Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La République démocratique du Congo gèle la sortie d’enfants adoptés

La République démocratique du Congo a décidé de geler la sortie d’enfants congolais adoptés par des couples étrangers, a-t-on appris de source officielle.

La Direction générale de migration (DGM) avait suspendu le 25 septembre 2013 la délivrance d’autorisations de sortie pour les enfants adoptés à l’étranger.

À l’époque, la DGM avait indiqué que cette suspension pourrait durer jusqu’à douze mois. Les autorités ont décidé le 25 septembre de la maintenir « jusqu’à nouvel ordre », a déclaré à l’AFP Robert Kumbu, conseiller politique à la DGM.

Pour les personnes qui adoptent, l’obtention ce document est la dernière formalité à remplir, à l’issue d’un long processus, pour pouvoir ramener chez eux le ou les enfants dont ils sont légalement les parents depuis plusieurs mois, à la suite d’une décision de la justice congolaise.

En 2013, la DGM avait justifié sa mesure par un souci de protection de l’enfance après avoir reçu des informations selon lesquelles des enfants congolais adoptés dans certains pays auraient été maltraités ou que des enfants auraient été transférés à des couples homosexuels.

La loi congolaise interdit l’adoption d’enfants par des couples homosexuels.

La décision de prolonger la suspension sine die a été prise parce que les enquêtes « sur la situation post-adoption des enfants congolais dans les pays d’accueil » n’ont « pas encore abouti », a affirmé M. Kumbu.

Selon une source diplomatique, une mission d’enquête comptant plusieurs représentants du gouvernement congolais qui devaient se rendre il y a quelques mois dans un pays occidental a été annulée à la dernière minute par les autorités de Kinshasa, sans véritable explication.

La suspension des autorisations de sorties pour les enfants adoptés concerne plusieurs centaines d’enfants et est vécue comme un drame par les familles concernées, condamnées à vivre séparées par plusieurs milliers de kilomètres.

Selon les derniers chiffres du gouvernement congolais, un enfant sur dix meurt avant l’âge de cinq ans en RDC.

Depuis un an, quelques dizaines d’enfants ont pu obtenir l’autorisation de sortie, et rejoindre leurs familles adoptives, à la suite de dérogations accordées après des tractations diplomatiques.

Les enfants congolais adoptés à l’étranger le sont principalement par des familles américaines, belges, canadiennes, françaises et italiennes.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La République démocratique du Congo n’est pas le seul pays à restreindre ou supprimer la sortie ’enfants adoptables ou adoptés. Pour quelques milliers de couples bizarres, ces pays souverains
    Choisissent de fermer la porte à tous...aux couples normalement constitués et aux marginaux . Afin d’éviter les derives occidentales de la pédophilie, la sagesse impose.


  • Ils réalisent enfin qu’un nombre non négligeable de ces gosses finissent entre les mains de pervers sexuels de la pire espèce ! Parfois même dans des réseaux satanistes pédocriminels où les gosses sont le plus naturellement au monde torturés, violés et assassinés ! C’est ça l’Occident d’aujourd’hui ! La dégénérescence total ! Vivement que cela finisse ! Vite !


  • Vieil article de déjà 2 mois. C’est une des rares choses que ce président à fait de positif. Moi-même j’ai été adopté(bientôt y a mon livre qui sortira) Il y a bcp à dire au sujet de l’adoption. Que des pédales puissent adopté des enfants me révoltent mais que des gens puissent adoptés des bébés exotics qui n’ont jamais eu le moindre contact avec des gens d’origines différentes me paraît pas moins absurde

    Glen, le congolais


  • "La suspension des autorisations [...] est vécue comme un drame par les familles concernées, condamnées à vivre séparées par plusieurs milliers de kilomètres.

    "[...], un enfant sur dix meurt avant l’âge de cinq ans en RDC."

    Ou comment prendre parti et faire un article subjectif en douce...