Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Turquie souhaite entrer dans l’Union européenne d’ici 2023

Le nouveau Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a réaffirmé sa volonté de rapidement parvenir à un règlement du conflit kurde et de faire entrer son pays dans l’Union européenne d’ici à 2023, en présentant lundi son programme au Parlement.

"Nous mènerons le processus de paix avec une détermination qui changera le sort du pays. Nous poursuivrons nos efforts pour que tous les segments de notre société y adhèrent", a déclaré M. Davutoglu devant les députés.

Le chef du gouvernement a également confirmé aux élus la publication prochaine d’une "feuille de route" prévoyant "la fin du terrorisme, le désarmement, l’intégration et la levée des barrières à la participation à la vie politique".

Le gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 en Turquie a repris à l’automne 2012 des discussions directes avec le chef emprisonné du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, pour tenter de mettre un terme à un conflit qui a fait plus de 40 000 morts depuis 1984.

Cette initiative est toutefois bloquée depuis la décision il y a un an du PKK de suspendre le retrait de ses combattants de Turquie, jugeant qu’Ankara n’avait pas tenu sa promesse de réformes en faveur de la communauté kurde de Turquie, qui réunit quelque 15 à 20 millions de personnes, soit 20% de la population.

En outre, M. Davutoglu a souhaité que son pays puisse entrer dans l’UE d’ici à 2023, date du centenaire de la République. La Turquie est officiellement candidate depuis 2004 mais son intégration est freinée par l’opposition de pays comme la France et l’Allemagne.

Le Premier ministre a enfin réitéré l’objectif fixé par son prédécesseur Recep Tayyip Erdogan, élu président le 10 août, de faire entrer la Turquie dans le club des "dix premières économies du monde" en 2023.

Après un débat, ce programme doit faire l’objet d’ici à la fin de la semaine d’un vote de confiance. Le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur), au pouvoir depuis 2002, détient la majorité absolue au Parlement.

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’avenir de l’Union européenne, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Génial ! Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, Israel, l’Arabie Saoudite, la Syrie et l’Irak, c’est pour quand ? Non parce que tant qu’on y est et comme c’est pas plus loin et à peu près autant en Europe que la Turquie, autant faire les choses bien. On peut ajouter le Japon et la Corée du Sud, puisqu’ils sont bien occidentalisés (on se dire la bourre avec ces deux pays pour le taux de suicide de la population, ça devrait faire la paire avec notre titre de champion du monde d’utilisation d’antidépresseurs).
    Quand est-ce qu’on explique à nos malades mentaux de Bruxelles, Paris et Washington que TOUS les empires se sont toujours cassé la gueule, à force d’avoir les yeux plus gros que le ventre ?

     

    • Tu es ridicule. Le Maroc, l’Algérie et compagnie sont en Afrique. Israel, l’Arabie, la Syrie, etc.. sont au MO. Le Japon et la Corée sont en Asie.
      Le cas de la Turquie est très différent. La Turquie a bien un pied dans l’Europe et son intégration au sein de l’UE représenterait un atout stratégique de taille et aurait le mérite d’officialiser une relation qui existe déjà et qui est déjà très forte.

      Je ne suis pas partisan de l’Europe mais je suis las des commentaires débiles et simplistes.


    • #952244

      Moi, je dis qu’il faut carrément intégrer toutes les provinces d’anciens empires européens, donc : puisque l’empire Ottoman (avant la France & l’Angleterre) avait mis sous suzeraineté l’Afrique du Nord & le moyen-orient ; ce serait normal de les intégrer à l’UE avec la Turquie.
      Pareil pour l’ensemble de l’Afrique (ancienne possession des empires français, anglais ou à l’Italie)
      De même que pour l’Amérique du sud (empire d’Espagne), de l’Amérique du nord, de l’inde, Australie + ouest de la Chine + Afghanistan + Nouvelle-Zélande (empire britannique).
      Ou encore l’ouest de la Russie (ancienne conquête du Reich allemand que ce soit sous les Teutoniques ou sous Hitler).
      Y compris les actuelles possessions de l’empire américain (Japon, Corée du sud).
      Tout sauf le Xinjiang ou le Tibet qui n’ont été colonisés par aucune puissance occidentale.
      En fait, pour bien faire : on devrait carrément intégrer le monde entier dans l’UE...et après on créerait une UE à l’intérieur de l’UE où l’on rassemblerait les vrais pays européens, cette fois-ci.

