Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La campagne BDS met Israël en panique

Il y a quelques jours, le 3 juin dernier, le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu et des membres de son gouvernement s’en sont pris au mouvement BDS conduit par la Palestine.

Le Premier Ministre a utilisé des éléments de langage normalement réservés au Hamas voire au programme nucléaire iranien – et comme toujours, le Congrès et l’AIPAC les ont répercutés. En décrivant le mouvement BDS comme « une menace stratégique », Netanyahu réagissait à un vote de la direction nationale de l’Union Nationale des Etudiants au Royaume Uni, le 2 juin 2015, s’alignant sur le mouvement BDS. Ce qui l’a incité à twitter :

« Un groupe estudiantin en Grande Bretagne qui a voté le boycott d’Israël refuse de boycotter ISIS. C’est ça, le BDS ».

Netanyahu salissait évidemment le BDS en débitant de purs mensonges. Ce qu’il omettait de dire, c’est que le Conseil exécutif national du syndicat NUS [National Union of Students] avait adopté le 3 décembre une résolution condamnant le Califat (Etat Islamique) « comme étant une organisation terroriste réactionnaire perpétrant des atrocités » contre les personnes des zones où elle opère.

Ce même jour, le Président israélien Reuven Rivlin répercutait un sentiment identique sur la menace stratégique que BDS pose à Israël. Il déclarait à un groupe d’universitaires israéliens :

« Je n’aurais pas imaginé que les universités israéliennes auraient à faire face à un réel danger, mais l’atmosphère dans le monde est en train de changer, ce qui crée une situation où il est impossible de traiter la question sinon comme une menace stratégique de niveau 1 ».

Toutefois il semble que Netanyahu, Rivlin et les tenants d’Israël ont de bonnes raisons de s’inquiéter.

Premièrement, avec l’accord sur le nucléaire iranien se profilant à la fin du mois, Netanyahu et les apologistes d’une poursuite de l’occupation israélienne et d’un niveau insensé de constructions de colonies dans les TPO vont probablement échouer à inquiéter le monde avec leur souci forgé de toute pièces, celui du potentiel iranien de construire une bombe atomique. Le monde habituellement complaisant risque d’aller regarder de plus près l’abominable politique d’occupation et d’apartheid à l’encontre des Palestiniens.

Deuxièmement, le BDS gagne du terrain parce que c’est un mouvement moral. Il montre ce que l’occupation illégale et raciste d’Israël est en train de faire aux Palestiniens. Il met en lumière les crimes contre l’humanité qu’Israël a systématiquement perpétrés contre les Palestiniens depuis 67 ans. Partout dans le monde il donne aux gens dotés d’une fibre morale un choix clair et net : soit se lever pour des valeurs humanistes, soit s’aligner sur une occupation militaire raciste.

Netanyahu et Rivlin savent tout cela. Au niveau universitaire, là où le BDS fait vraiment la différence c’est quand le monde académique international refuse des promotions universitaires israéliennes. Cela réduirait significativement la coopération avec des entreprises israélienne et pourrait mener les revues académiques à rejeter des publications soumises par des Israéliens. Cette perspective figure sur la longue liste de ramifications que les chercheurs israéliens connaissent déjà et fait écho à l’apartheid sud-africaine.

En fait le mouvement populaire non violent fondé par les Palestiniens il y a bientôt dix ans, en juillet 2005, se calque sur les campagnes anti-apartheid en Afrique du Sud. Il appelle à mettre fin à l’occupation, à l’égalité pour les citoyens palestiniens en Israël et à une résolution pour les réfugiés palestiniens de 1948.

Omar Barghouti, l’un de ses fondateurs, explique que BDS a été lancé par une large frange de la société civile « comme une phase qualitativement neuve dans l’ensemble de la lutte palestinienne pour la liberté, la justice et l’autoétermination. » Barghouti dit que plus de 170 importants partis politiques, fédérations syndicales, associations de femmes, groupes pour les droits des réfugiés, ONG et organisations populaires ont appelé à « un boycott d’Israël jusqu’à ce qu’il respecte intégralement ses obligations de droit international ».

Après des années où les autorités et les commentateurs israéliens ont dédaigneusement écarté l’impact de BDS, il semble que Netanyahu, Rivlin, l’AIPAC et le Congrès US l’aient enfin pris en considération. Le Congrès lie irrégulièrement l’adoption d’une législation qui impacte la vie des Américains aux États-Unis à l’interdiction du mouvement BDS. En même temps, Netanyahu et l’AIPAC cherchent en toute redondance et explicitement à lier le mouvement à un « antisémitisme » historique. Le Premier Ministre israélien en a fait la remarque dans son discours-programme à l’AIPAC, prédisant l’échec de BDS parce qu’il « serait du mauvais côté de la frontière morale ».

Ils ne cessent de pointer du doigt ceux qui réclament le droit des Palestiniens à retourner chez eux ou ceux qui ont renoncé à l’option moribonde des deux États (euthanasiée par la cupidité israélienne envers les terres palestiniennes), pour prouver que BDS égale antisémitisme.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1207268
    le 14/06/2015 par calmos
    La campagne BDS met Israël en panique

    dés les 1éres lignes tu péte de rire !
    bibi qui repproche aux bds de ne pas boycotter isis ( c’est encore + kiffant que la bombinette ).
    1 = c’est sur ! il y a des produit isis dans les supermarchés ,c’est bien connu .
    2 = si on trouve le moyen de boycotter isis ça va faire mal à israél car eux méme aident sur le terrain al nosrah .

    il est extraordinaire !
    je serais israélien je m’inquiéterais avec un specimen pareil .
    en france on a l’empreinte et la bas y’a le moule ,

    le mec et ses potes ça fait 67 ANS qu’il martyrise un peuple et il chiale en exigeant la repentance pour des actes d’il y a 70 ans ....
    la bonne foi du bonhomme en dit long sur la vision qu’il a de "son prochain" .


