antisémitisme, car la mauvaise foi engendre des sentiments de frustration qui engendrent des ressentiments qui peuvent être pris pour preuve d’antisémitisme .
      Le syllogisme est tout bête . Si on prouve que la banque Machinberg opère un racket déguisé sur les citoyens ( avec dans ce cas précis la complicité d’un nombre incroyable de personnes) ,Machinberg étant juif, on incrimine un juif. Hitler a incriminé les juifs,on est donc comme Hitler ;avec les discours , la casquette et la tête à claque qui est dessous. Et on a plus la parole pour démonter cette arnaque à deux balles ! Arnaque à deux balles pour essayer de camoufler, sans avoir UN argument logique à peu près convenable à opposer à l’analyse, une arnaque à mille milliards !


    • C’est parceque Pompidou avant d’être président de la république il était président de la banque Rotchild , les Rotchild sont une famille de Juifs banquiers . D’oû la relation dénonciation de la Loi 73 - antisémite . Maintenant on est tous des antisémites si on contredit ou si on se moque d’un Juif . Voilà oû on en est , c’est merveilleux on vit une époque formidable .


  • #80428

    Bravo Etienne Chouard, la Vérité se conteste mais au final c’est la Vérité qui reste, courage vous n’avez pas à vous laisser déstabiliser par ces merdeux balai à chiotte qui nous prenne pour des idiots. Excellente continuation.


  • Cher M.Chouard j’ai passé plusieurs années de 98 à 2004 au sein de l’association Attac pour,entre autre,comprendre les mécanismes économiques et leurs conséquences.Je n’ai pas le souvenir que la loi Pompidou-Giscard fut évoquée par quelque intervenant que ce soit meme au plus haut niveau.Bien que profitable cette expérience me laissa sur ma faim et j’ai ressenti confusément que l’on ne voulait pas approfondir l’histoire économique,en fait idéologique,pour d’obscures raisons.
    C’est là qu’intervient l’accusation d’antisémitisme si commode à vos détracteurs.Je ne vous ai jamais entendu sur l’histoire juive et plus précisement sioniste et ses liens avec la finance internationale.Que pensez-vous des analyses de Douglas Reed par exemple dans son livre"La contreverse de Sion" ?Que pensez-vous du role de l’AIPAC au sein du congrès américain,de la domination des juifs dans l’information de masse,et surtout,chose indéniable,leur participation active depuis plusieurs siècles aux conflits majeurs qui ont marqué notre histoire ?Pensez-vous que les accusations de Benjamin Freedman sur la fourberie sioniste soient fantaisistes ?La banque Goldman Sachs aujourd’hui au pouvoir,remplaçant sans élection au préalable des gouvernements
    élus,vous parait-elle en lien avec le projet sioniste de controle global,en sachant qu’un de ses hauts dirigeants affirme réaliser par là-meme le projet de Dieu ?Pensez-vous etre un révisioniste de l’histoire économique et si oui quelle est votre opinion sur les révisionistes en général ?Je pense que les anathèmes qui frappent tout révisioniste sérieux que ce soit de Galilée à disons Faurisson en passant par Dieudonné sont une volonté de prévenir tout dévoilement de la vérité.Cette vérité vous fait-elle peur ?Merci pour vos conférences passionnantes.Cordialement.

     

    • @ madelon
      Je ne suis pas Etienne et ne prétend nullement répondre à sa place . Je me permets de trouver ces questions un peu secondaires par rapport à la démarche de Mr Chouard . Occupons-nous de l’arnaque et de prouver que c’en est une plutôt que de scruter si l’intention de l’arnaque ne viendrait pas d’un certain groupe ethno-religieux . Moi, personnellement je me fous carrément de l’appartenance religieuse de celui qui m’arnaque.
      Poser cette question de savoir si Mr Chouard adhère aux thèses de tel ou tel analyste forcément taxé "d’antisionisme" ( à tort ou à raison) et par extension automatique "d’antisémite", c’est vouloir pousser celui qui analyse des faits à se prononcer sur les intentions de leurs auteurs présumés, ce qui est en contradiction avec une analyse purement logique et impartiale ; Les détracteurs de Mr Chouard ,si celui-ci était amené à adhérer aux thèses des auteurs que vous citez, ne se priveraient pas de l’accuser d’avoir des intentions préalables d’antisémitisme , ce qui complèterait l’image qu’ils veulent que se fassent ceux qui ne connaissent pas Mr Chouard .
      C ’est une question piège .


  • Tu nous fait plaisir là Etienne !

    C’est marrant il suffit que MLP parle de la loi de 73 pour que ça devienne une "rumeur d’extrême-droite". Et le Monde de relayer ces bêtises bien entendu.


  • Bonjour

    Un grand merci , à Monsieur Chouard d’avoir démonté point par point , l’article du larbin Beitone


  • la gauche sérieuse se réveille et ne se laisse plus intimider. merci à chouard ou à michéa pour leur travail qui consiste à démonter ces anathèmes ridicules.


  • Le Monde (le journal) n’est qu’une officine qui s’amuse à coller des gomettes de discrédit sur des idées gênantes (la vérité). Un peu comme dans la période sombre de l’Histoire de France, il y a eu des étoiles jaunes, vivement que ce genre de journal crève.


  • Je suis étudient en médecine, je m’intéresse seulement a l’économie de manière privée et a mon niveau j’ai pu voir la bêtise de cet article.

    On voit vite ou est la haine, la dénonciation sans preuve, et la démonstration rigoureuse.

    Les attaque ad-hommiens sont le marqueur du mensonge et de la haine bien souvent.

    Je dit a ce petit personnage, soit tu n’es qu’un menteur soit tu es qu’un incompétent (dur pour un prof).
    Dans les deux cas c’est pas glorieux. C’est ainsi que je montre mon profond mépris pour des gens comme ça.


  • Mr Chouard en guise de voeux de bonne année vient de fare reculer Mr Beitone de 30 mètres à "coups d’plafond "-)


  • #80462

    etienne dit À se demander s’il n’y a pas un code secret entre les complices du racket, un code dans lequel "extrême droite" signifierait en réalité "ayant compris et dénonçant l’escroquerie monétaire des familles de banquiers privés".

    allez Etienne allez Etienne allez... encore un effort et tu seras comme Michel Collon sur le chemin d’Alain Soral ... Mais chacun va à son rythme ...mais je sens que cela vient


  • Merci monsieur Chouard !

    Vous respirez l’intelligence et l’intégrité.
    Continuez,je suis sure que votre combat pour la vérité paiera !


  • Je pense que cette saloperie de loi n’a pu passer à l’époque, en dehors du fait que cela s’est fait à une période où tout le monde avait autre chose en tête, que parce que De Gaulle était mort 3 ans avant. A mon avis, lui se serait élevé contre elle et on l’aurait écouté, en tant que figure du Commandeur.


  • Cher Étienne, je te félicite !

    Tu m’as aussi enlevé d’un doute quant à mes prétentions intellectuelles en qualifiant de passage obscure le morceau sur la relativité de la consommation collective et privée.

    Je te prie de demander à Alain Soral qu’il réclame son droit de réponse dans Le Monde pour les invectives antisémites et les accusations de droite extrême à l’égard de citoyens qui ne réclament qu’une justice sociale et la fin d’un racket immonde.

    J’ai fait suivre à Alain Beitone ton article et voici sa réponse :

    "Merci,

    J’avais déjà vue la réponse d’Etienne Chouard qui est reprise sur le Blog d’Egalité et réconciliation et sur le blog de François Asselineau.

    En réalité, mon texte s’adressait plutôt a mes amis de gauche qui utilisent à tort, selon moi, cet « argument » de 1973.

    Je vous rappelle que la création monétaire privée existe au moins depuis le XVIIe siècle et on voit mal comment elle pourrait expliquer de façon spécifique l’envolée de la dette publique depuis le début des années 1980.

    Bien cordialement

    Alain Beitone"

    Une dernière chose : je suis déçu que la tribune d’Alain Beitone ne fasse pas partie des articles les plus lus et les plus partagés dans Le Monde, simplement parce qu’enfin je lis la loi 1973 sur une presse grand public ! Le "Pentagone" français et le génocide des arméniens sont plus importants aux yeux des lecteurs du Monde.

    Cordialement,
    Alex.

     

    • Il est vraiment nul ce type !

      que la création monétaire privée existe depuis des siècles n’est pas le sujet !
      Le sujet est qu’elle ( la création monétaire privée ) soit l’exclusivité lorsque la France empunte !

      On sent tout de même une bien belle dérobade !


    • "A mes amis de gauche".

      Au moins, c’est clair. La gauche défend les idées les plus ultra-libérales comme les "amis de droite". Mais ils vont bien nous trouver une surprise Kinder en plastique pour se différencier "à mort" de l’UMP. Allez, j’ose : des godemichets pour tous ?


    • @rémi et ce type est agrégé d’économie...Putain je ne peux pas croire qu’un type comme ça puisse l’être et nous sortir de si grosses conneries (mensonges par omission)...Il a cru qu’on était ses élèves ou quoi...Une baffe dans ses arguments foireux oui !!!! Un de plus dans la liste.


    • La réponse d’Étienne est très argumentée, extrêmement claire et convaincante.
      La tribune d’Alain Beitone manque d’arguments, autres que ceux sous-jacents directement inspirés de la doctrine des Chicago Boys.
      Toute la "gauche", y compris et surtout Mitterrand qui s’était couché sous le pouvoir des financiers, n’a aucune intention de remettre en cause la source d’une dette insurmontable qui n’a qu’une fin : le servage du peuple ad vitam aeternam.


    • @alex, le pompon serait que vous nous appreniez que M. Beitone, en plus d’être agrégé de mon cxx, est aussi Franc-maçon, puisque vous semblez le connaître personnellement. Du coup, tout prendrait sens....


  • Waw celle la de quenelle ...chirurgicale !!!!!! ça fait mal m’sieur beitone ? Du coup j’ai tout compris !!!! allez Master Chouard !


  • Merci de ce travail ingrat.

    Vous êtes courageux.

    Nous devons avoir le même âge, et pour ma part j’ai laissé tomber les analyses de propagande du Monde une fois que mes enfants ont eu leur bac. Ils avaient été sinon formés, du moins avertis.

    Aussi, encore merci du pousse-café et de la leçon de courage intellectuel qui, dans votre cas, ne se fatigue pas.

    Cordialement,

    Guy VINCENT


  • Scoop :

    J’ai eu le fameux Alain Beitone comme professeur quand j’étais à Thiers.
    Je me souviens des cours, c’était :

    " Milton Friedman blablabla Alan Greenspan blablabla changes flottants blablabla keynes blablabla Alan Greenspan "

    c’est tout ce dont je me rappelle..

     

  • une question à se poser :
    ce monsieur Alain Beitone qui est supposé avoir fait des études et serait professeur d’économie a-t-il compris quelque chose à l’économie ?
    Sinon, c’est un complice .....


  • Je viens de lire l’article et la réponse de M. Chouard. Mais quel abruti celui qui a ecrit cet article du monde, c’est insensé !!!!! Il parle de complot antisémite d’extreme droite, puis dit qu’elle a été abrogée depuis lgtmps (il ne sait meme pas qu’elle est remplacée par l’article du traité européen et que c’est la meme chose : l’article dit que ni la BCE ni les bq centrales nationales ne peuvent faire des avances aux trésors et la loi de 73 dit que la bq de france (donc bq centrale francaise) ne peut faire des avances au trésor).... Et ensuite, il dit qu’il faut permettre à la BCE de preter aux Etats si nécessaire.... Totalement incohérent, totalement faux, totalement mensonger... Il y a de tout la dedans, des contradictions, des mensonges, de tout !!! Il n’y connait rien à rien en éco pcq meme s’il etait un grand défenseur du systeme, il le defendrait avec d’autres arguments, genre ca crée de l’inflation ce qui n’est pas faux...Mais là non, il dit n’importe quoi, et chaque paragraphe est soit un enorme mensonge, une idiotie ou un contre-sens ou contradiction. Je n’en reviens pas qu’on puisse ecrire autant de débilités dans un journal grand public et etre publié.


