Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Serbie dans l’engrenage européen

La Serbie, officiellement candidate à l’entrée dans l’Union européenne (UE), est sommée par Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, de choisir son camp.

Soit l’entrée dans l’UE reste sa priorité, comme elle l’a déclarée, soit elle veut continuer à coopérer avec la Russie. C’est une certaine conception de la négociation. Autrement dit, en temps de guerre, la neutralité déclarée par la Serbie n’est pas de mise. Bref, l’UE reconnaît que la Russie a officiellement obtenu le statut d’ennemi.

La position de la Serbie est plus que délicate. D’autant plus que, comme le rappelle Le Parisien, les intérêts de la coopération avec la Russie revêtent un caractère vital pour le développement de l’économie de la Serbie.

« La Russie a d’importants intérêts en Serbie. Son géant gazier et pétrolier Gazprom est le propriétaire majoritaire de la compagnie pétrolière serbe NIS avec 51% des parts. De plus, Belgrade et Moscou ont mis en place à l’aéroport de Nis (sud) un “Centre régional pour les situations d’urgences” où sont stationnés des avions russes prêts à intervenir dans la région, sur demande des pays concernés. Alors que la Serbie est à court d’argent, Moscou et Belgrade ont signé en janvier 2013 un accord sur un crédit de 800 millions de dollars destinés à la reconstruction de l’infrastructure ferroviaire. Puis en avril, Moscou a octroyé à son allié un autre prêt de 500 millions de dollars, destiné l’aider à faire face à son lourd déficit budgétaire. »

L’ultimatum de l’UE, pour sa part, sonne mal. Dans uneinterview, J. Hahn déclare de manière un peu trop péremptoire :

« Dans le cadre des négociations concernant son entrée dans l’UE, la Serbie s’est engagée à mettre en accord sa position avec l’UE en ce qui concerne des questions aussi difficiles que celle des sanctions contre la Russie. C’est très important et nous espérons que Belgrade respectera ses obligations. »

La menace du commissaire européen est à peine voilée : la Serbie doit se soumettre et seule la soumission permettra de confirmer que le choix européen reste son choix. Autrement dit, elle doit faire un choix entre sont intérêt national et l’intérêt de l’UE.

Et pour faire passer le message, les médias français lancent un légère campagne de dénigrement de la Serbie. Voir par exemple le reportage, particulièrement mal fait, de France 24, que vous pouvez voir ici. Le journaliste y montre de manière absurde que, en raison de sa politique de neutralité, la Serbie est exclue des sanctions russes contre les pays européens. Elle peut donc exporter ses fruits et légumes en Russie, ce qu’elle fait par ailleurs. Mais selon le journaliste, non seulement cela ne sert à rien au pays car il ne produit pas suffisamment pour couvrir tout le marché russe (c’est un argument d’une rare stupidité), mais en plus les serbes osent faire passer en contrebande en Russie des produits européens sous étiquettes serbes. Bref, ce sont vraiment des gens infréquentables …

Plus généralement, en ce qui concerne l’évolution de l’UE, cette sortie assez maladroite du commissaire européen confirme certaines tendances :

1. L’UE est dans une phase d’affaiblissement. Comment en est-on arrivé à menacer ouvertement dans la presse un Etat souverain ? A lui faire du chantage à l’entrée dans l’UE ? Cela veut dire que l’UE n’est plus aussi attractive, que sa propagande n’est plus aussi efficace et que les négociations/pressions de couloirs ne sont plus suffisantes. Mais la réaction ne s’est pas faite attendre. Le Premier ministre serbe a rappelé que la Serbie est un Etat souverain et qu’elle décidera seule de sa position concernant la Russie.

2. L’UE se radicalise et considère la Russie comme un ennemi. Sinon, rien n’empêche un Etat souverain d’avoir des relations commerciales et politiques et avec l’UE et avec la Russie.

3. Cela montre en conséquence l’hypocrisie du discours européen disant que l’Ukraine peut collaborer avec la Russie et que seule la Russie l’en empêche.

4. L’UE n’est plus apte à intégrer des Etats souverains. Elle a besoin de « petits soldats obéissants », elle a besoin de soumission. Il n’y a plus de place pour l’intérêt national.

