Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

En 2050, elle ne fera plus partie du top 10...

En 2017, l’Inde a ravi à la France sa sixième place au classement des pays par produit intérieur brut, selon la Banque mondiale. Un dépassement qui souligne la rapidité des évolutions économiques : il y a moins de dix ans, le PIB indien représentait la moitié du nôtre.

 

« Un pas à la fois me suffit ». Suivant le célèbre adage du Mahatma Gandhi, l’Inde dépasse doucement et sûrement les places fortes de l’échiquier économique de la planète. Et l’année dernière, c’est la France, sixième puissance mondiale jusqu’alors, qui a été poliment laissée sur le carreau avec ses 2582 milliards de dollars de produit intérieur brut (PIB), contre 2597 milliards au pays de Narendra Modi, selon les dernières données de la Banque mondiale. Le Royaume-Uni (2622 milliards de dollars de PIB en 2017) est désormais le prochain pays dans le viseur de son ancienne possession coloniale.

Depuis une dizaine d’années, l’Inde tire les bénéfices de ses atouts bien connus : par la maîtrise de l’anglais de sa population, elle attire des délocalisations porteuses de valeur ajoutée, notamment dans le secteur des services, avec des transferts d’entreprises du numérique. Si ses infrastructures souvent indigentes rendent difficile le développement industriel, le pays a acquis une réelle compétence dans les technologies de l’information, avec des dizaines de millions d’ingénieurs diplômés... Sa croissance démographique forte (la population indienne devrait dépasser la population chinoise en 2028) augure de solides capacités de développement et de grands marchés de consommation.

 

Un indicateur parmi d’autres

Toutefois, si le calcul du produit intérieur brut donne une idée fidèle de l’activité économique d’un pays et de son influence sur l’économie mondiale, avec ses 1,324 milliard d’habitants, l’Inde ne peut prétendre avoir rejoint la richesse française et surtout son niveau de vie.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2002912
    Le 11 juillet à 12:19 par anonyme
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    Logique pour une pure et simple escroquerie en bande organisée aux mains de la filouterie internationale. Avec ses ’’affaires’’ plus véreuses les unes que les autres genre areva et consorts ; l’impunité, les soi-disants enquêtes, les toujours même discours à postériori, les ’’rapports de la cours des comptes’’ ; les dizaines de milliards d’€ à la charge des con-tribuables constamment pris en otages dans toutes les faillites organisées, les ’’mystérieux intervenants’’, leurs refus de s’exprimer (en vrounze il suffit de refuser de s’exprimer...voyez-les filer comme des rats, l’oreille basse, dans les couloirs des ’’tribunaux’’ qui lavent plus blancs). Tous ces ’’lauvergeon’’ à la manoeuvre c’est juste scandaleux, ça devrait finir en prison mais c’est toujours en circulation et ça continue à donner des leçons de tout à tout le monde...et c’est décoré...

     

    Répondre à ce message

  • #2002923
    Le 11 juillet à 12:40 par Alpaski
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    En fait depuis 2007 et le durcissement du régime sioniste, la France perd une place dans le classement mondial à chaque président. Des gens très compétents...

     

    Répondre à ce message

    • #2003210
      Le 11 juillet à 22:03 par lincredule2
      La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

      Sauf votre respect, le recul de la France a commencé bien avant 2007.

      Souvenez-vous du rayonnement de la France sous le règne du Bien Aimé, qui a tant favorisé les avancées techniques, mais pas au service des grands possédants, non, mais pour le bien de tous ses sujets qui lui tenaient tant à coeur. Rappelez-vous, dans toutes les cours d’Europe, le Français était la langue officielle.
      Aujourd’hui, si on oublie les accents, c’est au Québec et en Afrique que le français est encore parlé correctement, mais en France, tendez l’oreille, vous m’en reparlerez...

      La république n’avait comme but, que de briser toutes les règles et lois destinées à protéger les plus faibles, pour permettre ainsi aux grands possédants, dont une partie seulement était noble, de s’enrichir encore plus (alors l’abolition des privilèges, laissez-moi rire : les poissonnières et l’ensemble du petit peuple pouvait aller voir manger le Bien Aimé, essayez aujourd’hui d’aller voir le Président de la république dans son palais, sans y avoir été invité...).

      Il est un fait établi et visible de tous, qu’en France comme partout dans le monde, les grands possédants possèdent toujours plus, et les plus démunis, de plus en plus nombreux, et de plus en plus démunis.

      Alors que la France recule ou même qu’elle avance dans ce classement, ne change rien pour la majorité de la population paupérisée.

      Alors, merci qui ?

      Allez les gueux que nous sommes, coupe du monde et feu d’artifice...

       
  • #2002925
    Le 11 juillet à 12:43 par Zadiste
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    A tous les excités du PIB.

    Est ce anormale qu’un pays qui compte 20 fois plus de population que le notre soit devant en terme de richesse produite ?

    Si on compare ce qui est comparable il faudrait voir le PIB/habitant ou encore mieux le RNB/habitant.

    On se rendrait alors compte que l’Inde a encore de la marge.

    Après qui croit encore a la croissance infinie en 2018 ?
    Le salut de la France n’est pas dans plus de PIB mais dans la recherche dune répartition équilibrée des ressources en harmonie avec la société.

     

    Répondre à ce message

  • #2002955

    Le plus important c’est le PIB/habitant qui nous met à la 29e place, en recul constant...

     

    Répondre à ce message

  • #2003007
    Le 11 juillet à 14:55 par Grégoire
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    On est en finale, on est en finale ! Pensez foot les amis. Manu et Bibi seront là à la finale !!!
    Cette société est inquiétante, sinon effrayante....

     

    Répondre à ce message

  • #2003061

    Content des nombreux commentaires qui dénonce le mensonge de cette statistique.
    ici nous ne sommes pas ou plus dupes.
    l’inde c’est pas le pays ou les gens prennent le train en marche,et s’asseyent sur le toit car plus de place ? Pour ne citer que ça...
    Et certains voudraient que l’on soit comme cette super puissance...

     

    Répondre à ce message

  • #2003148

    Bientot on va tomber tout en bas de l’échelle

     

    Répondre à ce message

  • #2003329

    Soyons réalistes. Plus d’Europe, plus d’immigrés, et 4 enfants dans le ventre de chaque française, c’est la seule solution si notre seul objectif dans la vie est d’être dans le peloton de tête des "puissants".

    La France toute seule ne peut évidemment rien faire face à la montée des grands pays émergents. Et c’est par ailleurs une excellente nouvelle que ces immenses pays sortent de leur pauvreté et de leur dépendance.
    Peu importe les politiques économiques, industrielles, ou le dynamisme et la bonne volonté individuels des Français, il n’y a strictement rien à faire face à la croissance de ces pays. Le point commun de tous ces pays (Chine, Inde, Brésil, Indonésie, Mexique, Turquie mais dans quelques décennies aussi Pakistan, Bangladesh, Philippines, Viet Nam, Egypte etc...), c’est qu’ils sont non seulement beaucoup plus peuplés que nous, mais leur population ne cesse d’augmenter et l’écart de population avec nous ne cesse de s’élargir.

    Si l’Europe était un seul pays, les choses seraient différentes, on pourrait facilement être le premier de la liste, et du moins rester dans le trio de tête pour encore longtemps. Mais ça ne ferait que retarder le problème : une Europe dont la population stagne serait elle aussi en mouvement de recul dans la classification.
    Il reste donc deux solutions. Soit accueillir massivement des immigrés. Les Etats-Unis ne doivent leur position de tête de liste depuis un siècle qu’à un accueil massif d’immigrés depuis 150 ans.
    Soit que chaque européen fasse 4 enfants. Tous les Européens sans exceptions, sur plusieurs générations : vous, moi, tous vos meilleurs amis, tous vos pires ennemis.

    Sinon, on peut aussi considérer que faire partie de cette liste n’a aucun intérêt. Il faut alors dire adieu au rayonnement international qu’a connu la France et l’Europe par le passé. On restera tout de même un petit pays riche, mais sans influence. Une sorte d’équivalent à échelle mondiale de ce qu’est le Danemark ou l’Irlande à échelle européenne.
    C’est un choix légitime aussi.
    Mais il faut faire un choix. On peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

     

    Répondre à ce message

    • #2003374
      Le 12 juillet à 09:11 par jerêve
      La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

      Votre monde de croissance d’individus et de production fait peur. La science fiction a décrit ses affreux développements.
      Solution proposée :
      Redevenir français, natio, né d’un père et/ou d’une mère eux-mêmes issus de lignée française, séculaire.
      Dédensifier la population qui réside en France, en triant le bon grain de l’ivraie et en gardant de bonnes relations diplomatiques avec les pays de provenance de l"ivraie", qui est le bon grain dans son pays parfois saccagé.
      Accepter d’être soi-même considéré "ivraie" ailleurs que chez soi et se préparer très tôt à défendre son bien national et privé.
      Arriver à n’être plus que 35 millions d’habitants comme point de départ pour une autre France.
      Chaque famille dispose d’une vraie maison, d’un jardin, d’un pré et d’un champ bordé d’un petit bois privé. C’est un droit, avec devoir : faire fructifier ce bien, en dépendre en partie pour s’alimenter.

       
    • #2003548

      jerêve

      C’est pas mon monde, mais le monde tel qu’il est et qu’il continuera à être pendant au moins 1 siècle. Il faut être réaliste et se réveiller avant qu’il soit trop tard.
      Je conçois que ça fasse peur, mais c’est comme ça.
      Ce que tu propose, c’est ton choix, mais il faut en assumer les conséquences : non seulement la France, mais toute l’Europe (l’UE ne peut vraiment compter sans la France ni l’Allemagne) doit alors renoncé à toute influence politique et à tout rayonnement culturel dans le monde. L’Europe sera dans 30 ou 40 ans un grand village touristique, exotique et confortable, pour des centaines de million puis des milliards de nouvelles classes moyennes indiennes, chinoises et indonésiennes. Mais elle n’aura plus aucune influence. Sa force économique dépendra exclusivement du tourisme.
      Et si en plus la France décidai de renoncer au tourisme, elle se rapprocherai d’1 pays comme la Biélorussie. Personne en France ne veut vivre comme 1 Biélorusse. L’irresponsable qui dit le contraire n’a qu’à aller y vivre 10 ans, il changera d’avis.

      Aujourd’hui, comme tu dis, il y a encore 1 milliard de démunis en Inde, mais les choses changent à 1 vitesse fulgurante. La misère diminue, la qualité de vie s’améliore pour la majorité. Dans 20 ans, on sera plutôt à 1 milliard de classe moyenne, avide de faire du tourisme dans nos belles contrées.
      Tu parles d’Indiens serrés comme des sardines. Il faut quand même relativiser, l’Inde est pour le moment moins dense que l’Angleterre, la Belgique ou les Pays-Bas. Pays dans lesquels on peut tout de même encore trouver un certain confort.
      Si on prend d’autres exemples : il y a encore une belle marge avant que le Brésil, la Chine ou l’Indonsésie n’atteignent la densité de population de l’Allemagne ou de l’Italie. 2 pays pourtant très agréable à vivre dans l’ensemble.
      Et pourquoi cette peur des gens, de la population, cette peur de la vie ? Ceux qui ont peur de l’autre, du changement, du futur, de la vie, sont par définition condamnés.

      Tu veux qu’il n’y ait plus que des français de souche en France, et en même temps tu souhaite faire du catholicisme la religion d’Etat. Où est la logique ? L’irreligion est majoritaire en France, le catholicisme en déclin. Et les français de souche sont les 1ers à se revendiquer athée (les cathos sont avant tout des fils d’immigrés espagnols, italiens ou polonais).

      Tu parle enfin de "dédensifier". Je suis curieux de savoir par quelle méthode concrète tu compte t’y prendre pour dédensifier.

       
  • #2003346
    Le 12 juillet à 06:58 par paramesh
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    ouh là ! , va falloir se sortir les doigts du cul,
    solution ? :
    1) importer de la migrante pour doper la prostitution
    2) ouvrir les prisons pour relancer le commerce du chichon
    et là on devrait être bons et faire exploser notre PIB

     

    Répondre à ce message

    • #2003404
      Le 12 juillet à 10:45 par anonyme
      La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

      Et du ’’migrant’’, avec les différentes carrières offertes : parasite, smicard (le top), chômeur, allocataire, dealer, trafiquant, délinquant (casseur, pick-pocket, cambrioleur, proxénète, escroc, casseur), terroriste, taulard, expulsé ect...ect...toutes activités dont un pays ne peut pas plus se passer que de cancrelats dans une cuisine qui se respecte et qui par leur productivité, en plus de la ponction fiscale, renforcent le PIB tel qu’il est calculé...

       
  • #2003375
    Le 12 juillet à 09:15 par jerêve
    La France recule à la 7ème place de l’économie mondiale

    Suite :
    Ce droit au logis de famille entraînera la croissance automatique de la population. Celui qui se sent bien a des enfants pour le perpétuer.
    Faire du catholicisme la religion d’Etat en France, avec des religieux comme conseillers.
    Il n’y a pas d’habitat collectif ; c’est une notion primitive. On peut imaginer toutefois une cité temporaire de regroupement pour les adolescents entre 15 et 20 ans désireux de vivre entre eux plutôt qu’en famille et soumis à un programme exigeant, avec instituts d’excellence pour les excellents, quels qu’ils soient, sans critère économique, sans excuses. Considérer ces induvidus comme de très jeunes adultes inexpérimentés, à former pour de vrais métiers, sans flatterie ni démagogie.
    L’agriculture et la forêt occupent l’espace français non résidentiel, en particulier les anciennes banlieues, détruites. Cette agriculture et cette forêt sont nationalisées, de même que les organismes de soins, d’instruction publique, de recherche et de retraite, avec un système de récompense pour ses employés par le mérite, les diplômes et les résultats.
    Pourquoi bourrer la terre de malheureux serrés comme des sardines dans des Calcutta-Bombay déprimants ?
    C’est vrai, 300 millions de moyens dans le tiers-monde au milieu d’un milliard de miséreux vivent bien mieux que des Européens moyens (encore que). Quid du milliard démuni, par ailleurs destructeur d’environnement ?
    L’Européen n’a pas tendance à avoir beaucoup d’enfants, il mesure sa descendance qui représente pour lui une charge et un avenir. L’Européen ne peut cohabiter avec des Extra-Européens qui ont une autre conception de leur descendance, à multiplier comme force d’invasion uniquement, à confier à d’autres ou à des femmes seules, etc.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents