Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La capacité d’attention se détériore

Le cerveau connecté n’arrive plus à se concentrer

L’avènement d’Internet et les multiples sollicitations de notre attention qui l’accompagnent sont en train de modifier profondément la pensée humaine. Ce constat, posé déjà par bien des observateurs de l’intelligence et de son fonctionnement, a été confirmé lors d’une étude menée par Microsoft en 2015, selon laquelle le recours fréquent aux écrans et aux Smartphones a eu pour résultat de réduire considérablement la durée d’attention moyenne.

 

En 2000, une étude semblable l’évaluait à 12 secondes ; 15 ans plus tard, elle était tombée à huit secondes seulement. C’est moins bien que le poisson rouge qui plafonne à neuf secondes… Philippe Vernier, chercheur au CNRS, vient de commenter ce fait pour le site Atlantico. Le cerveau connecté, sollicité par de multiples informations, n’arrive plus à se concentrer.

Prudent quant aux résultats d’une enquête qui ne s’est pas voulue scientifique, Philippe Vernier en accepte tout de même la conclusion générale en ce sens qu’« il est certain que le fait d’être exposé à des changements d’attention rapides et fréquents est une source de diminution d’attention ».

 

Philippe Vernier confirme la chute de la durée moyenne d’attention

Spécialiste des neurosciences, il reconnaît qu’il s’agit là d’une « régression ». Il affirme dans son entretien que le fait de disperser son attention entre plusieurs tâches ou plusieurs sollicitations a nécessairement pour résultat de diminuer la qualité d’attention que l’on accorde à chacune, même s’il est possible selon lui de s’entraîner à ce nouveau mode de fonctionnement cérébral. Et de recommander, notamment pour les métiers où l’attention et la concentration sont primordiales, de couper son téléphone et de se réhabituer à prendre son temps. Car le zapping, souligne-t-il, est « addictif » : l’esprit humain apprécie la nouveauté et a donc tendance à la rechercher de plus en plus.

Mais lorsque Philippe Vernier recommande de « remplacer la satisfaction du zapping par celle de la compréhension de sujets approfondis », la vraie question – et il n’y répond pas – est de savoir si c’est encore possible pour des esprits biberonnés aux sollicitations cognitives incessantes et sans lien entre elles, ou à tout le moins, s’ils peuvent y arriver seuls.

Quid de ces jeunes qui sont nés avec un téléphone dans la main, et à qui on impose qui plus est de travailler sur l’écran de l’école, à partir de méthodes globales qui inhibent la parole et l’analyse, comme le font – et de plus en plus – les programmes les plus récents de l’Éducation nationale ?

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1637076
    le 05/01/2017 par Citoyen F.
    La capacité d’attention se détériore

    C’est pour cela que je remercie E&R de ne pas nous "claquer" à tout bout de champs des annonces publicitaires comme le font quasi systématiquement les sites des grands medias.


  • #1637088

    « “La vidéo a une vertu considérable, une image en mouvement ou le fait de pouvoir changer le support visuel de ce que l’on apprend, cela permet de maintenir l’attention” , explique-t-il. » : ouais ! Ici on n’arrête pas les vidéos des conférences d’Alain Soral, de Francis, Cousin, de Lucien Cerise, de Michel Drac, de Civitas, et des autres... mais aussi les textes, les articles, les magnifiques dessins de la semaine... et puis les bouquins Kontre Kulture dans les transports en commun actuellement j’entame le Nuremberg de Maurice Bardèche... C’est vrai c’est très efficace !
    Concernant la mémoire, chaque mois, nous faisons scrupuleusement notre devoir de mémoire, pas le Shoah ! Je sais c’est dur mais il faut s’y tenir impérativement ! Très efficace également !


  • #1637091
    le 05/01/2017 par Castanietzsche
    La capacité d’attention se détériore

    La distraction ne serait pas quelque part une forme d’évasion sociale, voire d’émancipation du cadre éducatif et professionnel qu’on nous impose ?
    Avoir en permanence la liberté d’internet à portée de main, dialoguer en continu par sms avec plusieurs personnes, être notifié de réponses sur un forum... Est-ce forcément une alliénation ?

    Ce qu’on apprend de plus important à l’école, c’est le lien social. Le stimuler en permanence, est-ce forcément aliénant ?

     

    • #1637102
      le 05/01/2017 par réGénération
      La capacité d’attention se détériore

      La distraction (de l’esprit) c’est l’enthousiasme procuré par le fait d’avoir compris quelque chose sur soi et sur le monde. Il y aussi la distraction du corps, de l’échange... C’est pas de jouer à "minecraft" ou à Tetris 3D 4h/jour en bouffant des chips et du Coca comme j’en vois certains jeunes. Quand vont-ils s’intéresser à autre chose ? je ne sais pas.
      Certes on n’apprend pas grand-chose à l’école ni au travail, le but c’est de résister aux plaisirs vains et de s’émanciper par le haut.
      Préférer la qualité qui se cherche et se trouve, à la quantité, abondante mais stérile.


    • #1637103

      Et puis dans ce contexte récessif, les missions, les tâches, les dossiers, les intervenants sont de moins en moins intéressants, plus personne n’ose de peur de se faire sanctionner en cas d’échec et de se retrouver au prud’hommes, nous vivons en plein maccarthysme : la motivation est alors en berne, la peur inhibe. Concernant le pognon, les salaires stagnent depuis bientôt une décennie d’où cette dispersion salvatrice : hormis interdire ces pratiques, cette adaptation nécessaire, et encore culpabiliser les “sans-dents” qu’ont-ils à proposer pour les motiver ? Bah rien, alors ça va continuer, de mieux en mieux pour comprendre l’Empire.
      Merci à E&R et à Kontre Kulture. !


    • #1637123
      le 05/01/2017 par anonyme
      La capacité d’attention se détériore

      Tout dépend du point de vue adopté : si ces outils sont utilisés de manière enrichissante sur le plan intellectuel , de la compréhension et de la découverte du monde , alors oui , on peut en principe être d’accord avec ce que vous dites .
      Le problème , c’est que dans la plupart des cas , les gens n’utilisent pas ces outils pour s’émanciper et échapper à la médiocrité , mais plutôt pour la reproduire encore et encore car ils ne connaissent pour beaucoup que cela , les outils n’y changeront rien .
      Concernant le lien social à l’école , on sait tous plus ou moins qu’il s’ agit surtout d’être grégaire et veiller à ce que ses goûts et ses opinions soient conformes , pour "s’ integrer" pour ne pas être mal vu un , il y a un côté presque carcéral , en moins violent évidemment .


  • #1637098
    le 05/01/2017 par La porte en bois
    La capacité d’attention se détériore

    Oui mais le cerveau connecté à la TV, la presse ou la radio n’arrive plus à s’informer... Tous les jours je me demande quelles informations les journaleux vont occulter !
    N’est-ce pas christophe bejach...


  • #1637134
    le 05/01/2017 par envolées_des_incultes
    La capacité d’attention se détériore

    Il y a erreurs dans l’analyse des causes.
    .
    Le maintien de l’attention et de la concentration met en oeuvre certains neurotransmetteurs et leurs récepteurs plutôt que d’autres.
    .
    Ce sont des perturbations à ce niveau qui engendrent un déficit d’attention ; le stress presque constant imposé par notre société et le niveau de colonisation bactérienne de la population ne sont pas étrangers à ces perturbations puisqu’ils modifient la sensibilitré des récepteurs et les quantités de neurotransmetteurs en circulation.
    .
    La capacité d’attention se détériore, oui, c’est un fait. La cause est plus triviale : un système de santé qui laisse se propager une épidémie dont les résultats sont une baisse de l’attention ET de la fécondité.
    .
    Les malthusiens se frottent les mains, leur plan mis en place dès 1970 par l’intermédaire des organisions de santé publiques se déroule comme sur des roulettes. Ils l’auront leur masse grouillante d’esclaves aux cerveaux de bulots et à durée de vie limitée, incapables de se reproduire, comme les semences de Mosanto .

