Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

Par respect pour la vérité historique, et en hommage à tous les défenseurs de Stalingrad, civils et militaires, nous avons préféré retirer les guillemets honteux que L’Express a accolés à triomphe.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

La Russie a célébré vendredi les 75 ans du « triomphe » soviétique dans la bataille de Stalingrad, tournant majeur de la Seconde guerre mondiale et symbole de la fierté retrouvée et du patriotisme que veut incarner Vladimir Poutine, en campagne pour un quatrième mandat.

 

Le président russe, arrivé dans l’après-midi à Volgograd, nom actuel de Stalingrad, a salué devant des anciens combattants « la plus grande bataille de la Seconde Guerre mondiale, qui s’est soldée par un triomphe de notre armée, de notre peuple ».

« C’est ici que notre peuple a su démontrer son caractère inébranlable (...), c’est ici qu’a été ouverte la voie qui a mené à la défaite définitive de l’ennemi », a-t-il souligné.

« Les défenseurs de Stalingrad nous ont laissé un grand héritage : l’amour de la Patrie, la volonté de défendre ses intérêts et son indépendance et la capacité d’être forts face à toutes les épreuves », a encore ajouté le président russe, alors que les tensions entre la Russie et les Occidentaux sont au plus fort depuis la Guerre froide.

[...]

Considérée comme l’une des plus sanglantes de l’Histoire (1942-1943), avec environ deux millions de morts au total dans les deux camps, cette bataille a changé le cours du conflit en Union soviétique, démoralisée jusque-là par plusieurs défaites cuisantes.

Elle est toujours glorifiée par les Russes comme l’événement qui sauva l’Europe du nazisme.

[...]

200 jours

Le 75e anniversaire de cet événement majeur de la Seconde guerre mondiale intervient cette année en pleine campagne électorale pour la présidentielle du 18 mars.

Vladimir Poutine multiplie les déplacements pour s’afficher quasi quotidiennement avec des ouvriers ou des étudiants.

Il s’est déjà rendu le 18 janvier aux cérémonies commémoratives du 75e anniversaire de la levée du siège de Leningrad, organisées à Saint-Pétersbourg (autrefois Leningrad, nord-ouest) et dans ses environs.

Le blocus de Leningrad, qui dura près de 900 jours en 1941-1943, a fait entre 600.000 et 1,5 million de morts, selon différentes estimations.

[...]

La bataille de Stalingrad, déclenchée en juillet 1942, a duré 200 jours et nuits. La ville, transformée en champs de ruines, a été le théâtre de féroces bombardements aériens allemands et de combats de rue d’une violence inouïe.

Le 2 février 1943, les troupes du maréchal allemand Friedrich von Paulus capitulent, encerclées par l’Armée rouge, cette reddition étant la première de l’armée nazie depuis le début de la guerre.

Entièrement reconstruite sur ordre des autorités soviétiques, Stalingrad a été rebaptisée en Volgograd en 1961, huit ans après la mort de Joseph Staline.

Lire l’article entier sur lexpress.fr

 

Sur les deux guerres mondiales,
lire chez Kontre Kulture

 

Stalingrad, Leningrad et Barbarossa, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La défaite allemande de Stalingrad a été causée par la connerie d’Hitler qui refusa à son armée, menacée d’encerclement, d’effectuer le recul tactique qui aurait permis de la sauver, et ce pour des raisons de propagande intérieure .

     

    • Non. Le general en charge v. Paulus travaillait pour Staline qui lui avait promis le role de chancellier du Reich apres une victoire sovietique. V. Paulus mordit a l’appas et trahit. Il meurt dans le mepris en 1956 en DDR.
      Hitler avait donne les ordres appropries sabotes par v. Paulus.
      Presque le meme topo en Normandie juin 44.


    • Faut dire aussi que les Russes avaient de bon généraux, comme Joukov, et qu’il sont su préserver leur outil industriel.


    • #1892883

      Je vois qu’il y a de gros stratèges ici ! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que tous ceux qui parlent de la sorte ne savent même pas ce que c’est préparer une mission de combat au sein d’une unité.
      Il ne suffit pas d’être intelligent pour atteindre la victoire.
      Le grand Socrate était hoplite et sur les rangs il fermait ca gueule, le commandement revenait à autre type d’homme.


