Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La France (du tiers-monde) d’après : Barbara Pompili annonce des coupures d’électricité

Encore une des conséquences désastreuses – mise sur le dos du Covid – de la politique antinationale en matière d’énergie.

« Elle a par ailleurs pointé le système électrique, "trop dépendant d’une seule énergie, quoi qu’on pense du nucléaire". "C’est pour cela qu’il faut qu’on diversifie le mix", a conclu le ministre de la Transition écologique. » (BFM TV)

En fermant des centrales nucléaires, on redéveloppe le très polluant charbon ou on achète de l’énergie à l’étranger, alors que l’électricité française, la meilleur marché d’Europe de l’Ouest, était exportatrice.

Et quand la Pompili nous avertit d’une « grosse vague de froid », faut-il comprendre que le réchauffement, c’était du flan ? Décidément, pour qualifier ces ministres et cette politique, on hésite entre l’amateurisme, la bouffonnerie et le sabotage.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Invitée de BFMTV ce jeudi [19 novembre 2020], le ministre de la Transition écologique a tenu à rassurer en indiquant que des mesures de régulation étaient prévues en cas de vagues de froid cet hiver afin d’assurer l’équilibre du réseau électrique. Elle n’a cependant pas exclu des coupures localisées.

 

 

Faut-il craindre des coupures d’électricité cet hiver ? Alors que plusieurs opérations de maintenance des centrales nucléaires n’ont pas pu se tenir au printemps en raison du confinement, RTE, qui fera un point sur la sécurité en approvisionnement ce jeudi, avait déjà prévenu il y a quelques semaines que la situation pourrait être « tendue » dans les mois qui viennent.

Pour autant, « il ne faut pas affoler les Français, il n’y aura pas de blackout » sur la France, a assuré sur BFMTV le ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Du moins « si on a un hiver normal », c’est-à-dire dans « les moyennes de saison ». En revanche, « s’il y a de grosses vagues de froid, il peut y en avoir » à certains moments de façon très localisée et ils « seront circonscrits et gérés. (...) Tout cela est planifié », a-t-elle ajouté.

« On a géré avec EDF pour replanifier les arrêts de centrales pour s’adapter à la demande », a encore tenté de rassurer le ministre, précisant que des mesures de régulation étaient prévues en cas de vagues de froid. Le gouvernement a notamment signé des contrats avec des entreprises industrielles pour qu’elles puissent momentanément arrêter leur production si le réseau électrique est sous tension.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

106 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Blablabla. On nous prévient depuis un moment que, pour une raison quelconque on nous fera le coup des coupures.
    Cé kiki nous disait d’essayer d’être autonomes ?
    C’est bizarre, il fait bien froid cette année chez moi où habituellement c’est assez doux. Et le ciel est souvent sali aussi.
    Bref, les pauvres eux vont encore morfler. Les maintenances ils savent les faire correctement au moins, vu que en France rien marche jamais et personne sait jamais rien faire. Et dire que plein de gens très compétents trouvent pas de travail...

     

    Répondre à ce message

  • #2600242

    Après la centrale nucléaire de Fessenheim (deux réacteurs), construite dans les années 70, mise en service en 1978 et fermée en 2020, soit “trop vieille” selon certains au bout de 42 ans de services, la menace de fermeture viendra probablement au cours de la décennie 2020-2030 pour toutes les autres centrales nucléaires construites aussi dans les années 70 telles que, la désormais actuelle plus vieille centrale nucléaire en service de France, celle du Bugey (Ain) avec quatre réacteurs, celle de Dampierre (Loiret) et celle du Tricastin (Drôme et Vaucluse) avec quatre réacteurs, celle du Blayais (Gironde) avec quatre réacteurs, celle de Gravelines (Nord) avec six réacteurs, et celle du Cruas (Ardèche) avec quatre réacteurs. Cela fait six centrales nucléaires avec 26 réacteurs construits dans les années 70 et cela fait beaucoup parce que des réacteurs nous en avons 56 et en prenant en compte que les deux petits réacteurs de Fessenheim vont manquer alors que même lorsqu’ils étaient en service, il arrivait que la France manqua d’électricité et dut s’en procurer chez les pays voisins et mettre par exemple en EJP les entreprises qui ont un contrat qui le prévoit.

    L’actuelle plus récente centrale nucléaire française en service est celle de Civaux (Vienne), avec deux réacteurs, construite au cours des années 90. Depuis le lancement de la construction de cette centrale en 1988, seule la construction de l’EPR de Flamenville a été lancée. Soit un seul programme lancé en 22 ans. Un programme très cher qui a rencontré beaucoup de problèmes pour une technologie nouvelle qui n’apportera pas beaucoup plus de méga Watt heure (actuellement promis 1570 MW) que la technologie choisie pour Civaux (2 x 1450 MW).

    Cela augure une production d’électricité nucléaire qui ira en se réduisant et qui ne sera pas compensée par les productions de couillonaélectricité dites "vertes", photovoltaïque et bruyantes brasseuses de vent, tueuses d’oiseaux et défigurant les paysages terrestres et maritimes, mais au coût de production très élevé. L’électricité va devenir de plus en plus chère et il n’y en aura pas assez pour tout le monde. Certains n’auront plus les moyens de se payer tout le confort électrique et se priveront de chauffage et parmi cela certains se chaufferont en prenant le risque de s’intoxiquer au monoxyde de carbone. Faute de moyen certains devront aussi s’éclairer à la bougies, mais aussi ceux qui auront été coupé.