     

    • #1637250

      Merci pour votre réponse.

      Vous avez raison, la cause est l’empoisonnement de notre nourriture, des céréales en particuliers, par les pesticides.
      Des gens ont mis en cause le gluten. C’est possible qu’il crée des dysfonctionnement dans la digestion, mais je suis sur et certain que les vendeurs de semences et de pesticides on fait du lobbying pour détourner l’attention des consommateurs sur le gluten, alors que ce sont leur poisons qui sont responsable.

      Cela ne m’étonnerai pas non plus qu’ils soient derrière tous les fabricants de produits dit "diététiques" sans gluten, qui coutent une fortune et pour lesquels il n’y a aucune garantie.

      C’est à cause des pesticides qui nous parasitent et l’on ne digère plus comme il faut les produits laitiers et la caséine en autre. Les aliments mal digérés finissent dans le sang sous la forme de peptides opioïdes (d’opiacé, opium). C’est ça qui nous endors et diminue notre attention.

      Certains enfants ne s’endorment pas mais au contraire font de l’hyperactivité...


  • #1637142

    La capacité d’attention se détériore car à l’école on fait de moins en moins apprendre par cœur : on sous estime les capacités de mémorisation et même l’intelligence des enfants .

     

    • #1637353

      @Victor, tout à fait d’accord avec vous, sans oublier les chemtrails, de nombreuses personnes se plaignent de pertes de mémoire, c’est à dire depuis 2012, il y a aussi parait-il de l’aluminium dans l’eau du robinet.


    • #1637422

      @Leïla
      Merci Leïla pour votre réponse.
      Personnellement je n’ai jamais vu de trainées chimiques. Des trainées de condensation en haute altitude oui. Par contre j’ai remarqué qu’il y a de plus en plus d’avions de tourisme qui volent la nuit (je les entends). Est ce que c’est pour pouvoir profiter de la carte postale de nuit avec les lumières allumées... ou pour nous empoisonner sans qu’on le voit... Seul Dieu le sait.

      Je pense que les pertes de mémoire viennent des produits laitiers mais ils n’en sont pas la cause première.

      De l’alu il y en a aussi dans les canettes, les briques de lait soupes... et surtout dans les vaccins comme adjuvant. Dans l’eau très certainement, même parfois à l’état naturel (il y a des zones géographiques en France ou il y a même de l’uranium, et du radon sous forme gazeuse - ceux qui ont un puits provençal surveille ça concentration). Je pense que dans l’eau a PH neutre l’alu ne pose pas de problème, c’est lorsqu’il est associé a de la nourriture au PH acide qu’il faut se méfier.


  • #1637186
    le 05/01/2017 par Oreiller d’Herbe
    La capacité d’attention se détériore

    Quand on ouvre une page sur internet, il y a un texte parsemé de liens. La lecture est donc entrecoupée, je me pose la question : "J’ouvre le lien maintenant ou après ?"
    Si j’attends la fin du texte, la concentration s’est quand même trouvée interrompue.
    Si j’ouvre le lien, j’essaye de me souvenir de revenir au texte initial, mais dans le nouveau texte il y a déjà de nouveaux liens.....

    Aussi, lorsque l’on écrit un texte, si on se trompe ça n’est pas grave, il suffit de revenir en arrière.
    Pareil pour les photos... on rate une photo, pas grave, ça ne coûte rien, il suffit d’en reprendre et de jeter les mauvaises. L’homme ne calcule pas, l’appareil crée la qualité pour lui.
    Pour ceux qui dessinent avec un logiciel, les ratés ne sont pas graves, on revient en arrière....
    Copier-coller, etc.
    Rien n’est grave.
    On aborde une action avec moins de sérieux, tout est "corrigeable", améliorable, effaçable, copier-collable.

