Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Maison Blanche ment à l’Union européenne sur la fourniture de gaz états-unien

La Maison Blanche et le département d’État mentent éhontément aux gouvernements européens sur la capacité des États-Unis à leur fournir autant de gaz qu’il leur en faut pour remplacer le gaz russe. Les récentes déclarations du président étasunien Obama et du secrétaire d’état John Kerry sont si évidemment fausses qu’elles trahissent le profond désespoir de Washington devant la situation de l’Ukraine face à Moscou. Ou bien il faut croire que Washington a tellement perdu le contact avec la réalité qu’il ne sait plus ce qu’il dit. Dans les deux cas, cela en fait un partenaire diplomatique peu fiable pour l’Union européenne.

Après sa récente réunion avec les leaders européens, Obama a fait une déclaration incroyable. Il a dit que le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) négocié en secret derrière des portes closes par les plus importantes multinationales faciliterait la fourniture de gaz étasunien à l’Europe et permettrait à cette dernière de réduire sa dépendance envers le gaz russe : « Une fois qu’on aura mis en place un accord commercial, il sera beaucoup plus facile d’exporter des licences pour des projets de gaz naturel liquéfié à destination de l’Europe, une évolution bienvenue dans la situation géopolitique actuelle », a déclaré Obama.

L’opportunisme politique consistant à promouvoir le TTIP en jouant sur les peurs des Européens d’être privés du gaz russe, suite au coup orchestré par les États-Unis en Ukraine le 22 février dernier, se heurte au fait que le problème d’acheminer du gaz de schiste en Europe ne se résume pas à faciliter les procédures d’octroi de licences de gaz naturel liquéfié aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Dans d’autres déclarations portant sur le boom récent de l’extraction non-conventionnelle de gaz de schiste aux États-Unis, Obama et Kerry ont tous les deux affirmé que les États-Unis pouvaient fournir plus qu’il ne fallait de gaz à l’Europe en remplacement du gaz russe, ce qui est un mensonge éhonté au regard des faits. Quand Obama a rencontré les leaders européens à Bruxelles il leur a dit qu’il leur faudrait importer du gaz étasunien pou remplacer le gaz russe. Cela pose un énorme problème.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

Comprendre la géopolitique avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • si ils disent la vérité car le gaz qu’ils nous fourniront sera celui qu’ils auront volé a l’iran .

     

    • ou exploité chez nous avec le schiste


    • que les mollahs vont leur fournir après avoir conclu l’accord sur le nucléaire et le pétrole ! Sa fais des années qu’ils négocient en secret !


    • la négociations ne fait pas partie de la stratégie américaine mais le chaos si ,leur économie va mal ils n’ont pas les moyens de payer par contre ils ont l’armée et ils compte bien s’en servir .

      ils vont nous vendre la menace nucléaire et la nécessité d’intervenir militairement ce qui est faux car le nucléaire
      est le moyen pour eux de ce défendre d’une attaque occidentale et donc de protégé leur territoire .

      la guerre avec l’Iran fait partie du calendrier afin de déboulonner le président en place et de mettre un ami qui sort de leur bureaux et qui connais parfaitement le discours a abordé ainsi que les contrats qu’il faudra signer ,piller la richesse du pays 2 eme producteur de gaz l’Iran derrière la Russie !
      il est évidant que cela intéresse les voleurs .
      cela permettra d’implanter des bases militaire aux vue d’un conflit militaire avec la Russie et de lui mettre plus de pression .

      il existe encore probablement un tas de raisons que beaucoup de monde ignore mais les intérêt sont omniprésent pour donner l’envie de s’enrichir en affaiblissant les autres .