    • #1892889

      Il est possible que le maintien, contre toute logique, de la 6 eme armée dirigée par Paulus dans Stalingrad, ait eu pour but d’y mobiliser les forces de l’armée rouge en vue de la réussite du groupe d’armée sud dans sa conquête des champs pétroliers du Caucase.
      Ensuite, le maintien en position de forteresse après l’opération Uranus, a permis le retrait en urgence du groupe d’armée sud lors de son repli du Caucase. Sans cette dispersion des forces de l’armée rouge sur le front de stalingrad et vers Karkhov, la groupe d’armée sud aurait pu être également encerclé.


    • #1893013

      Ce genre de détails on s’en tape. Au moins il aura servi à quelque chose le sacrifice russe à Stalingrad.
      Nous on a sacrifié 200,000 des notres à Verdun (pour la plupart petit paysan breton, haut savoyard, provençal etc...) pour qu’en 2018 on soit toujours à quatres pattes devant les schleus. En tout cas, la ligne politique des grands médias français n’a guère changer depuis 41, ça crache toujours sur les russes pour ensuite glorifier le grand Reich Allemand. Enfin ca se fait appeler UE Aujourd’hui.


    • #1893081

      Ré-écoutez la version du Président A.S. :

      Wall-Street finance Hitler dans les années 30 pour contrer l’URSS re-devenue Russe après que Staline mette fin à la prise en otage de la Révolution par la communauté de Lumière Bolchévique.

      Problème Hitler et Mussolini refusent de payer la dette vis-à-vis de la Banque (de Lumière) : voir Mussolini brûlant une feuille de papier dans une cérémonie solennelle.

      La Banque lâche l’Allemagne et maintenant soutient Staline : les Anglais transfèrent Or et armes vers la Russie.

      Résultat : Stalingrad. Encore une de ces victoires qui ont mené peu à peu (de Austerlitz à Berlin en passant par Verdun) à la création d’un Etat de Lumière en Palestine.


    • #1893390
      le 03/02/2018 par Macron c’est l’héritage de la révolution Française.
      La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

      L’armée Allemande a surtout perdu cette bataille qui fut bien évidemment le tournant de la seconde guerre mondiale à cause d’Hitler car cette homme était dans des bureaux et il anticipait les conflits depuis ses bureaux avec à coté de lui le café et le chauffage, il a sous estimé les conditions climatiques et le froid de l’Est, résultat l’Allemagne a perdu des hommes et du matériel.
      Hitler n’aurait jamais du envoyé son armée aussi loin vers l’Est. Il aurait du créer une ligne militaire et verticale qui va de la Lituanie au centre de la Pologne en passant par la Tchécoslovaquie, et jouer la Défense et le contre.


    • #1893402
      le 03/02/2018 par Macron c’est l’héritage de la révolution Française.
      La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

      Il ne faut pas oublier qu’une grande partie de l’opinion Russe de l’époque était contre la guerre et désirait la neutralité de la Russie.


  • #1892721

    La Russie célèbre son suicide démographique. Relisez les témoignages des soldats russes à propos de leurs chefs qui les faisaient avancer avec le pistolet sur la nuque. La barbarie soviétique a eu raison de l’incroyable natalité russe au XIXème siècle qui ne s’en en est jamais relevée. Et pourtant la Russie est le pays le plus riche du monde, en potentiel, par ses richesses humaines et naturelles. Mais un pays sans liberté et sans capital propre livré aux idéologues est promis à la ruine quelles que soient leurs bonnes intentions. La Russie est l’exemple par l’absurde du suicidé idéologique de l’humanité socialisée dont a accouché l’atroce XXème siècle qui n’est pas encore terminé.

     

    • La France n’est pas en meilleur état ( il s’en faut de beaucoup...) et n’a pas l’excuse des pertes de la seconde guerre mondiale .


    • Suicide démographique ? N’exagérons rien. Il est vrai que les 25 millions de morts soviétiques ont pesé à l’avenir. Mais la Russie se relève petit à petit ; les autres....


    • @paul82
      C’est quoi le PIB de la russie par rapport à la france ?


    • #1892902

      C’était une lutte à mort entre le régime soviétique et l’Allemagne nationale socialiste.
      Dés décembre 41 et l’enlisement de la blitzkrieg devant Moscou, A.Hitler a déclaré en petit comité que la guerre était probablement perdue.
      ( Ref Jean Lopez).
      Hitler a toujours été pressé par le temps, en l’ocurrence, l’entrée certaine des USA dans la guerre.
      L’obligation de secourir les armées de Mussolini en pleine déconfiture en Grèce lui ont fait perdre 1 mois précieux déterminant la défaite de Moscou. Peut être également le détournement du groupe d’armée centre de son objectif, Moscou, pour prêter main forte au groupe d’armée sud lors de la prise de Kiev.
      Hitler était persuadé que le pacte germano soviétique ne durerait que le temps de l’armement et la préparation intensive de l’armée rouge contre l’Allemagne nationale socialiste. Soit 1 an. Pour lui le créneau était étroit.
      Cela explique également la violence innouïe des combats à l’est.


    • @ ben
      Le PIB de la Russie est de 3 427 milliards de dollars (en 2013) selon le FMI. Celui de la France de 2 534 milliards de dollars. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...
      Toutefois il existe une petite différence : la France vit à crédit (taux d’endettement public proche des 100 %), comme la plupart des pays occidentaux, tandis que la Russie fait partie des pays les moins endettés au monde (tout comme l’Iran, l’Algérie le Niger, ou la Corée du Nord (0,4%)), avec un taux d’endettement public de seulement ... 13,7% !) https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...


  • Sans ce sacrifice de dizaines de millions de militaires et de civils venus de toute l’ex URSS et la destruction de l’élite et de la majorité des armées nazi , jamais les bravache arrogants comme Patton qui posait, chapeau de cow-boy et colts à crosse de nacre, à chaque coins de rue pour ses groupies américaines macheuse de chwingum , jamais , face aux millions de soldats allemands défait à Stalingrad les alliés n’aurait mis un pas sur les plages françaises ! Mais comme toujours celui qui écrit l’Histoire grave "sa" vérité qui est souvent à l’exact opposé de la réalité !!

     

    • #1892775

      desolé de vous contredire, mais vous devriez lire "les secrets carnets du general Patton pour comprendre que cet homme, tout americain et bravache qu’il fut, n’en reconnaissait pas mins le courage et la droiture des allemands , al’inverse des barbares russes communistes qu’il meprisait a fond... C’est lui qui cite dans ses memoires : "nous avons combattu le mauvais peuple"... et temoigne du grand remplacement du peuple allemand par les alliés (en y mettant des communautés etrangeres a la place des allemands), l’atroce genocide des soldats allemands prisonniers ( pas des prisonniers de guerre dira einsenhover, donc pas de respect ou d e lois internationales) allemand affamé/genocidé par (les ordres de ) Einsenhoover (la fameuse vengeance tribale)... heureusement, avant de retourner aux USA, Patton eut un accident de voiture providentiel qui l’empecha de denoncer les atrocités des alliés ( dont une immense proportion de viols d’allemandes par les premieres compagnies russes qui egorgeaient, ecrasaient les civils allemands sans aucu n complexe)... alors patton etait peut etre un fanfaron, mais certainement un vrai soldat, avec le courage et l’intelligence qui va avec...


    • #1892909

      Le général Patton qui sera horrifié, lors de son passage du Rhin et son entrée en Allemagne, des destructions effectuées par la RAF et l’US air force, et pourtant, il en avait vu et n’était pas un sentimental. Singulierement, il en accusera les juifs américains comme fauteurs de guerre...
      Il finira curieusement dans un accident de voiture puis de l’ambulance et de soins douteux prodigués à l’hôpital US...


    • #1893418
      le 03/02/2018 par Macron c’est l’héritage de la révolution Française.
      La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

      Cette guerre n’a servi à rien car Hitler a obtenu ce qu’il voulait, la France et l’Angleterre de même,
      La France a perdu, l’Angleterre aussi.
      Le seul et unique gagnant c’est L’Amérique car son hégémonie commence précisément à ce moment-là car elle a dépassée ses rivaux.