      De toute façon, on va voir si d’ici 2023 l’UE est toujours là, si la Turquie n’aura pas été rattrapée par sa dette d’ici là (je sais qu’ils ne se portent pas trop mal, mais bon, les choses vont tellement vite à notre époque) ou s’il y aura même encore une humanité d’ici là.


    • #952261

      @ abdiab

      Donner des avantages à l’UE, succursale des USA : moui...faut voir si c’est si positif que ça. Et puis c’est quand-même étrange, les Turcs sont pourtant voisins des grecs, ils devraient quand-même commencer à se rendre compte quelle usine à gaz est l’UE ! On parle de privatiser le Parthénon : vous direz quoi lorsque la troïka (UE+BCE+GoldmanSachs) proposera à la Turquie de se renflouer en privatisant Topkapi ?

      Il dira quoi le peuple Turc quand il devra passer à la caisse pour payer pour l’intégration de l’Ukraine ou de la Géorgie ?

      Enfin, l’argument selon lequel la Turquie a un pied en Europe est contestable : je ne nie pas l’importance qu’a occupé l’empire Ottoman dans les Balkans à une époque...Mais bon. L’Espagne possède une enclave au Maghreb, elle a un passé colonial (assez méconnu) en Afrique en plus d’avoir un passé commun avec l’Afrique du Nord (al-Andalus) : est-ce que cela fait de l’Espagne actuelle une puissance Africaine ? Personnellement, je ne crois pas.
      C’est pas parce qu’on a un passé en commun qu’on est devenus les mêmes pour autant : est-ce que les Français sont des africains sous prétexte qu’ils ont colonisé le Sénégal à une époque et cela fait-il des Sénégalais des européens sous prétexte qu’ils ont été colonisés par une puissance européenne ?
      Mes ancêtres ont été colonisés par les romains, je ne me sens pas une seule seconde lié à l’Italie.


    • @Matrix : Inutile de polémiquer sur le suicide collectif que représente l’adhésion d’un pays, qu’elle qu’il soit, à l’UE. Je pense qu’on est tous d’accord là dessus.

      Je ne faisais pas référence au passé de la Turquie et à ses conquêtes. Je parlais de géographie.

      La Turquie à un pieds en Europe en ceci que 5% de son territoire est en Europe (l’est du détroit). Tu me diras : "5%, c’est plus un doigt de pied qu’un pied !". Certes, mais c’est toujours plus que Chypre qui elle se trouve au MO et pas qu’un peu.

      Encore une fois, je ne suis pas partisan de l’UE mais je trouve les commentaires du genre "et pourquoi pas la Chine et le Brésil ?" particulièrement ridicule.


    • La turquie en europe c’est idiot, mais comme l’europe est une machination de destruction c’est logique. Si l’europe n’était qu’une union économique passe encore. Mais puisqu’ils veulent fonder un état supranational, avec des pièces qui ne s’emboitent pas.
      Israel participe déjà a de nombreuses compétitions européenne, et les juifs donc israel ont un parlement européen.
      Et l’union méditerranée de sarkozy, soutenu par dupont gnangnan.


    • Le 2 septembre à 13:37 par abdiab

      "Le cas de la Turquie est très différent. La Turquie a bien un pied dans l’Europe et son intégration au sein de l’UE représenterait un atout stratégique de taille et aurait le mérite d’officialiser une relation qui existe déjà et qui est déjà très forte."




      L’Europe continentale ce n’est pas seulement une frontière, c’est aussi une culture...différente de la Turquie.


    • @ abdiab



      Je ne suis pas partisan de l’Europe mais je suis las des commentaires débiles et simplistes.



      Ah bon, lis cet article et creuse la question par toi même

      L’effarante inauguration d’un Parlement JUIF Européen !

      Le 16 février 2012 a été inauguré dans une relative discrétion médiatique le parlement Juif européen, et pour cause !