    • @ big boss

      Ou du gaz provenant des Américains après les repas de chez Macdo


    • C’est faux : le gaz qu’ils comptaient nous fournir est celui de Rockfeller, aussi appelé à tort "gaz Qatari" qui provient de la nappe co-exploité avec l’Iran initialement à 50/50 mais que les sanctions ont permis au Qatar d’exploiter à 80/20.
      Dans un pays comme la France, qui consomme peu de gaz grâce à l’électro-nucléaire et dont les besoins sont assouvis à 75% par nos voisins Algériens, il est tout à fait faisable d’importer depuis le golf Persique par méthanier. Mais quand on ajoute la consommation de nos voisins, gros consommateurs, que sont l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche et les larbins de l’Est, ça n’est plus possible de passer par voix maritime.
      Conclusion bassement comptable : soit l’UE Américaine doit parler correctement aux Russes et être client chez eux en provoquant leur rétablissement économique et le retour à un rôle de premier plan sur la scène internationale, ce qui déplait énormément aux dirigeants Américains dont les velléités hégémoniques n’auront pas de limite tant qu’ils ne régneront pas sur l’univers, soit "Bachar doit mourir" pour que le pipe-line Qatar-UE soit possible.
      Ou autrement, il faut un changement complet de géopolitique régionale, un retournement total de l’Iran, qui tournera le dos à la Chine et la Russie et ressuscitera le projet NABUCO Iran-Turquie-UE pour alimenter l’Europe depuis la partie Est du Golfe, et ça provoquera la ruine du Qatar ! :)
      Dans tous les cas, la France est une suiveuse dans l’affaire, c’est la construction UE-EU qui dicte la marche à suivre.


  • L’auteur de l’article parle "d’abondance de gaz de schiste bon marché" aux Etats-Unis tout en déblatérant sur cette nouvelle ressource énergétique . Bien sur que les US peuvent remplacer les Russes dans la fourniture de gaz à l’Europe, d’autant plus que les US Sionistes ont interdit à la France de faire meme des prospections géologiques dans ce domaine, à la grande satisfaction de ces nullités "d’écolos" ! Pour etre bien surs de vendre de leur gaz à la France !

     

    • Le gaz de schiste necessite enormément de ressources en eau !!!
      Il cause une grosse pollution... et à ce jour les compagnie n’assument rien sur les pollutions !!!!

      Si nos politiciens en avaient un peu, ils achèteraient le gaz russe et iranien et eviteraient de se mettre betement à dos les russes..

      Mais la France n’existe plus, elle na plus de souveraineté (sauf envers les arabes pour qu’ils s’egorgent entre eux)


    • Les US ne peuvent pas remplacer les Russes puisque actuellement ils ne sont pas eux mêmes des producteurs excédentaires de gaz ! La majorité de leur consommation dépend d’importations massives depuis le Canada notamment ! Peut être en utilisant le gaz d’un autre pays (Iran ?) qu’ils nous revendraient à prix d’or...mais leur propre gaz ne suffirait pas. Quant au fait que l’exploitation du gaz de schiste en Europe ait été interrompu cela n’a probablement rien à voir avec les sionistes, en effet cette technologie n’est pas maîtrisée par les Européens et de ce fait toute exploitation serait faîte par des entreprises US qui ont plusieurs décennies d’expérience et collecteraient la grosse part des bénéfices. La non exploitation du gaz de schiste en Europe a d’autres raisons : forte densité de la population rendant difficile la gestion des nuisances qui deviendraient vite extrêmement visible pour une proportion considérable de la population (aux USA on arrive à plus ou moins cacher les dégâts des yeux du grand public car l’exploitation se fait souvent dans des zones à faible densité humaine.) La forte densité de la population en Europe complexifie également les formalités d’expropriation...l’eau nécessaire à l’extraction ne se trouve pas en quantité suffisamment abondante...les gisements de gaz sont modestes et très fragmentés...les conditions en Europe ne s’apprêtent pas à une exploitation de cette ressource.
      Le gaz de schiste est aussi probablement en partie une escroquerie financière d’un genre similaire que celles de la couche d’ozone et du changement climatique. Sans parler de l’impact environnemental de l’extraction de cette ressource (produits chimiques polluant les nappes phréatique, usage massif d’eau...), c’est une technologie gourmande en énergie si bien que pour obtenir un produit final utilisable il aura fallu utiliser des quantités considérable d’énergie (pétrole). Ce qui rend l’affaire rentable ce sont ces mêmes magouilles financières avec probablement aussi des financements plus ou moins occultes avec l’argent du contribuable...


    • @ N>ozor



      L’auteur de l’article parle "d’abondance de gaz de schiste bon marché" aux Etats-Unis tout en déblatérant (...)



      L’ auteur de l’article est le Dr Frederick William Engdahl , s’te plait ! Du meme acabit que Pierre Hillard (c’est suite à son évocation que j’ai fait connaissance du bonhomme...comme MGR Delassus).

      http://fr.wikipedia.org/wiki/F._Wil...

      Je te recommande vivement ses ouvrages.

      Ensuite lis tout l’article :



      La production de gaz de schiste a explosé jusqu’à constituer presque 40% de la production du gaz naturel des États-Unis. Cependant la production plafonne depuis décembre 2011 ; 80% de la production de gaz de schiste vient de 5 zones d’exploitation, la plupart en déclin. L’importance du déclin des puits exige de continuels apports de capitaux – 42 milliards de dollars par an pour forer plus de 7 000 nouveaux puits – afin de maintenir la production. En comparaison, le montant en dollars du gaz de schiste produit en 2012 atteignait tout juste 32,5 milliards.




      Le second problème avec “l’offre” étasunienne de gaz à l’UE est qu’en fait elle exige la construction aux Etats-Unis comme en Europe, de massives et coûteuses infrastructures comme des terminaux portuaires de gaz naturel liquéfié (GNL) capables d’accueillir des tankers géants de gaz liquéfié qui feront le trafic entre les deux continents.




      Le troisième problème est que, même si on créait des installations portuaires capables de répondre aux besoins en gaz de l’UE en remplacement du gaz russe, cela provoquerait une augmentation du prix du gaz à l’intérieur des États-Unis et mettrait brutalement fin au mini-boom de l’industrie manufacturière engendré par l’abondance de gaz de schiste bon marché. Les consommateurs européens devraient payer le gaz étasunien beaucoup plus cher que le gaz russe qui arrive par les pipes lines du gazoduc Nord Stream ou à travers l’Ukraine. De plus il n’y a pas de tankers géants spécialisés dans le transport du GNL pour fournir le marché européen. Tout cela prendrait des années à mettre en place – des autorisations environnementales au temps nécessaire pour construire tout cela – pour le moins 7 ans, si tout se passe bien.



      Amicalement


    • Il ya deux ans, dans une photocopieuse a Orsay/:CNRS je suis tombé par hasard sur un stock de rapports préconisant des forages "scientifiques" de gaz de schiste dans les Yvelines...

      fredo le brocanteur


  • #792567
    le 19/04/2014 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    La Maison Blanche ment à l’Union européenne sur la fourniture de gaz (...)

    " La Maison Blanche et le département d’État mentent éhontément aux gouvernements européens sur la capacité des États-Unis à leur fournir autant de gaz qu’il leur en faut pour remplacer le gaz russe. ( ... ) le profond désespoir de Washington devant la situation de l’Ukraine face à Moscou. Ou bien il faut croire que Washington a tellement perdu le contact avec la réalité qu’il ne sait plus ce qu’il dit. Dans les deux cas, cela en fait un partenaire diplomatique peu fiable pour l’Union européenne. "

    Franchement, en 2014, si il y a encore des Dirigeants, des Institutions ou des Individus qui croient, qui font encore confiance aux Etats-Unies...

    Pour une fois, je vais citer le Rap Français en disant : Vous êtes mort dans le Film.

    The Slender-Man


  • - L’article oublie de préciser (sauf implicitement) que les européens aussi n’ont pas de terminaux pour décharger le GNL.
    - L’intérêt de vendre le gaz américain aux européens est justement de le vendre plus cher, de plus en le raréfiant aux USA on augmente sont prix local ; Tout cela rendrait (peut-être) l’exploitation de gaz de schiste rentable. N’oubliez pas que le gaz ne se stocke pas, c’est pour ça que les cours ont baissés au USA et que les investissements ne sont pas rentable.
    - Certains prétendent que la visite de Kerry en Algérie était destinée à pousser les algériens à augmenter leur production. L’Algérie est le seul pays raccordé par un pipeline. Un lien pour confirmer ?

     

    • - C’est faux, il y a un énorme terminal à Dunkerque et ce n’est surement pas le seul ni en France (Bretagne, Loire Atlantique ?) ni en Europe (Espagne, Portugal, Angleterre ?). Total est un voir le spécialiste de la liquéfaction du gaz, c’est pour ça que les Russes s’adressent à eux pour leur construire des stations.
      - Oui c’est exact, le prix a tellement baissé que ça provoque la non-rentabilité actuelle évoqué dans l’article, c’était très rentable au début.
      - J’avais vu la carte il y a peu (ça se trouve sur le net), il y a 3 pipe-line pour exporter depuis l’Afrique du nord : Algérie-France, le fameux Libye-Italie et aussi un Egypte-Chypre qui vient se greffer sur un pipe-line en provenance de Syrie et qui sert surement peu, Israël et l’Egypte mange le gros de la production de la zone.