     

    Répondre à ce message

  • #2600249

    Il est annoncé par la ministre couillonaécologiste, Barbara Pompili, que des coupures d’électricité seront à venir. Et là entreront en action les satanés compteurs communicants Linky que beaucoup ont trouvé inoffensifs et installés par altruisme. Ils déchanteront quand ils seront plongés dans l’obscurité et qu’ils ne pourront plus se connecter à face de bouc.

    Pour tous ceux dont leur logement n’a pas encore été équipé de ce bracelet électronique de surveillance tel celui mis à la cheville des délinquants, sachez que la loi vous permet de ne pas l’accepter. Vous lirez « sous réserve de l’accord du consommateur ». Tous mes voisins se sont fait greffer le linky au croupion, mais mon logement conserve encore l’ancien compteur et je n’ai fait aucun courrier et je n’ai jamais répondu aux appels téléphoniques du prestataire de Énédis qui au bout d’un moment m’a envoyé une lettre de menace dans le genre qui fait peur comme les entreprises de recouvrement et je me suis torché avec leur lettre de menace et je vais résister le plus longtemps possible.

    Code de l’énergie, Article L341-4

    [...] Dans le cadre de l’article L. 124-5, ils garantissent aux fournisseurs la possibilité d’accéder aux données de comptage de consommation, en aval du compteur et en temps réel, sous réserve de l’accord du consommateur. [...]

    https://www.legifrance.gouv.fr/code...

    Code de l’énergie, Article L453-7

    [...] Dans le cadre de l’article L. 124-5, ils garantissent aux fournisseurs la possibilité d’accéder aux données de comptage de consommation, sous réserve de l’accord du consommateur. [...]

    https://www.legifrance.gouv.fr/code...

    Ceux qui ont le gaz peuvent aussi refuser Gazpar communicant.

     

    Répondre à ce message

  • #2600285
    Le 21 novembre à 03:25 par La tête dans un seau de merde
    La France (du tiers-monde) d’après : Barbara Pompili annonce des coupures (...)

    C’est quand on voit cette blonde, qu’on se dit la tradition ne se perd pas
    Et la connasse n’est pas en voie de disparition
    Ça a du bon la tradition
    C’est la société qui est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaisse et la blonde reste une blonde
    Tout va bien, les traditions sont respectées
    La blonde comme le jeune, est une conne
    Pr Choron et Bernie Willis

     

    Répondre à ce message

  • Pas électricité = pas de TV = pas d’épidémie = pas de peur = pas de contrôle
    C’est pour ça, que ça m’ettonerait beaucoup que ça arrive.
    C’est juste un élément de plus du terrorisme d’etat.
    Maintenir les gens dans la peur, du virus, du barbu, du chomdu, et maintenant du froid.
    Stratégie du choc, injonctions contradictoires, dissonance cognitives, toute la palette de la manipulation mentale.

     

    Répondre à ce message

  • #2600319
    Le 21 novembre à 05:33 par Borderline & cyclothymique
    La France (du tiers-monde) d’après : Barbara Pompili annonce des coupures (...)

    Barbara... non ! il n’y aura pas de black out... mais bien une entrée massive de maliens

     

    Répondre à ce message

  • Je bosse dans plusieurs entreprises, qui 24h sur 24 laissent les lumières, et les chauffages à fond dans les bureaux, 7/7 jours... Et je parle de très grandes entreprises..
    Avec 70 bureaux..
    Et après on fait la morale aux particuliers..

     

    Répondre à ce message

  • #2600426
    Le 21 novembre à 10:57 par Mirador ou palombière
    La France (du tiers-monde) d’après : Barbara Pompili annonce des coupures (...)

    Barbara Pélompélom♪pompo♫pélopélo♬ , si il y a une vague de froid, faut penser à fermer les commerces, défois, qu’ils propagent le rhume 19 ou la rhino-pharyngite 19, voir même le nez qui coule 19, peut-être même la bronchite 19...
    J’espère que Michel Cymes et Patrick Cohen pourront nous donner des conseils avec le soutien de Laurent Alexandrie♫Alexandra♫Alexandrie, où l’amour danse avec ses doigts
    J’ai plus d’appétit qu’un barracuda
    Barracudaaaaaaaa♬...

     

    Répondre à ce message

  • #2600448

    « On a géré avec EDF pour replanifier les arrêts de centrales pour s’adapter à la demande », a encore tenté de rassurer le ministre, précisant que des mesures de régulation étaient prévues en cas de vagues de froid. Le gouvernement a notamment signé des contrats avec des entreprises industrielles pour qu’elles puissent momentanément arrêter leur production si le réseau électrique est sous tension."

    Travaillant dans la maintenance en centrale nucléaire, EDF n’a pas attendu le gouvernement pour replanifier tout les arrêts de tranche ! D’ailleurs cela arrive souvent lorsque l’on rencontre divers fortuits en arrêt ou en fonctionnement. Les dates des arrêts sont toujours connues à l’avance mais bougent souvent.

    Et concernant les coupures, depuis toujours les grosses entreprises consommatrices d’électricité et non-essentielles ont dans leur contrat avec RTE des closes de coupures en cas de tension du réseau.

    En gros le gouvernement n’a rien eu à faire de ce côté là ... n’est ce pas Barbara Pomp’and’up ?

     

    Répondre à ce message

  • Le plan des Mondialistes se dévoile sous nos yeux et se déroule sans que personne ne puisse s’y opposer hormis dans la dissidence... Hier, j’évoquais le compteur Linky auprès d’un voisin qui s’étonnait qu’il s’agisse d’un élément de contrôle... Les gens sont trop naïfs et restent perturber par la peur du virus... Et aussi, maintenant par crainte de prendre une amende...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents