Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Russie et le Programme alimentaire mondial au chevet du Donbass

Gazprom a démarré sa livraison de gaz au Donbass pour une volume quotidien de 12 millions de mètres cubes via les stations de Prokhorovka et Platovo, qui alimentent respectivement les régions de Donetsk et de Lougansk.

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a précisé que bien que son pays ne fournisse du gaz à l’Ukraine qu’à condition d’être payé à l’avance, il a demandé au ministère russe de l’Énergie et à Gazprom de mettre en place un plan d’urgence afin de fournir du gaz au titre d’aide humanitaire aux zones rebelles.

De son côté, le Programme alimentaire mondial va intensifier son assistance aux régions de l’est de l’Ukraine afin de nourrir près de 190 000 civils, victimes des combats. Les estimations parlent d’un million de personnes déplacées depuis le début des hostilités dans le Donbass.

Le président ukrainien Porochenko réclame le déploiement de Casques bleus ou d’une force de police de l’Union européenne, sous mandat de l’ONU, qui surveillerait la frontière russo-ukrainienne et la ligne de front entre l’armée ukrainienne et les unités séparatistes. Bruxelles a répondu à Kiev qu’il n’était nullement question de déployer une autre force que celle, déjà présente, de l’OSCE.

La chancelière Merkel se rendra demain à Paris afin de rencontrer le président français et faire le point sur le plan de paix de Minsk 2 et préparer le sommet du G7 des 7 et 8 juin 2015, qui se tiendra en Bavière.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si le gouvernement putschiste de Kiev en vient à pleurer pour obtenir des casques bleus, c’est qu’il est effectivement dans une merde noire !
    Vivement que le dollar s’effondre afin que cette mafia ne reçoive plus comme aide que le salaire de ses crimes !



  • Le président ukrainien Porochenko réclame le déploiement de Casques bleus




    Surtout pas, les casques bleus, ou tout autre force de police sous le contrôle de l’ONU, c’est introduire le vers dans le fruit, c’est aussi la porte ouverte à des attentats contre les casques bleus par les fous furieux des bataillons de volontaires nazis qui vont ensuite accuser les séparatistes.


  • Euronews termine par « Alors même que l’armée ukrainienne signalait de nouvelles violations du cessez-le-feu », mais les séparatistes aussi les signalent ! Le bataillon Azov a ainsi poursuivi ses offensives dans la région de Marioupol pendant tout ce « cessez-le-feu ». Donetsk a été bombardé massivement hier, etc. etc. etc.

    Euronews donne l’impression en ne citant que Kiev que les violations ne sont dues qu’aux méchantes séparatistes. Euronews devrait apprendre à être impartial !