  • #1892770

    Il serait temps pour la dissidence-et je ne suis pas certain que les moderateurs laissent publier mon commentaire, car je suis regulierement censuré, des que j’aborde un sujet brulant- de lire ou relire antoine Pinay, "2000 ans de complots contre l’eglise", car y est devoilée la complicité de la russie soviétique avec la puissance sioniste (lire page 221 et les 10 suivantes de https://catholicapedia.net/Document... )... ainsi sous cet eclairage predictionnel se comprend les bizzareries de Poutine, adulé par beaucoup de soraliens, comme celle qui refuse de commemorer les 100 millions de morts dus a la dictature bolchevique...
    extrait d livre :
    "Il serait prévu à terme l’occupation par l’armée soviétique
    des territoires arabes non conquis par l’expansion de l’Etat
    d’Israël. Le prétexte à l’envoi des armées soviétiques dans
    les territoires arabes serait de les défendre d’une agression
    israélienne. Mais les armées soviétiques qui entreraient dan
    s ces pays arabes ne le feraient pas pour les défendre mais
    pour les dominer, comme lorsqu’elles pénétrèrent dans mon pa
    ys (NDT la Pologne, pays de l’auteur) et dans les autres
    nations d’Europe orientale en prétendant les libérer des Nazis et y restèrent ensuite
    pour les asservir. Ce plan sera facilité
    si les gouvernants arabes, sous la menace d’une nouvelle agression israélienne, font l’erreur suicidaire de demander
    l’aide de troupes comunistes pour les défendre contre cette agression.
    Un avantage que le Judaïsme cherche à obtenir à tout prix par cette tenaille soviético-israélite sur le monde arabe est
    la reconnaissance officielle de l’Etat d’Israël par les Arabes et
    celle de la perte de leurs territoires conquis par l’Etat Jui
    f.
    Ces plans très ambitieux sont actuellement
    déjà en partie réalisés (NDT à la mi-
    décennie 60) et seront poursuivis petit à
    petit pour ne pas entraîner de réactions dangereuses. Il a ét
    é également prévu la possibilité de devoir faire en partie
    marche arrière sur tel ou tel point, mais seulement à titre tem
    poraire et dans le seul cas où une réaction mondiale dange-
    reuse l’exigerait, pour revenir ensuite à la charge au moment opportun. A été également envisagée la possibilité d’accélé-
    rer ces plans et de faire avancer rapidement leur mise en œu
    vre s’il se présente des occasions de le faire sans risques
    d’échecs..."

     

    • #1892887

      Même problème ici... Allez, je retente le coup :

      je trouve étrange la glorification du communisme en ces pages, étant donné que c’est une idéologie pondu par et pour euh.. Une certaine communauté. De plus, les cocos n’étaient ils pas farouchement contre le christianisme ? La aussi, des millions...

      Pire encore, parfois, j’ai des doutes... Infowars peut-être ? Comprenne qui pourra.
      Probablement suis je trop con et que quelque chose m’échappe..


    • #1893043

      @ malicieux et mille sabords
      Recemment mis en ligne sur ce site une discussion entre Félix Nietzsche et Alain Soral sur le bolchevisme où Felix démontrait le peu d’enthousiasme, au départ, de la communauté juive la plus prospère envers la prise de pouvoir en Russie par les bolcheviques. Soljénitsyne dans 2 siècles ensemble, analysait le même clivage entre la société juive la plus traditionnelle et le courant " progressiste", athé et communiste d’une autre part de cette même société.
      De tels épisodes sont toujours à nuancer.


    • #1893532

      Nuancer quoi ? Le communisme EST une idéologie juive, peu importe les atermoiements de ladite communauté.

      De plus, après 25 ans de dissidence, je me fie a mes propres analyses, celles des autres n’ayant qu’une valeur consultative. L’avantage d’être autodidacte réside dans le fait de ne pas être pétri d’idées reçues.. Peu importe de qui elles proviennent.
      De plus, je reste dubitatif face au jugement de certain, qui malgré la puissance intellectuelle dont il font preuve, devrait laisser la photographie au photographe ( c’est dit avec le sourire).


  • Vous êtes sûr que ce docu est cachère et qu’on ne va pas avoir sur le dos Rudy troisième riche, non parce que je n’est pas entendu ici la voix de Kasovitz...


  • Merci d’avoir enlevé les guillemets encadrant le mot Triomphe .Stalingrad , n’est pas un triomphe, c’est un sacrifice , le prix qu’il a fallu payer pour arracher la victoire, et gagner la liberté.Ce n’est pas une victoire soviétique, c’est une victoire du peuple russe dans la grande guerre patriotique .

     

    • #1892916

      C’est exact, c’est la victoire du peuple russe et de son sacrifice.
      Neanmoins, des millions de jeunes Allemands et de jeunes Russes sont morts pour une guerre évitable et pour des intérêts qui n’étaient pas les leurs, par les memes qui nous préparent la 3 éme et en parlent confortablement installés devant un micro docilement tendu tel attali et ses prédictions.


    • #1893294

      Si c’est une victoire soviétique et une victoire du peuple russe, présidée en ce moment là par le généralissime Staline. Ses erreurs ne doivent pas nous faire oublier ses qualités pas plus que les crimes de Nagasachi et Hirochima ne nous feront oublier les héros américains qui nous ont libérés des nazis. L’express en mettant entre guillemets le mot triomphe trahit simplement la vraie histoire qui n’est pas elle du "profit "notre dieu civil actuel.
      Yvan Balhoy


  • #1892829

    .... Il aurait mieux valu qu’ils perdent.

     

    • L’émission "les heures les plus sombres" N° 90 le confirme...


    • ..... qu’ils perdissent.

      Le 9 mai dernier j’assistais, involontairement, aux célébrations de la Victoire dans une petite ville de Russie. Je me disais en moi-meme, il y a des guerres qu’il vaudrait mieux perdre .....
      La Russie aurait bénéficié de la rigueur et de la technologie allemande et serait une grande puissance moderne.... On ne va pas refaire l’Histoire.

      Dans les guerres il y a d’énormes mensonges (en dehors aussi) . On parle de 27/29 millions de morts, 1941/1945. 1 million à Stalingrad, 1 million é Léningrad, il en faut encore 25.


  • J’ai vu le film Stalingrad de Jean-Jacques Anaud, ça tombe bine ! La vérité populaire est tenace, et ça, la propagande n’y pourra rien ! Dieu soit loué !


  • Le système socialiste authentique de l’URSS,et son équipe dirigeante,qui croyait en son peuple,est arrivé à bout de la gigantesque machine de guerre nazi.
    Aujourd’hui,après la tragique et honteuse trahison gorbatchovienne et
    eltsinienne,le pouvoir"libéral" qu’ils ont imposé à la nation russe,n’arrive même pas à extirper cette petite bande fantoche au pouvoir en Ukraine,qui au temps de Lénine ou Staline serait terrée six mettre sous terre,et n’oserait mettre jamais son nez au dehors.
    Le véritable et le plus redoutable ennemi,n’est pas toujours celui qu’on croit,mais bien celui qui se drape dans l’habit du frère,mais qui vous inocule insidieusement le venin du doute en vous même,en la capacité de votre peuple à relever les pires défis et,aussi,l’insignifiance de tout votre passé...


  • #1893082

    Tout ça pour que nous progressions vers le gender, le mariage pour tous, la corruption pour certains, l’ânounalphabétisme et l’immigration de masse... Et que Botulenrilévi puisse profiter de ses palaces, Joey star de ses pétards, Moix de ses radasses et l’élite de ses radis.
    Que de morts inutiles pour un avenir aussi radieux qu’ hideux.


  • Beaucoup ici parlent d’idéologie mais c’est beaucoup plus simple que cela. A partir du moment où le combat de rues a rendu inutile la supériorité dans les airs de l’armée allemande, désolé il n’y avait plus photo, les russes ont juste été plus motivés et surtout plus forts en combats d’homme à homme.que les allemands. (armée de soldats paysans contre des "bourgeois" occidentaux, la messe était dite).
    Dès que les soviétiques ont commencé à reprendre progressivement une supériorité mécanique et surtout la maîtrise du ciel, l’avancée jusqu’à Berlin était alors inexorable.

     

  • #1893109

    " L’Homme Blanc est mort à Stalingrad". L.F. Céline.

     

  • Et ce fut le début de la fin actuelle de l’Europe. Je capte pas que des nationalistes puissent fêter cette "victoire"... ce tropisme russe par défaut a des limites...

     

    • "Je capte pas que des nationalistes puissent fêter cette "victoire""

      "Vous avez vu nous aussi on aime pas les nazis !", façon Marine Lepen, pour au final continuer de se faire traiter de nazi 24h/24. Bref, dommage pour les européens que les Allemands est perdu. Puis pour rappel, c’est surtout le froid qui a tué les nazis, pas grand chose d’autre.


    • c’est qu’il y a beaucoup de personnes qui se revendiquent d’une idéologie, sans en connaitre forcément les fondements...ce qui peut nous amener à des caricatures comme (humour) dans le film avec Dujardin, oss117 au Caire, ou un "local’ ( le ss moktar) se retrouve en uniforme d’officier NAZI...


  • @ mille sabords :
    Bien sur que Patron et ses amis ont eu beau jeu de dénoncer les viols de la soldatesque de l’URSS (et ils ont bien fait ) mais Quid des milliers de viols et de meurtres commis par les GI’S sur ces mêmes allemandes et sur des milliers d’européennes (dont un grand nombre de francaises ! Avec en prime la pendaison ou le peloton pour quelques "negros" servant de boucs émissaires ! C’est l’armée rouge quelqu’est pu être ses défauts (sans les gommer ni les minimiser ) qui a brisé et mis à genou l’armée hitlérienne , et permis aux alliés de donner le feu vert au débarquement qui attendait ce moment où aucune résistance ne viendrait en renfort s’opposer à leur avance vers Berlin ! Mais les" Nathan" qui écrivent l’Histoire se foutent de la réalité en minimisant le rôle
    des véritables vainqueurs des nazis et de leurs supplétifs européens !!


  • Les guillemets, c’est l’AFP.

     

  • #1893415
    le 03/02/2018 par Je suis pas Charlie
    La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

    Je me suis toujours demandé à quoi ressemblerait le monde aujourd’hui si Adolph Hitler avait gagné la guerre. A quoi ressemblerait la France et l’Europe. Mais aussi la Russie, les Etats-Unis, les pays arabes (y aurait-il eu toutes ces "guerres démocratiques contre les tyrans qui tuent leur peuple"). Est-ce qu’Israël aurait vu le jour. Beaucoup de questions qui me taraudent les lèvres comme dirait l’autre.


  • #1893519

    "de 600.000 a 1.500.000 morts".

    Si le chiffre de 1.500.000 est cité dans le jugement de Nuremberg, alors il est possible de poursuivre l’express pour négation de crime contre l’humanité.

    En se portant partie civile, on devrait bien pouvoir toucher un petit million, parce que je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas consacrer leurs subvention d’état à la presse intégralement a la réparation de ce genre de fautes.

    Après tout, ces subvention obligent à être irréprochable.


  • #1893627
    le 03/02/2018 par Je suis pas Charlie
    La Russie célèbre les 75 ans de son triomphe à Stalingrad

    Stalingrad a été la première défaite de Hitler mais l’aile germanique était toujours aussi féroce. Le Général Hiver contribua grandement à la victoire de Staline. Mais c’est sans aucun doute la bataille de Koursk — la plus grande de l’histoire — qui a été décisive et qui a déterminé l’issue de la Seconde Guerre mondiale sur le continent européen. Elle oppose du 5 juillet au 23 août 1943 les forces allemandes aux forces soviétiques sur un immense saillant de 23 000 km² situé au sud-ouest de la Russie, à la limite de l’Ukraine, entre Orel au nord et Belgorod au sud.
    Suite à cette défaite, la Wehrmacht ne parvint plus jamais à reprendre l’offensive sur le front russe. Elle fut contrainte de subir dès lors une poussée continue, parsemée de défaites allemandes et de victoires soviétiques successives qui allaient conduire à la libération du territoire soviétique de l’occupation nazie puis à la conquête de Berlin par l’Armée rouge. Fin août 1943, il apparaît que l’Allemagne a probablement déjà perdu la Seconde Guerre mondiale.

    Forces en présence :

    - URSS : 1 900 000 soldats, 20 000 canons, 4 900 chars, 2 700 avions.
    - Allemagne : 900 000 soldats, 10 000 canons, 2 700 chars, 2 000 avions.

    www.youtube.com/watch ?v=3ynM...

     

    • #1893772

      Fin décembre 41, lors de la défaite devant Moscou, A.Hitler reconnaissait que la guerre était probablement perdue.
      Fin de la blitzkrieg, la recette des victoires successives de la Werhmacht.
      ( grâce à Sorge en poste à Tokyo, la stavka sait que le Japon n’ouvrira pas un 2 éme front à l’extrême orient et peut ramener par le transsibérien des troupes fraîches aguerries au froid intense qui sévit l’hiver 41 en Russie :
      les rudes sibériens, le souvenir de kalkin ghol pour les Japonais, le retard pris dans l’opération Barbarossa par la faute des défaillances récurrentes de l’armée italienne réitérées en Grèce et les températures de -40 sont les différents facteurs qui ont stoppé l’avancée de la Ostheer et compromis définitivement la réussite de l’offensive à l’est.


Commentaires suivants