      Ce parlement est situé à Strasbourg dans les mêmes batiments que l’actuel parlement européen (des 27 pays de l’Union européenne)

      Ces 120 représentants de ce parlement Juif (l’appellation en soi sonne déjà comme une provocation) devraient donc être des délégués de ces 27 pays ?

      Que nenni, ils proviennent de 47 pays différents, certains ne sont donc pas membres de l’UE et il y en a même comme du Kazkhstan qui ne sont pas situés en Europe !


    • #953638

      @ abiad

      Ok, j’ai compris, autant pour moi.


  • et allez encore plus de bordel pour la France sérieusement ça va très mal finir .
    Déjà cette putin d’europe j’en veux pas alors la Turquie en plus ...

     

  • ...Génial, on leur laisse notre place avec plaisir...


  • Alliée militairement à Israel, la Turquie va pouvoir arrimer définitivement l’UE à Israel .


  • Le problème Kurde sera résolu en Turquie quand les Turcs accorderont l’Indépendance à la région turque du Kurdistan , et ce n’est pas demain la veille .


  • "Le Premier ministre a enfin réitéré l’objectif de faire entrer la Turquie dans le club des "dix premières économies du monde" en 2023."

    Comme la phrase est ambiguë ! En 2023, le top10 des meilleures économies du monde a de fortes chances d’être complétement différent de celui d’aujourd’hui, cela qui veut-il dire que la Turquie se réserve le droit de retourner sa veste ?
    Je crois plutôt que la Turquie relance le processus, car elle n’a pas fini de toucher les aides octroyés par Bruxelles (4,8 milliards d’euros versés sur les 6,2 promis par l’U.E) pour sa mise en "conformité" avec les normes européennes et que ça va lui permettre d’obtenir des prêts auprès de la BCE comme stipulé dans les engagements qu’a pris l’U.E en vue de cette future adhésion.


  • C’est bon pour l’OTAN donc c’est bon pour l’Amérique ! et pour l’UE ?


  • Ils veulent entrer. On veut sortir. On peut pas s’arranger ?


  • Une très bonne nouvelle ! Encore plus de "chances pour la France" à l’horizon...


  • Merde ! mais déjà qu’ils sont beaucoup trop nombreux en France mais là ça va être l’invasion faut vraiment qu’on se bougent là c’est plus gérable !

     

  • Pas de panique. François Hollande a promit un référendum pour les Français.

     

    • #952780

      Oh merde, s’il a fait une promesse, alors on a de quoi être inquiets.


    • Le dernier référendum à 55% de NON, on l’a eu dans l’os peu de temps après. Je ne me fais aucune illusion, si référendum il y a, d’abord il y aura une propagande pendant des mois AVANT le scrutin, et si jamais ça ne suffit pas pour obtenir un OUI franc et massif, on fera passer le truc au parlement. Forfaiture, haute trahison, tout cela, c’est le passé et il ne faut pas en parler, puisqu’il n’y en a plus UN SEUL qui ne soit pas concerné. La modernité, c’est de prendre le peuple à sec et de lui demander de manifester sa joie.


  • çà fait un bail que l’oncle sam tire l’oreille de l ’UE , qui ne réunit pas un consensus pour intégrer la Turquie : un territoire stratégique de taille pour eux ( il suffit de regarder la carte ) , mais un désastre
    sociétal supplémentaire pour les pays de l’UE ! là également , voir la carte , le choc culturel et humain qui va avec , aura tôt fait d’anéantir les débris de notre civilisation !
    Mais ceci faisant également parti du programme du N.O.M. !......


  • A tous ceux qui soulignent le fait que la Turquie a une partie de son territoire en Europe, je rappelle que la Russie est aussi européenne pour un quart de sa superficie.
    Mais elle, elle n’est pas si bête, l’UE elle n’en veut pas, même pour seulement 25 %


  • D’ici 2023 ?
    Grand bien leur fasse, et tant mieux pour l’Europe qui ainsi, dans tous les domaines, "s’enrichira ah ah ah"...
    Euh, j’espère que d’ici là, nous on en sera sorti !


  • Qu’en dit BHL, car c’est lui qui décide, non ?

    Mais j’ai le sentiment qu’il est d’accord.


  • Non il ne faut surtout pas ... ça serait un malheur !!!


Afficher les commentaires suivants