  • Article de Beitone (Beïtoune d’Afrique du Nord ?). Il devrait se promener avec une étoile jaune, avec écrit "loi de 1973" dessus, comme un vulgaire Goy ? C’est pas interdit, au fait ? On devrait en mettre partout, Monsieur Bretone, sur tous les murs de France, une belle étoile à 6 pans, avec le montant de la dette, que nous vous devons, car vous êtes not’ bon maître, Monsieur Bétone, si, si, d’ailleur Attali est venu nous dire à la télé qu’on devait des sous.
    On doit 250 milliards d’intérêts par an (Etat + collectivités diverses + entreprises nationalisées + Sécu et retraites)
    Le coût du RMI c’est à vue de nez 5000 Eur par an x 1.2millions de personnes, c’est à dire 6 milliards par an.

    Bien jaune, l’étoile, en or.



  • À se demander s’il n’y a pas un code secret entre les complices du racket, un code dans lequel "extrême droite" signifierait en réalité "ayant compris et dénonçant l’escroquerie




    Dans le mille !
    Le Système en a fait un épouvantail pour signifier que l’extrême droite à tort d’avoir raison...
    Donc tout ce qui se dit de ce côté là, doit être rejeté par la pensée unique, souvent par la caricature, comme le fantastique reductio ad hitlerum ; c’est que la réflexion ne vole pas haut chez les bas du front.


    On ne nous demande pas de comprendre, mais de croire aveuglément dans les propos des faiseurs d’opinion !
    (Merci la TV pour avoir formatée tout un peuple de lobotomisés.)


  • Pourquoi sur un site comme ER qui parle de la politique de moeurs de culture et parfois de économie les messages sont a l unanimité en faveur de Chouard.
    C est troublant...
    J’ecoute Soral depuis longtemps j adhere globalement a ses idees que je m efforce de diffuser chez ceux qui ne les connaissent pas, pourtant j affirme que Chouard est un charlatan.
    J ai du mal a croire que je sois le seul a le penser.

     

    • Allez y, développé, dites nous en quoi Chouard est un charlatant ? ... J’attends votre réponse et je ne dois pas être le seul ...


    • Un peu plus d’explication ?


    • moi aussi je suis interressé , en quoi Chouard est il un charlatan , est il le "sous marin" de l’empire ou de qui ? ou est il un simplet sans culture et sans intelligence ?
      si c’est le cas , je suis aussi dans l’erreur , aidez moi , expliquez vous !.... Merci


    • @borowic, ...Enfin on en a un, c’est rare par ici. Vous êtes aussi agrégé de ...... Alors , nous attendons, en quoi Chouard est-il un charlatan ?


    • Un charlatan qui dénonce la cause de l’endettement de la France c’est à dire cette loi Rothschild qui interdit l’État de battre monnaie et qui l’oblige à emprunter auprès des banques privés avec un taux d’intérêt exorbitant ? Un économiste qui s’insurge contre le racket généralisé institutionnalisé, tu appelles çà un charlatan ? Un économiste qui dénonce la haute trahison — un véritable coup d’État ! — du président Sarkozy de ratifier par la voie parlementaire un traité européen, rejeté massivement par les français en 2005, est à tes yeux un charlatan ? Va falloir que tu t’expliques Borowic ! C’est quoi pour toi un économiste intègre et digne de ce nom ? Élie Cohen ? L’homme qui aurait pu remixer la chanson des années 30 ""Tout va très bien Madame la Marquise !".


    • #80629
      le 30/12/2011 par Chercheur de Vérité
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      borowic, le même qui a commenté l’info sur fdesouche ?
      messieurs n’attendez pas d’explication de sa part...


    • Je trouve Chouard peu étoffé sur la question économique, sans doute qu’il y aurait plus à dire en complexifiant (sans scientifisme à la con) son analyse par les rapports de forces politico-économiques et financiers (comme Fekete et bien d’autres).
      Mais être "simple" ne veut pas dire qu’il ne rentre pas violemment dans le problème.
      Ce que tout "le monde" oublie, le caractère réel de l’économie (décisions et conséquences) est avant tout organique et qu’il y a des acteurs dénonçables et non seulement de la théorie de bouquin d’SES (dont on sent les relents d’orientation spécifique).
      D’ailleurs il a déjoué avec peu d’argument les bêtises d’un prof de SES. Moi j’affirme que vous êtes un charlatan. Des arguments ? Meuh non.


  • Je suis en colère aujourd’hui, très en colère après la lecture de cet espèce de salmigondis (euphémisme) d’ordures bancaires déféquer par M. Beitone. Ah oui avec un tel article si fumant et si puant, je n’ai aucune crainte pour votre avenir, une nomination prochaine dans un grand Think-Tank subventionné par des banques privées est à votre portée. Enfin, vous allez pouvoir côtoyer les grands de ce petit monde immonde. Fini Marseilles et ses petites frappes, hein.
    M. Beitone, vous êtes un lâche. Vous n’avez même pas osé citer le nom d’Etienne Chouard dans votre ’’article’’ (ou bien est-il passé à la trappe à censure de l’Immonde) de peur qu’un droit de réponse, prévu par la loi, soit opposé, lui donnant ainsi la possibilité de vous répondre à armes égales.
    En revanche, vous avez cité le nom de Soral, étrange, alors que ce n’est pas la spécialité de M. Soral, l’Economie. Est-ce que Alain Soral acceptera d’exercer son droit de réponse ? C’est à double tranchant. Il y a là un piège assurément.

    Voilà ci-dessous un petit mot envoyé à Etienne Chouard sur sa boîte mail après lecture complète de sa réponse à l’enfoiré de BAITTONE (héhéhé, ....)

    M. Chouard,
    J’admire votre combat. Ne lâchez rien.
    Il est confondant que ce soit vous, le ’’p’tit prof’ d’économie en BTS, même pas agrégé (je suppose, sorry si ce n’est pas le cas), qui se permet de donner la leçon aux experts économiques les plus en vues, aux agrégés d’économie (diafoirus, sycophante et autres bachi-bouzouks) , aux thuriféraires de la pensée unique économique qui ne voient que par la banque privée.
    Une petite remarque, sur la BCE qui pourrait racheter les dettes des états européens à partir d’un certain seuil de taux d’intérêt. Je dirais surtout pas. C’est le piège dans le piège car la zone Euro n’est pas une fédération. Et comme vous le dites souvent dans vos conférences (et vous êtes le premier à l’avoir savamment démontré), la cause des causes, c’est la constitution. Donc un préalable à ça serait au moins la refonte totale de la constitution européenne écrite par ses citoyens et non par une assemblée de politicards à la botte des banques et d’intérêts privés (d’abord le leur !!!!!).
    Chaleureux respects et chaleureuses salutations.

    Abderrahim


  • J’ai fait un tour dans les commentaires de l’article du monde. Surprise, il est moin commenté que celui là (au moment ou j’écris, 37 contre 50). Ensuite, j’ai fait un rencensement des opinions et j’obtiens ce résultat : 5 neutres, 10 supportent le financement privé, 17 le critiquent plus ou moins fortement, 5 citent Chouard lien à l’appuie vers la réponse ci dessus.

    Si c’est le genre de commentaires qu’obtient L’immonde, la France n’est pas perdue ! (Désolé pour cet élan d’optimisme naïf, mais ça fait du bien :))

     

  • #80544
    le 30/12/2011 par Julio César Chavez
    Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

    J’espère qu’Alain va répondre à l’(im)Monde !

     

    • Pas besoin Chouard les as déjà liquidé... Pour information le monde se situe entre la station glacière et corvisart de la ligne 6 du métro parisien, on peut allez voir la gueule des vendus quand ils ne passent pas pas leur parking ces trouillards.
      Prostitution existe bel et bien chez les hommes ou comment coupés les couilles pour quelques euros tachés de sang, c’est une honte de se dire que comme Makharov aurait pu sauver la France de l’attaque Allemande (véritable inventeur des fusées) en 45, sans cette loi nous n’aurions pas tous ces chômeurs (et sans cette politique d’immigration MASSIVE, j’en suis le résultat moi-même, mais il est juste qu’un pays puisse contrôler ses frontières sans s’ingérer comme la fait la Franc(e)-"Maçaonnerie avec la Françafric) tous ces SDF, toutes ces soupes populaires, tous ces miséreux venus d’ailleurs en croyant trouver un eldorado.

      Les traîtres sont au gouvernement, et la loi est claire lorsqu’il s’agit de haute trahison, POLICE, GENDARME & ARMEE nous attendons qu’ils nous rendent (les politocards) des comptes le peuple vous appuiera si le boulot est fait, et je sais qu’ils pissent déjà dans leur froc, éveiller les consciences inséminés des mots, des pensées, des phrases, balancer des regards, leurs faire croire qu’ils sont soutenus jusqu’à la fin, ce n’est pas une question de vengeance, c’est une question de justice !
      Vive la France, vive l’Europe à bas l’UE et vive tous les peuples de la terre


  • L’"élite luciférienne essaie de discréditer tous ceux qui comprennent leur système d’escroquerie. Vous aurez remarqué l’apparition de toute un série de documentaire louant cette pourriture de pompidou au moment où marine le pen et quelques autres avaient ouvertement cette loi au service des banksters commençait à se faire mieux connaître.
    C’est drôle de remarquer des choses comme ça quand on est un minimum éveillé.


  • Une question me taraude toutefois :
    comment le Général de Gaule dont l’amour de la France n’est pas à prouver, a-t-il pu coopter un Pompidou, ancien directeur de la banque Rothchild en France et qui allait s’avérer aussi traitre à la France ?
    De la naïveté ??
    Étrange quand même ?

     

    • Excellente question , certaines personnes connaissant l’histoire de France et l’histoire du général De Gaulle , qui aurait lu ses mémoires écrites par lui-même ou ses contemporains et amis pourraient peut-être nous éclairer merci


    • #80622

      Alain Soral a déjà répondu une fois à cette question en expliquant que De Gaulle n’avait pas le choix en réalité car il était tributaire du rapport de force politique, il faut se rappeler qu’en 58 De Gaulle n’est pas arrivé au pouvoir par le biais d’une révolution mais par la grâce du Stay-Behind et qu’il était donc obligé de ne pas dépasser certaines lignes, on peut d’ailleurs constater combien sa politique d’indépendance et d’insoumission ne fut ni immédiate ni brutale mais au contraire progréssive car il lui fallait monter ses propres réseaux tout en ménageant les cercles de pouvoirs les plus importants, ce qui impliquait une marge de manoeuvre très étroite ainsi qu’un exercice du pouvoir sur le fil du rasoir et ceci a fatalement conduit à un certain nombre d’ambiguïtés (comme l’ignoble Françafrique des réseaux Focart), c’est durant les dernières années que De Gaulle s’est réellement opposé à l’Empire avec des prises de position tranchées et des actes forts sur plusieurs points fondamentaux (discours de 67, rapatriement de l’or français, etc.) mais ça ne signifiait pas pour autant qu’il était libre comme peut l’être aujourd’hui un Chavez et c’est justement pour ça qu’un Pompidou occupait le poste de Premier ministre ou qu’une partie du pouvoir français a laissé faire les évènements de mai 68 pour se venger de son évolution anti-impérialiste, le parcours politique du Général De Gaulle a des côtés obscures et lumineux qui sont tous les deux riches d’enseignement et qui démontrent que ce fut le dernier véritable chef d’Etat que la France ait connu...


    • Franchement je n’en sait rien, mais plusieurs options s’offrent : de l’ami personnel au Poutine inversé...


    • De Gaulle et Pompidou se sont connus à la Libération, et non dans les années 60... Ils se connaissaient et avaient travaillé ensemble bien avant que Pompidou n’entre chez Rothschild. Et pour être franc, je ne crois pas que De Gaulle considérait comme infamant de travailler dans une grande banque... Encore une fois, le manichéisme aveugle certains ! C’est "Saint De Gaulle" et "Pompidou le démoniaque"... Bin non, c’est pas si simple que ça !