  • on comprend mieux maintenant l’enjeu syrien avec le projet qatapourri de gazoduc a travers la syrie !!!

     

  • Si j’ai bien compris des articles ,ces jours ci , la volonté des USA en mettant L’ Ukraine à feu et à sang est de faire monter les cours du gaz , par pénuerie du gaz russe ,afin que leur gaz de schiste devienne compétitif , et j’apprends aujourd’hui qu’ils en font la promotion en UE !!! :) merci E&R !!!

     

    • Il n’y a que deux raisons à toute guerre : l’argent et le vol de ressources. Tout le reste n’est que mensonge.


    • Si je peut me permettre de préciser, le coup d’état en Ukraine ne sert pas à faire monter les cours du gaz.
      Comme le dit l’article, les USA n’auront pas les moyens d’exporter du gaz en Europe avant 10 ans. Le temps nécessaire pour construire les infrastructures. De plus le prix du gaz est fixé par des accords à long terme nécessaires à amortir les infrastructures nécessaires à son transport. Il faut voir cela plutôt comme un moyen de conquérir des marchés, des débouchés et de rendre les européens dépendant des USA pour leur approvisionnement en gaz. Qu’il provienne des USA ou du Qatar.
      Le prix sera plus élevé en Europe à cause du type de gaz et/ou du type de transport et plus élevé au USA grâce à la possibilité d’exporter le surplus de production américain.


    • Il n’y a pas de prix mondial du Gaz comme il n’y a pas d’OPEP du gaz, les prix sont régionaux :
      - Eurasie
      - Moyen-Orient & Afrique du Nord
      - Afrique
      - Amérique du nord
      - Europe
      - Amérique du Sud
      - Asie du sud-est
      - Océanie
      Plus ou moins classé du moins cher au plus cher, ça offre des choix économique et des spéculations potentiellement intéressant !


  • On avait bien compris que les évènements d’Ukraine avaient pour objectif de déstabiliser le continent Eurasiatique afin de sauver ce qui pouvait l’être de l’empire de l’amérique sur la partie occidentale de la planète. Au prix de quelques centaines de cadavres, les USA pourrissent les relations naturelles entre la Russie, la Chine, et l’Europe (la vraie) ; prennent le contrôle de l’entité européenne dictatoriale qui ’gouverne’ l’amalgame des appareils de pouvoirs pseudodémocratiques instrumentalisés qui y ont ancrés leurs pays, entretiennent dans ces pays l’agitation que crée l’hostilité des populations soumises par la violence molle, et, cerise sur le gâteau ; les USA vendent leurs énergies locales ou conquises, des armes via les organisations internationales qu’ils noyautent, et ouvrent grandes les portes de ces marchés écartelés à leurs appareil productif . Il y a juste un bémol, c’est que la véritable Europe est très évidemment et très naturellement pro-Russe et pourquoi pas prochinoise et pro Indienne et que ces ’manœuvres pseudomachiavéliques’ trouvent plus leurs racines dans la panique que crée le marasme qu’a engendré l’état fédéral aux USA même, que sur une chaîne de raisonnements pertinents et réalistes. Ceux qui on accompagné, épaulé, servit ces trahisons devront en subir les conséquences. Ceci dit, il faut, pour comprendre ce qui se passe, considérer de sang froid ce qu’est la puissance réelle formidable du continent Eurasiatique devant lequel rien ne tiendrait si elle n’était pas, cette absolument toute première puissance du globe, en permanence mise sous tutelle par des intérêts qui ne sont pas les siens. Il faut savoir choisir ses alliés et faire les bons choix... Un projet d’alliance et d’unification qui engloberait les territoires qui vont de Brest à Vladivostok aurait une autre allure que ces marchandages minables avec le père fouettard américain. Sur le fond, le choix n’existe pas...et l’avenir est bel et bien sur cette partie du globe, ce que font les américains le démontre.


  • Souvenons nous de PEUGEOT et l Iran ils se sont foutu de nous , pour nous piquer le marche mais s est pas avec le hollandais coulant , et la vals d vienne qu ont va proteger nos interet ,vite MARINE et POUTINE vive la France chretienne et libre.


  • Pas si Blanche que ça , la Maison !!!.............