Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Grèce ne paiera pas le FMI, Juncker propose une solution "de dernière minute"

Tout en espérant une hypothétique entente avec ses créanciers, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a confirmé que son pays ne paierait pas au Fonds monétaire international (FMI) l’échéance d’1,6 milliard d’euros fixée à ce soir minuit.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, bien qu’affirmant s’être senti « trahi », a fait une dernière offre hier soir au au Premier ministre grec, Alexis Tsipras, afin de lever les blocages qui empêchent le versement des fonds à Athènes.

En échange de l’acceptation par écrit (avec copie à Jean-Claude Juncker, au président de l’Eurogroupe – 19 ministres des Finances de la zone euro –, Jeroen Dijsselbloem, ainsi qu’à Merkel et Hollande) du plan présenté samedi dernier par l’Eurogroupe, le pouvoir grec appellerait le peuple à voter oui au référendum du 5 juillet (qui portera sur la poursuite de l’austérité) et verrait sa dette allégée en octobre, avec en sus une modification du dispositif Ekas (prime accordée aux retraités les plus pauvres).

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré tout ignorer de cette nouvelle proposition européenne. Athènes aurait accepté de se pencher sur cette ultime offre de Bruxelles.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’euro est une religion pour laquelle les dirigeants de l’Union européenne sont prêts à tout sacrifier. Car la sortie de la Grèce de la zone euro signifierait, à terme, une illustration patente de l’échec de toutes les promesses qui avaient été faites jusqu’alors. Elle signifierait également un retour en grâce des Etats-nations souverains, susceptibles de mener une politique d’intérêt général, et pas uniquement au service des marchés financiers, des grands lobbys et des Etats-Unis. Juncker ne veut pas être le grand prêtre qui aura détruit le culte sacré.

     

    • Illustration patente d’un échec ? En fait ils vont savoir retourner ça de manière à en faire porter l’entière responsabilité aux Grecs...tout comme au début de cette crise où l’on pouvait voir dans toute la presse du monde entier des articles sur les Grecs "fainéants", "escrocs"...on aura droit à un de ces habituels matraquages médiatiques massifs comme quoi l’euro aurait été saboté par les Grecs...je prédis même un petit reportage du genre envoyé spécial sur la fraude fiscale en Grèce...un truc de ce genre histoire de bien convaincre le gogo...et bien entendu la masse ignare gobera ces foutaises et hurleront d’un ton docte durant les repas de famille, dans les bistrot...que ces enculés de Grecs ont saboté l’euro, c’est tout de leur faute...et Poutine nous entraîne vers la guerre...



  • En échange de l’acceptation par écrit (...) du plan présenté samedi dernier par l’Eurogroupe, le pouvoir grec appellerait le peuple à voter oui au référendum du 5 juillet (...) et verrait sa dette allégée en octobre



    Heu... Quand on le consulte, c’est que le peuple a encore le droit de choisir par lui-même, non ? Ha non pardon, j’oubliais le référendum sur la constitution chez nous... Et si le peuple vote "mal", elle sera allégée sa dette ? Une seule chose est sûre : c’est encore le peuple qui va trinquer, quoi qu’il arrive.

     

  • Si Tsipras tombe le froc (et je pense qu’il va le faire)...ça confirmera officiellement que ce n’est qu’une baudruche, que tout ça n’est que du théâtre et qu’il n’y a rien à attendre de lui.

     

    • Je vais te dire la suite de cette affaire.
      Après un travail d’usure et devant un peuple découragé, Tripras jettera l’éponge et on tirera de sa villa, Geórgios Andréas Papandréou, pour qu’il revienne au pouvoir et sauve la Grèce.


    • Je ne sais pas si il le fera, ou ne le fera pas, mais je suis sur d’une chose, les desabusés cyniques comme vous sont les meilleurs agents du Systeme.
      PS : si il ne le fait pas, vous le faites en direct sur E&R, pour vous excuser ?


    • @aleksandar
      Les meilleurs agents du système sont les naïfs, peut être que le camarade explique sont point de vue de façon radicale et que ça ne se passera pas exactement comme il le décrit.
      Mais croire à une sortie de la Grèce, c’est mettre en doute, Pierre Hillard et son livre la marche irrésistible vers le nouvel ordre mondial avec comme corollaire la construction de grands blocs.
      D’un point de vue géostratégique c’est mal vue d’y croire, de plus n’oublie pas le TTIP, une fois qu’on y est dans cette zone on y reste !