    • Je pense que l’on a plutôt empêché De Gaulle de gouverner avec les communistes et que la "droite" restante avait été "nettoyée" au profit de pompon tout seul .


  • Bonjour à tous,

    Je voudrais également remercier Etienne Chouard pour son travail pédagogique de qualité qui permet une plus grande accessibilité des mécanismes de racket mis en place par l’oligarchie financière.

    Eustace Mullins est il est vrai dans, une certaine mesure, un anti-sémite notoire.Cependant ce fut un des premiers si pas le premier à dénoncer de manière méthodique et documenté la conspiration de la FED (car effectivement c’est une conspiration) .

    Peu de gens savaient avant Mullins que la FED était un conglomérat de banques privés qui avaient le monopole d’imprimer des billets de "monopoly".

    Peu de gens savaient que la plupart des présidens américains assassinés étaient ceux qui avaient dit "merde" à la banque.

    Ainsi c’est probablement les banquiers sionards qui ont zigouillé JF Kennedy lorsqu’il commença à imprimer des billets de banque vraiment féderales et plus privés de la FED....
    Le complot était bien huilé puisque (plus que probablement) les médecins en charge de "sauver" JFK se sont surtout chargé d’extraire les balles des divers tireurs pour faire croire que le pigeon Oswald était le seul coupable.

    La création monétaire bien comprise ,devient de la dynamite dans celui qui en comprend le mécanisme.Le principe de base est relativement facile d’un point de vue conceptuel ; ce qui est difficille de faire c’est d’avouer qu’on s’est fait avoir (je reste poli) par un truc aussi con aussi longtemps par des requins de la finance.

    Il est important d’abbattre ce mur mental pour progresser .
    Toutefois j’avoue que sur certains points particuliers du modèle je ne maitrise pas encore tout dans son ensemble.C’est aussi une des raisons pour lesquelles je ne me lance pas encore tout à fait dans le combat.

    Alain Beitone ressemble étrangemet à un bisounours et le fait qu’il ne cite pas Etienne Chouard est suspect ...

    http://www.eloge-des-ses.fr/pages/q...

    Je pense en effet que Chouard est meilleur que Soral et Marine dans la compréhension du mécanisme de l’arnaque monétaire.

    Il aurait été mieux pour le journal " Le Monde" que l’on cite Soral dans le fait qu’il remet en question une autre arnaque monumentale qu’est l’escrorie du HIV/SIDA.
    Mais peut être que Siono Bergé un des patrons du Monde impliqué dans le scandale du HIV/SIDA aurait refusé !


  • Etienne Chouard est antisémite !
    En effet, n’écrit-il pas dans sa réponse au scribouillard auteur du papier sur commande par le Système via un de ses organes officiels (Le Monde) :

    - "Donnez-moi un seul argument en faveur de la loi de 1973, un seul !".

    Cela ne vous rappelle-t-il pas les historiques déclarations du Professeur Robert Faurisson :

    - "Donnez moi une seule preuve des chambres à gaz, une seule !"

    Vous voyez bien qu’Etienne Chouard est antisémite !!

     

  • Merci Etienne de votre engagement et vos idées en termes d’économie, de droit et de bien être.


  • comme l’a fort bien vu Michel Piquemel dans "Le Prophète du Libéralisme" :

    - "et le Fascisme, Maître ?
    Son fantasme sera notre meilleur serviteur. Chaque fois que le citoyen doutera de nos valeurs, vous le sonnerez comme un chien de garde. La peur du fascisme est douce à notre coeur ; Elle est la clôture électrique, le leurre qui empêche les bêtes à cornes de quitter le pré."


  • Si Le Monde fait du journalisme objectif, il me semble que le journal doit publier la réponse de M. Chouard. Après l’avoir insulté d’antisémitisme, ça me semblerait tout à fait juste.
    A suivre de près, et peut-être faire des relances au journal si il ne fait pas ce qu’il devrait faire.


  • Oyez, Oyez braves gens !



    Hongrie : la dérive autoritaire de Viktor Orban

    La Banque centrale perd son indépendance

    La réforme de la Banque centrale illustre à elle seule la manière à laquelle le gouvernement de droite populiste compte augmenter son influence sur les institutions de l’Etat. Tombé en disgrâce en menant une politique de taux d’intérêts élevés, le président de la Banque centrale, Andras Simor, voit son pouvoir réduit à la portion congrue. Il perd notamment son droit de choisir ses deux adjoints, au profit du chef du gouvernement. Le conseil monétaire de la Banque, chargé de fixer la politique des taux d’intérêt, sera élargi de sept à neuf personnes, dont six nommées par le Parlement, où le parti conservateur Fidesz de Viktor Orban dispose d’une majorité des deux tiers.




    http://www.rfi.fr/europe/20111230-d...

    Après Prof Beitone, on apprend que mettre des élus du peuple au pouvoir à la place de technocrates nommés par les banques constitue une dérive autoritaire.

    Bon à savoir...


  • Allez Etienne, Haut les coeurs ! C’est vous le meilleur, je le sais depuis 2005.
    On les aura !
    Et ils ne nous auront pas.
    Marion

     

  • Bonsoir, je réponds aux critiques plus qu’acerbes de beaucoup.

    M. Beitone n’est pas un petit enseignant économiste de lycée (ce qui, du reste, ne serait pas discriminant pour tenir un discours intelligent) : s’il enseigne au Lycée Thiers, c’est en classe préparatoire BL (lettres et sciences sociales). Il n’est en rien un suppot de capitaliste : il est, sauf erreur, l’un des derniers à lire Marx, et il déteste Friedman (le conseiller de Reagan, Thathcher et Pinochet).
    M. Chouard oublie volontairement un morceau de l’article, où M. Beitone explique que, de fait, le passage par le financement privé a diminué le taux d’intérêt des emprunts d’Etat.
    M. Beitone sait que l’indépendance de la banque centrale, selon la théorie néoclassique (et des résultats empiriques, que l’on peut contester au vu des méthodes statistiques très précaires de la science économique), est positivement corrélée avec le croissance du PIB. Ce qui ne signifie qu’il adhère à cette théorie : il rappelle juste que c’était l’horizon de pensée des économiste de l’époque.

    Enfin et surtout, les commentaires proprement injurieux de lecteurs laissent penser à un dogmatisme étonnant dans le lectorat du Monde. M. Beitone ne cite nommément personne, mais il attire sur lui toutes les injures. Sans prétendre adhérer forcément à l’opinion de cet agrégé (j’ignore s’il a une thèse, mais ce ne serait pas étonnant), il faut constater que les commentaires acides ne peuvent permettre un débat serein. Idem, pour d’autres articles, sur des commentaires contre des propositions de Terra Nova par exemple (commentaires souvent dogmatiques, prisonniers du passé, refusant de repenser objectivement et dans le débat contradictoire la société). Au convaincu de la démocratie participative que je suis, ceci me fait douter que le dialogue puisse faire avancer la société, si les intervenants s’insultent entre eux.

     

    • Oui bien sûr, quand on se fait cracher dessus, il faudrait en plus répondre avec la plus grande politesse.
      C’est vrai, les réactions acerbes de l’injurié sont toujours IMPARDONNABLES.
      Oh là là.
      Bouh.


    • "M. Chouard oublie volontairement un morceau de l’article, où M. Beitone explique que, de fait, le passage par le financement privé a diminué le taux d’intérêt des emprunts d’Etat."

      Ce qui est de la part d’un économiste "de cette envergure", une grosse bêtise ou une manipulation puisque les 10 ans précédant le passage au financement privé, l’inflation se situait autour de 4,5% et que dès l’application de la loi scélérate on a atteint sur une décennie, une inflation avoisinant voire dépassant les 10%.

      http://www.dailymotion.com/video/xm...


    • Eugène (vous permettez que je vous appelle Eugène), je vous cite ; "M. Chouard oublie volontairement un morceau de l’article, où M. Beitone explique que, de fait, le passage par le financement privé a diminué le taux d’intérêt des emprunts d’Etat". On comprend aisément en vous lisant que votre interprétation est que Chouard omet un passage de Beitone qui est défavorable à sa propre démonstration.
      Passer d’un taux zéro lorsque l’État emprunte via le Trésor Public, à 3% ou plus lorsqu’il emprunte aux "marchés", diminue selon vous le taux d’intérêt des emprunts d’Etat ???
      A ce stade, soit vous ne comprenez rien aux problématiques exposées et très détaillées par Chouard ; soit vous maitrisez la novlangue qui nous enseigne par exemple que l’esclavage, c’est la liberté ; soit le formatage de votre esprit par l’écoute quotidienne des infos mainstream vous empêche même d’imaginer qu’une autre vision de la réalité est possible.
      Par ailleurs, vouloir légitimer un discours par le statut de celui qui le prononce, ou l’endroit d’où il parle, ou les lectures qu’il revendique, ne le crédibilise en rien. C’est au contraire après une analyse rigoureuse (celle de Chouard en est un exemple) qu’un discours acquiert - ou pas - une valeur.
      Enfin, l’imprimatur accordée par "Le Monde" au discours de Beitone est instructive : journal officiel (ou qui se revendique ainsi) de la pensée dominante, il concourt à la reproduction sociale, et donc, in fine, au status quo.
      PS Et par pitié, épargnez-moi les arguments du complot ou de l’antisémitisme : les hommes ont toujours été les hommes : catholiques, protestants ou juifs, ils ont toujours été mus par leurs intérêts, se sont toujours rassemblés en réseaux discrets, et ont toujours été au bout de leur pouvoir : celui qui vole ou détourne que 500€, c’est parce que sa position ne lui permet pas de voler 5 milliards. Et inversement bien sur.


    • Enin la démocratie participative où mr Chouard et Soral sont taxés de fascistes à la moindre critique de notre système liberal....

      Participative tant qui participe pas c ca ?


    • #80648
      le 30/12/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @Eugene, je crois qu’il est inutile d’en rajouter. Il pourrait enseigner sur la lune, cela ne modifierait pas le fait qu’il est aujourd’hui complètement disqualifié. Aucun argument scientifique, aucun raisonnement logique, seulement du vent, du vent et encore du vent.

      Le plus grave je crois Eugene, c’est le fait de corréler son incompétence à l’accusation sournoise d’antisémitisme.

      Voici une phrase de Gilad Atzmon (http://www.gilad.co.uk/) que notre ami devrait méditer profondément : "…Autrefois, les antisémites étaient ceux qui n’aimaient pas les juifs. Aujourd’hui, les antisémites sont ceux que les juifs n’aiment pas…" (entretien avec Silvia Cattori)


    • Je préfère ne pas m’énerver. Je vous dit tout de suite je ne suis pas économiste mais comme beaucoup ici vous me la ferez pas. Effectivement si à la moindre phrase vous tremblez déjà comme un poltron, on va pas aller bien loin avec vous.

      1- Evitez de consacrer 90% de votre texte (mais vous faites ce que vous voulez) à la forme plutôt qu’au fond
      2- Je me fout que M. Beitone soit agrégé de mon cXX. Ici c’est la substance qui compte pas les diplômes. Nous ne sommes pas ses élèves et lui ce n’est pas notre maître
      3- Vous écrivez (le seul truc intéressant finalement) : ’’le passage par le financement privé a diminué le taux d’intérêt des emprunts d’État’’.
      Stupidité. Avant 73 l’état empruntait à 0.5% directement à la Banque de France. Après 73, l’Etat n’a plus jamais emprunté à moins de 2 % sur des taux longs auprès d’investisseurs institutionnels privés. Je ne parle même pas des taux courts.
      Vous et votre comparse agrégé, le nez dans le guidon, vous n’avez rien vue venir. Pourtant déjà dans les années 90 des voix s’élevaient pour dire qu’un peu d’inflation pouvait faire retomber le chômage. Mais faire cela revenait à remonter le fil jusqu’en 73 et mettre à bas cette maudite loi. Remonter le fil, ca voulait dire aussi remettre l’indexation des salaires sur l’inflation, favoriser la fondation d’une famille plutôt que de vieux rentiers célibataires et sans enfant (cons. immigration), etc.

      Empiriquement on constate depuis trop longtemps en moyenne mobile (5) sur 30 ans :
      - Plus de précarité
      - Plus de chômage
      - Plus de pauvres
      - et Plus de (très) Riches (1-3% de la population)

      Que ceux qui sont au pouvoir trouvent une solution très vite à ce problème sinon je crois qu’il va y avoir des têtes qui vont valser.

      S’il faut enculer les 1% plus riches et ben faut les enculer.

      S’il faut que les banques fassent faillites et bien qu’elles fassent faillites (L’Etat les rachètera pour une bouchée de pain , tant mieux).

      S’il faut niquer les hedges funds américains planqués dans les paradis fiscaux ben faut les niquer.

      Et si nos politiques nous disent finalement qu’ils ne peuvent rien faire et bien nous irons les déterrer.

      Et ne nous sortez pas les élections sont le moment pour résoudre les choix politiques. La France n’est plus une démocratie (l’a-t-elle jamais vraiment été ?). On a les mêmes parties politiques au pouvoir depuis 60 ans. Tout est verrouillé.

      Et c’est pas quelques CRS Ninja qui arrêteront un peuple à millions envahissant l’Assemblée Nationale ou Matignon. La conscience populaire saura elle quoi faire de ses supposé(e)s député(e)s.


    • Bon ben Eugène, merci d’etre passé ;)...
      c’est une quennelle groupée que vous venez de prendre...
      Bonne année ;)


    • Ca fait 40 ans qu’on nous sort ce type de discours sirupeux-langue de bois. C’est typique de la langue de serpent.


    • #80682

      J’en suis ému...sniff...Bonne année à tous.
      Merci à E&R pour son travail d’éveil de la conscience populaire.

      A 2012 et que les jeux commencent.


    • Manifestement, tu n’es pas un habitué du site. alors je poste à nouveau ce documentaire concis sur la dette publique.
      Comprendre l’origine de la dette (en quelques minutes...)
      Tu apprendras notamment que la planche à billets ne cesse pas de tourner, car les banques privés en ont les commandes, et dès lors, avec la pratique de l’usure, jouent un rôle parasitaire.


    • attend y’a encore un peu de place pour une micro quenelle

      "M. Beitone ne cite nommément personne, mais il attire sur lui toutes les injures."(Eugène)

      "D’Alain Soral à Marine Le Pen, les choses sont claires la "loi Pompidou, Giscard, Rothschild", en réformant les statuts de la Banque de France empêche l’Etat de "battre monnaie" pour se financer ce qui permet aux banques privées de s’engraisser en encaissant les intérêts de la dette."

      Alain Soral est une personne et "Alain Soral" est un nom...je sais pas où ça bloque je peux pas être plus clair


    • #80935

      1973 c’est non seulement la date de la loi Pompidou-Giscard obligeant l’ état à recourir à l’emprunt auprès des banques privés mais c’est aussi l’année du hélas trop fameux emprunt Giscard . Petit rappel : L’ état émet un emprunt à 7,5% indexé sur l’or. Il empruntera 7 milliards et demi de francs et il aura remboursé 10 ans plus tard plus de 100 milliards : Comment cela a-t-il été possible ? Le grand capital (souscripteur de l’emprunt pour l’essentiel de cet emprunt) va de manière habile et concertée dans un premier temps permettre l’ élection de Giscard en1974 en ne "bougeant pas" puis dès l’élection obtenue acheter massivement de l’or (faisant passer le lingot d’or de 40000à plus de 100000 frs). L’ indexation de l’emprunt sur le cours de l’or obligera l’ état français à verser aux souscripteurs des rentes astronomiques sans rapport avec l’ inflation. Le grand capital sera gagnant sur les 2 tableaux puisqu’ il se dépèchera de revendre son or et faisant également de ce coté la une très bonne affaire . Il y a pas mal de questions qui se posent après une affaire comme celle ci : Comment Mr giscard a pu etre élu président de la république française car ou bien il était un incompétent notoire ou bien un parfait malhonnète homme ?Ce qu’ il a fait est encore plus grave que les emplois fictifs de la ville de Paris qui a valu une condamnation à Chirac et pourtant cela ne donnera lieu à aucun procès ? Pourquoi nos médias ne parle jamais de ce fait qui constitue le début de la dette et qui montre à quel point les milieux financiers n’ont aucun scrupule quand il s’agit de se servir au robinet de l’ argent public ? Je ne pense pas que Giscard était un Imbécile et je pense que lorsqu’ avec Pompidou il a mis l’ état devant l’ obligation d’emprunter sur les marchés financiers il savait pertinament ce qu’il faisait . Pour conclure je pense que étienne Chouard a parfaitement raison de souligner le caractère catastrophique de la loi de1973 et que le traiter dans le but de l’ isoler d’extrème droite est d’ une pauvreté inqualifiable !


  • Si j’ai bien tout compris : l’Etat emprunte de l’argent pour payer les interets sur l’argent... qu’il a emprunté. C’est délirant ! C’est absurde ! C’est diabolique !
    Et tout le monde trouve ça normal.. !?

     

  • desole de repondre si tard
    Chouard est un charlatan parce qu il pretend rembourser une dette en euros avec une planche a billets qui imprime des francs !

    ce blog n offre plus de debat contadictoire
    l unanimite regne
    et pas uniquement sur ce sujet
    c est pas bon
    je le dis amicalement

     

    • @borowic, vous êtes grave.

      La dette en euro est automatiquement transformer en Franc.

      Et que va-t-il donc se passer à votre avis, les banques vont essayer de se débarrasser le plus rapidement possible de leurs OAT français libellés en euros.

      Ça signifie que ces OAT deviennent des sortes de junk_bond , 1700 milliards de dettes françaises sur le marché plus toutes les autres des pays Européens, ça donne du poids face aux banques scélérates pour trouver un accord à l’amiable et avantageux pour les peuples européens. Arroseur arrosé. Wé mais vous allez me dire qu’il y a les CDS, héhéhé, comme par hasard les américains ont invalidé récemment ces assurances sur leur territoire. Les banques qui ont ces OAT francaises ou autre ne peuvent se retourner contre les banques américaines si elles avaient souscrites une assurance credit default swap auprès d’elles (donc ça veut peut-être dire que dans les coulisses américiano-europische, ce scénario se joue peut-être et puis le dollars remonte fort en ce moment...)

      Vous n’avez pas encore compris que ce sont les états qui sont en position de force, pas les banksters, qui ne représentent que les intérêts de riches déjà très très riches (y compris des mafieux russes ou chinois).

      Plus que 1000 milliards d’euros/francs à rembourser sur 30 ans, sans intérêts, c’est plus que faisable et c’est déjà pas mal pour ces délinquants en col blanc.

      Après faudra régler le cas de nos politiques. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas pourquoi une information judiciaire (cour spéciale) pour haute trahison n’est-elle pas encore ouverte à l’encontre de M. Valéry Giscard d’Estaing et une autre en parallèle simplement judiciaire contre la banque Rotschild.


    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_...

      Tu voudrais nous expliquer que les argentins sont des charlatans ?

      Bonne lecture du paragraphe "Le flottement du peso et les conséquences de la crise".

      Et les grecs, des charlatans aussi ?

      Soyons sérieux ...

      Ici il n’y a pas de débat contradictoire car c’est un site anti-mythe, y a une demande de sponsoring auprès de Baygon en cours il parait


    • #80750
      le 31/12/2011 par Misère du Banquier
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @ Borowic,

      Etienne Chouard n’a jamais prétendu, ni même préconisé, un quelconque remboursement de la dette actuellement exprimée en Euros, en Francs.

      Il se contente d’analyser et de démonter le mécanisme pervers et en tenaille du carcan de la dette.

      D’ailleurs les créanciers, Cartel de Banques Privées, se contrefichent bien du remboursement de la dette, à savoir le "Capital", et ce pour une raison très simple, c’est que ce capital n’a jamais été prêté (effet de levier de 90 d’argent qui n’a jamais été en leur caisse, donc d’argent "Inexistant" - réserves fractionnelles), seul le paiement régulier "d’intérêts" élevés les préocuppent, ainsi que les conditions politiques de chaque "pays/proie" à réunir pour que ce paiement récurrent (la rente) soit maintenu ad vitam aeternam.


    • #80753
      le 31/12/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @Borowic, si le coup de la planche à billets francs vs euros est ton seul argument pour prétendre que Chouard est un charlatan, alors ne va pas l’écrire dans un papier du Monde car tu sais maintenant ce qu’il en coûtera à ta respectabilité.
      Si tu souhaites qualifier "durement" quelqu’un comme tu le fais, alors tu ne peux te permettre d’être médiocre dans tes arguments et malheureusement c’est le cas.

      Pour le débat contradictoire, je partage un peu, mais faut comprendre E&R, ça demande une logistique qu’ils n’ont pas et travailler pour la gloire c’est supportable un temps seulement.
      Tu veux des débats ? À une époque ou je trainais sur les news j’ai assisté à de sacrés débats mais un conseil, n’y vas pas avec l’argument franc vs euro.


    • Ce n est pas un argument médiocre c est un argument massu ! Par ailleurs j’ai longuement développé ma thèse anti-abrogation de la loi de 73 sur le net pour y revenir une nouvelle fois en détails.

      Expliquez moi comment vous faites pour rembourser la dette en euros avec une planche a billets qui imprime des francs et je m incline platement et publiquement !!!!

      Quant a ceux qui disent que Chouard n a pas cette prétention m et bien qu ils le relisent. Si c est uniquement pour retenir l critique sans prendre en compte les solutions ca ne vaut pas la peine.


    • J’ai peut-être un problème de mémoire, mais je ne me souviens pas qu’il parle de franc !?
      C’est la loi en elle-même qu’il critique dans cet article.


    • Vous parlez comme si l’euro était présent depuis toujours.
      Avant 1999-2002, notre monnaie était le Franc, et nous avions déjà une dette colossale en franc. Ca n’a pas empêcher de transformer la dette, du franc à l’euro.

      Enfin il me semble ...

      En réalité je vous retourne la question, comment s’est fait le passage de la dette du franc à l’euro ?
      Il en sera de même dans le cas inverse.

      La question ne m’avait jamais effleuré l’esprit, car nous avions déjà connu un changement de monnaie en France, qui n’avait pas de poser de problème pour convertir la dette dans la nouvelle monnaie.

      Amicalement.


    • #80922
      le 31/12/2011 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @Eugene, quand bien même la dette soit stipulée en roubles, pourquoi ne pourrais-tu pas la payer en francs ?

      Ta question porte en elle LA réponse que tu attends qui est que ce n’est pas possible. Tu vois bien l’absurdité : tu penses que pour des raisons X ou Y, le changement de monnaie n’est pas possible, c’est à dire que tu fais du Beitone sans le savoir.

      Si mes souvenirs sont bons, nous sommes biens passés du francs à l’euro, non ? Les dettes à l’époque étaient bien libellées en francs, non ? et pourtant nous avons pu quand même les payer, avec … des euros, non ? C’est donc seulement l’inverse qui te choque ?

      Vas pas sur les news.


    • #80928
      le 31/12/2011 par Chercheur de Vérité
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      moué bof
      Sinon j’ai une question : combien vaudrait en euros, 1franc réintroduit, disons si on fait ça en septembre 2012 ???
      Et pourquoi voulez-vous absolument que cette dette soit rembourser (pour le capital, peut-être, mais pas pour les intérêts), on rembourse les escrocs maintenant ? Et évitez-nous l’argument qui consiste à dire que la grande majorité des créanciers sont le petit peuple, c’est du pipeau, ce sont une petite bande de nantis et parfois même des réseaux maffieux, sans compter les effets de levier évoqués plus haut. Si on s’en tient aux chiffres officiels, seulement 1% de la dette est détenu par des français en main propre... plus de 50% sont des officines étrangères difficilement identifiable et surtout d’autres pays qui nous doivent autant qu’on leur doit... le reste est détenu par des financiers français qui travaillent avec l’argent des rentiers, pas du smicard de base...
      De toute façon cette histoire de dette n’est qu’un épouvantail pour faire aboutir on sait quel projet, Giscard le dit lui même...