    Sinon, on vous fait poireauter 30 minutes pour régler une question administrative avec une musique débile et agaçante qui passe en boucle pendant que vous essayez de caser quelque chose à faire en attendant, avec cette musique en fond. On multiplie les choses à faire, plusieurs à la fois bien souvent, tout en s’énervant d’avoir à attendre avant de parler à un humain, et on peut même aller au toilettes le téléphone à la main....
    On se demande pourquoi on est stressés, déconcentrés....

    J’ai vraiment le sentiment qu’internet et le portable ont contribué à déstructurer la façon avec laquelle j’aborde une lecture, une information, une action.

    On sait plus de choses, mais on passe beaucoup plus de temps qu’avant devant une machine, et que fait-on de ce qu’on en apprend ?
    Et la vue baisse à vue d’oeil....

     

    • #1637550
      le 06/01/2017 par Sherlock
      La capacité d’attention se détériore

      A la première question, les liens sont au texte électronique ce que les annotations de bas de page sont au livre. Ils permettent à ceux, qui sont au courant des raccourcis intellectuels employés par l’auteur, de ne pas perdre leur concentration sur des points de détail déjà admis, tout en permettant à chacun d’exercer son esprit critique en allant vérifier la référence, source, explication, démonstration, selon le cas. Ils représentent par conséquent tout le contraire d’une interruption de concentration et ne peuvent être mis en cause. C’est bien la distraction du lecteur qui le pousse à suivre le lapin, comme Alice au pays des merveilles, et pas l’inverse.

      Quant à aborder une action avec moins de sérieux sous prétexte que l’informatique permet des corrections faciles, en éliminant les taches débilitantes et répétitives, c’est presque ça et voulu ainsi pour permettre à l’humain de se concentrer sur des taches plus intéressantes d’un point de vue intellectuel. Quand je dis "presque ça", c’est parce que je n’irais pas jusqu’à caractériser cette approche par son manque de sérieux mais plutôt par le fait qu’elle soit moins rébarbative que dans le passé (qui se souvient des feuilles de papier froissées ?). C’est ce qui permet de l’envisager sans crainte, sans stress, sans calculs de productivité associés.

      On peut critiquer certaines utilisations de l’informatique, why not, mais pas ce pour quoi elle a été explicitement développée. Ôter de sa pénibilité à une tache n’entraîne pas une perte de concentration, bien au contraire.


    • #1637568
      le 06/01/2017 par Sherlock
      La capacité d’attention se détériore

      Cela dit, le fond du problème exposé par l’auteur est double et spécifiquement ciblé : les interruptions, ou distractions, affaiblissent notablement la capacité de concentration, d’une part, et l’accès à la nouveauté est addictif. Il est important de noter que la technologie, si elle est mal employée, permet effectivement ces distractions et facilite l’addiction. Mais au même titre qu’un flingue peut tuer si on appuie sur la gâchette.

      C’est un choix personnel, à moins d’être irrémédiablement zombifié par le conformisme, que de ne pas prendre son portable quand on va au restaurant, au cinéma, au théâtre, ou à l’école, et refuser de se transformer en opérateur de bourse aux aguets de nouvelles annonces sur les écrans de la salle, ce qui est grosso modo le cas quand on s’abonne à un groupe sur les réseaux sociaux.

      Chacun son truc, il faut respecter la liberté individuelle. Mais qu’on ne vienne pas me dire que c’est la faute à la technologie. Les parents qui collent leurs gamins de 6 mois et 2 ans devant un écran au restaurant (chacun le sien, vu de mes yeux), pour avoir la paix en attendant l’arrivée des plats, c’est bien un choix conscient. Après on nous dit qu’ils sont distraits et accros. Ben oui, normal.


  • #1637621
    le 06/01/2017 par Dieu donne à jean
    La capacité d’attention se détériore

    Attention à la capacité de détérioration de l’intelect des observateurs de l’intelligence . Le problème n’est peut-être pas dans notre capacité d’approfondir les sujets mais peut être d’abord d’en trouver un digne d’intérêt pour exister dans cette océan de merde qui nous submerge grâce à la technologie .
    APPROFONDIR le faux ne peux que nous mener a FOND du trou donc cherchons plutôt à remonter à la surface .
    Au-dessus c’est le soleil !