5. L’intérêt de l’UE s’est totalement dissocié de la somme des intérêts des pays membres. La structure UE est donc autonome des pays qui la compose. Ce qui pose de sérieuses questions en terme de gouvernance, de démocratie et de liberté.

Karine Bechet-Golovko, 20 novembre 2014

Source : Russie politics

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’Union européenne, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1035928

    Il est possible que le peuple serbe choisisse le plus offrant : tous les pays qui ont intégré l’UE en ont énormément profité, et les Russes ont-ils les moyens de surenchérir ?...

     

  • #1035935

    l’UE reconnaît que la Russie a officiellement obtenu le statut d’ennemi.



    Ha ? Je pensai que l’Europe c’était la paix.

    On m’aurait mentit à l’insu de mon plein gré pendant toutes ces années ?

    Sinon, vivent nos libérateurs ! Quand les chars russes débarouleront sur les champs élysé : je débouche le champagne.


  • #1035946
    le 21/11/2014 par Voyez vous ? Pas du tout !
    La Serbie dans l’engrenage européen

    Je me pose la question quel est la signification des étoiles sur le drapeau bleu de la zone euro ?

    Il aurait du faire des petites sphères ou des petites bulles comme tout est rond dans la vie ( la tête, la planète, le soleil, les yeux, une bulle de savon même une pièce de monnaie, une goutte d’eau et un missile S500) n’est pas ?


  • #1036025
    le 22/11/2014 par Veritas
    La Serbie dans l’engrenage européen

    Et pourquoi l’UE considère la Russie comme son rival/ennemi, c’est simple cette dernière a créé une Union supra-nationale(Union Eurasiatique) rivale tout simplement ! La lutte des clans mondialistes pour l’influence !


  • #1036182

    Cette position est un erreur stratégique majeure et déterminante. Elle rive les pays européens à une nation en faillite à tous points de vues, et prive le continent Eurasiatique d’une suprématie naturelle, ce qui va engendrer un malaise profond. C’est une erreur fatale. Ce système va imploser sous le nombre des victimes qu’il fait, et sous ce qu’il va falloir d’hyperviolences pour l’imposer aux populations révoltées. Une entité moribonde tente de passer en force, c’est la ruée aux abîmes. Le plus extraordinaire c’est que ceux qui sont compromis dans ce délire semble ne se rendre compte de rien. En l’état cette ’europe’ est tout simplement inacceptable, c’est une hérésie délirante aux mains de psychopathes.


  • #1036184

    De quel droit l’ue somme-t-elle la Serbie ? Elle est bien à la botte des usa ! La Serbie ferait mieux de s’allier à sa grande soeur la Russie, plutôt que de perdre son âme en se vendant à l’ue. Le peuple serbe ne profiterait pas d’une adhésion à l’ue, à part quelques européistes et autres personnes au pouvoir. Si la Serbie veut entrer dans l’ue, elle devra reconnaitre le Kosovo, donc jamais !


  • #1036218
    le 22/11/2014 par Galibot
    La Serbie dans l’engrenage européen

    Il est difficile d’avoir ...le beurre , l’argent du beurre , mais la crémière en plus ? ...impossible !
    L’Europe : piège à cons ! Surtout pour les peuples , alors gaffe !


  • #1036250

    Les Serbes ont toujours été un peuple éprit de liberté ! et ici on lui parle de soumission ? comment serait-ce acceptable ? les incertitudes, les choix douteux, les manques de transparences, de parties pris, de sens ! Tout ceci seraient -ils vraiment un cadeaux pour le peuple Serbe ? Historiquement ce peuple à toujours été une muraille contre les invasions séculaires des troupes gurrrières orientales ? Oh combien l’Europe à tourné le dos à un de ses plus vif défenseur ?! Mais surtout en se défendant soit même le peuple Serbe à défendu l’Europe . Pour l’en remercier on l’a bombardé & dépouillé de ses biens ! Historiquement les Balkans ont toujours étés réellement sans partie pris mais avec des préférences. Aujourd’hui l’Europe lui demande de faire un choix. Choisira-t-il d’embrasser son bourreaux ? Ce Peuple serait-il si convoité qu’on le désir autant ? Et si il faisait son bon roi, son capricieux, et qu’il se bornait à ne pas choisir et rester seul, comme d’habitude ?