    • L’Europe est une colonie impuissante de Washington source (Il Giornale), c’est pour cela qu’il est assez douteux que la Grèce quitte le navire.
      Ceux qui y croient perdent leur temps, c’est de la même veine que croire au père noël.
      Une sortie de la Grèce, c’est le signal pour tous les autres pays qui veulent sortir de cette zone en récession et re commercer avec la Russie, croyez sérieusement que Washington se laisserait déposséder de son joujou ?
      D’ailleurs la bourse n’a pas l’air pessimiste.
      C’est du cynisme ? Non du réalisme sire.
      Sources : http://fr.sputniknews.com/internati...


  • La "Grèce" nous envoie un message très clair : vous pouvez faire une croix sur les 300 milliards que nous vous avons emprunté et que nous ne vous rembourserons JAMAIS .

     

    • La Grèce envoie le message à tous les pays endettés qu’ils peuvent dire merde à leurs créanciers.

      Elle nous rappelle que c’est l’économie qui sert l’Homme, et non l’inverse.


    • C’est à peu près 1000 euros par foyer fiscal Français donc une jolie carotte pour nous . Ceci dit je ne doute pas qu’en dernier ressort , tel un 49.3 , le gouvernement grec va invoquer le mécanisme europeen de stabilité , faut bien qu’il serve a quelque chose .
      Si Bruxelle avait des coui... et n’était pas soumise ,elle attaquerait la goldmansax qui ,en maquillant les comptes de la grèce , a permis son entrée dans la zone euro .


  • Un peuple entier qui se renie va à la mort !
    J’espère que les Grecs voteront NON  !
    Lourd symbole de la Grèce !
    Les Dieux vigilants sont intervenus !
    Aucunes raisons de céder à ce chantage de marchands de tapis !
    Que la Grèce devienne le grain de sable dans le plan trop bien ficelé de cette racaille mondialiste !


  • Si la prostitué UE offre un petit plaisir immédiat aux grecs, cela démontre que Tsipras a les cartes en main...maintenant on peut douter de l’intégrité de l’équipe à Tsipras qui aimerait bien se retrancher derrière un non populaire....que cache cette putain sous la belle robe démocratique...la tentation , l’envie, le pouvoir, l’argent ou la menace...qui a vraiment la main ?sans Varoufakis,Tsipras aurait déjà gobé toutes les mouches.

     

    • @Jeanlinna

      C’est vrai que Varoufakis connait bien sa matière on dirait presque qu’il se fait coacher par des grands de la finance...

      En Avril 2015 on le voit à Côté de Robert Johnson l’homme qui a fait sauter la banque d’Angleterre en 1992 lorsqu’il travaillait pour Soros !

      Robert Johnson conseilla à Varoufakis de faire preuve de créativité afin de gérer la crise grecque à venir.
      Voulait - il dire : essaye de bien enfumer le peuple ( les goys ?... ) on s’occupe de ramasser la caisse ?
      Au début de la conférence (en anglais ) il dit que Varoufakis est un ami ???!!!!! et qu’il connait sa femme !

      A la fin de la conférence on le voit faire un signe vers la caméra pour qu’elle arrête de filmer et ne sachant pas si il est encore filmé il se retient in extremis de mettre sa main sur le dos de Varoufakis et réalise probablement que ce geste trop amical pourrait être très mal interpreté ....

      https://www.youtube.com/watch?v=OY3...

      Adam Smith disait que les marchés reviennent à l’équilibre comme si ils étaient guidé par une main invisible !

      La main invisible des Hedges Funds de "Soros and friends" n’est elle pas derrière Varoufakis ?

      A ceux que cela semble improbable je voudrais vous rappeler certains faits :

      a) Soros est en faveur de la sortie de la Grèce de la zone Euro
      b) Varoufakis est invité par une fondation de Soros (ou ce dernier est présent ) en avril 2015 à Paris
      c) Robert Johnson admet ,lors de cette réunion, que le ministre grec des finances Varoufakis est un ami
      d) Le hedge fund de Soros " family office" a été épinglé par la Bourse d’Athènes pour ses ventes à découvert irrégulières comme nous l’apprend fin juin les échos*
      c) Varoufakis claque la porte des négociations sur la dette grecque et emmène de facto (si rien n’est fait) la Grèce hors de la zone Euroo avec retour au drachme.

      Au final les "positions" de Soros et Varoufakis sont très semblables ....

      Je ne dis pas que la clique de Juncker avec sa Troika est mieux pour la Grèce et visiblement les banques centrales européennes et Soros ne sont pas ami-ami.

      Mais je les compare à 2 rapaces qui se battent entre eux pour leur proie

      *Vente a découvert d’ actions grecques par Soros :
      http://www.lesechos.fr/journal20150...


  • Il y a quelques années un restaurateur grec m’avait dit que les Grecs étaient les maquereaux de l’Europe : ils nous ont volé non pas 300 milliards, mais 500 milliards . Ce qui est incroyable c’est que les eurocrates les ai laissé VOLER les contribuables européens - à moins qu’ils n’aient touché de plantureuses retro-commissions, ce qui semble la seule explication possible .


  • La Grèce a tout compris pour payer moins cher c’est lastminute.com


  • C’est juste une manoeuvre de l’UE pour se faire passer pour les gentils et les conciliants...je ne les vois pas pondre une solution potable comme ça, à l’arrache.


  • Athènes a donné la démocratie (δημοκρατία) au monde.
    Athènes va rendre la démocratie à l’Europe, et ainsi la libérer !
    Ceux de nos ripoublicains qui crachent au visage d’Alexis Tsipras, feraient mieux de se souvenir que ce ne sont pas eux qui l’ont inventée, pire que ce sont eux ses fossoyeurs ! N’est-ce pas Nabotléon Sarközy ?!
    (Θερμοπύλαι) = Thermopyles = Portes Chaudes ou Gorges Chaudes ?


  • Je crois que c’était une ruse de dernière minute pour mettre le plus possible de blâme dans l’autre camp. On empêche les médias mondiaux de transformer Tsipras en un autre Castro. Tzipras savait que la Berkel renâclerait. Maintenant le défaut est irrémdiable.


  • G. Edward Griffin donne un super exemple dans " The Creature from Jekyll Island : A Second Look at the Federal Reserve " :
    Imaginons une partie de poker dans laquelle par exemple 5 joueurs misent chacun 20 €. Il y a en banque 100 € et chacun a reçu 20 jetons de 1 €. Ces jetons n’ont de valeur que parce qu’ils sont garantis par la somme mise en banque. Si une 6ème personne se pointe et demande à emprunter les 100 € en banque pour aller se taper une connaissance de DSK chez Dodo la Saumure, les 5 joueurs refuseront bien évidemment de voir disparaître ces 100 € par peur de ne plus en voir la couleur.
    Système bancaire = arnaque, ou plus exactement prêter de l’argent qui appartient aux déposants ou le créer ex-nihilo informatiquement.

    J’ai une solution pour la Grèce : elle ne rembourse pas son prêt au FMI qui du coup fera faillite. La Grèce pourra alors prêter de l’argent électronique pour renflouer le FMI, moyennant un taux d’intérêt usuraire. Si le FMI ne rembourse pas à l’échéance, tous les bijoux et toute la garde-robe, sous-vêtements y compris, de Christine Lagarde appartiendront au peuple grec. DSK sera aussi déclaré responsable en tant que prédécesseur de Christine Lagarde. Et par ricochet sera saisie la fortune de son ex-femme, Anne Saint-Clair, ainsi que celle du grand ami de cette dernière, Patrick Bruel, la star du poker. Il est pas beau ce programme ?


  • Dette ou non accomodée, le montant de la dette ne change rien àl’insovabilité de la Grèce.

    L’UE a prêté à un insolvable et va donc devoir prendre sa perte

    Cette perte la discréditera et elle en mourra

    Tout délai consenti à la Grèce est un délai supplémentaire donné à l’UE de ne pas avoir à répondre de ses fautes

    Et ces délais se font à nos dépens.

    Je pense que c’est correct qu’un professionnel (l’UE) paye pour ses erreurs professionnelles et je trouve pathétique et encore moins professionnel de sa part de rejeter la responsabilité de son manque de professionnalisme sur l’insolvabilté connue depuis toujours de son emprunteur.


  • Je ne sais pas qui est ce "Tsipras". Ce que je sais, c’est que je suis aveuglément partisan de quiconque sera bien décidé à leur en foutre sur la gueule ! Merde alors ! On s’emmerde ici ! Amusons nous ! Les grecs nous apprennent ce que c’est que de vivre ! Je m’enrôle dans l’armée grecque (ès qualité de mercenaire français) et ensemble (moi et l’armée grecque), nous envahissons la petite péninsule asiatique que nous appelons commodément et géographiquement "Europe". Nous pillons toutes les banques (Francfort, Paris, Berlin, Londres etc) et nous redressons les comptes de la Grèce (et de l’amphictyonie delphique) en un clin d’œil et nous nous enrichissons immensément au passage. Vive la Grèce ! Vive le "Non sacré" Oxi ! Oxi ! Oxi ! !

    Et si les américains ne sont pas contents, nous envahissons l’Amérique !Merde alors ! Pour qui nous prennent-ils, les amerloques ? Pour des peau-rouges ? D’ailleurs nous rendrons les terres américaines aux peau-rouges. Vive les peau-rouges !


Afficher les commentaires suivants