      Si l’unanimité règne ici c’est parce que face à l’adversité qui nous conduit à notre perte il faut faire des compromis et se rallier sur les grandes lignes.


    • #80960

      On peut aussi parler de l’ équateur qui , après s’ etre déclaré dans l’incapacité de rembourser sa dette, a vu cette mème dette connaitre une baisse vertigineuse sur les marchés et etre alors en mesure de racheter cette mème dette avec l’ aide d’ une banque française. Quant à affirmer que ce blog n’offre plus de débat contradictoire vous y allez un peu fort a moins que vous ne croyez peu en votre argumentation !


  • Bravo M. Chouard pour votre propos honnête, argumenté, clair. Continuez votre travail de vulgarisation, d’explication, multipliez les biais, les médias. Cela finira par se répandre dans le corps social. Que les gens deviennent moins bêtes, plus intelligents, moins manipulés, moins arnaqués.
    Il est rigolo de voir qu’à peine on dit une fois que Pompidou était le président de la Banque Rotschild de France — chose qui devrait être beaucoup plus connue, sue de tout le monde, car le fait n’est pas anodin —, on se fait tout de suite accuser de le dire constamment avec des intentions malveillantes. On reconnaît là le comportement d’esprits totalitaires et dangereux.
    Enfin la reductio ad hitlerum est pathétique, cette accusation d’antisémitisme est parfaitement diffamatoire. Quand ceux qui jouent aux vierges effarouchées (ces bien-pensants de gauche ou de droite) commettent des violences, des manipulations coupables (toutes leurs accusations diffamatoires, leurs argumentations biaisées, etc.) qui appartiennent à la tendance même de ceux qu’ils accusent (les fascistes) ; quand les "antifascistes" se comportent, et sont les seuls à se comporter de nos jours, en vrais fascistes... Ô paradoxe pitoyable.


  • @abderahim

    "la dette en euros est automatiquement transforme en francs"

    hélas non elle reste en euros sinon ce serait trop facile
    a moins d employer les chars Leclerc mais dans ce cas nous aurons les forces de l OTAN a PARIS en moins d une semaine

     

    • #80784
      le 31/12/2011 par Socrate le Banquier de Saint-Trop
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      @ Borowic,

      Peu importe les équivalences ou revalorisation de la dette (Capital) en cas de changement de monnaie, dans la mesure où je le rappelle ce "Capital ou Stock" est à 90% virtuel et inexistant, seuls les intérêts donc le "Flux de rente annuel" comptent pour les créanciers.

      La Russie a fait défaut et ses dettes ont disparu du jour au lendemain ;
      L’Argentine a fait défaut, Idem ;
      L’Islande a fait défaut, Idem plus de dettes ;
      La Thailande a fait défaut..........Corée du Sud également
      La Grèce va bientôt faire défaut.

      Aucune force de l’Otan ne s’est jamais abattu sur ces pays qui sont repartis en croissance économique après leurs défauts.


    • @borowic
      ’’hélas non elle reste en euros sinon ceLA serait trop facile’’

      Et si j vous dis que l’Euro n’existera plus. Comment faites-vous pour vous faire rembourser une OAT libéllée dans une monnaie qui n’existe plus et qui n’a plus cours ?


    • @Socrate le banquier......

      je n ai pas le temps de revoir tous les cas que vous avez cites mais je sais que la russie decreta l insolvabilite sur sa dette uniquement a l egard de ses creanciers domestiques et negocia un moratoire avec ses creanciers etrangers, au final la hausse du petrole a partir de 1999 permit au pays de degager d important excedents ce qui fait que la Russie pu rembourser sa dette externe

      je crois aussi que le montant de la dette francaise doit etre de l ordre du montant cumule des dettes de tous les pays que vous avez mentionnes si ce n est plus ce qui n est pas du tout la meme chose

      je vous accorde que les troupes de l OTan ne patrouillent pas dans Athenes mais les finances de ce pays sont desormais entierement sous controle du FMI

      vou semblez proner le defaut de paiement comme solution.
      c est un point de vue qui se defend mais il faut l assummer


  • Non, ce n’est pas "malgré que j’aie beaucoup adouci" mais "bien que que j’aie beaucoup adouci...".
    J’ai du mal à croire que ce texte soit écrit par un universitaire.

     

  • m’enfin la loi 73 c’est ce qui a permis a vos assurances vie et epargnes en tout genre d’avoir des rendements sans risque (jusqu’à present). Les gagnants sont 1)les banques par les commissions qu’elles prèlèvent en plaçant votre argent et 2)les gros ,moyens et petits épargnants par les interets perçus. Les français ont plus de 3500 milliards d’euros d’épargne placés en zone euro grace à cette loi qui s’est étendue à toute l’europe. Le problème c’est que les etats ont utilisé cette epargne pour la dépense courante qui ne rapporte rien ce qui va ruiner tous les petits epargnants, mais les banques et les gros créanciers seront sauvés.... dans un premier temps pour couler aussi dans un deuxieme temps car tous se tient dans la finance.

     

    • @ Dédé !!!! nos économies ne représentent même pas 1% de l’argent due par l’état Français !! la créance due par l’état l’est à 99% vis à vis d’institutions banquaires !! qui n’ont jamais eu cet argent en caisses ! les banques créent l’argent !!!!
      voyez donc le site d’Etienne Chouard


    • +1

      La stigmatisation actuelle sur la loi 1973 est un faux débat.

      Le vrai problème c’est lorsque l’Etat s’endette au-delà du raisonnable pour financer des dépenses courantes par des emprunts à long terme car c’est du pognon brûlé qui alourdit le passif de l’Etat sans création de valeur correspondante à l’actif. Bref, c’est la faillite assurée à plus ou moins longue échéance.

      Que cette dette soit de l’argent public (sans intérêt) ou de l’argent privé (avec intérêt) est finalement un problème secondaire.

      La vraie question est lié aux dysfonctionnements de notre démocratie (constitution, représentation nationale et système éducatif) et sur ce point Etienne Chouard a entièrement raison.


    • M’enfin.. l’emprunt passe par les impôts, arrêtons donc l’argument partiel à la fin. Moi, je proclame que le VIH c’est bien parce que ça fait travailler les salariés des pharmaceutiques.
      Le petit/moyen épargnant (souvent peu "riche") y gagne-t’il dans sa contribution fiscale envers l’Etat par rapport à ceux qui amassent ? Non le circuit est dévié vers les intermédiaires bancaires et les rentiers/actionnaires. Donc l’intérêt du sécuritaire "obligation" souveraine .... Une manne facile !


  • @Frederic79

    avec tout le respect que je vous dois votre remarque est soit incroyablement naive soit d une grande mauvaise foi.
    Chouard impute a la loi de 73 nos malheurs n est ce pas ?. Il veut l abrogation de cette loi ou plus exactement de sa transposition dans le droit europeen.

    Ceci implique FORCEMENT de quitter l euro. puisqu il dit q il faut redonner a la BdF son pouvoir de création monétaire.

    Chouard ne raisonne que dans l hypothese de quitter l euro

    Vous me comprenez ? Dans ce cas je dis : comment fait il pour rembourser la dette existante en euro avec la planche a billets en francs ? c est très simple comme question...pour la réponse c est une autre histoire.

     

    • #80926

      @ borowicz

      Comment rembourser en francs une dette libellée en euros dites vous ?

      Je ne suis pas psychiatre, mais j’ai envie de répondre à cette question par deux autres questions :

      1) comment a t-on transformé, lors du passage à l’euro, les dettes en francs en dettes en euros ?

      2) comment peut-on payer en dollars avec des francs, ou des euros, ou autre chose.

      Il y a une invention, qui date de plusieurs siècles : on appelle cela le "change" (de monnaies, pas de pampers).

      A ma connaissance, l’abrogation de la loi de 1973, si elle était faite par le biais de la remise en cause des articles 104 de Maastricht, et de 123 de Lisbonne, ne réclame pas nécessairement le retour au franc.

      Mais mettons nous dans l’hypothèse du retour au franc2012. Pour une parité, estimée par la plupart des experts (dont le groupe anglo-saxon Nomura), voisine de 1 franc2012 pour un "exeuro2012", les créanciers extérieurs pourraient décider de conserver les dettes en euros. comme cela représente 2/3 de la dette publique, et en supposant une légère dévaluation de 6%, cela augmenterait la dette publique de 4%.

      On peut aussi renégocier les termes du contrat, en fonction de la politique économique qu’une souveraineté monétaire retrouvée pourrait nous permettre de suivre. Un grand nombre de scénarios sont donc possibles.

      Mais cela nous éloigne du sujet débattu par E. Chouard, et de son principal argument : la lloi de 1973, remplacée par les articles 104 et 123 suscités, est la principale cause des dettes actuelles, et les intérêts dus à cet effet en 2012 seront de l’ordre de 55 milliards d’euros. Sans ce montant, le budget de la France serait, sinon en équilibre
      , du moins bien plus facile à équilibrer sans mesures d’austérité qui vont continuer à détruire le tissu social et industriel français.

      Bonne fin d’année à tous

      B.L.


    • Borowic je me demande si c’est pas vous le charlatant ... Vous tentez de faire croire aux lecteurs des commentaires qu’il est impossible de faire passer le dette de l’euro au franc. Que si nous revenons au franc nous serons attaqués par l"OTAN ! On croirait lire Elie Cohen ! Si la dette peut passer du franc a l’euro, elle peut très bien faire le chemin inverse.
      Ce qui tue ce pays ce n’ai pas la dette, c’est la pratique usurière de l’intérêt !
      Bannis plusieurs fois dans l’histoire et réintroduite pas les banquiers juifs, protestants et athées. Même si le problème aujourd’hui s’étend jusqu’au banque musulmane et autre micro crédit indien. L’usure arrive a mettre en situation de sur-endettement des gouvernements de nations riches et puissantes, jusqu’au "ultra-pauvres"des ghetto de Calcutta.

      Pour un État Souverain et une Nation Libre, a bas l’usure et le financement de l’État par des capitaux étranger !


    • Borowic franchement t’es nul en finance pour poser ce genre de question !!! ça te disqualifie completement, Bruno Lemaire a été bien charitable de te répondre


  • Et dire que cela fait a peine 4 ans que j’ai pris connaissance de cette loi Pompidou Rothschild et ai appris que la France ne pouvait pas battre sa propre monnaie,tout comme j’ai pris un coup de massue quand on j’ai appris que la banque centrale des États-Unis (FED) était privé. Faire en sorte que l’économie soit si compliquée pour pas qu’on si intéresse là ils sont très fort et pourtant s’est tellement capital pour notre pays,notre industrie et donc pour nos emploies d’être un minimum informé. Je me suis fait ma propre éducation économique grâce au net(Chouard,Soral et bien d’autres) et rendue compte qu’en supprimant le vocabulaire technique dont use volontairement nos *économistes de pacotilles (pour nous embrouiller bien sur) je me suis fais une meilleure idée de son fonctionnement et réalise l’arnaque dont est victime les citoyens de ce pays. Par contre tout ce qui touche de près ou de loin le PSG là on nous l’explique de haut en bas,de droite à gauche,il faut ne surtout rien oublier et s’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris ne vous inquiétez pas on va prendre le temps de tout vous ré-expliquer,suffit de regarder BFM ou ITV pour connaitre la taille des chaussures de Beckham et oui nous shooter au football va certainement empêcher toutes les délocalisations. * économistes de pacotilles : L’émission C’dans l’air a le chic pour nous les dégoter.


