Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine veut faire sauter les "taxes antidumping" contre ses produits

Ce qui n’est pas du goût des États-Unis, de l’UE et du Japon

La Chine, qui est entrée dans l’OMC il y a 15 ans, pourrait devenir officiellement une « économie de marché ». Ce qui aurait pour conséquence de mettre fin aux lourdes taxes antidumping contre ses produits. Mais les États-Unis, le Japon et l’Europe ne l’entendent pas de cette oreille.

 

La Chine va devoir batailler pour défendre son nouveau statut « d’économie de marché » que ses principaux partenaires, craignant un déferlement de produits vendus à perte, refusent de lui reconnaître, malgré l’expiration dimanche d’une clause du traité d’adhésion de Pékin à l’OMC. Le 11 décembre marque le quinzième anniversaire de l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce, dans un contexte marqué par la défiance envers les exportations chinoises, notamment aux États-Unis, où le président élu Donald Trump menace de leur imposer des droits de douane de 45 %.

Aux termes de son protocole d’adhésion, les pays membres de l’OMC pouvaient jusqu’à cette date traiter Pékin comme une « non-économie de marché », avec pour conséquence pratique de pouvoir lui imposer de lourdes taxes antidumping, au motif que les prix pratiqués en Chine ne reflètent pas la réalité du marché. Mais ni les États-Unis, ni l’Union européenne ou le Japon, n’ont l’intention d’abolir leur arsenal antidumping. La Chine va donc devoir engager une longue procédure devant l’OMC si elle veut faire condamner ses partenaires, expliquent des spécialistes du commerce international. En attendant, aucune avalanche de produits chinois vendus à perte ne se profile à compter du 12 décembre, font-ils valoir.

« La Chine prendra des mesures pour défendre ses droits si les membres (de l’OMC) poursuivent la vieille pratique des enquêtes antidumping contre les produits chinois après la date d’expiration » de la clause incriminée, a averti vendredi le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Shen Danyang, cité par l’agence Chine nouvelle en réaction à l’annonce, la veille, par le Japon du maintien de son arsenal commercial.

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un des gros avantages des droits de douane, jamais souligné, c’est qu’ils allègent les impôts . Si aux Etats-Unis les impôts sont bien plus faibles qu’en Europe, c’est grâce aux droits de douane .

     

    • Es-tu sûr qu’aux USA les impôts sont aujourd’hui bien plus faibles qu’en Europe ? D’après ce que j’ai entendu dire la moitié des revenus d’un petit entrepreneur américain parte dans les caisses de l’état. Une des plaintes majeures de la classe moyenne américaine est le taux de taxation et d’imposition ainsi que la prolifération croissante des normes et règlements...


  • En mai dernier les US ont soumis l’acier plat laminé à froid des Chinois à une taxe de... 522% ! Accusant les aciers chinetoques de bénéficier "d’aides à l’exportation"... Les US réagissent au quart de tour quand il s’agit de protéger leurs intérêts, contrairement aux couilles molles de Bruxelles qui se réveillent quand il est trop tard .


  • Les Chinois peuvent toujours réclamer, Etats-Unis sont souverains, eux, et ils protègent leurs industries .


  • #1622338

    De toutes les façons il ne faut pas se voiler la face : Toutes les dispositions adoptées par l’OMC ces 20 dernières années vont devoir être dénoncées ! Car la France n’a plus de siège dans cette institution depuis cette époque et toutes les dispositions adoptées l’ont été par des gens qui ne défendaient pas nos intérêts. Et tant pis si les Chinois trouvent ça injuste : eux ils avaient des représentants nationaux pour négocier au mieux, pendant que nous on se faisait imposer des traités inégaux !
    Je pense que les Chinois comprendront, de même qu’ils seront d’accord pour reconnaitre qu’un traité équitable est fondé sur la réciprocité : si ils peuvent acheter des champs de blés, alors on peut acheter des champs de thé. C’est normal.


  • Je ne comprend pas trop ce qu’est ce’’dumping’’ imposé aux chinois, c’est juste une taxe douanière sur les produits qu’ils exportent chez nous ? Ils peuvent imposer à des états souverains de ne pas taxer à leur guise ces produits si ils deviennent une économie de marché ? Si c’est le cas c’est un peu fort de café non ?