  • #1207295
    le 14/06/2015 par Enrico machiasse
    La campagne BDS met Israël en panique

    Ils m’ont toujours fait marrer les raccourcis des sionistes..En gros si t pour le boycott, tu es pratiquement affilié à Daesh. .Rien ne les arrête ces super mythomanes. .


  • #1207305
    le 14/06/2015 par anohymnenational
    La campagne BDS met Israël en panique

    « Un groupe estudiantin en Grande Bretagne qui a voté le boycott d’Israël refuse de boycotter ISIS. C’est ça, le BDS ». netanyahu

    " l’iran est une menace mille fois pire que daesh " toujours netanyahu

     

    • #1207451
      le 14/06/2015 par Jean-Pierre
      La campagne BDS met Israël en panique

      Il faut vraiment se poser des questions pour savoir réellement se qui se passe. Comme la deuxième guerre mondiale n’est pas finie (L’Allemagne n’a pas signé le contrat de paix avec les alliés prie en otage jusqu’a 2099), Israel ne s’est-il pas assuré le droit d’un pays nazi (l’ideé de Hitler) et se prétend combattre les nazis alors que lui même est un pays nazi. Ainsi la guerre que l’empire et Israel sont entrain de mener est une guerre cachée (chasse aux nazis). Le Système est bâti sur le mensonge, plus nous avançons plus il y aura des contractions et plus le monde se réveille.


  • #1207336
    le 14/06/2015 par Jérôme2709
    La campagne BDS met Israël en panique

    « Un groupe estudiantin en Grande Bretagne qui a voté le boycott d’Israël refuse de boycotter ISIS. C’est ça, le BDS ».

    Bibi la Chutzpah se plaint encore. Ces étudiants sont logiques. Il faut boycotter la cause, Israël, et non la conséquence manipulée par Israël, ISIS. Meyer Habib n’est pas ami avec lui pour rien. Même genre de hasbara dégoûtante. L’été dernier, quand Israël faisait des pogroms de Palestiniens à Gaza, Habib avait trouvé anormal que les gens s’insurgent contre Israël alors que les combats en Syrie avaient fait plus de morts. Ils n’assument jamais rien.
    Bibi a prédit l’échec du BDS parce qu’il « serait du mauvais côté de la frontière morale » ? ... Encore un cas d’inversion accusatoire. Bibi inconsciemment a donc prédit l’échec d’Israël !


  • #1207369
    le 14/06/2015 par Je suis mort de rire
    La campagne BDS met Israël en panique

    Je suis BDS France, parce que pour moi le phosphore blanc ce n’est pas moral...


  • #1207384

    En boycottant l’état sioniste on boycott automatiquement tous les groupes terroristes du moyen-orient qui sont la création du mossad et de ses valets !!!


  • #1207464
    le 14/06/2015 par anonyme
    La campagne BDS met Israël en panique

    Il y a quelque chose qui m’échape dans l’hummour sioniste : " BDS ne boycotte pas ISIS..."
    Qu’est ce que ISIS propose et vend sur le marché international ?
    Quelqu’un peut il m’éclairer !

     

    • #1207673
      le 14/06/2015 par anohymnenational
      La campagne BDS met Israël en panique

      le petrole, les antiquités , les matieres premieres qu’ils pillent en syrie


    • #1207860

      Nous sommes moraux, car nous sommes moins pire qu’ISIS. C’est ce que répète depuis plusieurs mois Netanyahu .
      Faut il qu’il soit tombé dans bien peu d’estime pour l’état juif, pour se comparer à DAESH .
      Tout cela ne fait que mettre en valeur BDS, une ONG internationale de 1er rang, comparable en notoriété à HRW, Amnesty , ou dans un autre domaine Greenpeace . Car c’est justement parce que nous croyons qu’Israel est encore une démocratie, que nous employons des méthodes démocratiques, comme le boycott pour combattre ses mauvais choix politiques.
      Tandis que pour les islamistes de DAESH, je ne vois pas autre chose que le lance flamme


  • #1207871

    Pour moi, c’est simple, je combat pour les droits élémentaires des palestiniens.
    S’il ne m’appartient pas de décider pour eux et pour les israéliens, s’il faut 2 états ou 1 état bi-national, défendre les palestiniens contre l’apartheid, ou un blocus injuste est un devoir, donc je milite pour le BDS.
    Non seulement je n’achète pas israélien , mais je décourage mon entourage de le faire et en plus , je pratique très souvent la méthode du petit poucet avec les produits israéliens présentés dans les supermarchés (allez sur You Tube et BDS France, découvrir en quoi cela consiste).
    Je me suis fixé un objectif, peu ambitieux, mais très symbolique : boycotter israel, tant que les pecheurs de Gaza ne pourront pas aller pêcher sur une zone de 30 miles, comme cela avait été prévu dans les accords d’Oslo .
    Euh, c’est antisémite comme revendication ??


  • #1207873
    le 15/06/2015 par toni fu
    La campagne BDS met Israël en panique

    Nata-miaou a deux armes fatales pour lutter contre BDS :

    1. utiliser le soldat Cheli pour saturer telephoniquement les services securite des grandes surfaces
    2. envoyer l’escroc Chikli pour intervertir les codes barres entre produits dans les rayons

    Pendant ce temps Levi declarera la guerre a l’Iran et Atali racontera une bonne blague pour faire diversion !

    au final grace a nos sayans satanik voila comment le BDS deviendra bon pour israel !

    hop ! un joli petit tour de pilpoul-passe
    ... sans meme deranger le Mossad