  • #80920

    Ce qui est extraordinaire avec les tenants du libéralisme que nous subissons ,avec les tenants de la thèse officiel du 11 septembre 2001, avec les défenseurs bec et ongles de la politique raciste d’ Israel ( comme par hasard les mèmes) : C’est leur "talent" à toujours remplacer l’argument par l’ injure. Osez disqualifier Israel pour son attitude déplorable à l’ égard des droits du peuple palestinien et vous serez traité d’ antisémite ;osez défendre le non au projet de constitution européenne et vous serez traité d’antieuropéen ; osez prétendre que la situation dans la quelle se trouve le pays se trouve- entre autre_ dans la loi de 1973 et vous ètes fiché à l’ extrème droite ;osez rappeler le fait que l’ emprunt Giscard constitue un véritable vol de l’argent public par les nantis et vous ètes immédiatement qualifié de dangereux communiste ! La pauvreté argumentaire de ces tristes sires serait immédiatement visible par l’opinion si les médias ne faisait pas leur travail de sape permanent et malheureusement il leur suffit de cracher leurs injures pous se croire "au desssus" et mettre la plus grande partie des moutons dans leur poche. D’une certaine manière cela donne l’ impression d’ évoluer dans un terrorisme rampant.


  • Les questions monétaires sont complexes et un message de quelques lignes ne peut pas apporter les réponses a toutes les questions.
    L economie et plus particulierement les questions monetaires est mon metier depuis plus de 20 ans, je connais bien la question. Je sais que mon discours a contre courant sur ce blog derange. Je le regrette je ne veux pas provoquer mais vous apporter un vécu. Si je viens ici c est que sur beaucoup de questions fondamentales je suis d accord avec Soral et meme sur certaines prises de positions tres extrêmes.

    Ce que je dis ici est factuel.

    La dette en euros restera une dette en euros contrairement a la dette en francs qui fut convertie en une dette en euros. C est une question juridique complexe qui a a voir avec la notion de prejudice. Il existe une litterature sur cette question dans Google.

    La question de la loi de 73 peut etre simplifiee comme ceci :

    la dette est une addiction une sorte de drogue
    sans la loi de 73 c est comme du tabac
    avec la loi de 73 c est comme une drogue dure
    l intoxication est beaucoup plus grave avec la loi de 73 mais heureusement il y a beaucoup moins de consommateurs de drogues dures que de tabac.
    Si on démarrait aujourd’hui avec une dette nulle je pourrais débattre de la loi de 73 avec Chouard , lui argumentant que le tabac est moins nocif et moi que les drogues dures sont plus dissuasives.
    Le probleme est que nous sommes deja un pays totalement intoxique par la dette !!!!!
    Le sujet comme il est présentée par Chouard fait totalement l impasse sur l etape indispensable de la désintoxication (rembourser la dette ou du moins faire revenir le niveau dette/pib < 50%)

    C est pour cela que je parle de charlatan et je maintiens car rien dans les propositions de Chouard ne permet de rembourser la dette existante rien !!!!! Pour conserver l image que j ai prise Choaurd propose uniquement de retirer a un toxicomane sa dose d héroïne et la remplacer par 3 paquets de cigarettes par jour...bonjour l idée géniale !!!!! car croyez moi si on fait marcher la planche a billets en francs pour rembourser des euros il va en falloir des francs.......du papier et de l encre........

    Pour desintoxiquer le malade celui qui parle vrai ici sur ce blog c est pas Choaurd mais Delamarche, c est le seul qui dit la phrase cle "....quelqu un doit prendre sa perte..." et il a fichtre raison

    OU SONT PASSES LES 1600 MILLARDS que l ETAT a du emprunter pour couvrir l exces de depenses sur ces recettes ? C est ca la vraie question

     

    • #81082
      le 01/01/2012 par Abécédaire du Banquier
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      Comme je vous l’ai déjà dit plus haut mon cher Borowic, environ 75 pays ont déjà fait défaut dans les cinquante dernières années, et au moins 50% de leur dette nationale, si ce n’est plus (En Argentine 75% de la dette supprimée par le moratoire établi avec les créanciers) exprimées en US$, £Sterling, Roubles, Yen et toutes autres monnaies ont instantanément disparu..........

      Sur les 1.600 milliards que vous réclamez, 600 milliards sont du "Capital" effectivement prêté à l’Etat Français par les Marchés Financiers et le reste, donc 1.000 milliards, sont exclusivement constitués d’intérêts roulants depuis 40 ans maintenant.

      Sans la mise en place de la Loi de 1973, ces 1.000 milliards d’intérêts n’existeraient pas, puisque l’Etat empruntait à taux zéro auprès de sa Banque Centrale avant cette Loi.


    • Si Etienne Chouard en parle en disant qu’il est nécessaire de faire un audit sur la dette pour pouvoir en répudier une bonne partie qui est illégale tout comme ce qui a été fait en équateur ! Au lieu de venir ici tu n’as qu’à en débattre avec lui sur ca page facebook ! Il te répondra sans problèmes ! @+



    • OU SONT PASSES LES 1600 MILLARDS que l ETAT a du emprunter pour couvrir l exces de depenses sur ces recettes ? C est ca la vraie question




      Je confirme que c’est effectivement la question fondamentale que les Français devraient se poser car ce sont eux les garants.

      Distribuer du pognon aux plus riches et aux grandes entreprises via la défiscalisation a été le grand jeu de ces
      deux derniers quinquénnats au moins, ce qui a permis à bon nombre d’hommes politiques de s’enrichir en exerçant parallèlement à leurs mandats d’élus, la belle profession de conseiller en gestion de... patrimoine (héhé) en tant qu’activité annexe et légale du métier d’avocat (ils le sont pratiquement tous ou presque via des équivalences de diplômes).

      On pourrait penser a priori que le nombre de millionnaires ayant explosé en France sur la même période de sorte que la France est moins number one en Europe (cocori quoi ?) ce sont ces derniers qui seront mis à contribution mais ce qui se passe dans les pays ayant déjà mis en place des plans d’austérité montre que ce sont bien les classes moyennes et les plus démunis qui vont trinquer :-(

      http://www.lemonde.fr/societe/artic...
      http://www.marianne2.fr/Nos-deputes...
      http://cnb.avocat.fr/L-avocat-et-l-...


    • #81173

      Ou insuffisance des recettes pour couvrir les dépenses et alors il faut se retourner vers 2 dates aussi décisives que 1973 : La première est 1986 avec la libre circulation des capitaux instituée par bérégovoy alors ministre des finances . Si les transferts de capitaux vers l’ étranger étaient pénalisés auparavant ce n’ était pas par hasard ! Les conséquences de cette libre circulation des capitaux ont été funestes : délocalisations à outrance entrainant perte d’ emploi, chomage , moindre production de richesses et par conséquent augmentation des couts sociaux pour la collectivité et réduction des rentrées fiscales .La deuxième est 1998 date à la quelle commence les réductions d’impot qui pour l’ essentiel vont profiter aux plus riches et c’ est Sarkozy qui de ce point de vue aura commis nombre d’ exploits qui vient nous expliquer la nécéssité de l’ équilibre budgétaire : les cxadeaux fiscaux en tout genre coutent 100 milliards à l’ état chaque année ( rapport Carrez) et ce sont les plus riches qui en profitent ! Et que font ils avec ce surplus de capitaux :Ils spéculent !Sur quoi ? les denrées alimentaires ,la dette de leur pays ! Alors oui réequilibrons le budget avant de revenir sur la loi de 1973 !Mais en mettant à contribution ceux qui se sot gavés de l’ emprunt Giscard , ceux qui se sot gavés des sicav monétaires faisant jusqu’ à 14% non fiscalisées( de 1985 à 1992), ceux qui se sont gavés des réductions d’impot en tout genre,ceux qui n’ ont pas hésité à exporter des productions jouant contre la vie de ceux qui leur avaient permis d’ engranger les capitaux. Je terminerai en disant que je ne prétend pas connaitre l’ économie et que cela n’ a jamais été mon métier mais que dans l’adversité il vaut mieux faire marcher son bon sens,sa mémoire, son sens critique que de bomber le torse et demander l’ admiration de tous


    • La différence entre Chouard et Delamarche, c’est que ce dernier tient un discours d’expert totalement désengagé politiquement (c’est-à-dire en fait ultralibéral, écoutez-le exposer son CV) alors que Chouard prend le risque d’un argumentaire de bon sens, compréhensible par tous, et qui plus est intelligent, articulant logiquement les concepts afin de les rendre assimilables.Chouard monte en première ligne et prend le risque de la condescendance de pédants tels que Delamarche qui, fort de sa formation de financier-gestionnaire de boîtes privées dont je n’ai que foutre, prend un malin plaisir à réfuter et ridiculiser les non-initiés (dont je fais partie) en tenant des propos économico-techniques qui ne peuvent impressionner que les benêts.Parler franc, c’est parler clair et E&R ne gagne rien à relayer les vidéos de ce type (Delamarche) qui est tout sauf un rebelle au système.


  • Qu’est-ce qu’il y a comme spécialistes économiques sur ce forum !!! :-D

    Perso, j’avoue que je suis totalement largué ! Je suis incapable de dire qui a tort, raison, le vrai, le faux... C’est même assez frustrant... On sent que c’est un enjeu majeur, essentiel, mais je m’en sens exclu car totalement incompétent. Ca me dépasse totalement. Je pense être ainsi dans la majorité des français... Ce n’est pas rassurant !!!

     

    • c’est le moment ou jamais d’apprendre , c’est relativement simple , vous commencez par enlever tout ce qui parasite la compréhension, et vous retournez aux fondamentaux, Étienne Chouard est un très bon professeur, très pédagogique, il faut prendre le temps calmement mais il n’y a rien de complexe dans les processus, les parasites, bangsters et autres , ont mis des couches et des couches de vocabulaire, de systèmes incompréhensibles, de logique mathématique complexe, mais les fondamentaux restes les mêmes , à savoir : comment piquer les sous de ceux qui produisent dans le réel .......


  • Dans ce débat organisé par Arrêt sur images entre mélenchon et Emmanuel Todd, Todd évoque la loi de 1973 empêchant "la monétisation de la dette" comme le début de la régression sociale en Europe de l’ouest :

    Voir la vidéo à 17min 25 :

    http://www.dailymotion.com/video/xi...

    Cet prof d’éco. oserait-il dire qu’Emmanuel Todd est un extrémiste de droite ?

     

    • Mais de quelle droite parlez vous ?

      Pour moi ce M. Beitone est lui, un extrémiste de la droite, un vrai, si on définit que la droite aujourd’hui c’est la droite financière. Il avalise par ce torchon de l’immonde l’idéologie de ces maîtres en stigmatisant tout ceux qui ont leur malheur de s’y opposer, cette droite financière est donc extrémiste (pour moi ça ne veut rien dire) mais surtout totalitaire !

      Mais rien à redire, juste à préciser :D... Nous perdons la bataille des mots, les médias l’ont façonné aux Français, à ces mêmes Français que nous sommes et de quelques horizons qu’ils soient (j’en suis mais de loin :D) de leur montrer que leurs système mortifère, tératogène ne fonctionne plus et ça commence par les mots :)...


    • Oui, je pense qu’il oserait !!!!

      D’ailleurs, Jean Quatremer, journaliste de Libération, traite déjà Emmanuel Todd de "con" (l’argumentation vole de plus en plus haut, vous noterez !)

      http://www.arretsurimages.net/vite....


  • Soyons raisonnables svp !!!! un forumeur a ecrit ceci"

    " Delamarche qui, fort de sa formation de financier-gestionnaire de boîtes privées dont je n’ai que foutre, prend un malin plaisir à réfuter et ridiculiser les non-initiés (dont je fais partie) en tenant des propos économico-techniques qui ne peuvent impressionner que les benêts.Parler franc, c’est parler clair et E&R ne gagne rien à relayer les vidéos de ce type (Delamarche) qui est tout sauf un rebelle au système."

    1/ tous les experts ne sont pas des salauds de banksters
    2/ ce n est pas parce que l on comprend pas que ce que l’on nous raconte est forcement un mensonge, il faut aussi faire des efforts, d objectivité et d attention.
    3/ j ai pris un soin particulier a m expliquer en prenant un exemple compréhensible par tous : l addiction au tabac ou aux drogues dures.....parfois on comprend pas par ce qu ON NE VEUT PAS COMPRENDRE
    4/ Si ER devait écarter tous les commentaires qui ne sont pas dans la ligne éditoriale alors je ne donne pas chère de l association. Heureusement qu ils ne le font pas. Il suffit de voir le nombre de messages pour peu que quelqu un apporte la contradiction..........
    5/ Si vous voulez avancer oublier Chouard oublier Delamarche ou moi-meme et posez vous une seule question, une seule : COMMENT REDUIRE LA DETTE, COMMENT L ETAT PEUT IL COMMENCER A REMBOURSER ? Et voici des pistes de reflexion :

    faire payer les riches
    faire payer le peuple en totalite
    se declarer en defaut de paiement et denoncer la dette
    faire de la croissance et degager de excedents
    faire de l inflation a deux chiffres

    bonne Annee 2012

     

    • #81345

      @ Borowic,

      Je découvre vos commentaires et je m’étonne de votre agressivité : certaines de vos propositions me semblent pourtant défendables et je les défends de mon côté (ce qui fait que je suis surpris de vos diatribes à mon sujet).

      Vous dites que je ne propose jamais de pistes pour nous débarrasser de la dette odieuse, mais c’est le signe que vous ne devez pas souvent me lire ou m’écouter.

      Je prends votre première proposition, "faire payer les riches" : ce n’est pas idiot. La dette publique vient d’une série de 40 votes de budgets en déséquilibre (pendant 40 ans donc), avec un déséquilibre causé par la baisse régulière des recettes, et plus précisément par la baisse régulière des impôts des plus riches et des grandes entreprises (par exemple, encore 20 milliards, une paille, offerts récemment par Copé aux entreprises du CAC40).

      Donc, pour rester simple, puisque la dette publique a été créée par 40 ans de cadeaux aux plus riches (qui n’en avaient nullement besoin, mais qui avaient, malheureusement pour nous tous, pris le contrôle du pouvoir politique), une première idée de justice qui vient à l’esprit, c’est DE REPRENDRE CET ARGENT, en remettant les impôts des riches à leur niveau antérieur, voire bien supérieur.

      Vous me répondrez qu’ils s’en iront.
      Et je vous répondrai : TANT MIEUX. Que se vayan todos.

      Quant à payer en francs une dette libellée en euros, cela ne pose qu’un problème de change, et je ne vois pas là de difficulté insurmontable.

      Par ailleurs, il faut faire réaliser (par des personnes indépendantes des banques et des professionnels de la politique, bien sûr) un AUDIT de la dette (avec une ENQUÊTE policière), pour mettre en évidence les responsabilités criminelles dans la genèse de cette dette, de façon à ne PAS rembourser ceux dont il sera prouvé que ce sont des crapules qui volent l’État depuis longtemps. On pourra même reprendre leurs biens qui sont (encore) en France.

      Mais en tout état de cause, ce que je souligne (et vous n’en parlez guère vous-même, les "économistes"), c’est que nous ne sortirons pas du PIÈGE de la dette tant que nous resterons dans LA CAGE de l’élection, puisque, selon moi, c’est précisément ce FAUX "suffrage universel" qui ASSERVIT nos acteurs politiques aux riches du moment.

      Je pense donc qu’il est nécessaire de prendre le mal à la racine, et elle est politique : tout se joue dans la qualité du processus constituant.

      Je m’attends (avec plaisir) à progresser grâce à vos meilleures idées.

      ÉC


    • @Etienne Chouard

      Mon agressivité a votre égard n a pas de commune mesure avec celle avec laquelle on m attaque. Cessons ce jeu de chat et la souris nous ne sommes pas concurrents.
      "Quant à payer en francs une dette libellée en euros, cela ne pose qu’un problème de change, et je ne vois pas là de difficulté insurmontable."
      Cette phrase n est pas digne d un prof d économie. Si vos francs proviennent d un excédent de votre balance externe vous avez raison mais vous savez bien que de çà il n est pas question. S ils viennent de la planche a billets ce n est pas de 10% que le franc se dévaluera mais de 50% voire plus et ce sera le début de l hyperinflation. Comme je l ai dit plus haut vous proposer de désintoxiquer le malade en lui retirant l héroïne et en lui donnant a la place autant de cigarettes que nécessaire... çà ne marche pas comme çà.

      Evidemment qu il faut prendre l argent aux riches et non au peuple, et plutôt que de vous entendre de la loi de 73 qui est un bouc émissaire commode je préférerais et de loin que vous ayiez un discours d économiste engage certes mais réaliste :

      - taxation massive des hauts revenus et taxation exceptionnelle du capital
      - plafonnement des salaires de la fonction publique (mesure aussi a vocation d exemplarite)
      - exemptions fiscales pour les services de proximité a l embauche (il faut relancer l activite sans creuser la balance externe)
      - taxation a 100% des + values sur l immobilier au dessus du TME afin de tuer la speculation et faire baisser les prix dans l immobilier
      - nouvelle loi bancaire : distinction dépôts et investissements

      impossible de regler la question de la dette sans affronter le problème de l’immigration et celui de la protection douaniere

      Le point capital :

      Plus le temps passe et plus la charge moyenne de la dette diminue je vous le rappelle. LEs emprunts qui vont etre rembourses dans les 2-3 prochaines années portent un coupon de 8 a 9% ils sont remplaces par des emprunts a 3%. Il faut construire les excedents primaires par des moyens classiques (baisse des depenses et hausse des impots) mais cibles sur les riches et comme vous le dites si bien s ils s en vont qu ils s en aillent l Etat préemptera leurs biens ! Comme en 1790.

      MAis SURTOUT Ne pas quitter l euro avant d avoir degage le premier euro d’excédent budgétaire.

      La question de la loi de 73 NE PEUT PAS ETRE POSEE AVANT D AVOIR ASSAINI les finances publiques.

      SI MLP continue dans cette voie elle perdra son pari d etre au deuxieme tour.


    • #81443

      @ Borowic,

      La phrase que vous trouvez "indigne d’un prof d’éco" se plaçait strictement au niveau de l’objection que vous posiez vous-même, et qui, si on attendait d’elle qu’elle résume tous nos problème monétaires, ne serait pas moins "indigne d’un prof d’éco", elle aussi... Ces arguments d’autorité sont de véritables enfantillages. Pour qu’un échange utile puisse avoir lieu, ce serait bien d’éviter de traiter, explicitement ou implicitement, vos interlocuteurs de charlatans.

      Quant à votre objection (*), ce qui est certain, c’est que, si vous rédigez vous-même mes réponses stupides à vos questions, je resterai longtemps stupide à vos yeux... Mais tout le monde le voit, quand vous faites à la fois les questions et les réponses (stupides) ;-)

      Personne, que je sache, ne propose de faire tourner la planche à billet de façon déraisonnable. >PERSONNE<. Alors, il faut arrêter de faire de cette accusation un argument : ce n’est qu’une calomnie.

      Notre déséquilibre commercial vient largement d’un sabordage de toutes les protections contre les déloyautés extérieures : nous sommes bien fous de nous mettre en concurrence avec des tricheurs esclavagistes. Voir les démonstration de Maurice Allais (avec qui j’ai discuté des heures sur cette question).

      Le Libre-Échange est une plaie dont nous devrions nous débarrasser, dès que nous aurons repris la politique aux multinationales (les seules à en profiter). Notre déficit des paiements est la conséquence directe de la stupidité de ceux qui défendent le libre-échange bec et ongles.

      Dans mon argumentation, la loi de 73 n’est qu’un élément, un point de départ, qui pourrait d’ailleurs se révéler être antérieur sans rien changer à la logique de l’argument :

      IL N’Y A AUCUNE RAISON D"IMPOSER À LA NATION LE COÛT RUINEUX D’INTÉRÊTS NON NÉCESSAIRES POUR LES INVESTISSEMENTS DONT ELLE A BESOIN.

      J’attends la démonstration du contraire par un spécialiste de la monnaie, non charlatan si possible ;)

      Au plaisir de progresser à vous lire.

      ÉC
      ___
      (*) vous disiez : "Si vos francs proviennent d un excédent de votre balance externe vous avez raison mais vous savez bien que de çà il n est pas question. S ils viennent de la planche a billets ce n est pas de 10% que le franc se dévaluera mais de 50% voire plus et ce sera le début de l hyperinflation. Comme je l ai dit plus haut vous proposer de désintoxiquer le malade en lui retirant l héroïne et en lui donnant a la place autant de cigarettes que nécessaire... çà ne marche pas comme çà."


    • @Borowic
      @Etienne Chouard,

      donc si je vous ai bien suivi,
      M. Borowic est POUR le remboursement de la dette
      M. Chouard lui est CONTRE le remboursement de la dette.

      Il y a une donnée claire, un fait, nous peuple français, tous deux inclus, nous avons déjà remboursé 1700 Millard d’euros d’intérêts de notre dette sur 40 ans et qui s’élève comme par hasard aujourd’hui à 1700 MILLIARDS d’EUROS de Capital/dette. Ca veut dire qu’ après 40 ans on a même pas encore remboursé UN centime de ce que nous devons.
      Ben moi je propose , comme pour les Islandais, que les francais se prononcent sur le sujet par referendum.
      Que les créanciers de la France viennent à la table des discussions.
      Que chaque parti politique propose son Plan de désendettement quitte à le proposer avec le cachet d’un des créanciers.
      Et que les francçais tranchent dans le vif par leur vote .
      En ce qui me concerne, après avoir beaucoup lu, dernier en date ce que propose Rocard (voir le Monde immonde de ce jour), je voterai pour un plan qui refuse de rembourser quoique ce soit à quiconque , quitte à ce que la France soit mis au ban des nations, que l’Euro explose en vol (tant mieux).
      Une déflagration économique salutaire pour repartir sur de bonnes bases économiques qui remettent l’humain au centre du jeu.
      Une chose étantt certaine, on ne peut mourir de faim en France (nous avons des ressources agricoles), nous pouvons être auto-suffisant, et nous avons encore assez de pays amis pour toujours être livré en pétrole/gaz pendant une certaine période de transition, le temps de remettre de l’ordre dans un système économique et bancaire devenus fous.


    • Mr Chouard propose bien mieux qu’un référendum sur la question : redonner le pouvoir décisionnel au peuple, et le pouvoir exécutif à des tirés au sort sans aucun prestige personnel (autre que leur mérite propre le temps de leur mandat), et sans possibilité de "revenir" ou de "faire de la politique" au sens actuel.
      .
      BoroWic dit qu’il n’y a qu’une seule question à se poser : comment rembourser la dette. Je dis que c’est avoir la mentalité d’un esclave qui, en ayant marre des coups de fouets, se dit : "Comment être agréable au Maitre ?".
      .
      A mon sens, il faut avoir un débat et une réflexion de fond sur la nature de la propriété privée et du patrimoine public. Quelqu’un qui aurait assez d’argent pour tout acheter serait-il légitime à tout posséder ? N’y a-t-il pas certaines choses qui doivent rester d’une certaine manière à la disposition de tous, et sur lesquelles l’ensemble de la société a un droit et une responsabilité ? Il me semble que certaines choses doivent n’avoir pas de propriétaire, c’est à dire être publiques.
      .
      Les gens ont un droit au droit, entre autre. C’est le principe de subsidiarité. Les habitants d’une ville sont probablement plus aptes, dans une certaine mesure, à déterminer ce qui serait bénéfique à leur ville, que 500 députés parisiens, et a fortiori que des députés européens. Contrôler sa vie passe par être acteur de la création, de la révision et de l’abrogation des lois auxquelles on est soumis. La loi ayant un caractère contraignant, le non-contrôle de la loi par le citoyen vaut un non-contrôle de la contrainte, c’est à dire le règne de l’arbitraire, et potentiellement le totalitarisme.
      .
      Pour en revenir aux questions économiques, il en va de même. L’argent et la propriété de l’argent étant une facette importante de la vie des états et de la vie des individus, passées certaines limites, on ne peut plus admettre qu’il reste un bien strictement privé. La dette va encore au delà : c’est une promesse de rembourser. D’une part, les promesses n’engagent que ce qui les croient, et n’avoir pas vu venir le non-remboursement, c’est bien fait pour le créancier privé (qui ne risque pas de mourir de faim). D’autre part il faut encore établir que quiconque (entité privée) est légitime à posséder autant d’argent, à le prêter sans avoir de compte à rendre à personne, à en exiger le remboursement quelles que soient les conséquences. Je pense que la propriété d’argent à la base de la dette est illégitime, et que le remboursement n’est donc pas un devoir.


  • Brillante démonstration de Mr Chouard j’applaudis, j’imprime le texte et l’enregistre et je le donne à nos détracteurs.

    Splendide encore merci ! En même temps on connait exactement le raisonnement des hyennes du systèmes.


  • Mon brave Monsieur Beitone...Puisque, de la "droite extrême", à la "gauche radicale", on apporte des conclusions indiques, sur la question de la création monétaire privée...Pourquoi, ne vous est-il pas venu à l’esprit que ce pouvait, justement, être dû au fait que, cette analyse constitue une vérité absolue, qui transcende les clivages (vos très chers "clivages"...).


  • @ réponse a Etienne Chouard (suite)

    Concernant la fin de votre intervention, je suis entièrement d accord que le système electoral qui decoule de la pratique de nos institutions est celui d une dictature soft. A moins de faire une revolution je ne vois que l accession d un homme politique hors système pour faire bouger les choses et aujourd hui cet homme politique c est MLP et personne d autre.

    Comme vous le savez je me suis penche longuement sur l affaire des frégates de Taiwan qui est l archétype de la corruption dans la Veme république. Je sais bien qu il faut un grand coup de balai et dans nos institutions et dans le personnel politique, mais tout ceci est très complexe : le système est défendu par le maillage serre de la franc maçonnerie, des lois memorielles et antiracistes qui n ont d autre vocation que de diaboliser sous un faux pretexte les opposatnts au systeme, des interets financiers ultra puissants que vous n ignorez pas....

    JE suis convaincu que l’Euro est le cadre idéal pour mener une révolution en France. Affranchissons nous de nos maitres bruxellois mais gardons l euro et retournons le contre nos adversaires.....

    Si vous preniez la peine de reflechir en dehors d un schema idéologique vous pourriez comprendre que l euro peut au contraire etre un abri pour nous proteger de l exterieur pendant qu a l interieur une classe politique nouvelle accomplit des reformes cruciales. Conserver l euro c est retirer aux ennemis de l exterieur une arme redoutable, celle qui mit par terre le programme commun de la gauche.

    APres seulement revenons au franc !!!!

     

    • Bonjour Borowic,

      Et lorsque MLP parle de revenir au franc avec une parité 1franc=1euro tout en gardant une monnaie commune et non plus unique.. que cela vous évoque-t-il ?
      Il est vrai que Rome ne s’est pas fait en un jour.. alors revenir sur le processus démocratique tel qu’il est aujourd’hui pour un tirage au sort, sans passer par la révolution et toute la souffrance qui va avec.., me parait utopique.


    • @RGB
      la parite 1 pour 1 n est pas un taux de change c est un taux de conversion. Instantanément un dimanche a 00h00 1 euro devient 1 Frf, puis 2h plus tard en Asie le franc commence a coter et la c est une toute autre affaire......
      Une monnaie commune ? Franchement je n ai pas étudié a fond les + et les - donc je réserve ma réponse. Que met on derrière ce concept ? Que fait on si les etats divergent.....

      De toute façon au risque de me répéter il faut distinguer deux choses : le choix du meilleur système monétaire et la désintoxication de la dette. Deux propositions totalement distinctes mais que tout le monde melange. Or c est la deuxième proposition qui est la priorite.


    • A Borowic :

      avantages d’une monnaie commune :
      - sa valeurs peut être définie par un panier de valeurs, chaque monnaie nationale fluctuant vis à vis d’elle.
      - elle serait la seule permettant les échanges entre pays européens et vis à vis de l’extrérieur (zone extracommunautaire), ce qui protège les monnaies nationales de la spéculation (elles sont directement inconvertible, autrement qu’en euro commun)
      - les monnaies nationales sont fluctuantes entres elles, mais suivant la logique de keynes de bancor, c’est à dire où la valeur est déterminée par les échanges extérieurs : monnaie forte pour les gros exportateurs et faible pour les gros importateurs, favorable à l’équilibre monétaire et commercial intra communautaire
      - le système permet une plus grande souplesse de la politique monétaire nationale (financement de l’Etat au guichet de sa banque centrale)

      Ce n’est pas suffisant en soit mais je pense que c’est une possibilité intéressante de sortie par le haut...


  • Comme d’habitude, du grand Etienne Chouard : pertinent, concis(par rapport au sujet) et efficace. Si mon prof d’éco avait un centième de son esprit critique.

    Comme Alain Soral, il a sa spécialité, mais l’insère dans une vision globale alternative, et explicative pour un bon nombres de sujets incompréhensibles par notre paradigme issu de sociales-démocraties occidentales.

    La loi de 1973 est un très bon témoin pour repérer en plus des collabos, les faux-résistants.

    Ceux qui manipulent en dernier recours, ceux qui sont contre les conséquences mais tolèrent, voire militent pour les causes. (Regarder la conférence de Metz d’Etienne Chouard.)

    P.S. : Soral, encore avec un temps d’avance, on dénonce la BCE et les allemands(en référence à Emmanuel Todd dans son entretien de décembre)
    P.S. 2 : C’est curieux que ce soit les mêmes européistes qui essaient de diviser entre pays.
    Peu importe qui l’on supporte, on décide de jouer le match côté Francais ou allemand et on ne veut pas regarder ailleurs.
    Pour occulter une autre division ? Capital/travail, libéralisme/protectionnisme ?

    Thibautlor
    http://bonsensetaction.blogspot.com/

     


    • La loi de 1973 est un très bon témoin pour repérer en plus des collabos, les faux-résistants.




      Les positions dogmatiques et les anathèmes sont de très bons témoins pour identifier les collabos, les faux-résistants.

      Plus sérieusement, ce qui compte vraiment lorsque l’Etat décide de faire tourner la planche à biller, c’est :
      (1) La quantité de billets qu’il imprime (si possible faible par rapport à la masse monétaire existante pour éviter les effets inflationnistes)
      (2) L’usage qu’il en fait (financer des dépenses de fonctionnements c’est bruler du pognon en pure perte - sauf pour les copains et les coquins du système - alors que financer des projets d’investissements c’est permettre la création de valeur pérenne à LT)

      Les problèmes consistant à décider si :
      (1) Ces billets doivent être imprimés par un banque publique ou des banques privés
      (2) Un taux d’intérêt doit être payé ou non
      sont secondaires même si on peut légitimement considérer que cela créé un droit (une rente) pour les banques privés à laquelle on devrait demander en contrepartie des devoirs.

      Le modèle de financement privé avec un taux d’intérêt a manifestement échoué dans son rôle de "garde fou" obligeant l’Etat à agir avec parcimonie et pertinence en matière de dépenses publiques.

      Mais je doute que supprimer le "garde fou" ne rende l’Etat plus vertueux, l’histoire montre le contraire.

      Ce problème de création monétaire ne pourra être vraiment traité sereinement et efficacement qu’une fois le problème du contrôle démocratique de nos élites résolu.


    • @ toto

      Pour commencer, n’emploie pas de mots comme anathème que tu ne sais pas manier(comme pour la loi de 1973).
      Si j’avais dis : c’est une mauvaise loi parcequ’elle vient d’un ancien président de la république qui fut président de la banque Rotschild, anathème aurait été légitime.
      Or, la loi de 1973 et ses conséquences sont des faits et non une idéologie !

      Relis ta réponse :
      « 
      Plus sérieusement, ce qui compte vraiment lorsque l’Etat décide de faire tourner la planche à biller, c’est :
      (1) La quantité de billets qu’il imprime (si possible faible par rapport à la masse monétaire existante pour éviter les effets inflationnistes)
       »
      La quantité de billets = 0 avec la loi 1973. C’est un fait. Ton raisonnement tombe à l’eau !
      « (2) L’usage qu’il en fait (financer des dépenses de fonctionnements c’est bruler du pognon en pure perte - sauf pour les copains et les coquins du système - alors que financer des projets d’investissements c’est permettre la création de valeur pérenne à LT)  »
      Bla bla bla. Je te réponds en citant Napoléon :
      "Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."
      « 
      Mais je doute que supprimer le "garde fou" ne rende l’Etat plus vertueux, l’histoire montre le contraire.
       »
      Je ne l’ai jamais prétendu, ni même Chouard.
      Mais, ton assimilation douteuse te rapproche d’un Juppé ou d’un Hollande.
      Toujours le même type de raisonnement partial à vision subjective, intolérant vis à vis de l’Etat, mais très doux avec les banques.
      Attention à la méchante inflation, cons de citoyens, prenez l’assurance anti-inflation "banques aux pouvoirs".
      Finalement, inflation il y a, hyperinflation il y aura surement et nous consacrons quand même 1/3 du budget à la dette et son service.
      Nous perdons sur tous les tableaux, ce n’aurait pas été le cas sans la loi de 1973.

      Je me réjouis qu’ E&R aborde ce genre de vrais sujets et que Chouard soit relayé sur le site.


  • Quand Cheminade critiquait la loi Pompidou-Giscard dans les années 90, ce n’est pas de fasciste qu’il se faisait traiter mais d’antisémite (un cran plus haut dans leur échelle).

    Aujourd’hui comme il n’y a plus trop à se gaver et que la mise en esclavage des Etats est presque terminée, le sujet est un peu moins tabou qu’avant donc on se fait juste traiter de fasciste.


  • La maison brûle. Mais tout le monde ici est dans l’elaboration des plans d’un édifice entièrement nouveau alors qu il faut d abord eteindre l incendie.
    Il y a trop d architectes pas assez de pompiers, c est moins risqué plus rigolo et plus valorisant.

    Il n empêche ce qu il faut c est un plan realiste de desendettement a mettre en place tout de suite.
    Si le plan c est la sortie unilatérale et immédiate de l’euro alors c est la catastrophe et l’Empire triomphe.
    La sortie de l’Euro je le répète encore et encore ne peut être envisagée avant le premier euro d excédent public.

     

    • #81959
      le 03/01/2012 par la maman du poisson, elle est bien gentille
      Étienne Chouard répond à l’article comique du Monde

      il ne faut pas éteindre l’incendie, il faut changer de maison, reconstruire à côté.

      - revenons au franc (et les monnaies locales au fait ?)
      - arrêtons de verser les retraites en numéraires mais en bon de consommation locaux à date de péremption (fini les retraités aisés qui épargnent)
      - retour massif à "patûrage et labourage", avec filière textile
      - optimisation des coûts de production, arréter les besoins en produits pétro-chimiques (sacs plastiques et autres)
      - retour aux outils "bois et métal" à longue durée de vie
      - l’épargne existante est utilisée pour reconstruire les usines et les outillées
      - réduction drastique du train de vie de l’Etat
      - utilisation des outils internet pour déployer la Démocratie directe
      - limiter la spéculation, prix maximum, salaire maximum
      - ajouter au texte des Droits de l’Homme, les limites de la Liberté (fini de jouer au monopoly)
      - décentralisation massive, système féodal, élection tirage au sort, démocratie directe

      d’ailleurs y a t-il incendie ? les ultra riches ne savent pas quoi faire de leur avoirs, le "Marché" n’as pas de mémoire, si même un changement énorme survenait, les investisseurs reviendraient, parce qu’ils n’ont pas le choix, il leur faut l’économie réelle, elle est en train de disparaitre, en la recréant c’est tout le système qui renaitra.

      sinon c’est dictature financière, tous à la vache-qui-rit, en costume de travail, 2 euros de l’heure, ticket de rationnement, pour ceux du Peuple qui auront survécus à cette très lucrative entreprise : la guerre.